Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 10:24

Rencontre avec Pierre Poupinet

 

Pierre habite Caen mais il vient très souvent au Pays de la famille de Bueil car il possède une petite maison à Bueil-en-Touraine. Adhérent de quelques associations culturelles locales dont celle d’Histoire et Patrimoine, de Saint-Christophe-sur-le-Nais, c’est sans hésiter qu’il a répondu favorablement à l’invitation de Philippe Larus, président de cette association, pour présenter, dans le cadre des Journées du Patrimoine, son magnifique travail de reliure.

Cette exposition s’intègre remarquablement bien dans l’écrin de la petite chapelle Saint Gilles et dévoile ainsi aux visiteurs quelques-unes des multiples facettes de cet art qu’est devenue la reliure. Pierre y montre les outils indispensables à son travail, des matériaux aussi divers qu’inimaginables, les différentes étapes incontournables à réaliser pour relier un livre…. De vieux ouvrages précieux y sont aussi exposés.

En découvrant toutes ces merveilles, notre curiosité fut un peu aiguisée et, pour la satisfaire, rien de mieux que d’interroger notre « relieur amateur ».

Les jalons de la reliure expliqués
Les jalons de la reliure expliqués
Les jalons de la reliure expliqués

Les jalons de la reliure expliqués

Pierre, quelle formation avez-vous reçue pour réaliser de tels chefs d’œuvre ?

La réponse est simple, aucune. J’ai un ami qui pratiquait cette activité et je prenais plaisir à être avec lui et à l’observer. Nous étions alors en 1990. J’ai donc commencé moi-même à m’adonner à ce hobby qui est vite devenu une vraie passion. Je n’étais pas encore à la retraite, elle ne viendra qu’en 2005, aussi, dès que j’avais l’occasion, pour mon travail, d’aller à Paris, je profitais des pauses méridiennes pour filer voir des expositions sur la reliure au détriment de mon déjeuner. J’ai commencé à m’équiper au mieux, à parfaire mes techniques, à essayer d’innover.

Un jour, devant mon fils, en revenant d’une exposition, j’ai émis une critique par rapport à ce que j’avais vu. Mon fils répliqua aussitôt : « Comment peux-tu te permettre de juger alors que tu n’as jamais reçu de formation pour ce que tu fais ? » Cette réflexion m’a interpellé et, pour avoir une idée de la valeur de mon travail, j’ai décidé de participer, avec quelques-unes de mes réalisations, à un concours en 2005. Le verdict est tombé : premier prix ! Depuis, tous les deux ans, je participe au concours et, je suis chaque fois récompensé. Cette année, ce fut à la biennale mondiale de la reliure d'art de St Rémy-lès-Chevreuse.

Le diplôme était discrètement affiché à côté de quelques réalisations !

Quelques photos de l'exposition avec le diplôme discrètement placé sur la gauche d'une étagète
Quelques photos de l'exposition avec le diplôme discrètement placé sur la gauche d'une étagète
Quelques photos de l'exposition avec le diplôme discrètement placé sur la gauche d'une étagète

Quelques photos de l'exposition avec le diplôme discrètement placé sur la gauche d'une étagète

Quelques outils pour décorer les reliures et Pierre qui montre comment, page par page on procède au rognage.
Quelques outils pour décorer les reliures et Pierre qui montre comment, page par page on procède au rognage.
Quelques outils pour décorer les reliures et Pierre qui montre comment, page par page on procède au rognage.

Quelques outils pour décorer les reliures et Pierre qui montre comment, page par page on procède au rognage.

Pierre, c’est cette passion qui vous anime qui vous a donné l’idée de la faire partager à d’autres ?

Oui, bien sûr. Cela avait commencé il y a quelques années, à Caen, avec mon ami. L’intérêt d’une passion et d’un savoir-faire, c’est de pouvoir les transmettre. Pendant 2 ans, nous avons animé ensemble des ateliers et un jour, il m’a dit : « Tu te débrouilles bien tout seul, je te laisse continuer. » Aussi, quand nous sommes arrivés à Bueil, j’ai proposé des ateliers de reliures pendant deux week-end par an, depuis déjà quelques années et ils ont un certain succès.

Pouvez-vous préciser les matériaux utilisés pour toutes ces belles reliures ?

Les matériaux sont, comme vous allez le voir, très variés. Et, livre en main, il montra quelques exemples de couverture : en papier, carton ondulé ou non, plastique, cuirs de patte de poulet, d’autruche, de poisson, d’estomac de vache, et…au grand étonnement de tous, en pierre (du schiste écrasé mélangé à de la colle et fixé sur un support papier). Comme il le dit lui-même, « on peut laisser aussi libre cours à son imagination. »

Pierre montre un livre dit "livre de pierre" à cause de sa reliure en "pierre" sous l’œil attentif d'un autre passionné

Pierre montre un livre dit "livre de pierre" à cause de sa reliure en "pierre" sous l’œil attentif d'un autre passionné

Pierre, vous exposez beaucoup de livres reliés par vous-même, ce qui nous permet effectivement d’avoir un aperçu de tout ce que vous êtes capable de créer mais, en regardant dans les vitrines, on remarque quelques livres anciens avec de splendides reliures. Serait-ce indiscret de vous demander comment sont-ils arrivés entre vos mains ?

Passionné par la reliure depuis très longtemps, j’avais déjà une petite collection de livres chinés par-ci par-là, chez des bouquinistes, des ventes diverses. Quand je veux me faire un petit plaisir, j’achète un livre. Quelquefois, il m’arrive de faire de bonnes affaires quand un marchand a un vieux livre un peu abîmé et qu’il ne connaît pas sa valeur réelle, cela me permet d’augmenter ma collection à moindre coût. Mais, ce n’est pas souvent le cas. Dans l’ensemble, je reste raisonnable dans mes acquisitions.

Comme avec tout passionné, nous aurions pu poursuivre encore longtemps notre discussion. Mais, les visiteurs se pressant dans la chapelle, désireux de s’entretenir avec lui, je leur ai laissé la place et Pierre a pu, de nouveau s’exprimer sur cette passion qui l’anime.

Histoire et Patrimoine présente ses publications aux visiteurs

Histoire et Patrimoine présente ses publications aux visiteurs

Pour conclure, on peut lui laisser la parole : «  Quand j’ai appris quel était le thème des Journées du Patrimoine 2019 : Patrimoine et divertissement, j’ai pensé : ça tombe bien, nous serons en plein dans le thème ! »

 

L'exposition est encore visible cet après-midi, de 15 h à 18 h dans la chapelle Saint-Gilles à Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages