Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 08:15
Une grande quantité de jeux était proposée

Une grande quantité de jeux était proposée

Une nouvelle fois, les jeunes des GRBueil ont concocté une journée dédiée au jeu : le jeu sous toutes ses formes et pour tous les âges du plus sportif au plus calme, du plus tacticien au plus observateur, qu’ils soient de société ou vidéo, qu’ils se jouent à deux ou à plusieurs, il y en avait pour tous les goûts.

Ce que l’on pouvait remarquer en entrant dans la salle Piégu, c’est l’alignée impressionnante de jeux mis à la disposition des visiteurs. « Certains appartiennent à l’association des GRBueil, mais il y en a qui ont été amenés par des organisateurs. » On pouvait reconnaître des jeux très classiques comme le Mille Bornes, Jenga et même un jeu de tarot et beaucoup de jeux plus actuels qui passionnaient les joueurs.

Avec Imagine, il fallait faire travailler son imagination, avec Black Story c’était la perspicacité pour se transporter au Moyen Âge et résoudre de sombres énigmes,…

De nombreuses animations étaient prévues en extérieur mais la météo capricieuse a plutôt favorisé les jeux d’intérieur, les joueurs étant répartis dans les deux salles.

Et, pour la première fois, deux écrans permettaient de tester quelques jeux vidéos.

L’équipe des GRBueil a montré une fois de plus son dynamisme. Bonne ambiance et gaîté étaient au programme de quoi laisser un bon souvenir de cette journée aux participants. La prochaine manifestation de l'association aura lieu le vendredi 2 juin, ce sera la randonnée Malaury qui se passera cette année à Saint-Aubin-le-Dépeint.

Quelques joueurs passionnés
Quelques joueurs passionnés
Quelques joueurs passionnés
Quelques joueurs passionnés

Quelques joueurs passionnés

Repost 0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 21:12

Samedi matin, les enseignantes de l’école maternelle étaient présentes dans leur classe pour leur manifestation annuelle : Exp’Osons.

Que se cache-t-il derrière ce terme ? Eh bien tout simplement faire découvrir aux parents d’élèves, aux grands-parents, aux amis et aux futurs parents d’élèves tout ce que l’on réalise en maternelle avec les enfants. Cette année, Sylvie Thémines, directrice de l’école en charge des tout-petits, petits et une partie des moyens, et Annette Tharaud Fontenay, maîtresse des moyens et des grands, avaient choisi de faire travailler les enfants autour des 5 sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. La découverte de ces 5 sens s’est faite avec beaucoup d’expériences vécues, de recherches dans des livres, de travaux pratiques…

Faisons un petit tour dans les différentes classes.

Dans la classe de Sylvie
Dans la classe de Sylvie
Dans la classe de Sylvie

Dans la classe de Sylvie

Sylvie a beaucoup travaillé sur le toucher. De grandes fresques réalisées par les enfants avec différents matériaux permettent en passant les doigts dessus de déterminer si c’est doux ou rugueux, si c’est mou ou dur, par exemple. Des créations en argile ont amené les enfants à bien maîtriser la matière avec leurs doigts. Côté goût, de nombreux exercices sur les différences salé-sucré ont été menées. Cela a abouti à des ateliers cuisine.

Dans la classe d’Annette, tout le travail sur les 5 sens, les a conduits à des réalisations artistiques avec des glaçons : peintures et sculptures.

Avec des glaçons
Avec des glaçons

Avec des glaçons

Mais aussi, et c’est un gros projet, la réalisation d’un petit film d’animation intitulé Papi salé et Mamie sucrée.

Comme dit Annette, « ce qui a été le déclencheur, c’est la rencontre que nous avons faite, au château d’Hodebert, avec des acteurs qui étaient en train de tourner un film. Cela a donné aux enfants l’idée de faire aussi un film. Nous avons transformé la classe vacante en studio d’enregistrement et, en nous inspirant d’un conte grec que nous avions étudié, l’histoire a été inventée et les enfants ont créé les personnages, les maisons,… le tout avec beaucoup d’humour.»

Dans le studio d'enregistrement
Dans le studio d'enregistrement

Dans le studio d'enregistrement

Tous les dessins sont terminés et l’animation est achevée. Il manque encore la bande-son qu’ils sont en train de travailler avec une stagiaire en musique du CFMI.

Il faut que tout soit bouclé avant le 8 juin car Annette et sa classe se sont inscrits au festival « Courts d’école » qui aura lieu ce jour-là au cinéma Studios de Tours.

Les personnages du film
Les personnages du film

Les personnages du film

Pour marquer la fin de ce thème sur les 5 sens, les enseignantes ont emmené leurs élèves à Terra Botanica, où ils ont pu mettre en pratique ce qu’ils avaient appris en participant à des ateliers.

Et, Sylvie confia : « Nous venons de faire des plantations d’herbes aromatiques pour faire travailler l’odorat ! »

Tout près de l’école, la garderie périscolaire était également ouverte et montrait aux parents et futurs parents les travaux réalisés par les enfants de la maternelle lors des TAP.

La garderie expose les travaux des TAP

La garderie expose les travaux des TAP

Et, présente dans la cour de l’école, l’APE soutenait l’action des enseignantes et proposait boissons et gâteaux aux visiteurs et souhaitait pouvoir prendre contact avec les futurs parents d’élèves pour se faire connaître et expliquer son rôle au niveau des écoles.

L'APE soutient les projets des enseignantes

L'APE soutient les projets des enseignantes

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans exposition
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 16:52

Après avoir fait découvrir le Pays de Racan aux amateurs de randonnées enrichissantes sur le plan tant historique que patrimonial, les membres du CA de l’association christophorienne « Histoire et Patrimoine » ont décidé d’élargir un peu le territoire à découvrir et, comme l’a dit le président, Philippe Larus, à la quarantaine de randonneurs présents : « Nous étendons depuis quelques années notre champ d’action. Nous étions l’an dernier à Château-la-Vallière avec Fabrice, l’année précédente à Château-du-Loir avec Lionel. Nous quittons cette année les milieux semi-urbains pour renouer avec la vraie randonnée de campagne. » Puis suivirent les remerciements d’usage aux diverses personnes ayant contribué à l’organisation de cette randonnée.

Il faut dire que la visite de Sonzay présentait pour les adhérents d’Histoire et Patrimoine et les amis d’Autour de la collégiale de Bueil présents ce jour, un certain intérêt. Écoutons Philippe Larus : « Nous sommes très heureux, nous qui nous intéressons de longue date à la famille de Bueil et au poète Racan, de découvrir avec vous tout à l’heure les extérieurs du château de La Motte. Racan est venu ici, chez sa cousine, Anne de Bueil qui fut sa bonne fée, sa protectrice. Elle le recueille tout enfant à la mort de ses parents et le conduit à Paris car elle est mariée à Roger de Saint Lary, duc de Bellegarde, un grand du royaume, intime du roi Henri IV. Et c’est là que Racan, adolescent, rencontrera le poète Malherbe qui va en quelques années l’initier à son art… »

Prêts pour le départ
Prêts pour le départ

Prêts pour le départ

Cette entrée en matière faite, les marcheurs se sont mis en route parmi les vergers et ont pu découvrir assez rapidement une belle petite loge de vigne bien entretenue. Cette première halte fut l’occasion de relater brièvement l’histoire de Sonzay : « Le nom de Sonzay est connu dès le IXe siècle. L’occupation précoce du territoire est attestée par la découverte d’outils du Néolithique, ici même, aux étangs de La Motte-Sonzay. Au Xe siècle, Hugues d’Alluye, seigneur de Saint-Christophe et de La Motte-Sonzay, offre une partie des domaines du territoire de Sonzay aux moines défricheurs de Marmoutier. Ces derniers fondent le prieuré à l’origine du bourg. »

Première halte : la loge de vigne
Première halte : la loge de vigne
Première halte : la loge de vigne

Première halte : la loge de vigne

Après cette courte pause, tout le monde se remit en marche vers une surprise annoncée par le président. Et quelle surprise ! La belle loge de bruyère de Cheray, découverte lors du repérage de la marche par quelques organisateurs. « Cette loge, » selon le propriétaire, « aurait entre 100 et 150 ans. Elle est constituée de perches d’acacias et de châtaigniers. Elle mesure 13 mètres de long pour 6 de haut. » Il l’a restaurée il y a peu de temps.

Seconde halte : la loge de bruyère
Seconde halte : la loge de bruyère
Seconde halte : la loge de bruyère

Seconde halte : la loge de bruyère

Et, pour les membres d’Histoire et Patrimoine, une autre surprise était au rendez-vous : des silex branchus tels que le docteur Guignard décrivait dans un bulletin de la Société archéologique de Touraine en 1880 : « Une bien curieuse découverte : des os fossiles ayant dû appartenir à de grands mammifères antédiluviens trouvés sur la commune de Saint-Christophe… »

Thierry montre le "silex branchu"

Thierry montre le "silex branchu"

Après que chacun ait pu apprécier ces découvertes, les marcheurs reprirent leur route jusqu’à un carrefour indiquant la direction « Le Gast ». Ce lieu-dit abrite une ancienne commanderie de templiers, devenue la propriété de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem, avant d’être rattachée à la commanderie de Ballan. Les bâtiments ont été transformés en exploitation agricole depuis plusieurs siècles. Le seul vestige de l’ancienne commanderie est une chapelle gothique, datant du XIIIe, dont la façade est percée d’une porte en arc brisé.

Troisième halte au carrefour du Gast

Troisième halte au carrefour du Gast

À l’arrivée dans le bourg, c’est devant le kiosque à musique daté de 1882, qu’eut lieu un nouvel arrêt. C’est Fabrice Mauclair qui prit la parole pour parler de ce bâtiment et de la société de musique de Sonzay : « Ce kiosque octogonal, une des curiosités de Sonzay, est construit sur une base de laitiers provenant de l’exploitation de minerai de fer de Château-la-Vallière. Ce pavillon a toujours servi de local pour la fanfare. L’harmonie Sainte-Cécile de Sonzay a été fondée en 1868 par Valentin Fouquet. Depuis sa fondation, peu de chefs se sont succédé à sa tête. De père en fils pendant plus d’un siècle, ils sont au nombre de cinq seulement avec, entre autres, un artiste de haute qualité, poète et musicien : Félix Gajard qui marqua la société de sa forte empreinte pendant quarante ans. »

Halte devant le kiosque à musique
Halte devant le kiosque à musique

Halte devant le kiosque à musique

Ce Félix Gajard a eu un fils qui a donné son nom à une rue du village « la rue Dom Gajard ». Ce religieux a sa photo dans l’église Saint Genest du XIIe siècle, édifice que les marcheurs ont pu visiter et y admirer un vitrail du XVIe et de belles statues.

Philippe montre l'évolution de l'église
Philippe montre l'évolution de l'église
Philippe montre l'évolution de l'église
Philippe montre l'évolution de l'église

Philippe montre l'évolution de l'église

Ensuite, petite halte devant deux beaux piliers d’entrée à la Jabinière. Les jabinières étaient au XVe et XVIe siècles des fossés ou douves de 3 mètres de profondeur, qui entouraient le bourg.

L'entrée de La Jabinière

L'entrée de La Jabinière

Un petit arrêt devant l’un des lavoirs communaux dont la particularité provient du fait qu’il est alimenté par la source de Saint Genest, ainsi appelée car, selon la légende, elle permettrait grâce au saint, de redonner la vue aux aveugles.

Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !
Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !
Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !
Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !

Un des lavoirs de Sonzay alimenté par la source Saint Genest avec quelques occupants privilégiés !

L’heure avançant, il fallut accélérer un peu le pas mais cela n’empêcha pas de remarquer une maison bien fleurie et possédant un linteau original présentant Bacchus.

Honneur à Bacchus !
Honneur à Bacchus !

Honneur à Bacchus !

À partir de là, deux kilomètres de marche sans arrêt jusqu’au moulin de Varennes où un poème de Félix Gajard fut lu par Monique Royer ....

Lecture du poème de Félix Gajard
Lecture du poème de Félix Gajard

Lecture du poème de Félix Gajard

...avant d’atteindre le château de La Motte pour y découvrir les extérieurs et d’en avoir un petit historique : « Ancienne châtellenie qui relevait des châteaux de Tours et La Vallière. Il a appartenu à la puissante famille de Bueil. Pierre de Bueil entreprend la construction d'un chastel en 1380. Construit à l'emplacement d'un édifice féodal des XIIe et XVIe siècles, par Antoine de Loubes, panetier du roi, le château s'élevait primitivement sur un plan quadrangulaire. Quatre tours renforçaient les angles et l'accès se faisait par une poterne avec pont-levis. Au XIXe siècle, les deux ailes joignant la tour de la chapelle furent abattues et la cour devint une terrasse. Sur cette terrasse se développent deux façades du XVIe siècle, séparées par une tour polygonale renfermant l'escalier, dont la construction paraît remonter au XIXe siècle et qui a conservé une porte gothique avec fleuron et pinacles. »

Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.
Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.
Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.
Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.

Fin de la randonnée dans la cour du château de La Motte.

Et, pour terminer cette matinée bien remplie à la découverte de Sonzay, chacun fut invité à partager le verre de l’amitié offert par l’association « Histoire et Patrimoine ».

Prochaine manifestation :

Promenade crépusculaire : samedi 1er juillet, à 18 h. Découverte des lieux-dits de Saint-Christophe.

 

 

Le verre de l'amitié termine cette matinée
Le verre de l'amitié termine cette matinée
Le verre de l'amitié termine cette matinée

Le verre de l'amitié termine cette matinée

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans histoire patrimoine
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 13:20

 

La Communauté de Communes Gâtine et Choisilles - Pays de Racan organise le samedi 03 juin de 14h à 18h, l'évènement "Autour du jardin" à St Christophe sur le Nais à l'EHPAD Croix Papillon.
Cet événement abordera les thématiques suivantes : jardiner au naturel, produits locaux et biodiversité.

L'événement est organisé par trois services de la Communauté de Communes : Agenda 21 et Développement durable, RAM Racan et Dispositif jeunesse.

L'événement est labellisé événement éco responsable par la Région Centre-Val de Loire et il figure dans le programme officiel de la Semaine Européenne du Développement durable gérée par le Ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer.

Baptiste présente l'affiche de cet événement

Contact :

Baptiste MENNESSON

Agenda 21 et Développement durable

06 47 29 84 49


Le programme de la journée

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 13:34

 

Repost 0
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 12:39

La sortie annuelle de l’UCTSPC s’est déroulée à Nedde dans le Limousin au Plateau des Millevaches. Le groupe de trente-et-un randonneurs a parcouru le paysage vallonné et boisé soit à vélo soit à pied ce qui valut de belles prises de vues autour du lac de Vassivière dans la région du Limousin.

Durant le séjour, ils ont pu apprécier l’accueil chaleureux des personnes de cette région sans oublier la dégustation des produits du terroir.

Un après-midi a été consacré à la visite d’une imprimerie au Moulin du Got, de la pâte à papier à la feuille imprimée, et un atelier de porcelaine chez Carpenet à Saint-Léonard-de-Noblat à proximité de Limoges

Puis, tous les randonneurs sont rentrés en Touraine ravis de ce séjour avec pour la plupart, la découverte de cet endroit.

Les randonneurs de l'UCTSPC lors de leur séjour à Nedde

Les randonneurs de l'UCTSPC lors de leur séjour à Nedde

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 09:20
Des participants peu nombreux mais motivés

Des participants peu nombreux mais motivés

Pour ce nouvel atelier s’adressant à des personnes en recherche d’emploi, le Réseau Emploi Solidarité (RES), représenté par Sandie Gaudin, conseillère en insertion, et l’espace multimédia avec Maria Pereira, employée par la mairie de Saint-Paterne-Racan, et Alexandre Caron, conseiller multimédia de la communauté de communes Gâtine Choisilles et Pays de Racan, s’étaient donc associés pour offrir, en deux séances, de judicieux conseils sur la manière de rédiger et de présenter un CV.

Ce premier atelier ouvert à un petit nombre de personnes, 6 en l’occurrence, avait fait le plein au niveau des inscriptions mais, le jour J, seuls trois demandeurs d’emploi venus de différentes communes du territoire, étaient présents dont une seule personne inscrite à RES. Chacun était muni de son CV.

Histoire de mettre un peu de baume au cœur des organisateurs, les trois stagiaires étaient très motivés et de nombreux échanges eurent lieu sur leur vécu, leurs propres expériences, les nombreux entretiens soldés par un échec, les difficultés rencontrées avec certains conseillers et leurs attentes de Pôle Emploi ainsi que la sensation de beaucoup de temps perdu. Ils sont tous d’accord pour dénoncer « les difficultés à trouver un emploi malgré leur motivation».

Après tous ces échanges temporisés parfois par Sandie et Alexandre notamment concernant Pôle Emploi, Sandie Gaudin, aidée par un diaporama, essaya de donner une marche à suivre et des conseils pour que les CV déposés par les demandeurs d’emploi remplissent le but recherché : déboucher sur un entretien et un emploi. Il faut donc toujours avoir en tête que, comme le dit Sandie : « Le CV est la première image que l’employeur à de vous. Il doit être précis, concis et impeccable dans la présentation. Il doit être personnalisé, tenir sur une page et afficher clairement votre objectif. L’employeur doit être capable de le comprendre en quelques secondes. »

Suivent ensuite les conseils sur la rédaction et la présentation en fonction de différents critères. En effet le CV ne sera pas rédigé de la même manière selon que :

  • on répond à une offre d’emploi

  • c’est une candidature spontanée, ou transmise par voie relationnelle ou déposée en porte à porte lors de visite d’entreprise.

« De nombreux CV arrivent quotidiennement dans une entreprise. Les recruteurs adoptent un premier tri rapide souvent basé sur la présentation et la lisibilité. Voici quelques règles définissant les principaux critères à mettre en avant pour une bonne lisibilité du CV :

  • Le poste recherché

  • La qualification la plus élevée

  • Les compétences acquises

  • Les entreprises dans lesquelles vous avez travaillé. »

Alexandre ajouta : « Dans votre CV, il faut éviter de laisser apparaître des }trous~. Pour cela, montrez que vous pouvez être actifs. Investissez-vous dans des associations. Cela peut être valorisant pour vous. »

Cette première séance fut donc essentiellement basée sur les conseils et l’étude des CV des participants en leur montrant ce qu’il y a de positif mais aussi de négatif dans leur CV. Les organisateurs leur ont demandé de revoir la rédaction de leur CV pour la seconde séance en appliquant les conseils donnés.

Les nouveaux CV sont rédigés

Les nouveaux CV sont rédigés

C’est donc à partir de ces nouvelles rédactions que s’est organisée la seconde séance avec quelques précisions supplémentaires sur ce qu’il est judicieux ou non de mettre en avant sur le CV. « Par exemple, au niveau de l’état civil, seuls sont indispensables les noms, prénoms, adresse, téléphone et mail (si on en a un). Pour tout ce qui touche à la situation de famille, c’est à vous de juger si cela peut vous apporter un plus. Côté photo, si l’annonce ne le précise pas, la photo est facultative. Mais, si vous décidez d’en mettre une, assurez-vous de sa qualité. »

Les travaux pratiques ont permis aux trois personnes participant à cet atelier de réaliser plusieurs modèles de leur CV, modèles qui peuvent s’adapter aux offres d’emplois pour lesquelles elles postulent sans oublier bien sûr leur CV en ligne !

« Un dernier conseil, pensez à regarder les offres d’emploi sur }le bon coin~, elles peuvent être intéressantes pour vous. Il ne faut négliger aucune piste quand on cherche du travail» leur suggéra Alexandre

Au vu de leur motivation, on ne peut qu’espérer que ces personnes puissent rapidement retrouver un travail.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans atelier multimédia
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 07:49

Portes ouvertes à l'école maternelle de Saint-Paterne-Racan

Toute une journée consacrée au jeu !

Chemillé inauguration des travaux, samedi à 11 h

Fête au village samedi et dimanche

Randonnée découverte dimanche matin avec Histoire et Patrimoine à Sonzay

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 13:35

Dimanche, en fin d’après-midi, la salle Armand Moisant accueillait un nombreux public venu assister à un concert au profit de Touraine Espoir d’Enfants, une toute récente association dont le but est d’aider des enfants et des jeunes en difficulté sociale, malades, accidentés… La présidente, Colette Cescosse d’Arville, commença par remercier la municipalité représentée par Paule Haslé, puis la conseillère départementale, Brigitte Dupuis, Jean Judes pour le prêt du piano Pleyel de 1930, les membres qui œuvrent pour aider, l’école de musique du Carré des Arts ainsi que Martial à la régie. Avant que le concert débute, elle expliqua : « Ce soir, c’est pour Guillaume que l’on organise ce concert. L’an dernier, nous avons récupéré 9000 euros que l’on a distribués ». Deux heures durant, le public bénéficia de musiques variées.

Un auditoire conquis

Un auditoire conquis

Ce concert se déroula en deux parties, la première étant réservée aux élèves de l’école de musique avec une particularité cette fois-ci : une seule élève participait à ce concert, Marie-Laure Meyer, doyenne de l’école, qui a relevé le défi qu’elle s’était lancé : « Apprendre à jouer de l’accordéon diatonique en 3 ans. » C’est aux côtés de son professeur, Delphine, à la guitare ce soir-là, et de la directrice Catherine, à la flûte, qu’elle a donc relevé ce défi pour Touraine Espoir d’Enfants. Après l’exploit de Marie-Laure, bien applaudie par le public, Les Filles de Léonard, duo composé par Delphine à la guitare et Catherine au chant, invitèrent l’assistance à un grand voyage en chansons allant de l’Écosse au Québec , avec une petite halte en Irlande. Dans leur prestation, elles n’ont pas oublié Barbara qu’elles affectionnent particulièrement.

Un défi mené à bien !

Un défi mené à bien !

La seconde partie fut consacrée à la musique avec Richard Lubet à la trompette et Colette Cescosse d’Arville au piano. Leur prestation très variée monta en intensité et se termina en apothéose avec l’Ave Maria de Caccini !

À l’issue de ce concert, la présidente de l’association remit un chèque de 1 500 € à Guillaume qui, très ému confia : « La solidarité, c’est beau ! » ce que confirma aussitôt son fidèle Istar par quelques petits aboiements. Istar est un précieux compagnon pour Guillaume. Le chien a été éduqué par Handi Chiens et rend de grands services à Guillaume, tétraplégique à la suite d’un accident. Il lui permet de recréer du lien social, de faire travailler sa mémoire. Guillaume souhaite réaliser son projet : « Prendre un appartement avec l’aide de différentes structures dont Touraine Espoir d’Enfants. » On ne peut qu’adresser un grand bravo à cette association pour l’initiative prise avec ce concert qui valorise l’école de musique en lien avec des musiciens et des chanteurs de talent qui ont enchanté leur auditoire.

Un bel acte de solidarité

Un bel acte de solidarité

Repost 0
Published by ROYER Monique
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 10:01
Un public attentif

Un public attentif

Samedi matin, l’association « Les Amis de la Clarté-Dieu » avait donné rendez-vous à ses adhérents et sympathisants dans le cellier du bâtiment des Convers de l’abbaye pour son assemblée générale. Le bilan de l’année 2016 fut présenté par la présidente Anne Gilbert-Vincent. La fréquentation du festival du début juillet a connu une nette progression et on peut parler « d’un vrai succès ». Des musiciens connus et réputés ont animé les 3 jours : le vendredi soir ce fut le pianiste François Cornu puis, le Trio Sora, jeunes talents ayant déclenché des tonnerres d’applaudissements, et le dimanche le duo Nicolas Boyer au piano accompagné de Vadim Tihijit au violon. Une centaine de visiteurs ont découvert le site lors des journées du Patrimoine.

La présidente remercia tous ceux qui apportent leur soutien à l’association : le conseil départemental, la CCGCPR et la mairie de Saint-Paterne-Racan ainsi que tous les bénévoles qui œuvrent tout au long de l’année et les généreux donateurs. Puis, la trésorière, Françoise Douchin, présenta le bilan financier. Ces 2 rapports furent approuvés par l’assemblée. Marie Cloarec, ancienne secrétaire, ne se représentant pas, fut remerciée pour son travail et Françoise Faubiguet se porta candidate pour la remplacer.

Les membres du conseil d’administration furent réélus. Sylviane Monthalé, en charge de la communication et du site internet, présenta la plaquette du programme du festival de juillet prochain ainsi que les affiches.

Julitta Moussette, propriétaire du site avec son époux Patrick, présenta un livre retraçant l’histoire de toutes les reliques écrit et superbement illustré par respectivement Grzegorz Gorny et Janusz Rosikon. Elle explique : « Étant d’origine Polonaise, nous avons reçu ces auteurs de mon pays qui nous ont présenté leur superbe œuvre où manquait la relique de la croix de Baugé rapportée par le seigneur de Saint-Christophe-Sur-Le-Nais, Jehan d’Alluye. Ils ont aussitôt stoppé l’édition et on peut retrouver ce joyau pages 76 et 77 du livre. Le plus gros morceau de cette croix se trouve à Notre Dame de Paris et nous avons le 2ème qui est actuellement dans le couvent des sœurs de Baugé ». Cette relique est devenue la croix de Lorraine après le mariage du duc d’Anjou avec Isabelle de Lorraine.

Julitta et Patrick Moussette, soucieux de développer des activités culturelles sur leur site, organiseront avec leur fils, un après-midi concert de jazz et musiques du monde intitulé « Les clartés musicales », le 17 juin prochain sur le site de l’abbaye. Cette sympathique assemblée générale se termina avec le groupe Swing Gospel Singers interprétant un programme de chants contemporains et traditionnels. Il se produira en octobre prochain dans ce lieu. Ce petit concert fut très apprécié des personnes présentes grâce aux rythmes effrénés, aux puissantes voix nuancées qui résonnèrent sur la superbe voûte médiévale de ce cellier. Le verre de l’amitié et son grignotage terminèrent cette réunion en toute convivialité.

 

Quelques membres du CA avec au centre la présidente et à sa droite Julitta Moussette

Quelques membres du CA avec au centre la présidente et à sa droite Julitta Moussette

Membres du CA :

Anne Gilbert-Vincent, Christophe Calla, Jean-Claude Bompas, Bertrand de Brye, Françoise Douchin, Anne-Marie Franques, Gérard Joyaut de Couesnongle, Sylviane Monthalé, Julita et Patrick Moussette, Henri Zamarlik.

 

Les clartés musicales du 17 juin :

Le groupe Malien Hinizi proposera des ateliers d’initiation aux instruments traditionnels d’Afrique de l’ouest avec un concert et l’ensemble Les Funky Doctors interprétera du jazz

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie associative
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages