Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 10:49

 

Pour ouvrir le bulletin d'inscription, cliquez ci-dessous

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestation culturelle
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 10:40

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informatique
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 09:59
De gauche à droite : Xavier Arrault, adhérent du GDA, Stéphane David, conseiller agricole, Stéphane Fleureau, adhérent du GDA

De gauche à droite : Xavier Arrault, adhérent du GDA, Stéphane David, conseiller agricole, Stéphane Fleureau, adhérent du GDA

Ce troisième salon Rurali-Tech était installé au centre multimédia et permettait de découvrir des outils numériques utilisés par quelques agriculteurs du territoire avec démonstration de l'utilisation de ces nouvelles techniques.

Comment utilise-t-on les nouvelles technologies en agriculture ?

De nombreuses avancées techniques et des progrès considérables étaient expliqués par le GDA (Groupement de développement agricole) d'Indre-et-Loire et du Nord-Ouest Touraine et « la Ruche qui dit oui ! » partenaires de cette action. C’est sur leur stand qu’une démonstration d'utilisation de l'outil de pilotage de la nutrition azotée des céréales qui permet d'ajuster au mieux les apports aux besoins des plantes était présentée aux visiteurs intéressés par le sujet.

Qui peut bénéficier de ces nouvelles technologies et quels sont les outils à leur disposition ?

Ils sont en fait très nombreux : les exploitants youtubeurs, les GPS ultraperfectionnés, les drones pour surveiller l’état des parcelles, les plateformes de financement participatif dédiées comme « La Ruche qui dit oui ! »

« Sur notre territoire, on peut estimer que 90 % des agriculteurs ont un accès à Internet ne serait-ce que par leur adresse mail qui leur permet de recevoir des informations techniques sur l’état des cultures et des prairies notamment. Grâce à Internet, ils peuvent se connecter sur des sites spécialisés qui sont des outils de guidage principalement. On peut considérer que 70% d’entre eux peuvent grâce à ces aides, moduler les doses de fertilisation et de protection des cultures. Le guidage se fait par satellites » expliquent Stéphane Fleureau, adhérent du GDA, et Stéphane David, conseiller agricole.

Nous sommes à une époque où le numérique transforme l’agriculture pour le bien des agriculteurs mais peut-être aussi pour les consommateurs !

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 08:13

Dans une des salles du multimédia, une exposition de photos sur la restauration de la collégiale de Bueil-en-Touraine intitulée « De 2005 à 2008 : la collégiale avant et après les travaux », réalisée par l’association Autour de la collégiale permettait de se rendre compte de l’amplitude des travaux mis en œuvre pour restaurer ce magnifique édifice.

Les multiples facettes de la foire de Saint-Paterne-Racan

Dans le gymnase, ce sont de vieux engins agricoles, des motos, vélos, du matériel de lutte contre l’incendie (camion de pompiers et pompe à bras de la commune) ainsi que quelques voitures de collection mis en place par l’association Les Bénévoles, organisatrice de cette manifestation annuelle avec le Syndicat d’élevage, qui attiraient les regards et les commentaires des nombreux visiteurs.

Une très belle exposition
Une très belle exposition
Une très belle exposition
Une très belle exposition
Une très belle exposition
Une très belle exposition
Une très belle exposition
Une très belle exposition

Une très belle exposition

On ne peut pas parler de la foire de Saint-Paterne sans évoquer les nombreux animaux présentés sur l’espace situé devant la gare, animaux qui attirent toujours grands et petits. Outre les vaches laitières et les vaches allaitantes de races diverses, les chevaux de trait ou autres, les poneys, moutons, cochons, volailles,… sont un passage obligé et permettent d’apprécier le cheptel vivant sur le Pays de Racan.

Un magnifique cheptel qui fut très admiré
Un magnifique cheptel qui fut très admiré
Un magnifique cheptel qui fut très admiré
Un magnifique cheptel qui fut très admiré
Un magnifique cheptel qui fut très admiré
Un magnifique cheptel qui fut très admiré
Un magnifique cheptel qui fut très admiré
Un magnifique cheptel qui fut très admiré
Un magnifique cheptel qui fut très admiré

Un magnifique cheptel qui fut très admiré

À l’entrée du terrain de sport, ce sont les engins agricoles modernes qui, de par leur taille imposante, suscitent de nombreux commentaires.

Les multiples facettes de la foire de Saint-Paterne-Racan
Les multiples facettes de la foire de Saint-Paterne-Racan

Pour les chalands éventuels, les nombreux marchands installés tout le long des rues et sur le parking de l’espace Gabriel proposent diverses marchandises : nourriture, vêtements, chaussures, DVD, plants, objets de décoration et autres accessoires miracles introuvables ailleurs que sur une foire.

De quoi satisfaire bien des visiteurs !
De quoi satisfaire bien des visiteurs !
De quoi satisfaire bien des visiteurs !
De quoi satisfaire bien des visiteurs !

De quoi satisfaire bien des visiteurs !

Les enfants, petits et grands, peuvent profiter au maximum de la fête foraine avec manèges, auto-tamponneuses, stands de tir…

La traditionnelle fête foraine sur le place de la République
La traditionnelle fête foraine sur le place de la République

La traditionnelle fête foraine sur le place de la République

N’oublions pas les écrivains locaux, Dominique Panvert et ses deux derniers ouvrages « Bon d’là de queniots et Allons enfants ! » accompagné par Pierre Orgeur à l’occasion de la sortie de son nouveau roman « Retour aux sources » qui se sont prêtés toute la journée de bonne grâce au jeu des dédicaces.

Les multiples facettes de la foire de Saint-Paterne-Racan
Les multiples facettes de la foire de Saint-Paterne-Racan

Pour marquer une pause, la buvette tenue par Bouge ton bled, était la bienvenue malgré des températures plutôt fraîches pour la saison.

Les multiples facettes de la foire de Saint-Paterne-Racan

Cette journée est aussi l’occasion pour de nombreux visiteurs de se retrouver et de passer un bon moment en partageant ensemble le repas préparé par les Bénévoles. Cette année, ce sont 325 kg de frites qui étaient prévues pour satisfaire les convives. « Les pommes de terre sont récoltées sur Saint-Paterne, chez Alexis Gruson, à la ferme du Grand Thuré. Elles sont épluchées la veille, découpées et mises en sacs sous vide. Cela nous simplifie la tâche » fait remarquer un des cuistots.

Les cuistots s'affairent pour que tout soit prêt pour 12 h 30

Les cuistots s'affairent pour que tout soit prêt pour 12 h 30

La Banda Jean de Thoré-la-Rochette mettait de l’animation auprès du barnum prévu pour accueillir les consommateurs du midi.

Les multiples facettes de la foire de Saint-Paterne-Racan
Les multiples facettes de la foire de Saint-Paterne-Racan

Alors que la file d’attente s’allongeait pour atteindre les plateaux repas, un gros coup de vent souleva les poteaux du barnum et la bâche se décrocha par endroit. Finalement, des hommes forts s’agrippèrent pour maintenir le tout en place pendant que d’autres raccrochaient la bâche. Heureusement plus de peur que de mal !

Un coup de vent a failli gâcher la fête !
Un coup de vent a failli gâcher la fête !
Un coup de vent a failli gâcher la fête !
Un coup de vent a failli gâcher la fête !

Un coup de vent a failli gâcher la fête !

Comme le dit Jean-Pierre Poupée, maire de la commune : « Cette journée est ancrée dans le paysage du Pays de Racan pour notre plus grande fierté. Merci à toutes les personnes du Syndicat d’élevage, les éleveurs, les bénévoles et le personnel communal qui prennent de leur temps et qui œuvrent pour que chacun puisse passer une excellente journée. »

Il faut reconnaître que ce qui fait la renommée de cette manifestation, renommée qui ne se dément pas au fil des ans, c’est la diversité des activités proposées et l’ambiance festive qui règne sur l’ensemble du village.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 09:00

Le muguet est originaire d'Asie, du Japon plus précisément, il symbolise le renouveau. Cette plante, connue en France au Moyen-Âge, est aussi appelée « lys des vallées ».

Le 1er Mai 1561, un des rois de France Charles IX instaura la tradition d'offrir du muguet chaque année aux dames de la cour en guise de Porte-Bonheur.

C’est aux Celtes que le muguet doit de revêtir une importance mystérieuse, celle de porter bonheur !

Le muguet doit son nom à son odeur douce et agréable, un parfum de muscade qui se dégage de la fleur lui a valu le nom de “mugade” altération du mot muscade, “muguette” et enfin “MUGUET”.

Que ce bouquet porte aussi bonheur à notre France pour les années à venir et que ces mots "Liberté, Égalité, Fraternité" ne soient pas de vains mots !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans la pensée du jour
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 08:57

Personnel : Ratio Promus-promouvables

Nadège Gaillardot, secrétaire de mairie, est promue au poste de rédacteur principal suite à sa réussite au concours.

Voirie

  • Travaux d’entretien 2017

La voirie est désormais une compétence communautaire. Pour lancer les travaux, la commune doit prendre une délibération pour arrêter les travaux à faire. La CC paie les travaux et la commune rembourse.

Sont retenus : la rue St Gilles (enrobés des trottoirs), la rue de la Fraisotière (création de trottoirs), 7 tonnes de "pata" pour l’entretien, le tout pour un montant TTC de 22 541 €.

La Société Colas a été retenue pour 3 ans. Les travaux se feront en juin et juillet.

Les fossés seront repris en hiver. Il faudra penser à des réfections du pluvial.

  • Cimetière

Catherine Lemaire signale qu’elle a reçu un courrier signalant des vols de fleurs dans le cimetière et des plaintes car des groupes de jeunes viennent écouter de la musique sur la motte féodale située à l’intérieur du cimetière. La question se pose de savoir s’il faudra fermer le cimetière le soir.

  • Circulation dans le village

Catherine Lemaire lit la proposition d’un citoyen et dit que des études avaient été faites avec l’ADAC pour instaurer une circulation à sens unique pour traverser le village et que les estimations s’élevaient entre 700 et 800 000 €. De plus, les voies étant départementales, il n’est pas possible de dévier les camions.

Une réunion publique en présence d’un représentant du Conseil Départemental sera organisée pour discuter de ce qui pourra être fait.

Bâtiments

  • Foyer rural

Catherine Lemaire fait un rapide historique du problème de la charpente. En novembre 2016, des doutes sont émis sur la solidité de la charpente. Le bureau de contrôle impose un renforcement de ladite charpente pour donner l’autorisation d’ouvrir le foyer. À ce jour, aucun chiffrage n’est avancé pour les différentes interventions. Catherine Lemaire demande au conseil municipal de prendre une délibération l’autorisant à lancer les travaux le plus rapidement possible (repas des Anciens le 14 mai).

Devis de Qualiconsult de 1520 €, mission E relative à la solidité : 500 € HT, Flabeau travaux à effectuer car une des fermes serait courbe.

  • Achat de chaises et de vaisselle

130 chaises congrès bleues, confortables, montant 5 499 € et de la vaisselle pour 3 524 €.

Intercommunalité

  • SIEIL

Une délibération est prise pour donner délégation au SIEIL pour renouveler un groupement d’achat d’électricité pour 2017. Actuellement, le fournisseur est Direct Énergie et cela permet de substantielles économies pour la commune.

Le SIEIL a la compétence gaz et la délégation de service public est donnée à SOREGIES. Madame le Maire fait circuler un plan de raccordement du gaz sur la commune. Beau-Soulage sera raccordé prochainement puis ce sera le tour de La Croix Papillon.

  • CCGC-PR

Le regroupement des deux communautés de communes a fait perdre à la commune comme à toutes les communes de Racan, la classification en ZRR. Parution au JO du 29 mars 2017.

André Lascaud a participé à la commission économique et a retenu cette remarque : « Sur le territoire de Racan, peu de bâtiments appartiennent à la CCPR.)

Thierry Hervet-Garcia a participé à la commission culture et se demande ce que font les élus de cette commission : « Toutes les subventions votées vont vers la salle des quatre Vents qui appartient à la communauté de communes. »

Un tour des différentes ZA du nouveau territoire a été fait.

  • SIVOM de l’Escotais

Catherine Lemaire propose au conseil municipal d’adopter un agrandissement du zonage d’assainissement incluant Les Rochettes, Larré et La Massicaudière.

Affaires scolaires

  • Projet cirque

Le cirque Georget interviendra à l’école pour 4 journées du 12 au 18 mai. Le budget estimé s’élève à 9 712 €. La commune prend en charge l’eau, l’électricité et la SACEM. Le coût par enfant est de 90 €. 70 familles sont concernées. L’APE finance à hauteur de 3 000 €.

Le vendredi soir aura lieu un spectacle avec les enfants puis les professionnels. Le chapiteau comporte 400 places. Le billet sera vendu 7 €. Une buvette et une vente de gâteaux seront proposées. Il est demandé une participation de 20 €/enfant aux familles. Catherine Lemaire propose au conseil municipal de voter une participation de la commune à hauteur de 20 €/enfant également. Adopté.

Associations

  • Foyer rural

Une lettre a été reçue en mairie émanant de l’association du Foyer rural. Catherine Lemaire a donné aux conseillers les principales lignes des statuts de l’association créée en 1950 et qui n’adhère plus à la Fédération nationale depuis 2012. Ne recevant ni convocation ni compte-rendu des assemblées générales, les élus s’interrogent sur l’actualité de cette association. Madame le Maire souhaite que ce foyer rénové soit une salle qui rassemble.

  • Musique municipale

Lecture du compte-rendu de l’assemblée générale. Les 3 musiciens Christophoriens sont très assidus aux répétitions avec l’EMEDC. L’association annonce sa dissolution en décembre 2017.

Le local occupé par la musique pourra être partagé avec le comité des fêtes.

  • Amis de la bibliothèque

Catherine Lemaire propose de prendre rendez-vous et d’organiser une réunion avec les associations du Foyer rural, de la musique municipale et des Amis de la bibliothèque.

Affaires diverses

  • Développement numérique en Indre-et-Loire

Création d’un syndicat mixte ouvert ; Val de Loire numérique avec l’Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher. Le Conseil département abonde à hauteur de 33,8 millions d’euros pour le développement de la fibre optique. Avant la fin de 2019, tous les collèges auront accès à la fibre optique et recevront des dotations en ordinateurs-tablettes.

  • Courrier de la Poste

Proposition d’une nouvelle offre « Veiller sur mes parents » pour lutter contre l’isolement des personnes âgées avec les facteurs. Pour bénéficier du service, il faut s’inscrire.

  • Centre généalogique de Touraine

Il propose des fascicules regroupant les actes de naissances, mariages et décès permettant ainsi de répondre plus facilement aux demandes de personnes qui recherchent des renseignements sur leurs ascendants. Il propose aussi de faire une conférence sur la généalogie si la commune est intéressée.

  • Tour de table

Emmanuelle Hocdé fait part à l’ensemble des élus de sa satisfaction suite aux réunions avec les jeunes. Ils ont fait plusieurs propositions de « graffs ». Ils ont retenu le jeudi de l’Ascension pour repeindre leur futur local.

André Lascaud a pris contact avec l’entreprise Martineau pour les travaux du campanile.

Le slider qui avait disparu du skate park a été retrouvé à La Membrolle et remis à la mairie de Saint-Christophe.

 

 

 

 

Compte-rendu de la réunion du conseil municipal de Saint-Christophe (28-04-17)
Compte-rendu de la réunion du conseil municipal de Saint-Christophe (28-04-17)
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 09:53

Les acteurs économiques du Pays de Racan à l'honneur

Présentée pour la première fois au cours de l’été 2016, cette exposition d’une vingtaine de photos montrant des personnes des dix villages du Pays de Racan, a été commandée par la Communauté de communes du Pays de Racan pour l’ouverture du point info tourisme à la chapelle Saint-André, à Neuvy-le-Roi.

Cette commande avait pour but de circuler dans les différentes communes du territoire et ainsi de la faire vivre.

Comment s’est décidée cette volonté de faire appel à une photographe pour réaliser des clichés et qui a choisi le thème de cette exposition ? Écoutons Anne Piégu, auteur-photographe indépendante, comme elle aime se définir : « La communauté de communes avait organisé une réunion avec des personnalités jouant un rôle économique et m’avait fourni une liste de personnes incontournables sur le territoire. Normalement, je devais réaliser dix portraits, un par commune. Je devais donc faire un choix par rapport aux différents métiers et être très réactive pour, après avoir contacté les personnes consentantes, les rencontrer chez elles, au meilleur moment et dans les meilleures conditions possibles. Il y avait beaucoup de contraintes et de paramètres extérieurs qui entraient en ligne de compte. Je travaille en argentique, je dois donc tout calculer à l’avance pour que ma photo soit représentative de l’histoire de la personne ou des personnes qui figureront sur le cliché. Car, pour moi, la photo ne vient que lorsque j’ai bien discuté avec mes personnages et je la construis par rapport à leur histoire. Pendant 3 ans, j’ai été photographe de presse à Var Matin et cette expérience a été une bonne école pour moi. Pour en revenir à cette exposition, j’ai ciblé les savoirs faire ayant un lien avec l’environnement et j’ai souhaité présenter une diversité de métiers comportant des artistes mais aussi des métiers inconnus. Il fallait que j’aie des hommes et des femmes avec des histoires forcément différentes. Mes photos sont nées des discussions avec toutes ces personnes et tentent de faire ressortir leur histoire.»

Anne Piégu explique son fonctionnement aux visiteurs
Anne Piégu explique son fonctionnement aux visiteurs
Anne Piégu explique son fonctionnement aux visiteurs

Anne Piégu explique son fonctionnement aux visiteurs

Cette exposition, très intéressante, est visible au multimédia, à Saint-Paterne-Racan, jusqu’au 30 juin. Anne Piégu aimerait que les enfants des écoles viennent la voir et découvrent par ce biais les gens de leur territoire et les différents métiers qui leur sont attachés.

Après cette visite commentée par la photographe, Jean-Pierre Poupée, maire de la commune, et Ludovic Gaignard, responsable du multimédia, invitèrent les quelques personnes présentes à partager le verre de l’amitié et, c’est dans la convivialité que se termina ce vernissage.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans exposition
commenter cet article
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 13:15

Mon blog a 9 ans aujourd'hui.

Créé un peu sur un coup de gueule, il a résisté à divers séismes et a pris à cœur son rôle de média d'informations sur le territoire !

Pour le moment, il n'a pas envie de cesser cette activité et il continuera donc encore à vous informer.

Rendez-vous dans un an pour fêter ses 10 ans !

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans anniversaire
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 14:10

Notre historien-écrivain a, cette fois, délaissé son thème favori traitant de la justice au XVIIIème siècle, pour présenter un petit guide sur « Les châteaux de la Loire ». Ce fascicule de 56 pages, très illustré, s’inscrit dans la collection « Je découvre » : Les châteaux de la Loire, des éditions « La Geste ».

Laissons Fabrice nous présenter cet ouvrage : « Tout le monde a entendu parler de Chambord, Amboise, Azay-le-Rideau, Chenonceau,…et bien d’autres de ces magnifiques demeures qui jalonnent le Val de Loire et font le bonheur des touristes. Ce que j’ai voulu montrer dans ce guide, c’est la raison pour laquelle on trouve en ce lieu une telle profusion de châteaux et j’essaie d’expliquer l’origine des plus importants. J’ai voulu également mettre en avant les apprentissages que l’on peut en tirer sur l’évolution de l’architecture en France entre la fin du Moyen Âge et le XVIIème siècle. »

Comme on peut le voir en écoutant notre docteur en histoire, les quinze châteaux qu’il a présentés dans ce guide conduisent les lecteurs-touristes un peu plus loin dans la découverte de ces monuments que le simple guide touristique habituel même si, parfois, ils se complètent.

À la fin de l’ouvrage, Fabrice n’hésite pas à consacrer quelques pages à une autre richesse de ce terroir en invitant les touristes à se laisser aller à la gourmandise avec quelques spécialités telles que le nougat de Tours, les andouillettes au Vouvray, les rillettes et rillons, les fromages de chèvres,…le tout arrosé des vins du Val de Loire.

« Et, pour mieux découvrir ces châteaux et ce merveilleux Val de Loire classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, pourquoi ne pas choisir la petite reine comme moyen de locomotion et suivre le fameux parcours de « La Loire à vélo » ? comme le suggère Fabrice, cycliste lui-même et amoureux du vélo.

 

Pour se procurer ce livre : « Je découvre : Les châteaux de la Loire de Fabrice Mauclair, éditions La Geste Val de Loire. Prix de vente : 4,90 €

Contact : Fabrice Mauclair, 0652938613

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans livres
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 13:48

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans formation
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages