Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2017 6 11 /11 /novembre /2017 17:07
Le conférencier et le président
Le conférencier et le président
Le conférencier et le président

Le conférencier et le président

L’association Histoire et Patrimoine proposait vendredi soir une seconde conférence pour cette année 2017, la première ayant eu lieu au printemps. Dans la salle Beau-Soulage, on comptait 50 personnes venues écouter Fabrice Mauclair, le vice-président de l’association, parler d’un personnage dont la présence a marqué la commune de Saint-Christophe de 1 882 à 1 910, année de sa retraite. Mais, avant que la conférence commence, Philippe Larus, président de l’association remercia l’assistance de son soutien ainsi que les quelques élus présents dans la salle parmi lesquels  Catherine Lemaire, maire de la commune, Jean-Pierre-poupée, maire de Saint-Paterne et la municipalité pour le prêt de la salle et du matériel.

La vie de Jules Égal dévoilée par Fabrice Mauclair
La vie de Jules Égal dévoilée par Fabrice Mauclair
La vie de Jules Égal dévoilée par Fabrice Mauclair

En attendant le début de la conférence, au fur et à mesure de leur arrivée, les différentes personnes purent avoir un aperçu des partitions écrites par Jules Égal, des cartes postales qu’il fit éditer, des diplômes reçus par la musique municipale de Saint-Christophe en admirant la petite exposition réalisée conjointement par Histoire et Patrimoine et la musique municipale.

L'exposition présentée dans la salle
L'exposition présentée dans la salle
L'exposition présentée dans la salle
L'exposition présentée dans la salle
L'exposition présentée dans la salle
L'exposition présentée dans la salle
L'exposition présentée dans la salle

L'exposition présentée dans la salle

Jules Égal naquit le 27 janvier 1851 à Avon-les-Roches (37), fils de Annet Égal, 44 ans, chaudronnier (décédé à Avon le 21 juin 1853) et de Marie Benoit, 45 ans. Ils eurent 5 enfants.

Il fut élève de l’École Normale de Loches de 1867 à 1870. Il devint instituteur titulaire le 1er juin 1872.

Il exerça à Brèches, Château-la Vallière et St Christophe (1882-1910).

Il se maria le 20 août 1872, à Château-la-Vallière alors qu’il était domicilié à Brèches, avec Fernande Victorine Pattier, sans profession, née à Château-la-Vallière le 20 juillet 1852, fille de Henri Urbain Pattier, coiffeur, membre du Conseil Municipal et de Anne Virginie Delétang décédée à Château-la-Vallière le 14 février 1865.

Comme beaucoup d’instituteurs de son temps, tel un hussard noir de la République, Jules Égal était un ardent défenseur de la République. Un inspecteur primaire l’aurait qualifié de « républicain ferme et franc ».

Le conférencier s’attacha à montrer les différentes facettes de ce personnage aux multiples activités.

Pendant son passage à Saint-Christophe, Jules Égal montra tous ses talents divers ; il fut directeur de l’école des garçons, secrétaire de mairie, dessinateur, sculpteur, photographe auteur de nombreux clichés édités en cartes postales, chef de la musique locale et compositeur de nombreux morceaux qui furent joués par de nombreuses fanfares en France et à l’étranger.

Au cours des années 1 900, il reçut plusieurs distinctions et médailles. En 1 903, il fut récompensé pour avoir fondé dans son école « une société protectrice des animaux et des oiseaux ». Cette même année, il fut nommé Officier d’Académie et reçut les Palmes académiques. En 1 907, il fut décoré du Mérite agricole pour sa société protectrice des animaux.

En  septembre 1 910, après exactement 39 ans, 4 mois et 4 jours de service, il prit sa retraite et s’installa avec sa femme dans une maison qu’elle possédait à Château-la-Vallière. Malheureusement, il n'en bénéficia pas longtemps puisqu’il décéda le 3 novembre 1910, à 59 ans et, quelques jours plus tard, ce fut son épouse qui décéda le 25 novembre 1910 à 58 ans. Peu de temps après, nouveau décès dans la famille puisque leur fille Julia mourut, toujours à Château-la-Vallière, le 8 janvier 1911, à 35 ans. En un peu plus de deux mois trois membres de cette famille disparurent.

Quelques-unes des cartes postales de Jules Égal
Quelques-unes des cartes postales de Jules Égal
Quelques-unes des cartes postales de Jules Égal
Quelques-unes des cartes postales de Jules Égal

Quelques-unes des cartes postales de Jules Égal

Les cartes postales commentées par Lionel Royer
Les cartes postales commentées par Lionel Royer

Les cartes postales commentées par Lionel Royer

De Jules Égal, il reste de nombreuses cartes postales, certaines écrites de sa main, d’autres illustrées et signées Égal. Parmi ses cinq enfants, deux filles furent institutrices Julia et Yvonne qui enseigna à Saint-Christophe de 1 904 à 1 908.

Pour donner un aperçu de quelques-unes des poésies mises en musique par Jules Égal, Fabrice fit écouter à l’assistance 4 ou 5 morceaux joués au piano.

À l’issue de son exposé, Fabrice fut chaleureusement applaudi par les auditeurs.

Remise des plaquettes Jules Égal
Remise des plaquettes Jules Égal
Remise des plaquettes Jules Égal
Remise des plaquettes Jules Égal

Remise des plaquettes Jules Égal

Les adhérents à l’association se virent remettre gratuitement la plaquette contenant l’intégralité de la conférence et chacun fut invité, comme à chaque manifestation de l’association, à partager le verre de l’amitié. Et, pour terminer, Philippe Larus donna rendez-vous à tous pour l’assemblée générale qui aura lieu le 2 décembre, à Beau-Soulage, à 17 h. Le montant des cotisations reste inchangé : 8 € pour une personne, 12 € pour un couple. Cette somme donne droit à une plaquette par an.

La convivialité marque la fin des manifestations d'Histoire et Patrimoine
La convivialité marque la fin des manifestations d'Histoire et Patrimoine

La convivialité marque la fin des manifestations d'Histoire et Patrimoine

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages