Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 15:03
Élus et citoyens, même combat

Élus et citoyens, même combat

Jeudi matin, sur le marché de Saint-Paterne-Racan, régnait une certaine animation autour d’un collectif composé d’élus et de citoyens. Les chalands ne manquaient pas de venir en curieux voir et se renseigner sur ce qui se passait.

Suite à la loi NOTre, les communes devaient se prononcer tant sur la Communauté de communes Pays de Racan que Gâtine-Choisilles sur leur fusion. Sur les 10 communes de la CCPR, 7 se sont prononcées contre, 2 pour et une ne s’est pas prononcée.

Pourquoi les communes dans leur majorité ne souhaitent pas cette fusion ?

Quelques-unes des raisons étaient mises en évidence sur un tableau visible de tous.

- Moins de démocratie de proximité

- Moins d’élus bénévoles mais 48 000€/an d’indemnités cumulables

- Plus d’impôts

- Perte de la ZRR (zone de revitalisation rurale) entraînant

- Risque accru de fermeture de classe

- Fin de l’attractivité fiscale pour les entreprises

Très intéressées par les explications fournies par quelques-uns des citoyens à l’origine de la pétition, les personnes n’hésitaient à apposer leur nom et leur signature sur les feuilles mises à leur disposition.

Sur Gâtine-Choisilles où les intérêts sont assez différents vu la population et la situation géographique, certains habitants ne souhaitant pas subir cette fusion n’ont pas hésité à venir signer la pétition.

À quoi s’engagent les signataires ?

- À exiger l’annulation de la décision préfectorale de fusion des communautés de communes Pays de Racan et Gâtine-Choisilles.

- À faire respecter la décision majoritaire des conseils municipaux du Pays de Racan, opposés à la fusion et par conséquent, la démocratie de proximité.

- À conforter le développement du travail entre communes par convention, afin de fixer, en fonction des besoins des populations, pour chaque projet d’actions, le périmètre intercommunal efficace.

- À organiser un recours devant le tribunal administratif afin que le Conseil Constitutionnel étudie plusieurs points litigieux de la loi dite NOTre (Nouvelle organisation territoriale de la République) à savoir :

- Le non respect de la décision majoritaire des conseils municipaux d’un territoire - L’arrêt avant terme de mandats électifs communautaires

- Le mode de représentation non conforme au vote des électeurs de 2014, dans les nouveaux conseils communautaires fusionnés.

En seulement deux jours, de très nombreuses signatures dont des signatures d'élus ou anciens élus ont été récoltées. Si vous souhaitez soutenir cette action, vous trouverez la pétition sur www.paysderacan.info et via Internet sur change.org. De plus, plusieurs personnes en font circuler sur le territoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans politique
commenter cet article

commentaires

Philippe Gilot 02/10/2016 21:54

Pour que ce soit efficace, cela serait bien de donner le lien exact de la pétition sur internet.

ROYER Monique 03/10/2016 08:11

Voici le lien permettant de signer la pétition en ligne :
https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9fet-d-indre-et-loire-non-%C3%A0-la-fusion-des-communaut%C3%A9s-de-communes-pays-de-racan-et-g%C3%A2tine-choisilles?

Michel Mirault 02/10/2016 13:50

Afin de prouver à cette personne que nos élus ne sont pas "tous pourris", j'espère que toutes celles et ceux qui ont été élu(e)s
démocratiquement et qui ont voté contre la fusion des communautés lors des conseils municipaux, ont ou vont signer cette
pétition car ils sont comme tout le monde des citoyen(ne)s concerné(e)s.
Bon dimanche.

ROYER Monique 02/10/2016 17:56

Certains élus n'ont pas hésité à apposer leur signature mais auront-ils tous le courage d'aller au bout de ce qui, au vu des votes des conseils municipaux de 7 communes sur 10, fait partie de leurs convictions ! À voir !

Dupont d'isigny 01/10/2016 19:44

Le préfet appliquera le 49.3 régional et le tour sera joué.On nous parle de démocratie , de pays des droits de l'homme et du citoyen...Pipeau tout cela et dans les grandes largeurs. Ça se fera car des enjeux politiques de certain prédateur sont sur la sellette.La cage aux fauves est ouverte,sabre au clair les hussards charognards vont au festin .Certains ont cumulé retraite de l'éducation national, maire, ,conseiller régionale, président de ceci président de cela, etc etc Et puis quoi.!!!.la roue tourne et le peuple se fait et se fera toujours et encore rouler dans la farine.Tous pourris Non ! mais d’honnêtes...

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages