Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2023 4 30 /11 /novembre /2023 14:49
Saint-Paterne-Racan : Marché mensuel
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2023 4 30 /11 /novembre /2023 14:45
Saint-Paterne-Racan : Animations "Téléthon"
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2023 3 29 /11 /novembre /2023 09:13
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Cinéma "Monsieur le Maire"
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Cinéma "Monsieur le Maire"
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2023 2 28 /11 /novembre /2023 18:06
Saint-Paterne-Racan : Ateliers au multimédia, programme de décembre

Atelier SMARTPHONE : les jeudis 7, 14 et 21 décembre de 14 h à 16 h

Café-conseil : Communiquer avec vos proches le mardi 12 décembre de 15 h à 17 h

Animations gratuites

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2023 6 25 /11 /novembre /2023 16:37

Vendredi soir, l’espace culturel accueillait la troisième conférence de l'année de l’association « Histoire et Patrimoine »  :  sujet abordé « Les coiffes tourangelles ». C’est Catherine Trotin, entrée récemment dans le conseil d’administration, qui a proposé ce sujet. Professeure de mode à l’IFA (International Fashion Academy) Paris, elle s’intéresse à l’histoire des costumes au cours des âges.

Un aperçu du public
Un aperçu du public
Un aperçu du public

Un aperçu du public

Mais, avant de lui laisser la parole, Philippe Larus, président de l’association, souhaita la bienvenue au nombreux public, remercia la municipalité pour le prêt de la salle tout au long du week-end et excusa certaines personnes qui n’avaient pu se déplacer. Avec l'aide de la conférencière, il présenta les nouvelles plaquettes éditées par l’association au cours de cette année 2023.

Philippe et Catherine lors des préliminaires
Philippe et Catherine lors des préliminaires

Philippe et Catherine lors des préliminaires

Après ces quelques mots, Catherine put prendre le micro pour présenter son travail et le déroulé de la soirée.

Elle a décidé de se focaliser plus particulièrement sur un aspect du costume tourangeau, ses coiffes dans toutes leurs diversités car, pour elle, elles font partie de l’identité de notre région. « Simples certes, mais si délicates elles m’ont attirée depuis mon enfance. Ma grand-mère paternelle en avait une petite collection cachée dans un sac au fond d’un placard : des oubliées d’un temps passé maintenant révolu mais que j’ai voulu remettre au goût du jour et analyser. Grande oubliée dans la promotion des savoir-faire régionaux et souvent associée à un passé et à un folklore qui ne fait pas rêver les jeunes générations, la coiffe tourangelle est pourtant un objet historique français passionnant et dans sa simplicité stylistique et dans la complexité des techniques employées, malheureusement en voie de disparition.»

Pour présenter son travail, Catherine a prévu 3 grandes parties.

Première partie :

L’analyse du bonnet tourangeau comme objet : son anatomie, sa forme, sa composition, ses fonctions.

Deuxième partie :

Ancrage de cet objet de mode dans son contexte social, économique et historique.

Troisième partie

L’imaginaire lié à la représentation de la Tourangelle dans l’inconscient régional mais aussi lié à une certaine identité culturelle régionale.

Notre conférencière, Catherine Trotin
Notre conférencière, Catherine Trotin

Notre conférencière, Catherine Trotin

Déroulement de la conférence

Après avoir déterminé s’il fallait utiliser le mot « bonnet » ou « coiffe » pour cette coiffure sachant que les deux mots font référence à un accessoire de tête, destiné à protéger, cacher, embellir la tête et les cheveux, la conférence proprement dite a pu débuter ! Ces couvre-chefs sont aussi des marqueurs sociaux. Il semblerait qu’il y ait une possible hiérarchie : le bonnet pouvant être considéré comme une forme de coiffe, donnant une précision sur la forme de cette coiffe. La période de son apparition dans le vocabulaire, le Moyen Âge, voit naître une diversification dans l’habillement.

Pour notre conférencière, quelle appellation utiliser ? « Et bien cela dépend : si nous faisons référence à la forme, dans ce cas nous parlerons de « bonnet » tourangeau, mais si nous faisons référence à un type de coiffure portée uniquement par les femmes, dans ce cas-là nous parlerons de « coiffe » tourangelle. »

Quelques belles coiffes tourangelles !
Quelques belles coiffes tourangelles !
Quelques belles coiffes tourangelles !

Quelques belles coiffes tourangelles !

C’est donc de la coiffe tourangelle qu’il a été question dans cette conférence. Une coiffe se compose de 3 parties : le fond (à l’arrière), la passe en avant et la lite sur la partie avant sans oublier le cordon de serrage qui permettra de fixer la coiffe sur la tête.

Tissus, dentelles et broderies

Ces coiffes sont confectionnées en tulle, mousseline et soie pour le nœud. On y ajoute ensuite de la dentelle de Valenciennes et des broderies. Le ruban n’apparaît qu’à la fin du XIXe siècle et permet de cacher le cordon de serrage.

C’est vers 1870 qu’apparaît la broderie de Touraine. Son point est plus gros et les motifs représentés sont principalement des fleurs, dont le cœur, les boutons ou les feuilles vont être ornés de dentelle de Valenciennes

L’entretien de la coiffe requiert des techniques particulières. Il convient de démonter les différentes parties du bonnet en décousant la lite de la passe et du fond. Pour être sûr de bien la remonter à l’identique, il ne faut pas oublier de la mesurer dans sa totalité, ainsi que de mesurer la longueur des côtés « paillés » et celle du côté plat.

L’évolution de la coiffe

La première phase correspondrait au Premier Empire, au tout début du XIXe siècle, où l’on voit les premières broderies apparaître sur les bonnets. Le bonnet est composé de deux parties : le fond et la passe. Sa forme générale prend celle d’une ogive.

À partir de 1830, la mousseline fait son apparition comme matière principale pour le fond et la passe. La broderie évolue et on parle de broderie fine avec incrustation de jours à fils tirés. Les motifs les plus courants sont des motifs floraux, fleurs des champs comme fleurs des jardins

La fin du XIXe siècle voit l’âge d’or de ce bonnet. Après 1870, une nouveauté fait son apparition dans le bonnet tourangeau : la broderie de Touraine avec le motif de la rose de Vouvray et le ruban de soie.

Mais dès le début du XXe siècle, moins de femmes portent la coiffe et lors de la Première Guerre Mondiale, seules les vieilles femmes continuent à porter le bonnet. La jeune génération, quant à elle, préfère les chapeaux et la mode de Paris. C’est la fin d’une époque, la fin d’une mode.

Les différentes parties de la coiffe

Les différentes parties de la coiffe

La coiffe tourangelle, marqueur social et système de communication non verbale

Juste en voyant une personne, du moins dans le passé, et sans avoir à lui parler, il était possible de déterminer son statut social, son genre, son appartenance religieuse, sa disponibilité (mariée, célibataire, veuve), son appartenance à un groupe ou son exclusion de ce groupe et même sa profession.

Si vous portiez un vêtement en soie avec une cravate brodée, vous faisiez partie de l’élite. Si vous portiez un vêtement en grosse laine, rapiécé, en lin ou en chanvre, vous faisiez partie d’une sous-catégorie de la société.

Le vêtement, la parure ne sont jamais anodins et ce, peu importe le siècle ou le type de société.

Quel symbolisme se cache sous cette coiffe ?

En dehors d’être très jolies, les broderies représentées sur le fond de la coiffe ont toutes une signification, que ce soit dans leur nombre mais également dans le type de dessin représenté. Le symbolisme traduit souvent une dimension religieuse reliée au nombre 7 et ses multiples ! Ce n'est pas le seul nombre attaché au symbolisme. Les nombres 1 et 2 y sont aussi liés.

Les broderies ne sont pas anodines. Ces principaux dessins font explicitement référence au cadre champêtre du bonnet tourangeau tout en soulignant son origine géographique et sociale et ses croyances : la Touraine, pays de vignobles et de terres fertiles, pays de paysans et de vignerons.

La portée symbolique du bonnet

Une coutume paysanne remontant à la nuit des temps et certainement aiguisée par le Christianisme, voulait qu’une femme ne se montre jamais « en cheveux » ! De nos jours, dans certaines religions, les femmes doivent encore cacher leurs cheveux sous des voiles…

Admirez les fonds de coiffes brodés avec des motifs champêtres
Admirez les fonds de coiffes brodés avec des motifs champêtres
Admirez les fonds de coiffes brodés avec des motifs champêtres

Admirez les fonds de coiffes brodés avec des motifs champêtres

Pendant un peu plus d’une heure, la conférencière a su tenir son public en haleine, avec ce sujet très documenté, bien illustré et assez original.

La partie conférence est épaulée par une exposition présentant des coiffes et bonnets tourangeaux ainsi que des photos et cartes postales anciennes.

Pendant que de petits groupes se formaient pour discuter, David, le trésorier de l’association, présentait les publications d’Histoire et Patrimoine et, était prêt à enregistrer de nouvelles adhésions. Quant à Catherine, elle s’est prêtée volontiers à des explications particulières concernant les broderies sur les coiffes exposées.

Petites discussions à l'issue de la conférence et explications supplémentaires apportées par Catherine
Petites discussions à l'issue de la conférence et explications supplémentaires apportées par Catherine
Petites discussions à l'issue de la conférence et explications supplémentaires apportées par Catherine

Petites discussions à l'issue de la conférence et explications supplémentaires apportées par Catherine

David présente les publications de l'association
David présente les publications de l'association

David présente les publications de l'association

Cette exposition est visible les samedi 25 et dimanche 26 novembre de 15 h à 18 h. Et, pour des brodeuses en devenir, des ateliers animés par Catherine, seront ouverts les samedi et dimanche après-midi, pour créer des motifs décoratifs de fond de coiffe, broder au point de tige et s’essayer au port de la coiffe.

Quelques brodeuses en devenir !
Quelques brodeuses en devenir !
Quelques brodeuses en devenir !

Quelques brodeuses en devenir !

Un premier week-end hivernal au cours duquel ces nombreuses activités d’intérieur furent très appréciées. Et, comme pour chacune des conférences proposées par « Histoire et Patrimoine », une plaquette très documentée permettra aux adhérents de se remémorer l’ensemble de la conférence en beaucoup plus détaillée.

À l’issue de cette brillante prestation, tout le monde a été invité comme à l’accoutumée, à partager le verre de l’amitié pour prolonger agréablement cette soirée.

Moments d'échanges autour du verre de l'amitié
Moments d'échanges autour du verre de l'amitié
Moments d'échanges autour du verre de l'amitié

Moments d'échanges autour du verre de l'amitié

Que toutes les personnes qui ont prêté du matériel ou/et apporté leur aide soient assurées des remerciements de Catherine et de l’association H&P.

Contact :

Tél : 02 47 29 33 18 ; mail : hp.scsln@gmail.com

Site : https://histoire-patrimoine.jimdofree.com

Adhésion : 8 € pour une personne et 12 € pour un couple

L’assemblée générale de l’association est fixée au 27 janvier 2024 à 17 h, dans la salle du Foyer.

 

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2023 3 22 /11 /novembre /2023 09:57

Communiqué de Presse 

PUBLIC EN HERBE

Programmation Jeune Public à la Campagne.

L’association Cultur’O pré, en partenariat avec le Conseil Départemental d'Indre et Loire,

la Région Centre, la Communauté de Communes Gâtine Racan 

Vous présente dans le cadre de la saison culturelle familiale « Public en Herbe »

DIMANCHE 10 DECEMBRE 2023

Salle socio culturelle–

ST CHRISTOPHE SUR LE NAIS À 17H0

Saint-Christophe-sur-le-Nais : Spectacle - Cirque Gones « Kitchenette »

Cirque Gones « Kitchenette »

Nouveau cirque chocolaté !

Dans une petite cuisine de poche, deux artistes circassiens mêlent techniques de cirque, théâtre et mime pour nous livrer la recette d’un spectacle doux comme un dessert… « Kitchenette » est réalisé par des professionnels : tout jonglage d’œufs, lancers de paquet de farine et sauts périlleux de sucre est déconseillé pour les novices ! Un spectacle à voir et à déguster tous ensemble !

Spectacle TOUT PUBLIC

Renseignements : culturopre@gmail.com- 07.66.19.39.24

Tarif unique de 6€ par personne sur la billetterie en ligne disponible sur le site internet de l’association et 7€ sur place le jour du spectacle.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2023 7 19 /11 /novembre /2023 10:20
Rouziers-de-Touraine : Assemblée générale de l’Association Citoyenne Gâtine-Racan

Petit historique

Cette association s’est créée en 2021 au moment où la Communauté de Communes Gâtines-Racan a instauré une TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères) basée sur la valeur du foncier en remplacement de la REOM (redevance pour l’enlèvement des ordures ménagères). L’augmentation très importante qui s’ensuivit créa une forte inquiétude au niveau de la population. Le but fixé par le « Collectif» premier dénominatif  de l’association actuelle, était d’amener les élus à revoir leur position en optant pour une REOMI, redevance incitative basée sur le volume des déchets et non sur la valeur foncière de l’habitat, solution que les élus ne souhaitent pas appliquer ! « Sur ce point, nous nous heurtons à une volonté farouche de nos élus à ne pas entendre notre voix » précise Philippe Gautier, le président de l’association.

Au micro, Gérald Rampant et debout, Philippe Gautier

Au micro, Gérald Rampant et debout, Philippe Gautier

Déroulement de l’AG

Vendredi soir, à Rouziers-de-Touraine, les adhérents de l’Association Citoyenne Gâtine-Racan étaient conviés à participer à l’assemblée générale de l’association devant se dérouler en trois temps : l’ouverture de l’assemblée générale ordinaire à 18 h suivie à 18 h 30 d’une assemblée générale extraordinaire.

Au cours de la première partie, le point a été fait sur les démissionnaires du conseil d’Administration. Trois personnes ont souhaité se retirer du conseil tout en restant adhérentes de l’association : Jean-Marc Chahinian, Jean-Luc Seyvet et Paule Haslé.

Ensuite, ouverture de l’AG extraordinaire avec en premier point, la question qui s’impose sur l’avenir de l’association. L’appel à candidature pour rejoindre le conseil d’administration s’est avéré infructueux. Aussi, vu que les sujets à traiter sont importants, et qu’ils n’avancent pas autant que souhaité, un CA plus étoffé aurait été le bienvenu ! « Sans une participation effective des adhérents sur les sujets que sont la TEOM, l’Eau et sur les autres décisions de la ComCom., parmi lesquelles l’implantation anarchique de sites de production électrique, nous ne suffirons pas à la tâche. Sur la TEOM, sur l’eau, tout reste à faire, et c’est aujourd’hui que nous devons nous faire entendre » précise Gérald Rampant qui, avec Philippe Gautier, apporte quelques éléments complémentaires. « Sur la TEOM nous sommes arrivés après la décision de passage à cette taxe, décision faite sans aucune étude d’impact présentée aux élus. Etude qui a vraisemblablement été faite après coup au vu du mécontentement général. Nous avons fait intervenir la CADA (Commission d'Accès aux Documents Administratifs) afin d’obtenir les documents concernant la société OURRY (Société de ramassage des OM). Nous allons préparer un dossier sur les ordures ménagères comprenant les 2 phases : Collecte et Financement.

Sur l’eau, il nous faut déterminer le mode de gestion, et pour l’instant, c’est la régie qui nous convient le mieux. Nous faire entendre maintenant, c’est s’assurer que nos élus ne nous diront pas : « On ne savait pas ».

Consultation de la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs)

L’ACGR n’ayant pas obtenu les pièces comptables demandées à la Communauté de Communes Gâtines-Racan, l’association s’est donc tournée vers la CADA pour les obtenir. Cette dernière a spécifié que : « Le conseil d’état a précisé qu’au regard des règles de la commande publique, doivent être communicables, sous réserve des secrets protégés par la loi, l’ensemble des pièces d’un marché public et que, dans cette mesure, l’acte d’engagement, le prix global de l’offre et les prestations proposées par l’entreprise attributaire sont communicables. »

Ces quelques préliminaires traités, le président présenta le bilan moral de l’année 2023. L’association compte à  ce jour 251 adhérents, une belle progression depuis sa création. L’augmentation peut se justifier par un important tractage effectué par des membres du conseil d’administration dans la plupart des communes concernées par le passage à la TEOM. Il nous a amené 113 adhérents supplémentaires. Le nombre relativement important d’adhérents permet de donner une bonne vision de notre association, nous commençons à être une entité reconnue et ayant un certain poids.

Les travaux effectués au cours de l’année écoulée

Notre souhait est de pouvoir travailler avec les élus. Aussi, suite à notre demande, nous avons été invités par la Communauté de Communes Gâtine-Racan pour participer à la commission « déchets » à la condition qu’il n’y ait qu’une seule personne dont le nom était précisé sur l’invitation. Dans ces conditions, nous avons refusé d’y participer !

Gérald Rampant et Patrick Plaudin ont fait un gros travail de fond et repéré des incohérences. En voici un  exemple, au niveau de l’augmentation de 7% de la taxe foncière par l’Etat, la Communauté de Communes aurait dû baisser le taux fixé à 14,95% pour ne pas pénaliser un peu plus les habitants. Et bien au lieu de cela, elle a augmenté ses revenus et créé 3 postes d’ambassadeurs de tri ! Était-ce utile ?

En consultant les budgets primitifs et réalisés de 2022, Gérald et Patrick ont noté plusieurs différences notoires entre les 2.

Notre association a pris des contacts avec :

- différents groupes tournés vers l’environnement suite à l’action menée sur l’implantation de panneaux photovoltaïques sur une surface boisée de 40 ha. Le commissaire  enquêteur a émis un  avis défavorable mais, malheureusement on peut passer outre cet avis et faire disparaître cet espace abritant une forêt gérée abritant de beaux arbres.

- plusieurs habitants d’autres communautés de communes pour obtenir certains documents. On a pu constater la disparité entre les taux en fonction des lieux même dans une même communauté de communes !

Après étude des documents récupérés, on a remarqué qu’il manque des informations notamment sur la TAGP (taxe générale sur les activités polluantes). Cette taxe est payée par l’opérateur en charge de la collecte et il la répercute sur la facture finale.

Avant le vote du budget et la fixation des taux, nous avons adressé un courrier aux élus communautaires. Une trentaine de personnes de l'ACGR était présente dans la salle le soir du vote.

Notre association a été contactée par le département et associée au plan local de prévention des déchets ménagers. On a compris qu’on ne nous donne pas un rôle important mais nous servons de « bonne conscience » ! En effet, 2 incinérateurs sont programmés…

Statuts modifiés

Proposition d’enlever : « Gommer toute référence à la Communauté de communes Gâtine-Racan et aux communes pour pouvoir s’ouvrir sur d’autres sites. »

Parole au public : - aller vers l’incitatif (REOMI) ; agrandir notre périmètre permettrait d’augmenter le nombre d’adhérents mais ça va nous obliger à être plus efficaces (doute ?) ; l’ouverture n’est pas obligatoire mais possible.

Vote à main levée : 3 contre, 6 abstentions, 70 pour. Modifications adoptées.

Avant le retour à l’assemblée générale ordinaire, le vice-président propose d’envisager des vice-présidents pour chacune des commissions qui existent et de réfléchir à ce que chacun peut apporter à l’association et au bureau.

Poursuite de l’AG ordinaire

La Communauté de Communes possède 2 moyens pour le paiement de la TEOM ou de la REOM. Pour avancer, c’est à nous de présenter un projet tenant compte du service rendu à l’habitant, de travailler avec des élus contre la taxe. Une idée de Patrick à mettre en place : créer la notion de péréquation pour alléger la taxe ou la redevance pour les personnes fragiles.

Bilan financier

Trésorerie saine. Quitus donné.

Une partie du public

Une partie du public

Actions en cours

Patrick Plaudin a commencé à travailler sur l’eau. C’est un dossier important pour les années à venir. Plusieurs membres de l’association ont déjà fait un gros travail sur le sujet !

Il a envoyé des courriels aux mairies, aux communautés de communes, aux EPCI (Etablissements publics de coopération Intercommunales) et a couvert les 2/3 du territoire pour alerter sur le changement programmé au 1-01-2026 du passage de la compétence de l’eau aux communautés de communes. Avant cette date, il est important de connaître le prix moyen sur le territoire, l’état des réseaux, des stations d’épuration. Actuellement, un élu de la CCGR, le maire de Marray, a été désigné pour ce rôle (difficulté de collecter des documents). Patrick va lui proposer de travailler avec lui.

Il a constaté que le département 37 dans la région Centre Val de Loire est celle qui produit le moins de documents.

La parole aux adhérents

  • Félicitations pour le travail effectué
  • Petite histoire : le périmètre des ordures ménagères peut changer. Autrefois, nous étions associés à Château-la-Vallière avec le SMIOM (Syndicat Mixte Intercommunal des Ordures Ménagères).
  • Pour l’eau, il faut être très vigilants car les prix peuvent être très variables.
  • Sur notre territoire, l’eau est gérée en régie mais aussi par des prestataires. Rester très prudents.
  • Côté poubelles, nouvelle gestion des containers (à suivre) et modification des tournées.
  • Le but de l’élu, c’est de faire rentrer de l’argent pour le dépenser ! (rappel des 3 postes d’ambassadeurs de tri que personne n’a encore vus)
Rouziers-de-Touraine : Assemblée générale de l’Association Citoyenne Gâtine-Racan

Pour terminer, le président remercia M. le Maire de Rouziers-de-Touraine pour le prêt de la salle et convia les participants à partager le verre de l’amitié.

 

Contact :  Philippe Gautier ( mailto:president@collectifgatineracan.org – 06 27 11 38 67)
Adhésion en ligne : https://collectifgatineracan.org/adhesion/
Montant de l’adhésion/cotisation : 5 €/personne

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2023 6 18 /11 /novembre /2023 18:42
Saint-Paterne-Racan : Les Joyeux de l’Escotais bientôt sur les planches

Comme chaque année depuis 62 ans, la troupe locale des Joyeux de l'Escotais s'affaire à la préparation de sa nouvelle saison avec toujours le même enthousiasme !

Créée il y a 63 ans, cette dynamique association compte une quarantaine d'adhérents parmi lesquels une bonne trentaine d'acteurs potentiels aux multiples casquettes : metteur en scène, répétiteur, membre du comité de lecture, bricoleur,... le plus jeune étant âgé de 9 ans et le moins jeune de 71 ans !

Dès la rentrée de septembre, le choix des textes ayant été déterminé avant la période estivale, les acteurs, petits et grands se retrouvent régulièrement et toujours dans la bonne humeur pour qu'au début décembre chacun soit prêt pour offrir aux fidèles spectateurs et aux nouveaux, un spectacle de qualité, digne de professionnels.

Cette année, sur les acteurs potentiels que compte la troupe, ils seront une vingtaine à monter sur scène dont 4 pour les sketchs présentés par les plus jeunes accompagnés par une adulte, 4 pour la pièce présentée par les ados, 3 pour le sketch préparé par 3 jeunes femmes en totale autonomie et au moins 5 pour la pièce des adultes.

Présentation de cette 62ème saison

La soirée se déroulera en quatre temps entrecoupés d'entractes pour les changements de décors. Pour commencer, ce sont les plus jeunes qui seront sur scène avec au programme plusieurs petits sketchs dont :

Mamamé de Fabien Arca : Un enfant est en visite chez sa grand-mère tendre, chaleureuse et solaire. Au rythme de la journée, ils échangent sur les petits faits du quotidien. Et, avec elle, l'ordinaire devient magique !

Moustique de Fabien Arca : Moustique est un petit garçon qui se pose plein de questions. Au cours d'une succession de courtes scènes, il nous fait partager sa vie, ses interrogations au côté de ses parents aimants mais un peu rigides, de sa grande sœur pour laquelle il est toujours le petit et de son super copain, jusqu'au jour où il rencontre Crevette, une fillette de son âge...

Maintenant, place aux ados pour Le cadavre sur le tapis de Bernard Bouillon : Faut-il appeler la police quand on découvre un cadavre sur son tapis ? Vous aurez la réponse en assistant au spectacle !

La place est ensuite aux 3 jeunes femmes, Margot, Mati et Juliette qui présenteront leur sketch "Elles font pas dans la dentelle de Frédérique Favrin", préparé en dehors des répétitions de la troupe comme elles en ont pris l'habitude depuis quelques années !

L'équipe des Pompes funèbres !

L'équipe des Pompes funèbres !

Et, pour finir cette soirée placée sous le signe de la bonne humeur, les adultes occuperont la scène devenue la salle d'accueil d'une entreprise de pompes funèbres pour "Pompes funèbres Bémot de Sylvia Bruyant" : au moins 5 acteurs se partageront le lieu pour présenter au public une comédie délirante contrairement à ce que le titre pourrait laisser imaginer ! Aussi, munissez-vous de mouchoirs car vous risquer de pleurer...de rire !

Comme les années précédentes, 5 représentations sont programmées sur la commune de Saint-Paterne-Racan, à la salle Gabriel. Une nouveauté, la séance caritative aura lieu le samedi 9 décembre, week-end dédié au Téléthon et l'ensemble des recettes sera reversé à cette importante manifestation organisée chaque année, au niveau national, pour la recherche médicale !

Alors, n'hésitez pas, venez vous divertir pour oublier cette morosité ambiante le temps de quelques heures, le rire ayant des vertus thérapeutiques !

Calendrier des représentations à Saint-Paterne-Racan

Samedi 2 et 9 décembre : 20 h 30

Dimanche 3 et 10 décembre : 14 h 30

Samedi 13 janvier 2024 : 20 h 30

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2023 5 10 /11 /novembre /2023 10:22
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Histoire et Patrimoine : Conférence et exposition sur les coiffes tourangelles

L'association Histoire et Patrimoine organise une conférence intitulée « les coiffes tourangelles, aux origines d'un patrimoine local ». Emblématique du costume traditionnel tourangeau et d’un savoir-faire particulier, la coiffe tourangelle est un objet historique passionnant dans sa simplicité stylistique comme dans la complexité des techniques employées. Ses origines, sa structure, les différentes occasions de la porter ainsi que le symbolisme des broderies seront expliqués au cours de la communication qui sera présentée par Catherine Trotin, membre d'Histoire et Patrimoine et professeure de mode.

La conférence s'accompagne d'une exposition présentant une vingtaine de coiffes ainsi que des photos et accessoires. Le samedi 25 et le dimanche 26 novembre, pendant l'exposition, Catherine Trotin animera des ateliers selon l'horaire suivant : 15h, broder au point de tige, 16h, se coiffer à la mode tourangelle en portant une coiffe, 17h, dessiner son propre fond de bonnet tourangeau. Ateliers gratuits, matériel fourni, nombre de participants limité à 10 personnes par atelier, inscription préalable à l'adresse hp.scsln@gmail.com La présentation détaillée de chacun des ateliers se trouve sur la page d'accueil du site de l'association : https://histoire-patrimoine.jimdofree.com/

Saint-Christophe-sur-le-Nais : Histoire et Patrimoine : Conférence et exposition sur les coiffes tourangelles

Sur le plan pratique :

Conférence présentée le vendredi 24 novembre, à 20h30, à la salle socio-culturelle du Foyer de Saint-Christophe-sur-le-Nais, 2 rue des Rabines. L'exposition, visible dès le vendredi soir, sera également accessible, dans la même salle du Foyer, le samedi 25 et le dimanche 26 novembre, de 15h à 18h. Entrée libre et gratuite pour la conférence et pour l'exposition.

Renseignements au 02 47 29 33 18.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2023 4 09 /11 /novembre /2023 15:30
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Quatrième marché de Noël à La Chartrie

PRÉSENTATION  DE L’ ASSOCIATION ARTE NATIVO

 

L’association ARTE NATIVO a pour but de venir en aide aux femmes colombiennes par le biais des micros crédits. Pour cela l’association achète des  produits artisanaux aux femmes d’un village du sud de la Colombie « El Ingenio» et des produits artisanaux locaux afin de les vendre et avoir des recettes pour pouvoir continuer à les aider.  

 El Ingenio, c’est un village de 5000  habitants, situé sur la cordillère centrale dans une région montagneuse à 1600 m, température en hiver 16 degrés, en été entre 28 et 30 degrés ;  il se trouve dans le département de Narino,  au sud de la Colombie.

Il est constitué de petites parcelles cultivées, les cultures sont le café, la banane Plantin et la banane fruit, la canne à sucre, le manioc, des avocats, des oranges, citrons, papayes, mangues....

Pour certaines de ces femmes, la vie n’est pas facile car elles doivent s’occuper des enfants, du mari, des animaux et travailler dans la fabrication des chapeaux ; elles se lèvent très tôt le matin vers 4h et se couchent très tard le soir vers 11h afin de réaliser  un  à  deux chapeaux par semaine et contribuer ainsi à la vie économique du foyer.

Hermensia et les femmes colombiennes qui profitent de l'association Arte Nativo
Hermensia et les femmes colombiennes qui profitent de l'association Arte Nativo

Hermensia et les femmes colombiennes qui profitent de l'association Arte Nativo

"C’est pourquoi, en 2006, j’ai décidé avec mon compagnon de créer une association pour venir en aide à ces femmes courageuses, volontaires qui  veulent sortir de l’état dans lequel elles se trouvent " confie Hermensia !

 L’association, ARTE NATIVO, finance de petits projets, par des micros crédits, en faisant des prêts aux femmes pour qu’elles puissent acheter des poules, des lapins, des cochons d’Inde, des cochons et qu’elles puissent devenir « autonomes ». Cette aide leur facilite la vie du quotidien.

Petit aperçu de l'artisanat colombien
Petit aperçu de l'artisanat colombien
Petit aperçu de l'artisanat colombien
Petit aperçu de l'artisanat colombien

Petit aperçu de l'artisanat colombien

Historique.

En 2006, à sa création, l’association a commencé à aider cinq femmes (soit cinq familles) en leur faisant un prêt de 50 000 pesos correspondant  à 20 €.  En 2009, trois ans après elle a pu aider 18 femmes donc 18 familles. Pour cela, chaque mois, l’association fait un prêt de 100 000 pesos (environ 40 €) à deux femmes.

Depuis 2017, chaque année, les prêts ont augmenté et, en ce moment, ils sont de 700 000 pesos donc 180 € pour deux femmes chaque mois.

Le financement des prêts peut avoir lieu grâce à la vente d’articles artisanaux fabriqués par les femmes du village : chapeaux en paille dont le « panama »,  sets de table, boites à bijoux, sacs à mains,  corbeilles à pain, corbeilles, bijoux, crèche de Noël.... et d’autres produits artisanaux de la région. Ces  produits sont achetés au juste prix aux femmes.

En 2023, le projet de l’association est de pouvoir continuer à faire bénéficier plus de femmes de ces micros crédits. Dans les projets en cours figure la construction d’un local pour que les femmes du village puissent vendre leurs produits directement à un prix honnête sans passer par des intermédiaires qui fixent leur prix et décident de prendre ou non leurs produits.

Marché de Noël à la Chartrie en 2022.
Marché de Noël à la Chartrie en 2022.

Marché de Noël à la Chartrie en 2022.

La Chartrie et son marché de Noël

Ce quatrième marché de Noël à la Chartrie est le résultat d’un va-et-vient d’Hermensia qui ramène des objets artisanaux de son pays où elle se rend deux fois par an. Le travail des Colombiennes est apprécié car, lors de ces marchés, les visiteurs se pressent nombreux pour admirer et surtout acheter ces objets originaux dont la vente servira à améliorer le quotidien des femmes qui les ont fabriqués.

Venez nombreux dans le charmant hameau de la Chartrie où foisonnent les lieux troglodytiques ! Un beau lieu de promenade pour une sortie dominicale.

 

Important :

Date : le dimanche 3 décembre 2023

L’heure : de 10h à 18h

Lieu :   Gîte de La Chartrie, 37370 Saint Christophe sur le Nais

Contact : Hermensia MERVEILLEUX 06 86 35 99 89

 

La Chartrie et son gîte
La Chartrie et son gîte
La Chartrie et son gîte

La Chartrie et son gîte

Important :

Date : le dimanche 3 décembre 2023

L’heure : de 10h à 18h

Lieu :   Gîte de La Chartrie, 37370 Saint Christophe sur le Nais
Contact : Hermensia MERVEILLEUX 06 86 35 99 89
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages