Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 15:39

Le matin suivant notre accostage à Assouan, nous partons pour la ville où nous prendrons un petit bateau à moteur pour une excursion aux Cataractes.

Les Cataractes du Nil sont des rapides plus que des chutes d'eau dus à des encombrements rocheux dans le lit du fleuve. Au nombre de six, elles rendent difficile et dangereuse, en certains endroits, la navigation sur le fleuve, mais sans l'interrompre.

Dans l'Antiquité, la première Cataracte du Nil était la frontière sud de l'Égypte. Elle se trouve immédiatement en amont d'Assouan au niveau de l'île de Begah. Régulée par le barrage d'Assouan, elle se présente désormais comme un chapelet d'îles barrant le fleuve. Les canaux formés forment une réserve d'eau qui peut être parcourue en bateau.

 

Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes
Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes
Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes
Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes
Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes
Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes
Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes
Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes

Nous avons remarqué le mausolée de l’Agha Khan, l’ancien monastère de Saint Simon et au-dessus un autre plus récent et occupé par des moines. Des chameaux attendent les touristes !

Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes
Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes
Carnet de voyages : Souvenirs d'Égypte (8) Excursion aux Cataractes

Du bateau nous pouvons admirer les alentours assez désertiques où des habitations et hôtels nubiens s’inscrivent dans le paysage. Les Nubiens sont les seuls autorisés à construire sur ce territoire qui leur appartenait à condition de respecter les matériaux et couleurs propres à leur habitat traditionnel.

La Nubie s'étend le la première à la quatrième Cataracte.

 

 

Des constructions nubiennes : hôtels, restaurants
Des constructions nubiennes : hôtels, restaurants
Des constructions nubiennes : hôtels, restaurants
Des constructions nubiennes : hôtels, restaurants
Des constructions nubiennes : hôtels, restaurants

Des constructions nubiennes : hôtels, restaurants

Après avoir navigué parmi les gros blocs de rochers en granit noir ou gris, le bateau a accosté au pied d’un large escalier qui nous a conduits dans un village nubien au niveau du marché artisanal.

Problème des ordures ménagères
Problème des ordures ménagères

Problème des ordures ménagères

Nous déambulons dans la rue principale parmi les différentes boutiques proposant tissus, tee-shirts, écharpes et vêtements typiques mais aussi épices, fruits ou objets artisanaux (pas forcément égyptiens !)

Petit marché artisanal
Petit marché artisanal
Petit marché artisanal
Petit marché artisanal

Petit marché artisanal

Nous ne nous attardons pas trop et préférons aller vers l’intérieur du village où nous avons une tout autre vue de la vie réelle des Nubiens. L’habitat est assez rudimentaire, les maisons sont en pisé et beaucoup quasi ruinées. Les ordures envahissent les rues et les cours des maisons inhabitées. Certaines habitations, plus récentes, arborent de belles façades ornées de décorations.

Maisons traditionnelles en pisé. Les enfants sortent de l'école.
Maisons traditionnelles en pisé. Les enfants sortent de l'école.
Maisons traditionnelles en pisé. Les enfants sortent de l'école.
Maisons traditionnelles en pisé. Les enfants sortent de l'école.
Maisons traditionnelles en pisé. Les enfants sortent de l'école.
Maisons traditionnelles en pisé. Les enfants sortent de l'école.

Maisons traditionnelles en pisé. Les enfants sortent de l'école.

Maisons décorées aux couleurs et motifs nubiens.
Maisons décorées aux couleurs et motifs nubiens.
Maisons décorées aux couleurs et motifs nubiens.
Maisons décorées aux couleurs et motifs nubiens.

Maisons décorées aux couleurs et motifs nubiens.

La mosquée du village
La mosquée du village

La mosquée du village

Nous retrouvons Mohammed dans une de ces belles demeures traditionnelles, la maison de notre batelier. L’entrée est en terre mais les pièces adjacentes sont carrelées. Et, pour y entrer, il faut se déchausser. Dans la partie où nous entrons, il y a un élevage de crocodiles !

À l'intérieur de la maison de notre batelier qui a gentiment offert le thé.
À l'intérieur de la maison de notre batelier qui a gentiment offert le thé.
À l'intérieur de la maison de notre batelier qui a gentiment offert le thé.

À l'intérieur de la maison de notre batelier qui a gentiment offert le thé.

Et, le jeu des autochtones est de prendre un crocodile pour le présenter aux touristes dans le but de faire des photos. Aucun risque, leur gueule est bien bouclée !

Même pas peur !

Même pas peur !

À midi, nous reprenons le bateau pour retourner à l’embarcadère de départ et retrouver notre taxi pour regagner notre dahabieh où nous arrivons à 13 h 45. Le déjeuner nous attend donc nous nous attablons sans perdre de temps.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2022 7 30 /01 /janvier /2022 15:31

Malgré la morosité ambiante, l’association christophorienne « Histoire et Patrimoine » avait convié ses adhérents à participer à son assemblée générale, samedi après-midi, à la salle socioculturelle « Le Foyer », mise gracieusement à sa disposition par la municipalité.

À l’entrée de la salle, Brigitte et Claudie vérifiaient les pass vaccinaux des arrivants avant de les orienter vers la table où le trésorier encaissait les adhésions et remettait la carte 2022 illustrée d’un des mois du calendrier figurant parmi les fresques de l’église paroissiale, celui où les pommes rappellent le passé de la commune.

À l’heure convenue, le président, Philippe Larus, invita les quelques personnes présentes à prendre place et la réunion put commencer.

Un public clairsemé

Un public clairsemé

Philippe remercia vivement celles et ceux qui, malgré la crise sanitaire, avaient fait le déplacement. Ses remerciements s’adressèrent aussi à la municipalité puis, il donna les noms de plusieurs adhérents qui avaient signalé leur absence pour cette réunion. Il indiqua également que Madame le Maire aurait un peu de retard. Elle arriva effectivement au cours du déroulement du bilan des activités 2021.

Philippe ouvre la séance

Philippe ouvre la séance

Bilan des activités 2021

En préambule, le président précisa : « Cette année 2021 fut, comme la précédente, assez perturbée. Plusieurs de nos animations ont dû être différées. Malgré cela, ce fut une année particulière avec « Les 20 ans de l’association.» Nos adhérents nous ont apporté leur soutien, les adhésions étant quasi identiques aux années passées ! »

Avec l’appui d’un diaporama, Michel Mirault, le secrétaire, rappela les quelques animations proposées au cours de l’année précédente :

-18 et 19 septembre : Journées du Patrimoine

En partenariat avec la mairie, une soixantaine de personnes guidées par Histoire et Patrimoine ont pu redécouvrir l’histoire du village en suivant le parcours rénové « Au fil des rues ».

-24 septembre : Seconde édition de la conférence sur « La justice en Touraine au XVIIIe siècle» par Fabrice Mauclair. Prévue initialement le 27 mars, elle avait été annulée.

-29 octobre : Conférence donnée par Thierry Albert-De Rycke sur « Les faïences de Saint-Christophe au XVIIIe siècle »

- du 12 au 20 novembre : Animations diverses pour les 20 ans de l’association ayant déplacé plusieurs centaines de personnes avec un dîner de clôture de plus de 100 convives.

- 5 et 17 décembre : Présence de l’association au marché de producteurs à Saint-Paterne-Racan et au marché de Noël à Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Après le rapport des activités, le trésorier, David Bonnaud présenta le bilan financier de l’association pour 2021. La trésorerie est saine et un peu gonflée par les souscriptions reçues pour le nouveau livre qui sortira fin mars. L’association devra très prochainement payer la maquette et le lancement de l’impression.

Ces deux rapports ont été soumis au vote du public et ont été adoptés à l’unanimité.

Michel présente le rapport d'activités

Michel présente le rapport d'activités

Les projets pour 2022

-25 mars : Remise des livres aux souscripteurs à 17 h à la salle socioculturelle. La conférence prévue ce jour-là est reportée suite au décès de M. Boulesteix. À la place, à 20 h 30, un film sur l’Ouzbékistan sera projeté

-22 mai : À la découverte de Coëmont avec l’association « Notre patrimoine et vous » à 9 h.

-8 juillet : Promenade crépusculaire à la découverte de « Saint-Christophe secret » avec lectures et pour finir, repas partagé avec pique-nique tiré du  sac.

Départ 18 h.

-17 et 18 septembre : Journées du Patrimoine. L'association prêtera son concours aux animations prévues par la municipalité. Le samedi, spectacle "son et lumière" sur l'histoire du village. Le dimanche, animations pour marquer les 900 ans de la chapelle Saint Gilles.

Les membres du CA présents avec les deux nouvelles recrues à droite sur la photo

Les membres du CA présents avec les deux nouvelles recrues à droite sur la photo

Le Conseil d’administration

Deux personnes ont souhaité intégrer le CA : Karen Vignoles et Catherine Trotin.

En voici la composition : Membres du bureau

Président : Philippe Larus

Vice-Président : Fabrice Mauclair

Secrétaire : Michel Mirault

Secrétaires adjointes : Claudie Mirault et Monique Royer

Trésorier : David Bonnaud

Trésorière adjointe : Françoise Vivien-Doyen

Régisseur : Thierry Albert-De Rycke

Lionel Royer

Membres du CA : Monique Mauclair, Marie-Christine Brunart, Brigitte Bonnaud-Doyen, Brigitte Weiss, Karen Vignoles, Catherine Trotin.

Contact :

Tél : 02 47 29 33 18 ou hp.scsln@gmail.com

Site : https://histoire-patrimoine.jimdofree.com

Adhésion : 8 € pour une personne, 12 € pour un couple

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 17:37

Après la visite d'Edfou, nous regagnons nos calèches qui nous ramènent au quai où est amarré notre dahabieh. Lorsque tout le monde est à bord, nous reprenons notre navigation pour un peu plus de 4 h. En fin d’après-midi, nous accostons face à l’île de Bassaw.

Elle est située au milieu du Nil, au nord d'Assouan. Cette île aux terres fertiles abrite le charmant village Nubien de Bassaw, réputé pour ses maisons colorées, ses ruelles sableuses mais surtout pour l'accueil de ses habitants. Les 400 personnes qui vivent sur cette île sont issues de 3 familles principales.

Notre remorqueur nous amène sur l’île où un autochtone, ami de Mohammed, nous attend pour une découverte de Bassaw. Pour pénétrer dans l’île, nous longeons un canal que nous traversons sur un pont réalisé avec un tronc d’arbre.

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw

Nous traversons une plantation de manguiers et de bananiers avant d’arriver dans un espace où sont attachés plusieurs vaches et leurs veaux. Chaque famille possède un petit troupeau de bovins et d’ovins. Les étables sont toutes regroupées vers le bas de l’île, près du fleuve. Les manguiers sont une bonne source de revenus pour les paysans vivant au bord du Nil. Les récoltes sont achetées sur pied, dès la floraison, par des grossistes. Les bananes sont vendues dans les marchés locaux.

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw

Les rues du village sont étroites, en terre battue et pas accessibles aux voitures. Les habitations, pour la plupart, laissent apparaître un niveau de vie des îliens assez chiche. Par endroit, une habitation différente attire notre attention : c’est celle dont un membre de la famille travaille en Arabie Saoudite et a des revenus supérieurs.

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw

Mohammed nous fait remarquer un fruit curieux, une doume. Elle se consomme en poudre et est bonne pour la digestion et la tension. Dans la partie plane, près du fleuve, les habitants cultivent des légumes pour leur consommation personnelle et un peu pour la vente.

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw

Il y a une petite école sur place mais l’école primaire est située sur une île voisine. Les écoliers sont transportés en bateau, seul moyen de locomotion pour sortir de l’île. Le collège se trouve dans la grande ville en dehors des îles.

Les enfants se sont regroupés car Mohammed leur a acheté des gâteaux à l'épicerie locale.

Les enfants se sont regroupés car Mohammed leur a acheté des gâteaux à l'épicerie locale.

Après cette découverte de la vie locale, la nuit tombe et il est temps de regagner notre embarcation. Nous retrouvons notre remorqueur à un endroit plus facile d’accès que celui où il nous avait laissés. Pendant notre visite, le personnel de notre dahabieh a préparé un feu de camp et c’est sur la rive, dans l’obscurité, que s’est déroulé notre dîner avec, au menu, des brochettes cuites au feu de bois.

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (7) L'île de Bassaw

Ce moment sympathique terminé, nous avons retrouvé nos cabines.

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2022 2 25 /01 /janvier /2022 14:13
Saint-Paterne-Racan : Prochain marché mensuel

 Petite nouveauté lors de ce marché : la Librairie Itinérante ‘La tête dans les nuages’ fera une halte à Saint-Paterne-Racan pour proposer livres et jeux de société.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 11:53

Tout d’abord, petit rappel sur l’association « Intention Publique ».

Mi-novembre, à la mairie de Saint-Christophe, à l’invitation de Madame le Maire, plusieurs représentants des associations communales (Jeunes, APE, Foyer Rural, Pêcheurs, Le Soin fertile, École, Histoire et Patrimoine et l’agent en charge du numérique) étaient présents pour participer à la première réunion avec l’association tourangelle « Intention Publique ».

Catherine Lemaire avait rencontré cette association il y a déjà 2 ans et avait été séduite par les activités qu’elle proposait avec pour but de faire participer la population dans son ensemble autour d’ateliers et ce, dans le but de créer du lien social.

Intention Publique était représentée par Xavier Bertola qui a quelques liens avec le village et Mathieu Louis. C’est une structure collaborative spécialisée dans la réalisation de projets culturels, artistiques et citoyens en espace public.

Elle est l’interface entre les collectivités locales, les artistes, la population et les partenaires susceptibles d’intervenir dans la réussite du projet.

Depuis cette réunion, Intention Publique a déjà travaillé avec les enseignantes et les enfants de l’école. Xavier Bertola y vient assez régulièrement, un jour par semaine, et passe plusieurs heures avec les enfants. Son travail a débuté par un parcours dans le bourg, certains participants étant équipés d’appareils photos destinés à prendre des détails observés au cours du trajet.

Revenus en classe, les enfants ont eu à reproduire le parcours puis, en observant les photos prises, ils ont repéré différentes formes géométriques (carrés, rectangles, triangles, cœurs,…). Un travail est toujours en cours avec eux. Les parents d’élèves suivent ce projet et y seront associés après les prochaines vacances.

Les travaux des élèves

Les travaux des élèves

Mais, ce samedi après-midi, Xavier Bertola et Louis Matthieu avaient lancé une invitation aux adultes ayant laissé leurs coordonnées lors de la première réunion. Après avoir présenté le travail en cours avec les enfants, ils ont souhaité réaliser la même chose avec des adultes.

Xavier Bertola explique aux personnes présentes le déroulement de l'après-midi
Xavier Bertola explique aux personnes présentes le déroulement de l'après-midi
Xavier Bertola explique aux personnes présentes le déroulement de l'après-midi

Xavier Bertola explique aux personnes présentes le déroulement de l'après-midi

Partis de l’espace socioculturel, c’est sous la conduite de Lionel Royer, membre d’Histoire et Patrimoine, que les personnes présentes (élus et représentants de 3 associations : les Jeunes, le Soin fertile et Histoire et Patrimoine) ont pu découvrir une partie du parcours patrimonial récemment restauré. Pour plusieurs d’entre elles, ce fut une découverte agréable et instructive sur l’histoire communale et sur la richesse du patrimoine de la commune. L’accent a été mis sur certains détails pas forcément visibles au premier abord.

Le groupe des participants lors du parcours
Le groupe des participants lors du parcours
Le groupe des participants lors du parcours
Le groupe des participants lors du parcours

Le groupe des participants lors du parcours

Quelques détails photographiés lors du parcours
Quelques détails photographiés lors du parcours
Quelques détails photographiés lors du parcours
Quelques détails photographiés lors du parcours
Quelques détails photographiés lors du parcours
Quelques détails photographiés lors du parcours
Quelques détails photographiés lors du parcours
Quelques détails photographiés lors du parcours

Quelques détails photographiés lors du parcours

Cette promenade a duré une petite heure puis tout le monde s’est retrouvé au chaud dans la salle du Foyer.

Quelques réflexions : « Nous avons remarqué différentes choses que nous n’avions jamais vues, découvert des maisons sur l’autre côté du village sur la hauteur », « Nous avons appris des choses intéressantes sur l’histoire de la commune »…

« Ces visites permettent de mettre en valeur les caractéristiques de la commune » reconnut Xavier Bertola. Lionel Royer précisa que le château (dont il ne reste pas grand-chose) est à l’origine de la création du bourg. Il ajouta que Saint-Christophe était une « ville » en tant qu’ancienne baronnie. L’existence de 3 portes donnant accès à la ville est mentionnée dans l’histoire communale.

Xavier Bertola reprit la parole : « La lecture des parcours permet de comprendre et de relier les faits historiques locaux à ceux de l’histoire de France. » Il aime les parcours et les formes aléatoires qu’ils peuvent prendre.

Après ce temps de paroles, les organisateurs distribuèrent des feuilles A3 pour que les participants y retracent le parcours effectué dans l’après-midi. Dans un premier temps, il fallait juste dessiner la forme du parcours puis après l’observation des différents tracés (plusieurs se ressemblaient) les participants ont pu y ajouter des repères le long du tracé.

Les participants tracent le parcours qu'ils ont mémorisé
Les participants tracent le parcours qu'ils ont mémorisé
Les participants tracent le parcours qu'ils ont mémorisé

Les participants tracent le parcours qu'ils ont mémorisé

Xavier et Mathieu ont conservé ces tracés et ont donné rendez-vous le 5 mars prochain aux participants pour avancer dans la démarche entreprise et proposer des idées pour améliorer certains des sites rencontrés posant des questionnements à certains.

Les tracés réalisés par les participants

Les tracés réalisés par les participants

Après-midi intéressant et qui a amené les participants à mieux connaître la commune et à l’appréhender sous un angle nouveau.

D’autre part, des contacts ont été pris par « Intention Publique » avec l’association « Tennis de table » et l’EHPAD. Pour le moment, il n’y a pas de projet initié avec eux.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 09:27
Saint-Christophe-sur-le-Nais : Histoire et Patrimoine vous informe

L'assemblée générale se tiendra dans le respect des normes sanitaires en vigueur : port du masque et pass vaccinal obligatoires. Gel hydroalcoolique à l'entrée de la salle.

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2022 6 22 /01 /janvier /2022 10:52

Pour notre dernier jour à Louxor, nous avons dû nous lever très tôt. Départ de l'hôtel à 4 h 30 pour un survol en montgolfière. Un minibus déjà bien rempli nous récupère pour nous conduire à l’embarcadère où plusieurs bateaux attendent les personnes ayant opté pour l’excursion. Un petit en-cas nous est servi en attendant l’heure du départ pour la rive ouest.

Nous retrouvons des minibus sur l’autre rive. Une longue attente pour que toutes les formalités policières soient réglées et enfin, nos minibus nous transportent jusqu’à l’aire où les montgolfières sont déjà en train de se gonfler. De grandes nacelles nous accueillent : nous sommes 4 par petits compartiments.

 

 

Préparation et envol de la montgolfière
Préparation et envol de la montgolfière

Préparation et envol de la montgolfière

Enfin, avant 6 h, nous quittons le sol. Le jour commence tout juste à pointer. Nous allons survoler la Vallée des Rois, le temple d’Hatchepsout. Nous pouvons admirer les sites que nous avons découverts la veille et d’autres sites. Nous remarquons de nombreux chantiers de fouilles et des marques au sol indiquant qu’il y a encore beaucoup de trésors à découvrir.

Fouilles et sites vus du ciel
Fouilles et sites vus du ciel
Fouilles et sites vus du ciel
Fouilles et sites vus du ciel
Fouilles et sites vus du ciel
Fouilles et sites vus du ciel
Fouilles et sites vus du ciel
Fouilles et sites vus du ciel

Fouilles et sites vus du ciel

Vers 6 h 10, nous assistons au lever du soleil qui, petit à petit, éclaire les monuments et la campagne.

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (6) De la montgolfière au dahabieh

En s’éloignant un peu, nous survolons la campagne et les zones cultivées à proximité du Nil. La canne à sucre occupe une large place !

Après environ une heure, nous retrouvons la terre ferme. La nacelle, récupérée par de nombreux hommes, se pose calmement et nous pouvons en sortir munis de nos diplômes !

Les petits marchands attendent les touristes
Les petits marchands attendent les touristes

Les petits marchands attendent les touristes

Cette matinée s'est poursuivie par la visite du temple de Karnac, site que nous avons quitté vers 13 h pour rejoindre notre dahabieh qui nous attendait à 2 heures de route en amont, à l'embarcadère d'Esna.

Nous y arrivons vers 15 h. L'équipage nous attendait pour nous servir le déjeuner. Puis, nous avons pu prendre possession de notre cabine pour 5 nuits de navigation sur le Nil. Dans l'après-midi, pendant la navigation, notre guide nous a proposé de monter sur le remorqueur pour bien voir notre embarcation.

Notre dahabieh. Nous étions 11 personnes à bord en plus des membres d'équipage
Notre dahabieh. Nous étions 11 personnes à bord en plus des membres d'équipage
Notre dahabieh. Nous étions 11 personnes à bord en plus des membres d'équipage
Notre dahabieh. Nous étions 11 personnes à bord en plus des membres d'équipage
Notre dahabieh. Nous étions 11 personnes à bord en plus des membres d'équipage
Notre dahabieh. Nous étions 11 personnes à bord en plus des membres d'équipage

Notre dahabieh. Nous étions 11 personnes à bord en plus des membres d'équipage

Puis, le restant de l’après-midi, comme chaque fois que nous naviguerons, nous nous sommes installés sur le pont d’où nous pouvions voir le paysage et la vie des autochtones vivant au bord du grand fleuve sacré, le Nil.

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (6) De la montgolfière au dahabieh
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (6) De la montgolfière au dahabieh
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (6) De la montgolfière au dahabieh

Et, pour finir la journée en beauté, nous avons eu droit à notre premier coucher de soleil sur le Nil !

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (6) De la montgolfière au dahabieh
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2022 2 18 /01 /janvier /2022 17:16

C’est sans nul doute le site le plus grandiose de toute l’Égypte pharaonique. Datant de 4 700 ans, il reste la plus grande structure religieuse jamais bâtie au monde !

Karnak est un gigantesque complexe, dont la majeure partie fut bâtie sous le Nouvel Empire (1580-1160 av  J-C). Ici, c’est la maison terrestre du Dieu Amon. Son seul vrai serviteur est le pharaon. Chaque pharaon a contribué à l’agrandissement et l’embellissement du site afin d’associer son nom à celui du dieu.

L'allée des Sphinx qui relie Karnak à Louxor et le portique d'entrée.
L'allée des Sphinx qui relie Karnak à Louxor et le portique d'entrée.

L'allée des Sphinx qui relie Karnak à Louxor et le portique d'entrée.

Le temple d’Amon

Chaque ensemble est composé d’un temple principal au centre, dédié au dieu, où seuls les grands prêtres sont admis. Autour s’étendent d’autres petits temples, de tailles et de formes diverses comme ceux de Ptah, de Khonsou, d’Osiris et d’Opet. Chaque ensemble possède un lac sacré où se déroulaient les cérémonies. Le temple est entouré d’une enceinte en brique de terre de 8 m d’épaisseur et de 12 m de haut, dont l’ondulation évoquait les vagues de l’Océan primordial qui a précédé l’arrivée de la vie.

Des vestiges au bord d'un lac et sur un socle le scarabée
Des vestiges au bord d'un lac et sur un socle le scarabée
Des vestiges au bord d'un lac et sur un socle le scarabée

Des vestiges au bord d'un lac et sur un socle le scarabée

Le scarabée était un animal sacré doté de nombreux pouvoirs. Les Égyptiens croient toujours en ses pouvoirs et, on les voyait tourner plusieurs fois autour de la statue (au moins 7 fois)  en la touchant pour que leur vœu soit exaucé !

Les sphinx à tête de béliers
Les sphinx à tête de béliers
Les sphinx à tête de béliers

Les sphinx à tête de béliers

L’allée des Sphinx, corps de lion à tête de bélier, animal sacré d’Amon, mène au 1er pylône. C’est le plus grand et le moins vieux des édifices, édifié durant la XXXe dynastie, époque ptolémaïque. Il était à moitié enfoui dans le sable en 1799, à l’arrivée des Français.

La grande cour, bordée de portiques de chaque côté est la plus vaste d’Égypte (100 m sur 82 m). Sur les 10 colonnes de plus de 20 m qui l’ornaient, il n’en reste qu’une dont le chapiteau est en forme de papyrus ouvert.

Contre le mur intérieur droit du 1er pylône, on remarque les restes d’un échafaudage en brique utilisé à l’époque des pharaons pour hisser les blocs de pierre lors de la construction du pylône.

Au pied du mur, restes d'un échafaudage

Au pied du mur, restes d'un échafaudage

La cour d’Aménophis III ne conserve qu’un seul des 4 obélisques qui y trônaient. Il fut un peu endommagé lors d’un tremblement de terre. Il fut dressé par Touthmôsis Ier et culminait à 22 m de haut pour un poids de 140 t.

L'obélisque debout et un obélisque cassé
L'obélisque debout et un obélisque cassé
L'obélisque debout et un obélisque cassé

L'obélisque debout et un obélisque cassé

Les murs et les colonnes sont recouverts de scènes relatant les épisodes de l'histoire de ces dieux : offrandes, processions avec les barques, tortures pour les prisonniers...

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (5) Les temples de Karnac

Des fouilles sont toujours en cours !

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 18:09

C'est en fin d'après-midi que nous sommes allés visiter le temple de Louxor. Il est entièrement dédié au dieu Amon. C’est Aménophis III qui en démarra la construction en 1400 av J-C. Ramsès II continua et y ajouta 2 obélisques aux proportions parfaites avant qu’Alexandre le Grand n’y fasse quelques aménagements.

 

Sur les 2 obélisques, il n’en reste qu’un. Il pèse 250 t et mesure 25 m de haut.

L’autre se trouve à Paris sur la place de la Concorde depuis 1836.

L'obélisque est visible à l'entrée du temple
L'obélisque est visible à l'entrée du temple
L'obélisque est visible à l'entrée du temple
L'obélisque est visible à l'entrée du temple
L'obélisque est visible à l'entrée du temple

L'obélisque est visible à l'entrée du temple

La hauteur des colonnes est assez impressionnante. Le 1er pylône (portail gigantesque d’entrée), de 24 m de haut et 65 m de large est flanqué de statues monumentales de Ramsès II et dominé par l’obélisque restant.

Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (4) Le temple de Louxor
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (4) Le temple de Louxor
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (4) Le temple de Louxor
Carnet de voyage : Souvenirs d'Égypte (4) Le temple de Louxor

Après le 2ème pylône, on pénètre dans la colonnade coiffée de chapiteaux papyriformes et qui mesure 52 m. Sur un mur, une longue frise illustre la procession des barques tirées en période de basses eaux.

Vient ensuite la cour carrée d’Aménophis III bordée sur 3 côtés de 60 colonnes papyriformes avec portiques.

Quelques détails ornant les murs du temple
Quelques détails ornant les murs du temple
Quelques détails ornant les murs du temple
Quelques détails ornant les murs du temple
Quelques détails ornant les murs du temple
Quelques détails ornant les murs du temple

Quelques détails ornant les murs du temple

Ce temple peut être considéré comme une dépendance de celui de Karnak situé à 2,5 km et dont il était relié par une allée des Sphinx, le dromos, allée qui vient donc d’être recréée ! Certains des Sphinx existants ont été restaurés et d’autres ont été retaillés dans la même pierre. C’était un projet pharaonique même pour notre époque ! Durant l’époque pharaonique, le temple ne servait que pour l’avènement de la nouvelle année, l’Opet, soit le 19ème jour du 2ème mois de la saison d’inondation (1ère quinzaine d’octobre).

Cette allée des Sphinx qui relie les temples de Louxor et de Karnac avait été inaugurée la veille (26-11-2021)
Cette allée des Sphinx qui relie les temples de Louxor et de Karnac avait été inaugurée la veille (26-11-2021)

Cette allée des Sphinx qui relie les temples de Louxor et de Karnac avait été inaugurée la veille (26-11-2021)

Une fois par an, le dieu Amon quittait son temple de Karnak pour retrouver son épouse Mout dans le temple de Louxor qui était considéré comme la « chambre à coucher » des dieux. En s’unissant à elle, il régénérait le monde. On célébrait alors la fécondité de la terre fertilisée par le limon et la renaissance des forces vitales. Amon était conduit en grande procession sur sa barque de Karnak à Louxor. Tout travail s’arrêtait et la fête battait son plein.

 

Reconstitution d'une des barques qui servait au déplacement du Dieu Amon

Reconstitution d'une des barques qui servait au déplacement du Dieu Amon

Prochaine visite : le temple de Karnac.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2022 3 12 /01 /janvier /2022 18:03

Nous voici à Louxor et de là, en gagnant la rive Gauche du Nil grâce à une navette, nous allons découvrir la Vallée des Rois.  Un véhicule nous attend à la descente du bateau. Nous traversons quelques villages et arrivons au niveau du désert où se trouve le célèbre site.

Carnet de voyage : Souvenir d'Égypte (3) La Vallée des Rois
Carnet de voyage : Souvenir d'Égypte (3) La Vallée des Rois
Carnet de voyage : Souvenir d'Égypte (3) La Vallée des Rois

C’est le plus important des sites de la rive gauche. Dispersé au pied d’une montagne rocailleuse suivant les méandres d’une vallée désertique, cet ensemble de plusieurs dizaines de tombes, reliées par un réseau de chemins, ne présente que des orifices béants. Contrairement aux temples, ces tombes devaient être discrètes. Ce site fut choisi car la montagne la plus haute a la forme d’une pyramide. L’entrée des tombes était volontairement camouflée ce qui n’a pas empêché les pillards de se servir. Une seule tombe fut découverte intacte, celle de Toutankhamon en 1922 !

Après l’entrée, un petit train nous emmène sur le site.

 

La Vallée des Rois
La Vallée des Rois
La Vallée des Rois
La Vallée des Rois

La Vallée des Rois

Nous avons pu pénétrer dans 3 tombes : celles de Touthmôsis III, de Ramsès III et de Ramsès IX.

La tombe de Touthmôsis III

Touthmôsis III régna vers 1500 av J-C. Il fut viré du trône par sa belle-mère (et tante) Hatchepsout.

Un escalier mène à la vaste chambre funéraire. Les dessins de cette tombe sont d’une grande originalité. Le trait est noir et rouge sur un fond sable, bien stylisé. Les scènes sont tirées du livre de l’Amdouat.

La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III
La tombe de Touthmôsis III

La tombe de Touthmôsis III

La tombe de Ramsès III

Il fut le dernier grand roi de la XXe dynastie. Le long couloir d’entrée est encadré par deux petites alcôves décorées de scènes de la vie quotidienne. Le corridor est couvert de textes tirés du Livre des litanies du Soleil. Les autres chambres très colorées sont inspirées du Livre des morts. Le sarcophage de Ramsès III est au Louvre et son couvercle dans un musée de Cambridge.

La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III
La tombe de Ramsès III

La tombe de Ramsès III

La tombe de Ramsès IX

Proche de l’entrée, elle est très visitée et donc assez dégradée. Seule la chambre du sarcophage conserve un aspect correct, mais la momie n’y est plus ! Sur les murs, on trouve des scènes de l’enfer. Au plafond, on remarque des représentations astronomiques orchestrées par Nout, la déesse du Ciel, au milieu des constellations et des barques divines.

La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX
La tombe de Ramsès IX

La tombe de Ramsès IX

La prochaine visite sera pour le temple d'Hatchepsout.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages