Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 08:46
Histoire et Patrimoine en randonnée à Château-la-Vallière

L’association Histoire et Patrimoine de Saint-Christophe-sur-le-Nais a le plaisir de vous convier à sa traditionnelle randonnée de printemps qui aura lieu cette année le dimanche 29 mai. Poursuivant ses visites des villages et petites villes se trouvant à la périphérie du Pays de Racan, l’association vous fera découvrir cette année Château-La-Vallière.

La visite se fera en deux temps. À 9 heures, les randonneurs matinaux effectueront un tour du lac : Départ du parking du lac, tour du lac, menhir, site des forges, quartier Basse Bretagne. (Rendez-vous au parking du lac à 8h45 pour un départ à 9 heures précises)

À 10 heures 30, rendez-vous sera donné devant l’église pour la visite du quartier ancien : Eglise, Maison du sénéchal, La Roussière (actuelle mairie, extérieurs), la place d’armes, l’Hôtel des Voyageurs, la salle de l’orangerie.

Les deux parcours seront guidés et commentés par Fabrice Mauclair, vice-président de l’association, historien qui connaît de longue date l’histoire de Château-la-Vallière.

Ces visites, gratuites, ouvertes à tous, sont organisées en partenariat avec l’association Histoire et Culture de Château-la-Vallière.

Elles se termineront, à la salle de l’orangerie, par un verre de l’amitié.

Pour tout renseignement : 02 47 29 33 18

Le lac du Val Joyeux dominé par l'EHPAD Louise de la Vallière

Le lac du Val Joyeux dominé par l'EHPAD Louise de la Vallière

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport et culture
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 15:44
ème fête de la pêche à Saint-Paterne-Racan
ème fête de la pêche à Saint-Paterne-Racan

Pensez à réserver vos places pour le dîner. Les tickets sont déjà en vente.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 07:52
Prochaine réunion du conseil municipal de Saint-Christophe

En principe, ce devrait être le dernier conseil avant les nouvelles élections.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 12:58
Une remarquable collection d'objets émaillés avec une belle mise en scène !

Une remarquable collection d'objets émaillés avec une belle mise en scène !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musée
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 12:53
Ouverture prochaine de la piscine communautaire
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 17:37
Des livres à profusion !
Des livres à profusion !
Des livres à profusion !
Des livres à profusion !
Des livres à profusion !

Des livres à profusion !

Pour la sixième édition de cette manifestation, la météo s’était mise au beau fixe et a permis à la cinquantaine d’exposants de voir défiler tout au long de la journée un très nombreux public intéressé par le choix inimaginable d’ouvrages proposés.

Installés dans plusieurs espaces, les salles Moisant et Jeanne d’Arc, un grand barnum, des stands en plein air et l’entrée de la bibliothèque, ce sont 172 mètres linéaires qui avaient été retenus par les vendeurs pour étaler livres, revues, albums, dictionnaires, DVD,… s’adressant à un public très varié et de tous âges.

Jambon Beurre Trio

Jambon Beurre Trio

Pour animer la manifestation, les organisateurs avaient convié le trio « Jambon Beurre » qui donnait de petits concerts très appréciés.

La chorale Racan Chante offrit quelques chansons de son répertoire vers midi pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Pour amener les Noviciens sur le terrain de la manifestation, le vin d’honneur offert à l’issue de la commémoration du 8 mai 1945 se tenait sur le site de la foire aux livres et, tout était prévu pour que les gens puissent se restaurer sur place.

L'atelier créatif : masques d'animaux
L'atelier créatif : masques d'animaux

L'atelier créatif : masques d'animaux

Tout au long de la journée, des ateliers créatifs étaient proposés aux enfants qui, le visage dissimulé par le masque figurant un animal qu’ils venaient de créer, tentaient par le cri dudit animal de terroriser les curieux !

Une manifestation bien implantée dans le calendrier du territoire et qui voit son succès grandir d’année en année. Bravo aux organisateurs !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans livres
commenter cet article
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 16:59
Moment de recueillemnt dans la salle de classe où enseigna Élisabeth Le Port

Moment de recueillemnt dans la salle de classe où enseigna Élisabeth Le Port

Dimanche matin, un nombreux public était présent devant l’hôtel de ville, dès 9 h 30, pour rendre hommage à Élisabeth Le Port, en présence de ses neveux M. et Mme Michel Le Port. Une plante fut déposée au-dessous de son portrait.

La commémoration de l’armistice du 8 mai 1945 débuta par un passage dans la salle de classe où enseignait cette jeune institutrice, âgée de 23 ans. Très active dans la résistance, elle reproduisait chez elle des exemplaires du journal « La Lanterne » qu’elle livrait à Tours à bicyclette. Le jeudi 18 juin 1942, dénoncée par une jeune fille, Nicole, à qui elle donnait des cours particuliers depuis le début du printemps, elle fut arrêtée par la Gestapo, ainsi que deux autres résistants de la commune, conduite à Romainville puis déportée à Auschwitz par le convoi des femmes du 24 janvier 1943. Épuisée, atteinte de dysenterie, elle mourut le 14 mars 1943 à 24 ans. Son souvenir est toujours vivant dans la mémoire des Christophoriens.

 Commémoration du 8 mai 1945

Puis, après la minute de silence, chacun se dirigea au monument aux morts, pour le dépôt de gerbes, la lecture par Madame le Maire du discours rédigé par le secrétaire d’état aux anciens combattants.

Dépôt de bougies puis lecture du poème "Liberté"
Dépôt de bougies puis lecture du poème "Liberté"
Dépôt de bougies puis lecture du poème "Liberté"

Dépôt de bougies puis lecture du poème "Liberté"

Les enfants de l’école déposèrent des bougies « pour que la petite flamme de la paix ne s’éteigne jamais » avant de lire, à tour de rôle, quelques strophes du superbe poème de Paul Éluard « Liberté ».

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans commémoration
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 09:42
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques
Saint-Paterne aux couleurs celtiques

Saint-Paterne aux couleurs celtiques

Une belle météo pour cette 29ème édition de la foire de Saint-Paterne-Racan a incité les visiteurs à venir nombreux arpenter les différents espaces dédiés à cette manifestation placée cette année sous le signe de la culture celtique.

L’organisation de la journée est placée sous la responsabilité du syndicat d’élevage pour l’exposition d’animaux de la ferme et de l’association « Les Bénévoles » pour la foire proprement dite, la décoration du gymnase et la restauration. Tout au long de la journée, des musiques celtes retentirent dans l’espace de la fête.

Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil
Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil

Quel plaisir de déambuler parmi les différents stands avec un beau soleil

Le côté foire

Depuis plus d’une semaine les organisateurs s’affairaient dans le village pour délimiter les emplacements de chaque exposant. Cette année, dans une partie de la rue Léo-Lagrange et tout au long de la rue de la gare, ce sont près de cent marchands qui proposaient des vêtements, des CD, des plantes et plants, des légumes dont des asperges, des melons, des fraises et bien sûr, pour rester en adéquation avec le thème de l’année, des artichauts bretons. Quelques étals étaient consacrés à de la restauration rapide.

Des artisans locaux, profitant de l’affluence de populations locales mais aussi des environs, présentaient leur savoir-faire. Sur l’aire du stade, place aux engins agricoles rivalisant de puissance et de taille qui côtoyaient tracteurs énormes et tondeuses de toutes sortes.

 

Bouge ton bled et les GRBueil font la promotion de leurs futures manifestations
Bouge ton bled et les GRBueil font la promotion de leurs futures manifestations

Bouge ton bled et les GRBueil font la promotion de leurs futures manifestations

Des associations

C’est ce site qu’avaient choisi Bouge ton bled pour tenir sa buvette et faire de la publicité pour leur prochain festival des 24 et 25 juin prochains. Tout près, un autre stand associatif était tenu par des jeunes colons des GRBueil qui vendaient des gâteaux pour aider au financement de leur prochain séjour en Corse à la découverte du GR20.

Après une longue attente, on peut enfin s'asseoir et apprécier la nourriture
Après une longue attente, on peut enfin s'asseoir et apprécier la nourriture
Après une longue attente, on peut enfin s'asseoir et apprécier la nourriture

Après une longue attente, on peut enfin s'asseoir et apprécier la nourriture

La restauration avec « Les Bénévoles »

Les Bénévoles ont à cœur de proposer une nourriture de qualité aux visiteurs qui font le choix de manger un vrai repas sur place. Pour cela, chacun met la main à la pâte et aide à la préparation des repas. Le nouveau président des Bénévoles, Benjamin Lamandé confiait : « Nous avons préparé 650 entrées. C’est le nombre de repas que nous pourrons servir aujourd’hui. »

Les gens ne s’y trompent pas et, dès midi, une file de plusieurs affamés s’est formée auprès du barnum. Au fur et à mesure que l’heure s’avançait, la file s’allongeait et, vers 14 h, certains étaient encore entrain d’attendre leur tour pour venir déguster les menus du jour alors que les plus chanceux quittaient la table pour retourner profiter de la foire, retrouver des connaissances et discuter de choses et d’autres parmi lesquelles les prochaines élections de Saint-Christophe qui alimentaient quelques conversations.

Quelques remarques entendues dans les files d’attente : « On ne comprend pas ce qui se passe, ça n’avance pas…Il doit y avoir un problème d’organisation….Comment se fait-il que la file ne bouge pas…En guise de déjeuner, on va nous servir le goûter… »

Il est vrai que l’on a pu remarquer quelques nouvelles têtes parmi Les Bénévoles. Laissons-leur de temps de prendre leurs marques et tout s’arrangera !

La fête foraine, plaisir des petits et des grands
La fête foraine, plaisir des petits et des grands

La fête foraine, plaisir des petits et des grands

La fête foraine

Depuis le milieu de la semaine dernière, les forains ont commencé à occuper la place de la République. Comme chaque année, le premier à s’installer est l’important manège des autos-tamponneuses. D’ailleurs, dès vendredi soir, il accueillait ses premiers amateurs en leur offrant le premier tour gratuit. Puis, les baraques de jeux divers : adresse, loterie, se mirent en place ainsi que le grand stand de confiserie et le manège pour les plus jeunes.

Car, pour les enfants du secteur, la foire de Saint-Paterne est synonyme de quelques tours de manège et, en début d’après-midi, il fallait s’armer d’un peu de patience pour trouver une place libre. Une foule nombreuse avait envahi la place pour profiter de ces rares distractions et du soleil radieux qui réchauffait tout le monde.

Les chevaux et leurs récompenses
Les chevaux et leurs récompenses

Les chevaux et leurs récompenses

Les chevaux de trait de Jean-François Lafon

Fidèle de la foire de Saint-Paterne-Racan, Jean-François Lafon expose ses magnifiques chevaux de trait. Sur la porte intérieure de son camion, nombreux sont les trophées remportés par ses animaux. Ses chevaux sont dressés pour le travail dans les vignes et pour le débardage. Mais leur activité ne s’arrête pas là. Ils sont demandés pour des mariages mais aussi, depuis quelques temps, pour des enterrements, Jean-François ayant fait l’acquisition récemment d’un corbillard hippomobile.

Les ateliers ont connu le succès
Les ateliers ont connu le succès
Les ateliers ont connu le succès

Les ateliers ont connu le succès

Le salon rurali-tech : les ateliers d’impression 3D

Dans la grande salle de l’espace multimédia, de nombreux curieux étaient très intéressés par cette nouvelle technologie : l’impression en 3 D. Pour présenter ce nouvel outil, l'association Wheeldo et IdeOkub de la Flèche étaient présents pour faire découvrir à tous, le monde de la 3D. Les animateurs de l’association Wleeldo avaient prévu plusieurs supports pour les enfants qui, stylo spécial 3 D en main, pouvaient réaliser différents objets : monture de lunettes, animaux, etc.. Mais, ce qui était le plus passionnant, tant pour les enfants que pour leurs parents, c’était la réalisation d’une figurine représentant la tête de leur enfant en 3 dimensions.

Tout d’abord, l’animateur scannait avec un scanner spécial la tête de l’enfant. Le scan s’affichait sur l’écran de l’ordinateur puis, grâce au logiciel, quelques temps après, la réalisation de la petite sculpture pouvait être lancée par l’enfant qui, à l’aide de la souris, n’avait qu’à appuyer sur le triangle dans la barre d’outils.

Pouvoir repartir avec une sculpture à son effigie, quel bonheur ! Seul bémol, la réalisation n’est quand même pas instantanée mais tous ceux qui étaient sur liste d’attente n’auraient laissé leur place pour rien au monde.

Le Zorro de la ruralité récompensé
Le Zorro de la ruralité récompensé

Le Zorro de la ruralité récompensé

Remise de médaille à Henri Zamarlik

Chaque année, la foire de Saint-Paterne est aussi le lieu où de nombreux élus du territoire et du département viennent prendre des nouvelles du monde rural. Après avoir fait un tour de la manifestation sous la conduite de Jean-Pierre Poupée, maire de la commune, tout le monde se retrouva à la salle des fêtes pour les incontournables discours dont la teneur portait sur : « l’aide à apporter au développement des activités sur ce secteur, l’importance du rôle joué par le Pays au niveau des particuliers, des entreprises et de la Région, la nécessité de favoriser les circuits courts et de privilégier les produits locaux notamment dans les cantines du territoire…. »

Jean-Gérard Paumier, président du Conseil Départemental tint à honorer Henri Zamarlik pour le travail qu’il a accompli lors de ses 23 années passées en temps que conseiller général sans jamais faillir à la défense du monde rural. En lui remettant la médaille du département et un beau et volumineux livre rouge datant de 1888 intitulé : Dictionnaire de la Vie pratique, À la ville et à la Campagne et sous –titré « Les notions d’une utilité générale et d’une application journalière… », le président Paumier précisa : « Vous resterez pour nous le symbole de la ruralité qui se bat et qui y croit. » Celui que tout le monde appelait « le Zorro de la ruralité » m’a dit avec humour en présentant ce dictionnaire : « Jean Germain m’avait promis de m’amener un des pavés utilisés pour la réfection de la rue Nationale à Tours. Il n’en a pas eu l’occasion mais, je considère qu’avec ce gros volume, le pavé est désormais entre mes mains. »

Toutes les allocutions achevées, chacun put partager le verre de l’amitié.

De quoi se documenter durant de longues soirées

De quoi se documenter durant de longues soirées

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans foire
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 14:07
Les banderolles couvrent la clôture de l'école

Les banderolles couvrent la clôture de l'école

Samedi matin, malgré une météo déplorable, ils étaient nombreux devant l’école du village pour manifester contre la décision de l’Inspection Académique de fermer une classe à la rentrée scolaire prochaine.

Sous les parapluies, qui parfois résistaient mal aux coups de vent, les parents accompagnés pour la plupart par leurs enfants, les grands-parents, les enseignants soutenus par M. Jean-Pierre Verneau, maire de la commune, se sont regroupés devant le portail, équipés de panonceaux dénonçant la décision administrative.

La mobilisation commence dès le plus jeune âge !

La mobilisation commence dès le plus jeune âge !

L’école compte actuellement 7 classes regroupant tous les niveaux de la petite section au CM2. La majorité des classes fonctionne en cours doubles. À la rentrée 2015, l’effectif était de 171 élèves. Lors des prévisions fournies pour la rentrée 2016, la directrice annonçait un effectif de 160 enfants soit une baisse sensible mais cette prévision n’est plus d’actualité car, depuis, de nouveaux élèves ont été inscrits à l’école.

Si l’on en croit ce que dit M. le Maire, le lotissement qui a eu du mal à démarrer est maintenant bien parti. Il soutient à fond son école et confie : « Je me battrai jusqu’au bout ! Des actions pourront être engagées. »

Cette fermeture de classe entraînerait des conditions de travail assez désastreuses pour les enseignants et leurs élèves. De nombreux cas d’enfants en difficulté sont déjà signalés et, à part pour un enfant sur les 30 ayant besoin d’une aide spécifique, il n’y a pas de prise en charge. Seule une psychologue intervient sur l’école, pas de maître E ni de maître G. Comment s’occuper de ces enfants dans des classes doubles avec des effectifs avoisinant les 30 élèves ?

Les manifestants avec au premier rang à gauche, M. Verneau.

Les manifestants avec au premier rang à gauche, M. Verneau.

C’est pour cette raison que les parents sont mobilisés depuis l’annonce de la fermeture probable d’une classe alors que «cette décision va à l’encontre de ce que le gouvernement avait annoncé sur les mesures à mettre en place pour permettre une meilleure réussite des enfants à l’école » souligne une maman. Tout comme M. Verneau, ils sont déterminés à aller jusqu’au bout pour sauver leur classe.

Affaire à suivre !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 13:04
Un aperçu du marché de Saint-Christophe-sur-le-Nais

Un aperçu du marché de Saint-Christophe-sur-le-Nais

L’histoire pourrait commencer ainsi ! Au début, en octobre, Nadia Couratin, la p’tite épicière installait son camion épicerie sur la place de Saint-Christophe-sur-le-Nais, les vendredis matin et soir. Elle était alors seule le soir sur la belle place du village mais, très vite, Jean-Baptiste Couté cultivant des légumes bio dans la commune voisine est venu installer son stand à côté. Franck Villey, le boucher-charcutier, décida alors d’ouvrir son magasin le vendredi soir et peu de temps après, c’est Fred, le pizzaïolo, qui est venu compléter ce trio avec toutes sortes de pizzas. La place s’animait de plus en plus ces soirs de marché. Les chalands se pressaient devant les stands. Des conversations s’engageaient, la convivialité s’installait. Un jour, Franck, le boucher, me dit : « Ce serait bien qu’il y ait un marchand de fromages. Je connais un producteur, je vais lui en parler. »

Les acheteurs sont de plus en plus nombreux

Les acheteurs sont de plus en plus nombreux

Eh bien, il a dû être suffisamment persuasif puisque depuis trois semaines, Bruno Levillain, éleveur de chèvres à Flée, vient proposer ses fromages frais, demi-secs, secs, nature ou aromatisés aux Christophoriens. « Ce sont des fromages de ma production. J’ai un troupeau de 40 chèvres. Le samedi, je suis sur le marché de Château-du-Loir comme Franck. »

Son camion, situé devant l’ancienne épicerie, apporte un complément à ce marché qui, petit à petit prend de l’envergure.

Bruno Levillain, le nouveau commerçant

Bruno Levillain, le nouveau commerçant

En discutant avec ces commerçants, nous décelons quelques besoins d’améliorations quant à l’annonce sur place de la tenue de ce marché. « Il n’y a pas assez de publicité faite pour le marché. Il faudrait qu’il y ait un ou deux panneaux sur la place pour signaler qu’il y a un marché le vendredi soir. Nous en avons parlé avec madame le Maire. Nous espérons qu’elle en tiendra compte. »

C’est vrai que ce petit marché, qui ne demande qu’à s’agrandir, avec par exemple la venue d’un poissonnier, fait revivre le cœur du village et recrée de la communication entre les personnes de tous âges.

Les cinq commerçants : de gauche à droite Jean-Baptiste, Nadia, Franck, Bruno et Fred

Les cinq commerçants : de gauche à droite Jean-Baptiste, Nadia, Franck, Bruno et Fred

Pratique :

Marché place Jehan d’Alluye, tous les vendredis de 17 h à 19 h pour l’épicière et le fromager et de 18 h à 20 h pour le maraîcher et le pizzaïolo.

La boucherie est ouverte de 17 h à 19 h 30. Quant au kiosque à pain, il fonctionne sans interruption.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages