Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 16:08

Depuis quelques jours, une vitrine complètement transformée sur la place Jehan d'Alluye, au centre du village, attire l'attention. En s'approchant, on peut lire sur la devanture tout en haut : "Graine de rêve" puis, à gauche : Côté photos Mariages, Événements, Portraits, Reportages, et à droite : Côté déco Créations, Réalisations décors éphémères, Idées, Conseils

Vraiment de quoi éveiller la curiosité. Une seule chose à faire pour en savoir plus, pousser la porte.

Dès l'entrée, on est émerveillé. Ce local, qui pendant quelques années a abrité l'agence postale dans un décor triste et sans confort, est méconnaissable. Tout a été modifié : du sol au plafond, il ne reste aucune trace de l'intérieur précédent. On est presque dans la caverne d'Ali Baba, tellement le décor, les couleurs, les objets et photos exposés sont un plaisir pour les yeux.

Une jolie vitrine sur la place Jehan d'Alluye

Une jolie vitrine sur la place Jehan d'Alluye

Drine De C., la créatrice, se trouve à sa machine à coudre, en train de réaliser un grand jeu de l'oie, décoré des thèmes des contes de Ma mère l'oye, pour créer une animation lors d'un prochain mariage.

Ils sont deux associés dans un beau projet, "être créateurs de bonheur".

Lui, c'est Arnaud Deroubaix, le photographe. Après avoir travaillé un peu partout en Europe, il a réussi à trouver son style. C'est quelqu'un qui ne triche pas. Ses photos reflètent sa sensibilité. Il travaille aussi dans l'événementiel : concerts, réunions de famille...

Quand il doit assurer un reportage pour un mariage, il propose d'abord un repérage pour trouver des lieux propices aux photos avec en cas de pluie l'abri nécessaire. Il faut que le jour venu, tout soit au top, même l'éclairage pour une bonne mise en lumière. Rien ne doit être laissé au hasard.

Elle, c'est Drine De C. comme elle souhaite qu'on la nomme. Créatrice, décoratrice, elle fourmille d'idées originales.

Quand on lui demande si "cette passion lui vient de sa mère", elle paraît surprise et demande à son tour ? "Vous la connaissiez ?" "Bien sûr, votre maman participa à des expositions où elle présentait ses tissages. À une certaine époque, ses réalisations étaient visibles dans la vitrine de la boutique jouxtant votre atelier". Alors, là, l'artiste devient intarissable : son enfance au milieu des laines de toutes les couleurs que vendait sa mère, les tons changeants de l'océan lorsqu'elles étaient en Vendée l'ont effectivement profondément marquée. L'enfance est un de ses domaines préférés. Pour s'en persuader, il faut promener son regard dans l'atelier : des peluches de sa création sont installées un peu partout, au milieu des décors qu'elle crée pour les événements que son compagnon va immortaliser par ses photos. Elle crée aussi toutes sortes d'objets (lampes, mobiles) et meubles peints qui permettront la mise en scène de ses décors éphémères. Mais son art ne s'arrête pas à son atelier. Elle peut donner des idées pour décorer une pièce, une chambre d'enfant ou tout autre sujet.

Une belle photo qui met en évidence le travail conjoint des deux artistes (avec l'autorisation des mariés)

Une belle photo qui met en évidence le travail conjoint des deux artistes (avec l'autorisation des mariés)

Ils sont complémentaires et leurs créations originales sont le fruit d'un long travail en amont aussi bien pour lui que pour elle.

C'est sa troisième "Graine de rêve", la première ayant été ouverte à Nancy lorsqu'elle habitait dans l'est. Souhaitons que celle-ci sème beaucoup de bonheur et ainsi, leur projet sera alors totalement réussi.

Pratique :

L'atelier est situé place Jehan d'Alluye, à Saint-Christophe-sur-le-Nais. Il est ouvert du lundi au jeudi de 14 h à 19 h ou sur rendez-vous au 06 98 18 01 58.

Vous pouvez aller les voir sur leur page facebook : graine de rêve ou sur Awndiary.fr.

Ils seront présents les 7 et 8 novembre à l'espace Beau-Soulage lors de la manifestation organisée par le comité des fêtes "L'automne en fête".

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 09:01
Patrick Cintrat et Cécilia Belliard

Patrick Cintrat et Cécilia Belliard

Jeudi soir, la CCR tenait sa réunion mensuelle à Bueil-en-Touraine. Avant de passer à l'ordre du jour, Patrick Cintrat, président de la communauté de communes, tint à remettre le prix mis en jeu lors de la 8ème Journée bien vivre au Pays de Racan. Ce jour-là, au stand de la CCR, un jeu était proposé aux personnes visitant le stand : "Qui connaît quoi ?". Quelques questions sur le territoire de la CCR étaient posées, il fallait y répondre et le tirage au sort désignerait le ou la gagnant(e).

"Il y a eu beaucoup de bonnes réponses, précisa Patrick Cintrat, mais une seule gagnante : Cécilia Belliard, de Bueil-en-Touraine."

Présente dans la salle, elle fut conviée à venir récupérer son lot : un survol en hélicoptère du Pays de Racan pendant un quart d'heure. Ce coffret a été offert par "Air Touraine" de Neuvy-le-Roi.

Très heureuse de ce cadeau, elle remercia le président de la CCR et ajouta : "Voir le territoire d'en haut me permettra de prendre plein de belles photos. Je vous en donnerai quelques-unes. Pour moi qui travaille dans l'aéronautique, ce sera une autre expérience."

Après cet intermède, les élus se mirent au travail.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 10:23

Mercredi soir, à l'espace multimédia de Saint-Paterne-Racan, en présence du maire, Jean-Pierre Poupée, se tenait l'assemblée générale de l'association de GV de Saint-Christophe - Saint-Paterne.

Face à la vingtaine de licenciés présents dans la salle, le bureau presqu'au complet était prêt pour faire l'état des lieux de la saison écoulée.

Dominique Boudon, présidente de l'association, ouvrit la séance en souhaitant la bienvenue à tous les présents, apparemment plus nombreux que l'an passé. Elle mit au vote le procès verbal de l'AG 2014 qui fut adopté à l'unanimité.

Il y a encore deux places à prendre dans le bureau !
Il y a encore deux places à prendre dans le bureau !

Il y a encore deux places à prendre dans le bureau !

Ensuite, fut présenté le bilan moral de la saison 2014-2015.

Tout d'abord, elle remercia les deux municipalités pour le prêt des salles et l'intervention des employés communaux pour le chauffage mais également pour les subventions versées à l'occasion du trentenaire de l'association.

Ses remerciements allèrent aussi à tous ceux qui aident Barbara, animatrice des séances du mardi et du mercredi, à ranger le matériel et aussi, à Brigitte, la trésorière, et à Sonia, la secrétaire, pour leur travail.

Au cours de la saison 2014-2015, l'association comptait 138 licenciés dont 51 de Saint-Paterne et 33 de Saint-Christophe, tous les autres venant de différentes communes du voisinage (21% venant de la Sarthe et 79% d'Indre-et-Loire).

Tout au long de l'année, 4 cours par semaine ont été assurés par Barbara :

- le mardi soir, de 20 h 30 à 21 h 30, séance d'aérolatino à l'espace Beau-Soulage de Saint-Christophe

- le mercredi, de 18 h à 19 h et de 19 h à 20 h, renforcement musculaire et de 20 h à 21 h, step, salle Gabriel à Saint-Paterne, avec Barbara.

Ce fut le moment de rappeler que les certificats médicaux sont obligatoires mais aussi qu'il a fallu se mettre en quête d'un nouvel animateur pour remplacer Barbara sur les deux premières séances du mercredi, car avec son changement de travail, ses horaires n'étaient plus compatibles. Ce fut chose faite avant la fin de la saison.

Un public très attentif
Un public très attentif

Un public très attentif

Une petite innovation a été mise en place : la galette aussi bien à Saint-Christophe qu'à Saint-Paterne, pour que les participants puissent avoir un moment de convivialité et d'échanges après les cours.

La soirée organisée lors du trentenaire a réuni 47 personnes. Ce fut un moment très chaleureux entre petite marche et repas pris en commun.

Vint la lecture du rapport d'activités par Caroline, secrétaire adjointe.

Elle commença par le rappel des différents courriers adressés aux deux mairies au cours de la saison et au comité départemental de gymnastique volontaire (le CODEP).

Il fut rappelé aux licenciés de consulter régulièrement leur boîte mail pour connaître les informations diffusées par ce biais concernant les éventuelles annulations de cours.

Un compte-rendu des trois réunions de bureau organisées au cours de la saison fut relaté.

Vint le tour de Brigitte, la trésorière, qui présenta le bilan financier de la saison dernière. Un bon bilan qui dégage un exercice positif.

Les bilans moral et financier ainsi que le rapport d'activités furent adoptés à l'unanimité.

La présidente reprit la parole pour parler de la saison actuelle. Les cours ont repris le 15 septembre à Saint-Christophe et le 16 septembre à Saint-Paterne. Barbara assure le cours d'aérolatino et le cours de step. Les cours de renforcement musculaire sont assurés par Démian.

À ce jour, il y a 105 licenciés.

Dominique Boudon informe l'assemblée qu'une partie du matériel qui n'est plus utilisé a été donné à l'école de Saint-Christophe (cerceaux, matériel de motricité).

Les articles pour les bulletins municipaux sont en cours d'élaboration. Elle précise à l'assemblée que, vue leur trésorerie, il ne sera pas demandé de subventions aux communes cette année et qu'un courrier en donnera l'explication.

Barbara explique le nouveau déroulement des séances d'aérolatino

Barbara explique le nouveau déroulement des séances d'aérolatino

Elle donna ensuite la parole à Barbara pour qu'elle s'explique sur la manière dont elle organise ses cours d'aérolatino cette saison.

"J'aime bien que les choses changent, amener un peu de variété. Mes cours se décomposent en 3 parties. J'apporte des nouveautés pour que mes cours soient diversifiés. Mes chorégraphies s'apprennent sur deux semaines. C'est vrai que certaines personnes ont été surprises par ce changement lors des premiers cours mais maintenant, elles apprécient ce déroulement. Le but recherché en venant ici, c'est-à-dire, se dépenser, se changer les idées, transpirer et surtout s'amuser, est parfaitement atteint."

Sur ces bonnes paroles, la présidente leva la séance et chacun put déguster les différentes pâtisseries confectionnées par les membres du bureau.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie associative
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 08:17
Soirée moules-frites avec l'APE de Saint-Paterne
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie associative
commenter cet article
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 16:16

Samedi soir, un beau programme, concocté par l'association Malaury, était à l'affiche de l'espace Beau-Soulage de Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Dès 18 h, environ 150 personnes étaient déjà réunies dans la salle pour suivre la conférence donnée par le Docteur Irène Ceballos, qui travaille sur la maladie de Lesch-Nyhan et qui est venue présenter, comme elle le fait régulièrement, l'avancement de ses travaux, notamment sur les troubles neurologiques affectant le comportement et dont, seuls les garçons peuvent être atteints. Les mères sont conductrices mais saines. Un avantage apporté par les recherches est de pouvoir dépister avant une grossesse, les femmes conductrices porteuses de la mutation responsable de la transmission de la maladie, et cela avant la naissance de l'enfant pour permettre de proposer un diagnostic prénatal. La cible recherchée, c'est de réactiver la protéine qui ne fonctionne plus pour qu’elle rejoue son rôle important dans le cerveau afin d’atténuer les troubles neuro-comportementaux de cette terrible maladie. Comprendre les mécanismes pathologiques est une autre voie de recherche pour trouver des cibles thérapeutiques.

Un public attentif et intéressé par la conférence
Un public attentif et intéressé par la conférence

Un public attentif et intéressé par la conférence

Elle s'attarda ensuite sur la collaboration avec le laboratoire Sanofi et l'hôpital Necker. "Cela fait maintenant 3 ans que le laboratoire Sanofi est partenaire de la recherche ce qui a permis d'accéder à des moyens jusque là inaccessibles pour les chercheurs. 90 000 molécules de la chimiothèque Sanofi ont été testées et certaines sont en cours d’évaluation sur les cellules de patients en culture. Un autre projet sur le criblage de molécules à grande échelle a été sélectionné pour financement par La Fondation Maladies Rares. Madame Ceballos souligne les lourdeurs administrative car cela fait 15 mois qu'elle est en attente du déblocage des fonds octroyés pour commencer ses travaux !

Grâce au chèque remis l'an dernier par les associations des familles Lesch-Nyhan Action et l'association Malaury, Irène Ceballos a pu embaucher une jeune ingénieur, Céline Petitgas. Cette dernière s'investit à fond sur les projets menés dans la recherche sur cette maladie et souhaite démarrer une thèse de Sciences sur les projets. Elle s'enorgueillit d'avoir rencontré le professeur Nyhan qui lui a fait part de sa satisfaction en constatant que depuis 10 ans, il y a de plus en plus de chercheurs qui travaillent sur la maladie de Lesch-Nyhan. Céline Petitgas compte travailler en utilisant la drosophile ou mouche du vinaigre dont les cycles de reproduction sont très rapides. Ce modèle est très utile en biologie et en Neurosciences. De plus, cette petite mouche a 75% de gènes communs avec l'homme.

Ce chèque permettra de poursuivre le travail engagé
Ce chèque permettra de poursuivre le travail engagé

Ce chèque permettra de poursuivre le travail engagé

À l'issue de la conférence très appréciée par l'auditoire, la présidente de l'association et maman de Malaury, remit aux deux chercheuses un chèque de 10 400 € pour aider au financement des salaires de la plus jeune pour l'année à venir. Cette année, Malaury, dont la santé est assez fragile en ce moment, n'était malheureusement pas présent dans la salle pour cette remise, mais il était bien présent dans la pensée de tous ceux qui entouraient ses parents au cours de la soirée.

Odile, très émue, remercie "Les copains"
Odile, très émue, remercie "Les copains"

Odile, très émue, remercie "Les copains"

Une petite surprise pour Odile et Jean-Michel avait été préparée par les membres très actifs de l'association regroupés en chorale quasi improvisée pour interpréter sur l'air des 3"Copains d'abord", une chanson retraçant les dix ans de l'association.

Odile, très émue les remercia et ajouta : "C'est vrai que cette année, j'ai beaucoup délégué. Je vous ai fait confiance et vous avez réalisé un merveilleux décor pour la salle." Puis elle invita tout le monde à partager le verre de l'amitié. Petit à petit, les convives devant participer au repas arrivèrent et à l'heure de passer à table, plus de 460 personnes étaient présentes dans la salle. Pendant le dîner, le trio Beaumontois interpréta quelques belles chansons françaises dont certaines étaient tirées du répertoire de Georges Brassens.

Les convives étaient très nombreux pour soutenir l'association
Les convives étaient très nombreux pour soutenir l'association

Les convives étaient très nombreux pour soutenir l'association

Le dîner achevé, les convives s'installèrent face au podium pour assister au spectacle comique prévu au programme. L'association avait convié Élian Rabine pour animer la fin de la soirée. Surnommé "l'artiste paysan", il offre une analyse satirique sur notre société, maitrisant l'autodérision pour notre plus grand plaisir. Il a un œil malicieux sur le monde qui l'entoure. Pendant près de deux heures, il a entraîné le public dans ses sketchs et a chaque fois déchaîné rires et applaudissements. Comme il a su le dire à la fin de son spectacle : "Si l'on dit qu'un bon rire vaut un bifteck, je pense que vous avez mangé pour plusieurs jours !"

Élian Rabine déchaîna rires et applaudissements au cours de son one man show !

Élian Rabine déchaîna rires et applaudissements au cours de son one man show !

Odile le remercia en lui remettant des petits souvenirs des 10 ans de l'association et donna rendez-vous à tout le monde pour 2016. Et c'est tard dans la nuit que chacun a repris le chemin de son domicile avec la tête pleine de bons souvenirs de cette belle soirée où convivialité et solidarité se marient si bien.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans solidarité
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 21:15
Un public impatient dans l'attente du début du spectacle
Un public impatient dans l'attente du début du spectacle
Un public impatient dans l'attente du début du spectacle

Un public impatient dans l'attente du début du spectacle

Dimanche après-midi, devant une trentaine d'enfants, Billenbois donnait son premier spectacle de la saison au foyer rural de Saint-Christophe. Au programme, "Le fantastique Mac Cormick", création 2015 de la Tite Compagnie. Dans l'Amérique du milieu du 19ème siècle, Mac Cormick, le cowboy parcourt le désert avec sa femme Pétunia, spécialiste du boudin en tout genre, et ses douze enfants, à la recherche d'un terrain pour s'installer.

Sa quête sera émaillée de plusieurs rencontres sympathiques, pathétiques, comiques ou tragiques et bien sûr fantastiques !

Un personnage impressionnant pour les plus jeunes.
Un personnage impressionnant pour les plus jeunes.

Un personnage impressionnant pour les plus jeunes.

Avant le début du spectacle, l'animatrice est venue devant les enfants pour leur donner quelques conseils et leur parler un peu de ce qu'ils allaient voir. "Normalement, vous ne devrez pas avoir peur. Mac Cormick est grand, il a une grosse voix mais il ne fait pas peur. Mais, vous avez le droit d'avoir un peu peur quand vous l'entendrez. Vous pourrez alors aller faire un petit câlin vers votre maman et revenir après à votre place." Ce conseil fut bien suivi par quelques-uns des plus jeunes spectateurs car, dès que Mac Cormick arriva avec sa roulotte et ouvrit la bouche pour se présenter et présenter sa famille d'une voix tonitruante, une petite voix s'éleva parmi le jeune public : "Moi, j'ai un peu peur !" et ce jeune spectateur alla se réfugier sur les genoux protecteurs de sa mamie.

Mac Cormick au cours de ses pérégrinations

Mac Cormick au cours de ses pérégrinations

La prouesse de l'acteur tient dans le fait qu'il incarne à lui seul tous les personnages de l'histoire : la jument Pélagie, l'Indien Lynx, le méchant voisin Greenwich...sans oublier ses douze enfants. Il ne ménage pas sa peine et fait preuve d'un dynamisme qui déclenche souvent les rires des enfants.

Malgré quelques petites frayeurs, quand le spectacle se termina, ce fut un tonnerre d'applaudissements qui retentit dans la salle du foyer. Le cowboy remercia son jeune public et leur dit : "On va pouvoir se rencontrer dans quelques petites minutes, le temps que j'essuie la pluie qui ruisselle sur mon visage !" Et effectivement, les enfants furent contents de pouvoir l'approcher et discuter avec lui en toute sérénité.

Le salut final de l'artiste

Le salut final de l'artiste

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans spectacles enfants
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 13:12

Les travaux engagés sur la rivière Escotais avaient pour but de rétablir la continuité écologique c'est-à-dire la libre circulation des poissons et des sédiments. En effet, le cadre réglementaire impose de rendre transparents les ouvrages nuisant à la continuité du cours d'eau. Les propriétaires ont donc l'obligation de répondre à ce cadre réglementaire. Pour les encourager et les aider dans leurs démarches, le technicien de rivières de  la Communauté de Commune de Racan, Alex Tarbouriech, apporte une aide technique au projet. Pour se mettre en conformité, les propriétaires sont aussi aidés financièrement  grâce à des subventions allant de 80 à 100%.

Durant le mois de septembre 2015, ont eu lieu des travaux sur la rivière Escotais à Saint-Paterne-Racan et Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Les élus et Alex en visite sur le chantier du bourg de Saint-Paterne-Racan

Les élus et Alex en visite sur le chantier du bourg de Saint-Paterne-Racan

Sur ces communes, les travaux visant le rétablissement de la continuité écologique, se sont déroulés sur 2 sites dans le bourg de Saint-Paterne et près de la gare, et sur 2 sites à Saint-Christophe, au Gué Perdu et au moulin Basset.

Aménagement au niveau du pont près de la gare
Aménagement au niveau du pont près de la gare

Aménagement au niveau du pont près de la gare

Au cours de ces travaux, les deux seuils en palplanche ont été effacés dans la commune de Saint-Paterne à l'aide d'une pelleteuse, un bras de contournement de moulin a été créé chez un propriétaire privé de Saint-Christophe, et un ouvrage de répartition bétonné a été supprimé dans cette même commune. Pour ce dernier, il était indispensable de répondre aux exigences des riverains et de l'association de pêche dont le souhait était : "avoir les mêmes hauteurs d'eau qu’au préalable". Pour cela, l'ouvrage en place a tout simplement été remplacé par une succession de seuils en pierres qui permettent à la fois de maintenir le même niveau d'eau qu'avant, tout en permettant le franchissement des poissons. Les objectifs sont donc atteints.  

À cet endroit, le chant de l'eau est des plus agréables !
À cet endroit, le chant de l'eau est des plus agréables !

À cet endroit, le chant de l'eau est des plus agréables !

De manière générale, le but est bien entendu de répondre aux exigences réglementaires mais aussi de prendre en compte les demandes du riverain. Car le souhait d'Alex Tarbouriech est d'"aboutir à un but commun avec eux tout en respectant les objectifs fixés. Le chantier a duré un mois pour une enveloppe de 30 000 €."

Et, pour finir, le technicien tint à formuler : "Un grand remerciement à l'entreprise sarl TERCA qui a su répondre aux exigences fixées, mais aussi à ma prédécesseur, Charlène,  qui a monté le projet."

Un nouvel état des lieux aura lieu après les crues de l'hiver pour rectifier ou réaménager certaines parties. Mais, ce qui a été constaté par le technicien et les élus présents sur le terrain, c'est que la rivière semble déjà bien nettoyée de la vase qui recouvrait le fond et que le biotope héberge de nombreux animaux aquatiques qui retrouvent ainsi un milieu de vie naturel.

Alex et Catherine Lemaire près de l'aménagement du Gué Perdu

Alex et Catherine Lemaire près de l'aménagement du Gué Perdu

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 17:28

Depuis quelques jours un petit meuble avec des étagères et une porte vitrée a fait son apparition sur la place Jehan d'Alluye, contre le pignon de la maison mitoyenne à la boucherie. En s'approchant, on remarque que les étagères sont remplies de livres. Un panneau fixé à côté nous renseigne sur ce nouveau mobilier urbain : c'est une boîte à livres !

Le panneau explicatif

Le panneau explicatif

Mais, à quoi va-t-elle servir et comment l'utiliser ? Eh bien, c'est très simple.

Vous avez des livres qui traînent sur vos étagères ? Partagez-les ! Venez les déposer dans la boîte à livres. Ils doivent malgré tout être en suffisamment bon état pour être lus car, les boîtes à livres ne sont pas des poubelles ! Un petit conseil aussi : n’oubliez pas que les livres sont mis à la vue de tous, adultes et enfants, n’y déposez pas des ouvrages réservés à un public averti ! Vous avez une envie de lecture ? Venez fouiller dans la boîte à livres. Et peut être serez-vous séduit par un ouvrage. Prenez-le, c’est gratuit et sans inscription. Lisez-le, gardez-le, offrez-le... ou partagez-le à nouveau en le redéposant dans une boîte à livres ici ou ailleurs. Bonne lecture !

La boîte à livres installée par Touraine propre

La boîte à livres installée par Touraine propre

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans livres
commenter cet article
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 08:22

Le 8 juin dernier à la salle des fêtes de Saint Paterne Racan, 80 élèves de seconde générale et technologique du lycée agricole public de Tours-Fondettes Agrocampus ont restitué le travail conduit dans le cadre de leur option spécifique « Écologie, Agronomie, Territoire et Développement Durable ». 10 mois durant ces 3 classes, encadrées par une équipe enseignante composée de professeurs de biologie, d'agronomie, d'histoire-géographie, d'éducation socio-culturelle et d'économies, ont conduit des études sur les 3 communautés de communes du Pays Loire Nature (nord ouest du département).

Plusieurs acteurs locaux (agent de développement du Pays, maraîcher, restaurateur, partenaires associatifs) avaient répondu favorablement à l'invitation. Après un mot d'accueil par le maire de Saint Paterne Racan, les jeunes ont procédé à une présentation en deux temps, avec une carte d'identité des territoires étudiés, suivie d'une analyse des points forts et faibles comme des potentialités propres à chaque communauté de communes. Cette présentation croisée a permis de faire ressortir un certain nombre de problématiques.

Concernant Gâtines-Choisille, c'est la proximité de l'agglomération tourangelle qui a marqué l'exposé, ou comment résister à l'effet « dortoir » et favoriser une dynamique du « bien vivre » localement entre intégration des nouveaux habitants, accueil d'entreprises à faciliter, ou encore consommer et partager « au pays »... à l'image de la scénoféerie de Semblançay (15 représentations en juillet-août), spectacle participatif créateur de lien social.

Enfin, pour le Pays de Racan, les jeunes ont été frappés par la dynamique associative, des Amis de la Vallée de l'Escotais à Bouge ton bled (festival Kampagn'arts en juin), de ce territoire, à dominante rurale et agricole, confronté à une situation d'« entre-deux » entre la Loire et le Loir, avec une intercommunalité engagée dans la restauration de ses 3 cours d'eau, mais encore hésitante sur sa politique touristique, au-delà du diagnostic réalisé.

Les acteurs du territoire et le directeur d'Agrocampus

Les acteurs du territoire et le directeur d'Agrocampus

Au sortir de ces présentations croisées, les acteurs du territoire présents ont tenu à souligner la qualité du travail effectué. S'en sont suivis quelques échanges complémentaires autour du potentiel que représentent la diversification agricole et les produits de terroirs, le combat quotidien contre les risques de désertification rurale, ou encore la candidature du Pays Loire Nature à un nouveau financement Leader axé sur les services et l'économie sociale et solidaire. Enfin, le Directeur adjoint de Tours-Fondettes Agrocampus a conclu ces échanges en remerciant à son tour les personnes présentes pour le temps consacré, qui participe pleinement de la formation des citoyens de demain.

Dès la semaine du 5 octobre, ce sont des étudiants en « métiers de l'eau » qui seront de retour au Pays de Racan, les 3 vallées (Dême, Long et Escotais) se retrouvant au cœur de leur stage de terrain d'une semaine. La restitution de leurs travaux trouvera un écrin de choix à l'occasion des journées portes ouvertes de l'Agrocampus le 19 mars prochain. 

Repost 0
Published by ROYER Monique
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 08:12
Avec le même conteur que l'an passé sûrement une belle soirée de divertissement en perspective !

Avec le même conteur que l'an passé sûrement une belle soirée de divertissement en perspective !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans contes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages