Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 14:51

Avez-vous constaté que depuis quelques jours, le campanile placé au-dessus du toit de l'hôtel de ville est emballé par une bâche verte qui laisse apparaître les cloches ? Connaissant la façon dont Christo met en avant certains monuments, une interrogation m'est venue : "La municipalité aurait-elle fait appel à cet artiste ?"

Voici le campanile bien emballé
Voici le campanile bien emballé

Voici le campanile bien emballé

Il fallait que je me renseigne auprès des secrétaires de mairie qui me donnèrent la clé de l'énigme. "Le campanile est en mauvais état et c'est pour des raisons de sécurité qu'il a été protégé par l'entreprise "Art de Toit"."

Madame le Maire est alors venue apporter de plus amples précisions : "Quand il pleut, l'eau ruisselle et l'autre jour, avec les fortes pluies, deux grandes poubelles ont été remplies. Il fallait donc intervenir en urgence. Le couvreur a constaté la fragilité du campanile dont les montants ne sont pas en chêne comme on aurait pu le penser, mais en pin. À force de mouiller, le bois est quasiment pourri. Nous avons arrêté les cloches pour éviter que les vibrations ne le déstabilise. Le problème, c'est qu'il va falloir le refaire. J'ai demandé des devis mais je ne sais pas si l'on pourra obtenir des subventions. Cette dépense n'était pas prévue dans notre budget."

La mairie avant 1903 et après 1903 (cartes postales de Lionel Royer)
La mairie avant 1903 et après 1903 (cartes postales de Lionel Royer)

La mairie avant 1903 et après 1903 (cartes postales de Lionel Royer)

Mais, de quand date cet élégant campanile ?

En se penchant sur les délibérations municipales du début du siècle dernier, à la date du 15 juin 1903, nous pouvons lire : "Le conseil municipal de St Christophe adresse un témoignage de reconnaissance et de profonde gratitude à Eugène Hilarion, enfant de St Christophe, qui a doté l’hôtel de ville d’une horloge monumentale perfectionnée, d’un gracieux campanile, d’un élégant escalier, d’une peinture dont il est l’auteur et représentant la vue du pays, enfin d’améliorations et embellissements qui en font un monument remarquable pour un petit pays, excitant l’admiration de tous les visiteurs." Il semble vraisemblable, que depuis son installation, il n'a pas dû faire l'objet d'un entretien régulier d'où, 112 ans après, l'explication de sa fragilité.

Ce gracieux campanile ne peut pas disparaître, des solutions devraient donc pouvoir être envisagées pour sa sauvegarde.

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans patrimoine
commenter cet article

commentaires

Philippe Gilot 19/10/2015 11:15

Une subvention pourrait-être demandée à la Fondation du Patrimoine (https://www.fondation-patrimoine.org/).

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages