Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 17:15

Avec Bouge ton bled, c'est reparti pour une nouvelle saison

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 17:10
Le rémouleur et son premier client

Le rémouleur et son premier client

Petit événement vendredi soir, sur la place Jehan d’Alluye, parmi les commerçants habituels du marché de Saint-Christophe, un nouveau camion était installé avec, écrit en grosses lettres, le mot « Affûteur ».

Il y a déjà quelques temps que trottait dans la tête de Franck, le boucher, l’idée de proposer à son affûteur, Philippe Delaunay, artisan rémouleur, de venir s’installer sur la place, pendant le marché, et de proposer ses services. Son idée a donc abouti et le rémouleur était présent vendredi soir pour la première fois sur la commune.

Tourangeau de base comme il se définit lui-même, Philippe Delaunay a vécu à Tours puis à Sonzay, ce qui fait qu’il connaît bien le nord Touraine. Il vit maintenant dans le sud Sarthe, à Savigné-sous-le-Lude.

Depuis quand exercez-vous ce travail ?

J’ai longtemps été employé dans le service à la personne, puis, j’ai décidé de me lancer dans un « vieux métier devenu une nouvelle profession : rémouleur. » Ça fait exactement 2 ans aujourd’hui que j’ai fait mon premier marché. C’était le 14 octobre 2014.

En quoi consiste votre métier et avec qui travaillez-vous ?

Historiquement, le rémouleur était la personne chargée de repasser (affûter) les outils coupants des commerçants et des ménagères, mais aussi les poignards et épées de la bonne société. Il travaillait dans la rue, arpentant les villes avec un chariot équipé d'une meule, qu'il actionnait avec les pieds.

Aujourd'hui, cette profession s'est modernisée mais je la pratique toujours dans les règles de l'art et suivant le principe de l'affûtage sur meule à eau.

Je travaille avec beaucoup de professionnels exerçant des métiers très divers : restaurateur, boucher, coiffeur, jardinier, menuisier et autres utilisateurs d’outils coupants ou des particuliers qui souhaitent prendre soin de leur matériel.

En fait, je me charge de l’affûtage-rémoulage de tous types d'outils et d’objets coupants et tranchants : Ustensiles de cuisine : couteaux, couteaux crantés, céramiques, etc.

Métiers de l'artisanat : ciseaux à bois, de coiffure et couture, fer de rabots et dégauchisseuse, lame de scie circulaire carbure et autres etc.

Outils de jardinage : taille-haies, sécateurs, cisaille, serpe, faucille, lame de tondeuse, chaine de tronçonneuse etc. et bien d’autres outils tranchants et coupants.

Où peut-on vous rencontrer ?

Je suis présent sur de très nombreux marchés  de la Sarthe comme Pontlieue, La Flèche, Fresnay-sur-Sarthe,… sur l’Indre-et-Loire à Château-la-Vallière, Savigné-sur-Lathan, …. Et dans le Maine-et-Loire à Noyant, Beaugé,…

Je suis aussi présent sur des parkings de centres commerciaux au Mans, au Lude,..

J’ai aussi plusieurs dépôts relais comme à la mercerie I dé Fils à Neuillé-Pont-Pierre.

Nous ne sommes pas nombreux à exercer ce métier. L’an dernier, j’ai parcouru 45 000 km.  Je suis partenaire affûteur du syndicat des boucheries de la Sarthe et c’est comme ça que j’ai fait la connaissance de Franck. J’entretiens son matériel depuis un an.

Pendant que nous bavardions, un premier client, venu de Saint-Paterne, est arrivé avec une provision de couteaux et canifs à aiguiser.

« Il y a longtemps que je cherchais à faire affûter mes couteaux car j’y tiens beaucoup. Aussi, je profite de l’aubaine. »

Si une clientèle se manifeste, Philippe Delaunay pourrait être présent une fois par trimestre sur le marché de Saint-Christophe auprès des commerçants habituels. Alors, n’hésitez pas à lui amener vos objets tranchants et coupants ! Et, il peut aussi refaire des clés.

Ses coordonnées :

SARL PH-AFFUTAGE

72800-Savigné-sous-le-Lude

06 61 44 24 32

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 10:10
Les box-tourisme arivent dans les villages

Lors du bilan réalisé sur le point info tourisme situé durant l’été à la chapelle Saint André à Neuvy-le-Roi, Maxime Guinard, agent territorial de la communauté de communes du Pays de Racan en charge de développer le tourisme, avait annoncé la seconde étape de son action : « des box-tourisme seront installées dans chaque village du territoire avec des documents à disposition : dépliants culturels et sportifs. »

On peut constater que c’est désormais chose faite. Par exemple, ici, sur la place Jehan d’Alluye, de Saint-Christophe, en plein cœur du village, cette box-tourisme renferme les dépliants culturels édités par la CCPR pour annoncer les différentes programmations prévues jusqu’à la fin de l’année sur l’ensemble du territoire. Ce support, aux très nombreuses cases, est à la disposition des associations pour y déposer leurs flyers et annoncer ainsi leurs prochaines manifestations.

Espérons que chacun saura en faire bon usage et respectera ce nouveau moyen de communication.

Les box-tourisme arivent dans les villages
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans informations
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 16:11
Week-end de la mémoire et de l'oubli à Neuvy-le-Roi

Vendredi 14 octobre, à 20h30 Still Alice 1h 39, De Richard Glatzer avec Julianne Moore, Kristen Stewart, ...

Genre: Drame

Mariée, heureuse et mère de trois grands enfants, Alice Howland est un professeur de linguistique renommé. Mais lorsqu'elle commence à oublier des mots et qu'on lui diagnostique les premiers signes de la maladie d'Alzheimer, les liens entre alice et sa famille sont mis à rude épreuve. Effrayant, bouleversant, son combat pour rester elle-même est une magnifique source d'inspiration.

Tarifs : + de 18 ans : 6.50€ / - de 18 ans : 5.50€ / - de 14 ans : 4€

Week-end de la mémoire et de l'oubli à Neuvy-le-Roi

Samedi 15 octobre, à 20h30 "Blanches" de Fabrice Melquiot par l'Atelier des Actes.

Ouais, petite fille rêveuse et flegmatique passe le plus clair de son temps avec sa Mémé Blanche, son excentrique grand-mère. Depuis la mort de Pépé Lulu, Mémé Blanche commence sérieusement à dérailler ! Mémé Blanche aurait une chose dans la tête, ce "truc au nom bizarre". Mémé Blanche, elle, prétend plutôt que c'est Léon Zitrone qui la lui a volée.

Ce dialogue, drôle et touchant, met des mots simples et tendres sur la maladie d'Alzheimer.

Durée : 1h20 Tarifs : 8€ - 5€ tarif réduit et gratuit pour les moins de 6 ans.

Réservations : 06 08 96 65 85 ou l.bacquie@free.fr

.

Ces deux évènements ont lieu à la Salle Armand Moisant de Neuvy-le-Roi dans le cadre du week-end de la mémoire et de l'oubli

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans spectacle
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 15:53
Soirée moules frites à Saint-Paterne-Racan

Pensez à réserver assez tôt !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie associative
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 14:15
Prêts pour suivre la conférence
Prêts pour suivre la conférence

Prêts pour suivre la conférence

Samedi soir, la salle Beau Soulage de Saint-Christophe, était décorée aux couleurs de l’automne et, une photo de Malaury, parti rejoindre les étoiles en décembre dernier, rappelait que l’association qui porte son nom, poursuivait l’action entamée il y a maintenant 12 ans pour aider la recherche médicale dans sa lutte pour le syndrome de Lesch Nyhan et la dystonie dont souffrait Malaury mais aussi toutes les recherches pouvant faire avancer la médecine dans le traitement de maladies rares et souvent orphelines.

Odile Gourdon, maman de Malaury et présidente de l’association ouvrit la soirée en adressant des remerciements à tous ceux qui restent fidèles à l’association, à la municipalité pour le prêt de la salle et à son invité pour tout l’accompagnement dont il les a gratifiés tout au long de la maladie de Malaury. « Malaury est parti mais il nous a demandé de continuer. L’an dernier à cette époque, il était hospitalisé. Jusqu’à ses 18 ans, il a été à plusieurs reprises hospitalisé à Clocheville avec le professeur Castelnau. C’est lui qui nous avait donné ce conseil : Faites avec Malaury comme avec n’importe quel enfant.  Il nous a beaucoup aidés et de longues amitiés se sont créées pendant 10 ans. L’arrivée en médecine adulte s’est faite dans la douceur grâce à tout le travail fait avec les différentes équipes et Internet qui a permis un suivi parfait du dossier dans tous les services. » Puis s’adressant directement à Pierre Castelnau, elle ajouta : « Pour nous, vous avez été un guide. Malaury a toujours été reconnaissant pour le personnel soignant qui s’est occupé de lui. D’ailleurs, quand il avait un problème, il disait toujours Appelle Pierre .»

Ce petit discours empreint de beaucoup d’émotion achevé, la soirée put débuter et comme d’habitude, elle s’est déroulée en trois temps forts.

La recherche médicale, point d'orgue de la soirée Malaury
La recherche médicale, point d'orgue de la soirée Malaury

La conférence

Animée par le professeur Pierre Castelnau, neuropédiâtre à l’hôpital Clocheville de Tours, elle réunit une centaine de personnes. Le thème de sa conférence portait sur l’enfant et le handicap et s’intitulait « Comment prend-on en charge le handicap ? ».

La charte Romain Jacob fait reconnaître les droits des patients en état de handicap. Il présenta rapidement les différentes formes de handicap, de celui qui est très visible à ceux qui n’apparaissent pas. Pour traiter certaines formes de handicap, il préconise l’utilisation de l’hypnose ou de l’art thérapie. « Malaury appréciait beaucoup l’art thérapie qu’il a eu l’occasion de pratiquer à l’IME de Ballan-Miré. »

Pour lui, utiliser cette méthode avec les enfants classés TDAH (trouble déficient de l’attention avec ou sans hyperactivité) donne de bons résultats et arrive à rétablir l’estime de soi très souvent mise à mal par le rejet des autres. Des recherches sont en cours pour trouver des médicaments qui pourraient agir sur ces patients.

À Clocheville, deux petits robots humanoïdes permettent avec les enfants des interactivités ludiques et cognitives. L’arrivée d’un troisième robot est prévue mais le problème, c’est le coût important. Il termina son exposé par ces mots : « Il faut changer notre regard sur le handicap ! »

Moment très important de la soirée : la remise des chèques
Moment très important de la soirée : la remise des chèques
Moment très important de la soirée : la remise des chèques
Moment très important de la soirée : la remise des chèques
Moment très important de la soirée : la remise des chèques

Moment très important de la soirée : la remise des chèques

Après les nombreux applaudissements du public, Odile s’approcha du conférencier accompagnée de trois jeunes filles qui, en maternelle, étaient en classe avec Malaury, à Saint-Christophe, Julie, Laura et Maëlle et qui sont présentes chaque année. Elles ont toujours eu un rôle très important puisqu’elles accompagnaient Malaury lors de la remise du chèque que l’association offrait pour la recherche médicale. C’est donc sans lui, que cette année elles étaient porteuses de deux chèques, l’un pour le professeur Castelnau d’un montant de 3 500 € qui pourra aider à l’achat du petit robot et l’autre de 6 500 € pour le docteur Irène Céballos qui travaille sur le syndrome de Lesch Nyhan.

Pour détendre un peu l’atmosphère, un apéritif était offert à tous les participants dont le nombre grossissait avec l’approche du repas.

Les convives pendant le repas
Les convives pendant le repas
Les convives pendant le repas
Les convives pendant le repas

Les convives pendant le repas

Vers 20 h 30, 320 convives étaient installés tout autour de la salle pour déguster un succulent cassoulet préparé par Joël, cuisinier bénévole, avec l’aide des nombreux bénévoles de l’association, certains ayant revêtus pour l’occasion une tenue rappelant celle de certains humoristes bien connus à la campagne.

La Bande à Ménard et deux humoristes locaux
La Bande à Ménard et deux humoristes locaux

La Bande à Ménard et deux humoristes locaux

Durant le repas, la Bande à Ménard, groupe musical familial, interpréta plusieurs chansons très appréciées du public en s’accompagnant à la guitare.

Moment de reconnaissance et de remerciements envers les bénévoles
Moment de reconnaissance et de remerciements envers les bénévoles
Moment de reconnaissance et de remerciements envers les bénévoles

Moment de reconnaissance et de remerciements envers les bénévoles

Un petit intermède avant la dernière animation permit à la troupe des petites mains de monter sur scène. Elle fut accueillie par un tonnerre d’applaudissements qui en dit long sur la motivation des personnes présentes quant au soutien apporté à l’association Malaury.

La vente de quelques billets de tombola permit aux heureux gagnants de repartir avec un souvenir de la soirée.

Coluche, Claude François et ses Claudettes sur scène
Coluche, Claude François et ses Claudettes sur scène
Coluche, Claude François et ses Claudettes sur scène

Coluche, Claude François et ses Claudettes sur scène

Le spectacle

Pour terminer cette manifestation dans la bonne humeur, l’humoriste, chanteur, imitateur, Pascal Fleury, divertit le public par quelques boutades et traits d’humour sur l’actualité politique avant de se lancer dans l’imitation de quelques chanteurs ou acteurs en invitant le public à participer.

Et, comme pour Cendrillon, quand minuit arriva, vint le moment de se séparer en se donnant rendez-vous, à la même époque en 2017 pour continuer le combat contre les maladies rares en aidant la recherche.

Le sourire de Malaury

Le sourire de Malaury

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans solidarité
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:06
Un rassemblement de belles voitures
Un rassemblement de belles voitures

Un rassemblement de belles voitures

 Une grande effervescence régnait dimanche dernier vers 12 h au point info tourisme de la Roche Racan où plus de 35 véhicules du nouveau club TAG (Touraine Alpine Gordini) venaient d'arriver.

Une première au Pays de Racan ! Ces voitures des années 80 toutes plus belles les unes que les autres constituaient un plateau très rare que les visiteurs ont admiré pendant quelques heures sur le parking. Cette venue avait été négociée par Jacky Orgeur, président de l'AVE, il y a plusieurs mois déjà.

Parti de Cléré-les-Pins vers 9 heures, ce premier rallye touristique restera un grand souvenir pour tous les participants. Après avoir traversé les communes du canton de la Castelvalérie, ce fut autour du Pays de Racan avec Saint-Aubin-le-Dépeint, Saint-Christophe-sur-le-Nais et le point info tourisme de Saint-Paterne-Racan, où avait lieu le repas à l'Auberge de l'Escotais ce qui leur permit de déguster les spécialités du terroir, que se déroula le périple.

À 14 h 30, le cortège repartit pour Rillé et son petit train touristique avant le retour à Cléré après un périple de 120 km.

Le club qui compte 40 adhérents a été créé le 16 mars 2016 par son président actuel Claude VERON qui n’hésita pas à lancer un appel : « Si vous possédez une Renault Alpine, une Renault Gordini , venez rejoindre le club TAG de Cléré-les-Pins. »

Les participants au rallye devant le point info tourisme de la Roche Racan

Les participants au rallye devant le point info tourisme de la Roche Racan

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans tourisme
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 15:36
La chapelle saint André a servi de point info tourisme durant l'été

La chapelle saint André a servi de point info tourisme durant l'été

La saison estivale est bien achevée et Maxime Guinard, agent en charge du développement touristique sur la CCPR, a dressé le bilan de cette première saison. Nous l’avions rencontré au début de l’été, lors de l’ouverture du point info tourisme installé à la chapelle Saint André de Neuvy-le-Roi. C’est avec le sourire qu’il a communiqué les différents résultats.

Ce point info tourisme ouvert pendant vingt-cinq journées en juillet et en août a reçu 348 visiteurs, soit une fréquentation moyenne d'environ quatorze visiteurs par jour, avec un pic enregistré le 7 août lors de la présentation de l'exposition « Hommes et femmes de savoir-faire en Pays de Racan ».

Les enquêtes réalisées ont montré que 50 % des visiteurs étaient des locaux, ensuite viennent des touristes de la vallée du Loir et enfin des gens de passage ou des personnes qui viennent rendre visite à de la famille dans les environs.

Pour ce qui est des trois journées découvertes en Pays de Racan, le bilan est là aussi, plutôt positif. Voici ce qu’en dit Maxime : « Nous avons eu une grosse fréquentation lors de la soirée théâtre à Épeigné-sur-Dême en juillet dernier et lors de la visite patrimoine à Neuvy-le-Roi, Bueil-en-Touraine et la " Nuit des étoiles " en août. Seule la première journée à la Clarté-Dieu a rencontré moins de succès car peut-être placée un peu trop tôt dans le calendrier. On compte entre 350 et 400 participants pour l'ensemble de ces journées ».

L’autre point info tourisme installé à la Roche Racan fonctionne en libre-service sous la surveillance de l’AVE et de son président Jacky Orgeur. Celui-ci estime que 3500 visiteurs sont passés sur le site depuis le début de l’année. « Notre tourisme commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre. Nos touristes sont essentiellement des visiteurs à la journée : marcheurs, cyclistes, motards, participants de rallyes… Nous n'avons pas de pic de fréquentation, c'est le temps qui décide. Ce lieu manque encore d'informations, avec un panneau du Pays de Racan donnant la position des commerces, des producteurs, des hébergements, du patrimoine et des loisirs situés sur le territoire. »

L'AVE propose pour les groupes, sur rendez-vous, une dizaine de sites à visiter (château de la Roche-Racan, l'abbaye de la Clarté-Dieu, la collégiale de Bueil, l'usine de champignons, le bio gaz…)

Prochaine action prévue : des box-tourisme seront installés dans chaque village du territoire avec des documents à disposition : dépliants culturels et sportifs.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans tourisme
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 08:23
De futurs lecteurs pour les ouvrages de Pierre Orgeur, à droite.
De futurs lecteurs pour les ouvrages de Pierre Orgeur, à droite.

De futurs lecteurs pour les ouvrages de Pierre Orgeur, à droite.

En ce samedi matin, les lecteurs sont venus nombreux rencontrer Pierre Orgeur qui dédicaçait ses deux premiers livres. Ce néo-écrivain n’était pas, de par sa formation, vraiment destiné à écrire. Alors, comment en est-il venu là ?

Son histoire

Il est né en 1944, à Saint-Paterne-Racan, dans une famille de paysans comme il aime le dire. Enfant, il n’avait qu’un souhait, travailler à la ferme comme ses parents. Mais, le destin va en décider autrement. À 14 ans, un drame terrible va toucher sa famille. Sa sœur aînée, âgée de 25 ans, va décéder dans un accident alors qu’elle raccompagnait sa grand-mère. Ce drame va ébranler la famille et ses parents, très secoués, ne vont pas attendre que Pierre ait l’âge de reprendre la ferme, ils décident de partir. Pierre va alors poursuivre ses études d’abord au lycée agricole de Fondettes puis à celui de Montargis.

Durant sa vie active, il travaillera à la recherche agronomique à l’INRA. Il est très impliqué dans la vie et le milieu associatif de sa commune : Chanceaux-sur-Choisille. Arrivé à l’âge de la retraite, il s’est fixé deux objectifs : se mettre à l’écriture et apprendre la musique. Ces deux objectifs sont atteints puisqu’il vient de publier deux ouvrages et qu’il fait désormais partie de la fanfare de sa commune.

Comment vous est venue l’idée d’écrire ?

Je souhaitais réaliser un petit livre destiné à la famille, en témoignage de ce que fut la vie de mes ancêtres paysans mais je n’avais pas du tout dans l’idée de le publier. Lorsque mon premier ouvrage « Une famille tourangelle » fut achevé, je l’ai donné à ma femme pour qu’elle le lise et elle m’a dit : « C’est très bien. Il faudrait qu’il puisse être lu par plus de monde. » Ma fille, professeur de lettres, décida après l’avoir lu : « C’est un témoignage très intéressant, il faut qu’il soit publié. » Je me suis alors adressé à un cousin qui habite à Onzain et qui a déjà publié quelques textes. Il m’a mis en relation avec son éditeur « Le Huchet d’Or Éditions » à Blois qui, après lecture de mon livre m’a donné son accord. À partir de ce moment, j’ai eu un gros travail de correction à faire : des phrases trop longues à reformuler, trop d’adverbes, la ponctuation… Et, enfin, mon premier livre est sorti de l’imprimerie.

À ce jour, j’en ai vendu près de 700. Mes lecteurs m’ont dit : « C’est très bien mais on reste sur notre faim. Il faut écrire la suite." C’est ce que j’ai fait durant l’hiver dernier (un hiver pour chaque livre). Pour celui-ci, j’ai eu moins de problèmes de correction, j’avais maintenant un peu plus d’expérience. J’en ai déjà vendu 250. Je vais participer prochainement à la foire aux livres d’Onzain.

Dans ma commune, un livre a été édité et j’ai participé à sa rédaction en traitant le sujet relatif à l’histoire de l’agriculture sur Chanceaux.

Avez-vous d’autres projets ?

J’ai un troisième livre en préparation, plutôt un roman. Ce sera pour cet hiver. Mais je ne veux pas dévoiler mon sujet.

Nous avons arrêté là nos bavardages car plusieurs personnes attendaient pour que l’auteur leur dédicace ses ouvrages. Pierre Orgeur n’a pas le temps de s’ennuyer avec une retraite aussi bien remplie mais il s’est se réserver tout de même un peu de temps pour ses enfants et petits-enfants.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans livres
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 08:14
Une soirée de détente en perspective
Une soirée de détente en perspective

L'automne est là. L'association "Autour de la collégiale vous propose une soirée dans une cave au coin du feu. Pensez à réservez votre soirée du vendredi 21 octobre !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans contes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages