Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 16:37

Saint-Christophe-sur-le-Nais a été mis à l'honneur fin mai, lors de la remise des prix des meilleurs apprentis de France. En effet, deux de ses enfants ont reçu des récompenses en reconnaissance du travail réalisé. Fabien Choisnet s'est vu remettre une médaille d'argent départementale pour son chef d'œuvre en maçonnerie et Camille Couratin, une médaille d'or départementale et une médaille d'argent régionale pour son chef d'œuvre en peintre applicateur de revêtement.

Voyons le parcours de ces deux jeunes médaillés :

Fabien Choisnet et son patron
Fabien Choisnet et son patron

Fabien Choisnet et son patron

Fabien Choisnet, est entré en apprentissage à 15 ans 1/2, à la sortie d'une 3ème SEGPA. Son père, Bruno Choisnet, maçon tailleur de pierres, l'a pris avec lui car nous dit Fabien : "Depuis tout petit j'ai envie de faire ce métier." C'est vrai qu'il a souvent eu l'occasion de bricoler avec papa. Depuis son entrée en tant qu'apprenti, les deux reconnaissent que tout se passe très bien.

Fabien suit des cours en alternance au CFA BTP de Saint-Pierre des-Corps à raison de deux semaines chez le patron et une semaine en classe. Il peut y avoir quelques variances au moment des vacances scolaires.

Son chef-d'oeuvre
Son chef-d'oeuvre
Son chef-d'oeuvre

Son chef-d'oeuvre

Son chef d'œuvre dont le sujet imposé était "Réaliser un sujet cubique avec 4 matériaux différents (béton, briques, pierre, parpaings) et un enduit traditionnel que vous préparerez vous-même", Fabien nous explique : "J'ai mis environ 120 heures en comptant l'épure et la réalisation de la pièce qui pèse environ une tonne. Quelques intempéries ont entraîné des interruptions dans le travail qui a tout de même était fini dans les temps. J'ai choisi la pierre de tuffeau, pierre vraiment locale pour le calepinage. La notation s'est faite sur le sujet donné puis sur l'œuvre réalisée. J'ai été le seul reçu en maçonnerie sur le département. Il n'y a pas eu de médaille d'or." Son objectif actuel est d'avoir son CAP dont il est en train de passer les épreuves. Peut-être après un break d'une année "Pas plus" lui dit son père, Fabien se lancera dans un BEP. 

Camille et son chef d'oeuvre

Camille et son chef d'oeuvre

Camille Couratin, élève en 1ère au lycée Arsonval de Joué-les-Tours, est entrée là à l'issue de la 3ème avec une idée bien précise, se former dans la peinture et elle a déjà une vision plus lointaine. Ce choix d'orientation lui est venu lors de son stage découverte effectué en 3ème. " Je n'avais pas envie de faire des études longues alors, un bac pro en 3 ans m'a semblé une bonne solution. Cette année je vais passer mon BEP et le bac pro en 2016." Le Lycée Arsonval qui est le lycée  des métiers d'Art et de l'aménagement de l'espace convenait parfaitement à la voie qu'elle avait choisie.  Son emploi du temps est différent de celui d'un apprenti. Ses stages en entreprises durent de 3 à 5 semaines avec des patrons différents et ne se limitent pas à la peinture. Elle touche aussi à l'aménagement, la décoration, le carrelage, le placoplâtre, la finition. Au lycée, avec l'enseignement général, elle a 16 h d'enseignement professionnel (les ateliers), 4 h de technologie sur le bâtiment et les plans en architecture.

Accent mis sur les détails
Accent mis sur les détails

Accent mis sur les détails

"Pour moi, cette filière présente beaucoup de débouchés. Après mon bac pro, l'an prochain, je compte préparer un BTS et un brevet de maîtrise en graphisme, lettres d'art, trompe-l'œil,... L'année dernière, en seconde, ma prof m'avait parlé du concours des MAF. Cette année, avec eux autres élèves, elle nous a poussées à y participer. J'avais à réaliser un travail sur deux portes. Sur une je devais d'abord  faire un lissage parfait puis réaliser un décor avec du stuc, et en haut avec du papier de décoration. La seconde porte devait être peinte avec des formes géométriques. Au centre il devait y avoir 3 ronds réalisés à main levée avec un dégradé de couleurs. Nous avions le choix des couleurs. Ce qui avait été imposé c'était le stuc, la couleur du papier peint. Il fallait que l'on calcule bien ce qu'il nous fallait en papier car les stocks étaient limités. C'était un travail très technique. J'ai mis environ 50 h sur le dossier mais beaucoup plus en réalité car dès que j'avais un moment libre, j'allais travailler dessus. Dès qu'on a eu le sujet et la date de remise de notre travail, c'était à nous de nous débrouiller. Nous étions quand même bien suivies par notre professeur. Toutes les portes qui ont été réalisées par les différents candidats sont maintenant installées dans notre lycée. Nous n'avons pas nos chef-d'œuvre."

Camille pense, poussée par son professeur, tenter une médaille en national l'an prochain. On ne peut que l'y encourager.

Travail technique de précision
Travail technique de précision

Travail technique de précision

Fabien et Camille, deux parcours différents, mais qui montrent que les métiers manuels peuvent procurer beaucoup de plaisir et valoriser ceux qui les pratiquent et se montrent ambitieux pour leur avenir. Souhaitons bonne chance à ces deux adolescents plein d'avenir et qui ont de l'or (ou de l'argent) dans les mains.

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans récompenses
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages