Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 15:40
Les températures en ce moment ayant atteint un niveau estival, il est temps de faire le point sur l'avancement des travaux de la piscine.
En cette fin juillet, le chantier suit son cours.
Le fond des bassins est bétonné depuis la mi-juillet.
L'état actuel du chantier.
À suivre ....
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 17:20
Le périple de nos trois amis s'est déroulé sans encombre (excepté une crevaison pour Éric à 4 kilomètres de l'arrivée). Beau temps, hébergements satisfaisants mais hélas, beaucoup de mairies et d'églises fermées.
Le départ de nos cyclistes avaient donné lieu à un article dans la Nouvelle République du 19 juillet.
Bravo à nos courageux cyclistes qui ont mené à bien leur projet.
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 07:46

Samedi, dès 18 h, nombreux étaient les randonneurs gastronomes à avoir répondu à l'invitation de l'Association "Le Pays de Racan". Le parking devant la salle des fêtes de Louestault se remplit rapidement et les participants à  la 4ème marche gourmande se présentaient aux hôtesses d'accueil pour s'acquitter du droit permettant, grâce au sésame remis en échange, de déguster des produits locaux, au cours d'un parcours d'une dizaine de kilomètres.

Pour régler sa participation, chaque randonneur attend son tour.
Les hôtesses d'accueil enregistrent très sérieusement les inscriptions.

À 18 h 30 précises, un premier flot de randonneurs s'élance vers la 1ère pause où du jus de pommes local rafraîchit agréablement les gosiers.
Dégustation du jus de pommes.

En route vers la seconde pause, située environ à mi-parcours, les randonneurs s'échelonnent et de petits groupes se forment.
C
e chemin, parfois ombragé, parfois ensoleillé, permit de découvrir une superbe demeure.
Le château de Rezay, malheureusement à contre-jour !

Au cours de
la pause "apéritif", la centaine de participants s'est retrouvée, dans une clairière bien ombragée. Kir, jus de pommes ou eau étaient proposés, accompagnés de toasts faisant découvrir les productions locales.
Chacun attend son tour pour l'apéritif.




















Au choix : kir ou jus de pommes




































Toasts offerts aux marcheurs























On reprend des forces avant d'entamer la dernière partie du parcours.

Après un bon quart d'heure de halte, tout le monde repart vers la dernière pause, issue de la balade. Plat chaud (confit de canard et légumes), salade, fromage et dessert ont permis à chacun de récupérer sans difficulté les quelques calories éliminées au cours de la marche !
C'est bien installés que l'on termina cette agréable soirée.

Bravo aux organisateurs pour cette magnifique et sympathique soirée qui bénéficia d'un temps splendide.
Rendez-vous en 2009 pour la 5ème "marche gourmande", à Chemillé-sur-Dême.
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 16:20

De retour de vacances, je vous invite à une petite incursion dans le Pays Loire Nature.


Par un bel après-midi d'été,
A Langeais m'en suis allée.
Jolie cité touristique
Au riche passé historique.

Son coeur de ville est rénové
Le pied du château joliment pavé
L'ensemble est resplendissant
Et au dire des gens, pas glissant.

Regardez lorsque vous voyagez
Nombre de cités de nos jours
Pour mettre en valeur leur passé
Revêtent leurs plus beaux atours.

Comment vivre sans verdure
Alors que partout l'on murmure :
"Quand cessera cette pollution
Qui agresse nos poumons ?"

Sur les pas d'Anne de Bretagne
A l'intérieur je vous invite.
C'est là qu'elle devint la compagne
Du monarque Charles VIII.
Signature de l'acte de mariage avec les notaires et le futur Louis XII surnommé le "Porc-Épic".
Détail du mur : Anne et Charles (AK)                                                                                 













Détail du coffre : fleurs de lys pour Charles et hermine pour Anne.



























Pendant l'été, une reconstitution d'un échafaudage médiéval, contre le mur du donjon, édifié en 994, par Foulques Nerra, permet de comprendre comment travaillaient les constructeurs de l'époque.















Vue sur la roue qui permettait de lever des blocs de pierres, enserrés dans la louve, sans trop d'efforts physiques.












































Façade intérieure, vue du haut du donjon.

















Le pont suspendu enjambe la Loire.


Le fleuve a inspiré les poètes :
.....
La Loire alors s'endort aux flancs du sable blond
Qu'elle étreint en ses bras en un amour profond
Sous des cieux consentants.

Opulente et coquette elle pare ses coteaux
De l'écrin de ses vignes, de l'or de ses châteaux,
Comme autant de joyaux.

Elle flâne tourangelle et caresse angevine
La pierre, le tuffeau, qui la parant, divine,
Se mirent en ses eaux...

Claude COURTY


Repost 0
Published by ROYER Monique - dans histoire
commenter cet article
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 17:00

Il y a en France une quarantaine de villages qui portent le nom de St Christophe.

Liste des Saint-Christophe de France

 

1 Saint-Christophe-sur-le-Nais (37)     

2 Saint-Christophe (28)

3 Saint-Christophe-Dodinicourt (10)

4 Saint-Christophe-à-Berry (02)

5 Saint-Christophe-sur-Condé (27)

6 Saint-Christophe-sur-Avre (27)

7 Saint-Christophe-le-Jajolet (61)

8 Saint-Christophe-de-Chaulieu (61)

9 Saint-Christophe-du-Foc (50)

10 Saint-Christophe-de-Valains (35)

11 Saint-Christophe-des-Bois (35)

12 Saint-Christophe-du-Luat (53)

13 Saint-Christophe-du-Jambet (72)

14 Saint-Christophe-en-Champagne (72)

15 Saint-Christophe-la-Couperie (49)

16 Saint-Christophe-du-Bois (49)

17 Saint-Christophe-du-Ligneron (85)

18 Saint-Christophe-sur-Roc (79)

19 Saint-Christophe (17)

20 Saint-Christophe-des-Bardes (33)

21 Saint-Christophe-de-Double (33)

22 Saint-Christophe (16)

23 Saint-Christophe (23)

24 Saint-Christophe-les-Gorges (15)

25 Saint-Christophe-Vallon (12)

26 Saint-Christophe (81)

27 Saint-Christophe-d’Allier (43)

28 Saint-Christophe-sur-Dolaison (43)

29 Saint-Christophe-et-le-Laris (26)

30 Saint-Christophe-en-Oisans (38)

31 Saint-Christophe-sur-Guiers (38)

32 Saint-Christophe-la-Grotte (73)

33 Saint-Christophe-en-Bresse (71)

34 Saint-Christophe (69)

35 Saint-Christophe-en-Brionnais (71)

36 Saint-Christophe (03)

37 Saint-Christophe-le-Chaudry (18)

38 Saint-Christophe-en-Boucherie (36)

39 Saint-Christophe-en-Bazelle (36)

40 Saint-Christophe (86)


Fabrice Mauclair, enfant de Saint-Christophe-sur-le-Nais, vice-président de l'Association "Histoire et Patrimoine", amateur de vélo, a décidé avec deux amis de rallier quelques "Saint-Christophe" situés dans la partie ouest de la France.

Voici son planning :

Tour des Saint-Christophe

(16-23 juillet 2008)

 

Mercredi 16/07 : 

Saint-Christophe-sur-le-Nais (37), La Chartre-sur-le-Loir (72), Montoire-sur-le-Loir (41), Cloyes-sur-le-Loir (28), Douy (gîte communal : 02-37-96-80-97) 

Ce matin, à 9 heures, nos trois cyclistes se trouvaient devant l'hôtel de ville de la commune pour le grand départ.
700 km en 7 jours, soit une moyenne de 100 km/jour.
 










Le Président de l'Association "Histoire et Patrimoine" aide Fabrice à accrocher un fanion avec un logo de St Christophe-sur-le-Nais.






























Fabrice ouvre le carnet de route à la 1ère page.


















Premier coup de tampon à la mairie de St Christophe-sur-le-Nais.










Photo devant l'Hôtel de ville.




















Nos amis devant un plan de la commune.








Fabrice enfile ses chaussures.






















Vérification avant le départ.
Nos amis sont sur le départ.
Fabrice s'élance.
















Éric ferme la marche.
















Nous leur souhaitons bonne route pour cette première journée.

Suite du programme

Jeudi 17/07 :
 

Douy, Saint-Christophe (28), Illiers-Combray, Champrond-en-Gâtine, Senonches, La Ferté-Vidame (chambre d’hôtes : 02-37-37-56-19) 

Vendredi 18/07 : 

La Ferté-Vidame, Saint-Christophe-sur-Avre (27),  Moulins-la-Marche (61), Sées, Saint-Christophe-le-Jajolet (61), La Ferté-Macé, Champsecret (Sylvie et Patrice Bouttier : 02-33-38-06-90) 

Samedi 19/07 : 

Repos 

Dimanche 20/07 : 

Champsecret, Lonlay-l’Abbaye, Saint-Christophe-de-Chaulieu (61), Mortain (50), Saint-Hilaire-de-Harcouët, La Celle-en-Coglès (35) (chambre d’hôtes : 02-99-98-64-69) 

Lundi 21/07 :  

La Celle-en-Coglès, Saint-Christophe-de-Valains (35), Saint-Aubin-du-Cormier, Saint-Christophe-des-Bois (35), Le Bourgneuf-la-Forêt (53), Andouillé (gîte d’étape : 02-43-91-50-50) 

Mardi 22/07 : 

Andouillé, Saint-Christophe-du-Luat (53),  Évron, Sillé-le-Guillaume (72), Saint-Christophe-du-Jambet (72), Conlie, Bernay (gîte d’étape : 02-43-20-70-43) 

Mercredi 23/07 : 

Bernay, Saint-Christophe-en-Champagne (72), La Suze-sur-Sarthe, Yvré-le-Polin, Pontvalain, Vaas, Saint-Christophe-sur-le-Nais (37)

 

 Bon courage à ces trois cyclistes. Nous nous retrouverons à leur retour !


Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 19:50
Pour la septième année consécutive, Saint-Christophe et Saint-Paterne vont célébrer ensemble, la commémoration non de la Prise de la Bastille (le 14 juillet 1789 ayant été considéré comme une journée sanglante), mais de la Fête de la Fédération qui eut lieu le 14 juillet 1790, sur le Champ de Mars.
Que sera le 14 juillet 2009 ? Il est un peu tôt pour y répondre malgré quelques bruits ......
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 10:00
 Projetons-nous dans un passé récent et arrivons de Saint-Paterne. Que pouvions-nous voir ?
Regardez sur la droite.

Zoomons un peu pour mieux voir !

Bravo, je vois que certains ont l'oeil et le bon !!!
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans actualités
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 12:50
Chers amis, ouvrez l'oeil et regardez attentivement les photos ci-dessous.
Entrée du bourg en venant de Saint-Paterne-Racan.

Vues en sortant du bourg, direction St Paterne.

Avez-vous trouvé ce qui s'est passé, en ce lieu, jeudi 10 juillet après-midi ?
Petite aide :

Si d'emblée vous avez trouvé, bravo ! Vous êtes de bons observateurs !

C'était un remake : "Massacre à la tronçonneuse", version christophorienne !

Qu'adviendra-t-il de tous les arbres plantés récemment ? On est en droit de se poser la question.
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans actualités
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 18:50

Située dans un cadre verdoyant, l'Abbaye de la Clarté Dieu fut fondée en 1239, grâce à 3000 écus d'or légués à l'ordre de Citeaux par Pierre des Roches, évêque de Winchester en Angleterre. Le lieu choisi pour son implantation était le fief de Belluet, dépendant de la châtellenie de Saint-Christophe et appartenant à Ebbes de la Chaîne qui le céda pour 1000 livres tournois.
Jehan d'Alluye, seigneur de Saint-Christophe ratifia la vente en 1239 et la fondation fut autorisée par l'archevêque de Tours.
(renseignements trouvés dans le livre de M Pierre Robert : Saint-Paterne-Racan)Longtemps laissée à l'abandon, les broussailles avaient envahi ce site jusqu'à ce que les propriétaires actuels décident de la faire revivre (visites, concerts, expositions, ...).
Quelques chantiers d'insertion formés de jeunes Européens aidèrent au défrichage, ce qui ne fut pas une mince affaire.
Maintenant, la végétation est maîtrisée et les restes bien mis en valeur même s'il y a encore beaucoup à faire !
Nous pouvons aisément flâner autour de ce monument désormais inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
Plan du site.
Un petit aperçu de ce site magnifique qui gagne à être connu.

















 Ce pavillon, construit vraisemblablement en 1733, n'a pas pu servir de logis abbatial car en 1749, l'abbé se plaignait du très mauvais état de son logis.












Pressoir trouvé sur le lieu.

Des visites guidées peuvent vous permettre de mieux connaître l'histoire de l'Abbaye.

Légende ou réalité ?
Ne dit-on pas que son nom viendrait du ruisseau qui coule en son vallon et qui avait la faculté de guérir les maux dont certaines personnes étaient affectées au niveau des yeux d'où la clarté d'yeux qui devint "La Clarté Dieu".

C'est sur ce ruisseau que fut découvert le gisant de Jehan d'Alluye, gisant qui provenait de l'Abbaye et qui date du milieu du XIII siècle. Il est actuellement au Metroplitan Museum of Art de New York.
  
Cette pierre tombale faisait sur son autre face un joli petit pont !

photo provenant du site :
http://www.metmuseum.org

Merci à M. et Mme Moussette qui m'ont autorisée à circuler librement sur le site pour prendre des photos.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans documents
commenter cet article
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 23:00

Cette année, la ligne de chemin de fer Le Mans-Tours, a tout juste 150 ans. Ceci mérite un petit historique.

Le 6 août 1845, la commission de la Chambre des députés lance l'étude d'une section de chemin de fer entre Le Mans et Tours pour continuer l'étude d'un projet de ligne reliant Caen à la Loire.

Le 29 septembre 1846, une affiche est publiée pour annoncer l'ouverture d'une enquête publique, en octobre, concernant la ligne Le Mans-Tours.Au cours de cette enquête, plusieurs tracés sont envisagés par La Flèche, par Château-du-Loir ou encore par Le Grand Lucé et La Chartre.

 

Le 5 janvier 1847, la Chambre de Commerce de Tours exprime son choix en faveur du tracé par Château-du-Loir et la vallée de la Choisille.
Le 7 avril 1847, le Conseil Municipal de St Christophe demande l'affectation de 2 gendarmes dans la commune en prétextant l'arrivée du chemin de fer. 6 années se passent sans nouvelles décisions (Révolution de 1848 et changement de régime en France).
Le 24 février 1853, le Conseil Municipal de St Christophe décide d'ajourner les travaux sur le nouveau chemin St Christophe-Dissay, en conséquence de l'arrivée prochaine du chemin de fer.
Le 30 novembre 1853, le Ministre annonce le tracé définitif pour l'Indre-et-Loire et le début des travaux pour le printemps 1854.
































  

Quelques aperçus du tracé.

Le 7 décembre 1854, le Conseil Municipal de St Christophe demande l'ajournement des travaux sur le nouveau chemin, à l'entrée du bourg (future rue du Vieux château), motif arrivée prochaine du chemin de fer.
Le 16 janvier 1856, Une enquête publique est lancée par le Préfet d'Indre-et-Loire à propos de 4 stations à établir dans la traversée du département (Mettray, St Antoine, Neuillé et St Paterne).
Le 25 janvier 1856
, le Conseil Municipal de St Christophe demande l'établissement d'une station sur la commune.

Le 13 novembre 1856, le Conseil Municipal de St Christophe, n'obtenant pas gain de cause pour l'obtention d'une station, demande la construction d'une route en face de Saché pour rejoindre la gare de St Paterne.
Au début de 1858, on procède à la pose des voies et ballastage.
Exrait du journal de Château-du-Loir du 26 juin 1858.
Le 16 juillet 1858
, le Ministre autorise la mise en service de la ligne à partir du 19 juillet.

Le 19 juillet 1858, 4 trains dans chaque sens assurent le transport des voyageurs entre Le Mans et Tours. Il leur faut un peu plus de 3 h pour effectuer le trajet et desservir les 12 stations intermédiaires. Le prix du billet est de 11,10 F en 1ère classe, 8,30 F en 2e classe et 6,10 F en 3e classe.

 Le 12 août 1858, une pétition appuyée par une délibération municipale demande une nouvelle fois l'établissement d'une station sur la commune.
Le 5 janvier 1859, une cinquantaine d'habitants de St Paterne dont le maire, propriétaires sur St Christophe, adressent une pétition au Préfet pour s'opposer à l'établissement d'une station en Vienne et à l'augmentation de l'imposition nécessaire  à cette construction.
Des propriétaires adressent une pétition à M. le Préfet, contre l'établissement d'une station en Vienne.

Le 7 août 1860, le Conseil Municipal de St Christophe demande la construction d'une passerelle pour piétons, au-dessus de la voie, pour rejoindre le bas de la ville à la gare de St Paterne en ligne droite.
Le 5 février 1863, nouvelle pétition des habitants de St Christophe au Ministre pour obtenir une station en Vienne.
Le 10 octobre 1863, le Préfet annonce au Maire de St Christophe que la demande est rejetée par la compagnie.
Le 18 novembre 1864, le Ministre répond au Préfet que la compagnie n'accepte pas de station en Vienne, mais est prête à établir un chemin entre la sortie de St Christophe et la gare de St Paterne, celui-ci passant sous la voie, ce qui ne satisfait pas la Municipalité de St Christophe.
Le 24 septembre 1865, le Conseil Municipal de St Christophe s'oppose au projet de chemin reliant le faubourg de Vienne à la gare de St Paterne en prétextant que la circulation n'empruntera plus le centre ville.
Le 16 mai 1867, le Conseil Municipal de St Christophe accepte enfin d'acheter les terrains nécessaires à l'élargissement de ce chemin de Vienne à la gare de St Paterne.
Le 30 mars 1878, accident à Vernay, à la limite de St Christophe et Dissay. Cet accident dû à l'effondrement du pont sur l'Escotais au passage d'un train de marchandises fit 2 morts.
Le 25 mai 1913, Le Conseil Municipal de St Christophe demande une  halte du train en Vienne et justifie cette demande en invoquant les 1065 habitants dont 601 agglomérés, la boutonnerie qui emploie 70 ouvriers, deux tanneries, quatre moulins, trois fabricants de chaises et deux maisons d'expédition d'œufs et volailles.
Le 30 juillet 1925, nouvel accident à St Antoine-du-Rocher, un express déraille et on dénombre 16 morts. (article dans le magazine de la Touraine)
En 1930, la voie est doublée.
Le 25 juillet 1948, la locomotive d'un train de marchandises explose entre St Christophe et St Paterne, les 3 conducteurs du train sont tués.
  De mauvaises langues laissèrent entendre que lors de l'arrêt à Château-du-Loir, les mécaniciens firent le plein pour leur compte mais oublièrent de faire celui de la machine ! (photos prêtées par M. R. Perrotin)

 Depuis 150 ans des trains passent sur cette voie. La gare est bien prévue pour les deux communes :Saint-Paterne et Saint-Christophe.    

 

  Il est à souhaiter que les trains continuent d'y passer encore pendant de longues années !


Ce petit historique a été réalisé grâce aux recherches effectuées par Lionel Royer aux archives départementales. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages