Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2019 4 08 /08 /août /2019 09:52

Poursuivons notre découverte, toujours à pied, des trésors que renferme cette région de Trégunc et Névez.

Voyons d'abord ce que les Bretons de ce territoire appellent "les pierres debout" et quel était leur usage.

 Tout le monde sait que le granit est très présent en Bretagne mais, ce que l’on sait moins, c’est qu’à Trégunc des blocs affleurent en quantité sur le sol de la commune et, autrefois, les tailleurs de pierres avaient su en tirer parti en utilisant ces blocs dressés dans de nombreuses constructions.

Ces pierres debout ou orthostates servaient à délimiter les parcelles de terres, les bords de chemins, les aires de battage ou les jardins. On trouve encore des poteaux percés aux entrées des parcelles qui servaient à fixer le portail en bois. Elles étaient également utilisées dans la construction des habitations ou des dépendances. La hauteur d’une pierre donnait la hauteur du mur. Les plus petites marquaient l’emplacement des fenêtres.

Des pierres percées pour soutenir le portail à l'entrée du champ et des pierres debout en guise de clôture
Des pierres percées pour soutenir le portail à l'entrée du champ et des pierres debout en guise de clôture
Des pierres percées pour soutenir le portail à l'entrée du champ et des pierres debout en guise de clôture

Des pierres percées pour soutenir le portail à l'entrée du champ et des pierres debout en guise de clôture

Chaumière à Kerlin avec des pierres debout en façade

Chaumière à Kerlin avec des pierres debout en façade

Partis de la plage de Kersidan, nous avons suivi le sentier côtier jusqu'à la plage de Dourveil. Là, nous avons laissé le sentier pour aller découvrir le hameau de Kercanic et nous avons été très agréablement surpris !

Kercanic est un petit village qui possède quelques maisons très anciennes aux toits de chaume bien restaurées et qui s'offraient à notre regard.

Les chaumières bretonnes

L'habitat traditionnel breton est plein de charme, avec ses petites maisons en granit et leurs toits de chaume, leurs volets colorés et les bouquets d'hortensias. C’est dans cette région que ce charme prend tout son sens : Kerascoët et Kercanic, deux villages du Finistère sud, sur la commune de Névez, proche de Trégunc. Ici, les chaumières ressemblent presque à des maisons de contes et légendes…

Fruits d'une longue tradition de chaumiers et d'artisans, ces jolies maisons anciennes cohabitent avec des fours à pain et des puits.

Aujourd'hui, ce sont les chaumières de Kercanic qui sont à l'honneur. Demain, nous irons à Kerascoët.

Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.
Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.
Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.
Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.
Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.
Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.
Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.
Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.
Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.

Voici l'agréable surprise qui nous attendait à notre arrivée à Kercanic.

Le puits de Kercanic

Le puits de Kercanic

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages