Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 14:12
Un très nombreux public était présent à la chapelle saint André
Un très nombreux public était présent à la chapelle saint André

Un très nombreux public était présent à la chapelle saint André

Pour le week-end, Neuvy-le-Roi mettait les artistes à l’honneur. Faisons d’abord un petit tour à la chapelle saint André où quatre artistes exposaient quelques-unes de leurs œuvres.

Avec Jean Coullon et ses photographies en noir et blanc datant des années 1972-1973 et mettant en scène le vieux quartier des Halles et les abords de la place Plumereau, c’est toute une époque qui éveilla un brin de nostalgie chez nombre d’anciens.

Marie-Liesse Bertre et Martine Almaric, toutes deux peintres, avaient été invitées par Madeleine Fargues, présidente de l’association « Les Amis de la chapelle saint André », pour égayer avec leurs tableaux les murs du bâtiment.

Marie-Liesse est une jeune artiste qui réalise des huiles sur toile, des pastels à l'huile, des acryliques et qui possède une galerie à la Chartre-sur-le-Loir.

Le thème principal de Martine Amalric est le corps avec tout ce qu'il exprime d'humain, de détresse, de solitude et d'intériorité. Elle dessine d'après modèles avec une préférence pour les danseurs et les comédiens pour leur aptitude à bouger et mettre leur corps en valeur.

Quant à la dernière artiste, c’est Julitta Moussette, qui a déposé le temps de l’exposition quelques-unes de ses sculptures.

de gauche à droite : Martine Amalric, Jean Coullon et Marie-Liesse Bertre

de gauche à droite : Martine Amalric, Jean Coullon et Marie-Liesse Bertre

Les derniers travaux réalisés par la CCPR, l’éclairage et la pose de cimaises, ont permis une magnifique mise en valeur de toutes ces œuvres.

Pour l’occasion, Patrick Cintrat, président de la CCPR, était aux côtés de Madeleine Fargues. Face aux très nombreux visiteurs, parmi lesquels on pouvait remarquer Anne-Marie Babonnaux, parmi les premières à avoir œuvré pour la sauvegarde de la chapelle, les deux présidents prirent successivement et brièvement la parole.

« Je vous remercie d’être venus aussi nombreux. Vous pouvez apprécier ce superbe éclairage qui nous permet désormais d’exposer dans de très bonnes conditions. On peut constater que le modernisme se marie parfaitement avec l’ancienneté de la chapelle. Je dois excuser Julitta qui ne pouvait pas être des nôtres aujourd’hui» mentionna Madeleine Fargues avant de donner la parole à Patrick Cintrat. Il se dit « heureux de se retrouver ici pour l’exposition et la fin des travaux qui viennent d’être réalisés, une étape qui en appellera d’autres. » Il adressa un salut à tous ceux qui ont travaillé sur ce dossier et seront encore sollicités pour la suite. « Le but de la CCPR, c’est de faire venir ici beaucoup de monde du territoire mais aussi de l’extérieur. Les travaux ont été financés en partie avec le programme Leader et cela a permis d’accueillir du monde sur le site durant tout l’été. »

Le moment des discours

Le moment des discours

Les discours achevés, chacun fut invité à partager le verre de l’amitié et les discussions se poursuivirent durant un bon moment dans la plus grande convivialité.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages