Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 14:41

Vous êtes curieux, vous aimez les beaux et vieux outils, vous appréciez la symbolique qui leur est attachée, alors, cet éte, l'exposition réalisée par le musée du compagnonnage vous ravira.

Lionel Royer et René Verstraete ont écrit un livre sur les compas paru fin 2009. Le conservateur du musée du compagnonnage, ayant trouvé leur collection très intéressante leur proposa d'en prêter une partie au musée pour l'exposition estivale annuelle.

De l'association des deux collectionneurs et du musée de Tours est née une exposition très riche, très documentée et présentée avec beaucoup de savoir-faire, ce qui la rend particulièrement attrayante.

L'entrée en est gratuite et elle durera jusqu'à la fin du mois d'août.

Pub couleurs 

Le cadre des celliers Saint Julien convient remarquablement bien à ce type d'exposition.

ensemble 1

                                                Compas de tailleurs de pierre

ensemble 4

                                                        Compas à verge

Gambetta

                                  Remarquez sur la gauche, Gambetta qui a presque le compas dans l'oeil !

 

Lionel                                               Lionel Royer satisfait du rendu de l'exposition.

 

Le compas a, depuis très longtemps, fait l'objet  de représentations diverses.

 enluminure

céramique

compas chef d'oeuvre

                                                                     Chef d'oeuvre d'un compagnon

 

Si vous avez des enfants, un petit coin est spécialement aménagé pour eux.

coin jeu

Ils y trouveront de quoi s'occuper avec, bien sûr, des compas mais aussi un petit jeu : "reconnaître le vrai du faux en matière de compas".

 

De nombreux kakémonos vous renseigneront sur les différents métiers qui ont utilisé ou qui utilisent encore des compas. Je ne vous en dirai pas plus. Je vous laisse le plaisir de découvrir cette riche et instructive exposition.

 

Le livre sur les compas est en vente chez les auteurs, au musée ou dans certaines librairies.

couverture2.jpg

                                Couverture du livre comptant 400 pages et un millier d'illustrations

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans exposition
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 09:40

magnolia 1

 Sur la place Jehan d'Alluye

Depuis 2006, on s'épanouit !

cime magnolia

Nous sommes les magnolias

Aux blanches feurs odorantes

Qui s'ouvrent par-ci par-là

D'une manière plaisante.

fleur

Même le dernier planté

Présente quelques fleurs écloses

Au bout de ses branches desséchées

Et espère que la pluie l'arrose.

magnolia Moktar 1

Moi, souffrir de la sècheresse

Il n'en est nullement question.

parasite

Voyez avec quelle allégresse

Bien que privée d'ablutions

Au pied de mon arbre

J'étale ma joie de vivre.

 

Moralité

 

Même sans soin, les parasites

Profitent de ceux qui les abritent.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Réflexion personnelle
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 08:12

concert-orgue.jpg

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestation culturelle
commenter cet article
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 12:10

Hier après-midi, Saint-Paterne-Racan a renouvelé une tradition suspendue quelques années pour cause de grippe aviaire.

Vendredi, les oies qui ont élu domicile aux Crachouses, ont migré vers le coeur du village par la rivière et les prés, pour se faire héberger, le temps d'une nuit et d'une matinée, chez M. le Maire. M. et Mme Zamarlik les ont accueillies comme par le passé.

Vers 16 h, elles ont quitté ce gîte pour rejoindre leur domicile habituel, vers La Roche Racan. 

SPR-oies1

 

En route pour les Crachouses. Un peu de route mais très vite l'herbe des prés sera la bienvenue.

 

SPR-oies4

SPR-oies2

 

Le petit train des Bénévoles permet aux personnes un peu fatiguées et aux oies présentant des difficultés pour effectuer le parcours de regagner sans effort le lieu de rassemblement.

SPR-oies3 

Pour occuper le reste de l'après-midi, en attendant le repas du soir, une animation musicale était proposée. Les artistes, ont su intéresser leur public avec des prestations surprenantes. Sous forme ludique, ils ont interprété différentes scènes musicales avec, et c'est là que réside la particularité de leur intervention, des instruments de musique fabriqués (!) avec du matériel de récupération.

recyclo 1

recyclo 4

                                                            La partie de tennis

recyclo 5

                                        Seringues et bouteilles, belle reconversion

recyclo 6

                            LuDickJo, ensemble Cyclothymic a su captiver son public.

 

La soirée s'est terminée au son d'un orchestre de jazz manouche avec le groupe MadamIrma.

 

Merci à JCC pour ses photos sur les oies.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 13:25

Pour la 7ème année consécutive, l'association "Histoire et Patrimoine", a conçu une promenade crépusculaire pour 2010, sur un thème plein de mystères "Sur les lieux du crime".

Logo-H-et-P-coul-cadre-1.jpg

Environ 80 personnes étaient présentes hier soir pour découvrir, frissonner ou tout simplement sourire en écoutant les cinq affaires qui furent narrées par des membres de l'association sur les lieux mêmes où elles se sont déroulées.

Ces affaires criminelles (rassurez-vous, le sang n'a pas coulé en abondance) ont été préparées par Fabrice Mauclair qui a fait de très nombreuses recherches aux archives départementales sur tout ce qui touche à la justice seigneuriale au XVIIIème siècle. Tout ce qui a été évoqué a donc réellement existé.

Foyer Fabrice 1

 Avant le départ, Fabrice explique aux personnes présentes le thème de cette promenade et le déroulement de la soirée.

Foyer public 2

Un public nombreux et attentif qui va être partagé en 2 groupes pour pouvoir mieux suivre les conteurs.

affaire 1

C'est Philippe Larus qui nous conta cet enlèvement, dans la rue du Cheval Blanc, face au bâtiment qui fut, peut-être l'auberge du Cheval Blanc où se déroula cet enlèvement.

Cheval Blanc Philippe 1

En octobre 1755,  Charles Morel et son épouse sont victimes d’un vol d’un genre très particulier. Leur fille Anne, âgée de 18 ans et demi, est en effet « enlevée » par Mathurin Pineau, un jeune ouvrier en textile de 22 ans ; face au refus des parents Morel de consentir à leur mariage, les deux amants avaient en fait décidé, d’un commun accord, de quitter Saint-Christophe. Cheval Blanc public 1

Le public devant ce qui a peut-être été l'auberge des Morel.

titre fabrice

Pour arriver sur le lieu de cette 2ème affaire, nous avons rejoint le Te Deum par le chemin dit des Marmoux.

C'est Fabrice qui nous conta la mésaventure survenue au notaire de Saint-Paterne qui ne dut la vie sauve que grâce aux 4 bouteilles de liqueur qu'il transportait et qui l'ont protégé des coups reçus alors que vraisemblablement il n'avait aucun lien avec la discorde qui régnait entre ses agresseurs.

Te Deum Fabrice 1

 La conclusion de cette affaire, c'est que l'on ne connut pas exactement le mobile de l'agression mais que le notaire fut blessé et perdit ses bouteilles de liqueur, ce qui est bien dommage.

titre Guy

Du Te Deum, le groupe prend le chemin de l'église où Guy Bodeven va nous conter deux affaires de tentatives de vol.

église Guy 1

Guy en pleine action.

La première tentative s'est passée en 1759 et la seconde en 1793. La porte d'entrée de l'église a été très endommagée mais celle de la sacristie a toujours résisté. On n'a jamais su quel trésor les voleurs étaient venus chercher.

église 2

Le narrateur sait captiver son auditoire.

titre David

Pour cette 4ème affaire, nous allons dans la propriété de Dominique Fourty, qui nous a ouvert sa porte et que l'association remercie très sincèrement. C'est en effet dans cette ancienne faïencerie que se déroula l'histoire que David Bonneau va faire revivre devant nous.

david 2

En 1772, Louis Cornilleau, ouvrier à la faïencerie de St Christophe, aurait été dangereusement intoxiqué après avoir ingéré "de la soupe à l'oignon". L'expertise faite par un "docteur en médecine" révèlera que ladite soupe contenait de l'arsenic.

public Fourty 1

Dans la fraîcheur de la propriété de la maison du Dauphin.

Après la prestation de David, M. Fourty nous promit une surprise :

Fourty et St Petre

La statue du St Petre qui ornait la façade de sa maison est maintenant restaurée. C'est une oeuvre de la faïencerie locale.

titre meuniers

Pour terminer ces évocations, nous nous rendons vers les Grands Moulins et les premières gouttes commencent à tomber !

lecture squre Xavier

Arrêt au square pour situer les moulins et parler de leurs meuniers au XVIIIème siècle.

Pour aborder l'histoire de la mésentente des meuniers, nous nous dirigeons vers le lavoir du Gué Couvert.

en chemin vers pré

Les premiers parapluies commencent à s'ouvrir.

Notre histoire va se dérouler en 3 épisodes :

éoisode 1

C'est Madeleine Viau, épouse Tuppin, du Moulin Basset qui fut insultée de paroles par Jacques Viau, meunier aux Grands Moulins.

les meuniers 1

Dominique Larus nous présente les faits. Nous sommes en 1736.

épisode 2

14 ans plus tard, les querelles redoublent et on en vient aux coups, armés de bâtons. Les Tuppin du Moulin Basset agressent les Viau des Grands Moulins.

les meuniers public 2

En duo, Dominique et Monique essaient de bien faire comprendre la situation et pendant ce temps, les gouttes deviennent de plus en plus nombreuses et une âme charitable vient nous abriter.

les meuniers parapluie

 Encore un épisode à évoquer :

épisode 3

Il s'est encore passé 15 ans avant que l'on ne retrouve ces deux familles rivales. Cette fois, ce sont les enfants qui s'insultent et se battent pour une histoire de carrelet placé au mauvais endroit sur la rivière.

meuniers et public 1

 

La pluie tombant de plus en plus fort, nous n'attendrons pas le 2ème groupe et c'est au foyer rural que nous leur ferons vivre, bien à l'abri, cette guerre des meuniers.

titre fin

Et, comme toute manifestation placée sous le signe de la convivialité, un pot de l'amitié fut servi à tous les participants.

pot membres bureau

L'association vous dit : "À l'année prochaine pour une nouvelle promenade crépusculaire."

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 07:43

L'entreprise Hory-Chauvelin a dressé son échafaudage et les ouvriers sont au travail pour restaurer le clocher dont certaines pierres menaçaient de tomber.

clocher-2.jpg

Petit historique des délibérations prises pour ces travaux de restauration :

8-11-2006 : Après s'être renseigné, M. Pineau précise au conseil municipal que ce sont l'ABF et la DRAC qui doivent déterminer le degré de dégradation pour décider des réparations à entreprendre.

7-02-2007 : La DRAC et les services "Architecture et Patrimoine" du Conseil Général ayant été contactés, le conseil municipal, sur leur demande, autorise Mme le Maire à faire établir des devis auprès d'entreprises de charpente-couverture pour avoir une idée précise de l'état actuel de la toiture.

4-04-2007 : Après avoir rencontré sur place, des personnes des services de la DRAC et des ABF, il nous est conseillé de recontacter les charpentiers-couvreurs et d'inclure dans les travaux le clocher et les aménagements sécuritaires prévus.

DSC05375.JPG

On peut prévoir dans le montage du dossier de demande de subvention un phasage des travaux sur 2 ou 3 ans.

14-11-2007 : Étant en possession des devis, Madame le Maire invite le Conseil Municipal à prendre une délibération pour déposer les dossiers de demandes de subvention auprès du Conseil Général et de la DRAC.

Montant estimé des travaux conseillés par la DRAC et les ABF : (total : 361 875,07 € HT soit 432 802,58 € TTC) maçonnerie du clocher : 34 986,00 € HT ; couverture zinguerie sur toiture : 55 666,82 € HT ; clocher : échafaudage : 39 440,00 € HT, couverture : 229 402,25 € HT ; démoussage : 2 380,00 € HT. Entreprises retenues : Hory-Chauvelin pour la maçonnerie et Boudon pour les travaux de couverture. Travaux prévus sur les budgets 2008,2009,2010.

DSC05377.JPG

22-04-2009 : Deux devis pour poser des cache-moineaux sont fournis par les entreprises Boudon et Hodelin. Le Conseil Municipal ne se prononce pas et M. le Maire consultera l’architecte des Bâtiments de France afin d’avoir un descriptif précis des travaux à effectuer sur l’église.

17-12-2009 : Lors de la réunion du Conseil Municipal du 22/04/09, M. le Maire avait décidé de consulter l’architecte des bâtiments de France afin d’avoir un descriptif précis des travaux à effectuer sur l’église. Un cahier des charges a donc été établi et envoyé aux entrepreneurs consultés pour une remise d’offre le 21/12/09.

DSC05376.JPG

3-02-2010 : Des devis avaient été demandés pour la pose de caches moineaux sur l'ensemble de l'église. Le Service Départemental de l'Architecture et du Patrimoine, qui avait été sollicité à ce sujet, a attiré l'attention sur l'état sanitaire de la corniche du clocher, sans vouloir minimiser les problèmes et désordres occasionnés par la présence de volatiles. Il a alors lancé une consultation :

1) pour la maçonnerie, sur 4 entreprises consultées. 2 seulement ont présenté une offre :

- Hory-Chauvelin : 19 505,00 € HT,

-Jaulard : 29 851,96 € HT,

2) pour la couverture, sur 3 entreprises consultées, 2 ont présenté une offre mais 1 seulement est recevable, l'autre offre ne répondant pas au CCTP :

- Boudon Alain : 16 736,70 € HT.

Après examen détaillé des offres, concernant la maçonnerie, la proposition de l'entreprise Hory-Chauvelin apparaît la mieux placée et en ce qui concerne la couverture, la réponse unique de l'entreprise Boudon correspond au CCTP et apparaît également convenable.

M. le Maire propose d'inscrire uniquement au budget les travaux les plus urgents, c'est-à-dire les travaux de maçonnerie, et de demander une subvention à la DRAC ainsi qu'au Conseil Général.

Après en avoir délibéré, à l'unanimité, le Conseil Municipal :

- retient le devis des travaux de la maçonnerie de l'église de l'entreprise Hory-Chauvelin d'un montant de 19 505,00 €HT,

- autorise M le Maire à demander une subvention à la DRAC ainsi qu'au Conseil Général et à inscrire les crédits nécessaires au budget primitif 2010.

- ne commencera les travaux qu'à réception de l'arrêté d'attribution de subvention.

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 08:57

Vendredi 2 juillet

affiche couleurs

 

Samedi 3 juillet

affiche-oies.jpg

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 08:00

affiche couleurs

 

 

 

 

 

Comme annoncé précédemment, voici quelques renseignements sur cette promenade, au titre chargé de mystères.

Rassurez-vous, vous n'avez rien à craindre, vous en sortirez vivant et sans la moindre égratignure !

 

 

En quoi consistera donc cette soirée ?

Au cours de cette déambulation, des membres de l’association conteront, sur les lieux où elles se déroulèrent, quelques "affaires" ayant été jugées par le tribunal seigneurial de St Christophe, au XVIIIe siècle et retrouvées dans les archives par Fabrice Mauclair.

Les sujets évoqués seront :

·        L’enlèvement d’une jeune fille

·        Une tentative d’assassinat, la victime est sauvée par des bouteilles de liqueur

·        Deux tentatives de vol à l’église, mais le trésor était bien gardé

·        De l’arsenic dans la soupe

·        La guerre des meuniers

 Justice.jpg

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestation culturelle
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 07:00

 En France, c'est Flaminaire, une marque bretonne de briquets, qui est à l’origine de la première journée de fête pour les papas.

Flaminaire 1949 small
Ce n’est qu’en 1952, en effet, que la fête des pères a été instaurée en France. Contrairement à la fête des mamans, elle n’a jamais été officialisée bien qu'elle ait pris sa place dans nos calendriers et que nous la célébrons chaque année depuis cette date. Il faut reconnaître que la fête des pères a du mal à prendre autant d’ampleur que la fête des mères.
La première fête des pères a donc été célébrée deux ans après l’officialisation de la fête des mères. En France, les papas sont fêtés le troisième dimanche de juin.
C'est l’occasion de leur offrir un cadeau et de passer un bon moment en famille.

 

(renseignements trouvés sur Internet)

 

 

Bonne fête à tous les papas

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans actualités
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 07:00

Cette année, pour son habituelle promenade crépusculaire, l'association "Histoire et Patrimoine" de Saint-Christophe-sur-le-Nais, vous propose une courte déambulation d'environ 3 à 4 km, dans le bourg de Saint-Christophe. En effet, cinq arrêts sont prévus au cours desquels, quelques membres de l'association vous conteront "des affaires criminelles" qui s'y sont produites au cours du XVIIIe siècle, époque où la commune était le siège de la justice.

affiche-couleurs.jpg

Plus amples informations vous seront fournies ultérieurement. Réservez d'ores et déjà cette date !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages