Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 13:56

chef d'oeuvre 1

L'entreprise de charpente-couverture de Pascal et Thomas Martineau est bien connue sur le territoire et bien au-delà car, chaque année, avec ses jeunes apprentis, elle fait une belle moisson de médailles aux couleurs très convoitées : l'or et l'argent.

chef d'oeuvre 2

Sur les années 2013-2014, ce sont sept jeunes qui ont eu le privilège de recevoir ces récompenses sur le plan départemental, régional et national.

chef d'oeuvre 3

Allons à la rencontre de ces jeunes, en commençant par les médaillés 2013 puis ceux de 2014.

 MAF 2013 2

Thomas Chasles, 20 ans. Charpente bois

Il a quitté le collège de Savigné-sur-Lathan après la 3ème. Après 2 années d'apprentissage en couverture à Savigné chez Dominique Fourrier et son CAP en poche, il entre chez Martineau pour apprendre la charpente et il précise"Je suis venu ici car j'avais envie de faire le concours de MAF et à Savigné ce n'était pas possible. Au cours de ma 2ème année d'apprentissage, j'ai préparé le concours et j'ai eu la médaille d'or départementale et la médaille d'argent régionale en charpente bois. En ce moment, je prépare un CAP ossature bois." Thomas ne manque pas de projets : pour 2015, il envisage un BP charpente en 2 ans. Il est épanoui dans ce métier qui répond à son "envie de travailler manuellement. D'avoir préparé le MAF m'a beaucoup apporté au niveau dessin et ça a été un plus pour mon CAP."

 

Aurélien Milon, 21 ans. Zinguerie

Aurélien est un habitué de ce genre de concours et il cumule les récompenses. Après des médailles d'or en charpente et couverture, c'est une troisième médaille d'or qu'il a glané en 2013 avec la zinguerie et avec elle, les honneurs d'être reçu au Sénat. Il compte rester dans l'entreprise qui a su lui faire confiance et il envisage de préparer un BP soit à Angers, soit à Blois. Tout fier de lui, il confie : "Maintenant, je suis responsable sur les chantiers. J'ai déjà 2 beaux chantiers à mon actif. Mon prochain chantier sera à Angoulême où je resterai toute la semaine avec mes collègues."

 

Antoine Daguet, 16 ans. Couverture

Il a quitté le collège de Château-la-Vallière après la 3ème car "il avait besoin de bouger, de travailler, d'être à l'extérieur. Après mon stage de découverte en 3ème dans l'entreprise Martineau, j'ai su que c'était le métier que je voulais faire. Pascal Martineau a accepté de m'embaucher comme apprenti pour un CAP couverture et au bout de 2 ans, j'ai préparé le MAF de couverture. J'ai obtenu une médaille d'argent départementale et régionale. En ce moment je fais un travail de zinguerie en mention complémentaire de mon CAP. L'examen aura lieu le 2 juin." Les projets d'Antoine : préparer un CAP charpente en 2015-2016 avec le MAF correspondant et se lancer ensuite dans un BP.

 

Valentin Hervé, 16 ans. Couverture

Valentin était également collégien à Château-la-Vallière et a cessé sa scolarité après la 3ème. Pourquoi a t-il choisi ce métier ? "Mon voisin était couvreur. J'allais souvent le voir et son métier me plaisait. Il ne pouvait pas prendre d'apprenti. Je connaissais l'entreprise Martineau et j'ai eu la chance de pouvoir y entrer." Après des débuts difficiles, un fémur cassé peu de temps après son embauche, il a pu, au cours de la deuxième année, en 2013, préparer le MAF couverture et obtenir une médaille d'argent départementale. Et, l'année suivante, en 2014, "j'ai préparé le MAF zinguerie et j'ai eu une médaille d'argent départementale aussi. En 2015, je vais passer un CAP charpente et plus tard, un BP." Ses projets à long terme : "devenir ouvrier et puis, peut-être avoir ma propre entreprise, comme mes parents."

 MAF 2014 3

Quentin Hugon, 17 ans. Couverture

Originaire de Saint-Paterne-Racan, Quentin est allé jusqu'en 3ème au collège Racan de Neuvy-le-Roi. "J'ai découvert le métier de couvreur lors de mon stage de 3ème. Ce métier m'a plu. M. Martineau a bien voulu m'embaucher et, en 2ème année, j'ai préparé le MAF. Il y a eu des moments très durs mais de toute façon, on sait qu'on va y arriver, qu'il ne faut pas se décourager. J'ai obtenu la médaille d'or départementale et la médaille d'argent en régional. En ce moment, je prépare le CAP. En 2015, je ferai une mention zinguerie et je concourrai au MAF." Mais, Quentin n'a pas l'intention de s'arrêter là. Dans ses projets futurs, il y a "un CAP charpente et un BP couverture. Avec l'entreprise Martineau, on réalise beaucoup de beaux chantiers et ça donne envie d'aller plus loin. On travaille dans une bonne ambiance."

 

Nolan Poirrier, 16 ans. Couverture

Chez Nolan, cela fait longtemps que ce métier lui tient à cœur. "Mon grand-père était couvreur et il m'a souvent emmené sur des chantiers. C'est de là qu'est venu mon goût pour la couverture. En 3ème, j'ai fait mon stage chez lui et chez Edeline à Beaumont-Pied-de Bœuf. Comme je voulais arrêter l'école, j'ai cherché un maître d'apprentissage. J'ai passé un entretien avec Pascal Martineau, j'ai fait un stage d'une semaine et j'ai été embauché. C'est une bonne entreprise pour apprendre son métier. Pour ma 1ère année, j'ai préparé le MAF couverture et j'ai eu une médaille d'or départementale et une médaille d'argent régionale. En 2015 je vais passer mon CAP et je ferai une mention zinguerie à Blois." Et, comme ses copains, Nolan voit plus loin. "Ensuite, je passerai un CAP charpente.....un BP.....un bac pro en couverture. J'espère pouvoir rester dans cette entreprise. Je vais aussi préparer les olympiades des métiers." Nolan, très motivé par ce métier qui répond à ses envies, a toutes les chances de réussir.

 

Paul Plouzennec, 19 ans. Charpente

Paul a arrêté sa scolarité en 3ème. Il en est à sa 3ème année dans le métier. Comme son cousin, il souhaitait apprendre un métier manuel. "En 3ème, j'ai fait un stage chez un charpentier et le métier m'a attiré. Pendant 2 ans, j'ai travaillé dans une entreprise où je ne me sentais pas à l'aise. Le CFA m'a orienté vers l'entreprise Martineau où je suis depuis un an. Au moment de l'embauche, on m'a proposé de préparer le MAF charpente. Ça a été très dur. On a passé 3 nuits blanches d'affilée pour sortir le sujet mais il y a eu la récompense au bout : médaille d'argent départementale. J'envisage de faire une mention ossature bois en un an à Blois. En 2015, ce sera un CAP couverture puis un BP charpente ou couverture."

 

Quentin Choplain, 21 ans. Charpente

Quentin a déjà concouru au MAF en couverture en 2012. Cette année, c'est en charpente qu'il a souhaité présenter un chef d'œuvre qui a été récompensé par une médaille d'argent sur le plan départemental et régional. "Maintenant, je vais préparer un BP couverture à l'école nationale d'Angers. Je suis maintenant responsable de chantiers ce qui montre que l'on me fait confiance."

Quand on lui demande comment cela se passe lors de l'arrivée, chaque année, des nouveaux apprentis, c'est sans hésiter qu'il répond : "L'intégration est très rapide. Il y a une bonne prise en charge par les anciens. Dès le début, ils doivent comprendre que le souhait de tout le monde, c'est d'obtenir un travail bien fait, même si on y passe un peu plus de temps. Et, très vite, ils acquièrent une certaine autonomie."

 groupe déc 2

 

Ce qui ressort de cette rencontre, c'est que tous les apprentis sont heureux et fiers de travailler dans l'entreprise Martineau. L'objectif fixé par Pascal et Thomas Martineau, c'est d'atteindre l'excellence. Tous le comprennent très vite et se prennent au jeu. Les "patrons" sont toujours à leurs côtés pour les soutenir et les encourager. C'est beaucoup de temps d'investi de part et d'autre, mais au final, chacun y trouve son compte : des récompenses valorisantes pour les apprentis et une reconnaissance d'entreprise d'excellence où les futurs artisans deviennent de véritables artistes.

groupe 2



Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages