Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 19:07
Catherine Lemaire montre les lieux concernés par l'épandage de l'élevage de Villebourg.

Catherine Lemaire montre les lieux concernés par l'épandage de l'élevage de Villebourg.

13 membres du conseil étaient présents vendredi soir dans la salle de l’hôtel de ville. Les deux absents avaient donné un pouvoir. Emmanuel Couratin a assuré le secrétariat.

Adoption du précédent compte-rendu par 7 voix et 6 abstentions (des absents du 5 août).

Points à l’ordre du jour :

Bâtiments

Foyer rural présenté par Thierry Guérin

3 avenants ont été présentés :

- Aménagement du plan de la charpente métallique pour le plafond (passage de l’électricité pour les luminaires et la VMC

- Variante pour la pose de leds de couleurs changeantes au lieu de leds blanches

- Éclairage du haut avec pose de prises de courants, interrupteurs et luminaires. Nouveau devis pour la pose de toile neuve et les peintures des murs et du plafond.

Pour obtenir des subventions de la Région, les artisans doivent employer des matériaux certifiés éco-matériaux. Catherine Lemaire fait part de la possibilité d’obtenir un bonus de 10% sur 60 000 € si la commune choisit des bois locaux certifiés FSC. Accord du conseil municipal.

Voirie par Jean-Jacques Meunier

Il commence par indiquer que l’entreprise qui fait les travaux n’a traité que la moitié de la surface à faire. Des réclamations seront engagées.

Les travaux sont achevés aux Rondeaux, à Hardraie, à saint Gilles

- Groupement de commandes

Ce groupement signé avec la CCPR l’est pour 3 ans.

- Sécurisation Installation de plateaux ralentisseurs, travaux à la Chevalerie, certains trottoirs pour 9053,50 €

Reprise de la délibération précédente suite à une erreur de l’entreprise sur le marché et avenant nécessaire à signer pour rajouter des zébras et des panneaux pour un montant de 1275 € (total 10 328,50 €)

- Rue des Pêcheurs :

renforcement et enfouissement des lignes Le conseil refuse l’enfouissement des lignes téléphoniques dont seulement 10% sont pris en charge sur un montant de 7 120 € HT. Il est d’accord pour l’enfouissement du réseau de l’éclairage public Prise en charge du SIEIL : 3 179,61 €, reste à la charge de la commune : 2 653,08 €

- Dossier Ajacques :

problème de raccordement de sa maison au réseau d’assainissement Quand il a acheté on lui a dit que le raccordement était fait ce qui n’est pas le cas. La commune et le Sivom vont se charger de remédier au problème.

- Dossier De Rycke : busage devant son entrée

L’alignement sur la RD devrait se faire à 4,50 m du bord de la chaussée (demande du CD). Une permission de voirie doit être demandée à titre personnel au CD ainsi qu’une autorisation pour exécuter les travaux. P. Guitton fait remarquer que la demande avait été faite pour des raisons de sécurité. Catherine Lemaire suggère de refaire une demande en insistant sur le danger que représente ce passage et que le CD fournisse les buses.

Enquête publique élevage avicole à Villebourg

Un élevage comportant 40 000 places doit voir le jour à la Gagnerie à Villebourg. 5 communes avoisinantes devraient être impactées par l’épandage. Pour Saint-Christophe, ce sont 17 ha au-dessus de la Souricière. Seuls 3 élus sont favorables au projet, la majorité se prononce donc contre.

Fourrière animale

Il y a toujours des chiens et des chats errants sur la commune. Fourrière 37 de Rivarennes propose aux communes une convention pour récupérer ces animaux (53 € la capture, 11 € la pension journalière). Les frais seraient à la charge des propriétaires (s’ils récupèrent leur animal) ou incomberaient aux communes les appelant. Les animaux devront être pucés et vaccinés avant remise à la SPA.

Après discussion, deux solutions sont retenues :

-demander des devis pour l’installation d’un chenil sur la commune

-signer la convention par pure précaution mais ne pas forcément appeler Fourrière 37 (proposition de P. Guitton)

Décisions financières

- Acquisition de terrain

Val Touraine Habitat propose un terrain de 1250 m² situé au-dessus du lotissement du four à chaux pour 28000 €. Refus de la commune

VTH met en vente le local commercial (ancienne boulangerie), le logement T4 et le bâtiment annexe situés place Jehan d’Alluye pour la somme de 85 000 €. La municipalité trouve le montant trop élevé et demande à VTH de baisser à 50 000 € et que l’acheteur conserve le local commercial.

- Suppression CCAS

Le CCAS n’aura plus de budget propre. Il sera inclus dans le budget communal. (loi du 7/08/2015) - Dégrèvement jeunes agriculteurs

Le dégrèvement s’applique sur la TFNB. 50% par l’état les 5 premières années de l’installation. La CCPR a pris une délibération dans ce sens pour 5%. La commune doit prendre une délibération en appliquant le même montant avant le 30/09/2016. Accord du CM

- Délibération à prendre

Le CM doit délibérer pour autoriser le maire à demander des subventions et ce jusqu’à un montant de 150 000 €

- Indemnité au percepteur

Accord du CM pour une indemnité de 482, 17 €.

Affaires scolaires

Un enfant de Saint-Christophe est scolarisé en CLISS à St Cyr pour un montant de 531 € à la charge de la commune. Accord du CM.

Intercommunalité

- CCPR- Agenda 21

Rappel de quelques décisions prises par le comité de pilotage des élus.

- CCPR- Transfert de la compétence voirie L’aménagement et l’entretien des voiries entrent dans la compétence de la CCPR. La dotation sera fonction du kilométrage de la voirie communale. Saint-Christophe possède 10,350 km de voies goudronnées. La modification des statuts de la CCPR est adoptée.

- CCPR- Modification de la composition de quelques commissions

P. Guitton demande de ne pas être membre de la commission culture car il y a des risques de conflit d’intérêt avec son travail à la salle des Quatre Vents. Il sera remplacé par M. Pirondeau qui laisse sa place à A. Lascaud pour la commission associations-sports.

Commission d’appel d’offres

Sont élus membres titulaires : MM, Meunier, Guérin, Lascaud

Sont élus membres suppléants : Mmes Courtois, Hocdé, M. Guitton

Communication

Mme Emmanuelle Hocdé a été chargée de se renseigner sur des panneaux d’information numériques. Elle a présenté plusieurs possibilités aux membres du conseil. Une commission se réunira à ses côtés pour bien étudier ce dossier qui sera revu ultérieurement. Taille retenue pour le panneau 1048x1120.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 17:15
L'exposition se tiendra les 1er et 2 octobre prochains
L'exposition se tiendra les 1er et 2 octobre prochains

L'exposition se tiendra les 1er et 2 octobre prochains

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans exposition
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 09:00
Dédicace à la bibliothèque de Saint-Paterne-Racan
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans livres
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 07:55
Le village de Saint-Christophe vu des Haloires en automne.

Le village de Saint-Christophe vu des Haloires en automne.

Le 22 septembre, c'est l'automne mais aussi, rappelez-vous !

22 septembre 1792, proclamation de la 1ère république. Eh oui ! 224 ans déjà. Il y a eu quelques interruptions mais elle est toujours là. C'est la 5ème, fondée par la constitution du 4 octobre 1958.

Pour fêter cet anniversaire, je vous offre une petite chanson de l'ami Georges.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans histoire
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 17:08
Le week-end prochain à Neuvy-le-Roi

Vendredi 23 septembre, 18h00, Bibliothèque Municipale Associée Rentrée littéraire 2016

La médiathèque vous propose de venir découvrir la quintessence de la rentrée littéraire qu'elle a préparée pour vous. Critiques, avis, coups de coeur et coup de gueulle sont au programme. Cette soirée sera accompagnée par la Maison des écritures et sera également l'occasion de partager le verre de l'amitié.

Le week-end prochain à Neuvy-le-Roi

Samedi 24 septembre, 20h30, Salle Armand Moisant Morgane Ji en concert Morgane Ji :

joli brin de fille à la voix profonde et sensuelle. D’origine réunionnaise, auteure compositrice et vidéaste, elle façonne aux côtés du réalisateur artistique E.r.k., un univers atypique. Remarquée par L’Irish times de Dublin, Folk roots à Londres, Jean-Louis Foulquier à Paris…la presse l’a qualifiée de « chanteuse phénomène ». Sa voix est tour à tour sensuelle, animale ou guerrière, tandis que son banjo louvoie entre samples hypnotiques et guitares aériennes. In.organic et Idiomes, sont ses deux premiers albums et c’est accompagnée d’E.r.k., Laurent Sureau, Olivier Carole et Franck durand qu’elle viendra présenter en avant première « woman soldier » extrait de son prochain album.

Tarifs : 12€ / 6€ – Réservations au 06 30 42 72 07

Le week-end prochain à Neuvy-le-Roi
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestation culturelle
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 08:28
Fête du jeu intergénérationnelle
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans loisirs
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 14:20
Didier Descloux et Christian Bourdin lors de la remise des prix

Didier Descloux et Christian Bourdin lors de la remise des prix

Durant la semaine d’ouverture au public, ce sont 350 personnes qui sont passées par ce salon et, aux dires de Didier Descloux, « les visiteurs étaient unanimes pour reconnaître la qualité du salon. Pour décerner le prix du public, chacun reconnaissait qu’il était difficile de choisir une œuvre car toutes présentaient de l’intérêt. Au nom de tous les visiteurs, je félicite vivement tous les artistes. » La clôture du salon eut lieu hier soir par la remise des prix.

Un aperçu des oeuvres exposées pendant le salon
Un aperçu des oeuvres exposées pendant le salon
Un aperçu des oeuvres exposées pendant le salon
Un aperçu des oeuvres exposées pendant le salon
Un aperçu des oeuvres exposées pendant le salon
Un aperçu des oeuvres exposées pendant le salon
Un aperçu des oeuvres exposées pendant le salon

Un aperçu des oeuvres exposées pendant le salon

Voici la liste des lauréats :

Prix de la commune : Mme Rieux Caroline

Prix couleurs : M. Beigneux Jacky

Prix sculptures : Mme Leclerc Lydia

1er prix peinture à l’huile : Mme Dumont Claudie

2ème prix peinture à l’huile : Mme Hérin Martine

3ème prix peinture à l’huile : Mme Barbier-Bastard Françoise

1er prix pastel : M. Arnaud Jacques

2ème prix pastel : Mme Labrevoit Évelyne

Prix peinture à l’eau : M. Dechelle Benoît

Prix du public : Mme Taillard-Hersent Jeanet

Après la remise des prix, un sympathique verre de l’amitié réunit organisateurs, artistes et public.

Les artistes récompensés

Les artistes récompensés

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans peinture
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 15:22
Les séances sont publiques, vous pouvez donc y assister mais sans pendre la parole.

Les séances sont publiques, vous pouvez donc y assister mais sans pendre la parole.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 14:14

L’association « Histoire et Patrimoine » s’est associée aux propriétaires du Clos Saint-Gilles, Jean et Thierry, et, ensemble, ils ont consacré le dimanche du patrimoine à l’évocation de saint Gilles en proposant des visites guidées de la chapelle et des jardins de la propriété voisine.

Après avoir été récurée aussi bien que possible et ornée de divers mobiliers religieux émanant de la collection de Thierry, la chapelle avait fière allure pour accueillir les visiteurs. Certains la connaissaient de longue date mais étaient heureux de la trouver ouverte à cette occasion. Quelques anecdotes sur la sauvegarde de l’édifice, « enfoui sous les ronces et la végétation, n’ayant plus de toiture, entouré d’arbres énormes que l’abbé Roussel a décidé de faire abattre et c’est lui qui a fait dégager la végétation» ont été plusieurs fois rappelées par les personnes âgées de la commune ou de Saint-Paterne-Racan venues en voisines.

Philippe Larus et Fabrice Mauclair, respectivement président et vice-président de l’association ont quant à eux dévoilé l’historique de la chapelle, des activités qui s’y passaient sans oublier de présenter le saint qui a donné son patronyme au lieu.

Un bon orateur et un auditoire intéressé par l'histoire de la chapelle
Un bon orateur et un auditoire intéressé par l'histoire de la chapelle
Un bon orateur et un auditoire intéressé par l'histoire de la chapelle
Un bon orateur et un auditoire intéressé par l'histoire de la chapelle
Un bon orateur et un auditoire intéressé par l'histoire de la chapelle
Un bon orateur et un auditoire intéressé par l'histoire de la chapelle

Un bon orateur et un auditoire intéressé par l'histoire de la chapelle

Histoire de la chapelle

L'acte de fondation de la chapelle a été rédigé le 23 juillet 1122 dans l'église de Châteaux (Château-la-Vallière). Par cet acte, Pétronille, veuve de Geoffroy de Sonzay, donnait au prieur et aux religieux de Saint-Christophe tous les biens qu'elle possédait à Châteaux, à condition qu'ils bâtissent et desservent près de leur prieuré un sanctuaire en l'honneur de saint Gilles. L'édifice, construit sur le coteau de la rive droite de l'Escotais, à 750 m à vol d'oiseau de l'église et du prieuré, en bordure de l'ancienne route de Saint-Christophe à Tours, dépendait de l'abbaye Saint-Florent de Saumur. À proximité, se tenait certainement la célèbre foire aux chevaux de Saint-Christophe.

Au début du XVe siècle, la chapelle est reconstruite par le prieur de Saint-Christophe, Jehan Gratius. Des fresques, recouvrant les murs et les voûtes, ont sans doute été réalisées à cette époque. L'abbé Bossebœuf, en 1891, atteste qu'il en subsistait alors de beaux restes. Au XVe siècle, un cimetière jouxtait la chapelle. En 1979, l'édifice a été restauré par la municipalité avec l'aide de toute la population (une somme de 12 421 francs a été recueillie ainsi que des dons de tuiles).

Au XIXe siècle, un pèlerinage rassemblait, tous les 1er septembre, de nombreux fidèles venus particulièrement de l'Anjou et du Maine. Une procession se rendait en chantant de l'église paroissiale à la chapelle ; les mendiants s'alignaient le long du parcours, espérant des aumônes. Une foire aux melons se tenait à Saint-Gilles à cette occasion.

La chapelle abrite trois statuettes du XIXe siècle en terre cuite polychrome : à gauche un saint moine, représentant peut-être saint Benoît, au centre saint Christophe, dont le nom signifie « qui porte le Christ » ; à droite, saint Gilles. Au mur Sud, une statue très naïve en tuffeau, est dite « Vierge au lévrier ».

Les statues en terre cuite : de g à d St Benoît, St Christophe, St Gilles

Les statues en terre cuite : de g à d St Benoît, St Christophe, St Gilles

La légende de saint Gilles

La popularité médiévale de saint Gilles, ermite et abbé bénédictin du VIIe siècle, est née d'un épisode légendaire, « la messe de saint Gilles » : Charles Martel (ou Charlemagne) n'osant confesser un grave péché, demanda à l'ermite de le tirer de ce mauvais pas. Le lendemain, durant la messe du saint moine, un ange déposa sur l'autel un parchemin où le péché inavouable était inscrit. Au fur et à mesure que s'égrenèrent les oraisons du saint, les caractères s'effacèrent.

De là se répandit la croyance selon laquelle l'invocation à saint Gilles dispensait de la confession, dispense déclarée contraire à la foi chrétienne par le Concile de Trente.

En Touraine, saint Gilles passait pour guérir le cancer, parfois appelé « mal de saint Gilles ».

À la découverte des jardins
À la découverte des jardins
À la découverte des jardins

À la découverte des jardins

Les jardins de Saint Gilles

Cette visite achevée, les personnes étaient invitées à se rendre dans les jardins voisins où Jean leur en contait l’histoire.

Quand ils ont acheté la propriété, les jardins n’existaient plus. Ils ont donc entrepris un énorme travail de remise en état pour leur redonner un peu d’éclat et leur aspect originel. Le choix des plantes en fonction de la place occupée, les espaces, les volumes, les couleurs, rien n’est laissé au hasard et le résultat est un régal pour les yeux.

Un petit historique sur leur maison intéressa également les curieux ravis de pouvoir pénétrer dans cette belle propriété.

Explications sur la maison
Explications sur la maison

Explications sur la maison

Le clos Saint-Gilles

Cette demeure fin XVIIIe de style directoire est attenante à la Chapelle saint Gilles qui faisait partie de la propriété au XIXe. L'édifice est bâti en tuffeau avec un fronton triangulaire sculpté typique du Directoire. Sa façade est orientée au Sud sud ouest face à la chapelle. À l'arrière de la bâtisse subsiste les restes d'une douve, toujours en eau qui à l'origine et selon des plans anciens faisait le tour de la propriété.

La bâtisse comporte une partie centrale faisant face à l'allée d'accès principale et deux ailes latérales. Elle comporte un étage. Elle présente en outre d'intéressants piliers de tuffeau aux chapiteaux sculptés, tant dans la cour qu'au portail extérieur donnant sur la rue saint Gilles.

Au cours du XIXe, le Clos Saint Gilles (ou Villa Saint Gilles), a eu un temps la vocation de pension de famille, le propriétaire étant alors M. Mongendre, maire de Saint Christophe. ".

Lionel présente l'exposition située auprès du pressoir
Lionel présente l'exposition située auprès du pressoir
Lionel présente l'exposition située auprès du pressoir

Lionel présente l'exposition située auprès du pressoir

Outils en lien avec le travail de la vigne et du vin

Outils en lien avec le travail de la vigne et du vin

L’exposition

Au début du XXe, la demeure a été habitée par des négociants en vin, ainsi que le témoigne la présence d'un ancien pressoir toujours en état dans une des granges, ainsi que des fûts sculptés reposant sur des coussins sur les piliers d'entrée de la propriété. À noter que le terroir du Clos Saint Gilles figure dans l'AOC " Coteaux du Loir. »

Ces caractéristiques ont été utilisées par Lionel Royer, membre de l’association, pour réaliser une exposition rappelant toute l’activité liée à la vigne qui a régné durant de nombreuses années sur le territoire de la commune du XIXe à la première moitié du XXe siècle. Il y eut jusqu’à 29 patrons vignerons en 1866. En 1975, il n’en restait plus qu’un. Il en fut de même pour les tonneliers : 5 en 1866, 2 en 1936 et aucun en 1975. En 1836, la vigne couvrait 132,5 ha répartis sur 616 parcelles. Aujourd’hui, elles ont presque toutes été arrachées.

À côté des tableaux relatifs à cette activité quasi disparue, de nombreux outils et objets liés au travail de la vigne et du tonnelier étaient exposés et Lionel se faisait un plaisir d’expliquer, de commenter, de présenter l’ensemble du matériel et de répondre aux questions des personnes intéressées.

La convivialité est toujours présente lors des manifestations d'Histoire et Patrimoine. Merci à Jean et à Thierry
La convivialité est toujours présente lors des manifestations d'Histoire et Patrimoine. Merci à Jean et à Thierry
La convivialité est toujours présente lors des manifestations d'Histoire et Patrimoine. Merci à Jean et à Thierry
La convivialité est toujours présente lors des manifestations d'Histoire et Patrimoine. Merci à Jean et à Thierry
La convivialité est toujours présente lors des manifestations d'Histoire et Patrimoine. Merci à Jean et à Thierry

La convivialité est toujours présente lors des manifestations d'Histoire et Patrimoine. Merci à Jean et à Thierry

La convivialité

Dans ce cadre idyllique, une table, supervisée par Dominique et David, installée à l’ombre d’un tilleul et d’un superbe magnolia, présentait les publications de l’association mais invitait aussi les très nombreux visiteurs en restant dans le thème de la visite, à déguster quelques grappillons de raisin muscat et de se désaltérer avec un peu de jus de pomme local, les pommiers ayant depuis plusieurs années prit la place des vignes.

Pour les organisateurs, cette journée qui a déplacé 169 visiteurs (Brigitte tenait une comptabilité très précise) fut une vraie réussite. Les gens paraissaient très heureux de leur visite et ne semblaient pas vraiment pressés de quitter les lieux.

Ascott et Virgule avaient mis leur tenue de gala pour vous recevoir. Ils vous disent au revoir !
Ascott et Virgule avaient mis leur tenue de gala pour vous recevoir. Ils vous disent au revoir !

Ascott et Virgule avaient mis leur tenue de gala pour vous recevoir. Ils vous disent au revoir !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans patrimoine
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 11:39
Spectacle et dédicace pour cette inauguration
Spectacle et dédicace pour cette inauguration

Spectacle et dédicace pour cette inauguration

Comme chaque automne, la Maison des écritures a décidé d’accueillir en résidence une auteure francophone. Cette année, c’est Monique Durand, auteure et journaliste, originaire de Montréal. Aujourd’hui journaliste indépendante, elle sillonne le monde et rédige des articles pour le quotidien montréalais « le Devoir ».

Titulaire du prix Jules-Fournier, pour l’ensemble de son œuvre dans la presse écrite canadienne, depuis 2014, le jury n’a pas hésité à dire d’elle : « Monique Durand fait entrer la littérature dans le journalisme. »

Samedi soir, se tenait l’inauguration de la résidence de cette auteure, à la salle Armand Moisant. Elle va vivre pendant trois mois au presbytère de Neuvy-le-Roi. C’est là qu’elle écrira son prochain roman.

Durant la soirée, elle a lu des extraits de quelques-unes de ses œuvres : "Eaux", "La Femme du peintre" et "Le Petit Caillou de la mémoire". En accompagnement de ces lectures, des airs de Mozart, Rossini, Donizetti… proposés par le duo Aria Magenta, composé de Marlène Guichard et Marie Perrin magnifiaient les descriptions imagées des personnages évoqués.

Ce moment d’émotion fut suivi d’une séance de dédicaces et de d’échanges dans la bonne humeur avec le public.

Pendant sa période de résidence, Monique Durand aura un programme assez chargé, plusieurs rencontres étant prévues sur le territoire et au-delà.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans livres
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages