Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 15:56
En attendant le départ
En attendant le départ

En attendant le départ

Samedi soir, l’association christophorienne « Histoire et Patrimoine » avait convié ses adhérents et toutes les personnes intéressées par l’histoire de la commune à participer à sa treizième promenade crépusculaire censée marquer le début de l’été. Cette année, deux changements marquaient cette manifestation : un départ à 21 h et le samedi en lieu et place du vendredi.

Philippe donne quelques informations

Philippe donne quelques informations

Le rendez-vous était fixé au parking du foyer rural et, dès 21 h, Philippe Larus, président de l’association, prononçait quelques mots d’accueil en direction des 50 marcheurs venus découvrir la 4ème édition de « Si Saint-Christophe m’était conté… »

C'est parti pour....2,300 km avec des haltes !
C'est parti pour....2,300 km avec des haltes !
C'est parti pour....2,300 km avec des haltes !

C'est parti pour....2,300 km avec des haltes !

Pour gagner le premier site prévu, les membres de l’association ont guidé les visiteurs par des chemins pittoresques comme les Ruettes et le chemin des Marmoux, évitant d’emprunter les rues étroites et passagères du bourg.

Au Te Deum, on est le 22 février 1871 et on évoque les Prussiens
Au Te Deum, on est le 22 février 1871 et on évoque les Prussiens
Au Te Deum, on est le 22 février 1871 et on évoque les Prussiens
Au Te Deum, on est le 22 février 1871 et on évoque les Prussiens
Au Te Deum, on est le 22 février 1871 et on évoque les Prussiens
Au Te Deum, on est le 22 février 1871 et on évoque les Prussiens
Au Te Deum, on est le 22 février 1871 et on évoque les Prussiens

Au Te Deum, on est le 22 février 1871 et on évoque les Prussiens

C’est au Te Deum, certainement le quartier le plus ancien du village, que le garde-champêtre, assis sur les marches d’un perron, attendait les marcheurs, pour faire revivre le passage des Prussiens au cours de l’hiver 1871, en discutant avec le boulanger. Puis, les deux hommes laissèrent la place à leurs épouses respectives qui n’appréciaient guère ces envahisseurs et ne cachaient pas la frayeur qu’ils leur inspiraient.

Les spectateurs découvrent la Crucifixion
Les spectateurs découvrent la Crucifixion

Les spectateurs découvrent la Crucifixion

De là au site suivant, il n’y avait que quelques mètres à parcourir pour pénétrer dans l’église où l’une des fresques ornant ses murs allait être décryptée et propulser ainsi les visiteurs en plein Moyen Âge. Beaucoup furent surpris de découvrir un si bel édifice et d’apprendre en cette soirée que la Crucifixion que Guy leur présentait est quasiment unique en France. Cette Crucifixion présente des scènes de violence et est considérée comme un déicide. Une représentation identique se trouverait en Bretagne.

C'est parti pour le 3ème site
C'est parti pour le 3ème site
C'est parti pour le 3ème site

C'est parti pour le 3ème site

Pour le site suivant, un peu de marche était nécessaire, l’obscurité commençait à s’installer et la file des promeneurs s’étirait un peu. Aussi, Philippe marqua une pause pour que tous se regroupent avant d’arriver à la Porte Percée située au-dessous de la motte féodale.

Jehan d'Alluye de retour des croisades
Jehan d'Alluye de retour des croisades
Jehan d'Alluye de retour des croisades

Jehan d'Alluye de retour des croisades

C’est là que se déroula la troisième animation de la soirée. Dominique, rappela l’histoire de Saint-Christophe et d’un de ses illustres seigneurs qui participa aux croisades et ramena de terre sainte un morceau de la vraie croix. Ce seigneur, c’est Jehan d’Alluye qui a donné son nom à la place principale du village. Et, là, une surprise attendait les spectateurs : Jehan d’Alluye en personne vint les saluer et leur donner connaissance de certains de ses actes passés !

À l'Auberdière, en 1799, après le passage des Chouans
À l'Auberdière, en 1799, après le passage des Chouans

À l'Auberdière, en 1799, après le passage des Chouans

Pour rejoindre le dernier site, les lampes de poche s’éclairèrent et, c’est par le chemin de la Perrine, que les marcheurs regagnèrent la cour de l’Auberdière pour se retrouver en pleine Révolution avec les Chouans qui avaient réquisitionné cette propriété.

Le propriétaire des lieux, M. Honoré Martel de Gaillon, maire de la commune, était parti à Tours, semble-t-il, laissant ses servantes, Blanche et Rose, gardiennes de la maison.

S’occupant l’une de ses haricots verts et l’autre de son tricot, elles devisent des événements en attendant Marie, la blanchisseuse, qui vient ramener le linge. Toutes trois s’entretiennent des actualités du moment dont le départ des Chouans qui les réjouit car, même si elles n’osent pas trop l’afficher, elles sont plutôt des « Citoyennes ».

Le pot final, moment convivial par excellence
Le pot final, moment convivial par excellence
Le pot final, moment convivial par excellence

Le pot final, moment convivial par excellence

Tous ces acteurs amateurs, membres de l’association, furent chaleureusement applaudis pour leurs diverses prestations et, avant que chacun ne regagne son domicile, le verre de l’amitié, offert par l’association, permit de prolonger un peu ce moment convivial que malheureusement les élus locaux de la majorité ne semblent pas apprécier car, encore une fois, aucun ne ressentit le besoin d’apprendre à mieux connaître l’histoire de sa commune, ce qui est un peu dommage. Malgré cela, l’association « Histoire et Patrimoine » continuera de proposer des animations culturelles autour de l’histoire communale pour faire revivre son riche passé et vivre le temps présent !

La troupe des acteurs, cru 2016

La troupe des acteurs, cru 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages