Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 18:00

Qu'aurait-il dit en se promenant dans la campagne christophorienne au cours de ce mois de décembre en voyant ce chemin rural transformé en cours d'eau ? Vous connaissez tous la célèbre repartie :

 

Pluie-du-14-dec-2012-04

Que d'eau ! Que d'eau !

Promenez-vous dans la campagne en cliquant sur la photo ci-dessus. Mettez les bottes !

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article

commentaires

christian 29/12/2012 12:12

Revient Léon j’ai les mêmes à la maison disait la pub dans les années 80
En 2012 j’ai crié reviens mon petit poulet j’ai la même à la maison……Malheureusement comme sœur Anne, je n’ai rien vu venir ni la plaine qui verdoie mais l’eau qui noie. J’attendais Grouchy, je
n’ai vu que Mac Mahon…
J’ai déposé mes Sandiag au pied du sapin pour enfiler mes bottes en caoutchouc.
Au printemps dernier j’avais joint à une supplique quelques photos relatant les méfaits sur la circulation des usagers et les dégâts produits par le ruissellement lors des pluies à notre coq du
village ainsi qu’à sa basse-cour en vu d’un curage du fossé.
Quelques jours après ma missive, une entreprise de la Sarthe est venue hacher menu tous les arbrisseaux et végétaux du coteau. Ne sachant que faire, étant cul-de-jatte de surcroit, ils tombèrent au
fond du dit fossé. Les jours passèrent les lunes aussi…Je constatai avec mélancolie la chute des feuilles d’automne qui se ramassent d’habitude à la pelle rejoindre les branchages invalides…
J’espérai le passage des cantonniers …Je guettais du haut de mon havre de paix l’éventuel déploiement de la troupe, muni de leur pelle et pioche : ces outils tant “bichonnés” par leur aïeux et tant
méconnu des contemporains. La peur de faire naitre quelque ampoule (au singulier) à leur main, ou celle du lumbago qui surgit sournoisement…je ne le saurai jamais. Une grande présence virtuelle
suivit de leur camionnette aux quatre coins du centre bourg, arrosant les parterres de fleurs voilà ce que j’ai vu de toute cette année…Tel les Parisiens qui ne franchissent pas le périphérique,
les agents communaux ne franchissent pas le panneau fin d’agglomération…Connaissent-t-ils les limites de commune ? J’en doute un peu et même beaucoup…Sont-ils taillables et corvéables à merci vis à
vis de leur seigneur et maitre ?
Revenant à notre fossé, donc pas de curage cette année Prions St Christophe patron des automobilistes et passeur de guée pour qu’il n’arrive jamais d’accident. Ce chemin rural est emprunté par de
nombreux usagers de la route notamment des routiers ce qui ne va pas arranger les bas cotés. Ceux ci sont minés par l’érosion de l’eau .Alors qu’un nettoyage d’une demi-journée à deux agents, pose
cigarette et café compris aurait couté nettement moins cher que l’enrobage nécessaire à la stabilisation de la route à présent.
Mesdames et messieurs les contribuables christophoriens voilà comment sont gérés les finances de notre commune et ça se permet de critiquer l’ancien conseil. Allons, monsieur le maire et messieurs
les conseillers, un peu d’humilité !....Aléa jacta est !

Royer Monique 28/12/2012 17:17

Réponse à la devinette : le chemin rural transformé en torrent est le CR 4 qui passe à la Courtésière. Les fossés sont comblés par les résidus de fauchage.

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages