Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 13:55

Comme chaque année, le jour du 11 novembre, la musique municipale de Saint-Christophe épaulée par l’Ensemble musical Escotais Dême  Choisille offre un apéritif-concert dans la salle Beau-Soulage. Cette année, l’EMRDC avait un défi à relever. En effet, comme le dit Anneliese Boulesteix, présidente de la musique tant communale qu’intercommunale : « Cette soirée musicale  du 11 novembre 2017 est une soirée un peu spéciale ,puisqu 'avec « Histoire et Patrimoine  », nous rendons hommage à Jules Egal,  arrivé à Saint- Christophe en 1882, pour exercer son métier d'instituteur  et qui est pour nous, Musique municipale et musiciens, un personnage plus qu'honorable et que l'on peut admirer. Fabrice, notre historien, vous l'expliquera mieux que moi et Corinne, notre chef d’orchestre, et les musiciens de l'EMEDC vous  interpréteront une infime partie de son œuvre. »

En quelques mots, Fabrice Mauclair présenta Jules Égal en retraçant rapidement sa vie et son œuvre qu’il avait longuement développé la veille, au même endroit, lors de sa conférence. Il insista sur le fait que c’est lui qui, en 1885, comme en atteste la première bannière, fonda la musique municipale.

Pour commencer la soirée, place à un petit discours.
Pour commencer la soirée, place à un petit discours.

Pour commencer la soirée, place à un petit discours.

Ce fut ensuite au tour des musiciens de s’exprimer d’abord oralement par la bouche de Corinne Galtaud qui ne manqua pas de souligner la difficulté rencontrée lors des différentes répétitions pour adapter les 4 morceaux retenus et en demandant à l’auditoire un peu d’indulgence.

Puis, sous sa houlette, les musiciens interprétèrent avec brio « Le Val Joyeux », « Le Folichon », « Fashionable », puis pour terminer « Le sautillant ». Ces quatre pièces musicales, très variées, plurent énormément au public qui les applaudit très chaleureusement. Les musiciens furent vivement remerciés pour leur travail et pour leur interprétation admirable.

Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal
Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal
Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal
Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal
Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal
Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal
Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal
Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal
Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal
Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal

Les musiciens de l'EMEDC interprétant les oeuvres de Jules Égal

Cette première partie achevée, Anneliese reprit le micro tout d’abord pour féliciter les musiciens : « Bravo à  Corinne et tous les musiciens ; ils ont beaucoup travaillé pour apprendre  ces morceaux ; j'ai quelquefois entendu à la fin des répétitions : ah, ce Jules Égal c'est égal..... applaudissez-les encore ! » Ce que fit le public sans se faire prier.

Le public applaudit la prouesse des musiciens
Le public applaudit la prouesse des musiciens
Le public applaudit la prouesse des musiciens

Le public applaudit la prouesse des musiciens

Puis, elle reprit la parole pour parler d’une personne qui a beaucoup compté pour la musique de Saint-Christophe : « Après cet hommage à Jules Égal, l'association « Histoire et Patrimoine », et la Musique municipale qui, en 1948, a succédé à la Fanfare de Jules Égal, et avec l'aval de Madame le Maire, nous pensions mettre à l'honneur quelqu'un qui a œuvré et fait énormément pour notre musique municipale avec 59 ans de présence dont 46 ans de direction. C'est Gérard Rondeau. Il se faisait une joie d'assister à la conférence de Fabrice, et d'être parmi nous, mais malheureusement un accident domestique, le jeudi 26 octobre, fait qu'il est hospitalisé. »

 Elle dressa un rapide portrait de Gérard Rondeau : «Né en 1927, il a appris la musique avec Fernand  Gervaise,  musicien et chef de la Fanfare municipale depuis 1933,  ancien élève du  professeur de musique Jules Égal. C'est lors des cours de musique chez M. Gervaise vers 1935,  que M. Rondeau a découvert  Jules Égal. Gérard Rondeau intégra la fanfare en 1936 avec Fernand Gervaise comme chef jusqu'au décès de celui-ci en 1948. Il sera remplacé pendant un an par Lionel Lavergne qui donnera sa démission juste avant le 8 mai 1949. C'est alors que Gérard Rondeau accepta de le remplacer provisoirement. Provisoire qui dura longtemps, puisqu’il dirigera la musique municipale  jusqu'en 1995, date de sa démission. »

Il faut savoir que pendant ces 46 années, il a formé bénévolement de nombreux musiciens, organisé de multiples concerts et trois festivals musicaux à Saint-Christophe en 1952, 1959 et 1987, année du centenaire où, la municipalité d'alors leur offrit une nouvelle bannière. Gérard Rondeau a permis à la musique municipale de connaître une certaine notoriété. « Pour tout cela, et pour bien d'autres choses, nous voulions le mettre à l'honneur.  Il mérite notre respect et notre admiration. Ce sera partie remise. Nous ne pouvons pour l'instant que lui souhaiter un prompt rétablissement. »

Les bannières de 1 885 et 1987
Les bannières de 1 885 et 1987

Les bannières de 1 885 et 1987

Mais, vous pouvez vous demander ce qui se passa après la démission de M. Rondeau. Eh bien, soyez rassurés, l’histoire de la musique continua. À la suite de sa démission, deux de ses anciens élèves se chargèrent de la direction de la musique : Sébastien Brizard et Vincent Ménard. Malheureusement, le déménagement de l'un et le surcroît de travail de l'autre firent qu'à leur tour, ils démissionnèrent. C'est Gérard Merlet, chef à la Membrolle, qui leur succèdera en 2000 jusqu'à son décès en 2009 et  ensuite Corinne Galtaud prit la relève.

« Si  depuis 1885 jusqu'en 1995, le chef de musique a formé des élèves  qui sont à leur tour devenu chef, ce n'est plus le cas de nos jours » fit remarquer Anneliese qui poursuivit : « Le nombre de musiciens étant moindre, la fanfare de Jules Égal, devenue Musique municipale a pu se  maintenir  les dernières années grâce au soutien des musiciens de la Membrolle, et ce, jusqu'en 2011.  En 2012, la musique de Saint-Christophe, les harmonies de la Membrolle, Chemillé et Saint-Paterne décidèrent de jouer ensemble sous la houlette de Corinne Galtaud . Tous se sentant bien ensemble, en 2013, ils formèrent  l'Ensemble musical Escotais, Dême et Choisille qui est ici ce soir. »

Mais alors, quel est le devenir de la musique municipale ?

C’est avec beaucoup d’émotion qu’Anneliese confia : « L'association « Musique municipale » existe toujours avec ses statuts initiaux qui ne correspondent plus du tout à la réalité. Il a été  difficile pour moi , présidente, de me résigner à  dissoudre cette  association, de plus de 130 ans,  par respect pour les personnes qui l'ont créée,  pour M. Rondeau qui lui a fait connaître une grande notoriété et pour les 3 musiciens de Saint-Christophe qui restent à savoir, Gaëtan,  musicien depuis 1947, Lulu depuis 1953, et Bruno bien après, vers 2000 en même temps que ses enfants qui malheureusement pour nous sont partis. Aussi, quand Fabrice m'a annoncé qu'il ferait une conférence sur Jules Égal, j'ai pensé,  la musique a commencé avec Jules Égal, elle se terminera avec lui.  Voila pourquoi ce soir, aux hommages à  Jules Égal, j'ai voulu associé nos hommages à Gérard Rondeau notre président d'honneur, ce concert étant  le dernier organisé par la musique municipale. »

Sur ce, Catherine Lemaire, maire de Saint-Christophe, s’avança  et, pour remercier Anneliese pour le travail réalisé en tant que présidente de l’association, lui offrit au nom de la municipalité un beau bouquet et la médaille de la commune.

Anneliese est honorée par la municipalité et ...
Anneliese est honorée par la municipalité et ...
Anneliese est honorée par la municipalité et ...
Anneliese est honorée par la municipalité et ...
Anneliese est honorée par la municipalité et ...
Anneliese est honorée par la municipalité et ...

Anneliese est honorée par la municipalité et ...

Pendant l’entracte, un petit apéritif, offert par la musique, fut servi, quelques gâteaux fabriqués par les musiciens mis en vente, puis après ce moment de repos pour les musiciens, la seconde partie du concert, comprenant des morceaux plus classiques pour eux, retentit dans la salle. Mais, soirée riche en événements et en émotion, au milieu de cette seconde partie, les trois musiciens de Saint-Christophe, Gaëtan, Lulu et Bruno, quittèrent le podium et Bruno prononça quelques mots à l’adresse d’Anneliese pour la remercier de tout le temps qu’elle a consacré à l’association et, tous les trois lui offrirent une superbe plante.

...par les 3 musiciens de Saint-Christophe !
...par les 3 musiciens de Saint-Christophe !
...par les 3 musiciens de Saint-Christophe !
...par les 3 musiciens de Saint-Christophe !

...par les 3 musiciens de Saint-Christophe !

Puis, ils reprirent leur place et le concert put se poursuivre pour s’achever sous un tonnerre d’applaudissements avec le public debout face aux musiciens qui, en remerciement, jouèrent un morceau supplémentaire. Une très belle soirée, un très beau week-end, avec pour tous la découverte du personnage Jules Égal et de quelques-unes de ses œuvres qui, si l’on en croit les appréciations du public : « La première partie du concert nous a beaucoup plu. Cette musique originale que les musiciens nous ont fait découvrir était vraiment très belle. On aurait aimé en entendre plus ! »

Lors de l’assemblée générale en décembre, la présidente annoncera officiellement la dissolution de l’association « Musique municipale » et Anneliese conclut par ces mots : « Mais ne soyons pas tristes ! La musique n'est pas morte, elle vit. Elle vit avec l'EMEDC ici présent.  Elle est cachée dans le « ais » de Escotais.   

Désormais, ce sera  l'ensemble musical Escotais, Dême et Choisille, l'intervenant musical à Saint-Christophe  avec son président, Frédéric Cuvier et Corinne, sa directrice. Je demanderai à la municipalité de les aider autant qu'elle l'a fait pour la musique municipale. Alors, vive l'EMEDC et la musique en général ! »

Un nombreux public pour faire connaissance avec Jules Égal.
Un nombreux public pour faire connaissance avec Jules Égal.

Un nombreux public pour faire connaissance avec Jules Égal.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages