Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 10:15

Le soir du 15 mars, c’était l’euphorie de la victoire. Vous alliez devenir le nouveau maire de Saint-Paterne-Racan. Ça, c’était sans compter sur un intrus, le COVID 19, qui allait tout perturber. Deux jours plus tard, c’était l’annonce du confinement et, dans la foulée, l’annulation de l’installation des nouveaux élus et de l’élection du maire et de ses adjoints. Quel a été votre sentiment à la suite de cette mesure gouvernementale ?

Sans hésiter, un sentiment de frustration. Nous avions tout préparé et envoyé l’ensemble des documents concernant l’installation du nouveau conseil. Durant la semaine, dans la perspective de cette installation, nous y avions travaillé. Les adjoints étaient définis avec leurs délégations. Tous les documents étaient prêts et les convocations envoyées pour que tout se passe au mieux le dimanche.

Plus d’un mois s’est écoulé depuis et la situation n’a pas évoluée. Sur Saint-Paterne-Racan, au niveau de la mairie, une cohabitation avec Jean-Pierre Poupée, votre prédécesseur s’est-elle mise en place ? Comment avez-vous réparti les rôles de chacun ?

À Saint-Paterne, avec Jean-Pierre Poupée, la transition se fait en douceur. Il y a une bonne entente entre nous. Nous avons des contacts quotidiens. En cette période, les questions à gérer sont moins nombreuses. Nous avons aussi, de concert, remis en place le marché du jeudi matin. Au niveau de la commune, des actions sont prévues au niveau de la voirie, de l’éclairage dans les classes. Je suis toujours associé aux décisions prises alors que ce n’est pas une obligation. Par exemple, j’ai été invité par Bruno Dupont, l’actuel adjoint en charge des bâtiments, à le suivre dans ses visites. Je suis aussi convié à participer à une réunion des adjoints en place Je suis en contact régulier aussi avec Françoise Vivien-Doyen, la DGS de la commune, à la mairie

Réunion du maire et des adjoints encore en place à laquelle Éric Lapleau a été convié. Distances respectées sauf le temps de la photo !

Réunion du maire et des adjoints encore en place à laquelle Éric Lapleau a été convié. Distances respectées sauf le temps de la photo !

Vos colistiers et tous les nouveaux élus, je pense aux trois élus de la liste adverse, ont-ils été associés à cette gestion qu’il a fallu mettre en place suite à la pandémie ? Quelles sont leurs attributions ?

L’équipe récemment élue participe à l’opération « Solidarité de proximité » qui consiste à appeler tous les anciens de 70  ans et plus dont la liste a été fournie par la mairie. Il y a eu une répartition des personnes entre les élus afin de connaître leurs besoins et faire le point sur leur situation. Les voisins n’hésitent pas à nous signaler ceux qui se trouvent en situation précaire de façon à pouvoir les aider au maximum. Des courses sont mises en places pour plusieurs anciens. Nous avons établi un listing pour chacune des personnes suivies. La solidarité entre voisins n’est pas un vain mot. Pour ce qui est des élus de l’autre liste, ils commencent juste à se manifester. Nous communiquons pourtant beaucoup sur le site et la page facebook de la commune et sur la page facebook de notre liste pour annoncer les actions en cours.

Pouvez-vous résumer les différentes actions mises en place sur votre commune pour lutter contre ce virus et veiller au mieux à la sécurité sanitaire de vos concitoyens ?

Nous veillons à la sécurité sanitaire sur la commune en distribuant du gel hydroalcoolique. Un appel à la population a été lancé avec succès pour une fabrication de masques en tissus. Nous avons reçu des dons de tissus, de bobines de fil, d’élastiques et des couturières bénévoles se sont mises au travail. De nombreux masques ont été réalisés et déposés à la pharmacie.

À partir du 11 mai, le déconfinement va commencer. Avez-vous déjà envisagé ce retour progressif à la normale ?

Ce retour est en train de s’organiser en fonction des informations fournies par la Préfecture. Pour le respect des normes de sécurité, nous avons bien compris. Mais, une double question se pose : « Comment les mettre en place et avec quels moyens ? » La réponse nous semble assez floue !

Quelles seront vos priorités pour gérer au mieux et avec un maximum de sécurité ce déconfinement ?

Eh bien, dans l’attente de précisions, comme par exemple au niveau des masques, pour savoir à qui en incombera la responsabilité et quels types de masques faudra-t-il ? La commune a décidé de s’équiper et donc  d’en commander en masse : des chirurgicaux, des grand public. Mais quand aura lieu la livraison ? On ne connaît pas la réponse.

On vient d’apprendre que les écoles vont rouvrir leurs portes. Comptez-vous vous rapprocher des enseignants pour mettre en place des normes de sécurité sanitaire satisfaisantes pour tous ? (locaux, cantine, activités annexes, TAP) ?

Actuellement, l’école n’est pas vraiment fermée. Un agent des écoles accueille les enfants de personnes travaillant à l’hôpital et un autre agent assure la désinfection et le ménage.
Mais, pour cette « rentrée scolaire », nous mettrons en place une concertation avec la communauté éducative sur le respect possible en temps réel des conditions de sécurité. Nous souhaitons connaître la position des enseignants. Sachant que les enfants en classe fonctionneront par demi-groupe comment faut-il penser les activités culturelles ou sportives préconisées par le ministère de l’Éducation nationale pour l’autre moitié des enfants ? Bien sûr à Saint-Paterne nous avons conservé les temps d’activités périscolaires, c’est une chance. Mais, en termes d’horaires, ça ne colle pas. Et, qui va financer ce surplus d’activités ?

Côté cantine, avec des demi-classes, ça semble pour l’instant assez compliqué à gérer. Mais nous réfléchissons à des solutions qui pourraient satisfaire tout le monde.

Au niveau de la sécurité, on doit reconnaître qu’il y a à la fois plein de choses que nous sommes à même de mieux jauger et donc gérer sur le plan local. Mais, cela crée un dilemme, nous sommes les mieux placés mais comment en prendre les responsabilités sans que l’on nous en donne les moyens ? On doit reconnaître que les décisions centralisées peuvent créer des problèmes sur le plan local. En bon républicain, je ne peux que constater que notre République avec son pouvoir centralisé avance avec plusieurs vitesses ce qui n’est pas sans créer de grosses disparités entre les territoires !

Avez-vous une idée de la date retenue pour votre installation officielle ?

La fin réelle du confinement est pour l’instant encore inconnue. Mais, il semblerait qu’il y ait une volonté d’une installation assez rapide pour légitimer les nouveaux élus. Peut-être à la fin du mois de mai. Il y a une grande attente au niveau des communes et communautés de communes pour pouvoir délibérer et mettre enfin de nouvelles actions en route.  

Saint-Paterne-Racan : Le confinement et les élus - Rencontre virtuelle avec Éric Lapleau

Je vous remercie de vous être prêté gentiment à cet interrogatoire. Vous vivez un début de mandat très difficile et vous semblez, en cohésion totale avec Jean-Pierre Poupée, avoir trouvé une bonne formule pour gérer au mieux cette période particulièrement difficile pour vous et pour vos administrés. Je vous en félicite.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages