Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 14:11

Lors  de notre balade sur les remparts, nous avons pu découvrir une partie des réserves de sel de la compagnie des « Salins du Midi » qui commercialisent le sel « La Baleine ».

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi

Les salines d’Aigues-Mortes ont été exploitées dès l’Antiquité et attirèrent pêcheurs et sauniers dans ce lieu insalubre. Au VIIIe siècle, des moines bénédictins y établirent une abbaye et s’y installèrent pour exploiter cette denrée précieuse, le sel. Les salines restèrent longtemps une des principales richesses de la ville.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi

Récolté mécaniquement de nos jours, le sel est amoncelé en de scintillantes « camelles » avant d’être conditionné. Récolté à Aigues-Mortes par les Salins du Midi, ce sel est exclusivement réservé à l’usage alimentaire.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi

Les salines attirent de très nombreux oiseaux.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Aigues-Mortes, les Salins du Midi
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 13:53

 

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 15:00

« Vaisseau de haut bord » (dixit Châteaubriand), "échoué entre étangs, salines, marais et canaux, Aigues-Mortes apparaît comme un mirage dressant ses longues murailles."

C’est en petit train que nous avons pris notre premier contact avec la ville. Nous avons longé les remparts par l’extérieur avant de pénétrer à l’intérieur de la ville.

Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)

Les fortifications furent édifiées à partir de 1270, en pierre de Beaucaire, et sont un bel exemple de l’architecture médiévale du XIIIe siècle. Elles dessinent un grand quadrilatère dont les murs, surmontés d’un chemin de ronde, sont flanqués de tours. Les plus fortes, placées aux angles et aux portes principales, sont couvertes de terrasses comprenant deux salles voûtées.

Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)
Carnet de voyages : La côte languedocienne, Aigues-Mortes (1)

La porte de la Reine, appelée ainsi depuis l’entrée d’Anne d’Autriche accompagnant Louis XIII en 1622, se trouve sur le front Est des remparts.

Porte de la Reine

Porte de la Reine

La tour de Constance fut érigée en 1242 par Saint Louis pour abriter la garnison du Roi. Son diamètre est de 22 m, sa hauteur au sommet de la lanterne 33 m et l’épaisseur des murs à la base 6 m.

Au rez-de-chaussée, on trouve la salle des gardes. Au 1er étage, on accède à la sale des chevaliers dans laquelle, au XVIIIe siècle, on emprisonna les protestantes. Puis, au-dessus, se trouve la terrasse qui offre une belle vue sur les alentours et permettait donc de repérer les éventuels assaillants

La tour de Constance
La tour de Constance
La tour de Constance
La tour de Constance

La tour de Constance

C’est à pied que nous avons fait le tour des remparts, sur le chemin de ronde (1,600 km). À intervalles réguliers, des latrines étaient à la disposition des soldats. De là-haut, de belles vues s’offraient à nous sur les environs mais aussi sur l’homogénéité des toits de la ville. Nous avons pu pénétrer dans des  tours où quelques animations étaient proposées aux visiteurs.

Le tour des remparts sur le chemin de ronde
Le tour des remparts sur le chemin de ronde
Le tour des remparts sur le chemin de ronde
Le tour des remparts sur le chemin de ronde

Le tour des remparts sur le chemin de ronde

Les rues de la ville close sont bordées de boutiques de souvenirs. La chapelle des Pénitents Gris est  l’une des plus anciennes chapelles de Camargue et du département du Gard (XIVe siècle). Elle fut reconstruite après les guerres de religion, sur le même emplacement que le premier édifice, et elle fut consacrée le 6 mars 1611.

La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.
La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.
La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.

La chapelle des Pénitents Gris et deux des rues de la ville.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 10:43

Restons sur la commune du Grau-du-Roi et allons faire un tour à Port-Camargue. Ce port, aménagé depuis les années 1960, est aujourd’hui le premier port de plaisance d’Europe et le deuxième du monde. Il peut accueillir 5 000 bateaux et, depuis 2015, l’ensemble de Port-Camargue est labellisé « Patrimoine du XXe siècle. »

 

Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue

C'est Jean Balladur, le même architecte que pour La Grande-Motte, qui est à l'origine de cette superbe réalisation.

Sa construction débute en 1969 avec la création des bassins, quais et jetées. Puis les premières marinas sont construites. En 1974, la capitainerie apparaît. En 1980, la deuxième tranche de travaux concernant les marinas est lancée et en 1985 se termine le plan de construction initial de la CCI. Depuis, sous la pression du marché, l'urbanisme n'a cessé d'évoluer avec la construction de nombreuses marinas supplémentaires, d'appartements et de villas. (sourde wikipédia)

Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue
Carnet de voyage : La côte Languedocienne, Port Camargue

De plus en plus de résidents permanents y habitent et l'activité commerciale s'y intensifie, avec plus d'une centaine de commerces. Le tourisme allié à la plaisance et aux activités nautiques constitue l'essenciel de l'activité de Port-Camargue.

Ce qui est un peu dommage, c'est que nous l'avons découvert par temps gris et très humide !

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2020 3 25 /11 /novembre /2020 14:17

Poursuivons notre découverte par la visite du Grau-du-Roi.

Construite de part et d’autre d’une brèche dans le cordon littoral, un grau, entre l’embouchure de la Virdoule et du Rhône, cette ville est un quadrillage de rues bordées de maisons basses. Le centre névralgique reste le canal avec son pont tournant, ses pontons et le vieux phare coiffé de son campanile.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi

Des bateaux de pêche sont amarrés le long des quais bordés de restaurants où fruits de mer et poissons figurent au menu.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi

Installé devant son bateau, un pêcheur découpe un thon, produit de sa pêche du jour et sa femme en assure la vente. Nous leur en avons bien sûr acheté une belle darne ! D'autres refont le plein du bateau avant d'aller s'amarrer.

Retour de pêche
Retour de pêche
Retour de pêche

Retour de pêche

Un peu plus loin, se trouve un petit port de plaisance avec seulement quelques bateaux.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, Le Grau-du-Roi
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 10:46

Après une semaine passée dans le Haut Var, nous avons poursuivi notre séjour dans le Sud-Est, au bord de la Grande Bleue. C'est à La Grande-Motte, au camping GCU, que nous nous sommes installés pour cette deuxième semaine. Situé à 10 minutes à pied du centre, la position était idéale pour visiter la ville.

Notre première découverte fut pour le port, encadré par les pyramides, qui peut accueillir 1540 bateaux.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte
Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte
Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte
Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte

De part et d'autre du port, de longues plages de sable s'étirant sur plus de 6 km,  parfaitement équipées, invitent au farniente et à la baignade.

Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte
Carnet de voyage : La côte languedocienne, La Grande Motte

Cette ville, créée entièrement en 1965 par Jean Balladur, le frère d'Édouard, décriée par certains, ne manque pas d'atouts. De très nombreux espaces verts en font une ville jardin. Ses bâtiments à l'architecture innovante se présentent sous forme de pyramides alvéolées exposées au midi. Prévue pour être une cité de villégiature, elle abrite désormais beaucoup de résidents à l'année. Elle est labellisée "Patrimoine du XXe siècle" !

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 20:03

Rencontre en visioconférence avec la présidente, Cendrine Boigard et la secrétaire, Marion Boigard

Lors de l’assemblée générale des « Joyeux de l’Escotais » au début du mois de mars dernier, l’ambiance était plutôt festive, la saison 2019-2020 pouvait se glorifier d’une belle réussite avec un public toujours aussi nombreux et enthousiaste d’année en année. Il avait donc été décidé de poursuivre et de proposer pour 2020-2021, un programme tout aussi alléchant par sa densité et la bonne humeur engendrée lors des représentations.

Mais, entre-temps, le virus est passé par là. Pourtant, au mois de juin, le déconfinement étant là, les membres du CA pensaient à la nouvelle saison qu’il faut préparer longtemps en amont. Les 3 pièces retenues étaient commandées et livrées pour que les futurs acteurs puissent déjà s’imprégner de leur texte comme à l’accoutumée. Et, tous se retrouvèrent début septembre, date traditionnelle pour démarrer les répétitions.

De g à d : Nicolas Beaugé, secrétaire adjoint, Marion Boigard, secrétaite, Cendrine Boigard, présidente, Miche Poupée, vice-président, Élisabeth Naverre, trésorière

De g à d : Nicolas Beaugé, secrétaire adjoint, Marion Boigard, secrétaite, Cendrine Boigard, présidente, Miche Poupée, vice-président, Élisabeth Naverre, trésorière

Cendrine, à quel moment avez-vous pris la décision d’annuler la saison théâtrale ?

Dès le début septembre au vu de la situation sanitaire qui allait en se détériorant. Ce fut une décision collective de l’ensemble du conseil d’administration. Pour nous, c’était difficile de répéter avec un masque et de conserver les distances préconisées. Et, une autre raison majeure, si nous avions pu aller au bout de nos répétitions, nous n’aurions pu jouer que devant une demi-salle. C’est impensable d’être obligés de dire aux gens : « Vous ne pouvez pas rentrer c’est déjà complet ! » Notre calendrier restant toujours identique, il ne nous est pas possible de doubler le nombre de nos séances.

Quelle a été la réaction des plus jeunes de la troupe quand vous leur avez annoncé l’annulation des représentations ?

Bien sûr, de la déception. Ils sont si fiers de pouvoir jouer comme les grands. Mais, les enfants savent très vite s’adapter. Ils ont bien compris qu’avec le Covid 19, beaucoup de choses changent et que l’on ne maîtrise pas tout.

Qu’y avait-il de prévu pour cette saison 2020-2021 ?

Trois pièces étaient au programme : une pour les plus jeunes, une pour les ados et celle des adultes. Un sketch interprété et mis en scène par de jeunes adultes était également prévu.

À ce propos, vos actrices et acteurs sont-ils toujours aussi motivés ?

Oui, bien sûr. Nous avons même deux nouvelles recrues : un homme et une petite fille de 8 ans !

Chaque année, la représentation de début janvier est l’occasion d’aider financièrement une association en lien avec le handicap. Aviez-vous déjà contacté une association ?

Cette année, la recette de la représentation de janvier était destinée à l’association « Magie à l’hôpital ». Espérons que tout redeviendra possible l’année prochaine et que nous pourrons aider cette association !

C'était en ...2019 !

C'était en ...2019 !

Cendrine et tous les acteurs –trices de la troupe des «  Joyeux de l’Escotais », vous conseillent de prendre bien soin de vous et vous donnent rendez-vous pour la saison 2021-2022.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2020 5 13 /11 /novembre /2020 10:13

En hommage à PIEM qui vient de s'éteindre dans sa maison à Notre-Dame-d'Oé, voici l'article que j'avais écrit suite à l'inauguration de la bibliothèque de Saint-Paterne-Racan, le 3 octobre 2009.

Vous constaterez l'évolution dans la présentation des articles !

Ce matin, le soleil était au rendez-vous pour une belle manifestation culturelle organisée par la municipalité de Saint-Paterne-Racan. L'invité d'honneur était le célèbre dessinateur humoriste PIEM. La population avait répondu présente en grand nombre et Mmes ROIRON, présidente du Conseil Général et SALMON, vice-présidente du Conseil Régional avaient fait le déplacement. On notait aussi la présence de M. GUILBAUD, directeur de la bibliothèque départementale, du directeur des affaires culturelles du Conseil Général, de M. l'Inspecteur de l'Éducation Nationale représentant Monsieur l'Inspecteur d'Académie.

Monsieur le Maire semble satisfait de voir la population affluer.

M. Zamarlik en discussion avec Mme Roiron et M. Guilbaud.

Avant toute inauguration, il faut couper le ruban.

 Chacun s'y applique avec le plus grand soin.
Le ruban étant coupé, l'accès à la bibliothèque est libre et chacun peut aller visiter ce lieu de culture. La bibliothèque est propriétaire de 9000 volumes et 4000 proviennent du fonds départemental.

À l'intérieur, côté adultes...

et côté enfants où M. Fontenay, adjoint au maire, qui a suivi les travaux du bâtiment, répond aux questions que se posent Mme Salmon et Mme Roiron.

Une fois la visite terminée, tout le monde s'est retrouvé à l'espace Multimédia pour les discours dans lesquels chaque orateur a bien insisté sur le rôle joué par les livres dans la vie culturelle. Monsieur le Maire a remercié les diverses collectivités qui ont aidé au financement de la bibliothèque.
Avant ce moment incontournable, une bénévole nous a lu quelques extraits de l'oeuvre de Racan.


Monsieur le Maire va donner la parole à la lectrice

Une salle comble très attentive

Puis, les discours terminés, c'est PIEM qui prit le relais.

Pour l'accompagner dans ses dessins, l'accordéoniste Bernard Bône
Petit festival de dessins :




Les aléas du direct !

Après avoir, par l'image, abordé plusieurs thèmes, voici la conclusion !
Sa prestation s'est terminée sous un tonnerre d'applaudissements. Puis, ce fut la séance des dédicaces.

PIEM se prêta de bonne grâce à cet exercice pendant que ceux qui le souhaitaient purent discuter autour d'un verre.

Même si tous ses dessins m'ont plu et intéressée, j'ai pris un plaisir particulier à celui-ci que PIEM s'est fait une joie de me dédicacer.

Ce dessin, qui montre le patron avachi dans son fauteuil, invitant l'ouvrier à venir s'asseoir en face de lui  pour discuter, illustre l'injustice. Cela me rappelle quelque chose...

Cette inauguration restera un moment de pur bonheur avec celui qui se définit ainsi :
P  performant
I   irrésistible
E  extraordinaire
M modeste
Voilà une façon bien agréable de mettre sa commune en valeur !

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 13:07

Situé sur un plateau rocheux tombant à pic, Tourrette-sur-Loup est un curieux village fortifié dont les maisons extérieures forment le rempart.

Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup

Ce site possède une richesse architecturale originale articulée autour d'une artère centrale en demi-lune. Village secret, il ne dévoile son mystère qu'une fois franchies les portes situées de chaque côté de la place.

Vieux pont sur le Loup, ancienne porte et passages voûtés, vestiges du passé médiéval du village.

Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup

Les pittoresques ruelles étroites et escarpées abritent de nombreuses échoppes et ateliers où les artisans et artistes proposent aux visiteurs de découvrir des œuvres insolites et uniques.

De charmantes ruelles mais pas faciles d'accès !

Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup
Carnet de voyage : Les villages perchés du Pays de Fayence (5) Tourrette-sur-Loup

Ce village médiéval mérite le détour !

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 16:17

Cette année, nous avons vécu une commémoration du 8 mai en plein confinement donc sans public. Aujourd'hui, pour célébrer le 102e anniversaire de la fin de la Grande Guerre, c'est de nouveau en comité restreint que s'est déroulée cette cérémonie.

Profitant de notre heure de liberté, au cours de notre marche quasi-quotidienne, nous sommes passés lors de notre périple, au Monument aux Morts.

Nos morts ont bien été honorés même si peu d'entre nous ont pu s'y associer.

Restons prudents, prenons soin de nous et, peut-être que, pour les prochaines commémorations, nous pourrons y assister en présentiel, comme on dit aujourd'hui !

Nos morts ont bien été honorés
Nos morts ont bien été honorés

Nos morts ont bien été honorés

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages