Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 15:03
Élus et citoyens, même combat

Élus et citoyens, même combat

Jeudi matin, sur le marché de Saint-Paterne-Racan, régnait une certaine animation autour d’un collectif composé d’élus et de citoyens. Les chalands ne manquaient pas de venir en curieux voir et se renseigner sur ce qui se passait.

Suite à la loi NOTre, les communes devaient se prononcer tant sur la Communauté de communes Pays de Racan que Gâtine-Choisilles sur leur fusion. Sur les 10 communes de la CCPR, 7 se sont prononcées contre, 2 pour et une ne s’est pas prononcée.

Pourquoi les communes dans leur majorité ne souhaitent pas cette fusion ?

Quelques-unes des raisons étaient mises en évidence sur un tableau visible de tous.

- Moins de démocratie de proximité

- Moins d’élus bénévoles mais 48 000€/an d’indemnités cumulables

- Plus d’impôts

- Perte de la ZRR (zone de revitalisation rurale) entraînant

- Risque accru de fermeture de classe

- Fin de l’attractivité fiscale pour les entreprises

Très intéressées par les explications fournies par quelques-uns des citoyens à l’origine de la pétition, les personnes n’hésitaient à apposer leur nom et leur signature sur les feuilles mises à leur disposition.

Sur Gâtine-Choisilles où les intérêts sont assez différents vu la population et la situation géographique, certains habitants ne souhaitant pas subir cette fusion n’ont pas hésité à venir signer la pétition.

À quoi s’engagent les signataires ?

- À exiger l’annulation de la décision préfectorale de fusion des communautés de communes Pays de Racan et Gâtine-Choisilles.

- À faire respecter la décision majoritaire des conseils municipaux du Pays de Racan, opposés à la fusion et par conséquent, la démocratie de proximité.

- À conforter le développement du travail entre communes par convention, afin de fixer, en fonction des besoins des populations, pour chaque projet d’actions, le périmètre intercommunal efficace.

- À organiser un recours devant le tribunal administratif afin que le Conseil Constitutionnel étudie plusieurs points litigieux de la loi dite NOTre (Nouvelle organisation territoriale de la République) à savoir :

- Le non respect de la décision majoritaire des conseils municipaux d’un territoire - L’arrêt avant terme de mandats électifs communautaires

- Le mode de représentation non conforme au vote des électeurs de 2014, dans les nouveaux conseils communautaires fusionnés.

En seulement deux jours, de très nombreuses signatures dont des signatures d'élus ou anciens élus ont été récoltées. Si vous souhaitez soutenir cette action, vous trouverez la pétition sur www.paysderacan.info et via Internet sur change.org. De plus, plusieurs personnes en font circuler sur le territoire.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans politique
commenter cet article
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 10:02
Les travaux du foyer, c'est parti !
Les travaux du foyer, c'est parti !
Les travaux du foyer, c'est parti !
Les travaux du foyer, c'est parti !

Les travaux du foyer, c'est parti !

Le foyer rural

Les travaux concernant le foyer rural, bâtiment inauguré le 10 octobre 1954, ont débuté. Quelques modifications avaient eu lieu lors du mandat précédent (parquet changé et installation de sanitaires dignes de ce nom), mais il restait beaucoup à faire : aucune isolation, une toiture qui laissait par endroit passer la pluie, des revêtements muraux qui ne tenaient plus et des éclairages très insuffisants.

Le conseil municipal présidé par Catherine Lemaire a donc pris la décision de moderniser ce bâtiment et d’engager les travaux. Thierry Guérin avait en charge ce dossier avant le renouvellement du conseil en juin dernier et c’est lui qui en assume toujours le suivi.

Suite aux appels d’offre, voici la liste des entreprises retenues pour intervenir sur le foyer rural :

Bâti Racan pour la maçonnerie

Euro Peinture pour l’isolation extérieure

Flabeau pour la charpente-couverture

Sartor pour les menuiseries bois

RV aménagement pour la plâtrerie et l’isolation intérieure

Charron pour la peinture

Delville pour la plomberie

A.E.S pour l’éclairage et l’électricité.

Maître d’œuvre : SOLIHA

À ce jour, en comptant les premiers avenants, le montant des travaux s’élève à 265 000 € HT.

Les subventions obtenues devraient couvrir plus de 50% du coût.

Département : 60 000 €

DETR (bonification pour utilisation d’éco-matériaux) : 40 000 €

CCPR : 20 000 €

Région Centre Val de Loire : 60% du montant des travaux d’isolation extérieure et des menuiseries.

Sur l’extérieur, on peut remarquer la disparition de la casquette au-dessus et autour de la porte d’entrée. Ceci s’explique par le fait que le bâtiment sera isolé par l’extérieur. De même, certains pourront d’étonner de voir disparaître l’entourage de la scène. Les travaux qui vont être entrepris pour l’aménagement intérieur justifient cette disparition. L’accès au balcon sera condamné pour raison de sécurité.

L’achèvement des travaux est prévu pour le printemps 2017.

Catherine Lemaire à droite avec les deux ouvriers de l'entreprise Flabeau

Catherine Lemaire à droite avec les deux ouvriers de l'entreprise Flabeau

Le campanile sur la mairie

Installé en 1903 suite à un don d’Eugène Hilarion, ce campanile donne fière allure à l’hôtel de ville. Mais, courant octobre 2015, suite à de fortes pluies, il a fallu se rendre à l’évidence : le campanile était fragilisé et l’eau s’infiltrait et ruisselait dans le grenier. Un couvreur constata les dégâts et recouvrit le campanile malade d’une bâche verte pour le protéger des intempéries en attendant une intervention pour le remettre en état.

Le conseil municipal n’ayant pas à l’époque inscrit ces travaux au budget, ne put les effectuer dans la foulée mais des dossiers de demande de subventions furent déposés auprès du département et de la DETR (dotation d’équipement pour les territoires ruraux).

Le département accorda une subvention de 14 000 € à consommer avant le 15 novembre 2016. Lors du dernier conseil municipal, Madame le Maire expliqua qu’elle n’avait aucun retour de l’état et commençait à s’en inquiéter malgré plusieurs relances. À ce jour, tout va mieux. Madame Maryse Chicoisne, de la préfecture a appelé en mairie pour signaler qu’une subvention était accordée et que la somme serait débloquée courant octobre.

Ainsi, la subvention départementale ne sera pas perdue et les travaux pourront commencer avant l’hiver !

Le campanile protégé depuis un an.

Le campanile protégé depuis un an.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 16:46

Le premier comité de pilotage des citoyens faisant suite à celui des élus s’est tenu à Villebourg, le mardi 27 septembre dernier. Paule Haslé, élue en charge de l’Agenda 21 et Baptiste Mennesson, agent développement durable et Agenda 21, animaient cette réunion à laquelle participaient 26 personnes venant de 8 des 10 communes de la CCPR.

Le concept de l’Agenda 21 local a été présenté aux participants grâce à un Powerpoint puis, pour qu’ils puissent échanger sur les trois thématiques du développement durable (économique, environnement et social), trois ateliers ont été formés et un rapporteur fut nommé pour chaque atelier.

Voici les lignes directrices émanant des divers ateliers.

Atelier 1 : Comment cultiver l’art d’entreprendre…durable ? (12 participants)

- Répertorier les producteurs alimentaires du territoire et leur capacité de production ainsi que les commerces du territoire volontaires pour vendre les produits locaux.

- Mutualiser l’achat de machines au niveau de la CCPR pour que les producteurs puissent fournir des produits qui conviennent aux prestataires de cantine (ex : éplucheuse de légumes). Il faut savoir que les prestataires de cantine n’ont pas le droit de travailler avec des produits contenant de la matière terreuse. Tout doit être épluché, décontaminé et mis en poche.

- Mettre en place un marché ou un magasin de producteurs (viande, légumes, services….)

- Créer un marché mensuel de producteurs itinérant sur le territoire des 10 communes.

- Développer les commerces mobiles qui vont vers le consommateur.

Réflexions complémentaires apportées par les autres participants :

- Regrouper les producteurs et mener des actions communes

- Communiquer sur les entreprises innovantes du territoire (récupération des huiles de friteuse, régénération de batteries).

- S’interroger sur le prix de vente qui valorise le mieux les producteurs.

- Les contrats qui lient les producteurs ne leur laissent pas toujours de marge de manœuvres pour vendre au local.

- Concernant les marchés mensuels, il faudra être vigilants pour ne pas court-circuiter les marchés existants L’idéal serait que les marchés de producteurs aient lieu le même jour que le marché habituel de la commune.

Suggestions pour un magasin de producteurs :

- Trouver un lieu qui soit toujours ouvert et associer des événements à ce lieu

- Travailler plutôt avec les commerçants existants

- Créer des marchés de producteurs itinérants chez les producteurs du territoire.

Atelier 2 : Comment préserver l’environnement et la biodiversité ? (7 participants)

- Sensibiliser les élèves des écoles au tri des déchets.

- Informer de manière précise les citoyens sur le cheminement des déchets et leur valorisation.

- Organiser des visites de la déchetterie.

- Informer sur les dangers des carburants (ex : diésel) sur la santé et la qualité de l’air. Conseiller d’éteindre son moteur devant les écoles, à la déchetterie,…

- Développer les énergies propres (éolien)

- Recenser la richesse de la faune et de la flore du territoire et la faire connaître.

- Organiser des campagnes de ramassage des déchets dans la nature.

- Avoir une identité touristique. Recenser sur le territoire les gites, les hébergements, les sites à visiter et les boucles à vélo.

- Créer des circuits balisés dans les bourgs pour les piétons et les vélos.

- Mieux raisonner le fauchage « raisonné » et rester vigilant pour les chardons et la visibilité sur les routes.

- Informer de l’existant sur le territoire en matière d’énergie renouvelable (biométhanisation par exemple).

- Organiser des visites du site Bio Énergie Touraine.

Réflexions complémentaires :

- Prévoir un terrain pour recevoir les déchets verts des habitants du territoire avec un broyeur de végétaux communaux. Créer une mutualisation du matériel entre les communes. (Pour information, la CCPR a mutualisé l’achat de broyeurs pour les communes membres. La commune de Saint-Paterne possède un broyeur de végétaux. Le service est gratuit pour les habitants.)

- Réfléchir à la possibilité de fournir les déchets verts des habitants à l’entreprise de biométhanisation. Sinon, créer un composteur intercommunal.

- Maîtriser les prédateurs (blaireau, balbuzard…) pour ne pas créer de déséquilibre dans la faune. Travailler avec la LPO et la fédération de chasseurs. Certains prédateurs peuvent représenter des dangers pour la santé publique : renards ragondins,..

- Réfléchir à l’installation de structures hydrauliques pour produire de l’électricité grâce aux cours d’eau. Remettre en état les moulins du territoire pour installer ces structures.

- Résoudre les problèmes de mobilité (création de navettes et communication sur ces navettes auprès des habitants.

Atelier 3 : Comment entretenir le lien social sur le territoire ?

- Créer une maison des services mobile pour informer sur les services au plus près de la population. Permanence dans les mairies ou dans un bus. Travail en réseau avec différents partenaires (assistante sociale, écrivain public…)

- Créer une ressourcerie (centre ayant pour vocation de récupérer, valoriser et/ou réparer en vue de la revente au grand public des produits d’occasion ou usagés(statut de déchet).

- Mettre en place un camion qui ira chercher chez les habitants les choses à débarrasser et résoudra les problèmes de mobilité.

- Créer un lieu d’échanges de services et de savoirs.

- Créer des chantiers solidaires pour résoudre les problèmes de financement de certains projets (bâtiments publics ou privés).

Remarques émanant de Paule Haslé :

- Accompagner ceux qui produisent et ceux qui vendent pour créer le lien.

- Réfléchir aux marges des producteurs locaux s’ils souhaitent vendre leurs produits aux commerçants locaux. Les commerçants et les producteurs doivent pouvoir vivre.

- Informer les citoyens sur le matériel et les services proposés par la CCPR.

- Fédérer les moyens au niveau de la CCPR avec des objectifs touristiques et économiques.

- Réfléchir à la mise en place de nouveaux partenariats avec les associations. À l’issue de ces échanges et pour clore le débat, les participants ont décidé de mener en priorité quatre actions sur le territoire :

- Répertorier les producteurs alimentaires et les commerçants locaux. Communiquer sur cette liste auprès des habitants.

- Sensibiliser les habitants (parents et enfants) au tri des déchets et mieux communiquer sur la gestion des déchets (Pourquoi trie-t-on ? Comment et où sont traités nos déchets ?)

- Sensibiliser les habitants sur la qualité de l’air et les gestes à faire pour préserver cette qualité de l’air (couper les moteurs, ne pas brûler les déchets verts…)

- Créer une maison des services mobile pour lutter contre les problèmes de mobilité sur le territoire.

La prochaine réunion du comité de pilotage des citoyens aura lieu le mercredi 2 novembre à 20 h 30, à la salle des fêtes de Chemillé-sur-Dême.

Les participants au comité de pilotage des citoyens

Les participants au comité de pilotage des citoyens

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 14:48
Cinéma en octobre

Programmation à Château-du-Loir pour le mois d'octobre

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans cinéma
commenter cet article
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 13:58
Concert " Rêveries sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle"

Saint-Paterne-Racan est proche des routes du pèlerinage : ceci permet à l'association des Amis de L'Orgue de vous proposer ce programme de " Rêveries sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Amandine de Doncker (à l'orgue ) , Delphine Doriola et Lorraine Ouvrieu (au chant ) évoqueront, au travers d'œuvres de compositeurs du XIXème siècle, les thèmes qui accompagnent les pèlerins de Saint-Jacques : la foi, l'espoir, le repentir, le courage et la constance ... pour arriver au bout de ce mythique chemin !

Les Amis de L'Orgue seront heureux de vous accueillir le dimanche 9 octobre à 17 heures à l'église de Saint-Paterne-Racan.

Les deux chanteuses

Les deux chanteuses

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique
commenter cet article
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 13:02

Voici la version définitive de la pétition, prenant en compte les dernières suggestions de forme, soutien, à la place de "contribution financière...", gros avantage il y a plus de place pour l'adresse.. Le soutien reste une promesse de don, à activer en fonction des besoins juridiques...

 Elle sera mise en ligne sur www.paysderacan.info, les commentaires reprendront les précédents articles sur la fusion, (ceux qui sont archivés dans l'ancien blog.) 

La Nr, l'AFP, sont déja au courant de l'initiative.

Demain, marché de St Paterne avec panneaux d'affichage et récolte de signatures.

A suivre, porte à porte.

Si chacun envoie, la pétition à son carnet d'adresse local avec un petit mot, le buzz deviendra viral rapidement.

Et pour l'imprimer et la faire circuler

Et pour l'imprimer et la faire circuler

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans politique
commenter cet article
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 12:46
Concert à l'église de  Villebourg

Ce dimanche 2 octobre aura lieu ce concert du quatuor "Tododroff", à 17h30, en l'église Saint Martin à Villebourg.

Au programme:

HAENDEL Water Music, Suite en D (ré) Allegro

MOZART Divertimento-Allegro VIVALDI Concerto en A mineur, Allegro

G. BIZET Prélude de Karmen

Michael McLEAN Rumba, Czardas

Scott JOPLIN Ragtime Memory

mais aussi:

"Lullaby of Birdland" "The Man I Love" "Fantaisies Tziganes" "Hora" (danse d'Europe de l'Est) "Le violon enchanté" "Les yeux noirs" "Hora des bergers" "L'Alouette" "Les deux guitares" "Czardas" de Monti"

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 16:10
Pensez à réserver votre soirée

Pensez à réserver votre soirée

La conférence sera animée par le professeur Pierre Castelnau de Clocheville, neuropédiâtre qui parlera de son service de neurologie et handicap.

Un peu d'humour pour détendre l'atmosphère fera du bien à tout le monde.

Un peu d'humour pour détendre l'atmosphère fera du bien à tout le monde.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans solidarité
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 14:31
Exposition et Inauguration à la chapelle Saint André

Exposition: « Regards croisés » Chapelle Saint-André à Neuvy-le-Roi : 1 et 2 octobre 2016 L’exposition « Regards croisés » est organisée par les Amis de la Chapelle Saint-André (association pour l'animation culturelle de l'édifice et la connaissance de l'histoire du Pays de Racan)

Vous y trouverez 4 artistes confirmés : Martine Amalric, Marie-Liesse Bertre : artistes peintres Jean Coullon : photographe Julitta Moussette : sculpteur modeleur

Ces œuvres sont présentées dans le cadre d'une ancienne église des Xème et XVème siècles

En savoir plus sur les artistes:

Martine Amalric: thème principal : le corps avec tout ce qu'il exprime d'humain et d'intériorité

Marie-Liesse Bertre: fille et petite-fille de peintres, atelier à Poncé-sur-Loir. Peinture sensible et tendre qui s'exprime à travers des représentations d'enfants mais aussi d'autres sujets.

Jean Coullon, photographe, présentera en particulier des photographies du vieux Tours avant sa restauration. Émotion garantie.

Julitta Moussette, la dame de la Clarté-Dieu, exposera ses sculptures ancrées dans la matière et tendant en même temps vers la libération spirituelle

Ouverture 11h-13h, 14h-18h : 1 et 2 octobre 2016 ;

Entrée libre

Vernissage : samedi 1 octobre à 17h

www.lesamisdelachapellesaintandre.fr 02 47 24 49 49

Inauguration des travaux effectués par la Communauté de Communes Pays de Racan

Le samedi 1er octobre, à 17 h, aura lieu également sur le site, l'inauguration des travaux de modernisation électrique et scénographique réalisés par la Communauté de Communes Pays de Racan

Un verre de l'amitié sera offert à cette occasion.

Exposition et Inauguration à la chapelle Saint André
Repost 0
Published by ROYER Monique
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 14:09

Stéphane Avenet, est un paysagiste qui s’occupe d’entretien et de conception de jardins dont la principale qualité est de respecter la nature. Mais voyons un peu son parcours. « J’ai une formation d’électronicien et c’est pendant mes six années passées dans l’armée de l’air que j’ai eu l’occasion d’exercer ce métier. Mon engagement terminé, je n’ai pas souhaité le renouveler et j’avais conscience que mon métier avait énormément évolué durant cette période. Je souhaitais donc trouver une autre orientation et ayant toujours eu une passion pour le travail de la terre en tant que passe-temps, il m’a semblé naturel d’en faire mon métier. »

D’où vous vient cette passion ?

Mes parents étaient agriculteurs et ma grand-mère avait un don pour tout ce qui touchait aux plantes. Elle avait en quelque sorte une connaissance innée ou du moins basée sur une observation attentive. C’est avec elle que je me suis intéressé au jardinage.

Pour en faire votre métier, quelle formation avez-vous suivie ?

De nature plutôt tourné vers les sciences et ayant un esprit rigoriste et basé sur du concret, je me suis procuré de nombreux ouvrages très documentés, j’ai beaucoup lu, étudié et conforté ainsi les connaissances acquises avec ma grand-mère.

Actuellement vous avez bien trouvé votre place de paysagiste respectueux de la nature. Si nous nous rencontrons, c’est pour que vous nous parliez du rôle que vous avez joué cette année dans l’aménagement des jardins du château de Chaumont-sur-Loire. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Chaque année, je vais voir ces jardins car pour moi, cela offre une ouverture sur des possibilités d’aménagements très variées et de plus, en connaisseur, je peux apprécier les différentes techniques mises en place. Je ne vais pas vous cacher que pouvoir participer au Festival international des jardins de Chaumont était un rêve qui paraissait inaccessible.

Quelles sont les circonstances qui vous ont amené à y participer cette année ?

Chaque année, un thème est fixé et un concours est ouvert. Les personnes intéressées doivent s’inscrire, préparer un projet qui sera ensuite présenté à un jury. Le thème de l’année 2016 était : « Les jardins d’avenir » qui permettait de laisser libre cours à son imagination sur ce que seront les jardins dans un temps indéterminé. Les personnes qui participent à ce concours ne sont pas forcément des jardiniers. Ma participation est due à mon recrutement par deux jeunes filles qui terminaient leurs études d’architecte d’extérieur et qui souhaitaient présenter un projet. Il leur fallait trouver quelqu’un qui puisse coopérer avec elles, qui ait une bonne connaissance des plantes et qui soit capable de monter des structures en bois pour donner du volume à leur conception.

Vous connaissiez ces jeunes filles ?

Pas du tout. Elles m’ont contacté après avoir vu une page qui m’était consacrée dans le magazine « L’ami des jardins » et le fait que je choisisse toujours des solutions naturelles les a intéressées. Leur projet m’a plu et je me suis lancé dans l’aventure avec elles.

Pouvez-vous nous parler de la procédure avant d’en arriver à la réalisation du projet ?

On commence par déposer un dossier de candidature avec notre projet. Il faut savoir qu’il y a une centaine de dossiers mais que seulement 24 ou 25 sont retenus. Il y a de nombreuses équipes étrangères qui participent. Le projet est donc présenté devant un jury et si l’on est retenu, comme ce fut le cas pour notre projet, nous recevons une parcelle de terrain mise à nu de 300 m², entourée d’une haie et une somme de 11 000 € pour couvrir nos frais. Le travail se réalise en février mars pour que tout soit prêt pour l’ouverture du festival en avril. Des jardiniers du domaine sont mis à notre disposition pour le prêt de matériel et la manutention. Le travail se fait en équipe. Nous étions trois. Notre projet était basé sur les plantes qui soignent et celles qui se mangent. Comme nous devions présenter un jardin bien garni dès l’ouverture, il nous fallait des plantes déjà bien développées. Il y a pour les porteurs de projets retenus, la possibilité de se faire sponsoriser car les 11 000 € alloués s’avèrent souvent un peu juste. Pour soutenir notre projet, Yves Rocher a souhaité nous aider car notre projet de plantes qui soignent ou se mangent lui a plu.

Les 24 ou 25 jardins réalisés sont ensuite durant la saison du festival entretenus en général par les jardiniers du domaine. Moi, j’ai dû intervenir sur notre parcelle pour retailler certaines plantes qui risquaient de prendre trop de place. Ces jardins font l’objet de concours et de remise de prix au cours de la saison.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans cette expérience ?

L’intérêt de travailler avec des gens qui ne sont pas du métier. Ce fut très enrichissant et une très bonne expérience.

Proposition de Stéphane

Une visite guidée des jardins de Chaumont le dimanche 2 octobre. Les jardins fermeront fin octobre.

Rendez-vous à 8 h 30, place Jehan d’Alluye pour organiser un co-voiturage.

Prévoir un pique-nique éventuellement

Frais d’entrée à la charge des personnes

Pour les personnes intéressées, appeler le 06 11 04 34 98 (Philippe Guitton) très rapidement.

Stéphane devant son jardin de Chaumont

Stéphane devant son jardin de Chaumont

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages