Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 11:00
L'hôtel de ville de Saint-Paterne-Racan

L'hôtel de ville de Saint-Paterne-Racan

~~REFORME TERRITORIALE LE CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT PATERNE RACAN REJETTE LE VOTE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES

Revenons au déroulement des faits : Début octobre l’ensemble des conseillers municipaux étaient conviés par P. Cintrat, Président de la CC Pays de Racan, à une réunion d’information sur la déclinaison de la loi NOTre sur notre territoire. A ce moment deux options étaient en débat : soit se rapprocher de Gâtine et Choisilles soit reprendre le périmètre du Pays Loire Nature. Déjà quelques voix s’élevaient pour dénoncer le manque de démocratie et affirmaient qu’il était nécessaire avant toute décision d’informer la population sur les différentes options. Une autre rencontre se tient quelques jours plus tard avec les mêmes options. Là encore la rapidité avec laquelle les élus doivent se prononcer est déconcertante. Pourtant, malgré les réserves émises par un certain nombre de conseillers communautaires P. Cintrat soumet au vote le 19 novembre une délibération comprenant deux amendements au projet territorial nous intégrant à l'agglomération Tours + (destinée à devenir une métropole de 400000 habitants). Cette nouvelle proposition est alors votée à la quasi-unanimité (moins 6 voix) alors que ni les conseils municipaux et encore moins la population n'en ont été informés et encore moins consultés au préalable. UN VERITABLE DENI DEMOCRATIQUE ! ET POUR QUELLES RAISONS ?

A ce jour, aucune réponse crédible n’est apportée à cette précipitation. Les élus municipaux de St Paterne, ne siégeant pas au conseil communautaire, ont donc tous été confrontés à cette situation de fait accompli au conseil municipal du 26 novembre. Des questions ont été posées à nos représentants au Conseil Communautaire sur les raisons qui les ont amenés à voter cette proposition. La précipitation, l’urgence (mais de quoi ?) semble avoir prévalue. Une majorité des conseillers de St Paterne, élus de l’opposition et de la majorité ont refusé de cautionner ce simulacre de démocratie. Ils ont voté contre la proposition qui avait été acceptée au Conseil Communautaire par leurs représentants. Cet événement, s’il est inquiétant sur les décisions qui seront prises dans l’avenir, marque cependant un point positif : la volonté de faire respecter le processus et la chronologie démocratique est partagée par un grand nombre d’entre nous.

Ce texte a été rédigé par Claudine Villiers et Éric Lapleau, élus de Saint-Paterne-Racan

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans politique
commenter cet article

commentaires

Royer Monique 29/11/2015 11:23

En lisant ce texte, on peut se demander quelle nouvelle définition on peut donner au mot DÉMOCRATIE. Il semblerait que la logique veuille que les propositions soient présentées dans chaque commune aux administrés avant que les conseils municipaux ne se prononcent suite aux débats engagés et qu'au vu des différentes solutions retenues la CC en fasse la synthèse et choisisse la solution qui semble refléter au mieux l'avis des habitants de son territoire. On nous a déjà imposé un mariage avec Château-Renault pour les départementales voilà que maintenant on veut nous imposer un regroupement avec Tours +. Autant nous dire tout de suite qu'on veut notre mort ! Dans ce cas, faisons une seule communauté de communes : le département ! N'hésitez pas à donner votre avis.

Beaufrere Laurent 29/11/2015 23:55

Il ne faut pas sacrifier notre liberté commune à l'ambition politique de quelques élus qui s'arrogent le droit de décider pour les citoyens de la communauté de commune de Racan. Si la réforme territoriale nous est imposée, il nous reste la possibilité de décider de la forme de la future communauté. Pour cela, nous avons besoin d'informations concernant les prérogatives de la future communauté, les moyens dont elle disposera, le mode de désignation des futurs représentants, les projets d'aménagements des communes concernées, leurs niveaux d'endettements etc. La décision qui sera prise sera importante dans la mesure ou la prochaine réforme sera celle des communes qui seront bâties sur les communautés de communes existantes. Donc oui, un référendum s'impose.

david bonnaud 29/11/2015 14:31

je pense qu'un référendum est plus que nécessaire pour que la population de mon très beau Pays de Racan s'engouffre dans un trous noir pour disparaître (que représentera 6000 habitants sur 400 000. Déjà que le pays de Racan n'est plus grand chose depuis les départementales, il sera encore moins si nous intégrons Tours+. je suis du même avis que Monique Royer, faisons une seule communauté de communes: le département, se sera beaucoup plus simple... nos chers élus, faîtes attention a ne pas finir comme la fable jean de La fontaine :
La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf

Une Grenouille vit un Boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant : "Regardez bien, ma soeur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
- Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout. - M'y voilà ?
- Vous n'en approchez point. "La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages