Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 15:12
Une trentaine de personnes intéressées par le sujet
Une trentaine de personnes intéressées par le sujet

Une trentaine de personnes intéressées par le sujet

Mardi soir, une bonne trentaine de personnes avait fait le déplacement à l’invitation de la municipalité pour participer à la première réunion publique concernant le futur aménagement de la place de la République.

Réunion publique à Saint-Paterne-Racan

Jean-Pierre Poupée, maire de la commune, assisté de Jean-Paul Fontenay, adjoint, et de Françoise Vivien-Doyen, secrétaire de mairie, ouvrit la réunion par ces quelques mots : «Je vous remercie d’être venus si nombreux. Nous allons vous présenter une première esquisse. Ce travail n’est pas figé et pourra donc évoluer. C’est le fruit d’une première réflexion menée par le conseil municipal et confiée à M. Guillaume Gagnier, urbaniste, à qui je vais laisser la parole.» M. Gagnier, représentant de l’ADAC (Agence Départementale d’Aide aux Collectivités), a déjà travaillé pour la commune sur le projet de lotissement des Êtres. Il commença par expliquer le rôle de l’ADAC, satellite du conseil départemental, qui intervient auprès des communes adhérentes pour les assister dans leurs projets d’urbanisme.

La place de la République actuelle
La place de la République actuelle
La place de la République actuelle
La place de la République actuelle

La place de la République actuelle

Puis, il dressa un constat de l’état des lieux actuel de la place de la République en partant d’une carte postale ancienne, montrant que l’aspect de la place, en ce 21ème siècle, n’avait pas beaucoup évolué à l’inverse de la circulation.

Carte postale ancienne : vue aérienne

Carte postale ancienne : vue aérienne

Première esquisse

« La commune de Saint-Paterne nous a sollicités depuis environ un an. Je vais vous présenter la première piste qui, comme l’a soulignée M, Poupée, n’est pas figée mais permet de définir les grandes lignes. Actuellement, on constate que beaucoup d’espaces sont occupés par des destinations diverses : le croisement de deux routes départementales (RD 6 et RD 54) ce qui entraîne un gros trafic, les nombreuses places de stationnement et la circulation routière dans tous les sens. Il faut tenir compte des nombreux commerces situés autour de la place et du peu d’espace réservé aux piétons ainsi que des arrêts pour les cars (TER, Fil vert et scolaires). À noter également la belle église classée, au ras de la chaussée, dépourvue de parvis, ce qui va amener des contraintes dans l’aménagement qui devra être soumis à l’architecte des bâtiments de France. Le premier avis donné par le conseil municipal a été de mettre tout cet espace en zone 30, ce qui implique que les piétons sont prioritaires dans toute la zone. Les deux voies de circulation étant un non-sens, il est donc envisagé de réaxer la circulation sur une seule voie centrale, de dégager de l’espace devant l’église pour créer un parvis, de conserver les stationnements de part et d’autre de l’axe de circulation avec obligation de se garer en marche arrière, ce qui est beaucoup plus sécurisant. Dans le projet, des espaces pour les piétons sont prévus, avec des terrasses devant les commerces et un espace bien préservé pour le marché du jeudi et pour les forains.» Jean-Pierre Poupée intervint pour préciser : «Nous avons eu une réunion de concertation avec les commerçants qui n’étaient pas tous présents et l’exploitant agricole qui a son hangar à proximité de la place.» M. Gagnier poursuivit ses explications : «Vous pouvez constater que sur le haut de la place, l’espace réservé au marché est bien séparé de la circulation et devient donc très sécurisé. De plus une contre allée piétonne est prévue. Pour ce qui est du calendrier, les travaux pourraient débuter début 2017. Auparavant, il faudra lancer une consultation, choisir le meilleur maître d’œuvre qui proposera des esquisses qui permettront d’affiner le projet, lancer les appels d’offres et les demandes de subventions. D’autres concertations auront lieu avec la population. Le premier chiffrage pour le projet s’élève à 500 000 €.»

Jean-Pierre Poupée fit remarquer : «Nous avons aussi une démarche à effectuer quant au contrôle des réseaux sous la place, surtout pour le pluvial qui commence à donner des signes de vétusté.»

Les échanges

Puis vint le moment d’échanges avec le public. Sandrine, Didier, Annette, Sylvie, Bruno, Annie, Martine, Wilna,…prirent la parole pour débattre sur certains points :

- Comment allait être gérée la descente du trottoir au niveau du pont près de la boulangerie ?

- Cette étude inclut-elle le fait qu’un jour ou l’autre Saint-Paterne et Saint-Christophe seront réunies et que le centre du nouveau village sera déplacé ?

- La difficulté de loger les forains sur ce nouvel espace (une concertation est prévue lors de la foire du 1er mai.)

- Quel sera le revêtement de la place ? Les places de parking perpendiculaires à la voie de circulation ne vont-elles pas poser de problèmes ?

- Ne faudrait-il pas retravailler un des trottoirs dans la rue qui vient des écoles ?

- Les espaces verts prévus sur la zone du marché ne devraient-ils pas être à l’autre extrémité pour que le marché soit plus visible ?

- Il faudrait peut-être à cette occasion aménager un parking sur l’espace libre à l’entrée de l’école maternelle.

Un petit débat s’instaura sur la nécessité de trottoirs dans une zone 30. Toutes les questions ou remarques ont obtenu des réponses ou des explications. Beaucoup de ces remarques amèneront une réflexion lorsque le cabinet d’architecte sera choisi et que l’on pourra matérialiser le plan en 3 D. Des réunions auront lieu sur le site.

En conclusion, il a été retenu que les élus resteront à l’écoute de la population, qu’ils sont prêts à se déplacer pour voir des aménagements qui fonctionnent bien et semblent donner satisfaction aux habitants. Mais, le dernier mot revient au maire de la commune : «En définitive, ce sont quand même les euros qui auront le dernier mot ! Nous verrons malgré tout à améliorer les cheminements piétons.»

Puis il invita les personnes présentes à partager le verre de l’amitié tout en poursuivant la discussion.

Quelques vues anciennes de la place de la République
Quelques vues anciennes de la place de la République
Quelques vues anciennes de la place de la République
Quelques vues anciennes de la place de la République
Quelques vues anciennes de la place de la République
Quelques vues anciennes de la place de la République

Quelques vues anciennes de la place de la République

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages