Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 19:49

Depuis fin octobre et jusqu'au 13 novembre, la bibliothèque universitaire du Mans accueille une exposition sur Daphné du Maurier. Pour réussir cette exposition, Anne Hall et Xavier Lachazette ont uni leurs efforts et leurs connaissances sur cette écrivaine au passé lié à notre région et à notre commune.






























M. Lachazette et Mme Hall expliquant au public le pourquoi d'une telle exposition.

Présentation de quelques-unes des oeuvres écrites par les du Maurier.
Les photos représentent des sites chers à Daphné du Maurier.

En suivant cette rue à Saint-Christophe en direction de Saint-Pierre-de-Chevillé on peut voir l'Antinière où l'ancêtre de Daphné du Maurier, Madeleine Labbé, épouse de Mathurin Busson, vécut et mourut.
Cette exposition très intéressante permet de mieux connaître Daphné du Maurier.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans culture
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 17:38
Malgré tes couleurs automnales
Tu amènes la grisaille.
Ta fraîcheur matinale
Et tes sautes d'humeur nous assaillent.
Les fleurs quittent les parterres
Mais illuminent les cimetières.
La Toussaint est jour férié
À tous les morts elle est dédiée.
Même si, pour les défunts,
La fête n'est que le lendemain !
Les marguerites de l'automne
Ces chrysanthèmes aux tons chatoyants
Des tombes assurent le fleurissement
Et, ces belles couleurs, dans les allées chantonnent !
Ça met un peu de gaieté
Dans un monde sans pitié !
                                       En Chine, les chrysanthèmes sont très utilisés en décoration.
Dans le cimetière, tu n'iras plus te promener
Désormais, au recueillement, il est consacré.
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans poésie
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 11:01



Exposition et Conférences à Saint-Paterne-Racan


Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 13:46

Toit et moi :

 

les maisons réelles et rêvées

de Daphné du Maurier

Texte de Xavier Lachazette (Université du Maine, Le Mans)

Photographies inédites de James O’Mara

Légendes d’Anne Hall

 

du 27 octobre au 13 novembre 2009

Vernissage de l’exposition : jeudi 5 novembre à 18h30

Hall de la Bibliothèque universitaire de l’Université du Maine, Le Mans


Vous pourrez découvrir 20 photos de maisons/lieux ayant un rapport avec les Busson-Labbé.  

Anne Hall est membre de l'association "Histoire et Patrimoine " de Saint-Christophe-sur-le-Nais et a réalisé un important travail de recherche sur les ancêtres de Daphné du Maurier.
Pour le centenaire de la naissance de l'auteure, en 2007, elle avait participé à la conférence donnée par l'association en collaboration avec le président, Lionel Royer.
Une brochure éditée à cette occasion est en vente auprès de l'association ou à la mairie de St Christophe au prix de 5 €.
 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 11:24

Laure MANDRAUD, comédienne et metteur en scène a le plaisir de vous informer du spectacle qui sera présenté à la Salle Invent’air,

au 86bis, rue Georges Courteline – 37000 TOURS

 

 

les vendredis 6, 20 novembre 2009 à 20h30

 les samedis 7, 21 novembre à 20 h30

et les dimanches 8 et 22 novembre 2009 à 18h.

 

A partir des écrits autobiographiques  de Simone de Beauvoir (Les Mémoires d’une Jeune fille rangée, Les Lettres à Nelson Algren, la Force de l’Age…), nous entrerons dans l’univers de celle qui, avec autant de rigueur que de talent, a osé vivre et incarner par delà  les préjugés son destin de femme libre avec et par l’écriture.

 

L’argument du spectacle :

De retour des Etats Unis où elle a rencontré l’amour en la personne d’Algren, Simone de Beauvoir commence une correspondance passionnée avec son « mari » américain, terme qui peut paraître surprenant  dans la bouche d’une femme farouchement opposée au mariage. Elle va raconter le Paris de l’après-guerre, faire revivre à sa manière, les cafés, la politique, la littérature, les amis, le travail…et le bonheur d’aimer.

 


Ce spectacle sera visible à la salle Armand Moisant à NEUVY-LE-ROI, le vendredi 13 novembre, à 20 h.

L'entrée sera gratuite.
 Renseignements au 02 47 54 74 02 et auprès de la bibliothèque de Neuvy-Le-Roi

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:39

Séance du 30 septembre 2009

______________________

L’an deux mil neuf, le trente septembre à vingt heures trente, le Conseil Municipal légalement convoqué s’est  réuni à la Mairie de St Christophe-sur-le-Nais en séance publique sous la présidence de Monsieur Jean POUSSIN, maire.

 

Étaient présents : MM. POUSSIN J., MANSO P., OGER F., BÉDARD D., HERVET T., RULLON J.-M., MEUNIER J.-J., GUÉRIN T., REFFAY C., LARUS P., TONDEREAU P., RAGUIDEAU D., Mmes LEMAIRE C., ROYER M.

 

Étaient excusés :   M. BROCHERIEUX (pouvoir à M. POUSSIN)

 

Secrétaire de séance : M. MEUNIER Jean-Jacques

 

                                                        ORDRE DU JOUR

 

 

Lecture et approbation du compte-rendu du 17/09/09

 

 

        1.      BOUCHERIE

            Afin de permettre au repreneur de la boucherie qui vient de s’installer de travailler dans des conditions sanitaires satisfaisantes et compte tenu des frais qu’il a engagés pour la remise en état des différents matériels mis à sa disposition et pour la recherche de la panne de fonctionnement de la chambre froide, M. le Maire propose que la commune prenne en charge, à titre exceptionnel, la réparation de la fuite de gaz dans les tuyaux encastrés dans le sol de la cuisine dans la limite du montant du devis qu’il a fait établir par l’entreprise SEMR. La facture sera libellée au nom de la commune qui la règlera. Toute dépense supplémentaire à ce devis ne sera pas prise en charge par la commune

             Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, accepte que la commune prenne en charge, à titre exceptionnel, la réparation de la fuite de gaz dans les tuyaux encastrés dans le sol de la cuisine dans la limite du montant du devis qu’il a fait établir par l’entreprise SEMR c'est-à-dire 987,55 € TTC.

            

         2.      CONSTRUCTION CLASSES ET CANTINE

M. le Maire a rencontré l’architecte conseil du Pays Loire Nature ce jour. La Commune opterait pour la consultation d’architectes plutôt que lancer un appel d’offre. La commune en consulterait 6, la loi imposant d’en consulter au moins 3, pour avoir un panel de compétences plus large et en retiendrait 3 afin qu’ils présentent leur projet. Parmi les 3 projets, un seul sera retenu et son architecte devra réaliser l’avant-projet et le projet définitif  de construction avec l’appui d’un thermicien pour revoir le fonctionnement des chauffages de la mairie, de l’école et du foyer rural.

 

            3.      CHAPELLE ST GILLES

La Commission « Bâtiments-Urbanisme » s’est réunie le 23/09/09 pour étudier les devis de MM. Choisnet et Meunier et a retenu celui de M. Choisnet d’un montant de 9 320,87 € TTC, celui de M. Meunier s’élevant à 10 961,34 € TTC. M. le Maire propose aux membres du Conseil Municipal de suivre la décision prise par la Commission.

 Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, décide de retenir le devis de M. Choisnet d’un montant de 9 320,87 € TTC.

  

          4.      CHEMIN DE « HARDRAIE »

Il a été signalé à M. le Maire qu’il y avait un affaissement du chemin de « Hardraie » au niveau du passage d’une buse. Il s’avère, après vérification sur les lieux, qu’il n’y a pas d’effondrement de la chaussée et qu’une simple couche de gravier plus compacte résoudrait le problème. Ces travaux ont été commandés.

  

          5.      CHÈQUES DOMICILE CESU

Quelques familles (deux connues) ayant leur enfant inscrit à la garderie souhaiteraient pouvoir utiliser leurs chèques Domicile CESU (d’une valeur de 20 €) comme moyen de paiement.

Des renseignements ont été pris et il s’avère que ces chèques peuvent être remboursés aux collectivités s’affiliant au Centre de Remboursement CESU, par l’intermédiaire du Trésor Public mais avec des frais selon la durée du remboursement (7 ou 21 jours) et le montant (tranche de 0,01 € à 1 499,99 € …).

 Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, décide de ne pas s’affilier au Centre de Remboursement CESU et donc de ne pas accepter les chèques Domicile CESU comme moyen de paiement de la garderie périscolaire.

  

           6.      CONVENTION PSYCHOLOGUE SCOLAIRE

Une convention doit être signée entre la Commune de St Christophe/Le Nais et Neuillé-Pont-Pierre concernant la participation financière au fonctionnement du psychologue scolaire soit 78,40 €.

 Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, autorise M. le Maire, représentant la commune, à signer la convention de participation financière au fonctionnement du psychologue scolaire avec la Commune de Neuillé-Pont-Pierre.

 

                7.      ÉTAT DES RESTES À RECOUVRER (huis clos)

La Perceptrice de Neuillé-Pont-Pierre a transmis en Mairie la liste des impayés sur la commune, il s’agit principalement de règlements de cantine scolaire pour un montant de 1 218,74 € et, pour permettre un meilleur recouvrement des produits de la collectivité, elle invite M. le maire à formaliser une autorisation générale et permanente des poursuites. M. le Maire enverra une lettre aux familles concernées afin qu’elles règlent leur dû et proposera d’exclure les enfants de la cantine pour les familles ayant une dette importante qu’elles ne régulariseraient pas suite à l’envoi du courrier. Il signera également l’autorisation de poursuites.

 

             8. LUMINAIRES RUE DE LA CROIX PAPILLON

Les 9 luminaires vétustes ont été remplacés rue de la Croix Papillon et les travaux de construction des trottoirs sont commandés. De plus, M. le Maire informe que la société TPM est venue refaire le trottoir qui s’était soulevé avenue Eugène Hilarion, près de l’abri bus, lors d’importants changements de température.


                        9. QUESTIONS DIVERSES

·        Enfouissement des réseaux

M. le Maire a rencontré des représentants du SIEIL qui vont chiffrer l’enfouissement des réseaux avenue Eugène Hilarion. En fonction du coût, la totalité des travaux sera prévue au budget 2010 ou une partie seulement et l’autre en 2011.

 

·        CCR : Transfert de charges

M. le Maire informe les membres du Conseil Municipal, qu’à St Christophe, une partie de la voirie a été créée pour desservir les exploitations dans le cadre du remembrement de l’A28. L’entretien de cette voirie nouvelle incombe à la commune sans qu’elle ne perçoive de taxe professionnelle, celle-ci étant versée à la Communauté de Communes. M. le Maire propose donc que le Conseil Municipal délibère afin que la Communauté de Communes prenne à sa charge les frais d’entretien de la voirie créée dans le cadre de l’autoroute.

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité, autorise M. le Maire à proposer à la Communauté de Communes de prendre à sa charge les frais d’entretien de la voirie créée dans le cadre de l’A28, celle-ci percevant la taxe professionnelle.

 

·        Panneau « Parcours historique »

M. Larus demande à ce que le panneau de départ du parcours historique de la commune soit remis en place comme il l’avait précédemment demandé. M. le Maire répond qu’en l’absence d’agents communaux, cela n’a pu être fait. M. Meunier prendra contact avec M. Larus, qui se propose d’aider à le remettre en place, lorsque les employés seront disponibles.

 

·        Boucles à vélos

M. Oger a assisté à la réunion de la Commission « Boucles à vélos » dont il fait partie au sein de la C.C.R.. Afin de minimiser les coûts d’installation des panneaux de randonnée, chaque commune les posera selon  l’itinéraire défini par la commission de la C.C.R.

  

Séance levée à 21h.

(Mis en ligne après corrections)

                                                                                                      Le caquetoir
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 11:13

Hier soir, environ cinquante personnes se sont retrouvées dans la Cave de Gué Luneau, à Bueil-en-Touraine pour une soirée contes.
La conteuse, Nicole Bockem, nous a transportés sur le fleuve majestueux, langoureux, mais aussi indomptable et coléreux qu'est la Loire. Ce fleuve, qui a bercé son enfance et près duquel elle continue à vivre, est pour elle une vraie passion qu'elle a su faire passer parmi les spectateurs.
Durant plus d'une heure, elle a su émouvoir, attendrir, faire rire le public attentif avec ses histoires mettant en scène le peuple des bords de Loire, ses mariniers et ses charmants villages vivant au rythme du fleuve avec ses joies et ses drames.
Une magnifique soirée qui s'est terminée par un tonnerre d'applaudissements montrant combien chacun a su apprécier le spectacle proposé par l'association "Autour de la Collégiale" de Bueil-en-Touraine.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 10:54

Pour sa première bourse aux vêtements, l'APE de Saint-Paterne-Racan, a réussi son entrée dans cette manifestation.
Soutenue par la municipalité qui a reconnu l'aspect social de l'entreprise, l'association peut de féliciter de cette initiative,
La salle des fêtes était remplie de vêtements, chaussures, matériel de puériculture. En effet, grâce à une bonne communication et une excellente organisation, 101 listes représentant 2400 vêtements et autres objets ont été déposées.
                                                                   Vue d'ensemble
Pour être sûrs de réussir, les parents n'ont pas hésité à se documenter auprès d'associations organisatrices de telles manifestations.
De la naissance à l'âge adulte, le choix est vaste.
                                                                    Côté puériculture
La bourse dure toute la journée. Vous y trouverez seulement des vêtements d'hiver.
Une nouvelle bourse est prévue au printemps.
N'hésitez pas. Allez y faire un tour. Vous pourrez vous équiper à moindre frais et aider l'APE de Saint-Paterne-Racan.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 09:10
Pavés sur la place
Ah ! le bel espace
Pavés sur l'estomac
C'est indigeste mon gars
Pavés dans la mare
Ah ! oui. Y en a marre.

Marre de ressasser toujours
Et toujours le même discours.
Plus d'une année s'est écoulée
Et le budget fut renouvelé.

Sur celui que nous avions voté
200 000 € il est resté.
Les travaux prévus n'ont pas été faits
Mais des non prévus l'ont été.

Il n'y avait pas forcément urgence
Pour engager de telles dépenses
Quand on est vraiment ruiné
On n'a qu'un but : "économiser !"

Du haut de son perchoir doré
Le maître des lieux a parlé :
"La commune est sur la paille"
Quoi de mieux pour la voletaille ! 
 
C'est ainsi me direz-vous
De tout temps il y eut un monarque
Et l'on se mettait à genou
De respect envers lui c'était la marque.
Les temps ont soi-disant changé
Mais les habitudes sont restées.

Photo extraite du site :www.melfisher.org/.../louisxiv.jpg
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans billet d'humeur
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 15:05

À deux pas de Saumur, Le Coudray-Macouard, village de charme s'il en est, mérite vraiment le détour.
Ses belles demeures en pierre de tuffeau rappellent le riche passé de la commune.
Les belles propriétés sont entourées de hauts murs en pierres

                                                                                   Le presbytère
Nous allons nous intéresser plus particulièrement à La Seigneurie du Bois, inscrite depuis 1988 à l'inventaire des Monuments Historiques, grâce à l'Association pour la Protection du Patrimoine.

                                                                                    Le manoir du Bois XVe-XVIe
Ce manoir est en cours de réhabilitation.
Il fut construit aux abords d'un château fort bâti au XIIe siècle par Geoffroy Plantagenêt, comte d'Anjou. Durant de nombreuses années, il fut la propriété de la famille de La Cour.
Au XVIIIe siècle, c'est la famille des Escotais qui en hérite de Marthe Le Bigot de Gâtines.
Louis Jacques Roland des Escotais, fils de Michel Roland des Escotais en hérite à la mort de son père. Il est alors également propriétaire du château de La Roche à Saint-Paterne-Racan.
Il émigra en Angleterre en 1791 et ses biens furent vendus. La seigneurie du Bois fut partagée en 5 lots. Actuellement trois propriétaires différents se partagent le domaine.

                                                           La Seigneurie du Bois au début du XXe siècle








Le reste des douves


















                         
                                                       Motif sur une colonne








Entrée du manoir




























                                                                                             Une  lucarne













Le pigeonnier souterrain comptant 96 boulins
























                                                    La  tour séparée du manoir suite au délabrement de l'ensemble du logis durant de longues années









Autre lieu intéressant, l'église Notre-Dame.





Construite sur le site de l'ancienne chapelle du château fort dont il ne reste que le choeur, elle est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1968.
C'est au XVIIe siècle qu'elle devint église paroissiale.


Pourquoi est -elle intéressante ?


















                                                                      Pour son retable en marbre et tuffeau datant du XVIIIe siècle

et aussi pour ce personnage, frère Jean Baptiste































Mais, qui était-il ?
Le roi Henri IV, visitait régulièrement Catherine Charlotte de la Trémouille pour veiller sur l'éducation du jeune Henri II de Bourbon. Il rencontrait alors très souvent une jeune fille, Jacqueline de Bueil. Henri IV la nomma Comtesse de Moret et en fit sa maîtresse. Le 9 mai 1607, elle lui donna un fils, Antoine qui sera légitimé et prendra le nom d'Antoine de Bourbon, Comte de Moret.
Blessé au cours d'une bataille en 1632, certains affirmèrent qu'il mourut de ses blessures. Mais, recueilli et soigné par la Marquise de Ventadour, abbesse de Prouilles, il décida de quitter le monde.
Il choisit alors de prendre la condition la plus basse et la moins connue et devint ermite. Il prit tout d'abord le nom de frère Jean-Jacques pour devenir frère Jean-Baptiste, suite à une méprise.
Pour brouiller les pistes, il voyagea beaucoup et finalement arriva dans le diocèse du Coudray-Macouard où il est connu sous ce dernier nom. Il créa un ermitage aux Gardelles, près de l'abbaye d'Asnières. Jusqu'à sa mort en 1691, il fit son possible pour ne pas être reconnu.

Source dans le bois de Brossay dont l'eau parut très bonne à frère Jean-Baptiste et à son compagnon Macaire.












Vitrail de l'abbaye d'Asnières représentant frère Jean-Baptiste











Vous avez sans doute remarqué que l'histoire liée au Coudray-Macouard l'est également à celle des Bueil, d'où un grand intérêt pour tous ceux qui sont attachés à notre passé local.


Repost 0
Published by ROYER Monique - dans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages