Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 16:48

Les photos ci-dessous ont été prises et transmises par un habitant de la rue Saint-Gilles.

Fortes dégradations de la chaussée
Fortes dégradations de la chaussée
Fortes dégradations de la chaussée

Fortes dégradations de la chaussée

La végétation gagne et masque les panneaux
La végétation gagne et masque les panneaux
La végétation gagne et masque les panneaux

La végétation gagne et masque les panneaux

Nous sommes bien dans l'agglomération de Saint-Christophe-sur-le-Nais

Nous sommes bien dans l'agglomération de Saint-Christophe-sur-le-Nais

Toutes ces photos sont de M. Jean de Rycke, habitant le Clos Saint Gilles.

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique
commenter cet article

commentaires

Wilfried Candat 24/05/2015 20:21

Mr de Rycke au sujet de la dégradation de la DÉPARTEMENTALE nous avons eu une réunion a ce sujet le 2 avril dernier vous avez la mémoire courte...

Jean De Rycke 21/05/2015 13:15

On ne pourra pas dire que les responsables de la voirie ne sont pas efficaces ... ou qu'ils ne lisent pas ce blog !! Dès ce matin, le fauchage a été entrepris.
Ceci dit, leur doit-on des remerciements pour avoir mis en oeuvre un travail de base que les administrés sont en droit d'attendre d'eux en temps et en heure, et sans avoir à se plaindre systématiquement ?
Quant aux dégradations de la chaussée, elles sont liés à la circulation de poids lourds notoirement hors gabarit sur une chaussée aussi restreinte et, qui plus est, à l'intérieur d'une zone résidentielle.. L'argument de la (nouvelle) mairie est qu'il faut laisser circuler librement les poids lourds en question au nom de la liberté économique. Cet argument, fort honorable en soi pour l'économie locale, n'admet-il pas des limites comme toute activité ayant un impact sur la collectivité, notamment budgétaire. En effet qui paie les dégâts ? Qui subira les prochaines augmentations d'impôts locaux ? A chacun d'apprécier.

Antoine Moulin 21/05/2015 22:48

Monsieur De Rycke,

voici un extrait du conseil municipal du mois de décembre 2014, qui ne manquera pas de vous intéresser. Cet extrait figure dans le compte-rendu de ce mois de décembre 2014 et est consultable sur le site officiel de la municipalité. le voici:

"Détérioration voirie à Saint Gilles : Madame Lemaire fait part de doléances de riverains de la
chapelle Sairt Gilles. La voirie en cause est une voie départementale. Le STA a été saisi de cette
question el va envoyer une lette à l'arboriculteur responsable de ces dégradations de voirie. Une
demande de participation financière lui sera aussi adressée. D'autres dégradations de voirie par
d'autres usagers sont à déplorer à l'angle de la rue de la Beauce et la rue des Rabines."

Moulin Antoine 21/05/2015 09:58

Si la voirie est dans cet état, il faut également imaginer que le coteau traversé par la rue Saint Gilles doit être affecté lui aussi par le passage des poids lourds responsables de ces dégradations! Celui-ci constitué de roches très anciennes (turonien supérieur probablement) et friables a déjà été affaibli à plusieurs reprises par des travaux d'enfouissement et l'implantation de poteaux électriques. L'épaisseur de roche séparant la route des caves la bordant est à certains endroits de moins d'un mètre, ce qui me laisse penser qu'en cas d’effondrement les habitants du clos St Gilles seraient bel et bien isolés de la "civilisation christophorienne".
En ce qui concerne le fauchage, ce n'est certainement pas par préoccupation écologique que celui-ci s’arrête au panneau, le reste étant régulièrement "entretenu" (selon les termes employés), tout comme le sont les rues du bourg en utilisant des produits phytosanitaires (désherbants chimiques). Écologique aussi: l'éclairage de nuit, maintenu car il n'y a pas de raison économique évidente d'en modifier l'utilisation, sans évoquer l'aspect dissuasif qu'il représente quant à d'éventuelles dégradations effectuées par des jeunes ou peut-être par des chauves souris!

Philippe Gilot 20/05/2015 10:36

Les talus et accotement des routes ont un intérêt faunistique et floristique évident. Il faut en retarder la fauche autant que possible pour préserver la biodiversité. Il faudrait donc ne faucher que le minimum requis pour assurer la sécurité routière et le faire le plus tardivement possible. Il faudrait en mai ne faucher que la banquette et en octobre la banquette et le talus. Les produits de fauchage devraient être ramassés pour éviter l'enrichissement des sols et favoriser les fleurs sauvages par rapport aux graminées. Les produits de fauchage ramassées devraient être utilisés comme paillage des parterres municipaux.

candat Wilfried 26/05/2015 18:31

je n ai pas à vous présenter la liste des produits phytosanitaires qui sont utilisés en arboriculture, nous travaillons en lutte raisonnée et nous sommes contrôlés tous les ans (PFI , GLOBAL GAP) bonne recherche!

Moulin Antoine 26/05/2015 15:02

Et bien Monsieur W. Candat, ayez donc l'amabilité de nous faire part de vos lumières et de nous présenter ici la liste des produits que vous employez. Cela permettra ainsi d'avoir une idée très précise des effets bénéfiques, ou néfastes de ces emplois.

Wilfried Candat 25/05/2015 09:51

Antoine Moulin ne parle pas d un sujet que tu ne connaît pas au sujet des traitements phytosanitaires si tu as une solution pour éviter les traitements donne la moi sans me parler du bio

Antoine Moulin 21/05/2015 23:07

Voici également un extrait de la séance de conseil municipal du 8 septembre 2014

"8. Affaires diverses
Lettre de M. Gilot: Madame Marion Pirondeau fait lecture d'une lettre de M. WWWW relative
à la préservation de la biodiversité et informant sur l'action des «jardins de Noé », interrogeant
sur la pertinence des heures d'allumage de l'éclairage public et sollicitant rm nouveau réglage de
l'effaroucheur. Ces différents thèmes ont déjà été abordés lors de différentes réunions.
Concernant la réduction des heures d’éclairage, L’économie s’élèverait à 200 euros annuel et
c'est une augmentation des risques du point de vue de la circulation. Dans la rue des Rochettes, il
sera demandé une création de réseau de l'éclairage public.
Toutes ces questions seront revues lors de prochaines commissions." Fin de citation

Je vous laisse juger de "l'impact" écologique opéré par votre lettre, d'environ 200 euros!

Antoine Moulin 21/05/2015 22:42

Je me souviens en effet de votre courrier M. Gilot et j'ai été sensible à vos arguments, mais aucune délibération n'a me semble-t-il était prise par le conseil municipal à cet égard.
Concernant les pesticides et l'écologie plus largement, et s' il est en effet difficile de faire évoluer les mentalités en direction d'une approche plus holistique, les détracteurs de méthodes "vertes" seront peut-être alors sensible à un argument financier. Je veux ici citer l'exemple de la ville de Munich, laquelle, par sa politique environnementale qui présente de nombreuses similitudes avec les objectifs de l' "Agenda 21", permet à ses habitants de consommer une eau de très bonne qualité et qui ne revient qu'à quelques centimes du m3 (www.actu-environnement.com). Ayant reçu comme tous ma facture d'assainissement il y a peu, je m’offusque de payer tant pour que soit dépolluée une eau qui bien souvent dépasse les 50 mg de nitrates par litres. Femmes enceintes, enfants, personnes âgées, abstenez-vous d'en boire! Du coup, j'achète de l'eau minérale qui patiente sur des quais en plein soleil !! Et quand en plus, on contracte une conjonctivite aigüe (c'est le cas d'une amie) à cause des traitements fongicides pulvérisés (en toute légalité bien-sûr) sur les pommiers avant et après la pluie... toutes les conditions d'une bonne qualité de vie sont réunies.

ALBACAR 20/05/2015 08:52

Pour faire suite aux photos sur l'entretien du clos St Gilles, je noterai aussi l'état assez dégradé du toboggan pour les enfants à la sortie du village. j'espère qu'il est bientôt prévu des réparations. En attendant, nous emmenons nos enfants sur St Paterne qui a de beau jeux (tyrolienne, araignée, ...).

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages