Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 12:50

La prochaine réunion du Conseil Municipal aura lieu le mercredi 10 mars, à 20 h 30, à la mairie.

Ordre du jour :
ordre du jour 131

Les réunions sont publiques. Vous pouvez y assister et avoir en direct le développement des différents points traités.

pressoir-local.JPG                                                                                    Pressoir dans les caves communales
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 14:11
Ushuaia ville4

Ushuaïa est la capitale de la province argentine la plus méridionale, la Terre de Feu. La ville est considérée comme étant la plus australe du monde. Elle est située à proximité du Canal de Beagle. Ushuaïa a une superficie de 9 390 km2 et comptait 45 430 habitants en 2001. On en dénombre 60 000 aujourd'hui et sa population est en augmentation constante. Elle dispose d’un port en eaux profondes qui est le plus proche de l’Antarctique et est entourée par les monts Martial et Olivia et leurs vallées.
ushuaia-1Ushuaia port9

                                                                                                   Vues du port
Trois musées principaux s'offrent aux touristes: le musée maritime et le presidio qui se trouvent dans le bâtiment de l'ancien bagne d'Ushuaia qui date de 1920.
Ushuaia pénitencier4


Le Presidio

En 1884, le gouvernement argentin décida d'installer une prison militaire sur l'île des États.
Dès 1902, pour des raisons humanitaires, elle fut transférée à Puerto Golondrina, à l'ouest d'Ushuaia. C'est ainsi que commença, par les prisonniers eux-mêmes, la construction de leur bagne.
L'objectif du gouvernement, à l'époque, était de peupler cette zone en encourageant les familles des bagnards à venir s'installer dans les environs.

Presidio-1.jpg

















Au 1er étage, les cellules ont été aménagées en musée pénitencier. On y découvre des prisonniers, criminels et politiques célèbres, tels que le chanteur Carlos Gardel ou l'écrivain Ricardo Rojas, qui ont séjourné au bagne.







L'autre musée est le Musée du Bout du Monde.

musée bout du monde 7

 

Il nous retrace l'histoire des populations indigènes de la Terre de Feu et de la colonisation. On peut y faire apposer un tampon " Fin du monde" sur son passeport.
tampon













Les différents tampons qui prouvent le passage à Ushuaia


















Du port d'Ushuaia, on peut embarquer à bord d'un catamaran pour une petite croisière sur le canal de Beagle.
ushuaia 32b Beagle catamaran

Une escale sur une petite île nous a permis de découvrir la flore et une infime partie de la faune.
Beegle fleur3 Beegle fleur4                       
Petit aperçu de la flore se résumant à des buissons de faible hauteur à cause du vent.

Beegle oie femelle1Beegle oie mâle1

 

                                                            Les oies de Magellan : en haut la femelle, en bas le mâle.

Le guide nous a montré un conchero (cercle démarquant une accumulation de mollusques) qui atteste de l'ancienne présence de huttes donc de vie humaine sur ce site. Il y en a plusieurs dans le parc national de la Terre de Feu ce qui permet aux archéologues d'étudier la vie des indigènes.
Puis, la promenade sur le canal s'est poursuivie et nous avons pu admirer des colonies de cormorans impériaux avec une houpette sur la tête, des cormorans de Magellan, des lions de mer.
Beegle cormorans3ushuaia-53b-Beagle-cormorans6b.jpg                                                                                              Les cormorans sur l'île des Pajaros
ushuaia 60 Beagle lions de mer 3Beegle-lionne-et-cormorans.jpg              Lions de mer et cormorans cohabitent sans difficultés sur l'île des Lobos

Beegle phare











 Le terminus de la balade aller : le Phare des Éclaireurs

















Cette croisière dura toute la matinée. L'après-midi et le lendemain matin furent consacrés à une découverte du Parc National Lapataia et de celui de la Terre de Feu. Ce sera le prochain et dernier reportage.

À suivre...

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans carnet de voyage
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 09:00

Dans 10 jours, une nouvelle saison va commencer. Lors de l'assemblée générale des "Pêcheurs de l'Escotais", le 30 janvier dernier, Christian Madieu, président de l'association et premier vice-président de la Fédération départementale, avait présenté le plan d'alevinage en truites fario pour la saison en cours : 200 kg en octobre, 175 kg en février et 150 kg en mars. Certaines truites ayant été baguées, il est demandé aux pêcheurs, en cas de prise de l'une d'entre elles de la signaler en précisant son numéro, le jour et la date, soit à un membre du bureau, soit à un dépositaire de cartes, soit en se connectant au site récemment mis en ligne par le secrétaire.
Les différentes cartes 2010 ont été présentées.
Carte interdépartementale qui permet de pêcher dans 70 départements : 86 €
Carte départementale : 66 €
Carte jeune (12 à 18 ans) : 17 €
Carte femme : 30 €

truites.jpg

                                               Belles prises par un jeune lors de la fête de la pêche en juin dernier
riviere-1.jpg
riviere-4.jpg






























                                                                         L'Escotais ou Le Nais, rivière de 1ère catégorie.
Ses rives vous attendent nombreux, le samedi 13 mars, pour l'ouverture de la pêche. Soyez sans crainte, les truites seront au rendez-vous !

D'ores et déjà, des dates à retenir :
les 29 et 30 mai, à l'étang de Neuvy-le-Roi.
le 6 juin, à La Roche, à Saint-Paterne-Racan.
Nous en reparlerons.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 14:02
Calafate ville1

El Calafate est une agréable petite ville construite au bord du Lac Argentino, aux portes du parc naturel des glaciers, et vivant essentiellement du tourisme. En une dizaine d'années, sa population est passée de 3000 à 20 000 habitants.
Le lac Argentino est une véritable réserve ornithologique.

Calafate flamants4                                                                 Des colonies de flamants roses reviennent régulièrement à El Calafate.
Calafate oies2                                                                                                    Un couple d'oies
Calafate oiseau8

                                                                                 Un échassier
En soirée, un véhicule 4X4 est venu nous chercher pour une excursion dans des estancias situées au-dessus d'El Calafate.
calafate 4x4 camion1

Par des pistes peu larges, au dénivelé parfois impressionnant, aux ornières bien marquées, nous avons découvert la ville et le lac vus d'en haut.
excursion-10.jpg

La végétation est assez pauvre mais, parmi les buissons, nous avons pu apercevoir perdrix, lièvres (en très grand nombre) et oiseaux variés.
calafate 4x4 plantes6calafate-4x4-plantes4.jpg                                                                                                    Un aperçu de la flore
calafate 4x4 perdrix2                                                                                Une perdrix dont le plumage se confond avec les plantes environnantes
calafate 4x4 oiseau1Un phrygille de Patagonie bien habitué aux touristes et qui n'hésite pas à se poser dans la main pour picorer un gâteau.
excursion 39 phrygille 6 moiexcursion 43 nids




























           
                                                          Le Phrygille picore tranquillement.    Il fait son nid dans les trous de la roche.
Au cours de cette excursion, nous avons découvert des paysages surprenants et fantastiques.
calafate 4x4 paysage10calafate 4x4 paysage6calafate 4x4 paysage12
  calafate 4x4 paysage7

                                                                                            Impressionnant !
Et, pour terminer, je vous laisse découvrir une curiosité de la nature. Ce n'est pas un touriste qui l'a posé. Il fait bloc avec la roche.
excursion 32 chapeau 2

                                                   L'érosion a formé plusieurs chapeaux comme celui-ci. Il est vraiment magnifique.

Après ce petit séjour à El Calafate et ses merveilles, nous nous retrouverons à Ushuaia, pour un nouveau reportage.

À suivre...
    
                                         




Repost 0
Published by ROYER Monique - dans carnet de voyage
commenter cet article
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 10:21
affiche-couleurs-copie.jpg
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 17:07
Nous embarquons sur un catamaran à Punta Bandera pour une croisière de plusieurs heures sur le Lac Argentino.
Lac Argentino3

                                                                   Le lac Argentino, d'une superficie de 1 565 km².
De nombreux blocs se détachent des glaciers et forment parfois de véritables barrières empêchant la navigation dans certaines baies.
Lac Argentino iceberg12Lac Argentino iceberg18Lac Argentino iceberg6

                                                                                 Quelques icebergs dont cette barrière vers la baie d'Upsala.
Nous avons pu admirer les glaciers tels que le Spegazzini et le Perito Moreno.
Lac Argentino glacier6Lac Argentino glacier2                                                                                                Le glacier Spegazzini
Lac Argentino glacier11Lac Argentino glacier16

                                                                                            Le glacier Perito Moreno
Un mur de 60 m de haut se dresse devant nous. Le front du glacier mesure 4 km.
Le parc des glaciers est protégé par l'UNESCO. Il représente la 3ème calotte glaciaire et une formidable réserve d'eau douce mondiale.
Un spectacle superbe, qu'on ne se lasse pas d'admirer.

La prochaine découverte sera une sortie en 4X4 au-dessus d'El Calafate.

À suivre...

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans carnet de voyage
commenter cet article
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 17:19
carte-tempete.jpgIl y avait de quoi s'affoler
Au vu de ce qui était annoncé.
Plus de 60 départements concernés
Par cette tempête démesurée.

Toute la nuit, elle a sévi
Et s'est calmée vers midi.
De courant elle nous a privés
Une bonne partie de la matinée.

La tempête Xynthia
Hélas, a fait des dégâts.
Le pire n'est pas pour nous
Mais pour les victimes de son courroux.

Ici, quelques ardoises à terre
De vieilles branches arrachées
Qui jonchent parfois les parterres
Mais heureusement pas de blessés.

100_0032.JPG

                                                                                       Le vent violent est sans pitié.
 
Avec Alfred de Musset dans "Étoile du soir", on peut reprendre ces quelques vers :

La tempête s'éloigne et les vents sont calmés.
La forêt, qui frémit, pleure sur la bruyère;
Le phalène doré, dans sa course légère,
Traverse les prés embaumés.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans actualités
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 14:19

On ne peut parler de Buenos Aires sans évoquer le tango. Le tango trouve ses origines dans les bistrots mal famés des bords du Rio de la Plata où se réunissait la communauté noire qui se trouvait isolée et oubliée au sein d'une cité qui ne rêvait que d'Europe et de modernité.
Leur musique joyeuse et tonitruante allait en peu de temps gagner toute la population immigrée qui se retrouvait elle aussi en proie à la solitude et à la mélancolie. Peu à peu, elle devint triste et nostalgique comme ces gens livrés à eux-mêmes. Elle envahit les cabarets et les maisons closes de Buenos Aires où les gens issus de l'immigration venaient chercher l'oubli en se réfugiant dans la chaleur émanant de l'alcool et des femmes. Le tango prit vraiment forme dans ces lieux entre 1860 et 1880.

B-A-repas-tango-orchestre.jpg

Au début, il s'agissait seulement d'un genre instrumental. L'orchestre, composé de musiciens amateurs, comprenait un trio avec flûte, violon et guitare. Puis, le piano a remplacé la flûte et la musique prit un caractère plus plaintif et sentimental. Un célèbre interprète, Carlos Gardel, rendit  fameuses les paroles dissimulées autrefois par la musique.
Ensuite, à la musique, succéda la danse. Au début, elle fut entreprise sur les trottoirs par des couples d'hommes. Un arrêté, en 1916, y mit rapidement fin pour entrave à la circulation.
Au début du XXe siècle, le tango fit son apparition à Paris. Malgré une condamnation en 1914 par le Vatican, il fit fureur durant la Belle Époque et acquit ses lettres de noblesse dans les salons parisiens. Cela lui permit de faire son entrée dans la bonne société de Buenos Aires.
B A Repas tango danse2B A Repas tango danse3
































B A Repas tango danse4

B A Repas tango danse6B A Repas tango danse13
































B A Repas tango danse8












Le spectacle auquel nous avons assisté nous a fait revivre toute l'histoire du tango avec l'arrivée des immigrants et nous a montré comment, peu à peu, avec cette musique et cette danse, ils se sont intégrés, d'abord dans le milieu un peu louche des bas quartiers, puis en se faisant une place dans la bonne société.














De nos jours, on continue de danser le tango dans les rues pour inviter les touristes à assister aux spectacles proposés. De nombreuses écoles de tango existent et il y a tout un cérémonial lié à cette danse.

"Si nous voulons synthétiser le sentiment et l'âme de Buenos Aires, il est possible de le faire avec un seul mot : TANGO." Carlos Alfonso

Nous allons maintenant quitter Buenos Aires et ses environs pour la région des glaciers.

À suivre....

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans carnet de voyage
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 19:12

La journée suivant notre excursion à Tigre, nous étions accueillis dans une estancia, l'estancia Don Silvano.
Une estancia est une grande propriété dédiée essentiellement à l'élevage des bovins. Les maisons historiques de ces grands propriétaires terriens sont aujourd'hui remise en valeur dans les circuits touristiques.
12 couloir gîte











Cette partie de l'estancia a été transformée en chambres pour accueillir les touristes. Le couloir sert de petit musée. On y voit de nombreux vieux outils ou appareils.















3 charpenteLa charpente de ce hangar est en bois d'eucalyptus et il est couvert en quincho (paille).

On y propose différentes activités : promenades en calèche ou à dos de cheval (entre autres).
B A estancia calèche1 5 poulainsPendant que les juments promènent les visiteurs, les poulains attendent dans leur enclos.

À la fin du repas, des chants et danses de différentes régions de l'Argentine nous ont été présentés.
B A estancia chanteur3B A estancia danse2B A estancia danse3































B A estancia danse4B A estancia danse6































B A estancia danse11B A estancia danse8































Mon prochain reportage sera pour un spectacle de tango, à Buenos Aires.

À suivre .....
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans carnet de voyage
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 14:49

La dictature, c'est : "Ferme ta gueule !"
La démocratie, c'est : "Parle toujours !"

Woody Allen
woody-allen.jpg

                                                                 Woody Allen, de son vrai nom Allen Stewart Königsberg

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans la pensée du jour
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages