Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 15:49

Tout a commencé samedi en fin de matinée devant de nombreux élus, la population, les maîtres d’œuvre, les entrepreneurs et les artisans, avec plusieurs inaugurations au programme même si, comme le dit Éloi Canon, maire de la commune : « Chemillé n’a pas l’habitude d’inaugurer aussi, pour remercier les artisans locaux pour leur travail, on s’est dit, au sein du conseil municipal, pourquoi ne ferions-nous pas une inauguration ? Et c’est la raison pour laquelle vous êtes ici aujourd’hui ! »

Éloi Canon proposa à tout le monde de le suivre dans une visite guidée des réalisations communales. Tout d’abord, le cœur de village, qui redonne un bel aspect au centre du bourg, avec ses pavés en calcaire et le béton désactivé qui tranchent avec le noir de l’enrobé, la végétation en pied de mur et des trottoirs rendus accessibles aux handicapés, une place de l’église redessinée avec un revêtement en sable extrait de carrières près de Blois, et une plantation de nouveaux tilleuls, variété cordata rancho, qui ont la particularité d’être plus petits (10 m de haut maxi), de ne pas avoir besoin d’être taillés et d’avoir un système racinaire adapté.

Explications données par le maire sur les travaux
Explications données par le maire sur les travaux

Explications données par le maire sur les travaux

Au niveau de la rue Bournigault, le maire fit remarquer le nouvel enrobé et il expliqua : « Le revêtement de cette rue devait faire partie de la seconde tranche de travaux mais, nous avons trouvé judicieux de le réaliser en même temps, malgré le coût de 15 000 €, car cette petite rue est bien fleurie et cela fait une continuité avec la place. » En passant devant Le Camilius, le maire souligna : « Notre but, c’était de mettre en avant notre commerce local en le rendant accessible à tous. »

Le nouvel aspect du coeur de village
Le nouvel aspect du coeur de village
Le nouvel aspect du coeur de village

Le nouvel aspect du coeur de village

Un peu plus loin, devant la façade principale de l’église, on pouvait remarquer plusieurs rangées de pavés. Éloi Canon expliqua : « Ces pavés représentent le seuil qui marque l’entrée dans le bourg historique de Chemillé. »

L'entrée du bourg historique

L'entrée du bourg historique

Un peu plus loin, à l’angle de la RD 72 et de la RD 29, une vieille grange, en ruines il y a peu de temps, est en train d’être rénovée. « L’idée est de rendre le village attractif, agréable à vivre. Cette grange pourra servir d’abri pour les touristes, de halte pour les randonneurs des boucles à vélo ou les randonnées équestres. Le mobilier va bientôt arriver» confia le maire lors du coupage du ruban en présence de Brigitte Dupuis, conseillère départementale et des maires présents. Beaucoup de végétaux seront plantés dans le petit square attenant pour, au final, réduire l’entretien.

Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange

Rénovation de la grange

Ensuite, tout le monde se retrouva derrière la mairie pour la dernière inauguration, la nouvelle salle des associations située dans l’ancienne salle de musique. Tous les travaux ont été réalisés par des artisans locaux que le maire remercia vivement. Cette salle pourra accueillir jusqu’à 60 personnes.

Inauguration de la salle des associations
Inauguration de la salle des associations
Inauguration de la salle des associations

Inauguration de la salle des associations

Vint alors le moment des discours, Éloi Canon étant le premier à intervenir : « Pour revenir sur l’aménagement de la place de l’église et des entrées de bourg, je vous rappelle que ces travaux répondent à un des projets de notre mandat qui consistait à embellir et à sécuriser le bourg. Pour ce qui est de la salle des associations, nous souhaitions refaire ce bâtiment qui ne servait plus et qui finalisait ainsi notre programme d’isolation des bâtiments communaux. Parlons aussi de la grange qui était en très mauvais état et qui, avec son appentis, gênait la circulation. La partie principale a été conservée et nous avons assuré nous-mêmes la main d’œuvre. Nous avons pris des entreprises locales pour la maçonnerie et la charpente puis pour l’électricité. Les enduits seront faits l’an prochain car il faut attendre le séchage du bois de chêne. Nous l’appelons }La grange Hector~ du nom de l’architecte des ABF avec lequel nous avons noué de bonnes relations. Après un entretien avec lui, nous avons pu utiliser un enrobé normal et non grenaillé comme il le préconise habituellement à proximité de sites classés. Et, pour finir, parlons de cette salle des associations. Nous avons souhaité avoir une salle plus petite que la salle des fêtes pour différentes réunions notamment celles des anciens. Pour la rénovation de cette salle, nous avons été accompagnés par Solhia (PACT 37), l’ADAC, le Pays Loire Nature et agence locale d’énergie. L’isolation a été réalisée avec des matériaux bio-sourcés : liège pour le sol et laine de bois pour les murs. Toutes les menuiseries sont en bois. Tous ces travaux avaient le même but : améliorer l’attractivité de Chemillé pour que l’on puisse bien vivre au Pays de Racan. Nous avons ce qu’il faut pour bien accueillir les nouveaux habitants au point de vue école, bibliothèque, station d’épuration. Nous avons de jeunes agriculteurs, des artisans qui viennent de réinvestir récemment, tout ce qui fait un village dynamique sur le plan économique. Mais, il reste un gros point noir, le manque de réseaux téléphoniques et numériques qui nous pénalise. C’est devenu une priorité pour le conseil municipal. Nous avons répondu à un appel à projet qui a été retenu avec l’agence nationale. L’opérateur retenu est Bouygues. D’ici la fin de l’année, nous devrions avoir une antenne sur la commune. Les autres opérateurs arriveront aussi. Nous sommes à mi-mandat, les gros projets sont terminés mais il reste toujours du travail à faire notamment avec les autres communes pour mettre réellement en commun des moyens. »

Il passa ensuite le micro à Brigitte Dupuis : « Le conseil départemental soutient les investissements des communes et des communautés de communes. 4 millions par an seront réservés pour les communes de moins de 2000 habitants et 7 millions pour les communautés de communes. Le conseil départemental tient à accompagner les communes rurales. Sur le fonds départemental, en 2017, 300 000 € seront distribués aux petites associations et en 2018, 100 000 €. »

Patrick Cintrat, conseiller régional, dit « sa joie de voir cette belle réalisation Il faut le faire savoir d’où la nécessité des inaugurations. Le village et sont centre sont accueillants. Je salue le travail réalisé sur Chemillé-sur-Dême. »

Les discours avant le vin d'honneur
Les discours avant le vin d'honneur

Les discours avant le vin d'honneur

Le maire invita alors l’assistance à partager le verre de l’amitié et à participer aux diverses manifestations prévues tout au long du week-end.

Dans l’après-midi, malgré une météo capricieuse, certains n’hésitèrent pas à se lancer dans la randonnée cyclotouriste. Les moins sportifs purent assister à du théâtre proposé par « Chemillé en scène » et la plupart se retrouvèrent en soirée pour un repas en commun.

Le lendemain, les gens n’avaient que l’embarras du choix pour se distraire : randonnées pédestres, fête foraine, jeux de paille, marché gourmand et artisanal, exposition de vieux tracteurs, projection de vidéo d’antan, sans oublier buvette et restauration. Une belle vitrine de ce que peuvent réaliser les associations réunies. Le but fixé par Éloi Canon « avoir un village dynamique, attractif, où il fait bon vivre » semblait bien atteint en ce week-end plutôt chargé.

Quelques chiffres :

Aménagement du centre bourg : Maître d’œuvre Feuille à feuille, architectes-paysagistes et Cahier de route BET VRI ; réseaux et chaussée : Colas. Montant du coût : 300 000 € HT. Subvention : 35% soit environ 110 000 € (région : 33 000 €, député : 7 000 €, département : 69 733 €)

Entrées de bourg, TERCA : trottoirs, ralentisseurs, radars pédagogiques. Montant : 40 000 €. Subventions : 3 000 € dans le cadre des amendes de police

Fleurissement et plantations, Girault : 16 000 €

Salle des associations : coût 100 000 €. Subventions : DETR : 30 000 € ; Département : 7 000 € ; Région : 23 000 € ; CCPR : 10 000 €.

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale animation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages