Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 17:17

Pour la 3ème année consécutive, la Communauté de Communes de Racan renouvelle durant l’été son opération « Tous en bus ».

bus-CCR

Depuis le 5 juillet, un bus de 55 places circule dans le canton 3 jours par semaine, les mardis, jeudis et vendredis après-midi. Toutes les communes du territoire de la CCR sont desservies et le transport est entièrement gratuit pour les usagers. Cette navette permet aux habitants des 10 communes, qu’ils soient résidents à l’année ou simplement en vacances, de voyager dans le canton pour aller à la piscine, rendre visite à des amis ou découvrir les richesses patrimoniales du territoire.

La boucle du début de l’après-midi part de Saint-Aubin-le-Dépeint à 13 h pour se terminer à Neuvy-le-Roi à 14 h 50. Celle de la soirée, débute à 18 h, face à la piscine, à Saint-Paterne-Racan (nouveau passage à 19 h 10) et s’achève à 19 h 30 à St Aubin.

La fréquentation est assez satisfaisante mais, aux dires de la conductrice du bus « Il n’y a pas assez d’adultes qui utilisent le bus. On pense qu’ils n’osent pas. »

Les ados en sont les principaux utilisateurs et sont ravis de ce moyen de locomotion qui leur permet de se retrouver pendant l’été. « Moi, je suis en vacances ici, et je trouve que c’est super ! » « Moi, je ne prends pas le car, j’habite à St Christophe, je viens à vélo, mais je peux retrouver plein de copains grâce au bus ».

passagers-1

Après avoir passé l'après-midi à la piscine, un premier groupe de passagers prêts pour le retour

 

Donc, une très bonne initiative à l’actif de la CCR, initiative soutenue par le Conseil Général d’Indre-et-Loire. Cette opération prendra fin le mardi 30 août.

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 07:42

Le mercredi matin, la place de Bueil-en-Touraine, petit bourg de 374 habitants, dominé par sa célèbre collégiale, est un peu plus animée que les autres jours : M. Piédor, boucher-charcutier, résidant dans la commune, installe son camion dans ce village en pleine évolution.

place boucher 1

Depuis la mandature précédente, les travaux se succèdent. Ayant bénéficié d’une première opération « Cœur de village », la municipalité avait aménagé la place principale au pied de la collégiale. La mairie a également été l’objet de travaux ainsi que l’école qui, avec un bardage extérieur en accord avec l’ABF et des menuiseries neuves, a vu son isolation nettement améliorée.

travaux école

Le groupe scolaire pendant les travaux d'isolation.

Ne s’arrêtant pas à cette série de travaux, c’est une nouvelle tranche qui vient de se terminer dans le centre du village, travaux qui permettront à la municipalité d’engager une nouvelle opération « Cœur de village ». En effet, au pied de la collégiale se trouve une maison très ancienne qui servit autrefois de presbytère. « En faisant des travaux, nous avons découvert dans le jardin voisin, les restes d’un vieil escalier en pierre qui allait à l’église » précise Rémi Tondereau, maire de Bueil.

poste

Cette habitation avait depuis très longtemps servi de bureau de poste à en croire les inscriptions sur sa façade, à gauche d’un superbe cadran solaire.

inscriptions

En juillet 2010, après les travaux dans la mairie, l’agence postale fut transférée dans l’ancien bureau du maire. En octobre débutaient des travaux de réhabilitation de l’ancien presbytère avec le PACT 37, pour réaliser deux logements conventionnés Palulos (prime à l’aménagement de logements à usage locatif).

cadran solaire posteLes travaux se sont terminés fin mai et dès le 1er juin, une locataire, Mme Panvert, retraitée, recevait les clés du logement du rez-de-chaussée, d’une surface de 62 m², adapté aux handicapés. Le 1er juillet, un jeune couple avec enfant, M. Le Denmat Yohann et Mme Noël Nathalie, emménageaient dans le logement du dessus, qui comprend deux niveaux répartis sur 110 m². « Nous comptons sur la réalisation de logements pour amener sur la commune des jeunes couples car nous pensons à la survie de notre école. »artisans et élus

 

Artisans et élus réunis pour la photo à l'issue des travaux

C’est la réhabilitation de ce bâtiment en logements conventionnés qui va donc permettre à la municipalité d’envisager une nouvelle tranche de l’opération « Cœur de village » sur la traversée du bourg. « Cet aménagement favorisera le déplacement des handicapés et mettra un peu de végétation le long des rues » fait remarquer M. le Maire. Une rencontre avec la représentante des ABF est prévue prochainement.

Il faut noter aussi, la réfection des toilettes publiques qui est en cours d'achèvement ainsi que la pose de nouvelles plaques de rues et de numéros.

plaque rue

D’autres projets sont à l’étude et nous aurons l’occasion d’en parler ultérieurement.

Pour les personnes intéressées par la recherche d'un logement : « Actuellement, nous avons un logement adapté aux handicapés disponible sur la commune », mentionne Rémi Tondereau.

Quelques chiffres concernant les travaux de l'ancienne poste :

Montant des travaux : 187 118,31 € répartis comme suit :

Maçonnerie : 55 721,90 €

Charpente couverture : 12 508,40 €

Menuiserie : 23 372,74 €

Plâtrerie : 23 202,66 €

Électricité : 16 127,71 €

Plomberie : 8 797,01 €

Carrelage : 8 226,40 €

Peinture, revêtement de sols : 16 828,26 €

Coordonnateur SPS : 1 542,84 €

Honoraires PACT : 19 301,22 €

Divers EDF : 1 489,17 €

Financements : 187 118,31 € répartis comme suit :

Subvention DGE : 42 885,50 €

Subvention Palulos : 1 000 €

Subvention région Cœur de Village : 73 600 €

Prêt CDD : 64 000 €

Autofinancement communal : 5 633,31 €

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 07:46

panneau départ

En raison des travaux programmés pour la restructuration du groupe scolaire, le départ du parcours historique mis en place en 2004 a été modifié. Il démarrera dans la rue des Caves Blanches où sera installé le planimètre pour, immédiatement sur la droite, emprunter les Ruettes.

ruettes1

Les Ruettes vous conduiront à la Maison des Marmoux et vous permettront de voir caves et jardins qui sont un de charmes de ce lieu. Pour en savoir plus, dépliant à se procurer en mairie et livre édité par l'association Histoire et Patrimoine : "Saint-Christophe-sur-le-Nais, Un beau village de Touraine", paru fin avril 2011, en vente au prix de 24 € (tél : 02 47 29 31 26).

d-pliant.jpg

 couverture livre

 

 

 

 

 

 

 

                 Dépliant et livre pour découvrir le village de St Christophe

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 20:27

affiche-michel.JPG

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 16:39

Un peu partout en Crète, nous pouvons voir des églises de tailles différentes aussi bien dans les villes ou villages qu'au milieu de nulle part. Les Crétois sont quasiment tous chrétiens orthodoxes. C'est la religion d'état, les popes sont salariés par l'état et l'enseignement religieux fait partie des programmes scolaires.

Outre ces édifices en parfait état, parfois en construction, il y a quelques monastères byzantins parfois très anciens qui méritent la visite.

Agios-Astratigos-panneau-1-

 monatère-Agios-Astratigos-r

Celui-ci est malheureusement en ruines !

Bali-monastère-Agios-Ioanni

Tout près de Bali, le monastère Agios Ioannis, 17 ème siècle

monastère-Agios-Ioannis-1-M

Agios Ioannis, le cloître

monastère-Agios-Ioannis3

L'intérieur richement décoré d'icônes comme tous les monastères

monastère-Ste-Trinité-5-M

Le monastère Agia Triada (Ste Trinité) à proximité de Hania, 17 ème siècle

Monastère-Agia-Triada2

Agia Triada, cour intérieure

monastère-Arkadi-10-M

Le monastère d'Arkadi, près de Réthymnon, dont l'origine remonte au 15 ème siècle

Monastère-Arkadi7

Arkadi, le cloître

monastère-Toplou-3-M

Le monastère de Toplou, près de Sitia, est une petite forteresse protégée par de puissants remparts. Le monastère actuel date de la fin du 17 ème siècle.

monastère-Toplou-2-M

Toplou, cour intérieure

Monastère-Toplou5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toplou, l'église, contenant des icônes de grande valeur 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 12:22

pr-fa2.jpg

Installé depuis 1966, pour l’ouverture de la 5ème classe qui fermera quelques années plus tard pour rouvrir en 2005, le préfabriqué a abrité durant de longues années (1972-2003) les enfants fréquentant la maternelle de St Christophe. Inutilisé depuis 2003, date de l’ouverture de la nouvelle école maternelle, il devenait gênant. Le projet de construction d’un nouveau groupe scolaire reliant ancien et nouveau bâtiment imposait sa démolition. Une entreprise spécialisée, Garcia Frères, retenue par délibération municipale, se mit donc à l’ouvrage dès le début des vacances scolaires. Arrivés sur place le jeudi, les employés interrogés sur la durée de leurs travaux répondirent : « Il n’y en n’a pas pour longtemps. Demain soir ou au plus tard lundi matin tout sera terminé. » Et, effectivement, vendredi soir, le préfabriqué n’était plus qu’un souvenir. Une fillette fréquentant l’école me dit : « Tu as vu, ça a été vite fait, ça fait tout drôle ! »

Les étapes :

démo-toit-2

 démo-toit-3

étape 1 : le toit

démo-bât-2

étape 2 : les murs

engis-trou

Les engins ayant servi à la démolition

fin-du-préfa-1

Vendredi soir, le préfa avait disparu après 45 ans à cet endroit !

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 16:29

Peuplée depuis 120 000 ans avant notre ère, la Crète est le pays de palais célèbres : Knossos, Phaestos, Gortyne. Ces palais furent construits vers 2000 av. JC à l'époque où Minos devint maître de l'île.

Je vous propose une petite visite de ces grands palais.

Nous allons commencer par Gortyne où la légende veut que Minos ait été conçu par Zeus et la belle Europe qu'il avait enlevée en se transformant en taureau pour pouvoir l'approcher.

Gortys-2-platane-M

 C'est sous ce platane, qui a la particularité de ne pas perdre ses feuilles que leurs amours auraient été consummées.

Mais, le site de Gortyne est beaucoup plus récent puisqu'il date de 67 av JC lorsque les Romains y établissent leur capitale après avoir anéanti les Crétois.

Gortyne-inscriptions2

Les lois de Gortyne, abritées sous un petit portique, sont écrites dans un dialecte dorien crétois. Elles se lisent en boustrophédon, c'est-à-dire de gauche à droite puis de droite à gauche et ainsi de suite.

Gortyne-odéon-1

L'odéon de Gortyne date du 2 ème siècle après JC.

Gortyne-basilique-1

La basilique Saint-Tite (Agios Titos) fut sans doute édifiée au 7ème siècle.

Non loin de là, se trouve Phaestos, face à la plaine de la Messara.

paysage-vu-de-Phaestos-M.jpg

Le premier palais de Phaestos apparut vers 1900 av JC. La légende attribue sa fondation à Rhadamanthe, deuxième fils de Zeus et d'Europe et frère de Minos. Détruit par un tremblement de terre, il fut reconstruit en 1700 av JC plus vaste et luxueux que le 1er.

Phaestos2

La cour est proche des appartements royaux et notamment du mégaron de la Reine Phaestos-6--M

Le quartier réservé aux commerces et à l'artisanat, toujours situé en dehors des appartements royaux.

Nous ne pouvons quitter la Crète antique sans parler de Knossos. Sa découverte au début du 20ème siècle marqua une étape majeure dans la connaissance de la civilisation minoenne.

Comme Phaestos, le palais de Knossos date de l'époque protopalatiale (2000-1600 av JC). Ce fut, si l'on en croit la légende, le palais de Minos.

Knossos5

Vestibule orné de fresques (porteur d'oranges), copie d'une fresque qui décorait ce vestibule donnant accès au grand propylée.

Knossos-intérieur2

Intérieur décoré de fresques représentant des griffons dans la salle du trône. On peut voir le trône d'albâtre où prenait place la grande prêtresse.Knossos9

Le propylée ouest avec la célèbre fresque représentant des jeux tauromachiques sous un olivier.

Il y a un autre site, Malia, moins fréquenté que les précédents, mais hors de notre circuit, donc désolée, pas de visite.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 12:15

Après leur sortie à Brioude, les Danseux du Nais recevaient leurs amis anglais pour une petite semaine.

Arrivés à St Pierre-des-Corps mardi soir, chaque famille accueillante se fit un plaisir d’aller chercher ses hôtes à la descente du train pour les conduire soit dans le sud Sarthe, soit en Touraine.

groupe-2

Un programme bien rempli les attendait :

-         mercredi, à 14 h, visite du Clos Lucé à Amboise suivie d’un repas à la crêperie près du château et en soirée, spectacle son et lumière.

-         Jeudi, direction Jupilles avec visite de Carnuta et promenade en forêt de Bercé pour admirer le chêne Boppe, s’étonner de sa taille et découvrir les sources de l’Hermitière.

-         Vendredi, journée libre avec les familles d’accueil mais le soir, à 19 h, tout le monde s’est retrouvé à St Christophe pour un apéro (qui a mis un peu de temps à arriver) suivi d’un repas en commun préparé par la charcutier-traiteur de St Paterne. Quelques adhérents de l’ARP (association Racan Pocklington) s’étaient joints à eux, cet échange se faisant dans le cadre du jumelage tous les 2 ans. Nadège fit un petit discours en anglais et émit le souhait «we wish to go to Poklington soon (nous souhaitons aller à Pocklington dans un avenir proche » ce à quoi Barry répondit en français : « Nous sommes très contents de l’accueil que vous nous avez réservé et c’est avec plaisir que nous vous recevrons. » Les Danseux remirent à leurs hôtes des petits cadeaux souvenirs : un couple de Danseux réalisé chez Stony à St Paterne et des petits sabots rappelant leur visite à Carnuta.

Anglais-Mauclair

-         Samedi, 11 h départ pour un pique-nique à Verneil-le-Chétif (avec possibilité d’abri) et visite du musée de l’automobile au Mans.

-         Dimanche matin, direction St Pierre-des-Corps pour prendre le train du retour.

Nadège-1

 Barry-1

 

 

 

 

 

 

 

                                                         Nadège et Barry

figurine-danseux

Les Danseux en figurine réalisée chez Stony à St Paterne

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 19:55

Séance du 7 juin 2011

L'an deux mil onze, le sept juin à vingt heures trente, le Conseil municipal légalement convoqué s'est réuni à la Mairie de St Christophe-sur-le-Nais en séance publique sous la présidence de Monsieur Jean POUSSIN, maire.

ÉTAIENT PRÉSENTS : MM. POUSSIN J., MANSO P., OGER F., BÉDARD D., RULLON J.-M., MEUNIER, J.-J., GUÉRIN T., REFFAY C., HERVET GARCIA T.,  TONDEREAU P., RAGUIDEAU D.., Mmes LEMAIRE C., ROYER M.

ÉTAIENT EXCUSÉS :

BROCHERIEUX D. : pouvoir à POUSSIN J.

LARUS P. : pouvoir à ROYER M.

SECRÉTAIRE DE SÉANCE : LEMAIRE C.

 

ORDRE DU JOUR

   1. Approbation du dernier compte rendu de conseil

Le compte rendu est lu et adopté à l'unanimité

 

2. FDACR

Délibération n°45 : Demande de subvention FDACR 2011

Monsieur le Maire fait part de la consultation du conseiller général de Neuvy-le-Roi pour la demande de subvention Fonds Départemental d'Aides aux Communes Rurales. Monsieur le Maire propose de déposer une demande comprenant les différentes acquisitions de matériels de l'année.

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré à l'unanimité, sollicite une subvention FDACR au taux le plus élevé pour l'acquisition de matériels. Il autorise Monsieur le Maire à signer tous les documents relatifs à cette demande.

 

3. Dissimulation réseaux Avenue Eugène Hilarion

Monsieur le Maire informe que les travaux de dissimulation des réseaux ont débuté. La circulation se fait par alternat. Le SIEIL a confirmé la hauteur des candélabres qui sera de 6 mètres. Monsieur le Maire précise qu'il y a un délai de 12 semaines pour la livraison.

Délibération n°46 : Avenue Eugène Hilarion - Dissimulation des réseaux - Choix des couleurs pour les candélabres :

Le Conseil municipal, après en avoir délibéré à l'unanimité, décide de choisir la couleur grise pour les candélabres de l'avenue Eugène Hilarion, car c'est la couleur la plus adaptée et la plus discrète pour s'intégrer dans l'environnement.

 

    4. École

Permis de Construire : Monsieur le Maire informe que l'Architecte des Bâtiments de France a rendu un avis favorable sur le projet de permis de construire. Ce dossier sera examiné par la commission accessibilité et par la commission de sécurité le 9 juin 2011. Des précisions ont déjà été demandées sur ce dossier par ces commissions et les modificatifs ont été fournis par l'architecte.

Demande de subvention DETR : Monsieur le Maire informe qu'il a été reçu par la Secrétaire Générale de Préfecture et l'Inspecteur d'Académie pour l'examen du dossier de demande de subvention.

Auparavant, Monsieur Poussin a invité l'Inspecteur de circonscription à se rendre sur place afin de juger de la pertinence du projet, soit la création de deux classes de 60m². La conseillère pédagogique était aussi présente. Cette création permettrait aussi la mise en place du programme école numérique, les deux classes actuelles de 40m² ne permettant pas une telle installation de matériels informatiques. Les personnels présents de l'éducation nationale soutiennent ce projet de construction de classes en vue de la mise en place du programme école publique numérique. C'est un projet qui repose essentiellement sur la mise en place d'une nouvelle pédagogie.

Il était demandé 300 000€, ce qui grevait trop les dotations pour l'ensemble du département. Les services de la Préfecture souhaitaient que ce projet soit scindé en différents programmes afin d'étaler les demandes de subventions. Monsieur le Maire a précisé que c'était techniquement impossible d'échelonner la construction des classes d'une part, et le bloc garderie et cantine d'autre part. Le gain de subvention aurait été trop minime quant au surcoût de construction avec la création de pignon et les raccordements supplémentaires aux différents réseaux à réaliser.

Le dossier sera examiné par une commission d'élus qui décidera du montant de la subvention. Les autres demandes de subvention seront déposées auprès de la CAF, la Communauté de Communes de Racan et d'autres organismes.

 

Station d'épuration : Monsieur le Maire informe que le permis de construire est délivré. Les travaux d'extension débuteraient au 1er octobre.

 

5. Cimetière

Délibération n°47 : Restructuration du cimetière - consultation d'entreprises :

Monsieur le Maire fait part d'une proposition de la société Elabor pour la restructuration du cimetière comprenant l'inventaire, la saisie des concessions, la réalisation d'un plan, l'assistance juridique, les procédures de reprises des concessions (y compris les concessions perpétuelles abandonnées).

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré à l'unanimité, décide de surseoir à sa décision et de solliciter deux autres entreprises pour ces travaux qui requièrent une technicité particulière.

Monsieur le Maire précise que les travaux de réfection de la stellaire du cimetière sont réalisés. La pose d'une couverture de zinc sera demandée à l'entreprise Boudon afin de protéger le socle.

 

6. Schéma de la Coopération intercommunale

Délibération n°49: Schéma de la Coopération intercommunale

Monsieur le Maire fait un compte rendu du schéma de la Coopération Intercommunale et des propositions faites par la CDCI. Ce document a fait l'objet d'une présentation ce jour par Mme Abrossimav, sous préfet de l'arrondissement de Tours.

La Communauté de Communes de Racan, créée en 2001, serait regroupée avec la Communauté de Communes de Gâtine et Choisilles et une partie de la Communauté de Touraine Nord Ouest (Canton de Château-la-Vallière, Mazières-de-Touraine et Cléré-les-Pins). La DGF attribuée à cette nouvelle structure serait en progression.

L'aménagement suppose une vision globale du territoire et non une vision de clocher. Plus on est nombreux, plus les moyens sont importants et mieux sont répartis les investissements et les équipements. Le contre exemple localement est la piscine communautaire, qui a compté 14000 entrées la 1ère  année, puis 10000 entrées la 2ème  pour trois mois d'ouverture annuelle compte tenu des intempéries.

Il est difficile de parler d'aménagement du territoire à une échelle de seulement 6000 habitants. Actuellement, la structure est caractérisée par une inégalité de représentation des communes et une redistribution inégalitaire des richesses ; il n'existe pas de solidarité ni de projet fédérateur entre les communes.

Seules deux voies desservant des vergers ont été reconnues d'intérêt communautaire (sur la vingtaine pressentie à la création de la communauté de communes). Les communes ne peuvent pas inscrire leurs voiries et ne peuvent bénéficier de fonds de concours.

Près de 87% des ressources de la CCR sont redistribuées avec aucune retombée financière ni investissement pour la commune de Saint-Christophe-sur-le-Nais. Il y a actuellement 26 délégués pour 10 communes, 1 président et 4 vice-présidents.

Le futur ensemble regrouperait 33000 habitants avec une représentation de seulement 52 délégués, 1 président et 10 vice-présidents. Cette future structure permettrait des économies d'échelles en termes de coût de fonctionnement.

Dans un 1er  temps, les syndicats simples seraient absorbés par les communautés de communes :

*Le syndicat de gendarmerie de Neuillé-Pont-Pierre, dont font partie Saint-Pateme-Racan et Saint-Christophe-sur-le-Nais (3000 habitants) serait repris par la Communauté de Communes de Gâtine et Choisilles. Le syndicat de gendarmerie de Neuvy-le-Roi, serait repris par la Communauté de Communes de Racan.

Se pose ici la question du double financement des gendarmeries pour les communes de Saint-Paterne-Racan et Saint-Christophe-sur-le-Nais. La fusion des deux communautés de communes réglerait ce point.

*Le syndicat de transports du collège ne relève pas de la compétence des communes mais du Conseil Général qui devrait financer son fonctionnement. Ce syndicat serait maintenu en l'état. La question est posée de la pertinence de la carte scolaire. La commune est rattachée au lycée Descartes de Tours (où les enfants sont déposés 1 heure avant l'ouverture de l'établissement, après une heure de transport) alors qu'il y a un lycée à Château-du-Loir à l/4h de route (dépendant d'une autre académie et d'un autre département). Il est certes possible de se rendre au lycée par le train mais le coût est supérieur pour les familles.

*Le Sivom de l'Escotais (eau et assainissement) serait dissout et la compétence reprise par la Communauté de Communes de Racan. Cette dernière n'exercerait pas cette compétence pour les autres communes qui sont pour la plupart en affermage. Actuellement, Saint-Paterne-Racan et Saint-Christophe-sur-le-Nais sont en régie directe ; Bueil et Villebourg sont en affermage. La différence du coût de l'eau entre régie et affermage est de 1 à 3.

On peut aussi évoquer les différences entre les régions administratives. En Sarthe, qui jouxte notre commune, il est possible de faire des forages de 120m dans le cénomanien pour l'arrosage des cultures alors qu'en Indre-et-Loire, il est interdit d'avoir des forages dans cette strate pour l'alimentation de la population. 4 des puits sont actuellement inutilisables avec des taux de nitrates supérieurs à 50mg et le 5ème  puits affiche un taux à 35mg. Le taux de nitrates est trop important dans l'eau actuellement distribuée pour la consommation humaine.

Dans un second temps, les communautés de communes fusionneraient entre elles d'après le schéma de la coopération intercommunale.

Notons la particularité de la Commune de Saint-Christophe-sur-le-Nais, commune qui est située sur le bassin versant du Loir, et non celui de la Loire, bassin de vie, de commerce, d'emploi, de tourisme et de culture. Les résidants se rendent plus facilement et quotidiennement sur les communes de Château-du-Loir et la Chartre-sur-le-Loir. Les services préfectoraux tendent à tourner la commune de Saint-Christophe-sur-le-Nais vers les pôles de Neuillé-Pont-Pierre et de Château-la-Vallière avec lesquelles il n'y a pas d'identité culturelle, peu de migration domicile-travail, ni l'importance de l'activité de la Vallée du Loir.

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré à la majorité, avec 3 contre, 3 abstentions et 9 pour  - accepte le principe de rentrer dans une structure plus importante comprenant au moins deux communautés de communes, où la voix de la commune serait sans doute plus entendue que dans la Communauté de Communes de Racan, dont elle se sent complètement exclue.

- signale qu'un rapprochement avec les syndicats de la Sarthe permettrait des interconnexions entre les différents réseaux d'eau potable, permettant une distribution d'eau de qualité meilleure à la population.

- souligne qu'à défaut d'une fusion des différentes communautés de communes, la commune demandera son rapprochement de la Vallée du Loir et de la Sarthe qui concentre nombre d'activités et tout le dynamisme des structures de la Vallée du Loir. La distance parcourue à cheval en une journée est dépassée. Il faut réfléchir et agir avec les bassins de vie.

Vote: 15

Contre : 3 (MM. Larus, Tondereau, Mme Royer); Abstention : 3 (MM. Bedart, Raguideau, Rullon) ; Pour : 9

 

7. Indemnités de conseil du receveur municipal

Délibération n°48 : indemnités de conseil du receveur municipal

Vu l'article de la loi n°82-213 du 02/03/82 modifiée relative aux droits et libertés des communes, des départements et des régions,

Vu le décret n°82-979 du 19/11/82 précisant les conditions d'octroi d'indemnités par les collectivités territoriales et leurs établissements publics aux agents des services extérieurs de l'Etat,

Vu l'arrêt interministériel du 16/12/83 relatif aux indemnités allouées par les communes pour la confection des documents budgétaires,

Vu l'arrêté interministériel du 16/12/83 relatif aux conditions d'attribution de l'indemnité de conseil allouée aux comptables non centralisateurs du Trésor chargés des fonctions de receveurs des communes et établissements publics locaux,

Le Conseil Municipal décide, à l'unanimité :

- de demander le concours du Receveur municipal pour assurer des prestations de conseil,

- d'accorder l'indemnité de conseil au taux de 100% par an pour la durée du mandat,

- que cette indemnité sera calculée selon les bases définies à l'art.4 de l'arrêté interministériel du 16/12/83 précité et sera attribuée à Florence LIMET,

- de lui accorder également l'indemnité de confection des documents budgétaires pour la durée du mandat.

 

Monsieur le Maire informe du montant de l'indemnité du receveur municipal pour l'année 2011 qui s'élève à 443,79€ brut soit 404,93€net.

 

8. Questions diverses

Fauchage : l'entreprise Sionneau a réalisé les accotements en 42 h et les talus en 39 h pour un montant de 5059,086 TTC

 

Préparation 14 juillet : réunion le 10 juin 2011 à 20h30

 

Permis piéton : vendredi 10 juin à 16h00 au foyer rural

 

Inauguration divers bâtiments Neuvy-le-Roi : le 18 juin 2011 à partir de 15h00

 

Désignation des délégués pour les sénatoriales : la réunion aura impérativement lieu le vendredi 17 juin 2011 à 17h00 pour l'élection de 3 délégués titulaires et 3 suppléants. Monsieur le Maire rappelle la procédure et invite les candidats à faire parvenir leur déclaration de candidature.

 

Prévisions effectifs de l'école : la directrice de l'école informe de 24 départs d'enfants, dont 6 déménagements), compensés par seulement 8 inscriptions (pénurie de naissances en 2008, puis reprise de la natalité en 2009 et 2010). On peut supposer que les déménagements prévus seront compensés par de nouvelles arrivées.

L'école accueille 8 élèves hors communes, dont 3 en CM2. Parallèlement, 11 résidants sont scolarisés dans les communes voisines. Monsieur POUSSIN rappelle que l'accord n'avait été donné par la municipalité que pour 2 enfants. Actuellement, le groupe scolaire est composé de 5 classes. L'équipe pédagogique invite la municipalité à réexaminer les demandes de scolarisation d'enfants extérieurs pour éloigner une menace de fermeture de classe. La carte scolaire a déjà été publiée pour la rentrée prochaine et il n'est pas prévu de fermeture de classes.

Monsieur le Maire précise que le projet de construction de deux classes n'est pas basé sur le nombre d'élèves scolarisés mais sur la pédagogie. Il faut éviter les regroupements pédagogiques entre communes car cela multiplierait les transports scolaires pour les enfants.

 

La séance est levée à 22hl5

 

Suite aux remarques effectuées par M. Rullon et à celles que j'ai faites concernant le point n°6 qui ne fait pas apparaître les raisons  justifiant un point de vue différent  de celui de M. le Maire par rapport au regroupement des communautés de communes, l'approbation est reportée pour complément à la prochaine réunion du conseil municipal.

Il a donc été mis dans les journaux avant approbation par le conseil.

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 12:12

Aujourd'hui, la section hand-ball, de Neuvy-le-Roi, a prévu d’animer le bourg de Neuvy-le-Roi, dès le matin. En effet, sur la place face au Bon Accueil, chalands et marchands, malheureusement peu gâtés par le temps, essayaient de réaliser de bonnes affaires. Pendant ce temps, toute l’équipe des organisateurs s’activait pour préparer la restauration.

brocante-3

Pour l’après-midi, des concerts étaient programmés et dans la soirée, c’est au niveau du plan d’eau que chacun se retrouva pour un concert rock et un feu d’artifice.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages