Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 10:00
 Projetons-nous dans un passé récent et arrivons de Saint-Paterne. Que pouvions-nous voir ?
Regardez sur la droite.

Zoomons un peu pour mieux voir !

Bravo, je vois que certains ont l'oeil et le bon !!!
Partager cet article
Repost0

commentaires

James B 12/07/2008 12:26

Nadine tu as raison, les pauvres arbres survivants à ce jour pourraient dire :

"Mes jours sont comptés,
et un à un dans l’opaque s’enchaînent,
me conduisent de l’autre coté,
là même où se tarit la haine,

De quelques saisons je me suis nourri
Jusqu’à planter racines
Dans une verve mélusine
sans hypocrisie, sans tromperie

Pour entendre ce qui en moi ronronne
Tout juste me coupent-ils le pied
Pour offrir à leurs madones
Un paysage lunaire atrophié

Mes larmes d’automne en rien ne suffisent
Pour rappeler à la raison
Ces hommes qui cherchent dans leur tourbe grise
A affliger avec bassesse leurs punitions

Avant même que je ne meure
je voudrais dire à cette terre
qu’il faisait bon vivre dans ce village
Mais ce ne fut qu’un MIRAGE"

nadine 12/07/2008 12:00

Dans notre contrée nous avons un poète, félicitation James pour ton poème, je n’ai pas ta verve. Mais je dirais : Faut-il un gardien pour les arbres restant ? On peut se le demander ! ». Nouvelle habitante, j’ai l’impression de me retrouver dans la dixième dimension, on pourrait se croire en Amazonie avec une forte déforestation. Les cantonniers n’ont-ils rien d’autre à faire, ils feraient mieux d’arroser les massifs (enfin les pauvres, ils suivent les ordres). Mais expliquez-moi cette haine contre les arbres de notre commune, j’avoue que je n’y comprends rien dans cette rivalité entre ce qui a été fait de beau avec la précédente municipalité et la destruction de maintenant. On m’a dit que pendant sept années, la commune s’était épanouie et je constate que maintenant ON RECULE !!! Quel scandale ! Je suis outrée.

James B 12/07/2008 11:40

Sur la place songeur j’allais me promenant
Petit homme égaré dans ce village sans gaieté
Seul et silencieux attentif j’écoutais
Aucun chant vif d’oiseaux que du vent
Une jeune souche attira mon regard
Et de l’arbre abattu je comptais sans penser
Les cercles de ses premiers jours dans sa patrie adoptée
La tronçonneuse l’a couché avant qu’il soit vieillard
De notre destinée les orbes de la Terre
Tout autour du soleil aussi sont les repères
Jamais on ne connaît quand il faut qu’on trépasse
La cognée du hasard tue la sève de vie
Dans le désert du temps se perdent nos envies
Force pouvoir beautés ou richesses tout passe
Mais comme nous le bûcheron trépasse

david 12/07/2008 11:25

je viens de lire le compte rendu du CM du 18 Juin 1940 euh... 2008. (il devrait plutôt avoir lieu le 22 octobre 1940 Euh... 2008)
L'appel est-il fait aux citoyens de collaborer avec les autorités suprèmes en dénonçant tout Christophorien (même si pour cela il faut fouiller dans les poubelles).
M Tonderau a peut être raison...

ROYER Monique 12/07/2008 12:03


Il est vrai que maintenant, les comptes-rendus des CM paraissent sur le site avant d'avoir été adoptés en réunion de conseil. C'est sûrement dû à un souhait de tenir la population informée très
rapidement...
Lucky Lucke, il est vrai, tirait plus vite que son ombre ! Alors, ....


Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages