Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 19:57

Depuis quelques temps, un bruit courait que, bientôt, un camion d'épicerie ambulant sillonnerait les routes de nos campagnes et s'installerait sur les places des villages. Il était donc normal d'aller vérifier si ces bruits étaient bien fondés. C'est donc la démarche qui a été engagée pour aller rencontrer la "P'tite épicière", Nadia Couratin, habitante de Saint-Christophe-sur-le-Nais et en savoir un peu plus.

Avant de vous lancer dans cette nouvelle activité, que faisiez-vous ?

Je travaillais dans l'industrie automobile sur Château-du-Loir. Après 20 ans passés dans l'entreprise, j'ai été victime d'un licenciement économique comme tous mes collègues. Je ne pouvais pas rester sans rien faire, il fallait que je me reconstruise rapidement.

Comment vous est venue l'idée de cette reconversion ?

C'est mon mari, Emmanuel, qui m'a soufflé l'idée. Comme on pouvait bénéficier d'une prime à la construction d'entreprise, j'ai décidé d'investir dans un petit camion.

Avez-vous suivi une formation ? Laquelle et où ?

Ma formation a duré 5 jours à la chambre de commerce de Tours. C'était une formation très complète où l'on nous a donné tous les éléments pour construire une entreprise (statuts, relations avec un avocat, démarches auprès des banques,...). Pour moi qui créais une micro entreprise, il y avait beaucoup d'éléments qui ne me concernaient pas.

Avez-vous trouvé facilement le véhicule qui répondait à vos besoins ?

Je m'étais fixé une somme à ne pas dépasser, le montant de la prime. Avec mon mari, nous regardions les propositions sur Internet et, deux camions qui auraient pu répondre à nos critères nous sont passés sous le nez. Aussi, quand on est tombé sur le 3ème véhicule, en plus tout équipé, nous n'avons pas hésité. Il nous restait même une somme d'argent pour la publicité, les premiers achats,...Ce camion appartenait à un boulanger qui faisait des tournées.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Qui a eu l'idée du nom "La P'tite Épicière" ?

C'est moi et c'est également moi qui ai choisi les couleurs, le texte et l'emplacement sur le camion. Il a été le fruit d'une longue réflexion. Mon choix a été validé à l'unanimité  par mon mari et mes enfants. L'impression publicitaire du camion a été réalisée par Tours Enseigne.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Votre distribution de flyers a commencé. À cette occasion, avez-vous rencontré des clients potentiels ?

Oh oui, beaucoup. Les gens avaient entendu parler de mon projet et ils ont hâte de me voir arriver avec la marchandise. Pour beaucoup, c'est un besoin car dans nombre de communes, malheureusement, il n'y a plus de commerce. D'ailleurs, j'ai fait le choix de ne pas aller dans les communes qui ont encore une épicerie, pour ne pas faire de concurrence. La plupart des personnes rencontrées sont très satisfaites et en attente.

Comment avez-vous déterminé les communes sur lesquelles vous alliez passer ?

C'est simple. J'ai pris un compas centré sur Saint-Christophe et regardé les villages situés dans un rayon d'environ 20 km dépourvus d'épicerie.

Sur vos flyers, vous mettez le nom du village suivi de "et sa campagne". Qu'est-ce que cela signifie ?

Normalement, je m'installerai sur la place du village pour une certaine durée. Mais ensuite, j'irai dans les écarts pour apporter au domicile des clients ce qu'ils auront commandé par téléphone. Je pourrai aussi, selon la demande, stationner dans les hameaux.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Pour vos approvisionnements, avez-vous pris des contacts avec des producteurs locaux ?

Bien sûr. Le fromage de chèvre viendra de Neuillé-Pont-Pierre, les pommes de terre garanties sans traitements, de Saint-Paterne-Racan, les pommes et jus de pomme de Saint-Christophe et j'espère pouvoir avoir aussi du miel de Saint-Christophe.

Et, pour l'épicerie de base ?

J'ai pris contact avec un fournisseur de vente en gros mais qui favorise les produits de qualité. Par exemple, pour les gâteaux secs, pour éviter toute perte pour les acheteurs, ils seront tous vendus en emballages individuels ce qui évitera qu'ils ramollissent une fois le paquet ouvert.

Les fruits et légumes vendus dans le camion seront récoltés en France et seront des produits de saison.

Pour tout ce qui touche à la droguerie, aux produits d'entretien, comme la plupart des commerçants, je me fournirai chez Métro.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Combien de temps vous donnez-vous pour dresser un premier bilan ?

Je verrai au bout de deux mois si l'euphorie de départ est toujours là. Je pourrai toujours affiner ma présence dans les communes en fonction des besoins véritables ressentis. Par contre, je me donne un an pour un vrai bilan.

Il faut que les gens sachent qu'en plus de ce que je leur propose au camion, ils pourront par téléphone, me passer des commandes de produits conditionnés en grosse quantité s'ils ont des repas de fête réunissant plusieurs convives.

Je pense que, sur commande, je pourrai aussi proposer du pain. Tout cela va se mettre en place en fonction des demandes.

Si j'ai bien compris la démarche de Nadia Couratin, son projet est aussi basé sur son désir d'aller vers les personnes isolées pour leur apporter, outre les marchandises commandées, une présence amicale au moins une fois par semaine. Laissons-la conclure cette rencontre : "Mon projet a pour objectif de combler au manque de commerce dans nos villages et de servir au plus près la population avec un service convivial et aussi sur commande 48 heures avant mon passage dans votre commune. Besoin de produits frais, de fruits et légumes, d’épicerie de première nécessité.

Besoin que je passe à votre domicile et pour toute commande.

Merci de me contacter au 06-76-13-94-43. "

Nous ne pouvons que souhaiter à cette P'tite épicière une belle réussite dans son entreprise qui a été soutenue par la communauté de communes de Racan.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Pratique : Lieux de passages et horaires

Lundi de 8 h 45 à 12 h 30 à Saint-Aubin-le-Dépeint, place de la mairie et à partir de 13 h, dans la campagne en porte à porte

Mardi de 8 h 45 à 10 h 45 à Villebourg, place Saint Martin et à partir de 11 h dans la campagne en porte à porte

Mardi de 14 h à 15 h à Louestault, place de la mairie

Mardi de 18 h à 19 h à Saint-Aubin-le-Dépeint, place de la mairie

Mercredi matin de 9 h à 10 h 15 dans la campagne à Sonzay et de 10 h 30 à 12 h 30, salle des associations

Jeudi de 8 h 45 à 12 h30 à Brèches, place Velpeau et à partir de 13 h dans la campagne en porte à porte

Jeudi de 16 h 30 à 19 h à Villebourg pendant le marché

Vendredi de 8 h 45 à 12 h 30 à Saint-Christophe-sur-le-Nais, place Jehan d'Alluye, à partir de 13 h dans la campagne en porte à porte

Samedi de 9 h à 12 h 30 à Marray, place de la mairie.

La P'tite Épicière commence ses tournées le lundi 7 septembre à Saint-Aubin-le-Dépeint.

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article

commentaires

hervet garcia t 04/09/2015 21:00

bon courage et tous mes voeux de reussite

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages