Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 08:44

Pour cette randonnée annuelle, l’UCTSPC avait choisi la commune de Saint-Aubin-le-Dépeint et ses presque 300 ha de vergers pour donner rendez-vous aux cyclotouristes et aux marcheurs pour une balade très justement intitulée : « Randonnée des vergers ».

Dès 7 h 30, les premiers cyclotouristes se présentaient à la salle des fêtes de la commune et ils furent 89 à s’élancer sur les routes pour des parcours balisés de, au choix, 47 km, 71 km ou 95 km. Les organisateurs avaient bien précisé, sécurité oblige, « le port du casque est fortement recommandé !»

Puis, à partir de 8 h, ce sont 99 marcheurs qui sont venus s’inscrire pour des parcours sans accompagnateur de 11 km, 16 km ou 19 km.

Pour ces deux catégories de sportifs, des ravitaillements étaient prévus le long des parcours. Pour les parcours les plus courts, les engagés avaient droit à un seul ravitaillement alors que sur les plus longs, deux ravitaillements étaient à leur disposition.

En fin de matinée, tous les engagés se sont retrouvés au lieu de départ. Certains, désireux de prolonger ce moment festif ont choisi de déjeuner sur place et ils furent 80 à reprendre des forces avec les plateaux repas. Il faut dire que quelques marcheurs du matin étaient prêts à repartir pour la randonnée familiale d’environ 8 km guidée par Mme Liliane Durand, une personne du village, et M. Michel André, toujours fidèle au club. Et donc, vers 14 h, ils étaient 45 au départ de cette nouvelle rando parmi les pommiers en fleurs, certains ayant été malheureusement frappés par le gel, et les champs de colza dont les fleurs d’un jaune lumineux éclairaient ce paysage champêtre.

 

Le vent bien frais n'a pas découragé les randonneurs.
Le vent bien frais n'a pas découragé les randonneurs.

Le vent bien frais n'a pas découragé les randonneurs.

Une belle réussite qui a rempli de satisfaction les organisateurs : M. Philippe Petithomme pour les parcours pédestres et Didier Orgeur, pour ceux des cyclotouristes. À l’issue de ces belles randonnées, on peut rappeler la prochaine grande manifestation proposée par le club : la Sainpatophe, le dimanche 20 août, avec des vélos vintage, à Saint-Paterne-Racan. Et, n’oubliez pas que l’été, l’UCTSPC organise des marches tous les mardis soirs et qu’en dehors des mois de juillet et août, un dimanche matin sur deux, avec le club vous pouvez profiter de sorties cyclo et pédestres.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 20:30

Inscrits : 715      Votants : 603 (84,33%)      Blancs : 16     Nuls : 2    Exprimés : 585 (81,81 %)

Résultats du 1er tour
DUPONT-AIGNAN518,72%
LE PEN14224,27%
MACRON8214,02%
HAMON417%
ARTHAUD50,85%
POUTOU81,37%
CHEMINADE20,34%
LASSALLE81,37%
MELANCHON9315,90%
ASSELINEAU30,51%
FILLON15025,64%

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans élections
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 11:52

Alors que quelques jeunes de la commune encadrés par des élus ont décidé de redonner un nouveau visage à l’aire de loisirs, un élément du skate park installé en 2002 a disparu. Il s’agit du slider double de 3 m (coût à l’époque 381,12 € HT). Un acte inqualifiable qui mérite une sanction si toutefois les auteurs arrivent à être interpellés. Pourquoi pas des TIG pour l’entretien de l’aire de loisirs ?

Photos prises en février 2002, lors de l'aménagement de l'aire de loisirs sur demande des ados de l'époque. Le slider double est visible
Photos prises en février 2002, lors de l'aménagement de l'aire de loisirs sur demande des ados de l'époque. Le slider double est visible

Photos prises en février 2002, lors de l'aménagement de l'aire de loisirs sur demande des ados de l'époque. Le slider double est visible

Les « emprunteurs » ont déboulonné cet élément en laissant sur place les tiges filetées ce qui représente un danger pour les utilisateurs du terrain, assez nombreux, en ces journées de vacances fraîches mais ensoleillées.

Comme aurait dit le garde-champêtre à l’époque où il y en avait un sur la commune : « Qu’on se le dise ! »

Le slider a disparu mais son emplacement est bien visible !
Le slider a disparu mais son emplacement est bien visible !

Le slider a disparu mais son emplacement est bien visible !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans incivilité
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 08:04

Comme nous l’avions déjà mentionné dans un précédent article, bénévoles, joueurs, dirigeants se sont mobilisés au cours de la saison pour que le GSPC Basket continue et que des équipes allant des mini-poussins aux seniors puissent participer à des rencontres. Seul regret, le manque d’effectif pour avoir une équipe de cadets et une équipe de seniors féminine.

Aussi, après que Charly Cottereau ait animé un stage pour enfants durant les vacances scolaires, cet après-midi, le club avait ouvert en grand les portes du gymnase pour inviter les personnes intéressées à découvrir ou redécouvrir ce sport. Dès 15 heures, des ateliers étaient organisés pour les enfants à partir de 4 ans. Un jeu, sur le principe du béret mais adapté au basket regroupait en différents endroits du gymnase, des babies, des poussins, des benjamins, minimes ou seniors. Dans ces ateliers, qui durèrent une bonne heure, sous le regard des accompagnants ou visiteurs, l’attention, la rapidité et l’adresse étaient mises à contribution.

Les ateliers se déroulent sous les yeux des spectateurs
Les ateliers se déroulent sous les yeux des spectateurs
Les ateliers se déroulent sous les yeux des spectateurs
Les ateliers se déroulent sous les yeux des spectateurs

Les ateliers se déroulent sous les yeux des spectateurs

Pendant ces ateliers, une buvette tenue par les bénévoles, était à la disposition des participants dans le but de mettre un peu d’argent dans la caisse du club.

Maryse Blanchard, présidente du club, se félicita de la réussite de cette porte ouverte : « Nous avons de nouvelles familles qui sont présentes aujourd’hui car elles sont intéressées par le club. » Puis, elle s’éclipsa quelques secondes et revint en montrant un nouveau maillot pour l’équipe des babies : « Regardez, il est arrivé ce matin. Le centre Leclerc de Château-du-Loir a accepté de nous aider en nous offrant un jeu de maillots pour nos tout petits. Maintenant, toutes nos équipes ont des maillots récents.» Il faut reconnaître qu’équipés de ces nouveaux maillots les babies ont fière allure comme le montre cette jeune joueuse.

Une belle tenue pour les babies

Une belle tenue pour les babies

Puis, Charly, un des entraîneurs du club, appela des minimes et des seniors pour participer à des petits tournois pour le reste de la soirée en attendant l’apéritif dînatoire prévu pour clôturer cette sympathique manifestation qui, espérons-le, aura atteint son but : recruter de nouveaux joueurs à tous les niveaux et pourquoi pas, recréer des équipes de cadets et seniors féminine.

Prêts pour les tournois.
Prêts pour les tournois.
Prêts pour les tournois.
Prêts pour les tournois.

Prêts pour les tournois.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 09:26
Exposition à Château-du-Loir : les compas de Lionel ROYER
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans exposition
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 19:48
À pied ou à vélo randonnez dimanche avec l'UCSTC
À pied ou à vélo randonnez dimanche avec l'UCSTC
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sport
commenter cet article
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 12:58
Bientôt la grande foire du 1er mai à Saint-Paterne-Racan

Pour cette nouvelle Foire-Exposition, le Syndicat d’Élevage et l’association Les Bénévoles vous accueilleront dans les rues animées de Saint-Paterne-Racan.

La présentation d’animaux d’élevage, Place de la Gare, fera le plaisir des petits et des grands.

Vous pourrez également flâner parmi la centaine de marchands ambulants proposant sacs, vêtements, plants de fleurs, légumes et bouquets de muguet !

Les Bénévoles, quant à eux, se feront un plaisir de vous compter parmi les visiteurs de l’exposition consacrée, cette année, aux Véhicules Anciens.

N’oubliez pas de faire une halte à l’Aire de Loisirs où une exposition de matériel agricole impressionnera les enfants !

Comme d'habitude, la fête foraine animera le centre du village.

Une belle journée en perspective sur notre territoire !

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 13:36
Les élus et porteurs du projet posent devant le bâtiment en restauration avec, en fond, la collégiale.

Les élus et porteurs du projet posent devant le bâtiment en restauration avec, en fond, la collégiale.

Le Pays Loire Nature a engagé sur le territoire une démarche dynamique pour l’utilisation de matériaux biosourcés dans la rénovation de bâtiments. Cette démarche vise à la création d’une filière locale de ce type de matériaux.

Plusieurs collectivités locales se sont lancées dans cette démarche et, la commune de Bueil-en-Touraine a donc fait le choix d’une rénovation respectueuse de l’environnement et aux performances éco-énergétiques pour sa maison du charron. Pour obtenir les subventions nécessaires à la mise en route des travaux, le projet de rénovation énergétique devait permettre d’atteindre la classe énergétique C ce qui, pour du bâti ancien s’avère assez ambitieux. De plus, si une certaine quantité de matériaux biosourcés est utilisée, le porteur de projet peut bénéficier d’une bonification de subventions.

La maison du charron apparaît à gauche sur ces deux cartes postales
La maison du charron apparaît à gauche sur ces deux cartes postales

La maison du charron apparaît à gauche sur ces deux cartes postales

Rémi Tondereau, le maire, a expliqué pourquoi un tel nom pour cette maison datant du XVe siècle et a donné quelques renseignements concernant le bâtiment : « Cet ancien manoir fut construit à la même époque que l‘église paroissiale. Au XIXe siècle, une partie fut enlevée pour pouvoir élargir la rue. Dernièrement, il est resté inoccupé pendant plus de 40 ans et s’est dégradé. Aussi, lors de l’aménagement de la carte communale, la mairie avait décidé de préempter le bâtiment en cas de vente. C’est ce qui a pu se faire il y a deux ans. Le dernier habitant était un charron qui avait son atelier en bas. De là vient le nom que l’on a donné à la maison. Notre but, c’est de conserver un atelier au rez-de-chaussée et un logement à l’étage. Les aides apportées par la Région incitent à utiliser des matériaux biosourcés tels que la chaux, le chanvre, le liège, la laine de bois,… C’est donc la raison pour laquelle nous avons fait ce choix qui rejoint la politique que nous menons sur notre lotissement du Cormier. »

Pour aider au financement des travaux, la commune s’est rapprochée de la Fondation de France et a lancé une souscription. Débutée en 2016, la rénovation est déjà bien avancée.

Cette maison se présente comme un logis rectangulaire avec une tour-escalier polygonale en demi-hors-œuvre constituant son entrée principale desservant les deux niveaux. Au cours des âges, ce bâtiment fut tronqué en hauteur, en largeur et par rapport au sous-sol et fut divisé en deux parcelles. Malgré un état de délabrement important tant extérieur qu’intérieur, la maison a conservé d’intéressants éléments de décoration : quelques restes de joints peints en blanc sur fond ocre, des meneaux aux fenêtres des façades, une belle cheminée,… et une très belle charpente qui vient d’être restaurée et réutilisée au mieux.

Un aperçu de la rénovation en cours
Un aperçu de la rénovation en cours
Un aperçu de la rénovation en cours

Un aperçu de la rénovation en cours

Dans la rénovation, il était convenu de conserver au rez-de-chaussée un espace libre en respectant les parois de l’ancien bâtiment du XVIe siècle alors qu’à l’étage, le plan restait libre pour une utilisation future. La question qui s’est posée était : « Faut-il isoler totalement ou trouver un compromis pour mettre en valeur le bâti ancien ? Pour l’étage, c’est le choix d’une isolation totale qui a été retenu. Au rez-de-chaussée, pour mettre en valeur les éléments patrimoniaux, un enduit chaux-paille qui permet une amélioration d’un point de vue thermique a été plébiscité mais, au départ, la Région n’en voulait pas ! Heureusement, ce choix a été validé par la suite. Une restauration complète des façades a permis de redonner à la maison l’aspect qu’elle avait en 1888, après l’élargissement de la route et de mettre en valeur le maximum d’éléments architecturaux anciens. À l’intérieur, un plancher mixte ossature bois et béton lié à l’ossature permet une bonne gestion de l’acoustique, de la résistance au feu et crée une ceinture qui maintient le bâtiment. Pour ce travail, il y a eu une bonne coordination entre les entreprises de charpente et de maçonnerie. Au niveau du plancher bas, il a fallu gérer le problème de l’hygrométrie ce qui a conduit à la mise en place d’un dallage sur terre-plein avec isolation liège expansé plus plancher chauffant électrique car il n’y a pas d’espace suffisant pour du stockage que ce soit une pompe à chaleur ou des granulés bois. Énergio a fait les études thermiques pour que l’on arrive au but recherché, être en classe énergie C, » expliqua le représentant d’Envirobat Centre.

Les visiteurs pendant les présentations dans la salle du café
Les visiteurs pendant les présentations dans la salle du café

Les visiteurs pendant les présentations dans la salle du café

Pour assister à cette intéressante présentation, une trentaine de personnes s’était rassemblée dans la salle du café-épicerie où un café et des petits gâteaux étaient offerts par la municipalité. Outre les élus des différentes collectivités intéressées par ce projet s’intégrant parfaitement à l’Agenda 21 et au développement durable, les artisans impliqués dans ce chantier, les architectes et les souscripteurs soucieux de la préservation de l’environnement dans la rénovation du patrimoine bâti, on trouvait des artisans ou anciens artisans s’intéressant à ces techniques mais aussi des particuliers assez sensibles à l’utilisation de ces nouveaux matériaux.

À l'intérieur de la maison du charron
À l'intérieur de la maison du charron

À l'intérieur de la maison du charron

Nicolas Thépaut de l'ALE37 donne quelques explications concernant le plafond

Nicolas Thépaut de l'ALE37 donne quelques explications concernant le plafond

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale environnement
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 15:53
Vernissage de l'exposition photos au multimédia de Saint-Paterne-Racan

Vernissage le vendredi 28 avril à 18h30 à l’Espace multimédia 10 rue des coteaux à Saint Paterne Racan.

 

HOMMES ET FEMMES DE SAVOIR FAIRE

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE. Anne Piégu, Auteur Photographe

Du 15 Avril au 30 Juin 2017, à l’ Espace Multimédia de St Paterne Racan.

 

 

‘’Je suis allée à leur rencontre… 20 personnalités, 20 métiers, 20 savoir-faire.Des personnalités toutes différentes ancrées dans leur paysage, animées par leur passion, leurs histoires de vies...

Ils sont le tissu social de nos paysages ruraux.‘’

Ils sont le tissu social de nos paysages ruraux

20 portraits d’auteur pour raconter leur parcours professionnel, et leur univers.

 

Une commande photographique pour la communauté de communes Pays de Racan.

Installation de l'exposition par Anne Piégu, photographe, et Ludovic Gaignard, responsable du multimédia

Installation de l'exposition par Anne Piégu, photographe, et Ludovic Gaignard, responsable du multimédia

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans exposition
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 08:08

Mercredi dernier, Brigitte Dupuis et Jean-Pierre Gascher étaient les invités de Jacky Orgeur, président de l’association des Amis de la Vallée de l’Escotais. Le but de cette journée était de leur faire découvrir l’ensemble de ce qui fait la richesse du territoire. « J’ai voulu qu’ils s’imprègnent vraiment de la qualité et de la quantité de nos acteurs locaux, de nos richesses patrimoniales et culturelles présentes sur l’ensemble du territoire» confia Jacky Orgeur.

Tout d’abord, il les convia à la visite du chalet situé à La Roche-Racan, l’un des points info du Pays de Racan.

Visite de courtoisie des conseillers départementaux au Pays de Racan
Visite de courtoisie des conseillers départementaux au Pays de Racan

Puis, au menu de la matinée, plusieurs activités étaient prévues :

  • Rencontre avec l’entreprise Métal 2000 sur la zone artisanale communautaire du Vigneau

Prestataire de service, cette société est en activité depuis plus de 20 ans. Elle effectue des travaux de tôlerie fine de précision en acier, inox et aluminium, et de tôlerie industrielle, réalise le découpage par laser, le pliage, le poinçonnage et le cisaillage CN. Elle propose aussi la réalisation de toutes soudures.

  • Son activité est classée dans la catégorie Énergie/Environnement : Production d'électricité, de chaleur à partir de ressources renouvelables, transformation de substrats de l'agriculture. Son objectif est de transformer des déchets organiques dans des digesteurs afin de récupérer le gaz produit (du méthane) et de s’en servir pour entraîner une génératrice et faire de l’électricité. Grâce à ce dispositif, l’usine de champignons toute proche en bénéficie pour son chauffage.

  • La champignonnière de Gérard Monoury

  • Après avoir, durant plusieurs années, utilisé les caves de Carême Prenant, M. Monoury a choisi en février 2006, de faire pousser ses champignons de Paris dans cette nouvelle structure où ils poussent en atmosphère contrôlée.

  • La rencontre avec Thierry Moisy

  • Il y a une quinzaine d'années, Thierry Moisy a repris la gestion de l'exploitation agricole familiale située à « La Racotterie », à Saint-Paterne-Racan, à la suite de ses parents. Produisant principalement des pommes et des céréales au départ, il a récemment décidé de se diversifier en intégrant de nouvelles cultures comme les noix, les poires et des légumes.

    Récemment, le producteur a démarré un magasin qui sera ouvert… sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Ceci 'est possible grâce un système de distribution automatique par casiers avec un mode de paiement par carte bancaire. Dans un premier temps, les produits proposés seront des pommes et des jus de pommes.

Visite de courtoisie des conseillers départementaux au Pays de Racan
Visite de courtoisie des conseillers départementaux au Pays de Racan
Visite de courtoisie des conseillers départementaux au Pays de Racan

Après une matinée bien remplie et un bon déjeuner à base de produits locaux à l’Auberge de l’Escotais, c’est au château de la Roche-Racan, berceau du poète cher au cœur des habitants du territoire, que ces élus ont poursuivi leur découverte du Pays de Racan avec son côté un peu plus axé sur le tourisme.

  • Rencontre avec M. et Mme Lapeyre, propriétaires du château

Cet édifice, classé depuis 1947, fut construit au XVIIe siècle par le poète, sur un ancien château féodal. Les propriétaires, souhaitant faire découvrir cette région, viennent d’ouvrir 3 gîtes, dans les bâtiments de la ferme du château. Ce qu’ils souhaitent, c’est que leurs hôtes apprécient l’ensemble de ce qui fait le charme du territoire : ses paysages, ses monuments mais aussi ses produits locaux.

  • Poursuite du parcours touristique avec la Clarté-Dieu

Patrick et Julitta Moussette leur ont parlé avec passion de cette abbaye cistercienne du XIIIe siècle, classée depuis peu, et qu’ils restaurent avec amour depuis déjà quelques années.

  • Visite du gîte de la Chaponnerie, chez M. Didier Savard à Neuillé-Pont-Pierre.
Visite de courtoisie des conseillers départementaux au Pays de Racan
Visite de courtoisie des conseillers départementaux au Pays de Racan

Après toutes ces visites très enrichissantes, Jean-Pierre Gascher s’adressa à Jacky Orgeur en ces termes : « L’AVE est une chance pour ce territoire qu’elle met en valeur sous toutes ses formes. » Le président lui répondit : « L’association accompagne certains artisans et producteurs locaux lorsqu’ils adhèrent à l’AVE. De plus, ils doivent faire apparaître en toutes lettres sur leurs produits les termes « Pays de Racan ». Ils bénéficient alors des supports de communication de l’AVE en sachant que notre site reçoit environ 600 visites par jour. »

Avant que chacun ne reparte vers sa demeure, Jacky Orgeur leur rappela : « Cette année nous fêterons la dixième édition des « Journées en Pays de Racan ». Sur les deux jours, les 23 et 24 septembre prochains, au château de Fontenailles à Louestault, nous espérons atteindre les 6 000 visiteurs.»

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages