Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 08:32

Quand on séjourne aux environs de la montagne de Lure, il est un village à ne pas manquer :

 

Lurs

Lurs-2-vue-géné-panoCe village qui occupe un éperon dominant la Durance et le pays de Forcalquier se situe dans un site admirable.

Au Moyen Âge, Lurs était une importante place forte de 3000 habitants qui appartenait aux évêques de Sisteron, princes de Lurs. Jusqu'au 18ème siècle, ce fut leur résidence préférée et ils y fondèrent un séminaire dont le bâtiment sert aujourd'hui de gîte.

Lurs-vue-géné1Lurs, au début du siècle dernier, fut laissé à l'abandon et tomba en ruines. Suite à l'affaire Dominici, ses derniers habitants désertèrent le village qui n'avait toujours ni eau ni électricité. Et, alors qu'il était appelé à disparaître, Giono et un groupe d'amis graphistes le "découvrirent" et avec Maximilien Vox, auteur d'une Classification des caractères d'imprimerie universellement adoptée, ils entreprirent de le reconstruire et de l'animer. Et, depuis 1955, les Rencontres internationales de Lure, réunissent chaque été des professionnels de tout ce qui a un rapport avec l'imprimerie. Lurs est devenu la capitale des Arts graphiques.

Lurs-compo-1.jpgNous pénétrons dans le village par la porte de l'horloge au léger campanile et arrivons à l'église dont le clocher-mur comporte 3 baies.

Lurs-eglise.jpg

Lurs-6Nous nous promenons dans ses ruelles tortueuses, où poussent les roses trémières, bordées de maisons à encorbellement aux belles portes, nous pouvons découvrir les restes des remparts et aller au pied du château des princes-évêques en partie relevé de ses ruines.

Lurs-portes-compo.jpgAprès avoir contourné le château, la Promenade des Évêques, bordée de 15 oratoires érigés en 1864, mène à la chapelle Notre-Dame-de-Vie.

Lurs-chateau3.jpg

 Du site de Lurs, nous avons des vues admirables sur, suivant de quel côté l'on porte son regard, la vallée de la Durance, le plateau de Valensole ou la montagne de Lure et le bassin de Forcalquier.

Lurs-11-vue-géné-pano

Vers la montagne de Lure

 

En poursuivant notre périple, un peu plus loin, au bout d'une petite route en lacets qui semble interminable, nous arrivons sur le

 

Plateau de Ganagobie

 

C'est là que se trouve le prieuré de Ganagobie. Ce plateau situé à 350 m au-dessus de la Durance, fut peuplé dès la préhistoire.

 Ganagobie-muraille-compo

Habité au Moyen Âge, il subsiste quelques ruines de ce passé médiéval au lieu-dit : Vieilleville ou le vieux village de Ganagobie : nous y trouvons les restes d'un petit oratoire carolingien, ceux des remparts et des traces de quelques maisons.

Mais, de nos jours, le plus important sur le site est le Prieuré de Ganagobie. Vers le milieu du 10ème siècle, un premier monastère carolingien y fut bâti et en 965, il fut donné à l'abbaye de Cluny.

Ganagobie-prieuré-compoLe monastère actuel fut construit par les moines clunisiens au 12ème siècle. Au 16ème siècle, les bâtiments furent laissés à l'abandon mais au 17ème, ils furent remis en état. Après la révolution, la démolition de l'église fut ordonnée. Alors que le clocher et les absides avaient été détruits, les habitants demandèrent à conserver cet édifice comme église paroissiale.  Au 19ème, les Malijai devinrent propriétaires de l'ensemble et cédèrent le prieuré aux bénédictins. La vie monastique y est toujours présente et l'église et les bâtiments conventuels ont été restaurés.

L'église possède un portail à la décoration assez originale. Ses archivoltes en arc brisé sont séparées par des festons de pierre qui sont en fait des éléments de piliers à colonnettes plaqués et disposés de chant. Le tympan sculpté montre un Christ en majesté et les symboles d'Évangélistes et d'anges adorants. Au linteau, on peut remarquer les douze apôtres.

Ganagobie-prieuré-cloitre2À l'intérieur, un pavement de mosaïques polychromes datées du 12ème siècle est admirable.   Ganagobie-mosaïques-compo

On note aussi la présence d'un sarcophage à gauche de l'entrée.

Ganagobie-sarcophage-compo

Cette présentation n'est pas exhaustive des richesses et curiosités de cette région. Je vous laisse aller les découvrir et admirer sur place.

insecte-sur-chardon1.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

D

Bonjour et merci pour ce beau compte-rendu.

Un tout petit détail, le plateau est peut-être à 350 m au dessus de la Durance, mais est surtout à une altitude de 683 m. Cela peut intéresser le marcheur qui a laissé son pull dans sa voiture. Les
soirs y sont frais...


Répondre
R


Remarque très intéressante, merci de la précision



Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages