Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 16:56

Le conseil communautaire du Pays de Racan, réuni le 21 juillet, outre la fusion avec la communauté de communes de Gâtine-et-Choisilles, a examiné les dossiers suivants :

Vice-président et représentations au Pays Loire Nature. Suite aux élections municipales qui ont eu lieu à Saint-Christophe-sur-le-Nais, il a fallu pourvoir de nouveau le poste de vice-président de la communauté de communes du Pays de Racan (CCPR) et désigner un délégué pour représenter le territoire auprès de Pays Loire Nature. Pour la vice-présidence, deux personnes se proposent : Catherine Lemaire, candidate à sa propre succession, et Laurent Gauvrit. Catherine Lemaire est élue avec 14 voix contre 10 à Laurent Gauvrit. Pour représenter la CCPR à Pays Loire Nature, Catherine Lemaire, seule candidate, est élue avec 15 voix.

Rivières. Deux demandes de subventions sont faites pour la tranche 3 du contrat territorial pour la restauration de l'Escotais et de ses affluents : l'une auprès de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne et l'autre auprès de la région Centre-Val de Loire.

Agenda 21. Chaque commune devra désigner un élu pour participer au comité de pilotage pour le 20 août.

Seniors. Anne Seimard, d'Agevie, présente un diagnostic qui permet de repérer les ressources et les manques du territoire pour permettre aux personnes vieillissantes d'y rester. Suite à cette intervention, deux objectifs sont fixés par le conseil communautaire : l'un sur la création d'habitats adaptés et l'autre sur la mise en place d'un dispositif de transports.

Pacte culturel. Le conseil est d'accord pour accepter la convention. Paule Haslé fait part de son inquiétude par rapport au manque de lisibilité et de transparence dans les choix qui sont faits lors des attributions des subventions. Les élus de la CCPR ne siègent pas lors des commissions qui les fixent. Elle demande à être associée à la réflexion des élus de Gâtine-et-Choisilles.

Jean-Pierre Poupée et Patrick Cintrat présentent le nouveau logo de la ZAC du Vigneau

Jean-Pierre Poupée et Patrick Cintrat présentent le nouveau logo de la ZAC du Vigneau

Commission économie. Les conseillers communautaires ont finalisé le choix d'un logo pour représenter la zone artisanale du Vigneau. Celui-ci a été créé sur commande par l'entreprise Capdecom. Le conseil communautaire décide également de reprendre à sa charge le site www.vivreencampagne.fr qui n'est plus géré actuellement par l'association qui l'avait créé.

Piscine. Le plan d'organisation de surveillance et de secours est approuvé.

Voirie. L'entreprise Vernet TP est retenue pour les travaux de renforcement des voiries pour 138 741,27 € et, Bardet TP pour ceux de curage et débernage pour 12 705 euros.

Billenbois. Le conseil communautaire fait l'acquisition de six spectacles pour 4.600 euros. Ils auront lieu respectivement à Villebourg, Épeigné-sur-Dême, Saint-Aubin-le-Dépeint, Bueil-en-Touraine et deux à Neuvy-le-Roi.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 14:36

Pour accueillir les baigneurs et les visiteurs, de charmantes hôtesses employées en contrat saisonnier, officient derrière la caisse. Ce sont Élisabeth Frémont, présente sur le site depuis 6 ans, et Camille Heurteloup qui se relaient aidées par Myriam en juillet et Marine en août. Outre l’accueil, ces hôtesses sont chargées de l’entretien du bâtiment.

Le coin buvette et les bénévoles d'Épisode

Le coin buvette et les bénévoles d'Épisode

Face à ces hôtesses, l’espace aménagé pour la buvette, est tenu par des bénévoles de l’épicerie solidaire, Épisode. On y trouve bien sûr des boissons rafraîchissantes mais aussi des gâteaux et des bonbons pour remplir les petits creux qui ne manquent pas de se faire sentir après quelques brasses dans l’un des bassins.

Philippe Robert, assisté ce jour-là de Philippe Hodelin, ont sur proposition de la mairie, choisi de tenir la buvette pour la deuxième année. « L’argent récolté, même si les sommes restent minimes, permet d’aider au fonctionnement de l’épicerie » confie Philippe Robert. Ils sont présents en juillet et août les mardis, jeudis, vendredis, samedis et dimanches.

Le coin bibliothèque

Le coin bibliothèque

Dans un coin du hall d’accueil, des revues et des livres sont mis en dépôt par la bibliothèque municipale pour que les usagers de la piscine puissent, tout en se délassant, allongés au soleil, s’occuper sainement l’esprit.

L'eau est plus chaude qu'à la mer !

L'eau est plus chaude qu'à la mer !

Mais, le but premier de la piscine, c’est avant tout, de se baigner. Pour cela, les bassins dont la température de l’eau est affichée à 27° pour le petit et 26° pour le grand, sont surveillés comme les années précédentes par des maîtres-nageurs de l’association aqua-live-saving, Hugo et Adélaïde. Hugo était déjà là l’an passé.

Hugo et Adélaïde surveillent les bassins

Hugo et Adélaïde surveillent les bassins

En dehors des heures d’ouverture au public, les maîtres-nageurs assurent des cours de natation pour des particuliers. « En général, ce sont des enfants en vacances chez les grands-parents qui viennent suivre des cours pendant une semaine. Ils viennent pour apprendre à nager ou se perfectionner.»

Les lundis soirs et vendredis soirs, ce sont des séances d’aquagym qui sont proposées à une vingtaine d’adultes et qui se déroulent dans une bonne ambiance. Au mois d’août, Frédéric remplacera Hugo.

Quel bilan peut-on faire à la fin de ce premier mois d’été ?

Élisabeth n’hésite pas à répondre : « Je n’ai pas encore établi les statistiques mais je peux affirmer que la fréquentation est plutôt bonne. Il y a eu une journée particulièrement chargée : on a enregistré 380 entrées. Par contre, le jour du 14 juillet, où l’entrée était gratuite pour tous, il n’y a eu que 74 personnes. »

D’où viennent les personnes qui fréquentent la piscine ?

« La plupart viennent du territoire mais il y en a qui viennent de Tours, de Beaumont-la-Ronce et même de Château-du-Loir car ici, c’est moins cher. »

Est-ce que le bus estival a une incidence sur la fréquentation ?

« Oui, c’est sûr. Ces jours-là, la fréquentation est en général plus importante. »

La signalisation et le parking
La signalisation et le parking
La signalisation et le parking

La signalisation et le parking

Une nouveauté est à noter cette année. Un immense parking a été aménagé à proximité. L’entrée se situe le long de la voie ferrée sur la route parallèle à celle qui mène à la bibliothèque. Une passerelle permet de franchir la rivière. Le stationnement sur le terrain de sports est réservé aux personnes à mobilité réduite.

Piscine communautaire à Saint-Paterne-Racan

Ouverte tous les jours de 11 h à 19 h.

Entrées : adultes : 3 €, moins de 18 ans : 2 €, moins de 3 ans : gratuit

Aquagym les lundis et vendredis de 19 h à 19 h 45 (coût de la séance : 5 €)

Tél : 02 47 49 73 60

L'entrée de la piscine

L'entrée de la piscine

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans loisirs
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 13:33
Présentation de l'affichette annonçant la vente des premiers lots

Présentation de l'affichette annonçant la vente des premiers lots

Début février, le maire de Saint-Paterne-Racan,Jean-Pierre Poupée, assisté de quelques adjoints et conseillers municipaux, concluait le partenariat entre la commune, Val Touraine Habitat et l’Agence départementale d’aide aux collectivités par une séance de signatures dans la salle des mariages afin de lancer le démarrage du lotissement des « Êtres ».

Ce lotissement doit se réaliser en 3 phases. C’est la première phase qui est d’ores et déjà lancée. Elle comprend 5 lots allant de 480 m² à 750 m², et dont le prix débute à 27 000 €.

Le but recherché par la municipalité Saint-Paternoise est la réalisation d’un aménagement totalement intégré au caractère paysager rural du secteur à un prix de vente des lots en adéquation avec le marché local, tout en respectant l’environnement.

Jean-Pierre Poupée, tout comme l’ensemble des élus, espère rencontrer très rapidement les premiers acheteurs car, pour lui, « cela permettra grâce à ces nouvelles familles « jeunes » si possible, de pérenniser les équipements scolaires et périscolaires. »

C’est vrai que la commune axe beaucoup sa politique sur le bien-être des jeunes avec des locaux adaptés et bien entretenus : écoles, garderie, centre aéré, local ados…

Les terrains viabilisés seront disponibles à la fin de l’année 2016.

Les personnes intéressées peuvent réserver dès à présent, auprès de M. Miguel de Faria, à Val Touraine Habitat, en appelant le 02 47 87 14 94.

Mise en vente des premiers terrains des Êtres à Saint-Paterne-Racan
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 10:22

En janvier 2015, nous avions abordé le problème de la restauration et de la sécurisation des statues classées de l’église de Saint-Paterne-Racan. Il s’agissait notamment de trois groupes sculptés en terre cuite polychromes datant vraisemblablement de la fin du 16ème et du tout début du 17ème siècle :

- Le groupe de l'Adoration des Mages qui a été mis à l'honneur dans une exposition exceptionnelle sur les terres cuites auquel sont rattachés deux anges non restaurés et non présentés au public en raison du risque de vol et, peut-être, un Dieu le père.

- Une vierge à l'enfant non présentée au public

- Sainte Anne et la Vierge faisant le pendant à saint Joachim.

Ce trésor communal ayant subi les dommages du temps, la municipalité précédente avait donc décidé de faire restaurer cet ensemble. Aussi, dès l'installation du nouveau conseil, Jean-Pierre Poupée, le nouveau maire, avait fait le nécessaire pour que les travaux puissent démarrer rapidement et, le 17 avril 2014, suite à une proposition de la Conservation Régionale des Monuments Historiques, le conseil municipal faisait connaître ses souhaits quant aux travaux à réaliser tant sur les restaurations que sur la sécurisation des statues.

Rappel des souhaits concernant ces statues

Sur proposition de la Conservation Régionale des Monuments Historiques, la Commune de Saint-Paterne-Racan avait donc souhaité :

- Présenter le groupe de l’Adoration des Mages avec ses anges, mais sans Dieu le Père, dans un espace où il serait mieux visible et plus en sécurité, derrière une clôture de fer forgé, à l’angle nord-ouest de l’église.

- Présenter à nouveau la Vierge à l’Enfant dans l’église, sur une console en pierre à réaliser en s’inspirant par exemple de celles de l’orgue, console qui sera fixée au-dessus de la porte entre les deux retables qui occupe le fond est de l’église. Cette présentation aurait pour but de mettre l’œuvre à l’abri du vol.

- Améliorer la présentation et la sécurité des socles du groupe de sainte Anne et la Vierge et de saint Joachim.

Quelles furent les propositions de la DRAC ?

- Sécuriser les statues soit par des grilles soit en les fixant à leur socle. Faire des retouches de restauration avec des dégagements de polychromie.

- Déplacer le groupe de l'Adoration des Mages du côté de l'orgue, pour une meilleure visibilité et une meilleure conservation avec la construction d'une grille, pour sécuriser l'ensemble des statues du groupe et les quatre autres statues.

- Restaurer les parties les plus abîmées de l'ensemble des statues.

L'adoration des mages bien restaurée a retrouvé sa place dans l'église

L'adoration des mages bien restaurée a retrouvé sa place dans l'église

Qui a travaillé à cette restauration ?

Depuis la mise en place de ce dossier, ce sont 8 personnes qui ont été mobilisées sur la restauration et la sécurisation : Fabienne Bois, conservation et restauration de sculptures, et tous les autres mandataires Emmanuelle Sédille, Laure de Guiran, Elisabeth Wolkowski, Olivier Rolland, Fulbert Dubois, Florian Gaget, Sébastien Brunner. Si l'on excepte Fulbert Dubois, sculpteur sorti de l'Institut National du Patrimoine, tous les autres mandataires ont fait leurs études aux Beaux Arts de Tours.

Mais, il ne faut pas oublier les sous-traitants qui sont aussi intervenus lors de ces travaux : Mickaël Bouteloup, menuisier, Cédric Vielle, travail du fer, Ianek Kocher, sculpteur, Les établissements Tondereau.

Qui suivait les travaux ?

M. Gilles Blieck, conservateur des Monuments historiques, de la DRAC Centre-Val de Loire et Isabelle Girard, attachée de conservation du patrimoine au Conseil Départemental d'Indre-et-Loire, CAOA 37.

Commencés en mai 2014, les travaux sont maintenant achevés. Les statues ont retrouvé leurs couleurs et sont désormais visibles dans l’église. MM. Blieck et Rolland et Mme Girard, accompagnés de Jean-Pierre Poupée, maire de la commune, sont venus admirer le résultat. Ce qui fit dire à M. Rolland : "Vous possédez une collection de statues en terre cuite d'une grande richesse. Je suis sûr que si vous les proposiez au musée du Louvre, il vous les achèterait un bon prix et elles seraient exposées. C'est un trésor inestimable !" "Mais", lui répondit le maire en souriant, "nous n'avons pas du tout l'intention de nous en séparer. C'est notre trésor et nous serons heureux de pouvoir le présenter maintenant que la restauration est terminée à tous les habitants."

À ce propos, l’inauguration des statues de l’église est prévue le 16 septembre prochain à 17 heures.

Mme Girard et M. Blieck à gauche, M. Rolland à droite, encadrent Jean-Pierre Poupée lors de la visite dans l'église

Mme Girard et M. Blieck à gauche, M. Rolland à droite, encadrent Jean-Pierre Poupée lors de la visite dans l'église

Rappel des chiffres :

Coût des travaux HT : 119 700 €

Subvention de la DRAC : 59 885 €

Subvention du Conseil Général : 21 971 €

Reste à la charge de la commune : 37 844 € HT

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans patrimoine
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 17:10

La prochaine réunion du conseil municipal aura lieu le vendredi 5 août, à 20 h 30, à la mairie.

 

ORDRE DU JOUR

1- Approbation du compte-rendu

2- Bâtiments

         Foyer rural

3- Voirie

         Groupement de commandes

          Avenant TP Pigeon - travaux de sécurisation

4- Délibération modificative de crédits et admission en non valeurs

         Travaux école

         Non valeurs loyers

5- Acquisition de matériel

         Tondeuse autoportée

          Friteuse

6- Restauration scolaire - désignation d'un prestataire

7- Affaires scolaires - TAP

         Contrats accroissement temporaire d'activité

8- Intercommunalité

         Élections délégués pour commissions CCPR

9- Affaires diverses

 

 

Saint-Christophe-sur-le-Nais : réunion du conseil municipal

-

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 12:47
La CCPR et l'agenda 21
La CCPR et l'agenda 21
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 13:44

Maxime Guinard, agent de développement à la CCPR en charge du tourisme et de la communication, avait lors d’une réunion qui s’est tenue au printemps dernier avec quelques représentants d’associations du territoire, évoqué l’idée de mettre en place trois manifestations sur le territoire, pour promouvoir les atouts du Pays de Racan.

La première a eu lieu au début du mois de juillet à la Clarté Dieu à Saint-Paterne-Racan avec le succès que l’on connaît car ce festival est déjà bien ancré sur le territoire et la seconde s’est déroulée le week-end dernier, à Épeigné-sur-Dême, sur l’aire de pique-nique du village.

Pour que la fête soit bien réussie, le soleil était au rendez-vous ainsi que de nombreux élus parmi lesquels Patrick Cintrat, président de la CCPR, Didier Descloux, vice-président responsable de la commission culture, et Patrice Terpreau, maire du village.

Au programme de cette manifestation, trois activités étaient annoncées : une randonnée découverte d’Épeigné, un pique-nique champêtre et une représentation théâtrale. Le tout offert par la CCPR et donc entièrement gratuit !

Les randonneurs ptêts à découvrir les chemins d'Épeigné-sur-Dême

Les randonneurs ptêts à découvrir les chemins d'Épeigné-sur-Dême

Pour la randonnée, c’est Philippe Petithomme, de l’association de cyclotourisme et randonnée pédestre Saint-Paterne – Saint-Christophe (UCTSPC), qui avait préparé un circuit de 5 km sur des chemins qui avaient été bien nettoyés quelques jours auparavant car, comme le soulignait Patrice Terpreau : « Les ronces avaient été coupées il n’y a pas longtemps mais ça repousse vite et nous devons bien recevoir tous les visiteurs.» C’est donc par des chemins parfaitement entretenus que les 90 marcheurs du territoire et de la Sarthe voisine ont pu découvrir la campagne spinacoise, ses vallons et ses sentiers ainsi que ses quelques châteaux, sous la conduite de Philippe Petithomme et de Jean-François Froger.

Pour encourager les randonneurs, un verre de jus de pomme local leur a été servi au départ et un autre les attendait à l’arrivée.

Puis, vint le moment du pique-nique. 85 convives potentiels s’étaient inscrits pour les repas préparés par le restaurant local « La Bonne Franquette » et en définitive ce sont 102 pique-niques qui ont été servis et qui ont permis d’apprécier les produits locaux.

Un public ravi de la soirée que la CCPR lui offre

Un public ravi de la soirée que la CCPR lui offre

La soirée s’avançait et au moment du spectacle, ce sont 180 entrées qui ont été enregistrées. Ce fut une très bonne adaptation du Candide de Voltaire, un texte intense, actuel et abordable par tous avec ses touches d’humour bien dosées qui fut proposée par la troupe du théâtre de l’Ante avec son « Cabaret Candide ».

Les élus présents expliquèrent qu’ils avaient décidé de maintenir cette soirée festive malgré les tristes événements qui venaient de se produire à Nice. Ils invitèrent les spectateurs à respecter une minute de silence en hommage à tous ceux qui furent victimes de cette barbarie.

Les talentueux artistes du théâtre de l'Ante

Les talentueux artistes du théâtre de l'Ante

La convivialité qui a marqué cette soirée a été très appréciée par les visiteurs et cette belle réussite a réjoui les organisateurs. Cet événement fédérateur mérite d’être retenu et la formule rando-repas-spectacle a été trouvée très attrayante par nombre de participants qui en ont en plus apprécié la gratuité.

La prochaine journée découverte aura lieu le dimanche 7 août sur Neuvy-le-Roi le matin et Bueil-en-Touraine en après-midi et soirée.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans festivités
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 10:34
Maxime et son poney
Maxime et son poney

Maxime et son poney

Maxime Gilot, âgé de 15 ans, a des raisons d’être fier de lui. Dès l’âge de 6 ans, il a commencé à monter sur un poney, au Haras du Soleil, à Semblançay. Cette activité a dû lui plaire puisqu’il est toujours un adepte fervent de ce sport.

Il fréquente assidûment le haras depuis le début et, au cours de cette année, il s’est qualifié à toutes les épreuves avec l’objectif de pouvoir concourir à l’Open de France poney qui se tenait à Lamotte-Beuvron pendant la semaine du 2 au 10 juillet dernier. Maxime a donc passé toute cette semaine sur place.

Plutôt perfectionniste déjà très jeune, Maxime aime approfondir les choses et ne laisse rien au hasard. Il n’hésite pas à confier que pour mettre toutes les chances de son côté, « Avant de partir au championnat nous nous sommes entraînés pendant deux jours avec ma coach, Jessica Berger, dans mon club au Haras du soleil. »

Quand Maxime dit « nous », il associe son poney Perle de l’étape.

Dans quelle épreuve avez-vous concouru ?

« J’ai concouru en saut d’obstacle dans l’épreuve poney 2D cadet 1 excellence avec Perle de l’étape. Nous avons terminé 1er, champion de France après m’être qualifié pendant toute l’année. L’épreuve s’est déroulée en 2 manches : la première où il fallait terminer sans fautes et la seconde où il fallait terminer sans fautes et aussi être très rapide. Et, nous avons été les meilleurs ! »

Maxime continuera sur sa lancée tout en poursuivant sa scolarité. Ayant obtenu son brevet des collèges avec la mention très bien, c’est au lycée Descartes, à Tours, qu’il entrera en seconde au mois de septembre.

Quand on lui demande s’il a une idée de ce qu’il aimerait faire plus tard, il répond : «J'aimerais plus tard travailler dans les chevaux : peut être vétérinaire ou éleveur/formateur de jeunes chevaux. »

Il ne nous reste qu’à féliciter Maxime pour sa performance et lui souhaiter bonne chance pour son avenir.

Maxime, champion de France

Maxime, champion de France

Communiqué de presse fait par la fédération française d'équitation.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans équitation
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 10:49
Baptiste Mennesson, nouvel agent de la CCPR

Baptiste Mennesson, nouvel agent de la CCPR

Baptiste Mennesson vient d’être recruté par la Communauté de communes Pays de Racan pour une durée d’un an et demi. Il est chargé de mission pour le développement durable et l'Agenda 21 local de la CCPR.

Ce jeune homme, titulaire d'un Master 2 en gestion locale du patrimoine culturel, a déjà une bonne expérience dans ce domaine puisqu'il a travaillé sur les mêmes missions pour la commune de Dordives (Loiret).

Il est rapidement rentré dans son rôle. Pour lui, travailler sur le développement durable, c’est « travailler sur le social, sur l’économique, sur l’environnemental. » Pour réussir son objectif, il a lancé « une concertation citoyenne auprès de élus, des citoyens, des entreprises et des associations. J’en ai déjà rencontré plusieurs. Cette concertation va se poursuivre jusqu’au 28 août. Elle va me permettre de recueillir plusieurs idées touchant aux 3 domaines évoqués pour rédiger un mémoire sur le développement durable tel que l’imaginent les habitants du territoire. À ce propos, je lance un appel à tous les citoyens qui souhaitent faire des propositions d’actions. Ils peuvent me contacter soit par mail, soit par téléphone.»

Le but recherché par Baptiste Mennesson, c’est de former un comité de pilotage comprenant des représentants des différentes catégories de personnes rencontrées et des 10 communes de la CCPR.

Ce comité aura en charge le bon fonctionnement au quotidien de l’Agenda 21. La validation de ce comité se fera courant septembre, lors du conseil communautaire. « Toutes les idées peuvent être bonnes. C’est un vrai travail sur la transversalité qu’il faut mettre en place pour arriver à tout mettre en commun. Même si les rencontres doivent s’achever fin août, il y aura possibilité de me rencontrer, le dimanche 25 septembre, à Vaudésir, sur la commune de Saint-Christophe-sur-le-Nais, lors de la 9ème Journée de Bien Vivre au Pays de Racan. »

Rappel : les collectivités territoriales sont appelées, dans le cadre du chapitre XXVIII de l'Agenda 21 de Rio, à mettre en place ce programme à partir d'un « mécanisme de consultation de la population » : ainsi naît l'Agenda 21 local.

Il est possible de suivre les actions sur la page Facebook de la CCPR

Pour contacter Baptiste Mennesson :

Mail : agenda21-ccpr@orange.fr

Téléphone : 06 47 29 84 49

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans agenda 21
commenter cet article
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 13:19

L’an dernier, je vous avais présenté Camille Couratin, alors élève en 1ère au lycée d’Arsonval, à Joué-les-Tours. Ce lycée professionnel est réputé pour sa formation aux métiers d’arts. On y entre sur dossier. Cette année, elle était en Terminale.

Camille a choisi la peinture et ce, depuis un stage réalisé au cours de son année de 3ème et, elle ne regrette pas ce choix. Ne souhaitant pas se lancer dans des études longues, le lycée professionnel lui convenait car, la préparation d’un bac pro permettait en même temps de se former à un métier tout en continuant à parfaire sa culture générale. « Mon emploi du temps est différent de celui d’un apprenti. Mes stages en entreprise durent de 3 à 5 semaines et ne se limitent pas à la peinture. Nous faisons deux stages par an. Pendant mes trois années, j’ai eu la chance d’avoir un bon patron. En participant au concours de MAF, on acquiert une bonne pratique. C’est un plus pour notre carrière professionnelle future. »

Tout comme l’an passé, elle a donc concouru au titre de meilleur apprenti de France, les MAF. Dès que les sujets furent connus, elle s’est donc attelée à la réalisation de ce nouveau chef d’œuvre pour la filière « aménagement et finition du bâtiment » dans la catégorie « peintre applicateur de revêtements » portant sur « peinture, papier peint et produit décoratif ».

En voici le sujet rappelé par Camille : «Les deux cubes sont faits en peinture en dégradés jaune et bleu et en harmonie avec l'œuvre. Le rectangle rose est un produit décoratif recouvert de paillettes. La bande de couleur or est aussi un produit décoratif avec des petits effets. Les parties blanches sont du papier peint blanc cassé avec des petits rectangles représentés dessus. Les couleurs de la peinture des cubes étaient au choix du candidat mais tout le reste était imposé. Tout devait se rejoindre parfaitement lors de l'assemblage de l'œuvre. » Il lui aura fallu une soixantaine d’heures pour mener à bien son chef d’œuvre.

Camille présente ses médailles et ses diplômes.

Camille présente ses médailles et ses diplômes.

Comme l’an dernier, Camille et deux autres élèves de sa section furent bien épaulés par leur professeur tout au long de leur réalisation mais, comme le dit Camille : « En terminale, même si elle suit bien notre travail, elle nous laisse beaucoup plus nous débrouiller seuls. On doit acquérir une certaine autonomie.» Il faut croire que cette autonomie est bien acquise puisque Camille, tout comme nombre d’élèves du lycée d’Arsonval, a été médaillée lors de la remise des prix. C’est de nouveau une médaille d’or départementale et une médaille d’argent régionale qui viennent compléter les deux médailles obtenues en 2015.

Le chef d'oeuvre de Camile à l'origine des médailles obtenues en départemental et régional

Le chef d'oeuvre de Camile à l'origine des médailles obtenues en départemental et régional

Mais, pour Camille, les lauriers ne se limitent pas à ses deux médailles. Son année scolaire s’est terminée avec l’obtention de son bac pro « aménagement et finition du bâtiment » avec mention assez bien, et le droit de conduire sa propre voiture avec le permis en poche.

Pour la rentrée de septembre, Camille a déjà tout prévu : la préparation d’un brevet professionnel en alternance. Elle a trouvé un patron ou plutôt une patronne à Mettray. « Dans son entreprise, il n’y a que des filles et ça marche bien. Dans des boîtes où il y a des hommes, certains ont du mal à admettre que les filles puissent aussi faire ce métier. Il y a beaucoup de machos ! Heureusement, ça commence à évoluer. Moi je suis contente, mon contrat est signé pour deux ans. J’ai même commencé à travailler. J’ai le statut d’apprentie donc, je suis salariée.» Quand on lui demande quels sont ses projets pour l’avenir, il y en a un qui semble lui tenir particulièrement à cœur : « J’aimerais si c’est possible devenir professeur en peinture dans un lycée professionnel. Mais avant, il faut que j’acquière une bonne expérience. »

Faisons-lui confiance. Son sérieux est un atout dans sa future réussite. Laissons-la terminer cet entretien : « Il faut vraiment aimer ce que l’on fait et être passionnée pour réussir.» Ces paroles la résument parfaitement.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans récompenses
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages