Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 15:15

Depuis quelques années, l’AVE (association des Amis de la Vallée de l’Escotais) présidée par Jacky Orgeur, organise une manifestation ayant pour but de promouvoir les attraits touristiques et économiques du pays de Racan.

Après le château de la Roche-Racan, l’abbaye de la Clarté-Dieu, les châteaux d’Hodebert et de la Fougeraie, tous situés sur la commune de Saint-Paterne-Racan, c’est au tour du manoir de Vaudésir, sis sur Saint-Christophe-sur-le-Nais, d’accueillir cette journée découverte et bien vivre au Pays de Racan dans une ambiance à la fois médiévale et Renaissance.

Ce joli manoir, inscrit le 21 mai 1947 à l’inventaire des monuments historiques, ne manque pas d’attirer le regard des personnes qui empruntent la route reliant Saint-Christophe à Dissay-sous-Courcillon.

Quelques vues actuelles du manoir
Quelques vues actuelles du manoir
Quelques vues actuelles du manoir
Quelques vues actuelles du manoir
Quelques vues actuelles du manoir

Quelques vues actuelles du manoir

Un peu d’histoire

Le fief de Vaudésir relevait de la baronnie de Saint-Christophe et à partir de 1667 du Duché-Pairie de la Vallière. En 1532, René Bonamour, marchand à Tours fait construire le château pour son fils, il est décrit, comme "une grande maison garnie de 7 cheminées, 4 tours au coin de la maison, une chapelle, un colombier, cours, courtines et jardin, le tout enclos de fossés", dans l'acte de vente de 1558, fait à François Massicault, marchand à Tours. Sa fille Jeanne, veuve de Guillaume Dargouges transmet en 1593 le château à ses filles. Par le mariage d'une d'elles avec François Testu, Vaudésir devient la propriété de la famille Testu de 1625 à 1719. Le procès-verbal des réparations du 7 février 1720 précise l'état des bâtiments : "3 bâtiments bâtis en comble et couverts d'ardoise, le bâtiment Est était composé au rez-de-chaussée d'une cuisine, d'un office, d'un vestibule avec escalier, et 2 celliers, à l'étage d'une chambre et d'un cabinet et de 2 salles à cheminée, à l'extrémité de cette aile, un escalier de bois à marches tournantes desservait l'aile Est et la galerie".

Cette disposition, à l'exception de la chapelle, est restée pratiquement inchangée. On remarque néanmoins que l'aile Nord était percée à l'origine, à l'étage, de baies en arc en plein cintre, dont des traces subsistent, et qu'elles ont été remplacées par des fenêtres à meneaux, surmontées d'un fronton, datant du 1er tiers du 17e siècle. Certaines fenêtres, notamment sur le pavillon d'angle Nord-Ouest, étaient encore pourvues de grilles (jusque dans les années 1980) indiquant un aspect défensif encore nécessaire au 16e siècle.

Au cours des 18e et 19e siècles, plusieurs propriétaires se succédèrent et ce, jusqu’en 1970 où il est reçu en héritage par Mme Amiot, mère du propriétaire actuel. L'aile Ouest encore visible sur le cadastre de 1834 a depuis été détruite, il en subsiste néanmoins le pavillon Nord.

Les corps de logis sont couverts d'un toit en croupe et les pavillons de toit en pavillon. Les façades sont ornées de fenêtres à meneaux surmontées de lucarnes en pierre de taille à baies géminées surmontées d'un fronton triangulaire. Des armoiries placées sur la façade sud de la galerie nord, sont martelées. Les formes entrelacées pourraient évoquer celle de léopards, armes de la famille Testu, propriétaire au 17e siècle portant "D'or à 3 lions léopardés, de sable, armés et lampassés de gueules l'un sur l'autre, celui du milieu contre passant."

Entouré de douves qui subsistent, mais sont en partie asséchées, et que franchit au sud un pont, le manoir comprend à l'est un corps de logis principal dont le rez-de-chaussée a son sol plus bas que celui de la cour. À son angle sud-est, ce bâtiment est accompagné d'une tour de défense carrée plongeant dans la douve.

Sur une carte postale du début du 20e siècle, on peut lire comme légende : château abandonné.

Cartes postales datant du début du 20e siècle
Cartes postales datant du début du 20e siècle

Cartes postales datant du début du 20e siècle

Frédéric Amiot, le propriétaire du manoir, est très attaché à son patrimoine qui a su conserver son cachet originel et dont il n’hésite pas à faire la promotion avec fierté.

À la retraite depuis quelques mois, il se plait à dire : « À la Révolution, le manoir fut vendu à un capitaine de cavalerie et sa chapelle a probablement été détruite à cette époque. Je passe ici maintenant la majeure partie de mon temps. Mais en hiver, comme il n’y a pas de chauffage, c’est difficile de pouvoir y vivre.»

Il a entrepris depuis peu d’importants travaux de rénovation sur les toitures et les cheminées extérieures.

Frédéric Amiot, deuxième à gauche, avec des membres de l'AVE dont Jacky Orgeur (4e à gauche) et Philippe Larus, d'Histoire et Patrimoine (à droite)

Frédéric Amiot, deuxième à gauche, avec des membres de l'AVE dont Jacky Orgeur (4e à gauche) et Philippe Larus, d'Histoire et Patrimoine (à droite)

C’est donc dans ce cadre verdoyant qu’exposants, acteurs et promeneurs, pourront profiter, dès le samedi soir, au cours d’un repas champêtre égayé par quelques anecdotes proposées par l’association Histoire et Patrimoine et M. Frédéric Amiot, devant la superbe façade Renaissance du manoir, d’un beau week-end à la campagne.

Les festivités commenceront à 18 h, le samedi et se poursuivront le dimanche avec de nombreuses animations qui seront proposées tout au long de la journée.

Le manoir est une propriété privée qui ne se visite pas.

(La documentation historique est fournie en partie par le site http://www.actuacity.com/saint-christophe-sur-le-nais_37370/monuments/

 

Renseignements et contact :

Cette manifestation se déroulera les 24 et 25 septembre 2016. Entrée gratuite. Parking sur place.

Page facebook AVE amis de la vallée de l’Escotais

 tourismeracan@gmail.com

Jacky Orgeur : 02 47 29 29 00

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans patrimoine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages