Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 13:58

Lors de chaque période de vacances scolaires, le dispositif jeunesse de Racan prévoit différentes activités pour les jeunes du territoire. Pour ces congés de février, Quentin, un des animateurs, avait proposé une initiation à la programmation. Le nombre de places étant limité, les adolescents devaient donc s’inscrire au préalable.

Sur deux jours, mardi et mercredi, ils étaient une douzaine âgés de 11 à 14 ans présents au multimédia où, avec Ludovic Gaignard et Quentin, ils ont participé à la création d’un jeu vidéo avec le logiciel Scratch.

Le but de ces deux séances de 3 heures chacune était de montrer aux jeunes qu’à partir d’une structure très basique, il est possible de la modifier, de l’améliorer, de la personnaliser, et donc de leur faire prendre conscience qu’elle n’est pas forcément figée.

Qu’est-ce que le logiciel Scratch ?

Scratch est un logiciel libre conçu pour initier les élèves dès l’âge de 8 ans à des concepts fondamentaux en mathématiques et en informatique. Il repose sur une approche ludique de l’algorithmique, pour les aider à créer, à raisonner et à coopérer. Développé par le groupe de recherche Lifelong Kindergarten auprès du laboratoire Média du MIT, Scratch est un nouveau langage de programmation qui facilite la création d’histoires interactives, de dessins animés, de jeux, de compositions musicales, de simulations numériques et leurs partage sur le Web. Scratch est un logiciel de programmation visuelle.

Dans le cadre de la réforme du collège et des nouveaux programmes de Mathématiques et de Technologie, Scratch est le logiciel qui est préconisé par l’Éducation Nationale et qui servira de support très certainement à l'un des exercices du brevet 2017. Il est utilisé au collège de Neuvy-le-Roi.

 

Chacun à son rythme, les stagaires personnalisent leur création
Chacun à son rythme, les stagaires personnalisent leur création
Chacun à son rythme, les stagaires personnalisent leur création

Chacun à son rythme, les stagaires personnalisent leur création

La création d'un jeu vidéo

Scratch permet de manipuler des éléments graphiques simples et colorés, pour les imbriquer les uns aux autres de la même façon que pour construire un puzzle. Finalement, on obtient une série de fonctions, et à partir de là, il est alors possible de voir le résultat sur les objets qui ont été insérés. Il ne nécessite aucune connaissance dans un langage de programmation juste « un peu d'imagination ». Ce que certains des collégiens présents au stage ont très vite compris.

Au cours de la première séance, le décor a été créé ainsi que quelques éléments mobiles. La deuxième séance devait permettre d’améliorer le graphisme de l’arrière plan, insérer de nouveaux éléments, mettre de la musique.

Tous les collégiens présents à ce stage semblaient vraiment enchantés de pouvoir créer leur propre jeu vidéo et de savoir que chez eux, ils pourront le modifier et l’améliorer à leur guise, enfin lui donner leur touche personnelle. Une vraie fierté !

 

 

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans animation
commenter cet article
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 15:16
De g à d : Nicole Hoffmann, Claudie Mirault, Nicole Rivière, Lionel Royer, Monique Royer

De g à d : Nicole Hoffmann, Claudie Mirault, Nicole Rivière, Lionel Royer, Monique Royer

Qu’est-ce qu’un DDEN, quel est son rôle ?

Les DDEN (délégués départementaux de l’Éducation Nationale) sont avant tout des amis de l’école publique et des défenseurs de la laïcité. Attentifs aux problématiques de l’école, même si la plupart sont des retraités de l’éducation nationale, ils peuvent venir de tous les horizons professionnels. Ils sont désignés pour 4 ans et participent avec voix délibérative aux conseils d’école.

Leur rôle consiste également à visiter les écoles publiques (et privées sous contrat) d’un secteur donné. Ils doivent ensuite transmettre les comptes-rendus de leurs visites d’écoles au directeur(trice), au maire et à l’inspecteur de la circonscription. Ils initient ou appuient les demandes d’amélioration des conditions d’accueil des enfants dans le cadre scolaire et périscolaire.

Sur le secteur de Neuvy-le-Roi, les 5 DDEN se sont répartis la charge des 10 écoles publiques. La visite des écoles s’effectue généralement chaque année courant janvier et permet de suivre, selon un questionnaire fourni par la fédération des DDEN, les changements intervenus d’une année sur l’autre.

Toutes les remarques consignées dans le questionnaire font ensuite l’objet d’une réunion où la synthèse des différents points est établie et transmise à l’union départementale qui, à son tour, fera la synthèse de toutes les remontées du terrain pour avoir une idée précise de l’état des lieux sur le département. « Notre fonction bénévole consiste à assister aux conseils d'école, et à visiter les établissements pour s'assurer de l'état des locaux, du matériel scolaire, de la médecine scolaire, des transports, de la restauration, des activités périscolaires. Ces visites font l'objet d'un rapport qui constitue un précieux état des lieux » précisa Lionel Royer, président de la délégation de Neuvy-le-Roi, lors de leur réunion de synthèse, lundi après-midi.

Sur le secteur de Neuvy-le-Roi, on peut dire que le recrutement de DDEN ne pose pas de problème pour l’instant mais il n’en est pas de même partout. Beaucoup de secteurs en sont dépourvus et, pas seulement en Indre-et-Loire, mais dans beaucoup de départements. L’an dernier, sur le département 115 DDEN ont visité 236 écoles ce qui ne couvre qu’un peu plus de la moitié des écoles d’Indre-et-Loire.

La mission du DDEN est régie par le Code de l’Éducation.

Comment devient-on DDEN ?

Il faut en faire la demande auprès du directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN) et justifier de son attachement à la laïcité.

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie scolaire
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 14:40
De gauche à droite : Jean-François Froger, Didier Orgeur qui présente l'affiche de la Sainpatophe et Jacky Orgeur

De gauche à droite : Jean-François Froger, Didier Orgeur qui présente l'affiche de la Sainpatophe et Jacky Orgeur

La Sainpatophe, quel drôle de nom pour une manifestation, que se cache-t-il derrière ce patronyme ? En rencontrant trois membres de l’UCTSPC, Jacky Orgeur, Jean-François Froger et Didier Orgeur, nous en avons découvert un peu plus.

La Sainpatophe sera un festival autour du vélo vintage. Cet événement aura pour objectif de réunir des passionnés de vélo et des amateurs de tout ce qui touche « au rétro ». Comme l’a souligné Jacky Orgeur, président du club de Saint-Paterne – Saint-Christophe : « De telles manifestations existent dans d’autres départements. Il y a une très grande fête à Saumur qui réunit sur deux jours 3000 vélos et 10 fois plus de visiteurs. Mais, dans l’Indre-et-Loire, nous serons les premiers ! »

Comment vous est venue l’idée du nom « Sainpatophe » ?

« Le club regroupe les amateurs de randonnées pédestres ou cyclistes et cyclotouristes des deux communes voisines Saint-Paterne et Saint-Christophe. Vous prenez le début de l’un et la fin de l’autre et vous n’avez plus qu’à lancer la Sainpatophe. »

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cette manifestation ?

« Elle se déroulera le dimanche 20 août. Cette date n’a pas été choisie au hasard : c’est le dimanche le plus proche de la Saint Christophe. Le lieu de départ et des animations sera au gymnase et au parking de l’espace Gabriel. Pour les vélos, 2 parcours sont prévus : la petite Brèchoise de 40 km et la grande Brèchoise de 65 km. Ils passeront tous les deux par nos deux communes mais aussi par la commune voisine de Brèches, patrie de Velpeau, où aura lieu un ravitaillement. Tous les vélos engagés doivent être antérieurs à 1987 et dépourvus de pédales automatiques et de vitesses indexées. Il faut entendre par vélos anciens, tous les cycles depuis l'origine de la bicyclette, que ce soit pour la compétition, le travail ou bien les loisirs et ce jusqu’à l'apparition des pédales automatiques et vitesses au guidon. Les cyclistes seront revêtus de tenues d’époque en adéquation avec leur bicyclette. La Sainpatophe veut être une journée dédiée aux vélos anciens et à la mise à l'honneur de notre patrimoine : châteaux, bâtiments remarquables et productions locales.» 

Quelques photos pour vous donner une idée de ce que pourrait être votre équipage !
Quelques photos pour vous donner une idée de ce que pourrait être votre équipage !
Quelques photos pour vous donner une idée de ce que pourrait être votre équipage !
Quelques photos pour vous donner une idée de ce que pourrait être votre équipage !

Quelques photos pour vous donner une idée de ce que pourrait être votre équipage !

En écoutant le président, nous commençons à avoir une meilleure idée de ce nouvel événement festif à inscrire dans le Pays de Racan. De nombreuses animations sont prévues tout au long de la journée : un marché de producteurs locaux, une exposition de vélos anciens, une bourse d’échanges et différents commerces liés aux vélos. Une restauration aura lieu sur place avec réservation obligatoire.

L’après-midi, un défilé de vélos encadrés par des voitures anciennes ira jusqu’à Saint-Christophe. L’élection du plus bel équipage est également au programme. Le jury sera composé de personnalités locales.

Une animation musicale permanente créera l’ambiance sur le site de Saint-Paterne.

L’association UCTSPC a déjà obtenu de nombreux soutiens dont celui du CODEP37.

Pour en savoir plus sur les modalités de participation, le règlement de la manifestation et les diverses animations, rendez-vous sur le site internet : uctspc.fr

Jacky Orgeur rappela à la fin de l’entretien : « Pour les amateurs de randonnées à vélo, il existe 4 boucles sur le territoire du Pays de Racan que le fléchage permet de suivre aussi bien dans un sens que dans l’autre. »

Alors, si vous aimez les balades dans la campagne tourangelle, vous replonger quelques années en amont, pensez à noter cette date sur vos agendas et réservez ce dimanche pour profiter d’une belle journée au Pays de Racan.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 15:53
Antoine et ses clarinettes

Antoine et ses clarinettes

Bientôt un disque dédié aux clarinettes

Antoine Moulin est installé à Saint-Christophe-sur-le-Nais depuis une dizaine d’années. Professeur de clarinette, il trouve sa place dans différents ensembles musicaux du secteur. Interprète prolifique, il ne connaît pas les frontières stylistiques.

Avec l’ensemble PTYX la réalisation d’un CD consacré au répertoire récent pour clarinette (seule, en duo, en ensemble ou avec bande) a germé dans l’esprit des différents membres de l’équipe, il y a de cela quatre ans. Et, ce beau projet est en passe de se concrétiser. Il en est à la phase de finalisation.

Comment est né ce projet ?

« Après quelques années sur scène nous avons eu envie de prendre du temps, d’explorer des œuvres jusqu’à la « substantifique moelle ». Et, les rencontres ont joué en notre faveur… » Et, Antoine poursuivit : « Depuis le conservatoire, j’avais alors 15 ou 16 ans, j’avais envie de jouer « New York Counterpoint ». Là, mon souhait est comblé. Cette œuvre sera gravée sur le disque. »

Autour de ce projet, on trouve plusieurs personnes qui ont toutes joué un rôle important pour le mener à bien.

Outre les 8 musiciens de l’ensemble PTYX, on trouve :

Jean-Baptiste Apéré, chargé de la programmation et de la direction de PTYX. Il s’est entendu avec Cyril Solnais qui possède un studio d’enregistrement installé dans l’ancien espace industriel devenu « Les Ateliers de la Morinerie » à Saint-Pierre-des-Corps. Leur accord a porté sur les terrains de recherche sonore autour du son enregistré, de la diffusion et de la spatialisation et donc plus largement de l’écoute.

Émilie Tillier, soprano de PTYX mais aussi co-fondatrice du collectif Phloème, un collectif de compositeurs, arrangeurs et improvisateurs, a permis la rencontre avec Thierry Machuel.

Le compositeur américain Kyle Gann, dont plusieurs œuvres avaient été jouées en 2011/2012 par PTYX a souhaité collaboré avec l’enregistrement de « Chicago Spiral », œuvre qui permet d’entendre l’ensemble PTYX dans sa configuration « petit ensemble instrumental ».

Quel type de disque allez-vous proposer au public ?

Le disque croise des esthétiques variées, de part et d’autre de l’Atlantique. Il rassemble 3 compositeurs français (Thierry Machuel, Guillaume Druel, Jean-Baptiste Apéré) et 2 compositeurs américains (Steve Reich et Kyle Gann). Il comprend 5 œuvres dont le célèbre « New York Counterpoint » de Steve Reich.

Ce CD se veut une carte de visite sonore pour faire connaître le travail de l’ensemble PTYX auprès des diffuseurs. Il sera accompagné d’un livret d'au moins 48 pages avec les textes et les traductions des poèmes de Paul Celan mis en musique. Il est réalisé par Marion Franzini, artiste plasticienne et Hélène Aubineau, technicienne lumière, chargée des photographies.

C’est aux U-Fly Studios d’Arnaud Houpert, à Cognac, lieu d’enregistrement et de mastering que le disque a été masterisé.

Pour financer un tel projet, qu’aviez-vous comme moyens ?

« Quand nous avons souhaité concrétiser notre projet, nous étions loin d’en avoir les moyens financiers. Nous nous sommes alors tournés vers « Ulule », créateur tourangeau de Start Up, pour collecter des fonds sur Internet. Nous avions fixé la barre à 3 300 €. Aujourd’hui, on peut dire que les fonds sont recueillis. »

Pour quand la sortie de votre disque ?

« C’est prévu pour la fin du mois de février ! Nous avons voulu sortir un produit de qualité et je pense que tous ceux qui nous ont soutenus ne le regretteront pas. »

Avez-vous d’autres projets ?

« Oui, bien sûr. Une fois celui-ci achevé, nous avons en projet des concerts évidemment mais aussi des projets pédagogiques. C’est un bouillonnement d’idées ! »

Ce beau projet s’est réalisé en partenariat avec « Clarinettes en Touraine ». L’ensemble PTYX est hébergé par l'association « Vous ne rêvez pas encore ».

Les musiciens de PTYX

Antoine Moulin, clarinettes

Émilie Tillier, soprano

Guillaume Coussy, flûte

Fabrice François, saxophone soprano

Anne Rossignol, percussions

Pierre Malle, violon

Anthony Chéneau, alto

Benjamin Garnier, violoncelle

Prochain concert de PTYX

Prochain concert de PTYX

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 10:03

Samedi 11 février, le Syndicat intercommunal d'alimentation en eau potable (Siaep) de Marray - La Ferrière inaugurait une station de déferrisation au forage de « La Pénissière », préconisée par l'Agence de l'eau et recommandée par l'ARS (Agence régionale de santé).

Pendant son discours, Jean-Jacques Besnier, président du syndicat, expliqua pourquoi ce projet fut mis en route : « En 1961, le premier forage avait mis en communication deux nappes (le Turonien et le Cénomanien). Quinze ans après, le volume demandé et la ressource du puits étant devenus insuffisants, il est réalisé un forage direct dans le Cénomanien ». Il poursuivit : « L'eau présentait un taux de fer trop important. La solution était donc de diminuer l'arrivée d'eau du Cénomanien avec celle de l'autre forage. Elle redevenait ainsi conforme avec un taux de fer inférieur à 200ug/l ». Puis, il ajouta : « En 2013, un diagnostic sur l'état du premier forage faisait apparaître l'urgence de le réhabiliter. Il ne pouvait être interrompu pendant les travaux car il n'y aurait plus eu d'eau pour diluer celle du deuxième forage. La décision a donc été prise de réaliser une unité de déferrisation ».

À gauche, Jean-Jacques Besnier. Patrick Boivin, maire, coupe le ruban

À gauche, Jean-Jacques Besnier. Patrick Boivin, maire, coupe le ruban

Forcer et accélérer l'oxydation du fer

Une fois le ruban coupé, Jérémie Danton, d'Infrastructures Concept, qui était chargé de la maîtrise d'œuvre, a fait visiter la station aux personnes présentes.
Les équipements permettent de forcer et d'accélérer la réaction d'oxydation du fer en injectant de l'air. Ensuite, les oxydes de fer sont retenus grâce à une filtration par sable.
Puis, par un cycle de rétro-lavage avec un flux d'eau inversé, ils sont rejetés dans une lagune de décantation.
Suite au choix de ce principe et devant l'incertitude sur la résistance de l'ancien bâtiment à supporter les filtres, il a été décidé de construire un bâtiment neuf pour soutenir la tour d'oxydation et du filtre.

À l'intérieur de la station de déferrisation

À l'intérieur de la station de déferrisation

Peu de financements pour ce projet

Le montant des travaux pour cette réalisation s’élève à 328 123,33 € HT. Pour ce qui est du financement, le président du syndicat précisa : « Le Département étant dessaisi de l'aide qu'il devait apporter au domaine de l'eau potable, les deux communautés de communes Castelrenaudais et Pays de Racan estimèrent qu'elles ne pouvaient assurer cette opération. Les représentants de l'Assemblée nationale et du Sénat firent savoir qu'ils n'apporteraient pas d'aides aux syndicats et qu'il ne fallait pas compter sur le soutien européen. Heureusement pour nous, l'Agence de l'eau nous a apporté son concours à hauteur de 35 % de la dépense.»

Ce syndicat, le Siaep, fournit en eau potable les communes de Chemillé-sur- Dême, Louestault, Les Hermites, La Ferrière, Épeigné-sur-Dême et Marray.

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 15:00

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans conférence-débat
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 17:49
Le bureau de l'association

Le bureau de l'association

Les membres adhérents et sympathisants de l’association Malaury s’étaient donné rendez-vous samedi en fin d’après-midi dans la petite salle de Beau-Soulage pour revivre ensemble les moments forts de l’année 2016. Odile Gourdon, maman de Malaury, et présidente de l’association, a tenu à remercier toutes celles et ceux qui soutiennent l’association qui se doit de poursuivre ses actions pour continuer à aider la recherche médicale.

Bilan moral

Le 20 mai, un tournoi solidaire au collège de Neuvy-le-Roi a été organisé afin de récolter des fonds pour aider deux associations du territoire. L’association Malaury a été retenue et elle a reçu 1 450 €.

Le 3 juin, c’était la traditionnelle randonnée organisée par les GRBueil à Saint-Christophe-sur-le-Nais. La randonnée s’est achevé par un apéro offert par l’association et un pique-nique tiré du sac et où la convivialité était de rigueur.

Les 28 et 29 mai, c’était l’assemblée générale de LNA à Ambès près de Bordeaux, en présence du docteur Céballos.

La soirée du 8 octobre « Dans le grenier de Malaury » a permis de remettre au docteur Pierre Castelnau, qui a longtemps suivi Malaury à Clocheville, un chèque de 3 500 € pour financer un de ses projets et un autre chèque de 6 500 € fut remis au docteur Irène Ceballos pour salarier son technicien de laboratoire.

Le 25 octobre, à l’hôtel de ville de Tours, participation à une conférence sur les maladies rares qui touchent plus de 100 000 personnes en Région Centre et 3 millions sur l’ensemble du pays.

Les 5 et 6 novembre, participation à l’Automne en fête, avec vente de noix, potimarrons, jus de pommes, tee-shirts, mugs et cartes postales.

Les bilans moral et financier furent adoptés à l’unanimité.

Le verre de l’amitié termina cette manifestation.

Projets pour 2017

Vendredi 2 juin : randonnée avec les GRBueil à Saint-Aubin-le-Dépeint

Les 3 et 4 juin : assemblée générale LNA à Paris

Samedi 14 octobre : Conférence et soirée dîner-spectacle à Beau-Soulage

Le montant des cotisations est inchangé : 10 € pour une personne, 20 € pour un couple.

Contact :

Odile Gourdon : 09 77 66 58 58 ou 06 03 95 11 63

associationmalaury@cegetel.net

Site internet : www.malaury1996.org

 

Les sympathisants soutiennent toujours l'association
Les sympathisants soutiennent toujours l'association

Les sympathisants soutiennent toujours l'association

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie associative
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 15:46
Émilie Tregouet et Nicolas Garnier

Émilie Tregouet et Nicolas Garnier

Vendredi soir, dans le cadre de l’agenda 21 local, associé à la bibliothèque municipale de Neuvy-le-Roi et à l’Agence Locale de l’Energie d’Indre et Loire (ALE 37) une balade thermographique était organisée dans le bourg de Neuvy-le-Roi. Près de vingt personnes se sont regroupées à la bibliothèque où les attendaient Baptiste Mennesson, agent chargé de mission Agenda 21 pour la communauté de communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, Émilie Tregouet et Nicolas Garnier, conseillers info-énergie de l’agence locale d’énergie (ALE 37).

Une convention de partenariat avait donc été signée en amont et, cette animation entre dans les projets 2017 axés sur la sensibilisation aux économies d’énergie destinée aux habitants. « C’est une animation grand public dont l’objectif est de communiquer sur ce qui concerne les travaux de rénovation énergétique que cela soit sur les questions techniques ou bien sur les aides financières auxquelles les propriétaires peuvent prétendre » expliqua Baptiste.

Ces animations sont soutenues par l’ADEME (Agence nationale de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), le département, la région, l’agglomération et le SIEIL (syndicat intercommunal d’électrification d’Indre-et-Loire) qui en assurent la plus grande partie du financement. Une partie plus infime est toutefois demandée au territoire sur lequel a lieu l’animation comme cela est stipulé dans le contrat de partenariat.

Les conseillers info-énergie avaient en amont effectué des pré-repérages sur les maisons des personnes qui s’étaient inscrites au préalable.

Lorsque chaque participant fut équipé d’un gilet jaune pour la sécurité, le petit groupe se mit en route pour un parcours dans les rues du village en direction de bâtiments municipaux ou d’habitations particulières. Le premier arrêt fut pour les bureaux de la communauté de communes Pays de Racan.

Prêts pour la balade

Prêts pour la balade

Équipés chacun d’une caméra thermique, Émilie et Nicolas expliquèrent aux personnes à quoi correspondaient les différentes couleurs qui apparaissaient sur les écrans. Plus un point est froid, plus la couleur associée va être choisie dans les tons de couleurs froides (noir, violet, bleu,..). Plus le point est chaud, plus la couleur associée sera dans les tons de couleurs chaudes (jaune, orange, rouge,…). Grâce à ces caméras et aux explications fournies, il était très facile de déceler les points importants de déperditions énergétiques.

Une fois la promenade terminée, les participants se sont retrouvés à la bibliothèque où des boissons chaudes les attendaient. Ce fut l’occasion de faire un point sur les observations relevées pendant la balade. Cette phase de restitution permit à chacun de poser des questions et d’obtenir des réponses par rapport à ses propres préoccupations : par exemple, les ponts thermiques : « Où sont-ils localisés ? Pour quelles raisons ? Comment les traiter ? »

Paule Hasley, adjointe à Neuvy-le-Roi et vice-présidente de la communauté de communes, profita de ce rassemblement pour annoncer : « Nous venons de recevoir un prix au nom de la Communauté de Communes Pays de Racan pour l’ensemble des actions qui ont été menées dans le cadre de l’Agenda 21 : tri des déchets, villages de la réparation, produits locaux dans les cantines, défis énergie. »

Tous les participants se sont montrés satisfaits de cette « balade thermique » et des divers renseignements obtenus au cours de la soirée.

 

Les participants sur le terrain, en nocturne
Les participants sur le terrain, en nocturne

Les participants sur le terrain, en nocturne

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 14:48
Lesélus lors de la discussion sur les points à l'ordre du jour
Lesélus lors de la discussion sur les points à l'ordre du jour

Lesélus lors de la discussion sur les points à l'ordre du jour

Vendredi soir, le conseil municipal était réuni quasi au complet puisque les deux membres absents avaient donné un pouvoir.

Le compte-rendu du dernier conseil a été adopté à la majorité des voix (2 abstentions). Puis les différents points à l’ordre du jour se déroulèrent sans problème.

Délibération financière

Une modification à la délibération précédente a été apportée en tenant compte des encours.

Pour la régie de la garderie scolaire, une modification a été apportée par rapport aux cartes de présences. Une carte de 10 présences va s’ajouter à celle de 30 présences.

Catherine Lemaire donne lecture d’une lettre de la préfecture concernant le soutien à l’investissement public rural doté d’un montant de 1,2 milliards d’euros. Elle propose au conseil de délibérer afin de demander une subvention pour, dans le cadre de l’attractivité du bourg, l’installation du panneau numérique ou, à défaut, pour les travaux d’accessibilité de la mairie.

Ensuite, madame le Maire, invite le conseil à délibérer sur le contrat de l’agent embauché au niveau des TAP avec un CAE, sachant qu’il exécute 25,50 heures par semaine. Elle propose de modifier son contrat en CDD du 1er mars au 31 juillet 2017. Elle précise que cette personne doit passer son concours d’ATSEM. La proposition est adoptée à la majorité des voix (1 contre et 4 abstentions).

Bâtiments

  • Foyer rural

Un avenant émanant de l’entreprise Bâti Racan d’un montant de 631,08 € pour :

Percement d’une imposte au-dessus de la porte pour la ventilation (269,34 €) et fabrication du panneau pour la Région partenaire des travaux (361,74 €). Adopté

Contrôle technique

La mission était censée durer 4 mois mais l’achèvement des travaux n’étant prévu que fin mars, il est demandé à la mairie un supplément de 1520 € HT. Thierry Guérin, élu en charge du dossier, précise quil est contre cette augmentation car, pour lui, peu importe la durée de la mission dont le cabinet a la charge. Le chantier doit être suivi du début à la fin des travaux. Après discussion, Catherine Lemaire charge M. Guérin de revoir le contrat avec Qualiconsult en refusant cette augmentation et en renégociant le contrat. Adopté

Voirie

  • Accès Croix Papillon

La municipalité avait prévu de céder un espace de 6 m linéaire sur 20 m linéaire or, pour faciliter l’accès des camions, il faut que la bande soit de 8 m linéaire sur 20 m linéaire. Le coût pour La Croix Papillon sera donc de 800 €. Adopté

  • Demandes de subvention sur les amendes de police

Catherine Lemaire propose que la pose de feux alternat rue du Val Joyeux face l’objet d’une demande de subvention dans le cadre des amendes de police. Adopté (2 abstentions)

  • Demande d’installation d’un commerçant sur la place

Un marchand de crêpes ambulant « La pâte à Greg » demande l’autorisation de s’installer sur la place Jehan d’Alluye, le mercredi de 18 h à 21 h 30. Accordé aux mêmes conditions que pour les autres commerçants.

Intercommunalité : désignation des délégués aux différentes commissions

  • Commission économique

André Lascaud et Catherine Barbé-Vacchiano : élus avec 15 voix

  • Commission communication

Luc Portenseigne et Emmanuelle Hocdé : élus avec 15 voix

  • Commission voirie

Emmanuel Couratin et Jean-Jacques Meunier : élus avec 15 voix

  • Commission sports, loisirs, vie associative

Philippe Guitton (13 voix) et Emmanuel Couratin (15 voix)

  • Commission petite enfance, enfance jeunesse, personnes âgées

Anna Courtois et Adeline Obligis : élues avec 15 voix

  • Commission environnement, Agenda 21, tri des déchets, rivières

Emmanuelle Hocdé, Laëtitia Renault, Marion Pirondeau : élues avec 15 voix

  • Commission bâtiments, gens du voyage, logements

André Lascaud et Jean-Jacques Meunier : élus avec 15 voix

  • Commission culture

Thierry Hervet-Garcia (14 voix), Catherine Barbé Vacchiano (15 voix)

  • Commission tourisme, commerce

Emmanuel Couratin (15 voix), Thierry Hervet-Garcia (14 voix)

Catherine Lemaire informe son conseil municipal d’une possibilité de transférer la compétence PLUI (plan local d’urbanisme intercommunal) à la communauté de communes. Le conseil émet un avis défavorable. (1 abstention)

De même, le conseil s’oppose au transfert à la communauté de communes de la délégation de pouvoir de police du maire.

  • Projet de construction de logements adaptés

La communauté de communes souhaiterait porter ce projet. Catherine Lemaire demande au conseil municipal de continuer avec val Touraine Habitat pour 2 ou 3 logements d’environ 60 m² d’un montant se situant entre 100 et 120 000 € avec possibilité d’obtenir des subventions car ils seront construits sur des terrains communaux. Dans 30 ans, la commune en serait propriétaire alors qu’avec une prise en charge par la communauté de communes ce ne serait pas le cas. Elle propose d’abonder à 5 000 € pour être sûre que les logements reviennent bien à la commune. Adopté

  • Dossier mobilité

Le projet est repris par la communauté de communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan et deviendra un système de covoiturage. De ce fait, le démarrage ne se fera pas avant le second semestre.

Affaires diverses

Après avoir fait part de quelques remerciements reçus en mairie, Catherine Lemaire donna la parole aux élus.

André Lascaud : Au foyer, les artisans en sont au stade des peintures et des finitions. Catherine Lemaire indique que cette salle ne s’appellera plus « Foyer Rural » car il n’y a pas d’association qui adhère à l’association nationale des foyers ruraux. Une discussion commence à s’élever. Pour couper court, elle annonce que ce point sera repris prochainement.

Thierry Guérin : Il fait part d’un premier devis qu’il a établi concernant la pose d’un vidéoprojecteur, d’une sono, d’un nouvel écran pour la salle du foyer.

Et, c’est là que tout se gâte….

Fortement contesté par quelques élus, il s’emporte, lance son dossier sur la table et quitte la salle en lançant : « C’est la dernière fois que je mets les pieds ici ! » et en claquant la porte.

Décision prise de demander plusieurs devis.

Marion Pirondeau : À propos d’élagage par EDF. Quand EDF intervient simplement pour un élagage, c’est gratuit mais, s’il y a abattage de l’arbre, c’est payant. Il faut compter un délai de 6 mois.

Dominique Brocherieux : À quoi servent les 3 stops ? Catherine Lemaire répond qu’ils ont été installés suite à la demande d’un habitant de la rue des Rabines. Emmanuel Couratin précise qu’il y en a encore 2 à venir !

Emmanuel Couratin : Le véhicule qui est stationné depuis quelques temps a été signalé à la gendarmerie. Il sera enlevé par le garage Saint-Gilles. Il faudrait demander aux gendarmes de verbaliser les voitures stationnées sur les trottoirs.

Emmanuelle Hocdé : Je pense à la construction du conseil municipal « jeunes ». Je souhaiterais que certains s’associent au projet (Luc Portenseigne, Emmanuel Couratin). Je réfléchis aussi au forum des associations.

Les pigeons furent aussi évoqués.

Jean-Jacques Meunier : Il y a eu du vandalisme sur l’aire de loisirs (terrain de boules) et à la maternelle.

Catherine Lemaire précise que le bâtiment à usage commercial sur la place va être acheté en vue d’y installer un nouveau commerce sans plus d’informations.

Séance levée à 21 h 45.

 

À savoir : dates des prochaines réunions du conseil municipal

31 mars : vote du budget

28 avril, 19 mai, 23 juin

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 15:34
de gauche à droite, Madeleine Fargues ( pdte) Bernadette Beaumont ( trésorière), Marc Houtart ( secrétaire) et Paule Hasley

de gauche à droite, Madeleine Fargues ( pdte) Bernadette Beaumont ( trésorière), Marc Houtart ( secrétaire) et Paule Hasley

Vendredi soir, les Amis de la Chapelle saint André étaient réunis en assemblée générale à la salle d’accueil. Paule Hasley, vice-présidente à la nouvelle Communauté de communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, en charge du tourisme souligna son soutien à l’association, dont le but est de valoriser la chapelle saint André devenue, ces dernières années, propriété de l’intercommunalité: « J’aimerais qu’on puisse défendre les travaux de cette bâtisse et que la commission en charge des bâtiments à la CC, présidée par Michel Jollivet, ne trouve aucun empêchement au niveau sécurité. Je soutiendrai avec conviction et opiniâtreté votre attachement à la chapelle ».

Après cette introduction, Madeleine Fargues, présidente de l’association, rendit hommage à Anne-Marie Babonneaux, créatrice avec son époux, de l’association des Amis de la chapelle Saint André. « Cette bienfaitrice a sauvé la chapelle avec l’aide des collectivités territoriales. Elle vient de léguer une partie de sa bibliothèque à l’académie de Touraine. Nous ne l’oublierons pas ». Puis, elle passa au rapport moral de 2016.

L’année fut essentiellement consacrée aux travaux de l’édifice avec la restauration du pan ouest, la réfection électrique et scénographique qui fut réalisée ainsi qu’un espace d’exposition avec lampes et fixations. Elle adressa ses remerciements aux élus qui permirent d’être associés à toutes les étapes des travaux. Elle n’oublia pas de mentionner le rôle qu’a joué la chapelle durant l’été en servant d’espace tourisme, expérience à renouveler.

Au mois de mars, dans le cadre de Femmes en Campagne, l’architecte Adrienne Barthélémy a donné une conférence sur la généalogie avec Patrick Binet. En juin, Jean-Pierre Meyer, vice-président de l’association organisa une promenade historique sur Marray. Il vient de publier une brochure regroupant tout son travail d’investigation sur la commune de Marray. Elle est disponible sur le site. Le mois de juillet fut réservé à une rencontre musicale et en août, l’association a participé aux 9èmes journées découverte en Pays de Racan avec un succès à la balade historique dans le village. Un concert de jazz marqua le mois de septembre et octobre clôtura la saison avec l’inauguration des travaux agrémentée par l’exposition Regards Croisés. « Un bilan très satisfaisant avec un très petit budget grâce », comme le précise Madeleine, « au réseau de sympathisants qui nous soutiennent ».

Ce rapport moral fut adopté à l’unanimité ainsi que le bilan financier qui suivit. Il fut ensuite procédé au renouvellement de 2 membres du CA : Jean-Pierre Meyer et Jean-Michel Jouhanneau, le 1er fur réélu et le 2ème fut remplacé par Agnès Prunet, tous 2 élus à l’unanimité.

Les projets 2017

Le 10 mars, conférence dans le cadre du festival Femmes en Campagne, « 40 ans de pédiatrie, une aventure humaine » par le professeur Chantal Morage.

Le 13 mai, théâtre « Le neveu de Rameau » par la compagnie Coucou La Fourmi.

En juin rando à Lavardin commentée par Jean-Pierre Meyer et pièce de théâtre, « L’étranger » de Camus, organisé par la Maison des Ecritures en participation avec l’association.

En juillet-août, animation touristique.

En septembre, concert d’Hélène Maurice en attente de la subvention, journée Jazz Dialogue en collaboration avec La Maison des Ecritures, exposition photos, peintures et sculptures aux journées du Patrimoine.

En octobre, exposition sur l’écrivain Claude Ponti organisée par La Maison des Ecritures.

Un beau programme qui annonce une belle année 2017 !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie associative
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages