Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 11:22
Information de la mairie de Saint-Paterne-Racan

Ouverture de la mairie

La Mairie de St Paterne Racan sera exceptionnellement fermée le Samedi 24 Décembre , mais sera ouverte le Samedi 31 Décembre de 10 h à 12 h pour les inscriptions sur les listes électorales.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 11:19

Je vous emmène à la découverte de sites maya visités lors de notre récent voyage au Guatemala.

Diaporama réalisé avec Windows 10

Pour ceux et celles qui ont du mal à ouvrir la première version, le voici en 97-2003

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans carnet de voyage
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 09:34
Baptiste à l'entrée de son bureau

Baptiste à l'entrée de son bureau

Il y a maintenant six mois que Baptiste Mennesson a été engagé par la CCPR pour la mise en place de l’Agenda 21 et du Développement durable sur le territoire. Récemment, avec Paule Haslé, responsable de ce sujet au sein de la CCPR, ils ont fait le point de ce qui a été fait durant ce laps de temps.

Tout a commencé par une concertation citoyenne pendant l’été, concertation qui a débouché sur un diagnostic et la mise en place des différentes actions rappelées ci-dessous :

  • Le comité de pilotage des élus

  • Le comité de pilotage des citoyens

Au cours des trois réunions qui ont eu lieu, les organisateurs ont pu se rendre compte de l’intérêt pris par les participants, leur fidélité pour la plupart, sachant qu’elles ont réunis des représentants des 10 communes de la CCPR. « Ces concertations ont été un vrai laboratoire d’idées où nous pourrons piocher pour la suite de nos actions. Nous avons eu un échantillon de toute la population du Pays de Racan : des agriculteurs, des ouvriers, des responsables d’entreprise, des retraités,… En partenariat avec les TAP, nous avons recueilli les idées des enfants. En voici quelques-unes :

-Une journée sans voiture dans nos communes

-Faire un travail sur la mobilité douce : vélo, trottinette, skate board..

-Aider les pauvres

-Créer une association pour les enfants malades » commenta Baptiste.

Le plan d’actions réalisé a été validé par la CCPR. « Je suis en train de le taper sur l’ordinateur et j’ai déjà 14 pages de suggestions ! »

Même si les idées foisonnent, il y a quelques points où les participants en manquent.

Les actions ont porté essentiellement sur :

  • la mobilité et nous avons travaillé avec Nicolas Gonet du Pays Loire Nature (covoiturage avec une plateforme intercommunale, un service fil blanc à la demande

  • la citoyenneté : mener des actions inter-associatives

Il serait bon, pour la poursuite des actions, de travailler par thématique sur des sujets moins communs. Pour les 4 ans à venir, une charte de bonne conduite sera établie et présentée aux élus de la CCPR mais aussi des différentes communes. « Nous devons rester cohérents dans nos actions. »

Retour sur la semaine européenne de réduction des déchets

Sur le territoire de Racan, 11 animations ont été proposées. C’était le 2ème pôle du département par le nombre de ses animations. Il y a eu 250 personnes qui y ont participé et 4 répar’acteurs y étaient présents. Beaucoup de réparations ont pu être effectuées. Cet événement était labellisé ADEME.

Sur le marché de Neuvy-le-Roi, Baptiste Mennesson a rencontré un agent chargé de mission sur l’Agenda 21 venu de Saint-Martin-le-Beau, pour piocher des idées et se documenter.

Les actions menées sur notre territoire sont annoncées et relayées sur les réseaux sociaux facebook et twitter. Pendant la semaine SERD, 3000 vues ont été enregistrées émanat de particuliers mais aussi d’associations et de collectivités (Agenda 21 de Gironde).

Le défi familles énergie

Lors de la réunion Tupperwatt, le bilan des actions engagées sera réalisé. Pour ne pas que les participants faiblissent dans leur action, ils sont relancés par des newsletters.

Le Pays Loire Nature subventionne certaines actions à condition que ces actions soient engagées sur plusieurs mois.

Une sensibilisation sur le tri et le recyclage des déchets se poursuit dans les écoles, auprès des élèves.

Des achats de gobelets réutilisables fabriqués en France à partir de plastique recyclé et d’algues brunes pourront être prêtés aux associations.

Un projet intergénérationnel en 2017

Baptiste a rencontré M. Abdelkabire Essalhi, directeur intérimaire de l’EHPAD de Saint-Christophe-sur-le-Nais, pour lui faire part de la mise en place d’un projet autour du jardin, projet qui a été accueilli favorablement et qui pourrait se concrétiser fin mai-début juin en partenariat avec Sandrine Gay-Georget du RAM de Racan et Nathalie Le Tellier, animatrice coordinatrice du dispositif jeunesse de la CCPR.

De nombreuses animations sont prévues. M. Eggers, de retour à la tête de l’EHPAD La Croix Papillon, a approuvé le projet. Le dossier de demande de subventions est en cours.

Une manifestation de mobilisation pour l’écologie, événement éco-responsable, permettrait d’obtenir une aide.

Paule Haslé constate après ces six premiers mois qu’une prise de conscience des citoyens s’est mise en place, que du lien social s’est créé et qu’un investissement des personnes est palpable. Il faut proposer des points de rencontre sur des sujets qui parlent aux gens.

Un défi déchets avec Touraine Propre et Terre Prioritaire va être proposé aux familles participantes au défi énergie. Du matériel facilitant le tri et le recyclage est à l’étude. Il sera fourni à chaque foyer du territoire de Racan

Quel sera l’avenir de l’Agenda 21 ?

Baptiste est en poste jusqu’à la fin décembre 2017. Il a été nommé sur ce poste pour un an et demi. Paule a assuré qu’elle fera son possible pour le poursuivre et le développer sur Gâtine-Choisilles qui n’en a pas.

.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 09:09
Statue placée dans la galerie de l'hôtel Real¨Plaza à Antigua

Statue placée dans la galerie de l'hôtel Real¨Plaza à Antigua

Pendant notre voyage, nous avons eu l'occasion de voir quelques représentations de Saint Christophe, en voici quatre. Vous noterez l'expression assez naïve de ces Saint Christophe, souvent identifiés par leur bâton de pèlerin.

Toujours à Antigua, dans la salle d'un restaurant du centre ville.

Toujours à Antigua, dans la salle d'un restaurant du centre ville.

À Almolonga, dans l'église, représentation située dans un cadre, derrière une vitre.

À Almolonga, dans l'église, représentation située dans un cadre, derrière une vitre.

Dans l'église de Santiago de Atitlan. La particularité des statues, c'est d'être habillées. Chaque année, les personnes du village les affublent de nouveaux vêtements.

Dans l'église de Santiago de Atitlan. La particularité des statues, c'est d'être habillées. Chaque année, les personnes du village les affublent de nouveaux vêtements.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans carnet de voyage
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 18:29

Tous les mercredis matins, une réunion de chantier se tient au foyer rural en présence de M. Gaudin, maître d’œuvre, de Thierry Guérin, l’élu qui suit le chantier et André Lascaud, adjoint en charge des bâtiments.

Il y a maintenant trois mois que le chantier a commencé et, d’après Monsieur Gaudin, « le chantier avance bien, on a même un peu d’avance sur les prévisions. On peut toujours tabler sur fin mars pour l’achèvement des travaux. »

De gauche à droite : Thierry Guérin, M. Gaudin et André Lascaud

De gauche à droite : Thierry Guérin, M. Gaudin et André Lascaud

Dans la salle, les murs dégagés de leur ancien revêtement ont été recouverts de plaques pour « masquer les traces de joints des parpaings qui apparaissent à travers la peinture » faisait remarquer André Lascaud qui ajouta : « Il faudrait profiter du placage pour glisser les fils électriques derrière. »

Les câbles, gaines de ventilations, fils électriques, sont passés et se trouveront sous le nouveau plafond qui sera posé environ un mètre au-dessous du plafond d’origine. Le balcon est condamné et muré. L’intérieur de la scène a également été recouvert de plaques de plâtre pour redresser les murs. Les peintures intérieures devraient bientôt commencer.

Aperçu de la scène et de la salle
Aperçu de la scène et de la salle

Aperçu de la scène et de la salle

En cours de visite, Catherine Lemaire s’est joint au groupe. Côté salle de réunion et cuisine, les travaux avancent également. Les portes entre la salle et la grande cuisine doivent arriver incessamment.

Salle de réunion et future grande cuisine
Salle de réunion et future grande cuisine

Salle de réunion et future grande cuisine

fumée. Quelques jeunes mal intentionnés ont tenté d’y mettre le feu. Heureusement le matériau résiste et seules quelques plaques ont souffert. L’isolation extérieure commencera dès la semaine prochaine.

Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, de nouvelles idées voient le jour et modifient le budget initial. « Quand on m’a demandé de faire des devis pour réaménager le foyer rural, on m’a donné un budget assez limité. J’ai donc fait en fonction du budget. Mais c’est vrai qu’il faut profiter des travaux pour un aménagement optimal » précisa M. Gaudin. Là-dessus, Thierry Guérin confia : « Nous allons installer un bon vidéo-projecteur. Une personne doit venir vendredi pour réaliser des essais afin d’avoir les meilleures conditions d’utilisation possibles. »

Ce chantier laisse entrevoir une future salle fonctionnelle, agréable et plus adaptée à l’époque actuelle tout en conservant son côté chaleureux.

Plaques pour l'isolation extérieure avec quelques traces de brûlures
Plaques pour l'isolation extérieure avec quelques traces de brûlures

Plaques pour l'isolation extérieure avec quelques traces de brûlures

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 08:41

La jeune association citoyenne du Pays de Racan organisait mardi soir, à la salle multimédia de Saint-Paterne-Racan, un « apéropol » sur invitation pour un premier débat/apéro, car comme le souligna l’un des membres actifs de l’association : «  Les choses se précipitent sur l'éventuelle fusion de notre Communauté de Communes avec celle de Gâtine Choisilles. Nous avons besoin d'échanger, de débattre de cette question. »
Une bonne trentaine de personnes avait répondu à l’invitation et des élus de trois des dix communes de la CCPR y étaient présents. Pour Saint-Paterne-Racan, Jean-Pierre Poupée, maire était là en compagnie de plusieurs autres adjoints et conseillers municipaux, Neuvy-le-Roi était représenté par Paule Haslé, première adjointe. Le seul élu de Saint-Christophe était là à titre personnel.

Laurent Beaufrère, président de l’association, ouvrit la séance en ces termes : « Je vous remercie de votre présence. Je constate que beaucoup de personnes se mobilisent autour de ce projet de fusion non voulue et les effets néfastes qu’elle porte pour tous les citoyens de notre territoire. Cette soirée-débat est organisée pour parler de cette mesure imposée. Je vais tout d’abord donner la parole aux élus. »

Paule Haslé prit le micro et d’emblée se dit « déçue et dépitée. Je suis contre cette annexion, il n’y a pas d’autre mot, proposée par le préfet. La CC Gâtine-Choisilles n’avait pas 15 000 habitants en 2013, mais, à ce jour, elle les a. Actuellement, il n’y a aucun projet commun entre les deux communautés de communes. De plus, je suis outrée par le fait que 4 collègues élus démocratiquement en tant que conseillers communautaires en 2014 vont avec cette annexion, être démissionnés. C’est une attaque contre la démocratie. Quand on le fait remarquer au préfet, il répond : « Vous n’êtes pas très responsables. Il faut prendre le train de la métropole qui va voir le jour. » Personnellement, je ne vois pas ce que l’on va gagner avec cette fusion mais je vois très nettement ce que l’on va y perdre : la ZRR (zone de revitalisation rurale) et son atout économique, la possibilité de comptabiliser les enfants de 2 ans inscrits à l’école, l’attractivité de notre territoire pour les entreprises. Si l’on applique la loi NoTRE, la CCPR avec moins de 24 habitants/km² n’a pas besoin de fusionner avec une autre collectivité. Dans ce contexte, la municipalité de Neuvy-le-Roi ne présentera pas de candidat et se place en position d’opposition à la fusion. »

Jean-Pierre Poupée lors de son intervention

Jean-Pierre Poupée lors de son intervention

Jean-Pierre Poupée, maire de Saint-Paterne, s’exprima à son tour : « Je suis tout à fait d’accord avec Paule sur le fond. Nous avons une réunion demain soir. Je pense que nous n’élirons pas de candidat. Pour l’instant, il n’y a rien de concret pour les communes de plus de 1000 habitants. Mais, si je suis élu, je ne  compte pas pratiquer la politique de la chaise vide. Ma commune a 1700 habitants aussi, je ne tiens pas à laisser les personnes d’à côté gérer la politique à leur guise. Cette fusion ne nous est pas favorable et comme Paule, je maintiens que les démissions forcées sont inadmissibles. Nous devons être tous solidaires.»

Une des personnes invitées demanda : « Pouvez-vous nous rappeler la situation précise à ce jour ? »

« L’arrêté devrait être signé normalement jeudi. Tout lemonde est dans l’attente de ce qui va se passer au niveau de la Métropole. Six communes de Gâtines-Choisilles souhaitent rejoindre la Métropole mais, si la fusion est provoquée pour la Métropole, tout est à refaire.

Plusieurs présentations de fusion avaient été envisagées mais toutes ont été refusées pour différentes raisons ce qui a amené le préfet à la solution actuelle. Philippe Briand, président de Tours plus, rencontré par des élus de Gâtine-Choisilles ne s’est pas montré très chaud pour intégrer la nouvelle CC dans la future Métropole. Par conséquent, Gâtine-Choisilles ne veut plus de la fusion avec la CC Pays de Racan. »

Philippe Guitton, conseiller municipal de Saint-Christophe précisa : « Il faut rappeler que les élus de Gâtine-Choisilles avaient voté à l’unanimité pour la fusion et que maintenant, ils se rétractent. Les membres du bureau ont adressé un courrier unanime pour confirmer qu’ils ne veulent plus de la fusion. Il en a été de même pour la CCPR. Mais, la CDCI (commission départementale de coopération intercommunale) confirme que la fusion de Louestault et de Beaumont ne remet pas en cause celle des communautés de communes et que notre action met en péril la sécurité juridique du projet ! »

Un public très intéressé par ce débat
Un public très intéressé par ce débat

Un public très intéressé par ce débat

Voici maintenant la teneur de quelques échanges :

« Si notre cas fait jurisprudence sur le territoire, ça risque d’exploser dans le département car beaucoup de fusions ont été imposées.

Lors de réunions entre les deux communautés de communes, il n’a jamais été question de projets mais seulement de gouvernance, une gouvernance très politique qui ne tient pas compte des intérêts des communes.

Pour la CCGC, c’est impossible de travailler avec nous car d’après eux, on voulait leur imposer une charte.

Le préfet a une feuille de route qu’il doit remplir et après, il part.

« Si Racan ne veut pas siéger, la nouvelle entité pourra quand même siéger » nous a dit la directrice des services de la préfecture.

Il faut être conscient qu’avec la fusion, nous allons perdre des services de proximité. Dans notre secteur, nous sommes confrontés à beaucoup de misère et c’est grâce à la proximité que nous pouvons apporter de l’aide.

Nous, élus, nous connaissons notre territoire et nous voulons faire au mieux pour garder les services qui sont nécessaires à la vie.

 Éric Lapleau, conseiller municipal, membre de l’association citoyenne, intervint alors : « Je ne suis pas forcément d’accord sur tout. Nous n’avions pas reçu de mandat pour dissoudre la CCPR dans une autre entité. Retournons-nous vers la population. Donc, au départ, je me suis abstenu. Si nous restons sur la loi NoTRE, nous n’avons aucune obligation de fusionner. Le souhait aujourd’hui, c’est de faire des structures de plus en plus grosses. Mais, il faut se demander qu’est-ce qu’un bon projet ?  C’est celui qui peut intéresser plusieurs territoires et pour le mener à bien, il faut trouver les périmètres favorables et passer des conventions.

Le préfet nous a dit un jour : « Vous n’avez rien à gagner avec la fusion. Mais si vous la refusez, vous serez responsables de beaucoup de choses et redevables devant vos concitoyens le jour où la Métropole sera créée. »

De nouveau quelques remarques fusent parmi l’assistance :

Je pense que c’est un nouvel aménagement des territoires qu’on veut nous imposer.

C’est un enjeu d’aménagement et de société.

Moi, à mon avis, il faut aller en justice.

La ruralité coûte trop cher, il faut la supprimer et privilégier les métropoles.

Laurent Beaufrère reprit le micro pour arriver à une conclusion :

Quelle suite donne-t-on à notre action ?

  • démission,
  • élus fléchés en retenir 2 par communes de plus de 1000 habitants,
  • trouver un système de blocage administratif
  • Faire de la résistance et laisser le préfet nommer les gens. Cette idée fait son chemin mais j’ai une crainte en voyant que ce soir il manque un maire d’une commune de plus de 1000 habitants (remarque de Jean-Marc Chahinian).
  • Adresser une lettre ouverte à la presse
  • Mobiliser les citoyens en présentant les pour (s’il y en a) et les contre pour qu’ils se déterminent
  • Référendum
  • Mener une action en justice après la décision de fusion prise par le préfet financée par le conseil communautaire
  • Les conseils municipaux peuvent décider de ne pas nommer de représentants, d’adresser une lettre au préfet

Voici les conclusions que l’on peut tirer de ce débat très animé et intéressant avec ces quelques réflexions :

« Est-ce que nos seules armes c’est de dire on n’y va pas ? On fait la politique de la chaise vide ? Si nous arrivons à organiser une action de masse avec nos concitoyens, on pourrait peut-être faire bouger les choses. Ce qui est sûr, c’est que ce ne serait pas très apprécié en haut lieu. »

La priorité qui s’est dégagée de ces deux heures de débat, c’est de résister au préfet en exerçant une pression pour qu’il ne signe pas cette fusion avant le 31 décembre et pour cela, il faudrait qu’il y ait des éléments nouveaux par rapport à la Métropole.

 

Rejoignez l’association citoyenne du Pays de Racan

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans politique
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 14:23
GRBueil vous propose ses treks pour 2017

Si cous êtes intéressé(s) par l'un ou l'autre, inscrivez-vous vite, il ne reste que quelques places !

Détails dans le fichier joint.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans randonnées
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 10:00

Samedi soir, un épais brouillard présent tout au long de la journée recouvrait la commune de Saint-aubin-le-Dépeint ce qui n’a pas empêché les Saint-Aubinois de se rendre en grand nombre à la salle des fêtes pour assister au spectacle de Noël des enfants du village organisé par l’association "Sapin des enfants". Depuis septembre, guidés par des membres de l’association, les jeunes acteurs et actrices se sont retrouvés une fois par semaine pour répéter et offrir au cours de la soirée un spectacle varié composé de chants de Noël et de danses rythmées et colorées qui ont su ravir parents et grands-parents présents dans la salle. Une tombola récompensa quelques chanceux avec les gros lots tels que le baptême en hélicoptère et la caméra gopro entre autres.

Puis vint le moment d’accueillir un vieux bonhomme à la barbe blanche vêtu d’un long manteau rouge chargé d’une importante mission : distribuer aux enfants les présents financés par la commune et tant attendus par les plus jeunes. Le maire Benoît Durand félicita Sylvie Letay, présidente de l’association « Sapin des Enfants » : « Chère Sylvie, tu peux être fière des membres de l'association, comme nous devons être tous reconnaissants envers les personnes qui en ont fait partie depuis 20 ans. Que de dépenses d'énergie, de temps, de bonheur, pour le plaisir des enfants mais aussi des plus grands depuis 20 ans. Merci à vous ». Il remit ensuite un bouquet à Odette Police en remerciement de ses services depuis 20 ans  au sein de l’association. Tous furent ravis de cette fête de Noël qui reçoit le soutien de la commune. Un grand bravo à tous pour cette belle soirée et rendez-vous est pris pour l’année prochaine.

Odette Police reçoit un bouquet de fleurs des mains du maire, Benoît Durand

Odette Police reçoit un bouquet de fleurs des mains du maire, Benoît Durand

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestation locale
commenter cet article
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 17:11

Dimanche après-midi, le père Noël était encore une fois mis à contribution sur le territoire : cette fois, c’est à Saint-Christophe-sur-le-Nais qu’il était attendu par les enfants réunis avec leurs parents à la salle Beau-Soulage.

Pour lui laisser le temps d’arriver, la municipalité avait prévu un spectacle « Le Noël de Saperlipopette », avec Julien, de la compagnie Léz’Arts vivants, dans le rôle du magicien Saperlipopette. Son spectacle qu’il classe en ciné-théâtre se passe à la fois sur un écran et sur scène. « J’entre et je sors de l’écran tout au long de l’histoire » m’a t-il précisé.

Le Noël de Saperlipopette est un spectacle de théâtre audiovisuel pour petits et grands. Rythmé de tours de magie, de chansons et d'effets audiovisuels, ce conte plonge les spectateurs de tous âges dans la magie et la féérie de Noël.

L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais
L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais
L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais

Que raconte cette histoire ?

 Alors que le Père Noël s’apprête à fabriquer les derniers cadeaux commandés, un drôle de lutin dérobe 3 lettres d’enfants. Sans ces 3 lettres, le Père Noël ne peut pas fabriquer les cadeaux tant espérés ! Avec l’aide des enfants présents dans la salle, Saperlipopette, le magicien super-chouette mène l’enquête. Les empreintes du voleur le conduisent dans un monde fantastique … Un monde où la vie rime avec musique, où la musique rythme la vie ! Saperlipopette aidé des enfants va utiliser sa magie et la perspicacité du jeune public pour convaincre ce peuple de lutins souterrains de leur rendre les 3 lettres. L’histoire se termine bien et les lutins vont eux aussi profiter de la magie de Noël.

En faisant participer régulièrement son jeune public, Julien, le comédien, a su retenir pendant environ trois quarts d’heure, leur attention et celle de leurs parents. Juste à la fin de l’histoire un coup de téléphone le prévint de l’arrivée imminente du Père Noël qui, dans les secondes qui suivirent, se présenta à la porte de la salle où les enfants s’empressèrent d’aller l’accueillir.

L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais
L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais
L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais
L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais
L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais

Accompagné de son fan-club, il rejoignit les lutins de la municipalité et la distribution des jouets put commencer.

Chaque enfant de la commune âgé de 0 à 11 ans bénéficie d’un cadeau qu’il soit scolarisé ou non dans la commune. De plus, les enfants hors commune scolarisés à Saint-Christophe ont droit également à un cadeau.

Puis, muni de son présent, chaque enfant se dirigea vers la table du goûter où un bon chocolat chaud et une chocolatine maison, le tout préparé par Emmanuel Couratin, les attendaient.

Cette fête de Noël est offerte aux enfants par la municipalité qui a toujours le désir de l’inscrire dans le budget communal. Cette année, ce sont Mmes Courtois, Hocdé et Barbé-Vacchiano qui s’en sont plus particulièrement occupé. La décoration de la salle est le fruit d’un travail collectif.

L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais
L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais
L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais

Quelques chiffres

Cette année, 160 enfants ont bénéficié de cadeaux : budget entre 1200 € et 1 300 €

Spectacle : 1000 €

Goûter à moindre coût car il n’y a eu que l’achat des ingrédients à régler puis, il a fallu attendre que le magicien Emmanuel transforme le tout en un délicieux goûter !

L'arbre de Noël de Saint-Christophe-sur-le-Nais
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestation locale
commenter cet article
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 12:55
Les Joyeux de l'Escotais vous attendent
Les Joyeux de l'Escotais vous attendent

Si vous n'êtes pas encore allés applaudir la troupe locale, dépêchez-vous. Vous avez encore une possibilité cet après-midi, à partir de 14 h 30. En cette période où la grisaille s'installe, où le stress peut vous gagner, quelques heures de détente et rires assurés ne peut que vous faire du bien.

Hier soir, ils étaient environ 160 à avoir bénéficié de cette excellente thérapie. Alors, ne vous posez pas de questions, al!ez y !

Sinon, vous devrez attendre l'année prochaine, la séance du 14 janvier à Saint-Paterne dont l'intégralité de la recette sera reversée à une association œuvrant pour les enfants handicapés.

Voici la trentaine d'acteurs bénévoles qui vous fera passer un excellent moment

Voici la trentaine d'acteurs bénévoles qui vous fera passer un excellent moment

Repost 0
Published by ROYER Monique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages