Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 13:19

L’an dernier, je vous avais présenté Camille Couratin, alors élève en 1ère au lycée d’Arsonval, à Joué-les-Tours. Ce lycée professionnel est réputé pour sa formation aux métiers d’arts. On y entre sur dossier. Cette année, elle était en Terminale.

Camille a choisi la peinture et ce, depuis un stage réalisé au cours de son année de 3ème et, elle ne regrette pas ce choix. Ne souhaitant pas se lancer dans des études longues, le lycée professionnel lui convenait car, la préparation d’un bac pro permettait en même temps de se former à un métier tout en continuant à parfaire sa culture générale. « Mon emploi du temps est différent de celui d’un apprenti. Mes stages en entreprise durent de 3 à 5 semaines et ne se limitent pas à la peinture. Nous faisons deux stages par an. Pendant mes trois années, j’ai eu la chance d’avoir un bon patron. En participant au concours de MAF, on acquiert une bonne pratique. C’est un plus pour notre carrière professionnelle future. »

Tout comme l’an passé, elle a donc concouru au titre de meilleur apprenti de France, les MAF. Dès que les sujets furent connus, elle s’est donc attelée à la réalisation de ce nouveau chef d’œuvre pour la filière « aménagement et finition du bâtiment » dans la catégorie « peintre applicateur de revêtements » portant sur « peinture, papier peint et produit décoratif ».

En voici le sujet rappelé par Camille : «Les deux cubes sont faits en peinture en dégradés jaune et bleu et en harmonie avec l'œuvre. Le rectangle rose est un produit décoratif recouvert de paillettes. La bande de couleur or est aussi un produit décoratif avec des petits effets. Les parties blanches sont du papier peint blanc cassé avec des petits rectangles représentés dessus. Les couleurs de la peinture des cubes étaient au choix du candidat mais tout le reste était imposé. Tout devait se rejoindre parfaitement lors de l'assemblage de l'œuvre. » Il lui aura fallu une soixantaine d’heures pour mener à bien son chef d’œuvre.

Camille présente ses médailles et ses diplômes.

Camille présente ses médailles et ses diplômes.

Comme l’an dernier, Camille et deux autres élèves de sa section furent bien épaulés par leur professeur tout au long de leur réalisation mais, comme le dit Camille : « En terminale, même si elle suit bien notre travail, elle nous laisse beaucoup plus nous débrouiller seuls. On doit acquérir une certaine autonomie.» Il faut croire que cette autonomie est bien acquise puisque Camille, tout comme nombre d’élèves du lycée d’Arsonval, a été médaillée lors de la remise des prix. C’est de nouveau une médaille d’or départementale et une médaille d’argent régionale qui viennent compléter les deux médailles obtenues en 2015.

Le chef d'oeuvre de Camile à l'origine des médailles obtenues en départemental et régional

Le chef d'oeuvre de Camile à l'origine des médailles obtenues en départemental et régional

Mais, pour Camille, les lauriers ne se limitent pas à ses deux médailles. Son année scolaire s’est terminée avec l’obtention de son bac pro « aménagement et finition du bâtiment » avec mention assez bien, et le droit de conduire sa propre voiture avec le permis en poche.

Pour la rentrée de septembre, Camille a déjà tout prévu : la préparation d’un brevet professionnel en alternance. Elle a trouvé un patron ou plutôt une patronne à Mettray. « Dans son entreprise, il n’y a que des filles et ça marche bien. Dans des boîtes où il y a des hommes, certains ont du mal à admettre que les filles puissent aussi faire ce métier. Il y a beaucoup de machos ! Heureusement, ça commence à évoluer. Moi je suis contente, mon contrat est signé pour deux ans. J’ai même commencé à travailler. J’ai le statut d’apprentie donc, je suis salariée.» Quand on lui demande quels sont ses projets pour l’avenir, il y en a un qui semble lui tenir particulièrement à cœur : « J’aimerais si c’est possible devenir professeur en peinture dans un lycée professionnel. Mais avant, il faut que j’acquière une bonne expérience. »

Faisons-lui confiance. Son sérieux est un atout dans sa future réussite. Laissons-la terminer cet entretien : « Il faut vraiment aimer ce que l’on fait et être passionnée pour réussir.» Ces paroles la résument parfaitement.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages