Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 13:03

Dimanche après-midi, à l’initiative du président de Racan Chante, Pierre Sevin, et du chef de chœur, Marie-Jo Thibault, trois chorales se sont retrouvées à Saint-Christophe, pour deux heures de pur bonheur.

Racan chante, la chorale du territoire de Racan, se présenta la première et fit une entrée sous les applaudissements d’un public qui avait envahi la belle église de Saint-Christophe pour ce concert exceptionnel.

Le public est venu nombreux pour ce beau concert

Le public est venu nombreux pour ce beau concert

Son président prononça quelques mots de remerciements pour l’accueil réservé lors des différentes rencontres et expliqua : «Racan chante se produit depuis 15 ans déjà et a, à son actif, plus de 100 concerts. Cette année nous avons décidé d’engager un travail sur les traditions des provinces françaises et nous avons donc décidé d’apprendre des chants traditionnels. Au fur et à mesure de leur apprentissage, nous incluons les nouveaux chants dans nos concerts. Ce sera le cas aujourd’hui.»

Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault
Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault
Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault
Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault

Racan chante sous la direction de Marie-Jo Thibault

Puis, Marie-Jo Thibault annonça le premier chant au programme, un gospel, en hommage à la Liberté « Everybody sing freedom » avant d’enchaîner sur un petit tour de France en chansons. Le voyage commença par le Pays basque avec une complainte interprétée en basque et suivie par un poème écrit sous le joug franquiste et mis en musique avec un arrangement de Jo Maris. Puis, les choristes nous emmenèrent dans une région où la vigne est à l’honneur avec un chant du XVIe siècle « Margot, labourez les vignes » qui rappelle « En passant par la Lorraine ». De l’est à l’ouest, il n’y a qu’un pas à franchir et c’est la Bretagne qui fut à l’honneur avec une berceuse « Fais dodo lon la ». Un petit tour au sud et c’est la Provence et le Béarn qui se mêlèrent avec deux chants « Magali » et « Se canto » avant de livrer un hymne à la Touraine « Mon Val de Loire ».

Avant son interprétation, Marie-Jo Thibault précisa : «Ce chant fut appris pour un déplacement en Normandie et nous l’avons repris lors de notre voyage dans le Val d’Oise. Nous nous devions d’avoir une chanson présentant notre région.»

Après cet hommage à la Touraine, le tour de France s’acheva dans le Nord avec une magnifique interprétation de la chanson de Pierre Bachelet, « Les Corons ».

Les applaudissements particulièrement nourris ne laissèrent aucun doute sur l’intention des auditeurs à réentendre ce superbe chant à la gloire des mineurs.

Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux
Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux
Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux
Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux

Gentiana sous la direction de Béatrice Heurtaux

Puis, Racan chante laissa la place à Gentiana de Tours, chorale dirigée Béatrice Heurtaux. Après un Hymne à la nuit de Rameau, leur répertoire prolongea un peu le tour de France commencé précédemment avec un tango corse qui se définit comme étant «une sieste organisée». Plusieurs chants étaient extraits d’œuvres classiques de Haendel, Mozart, Rameau mais aussi de musiques contemporaines comme « La chanson de Lara » de Michel Jarre. Gentiana proposa une magnifique interprétation d’Exodus d’Ernest Gold, un gospel sur la tolérance et le respect de l’homme avec «L’homme blanc dans l’église noire» de Gérard Bernard sur la vie à Harlem et, après l’Amérique, un petit chant africain «Siyahamba» marqua la fin du voyage et de la prestation de Gentiana qui laissa la place au «Petit chœur d’hommes» toujours sous la direction de Béatrice Heurtaux.

Choeur d'hommes dirigé par Béatrice Heurtaux
Choeur d'hommes dirigé par Béatrice Heurtaux
Choeur d'hommes dirigé par Béatrice Heurtaux

Choeur d'hommes dirigé par Béatrice Heurtaux

Les voix de ces dix choristes sublimèrent les quatre chants de leur répertoire dont l’Hymne corse « Diovi savi regina » et le chant basque « Boga boga ».

Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies
Les trois chorales réunies

Les trois chorales réunies

Puis vint le moment où les trois chorales se regroupèrent dans le chœur de l’église pour interpréter deux chants : «Tiébé poièm » de Dmitri Bortniansky sous la direction de Béatrice Heurtaux et «La ballade nord-irlandaise» adaptée par Renaud Séchan sous la direction de Marie-jo Thibault.

Celle-ci précisa qu’un des couplets de cette ballade a été réécrit pour mettre en avant un thème présent tout au long de la soirée avec les différents interprètes, la demande de tolérance, de paix et de liberté. En voici quelques extraits : «Jetez vos armes à tout jamais, Laissons pousser les orangers, J’ai planté un oranger et il a donné, Les fruits sucrés de la Liberté », ces fruits sucrés qui, espérons-le remplaceront désormais «les grenades dégoupillées».

Un magnifique concert et une belle leçon d’humanité. Bravo à tous !

Les chefs de choeur avec à gauche Béatrice Heurtaux et à droite Marie-Jo Thibault

Les chefs de choeur avec à gauche Béatrice Heurtaux et à droite Marie-Jo Thibault

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans chorales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages