Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 09:26

Dans ce spectacle « C’est quand qu’on arrive ? », Jérôme Aubineau descend en rappel du côté de l’enfance et explore les relations père fils…Son enfance…Une enfance en plein cœur de la ferme familiale rythmée par les moissons (Ah la moissonneuse batteuse…le monstre de l’été!) et par les luttes syndicales… (un papa militant à la confédération paysanne).

Une histoire qui n’est pas la nôtre et pourtant, tout le monde s’y retrouve tant elle est universelle.
Car si Jérôme s’est inspiré de sa propre vie, il a également réalisé un travail de collectage auprès de fils et de pères. Et sur fond de dernière moisson, il nous raconte l’épopée d’un jeune homme d’aujourd’hui, Thomas, sa trajectoire en zig-zag, son voyage initiatique en plein coeur de la vie.

« Thomas cherche où il a mis sa grande vie et son bonheur XL, il est perdu.
Et surtout, il y a le père : le plus fort, le plus beau, un héros certifié.
Pour concevoir son fils, il a organisé lui-même le casting de ses supermatozoïdes. Tous franchiront la ligne premiers ex aequo. Le résultat ? C’est le grand bazar dans la tête de Thomas.
Pas facile de grandir quand on a un père qui est un géant…et un géant qui conduit LA moissonneuse batteuse…alors Thomas roule sur les chemins de la vie à la recherche de lui-même.
Dérapages et fantasmes de saison le projettent dans des culs-de-sac fantastiques peuplés de zéros gagnants, bradeur de vie ou vache folle. Une rébellion tendre, menée cœur battant par un jeune conteur, mi-crooner, mi-rocker, et décuplée par la guitare d’un musicien pas plus vieux
… »

Jérôme Aubineau, le conteur, et Basile Gahon, le guitariste.

Jérôme Aubineau, le conteur, et Basile Gahon, le guitariste.

Vendredi 23 octobre, 20h30, cave de Gué Luneau.

Bernache et châtaignes grillées agrémenteront cette soirée qui se veut avant tout conviviale.

Entrée: 10 €, 8 €, 6 €

Rens., réservations: par mél ou 02 47 24 46 20 ou 02 47 24 45 38 ou 02 47 24 49 60

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans contes
commenter cet article
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 17:23

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, l'association Histoire et Patrimoine organise le samedi 7 novembre, à 20h30, au Foyer rural de Saint-Christophe-sur-le-Nais une conférence intitulée "Les soldats de Saint-Christophe dans la Grande Guerre."

Résultat de 18 mois de recherches aux Archives Départementales et dans les cimetières militaires, fruit de nombreux entretiens avec les familles des poilus de Saint-Christophe, cette conférence fera le point sur les soldats ayant participé au conflit et tout particulièrement sur les Morts pour la France de la commune en posant l'intéressante question des oubliés dont les noms ont été redécouverts au cours de ces recherches inédites.

La conférence sera complétée par une exposition, une publication et un site internet.

L'exposition se tiendra au Foyer rural. Elle sera ouverte au public chaque après-midi de 14h à 18h, du dimanche 8 au vendredi 13 novembre inclus ainsi que le dimanche 8 de 10h à 12h.

Renseignements au 02 47 29 33 18 et sur http://histoire-patrimoine.jimdo.com/

Entrée gratuite à la conférence comme à l'exposition.

Le bricolage fait partie des préparatifs.

Le bricolage fait partie des préparatifs.

De nombreuses réunions de travail en prévision de cette semaine consacrée à la Grande Guerre

De nombreuses réunions de travail en prévision de cette semaine consacrée à la Grande Guerre

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans commémoration
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 14:51

Avez-vous constaté que depuis quelques jours, le campanile placé au-dessus du toit de l'hôtel de ville est emballé par une bâche verte qui laisse apparaître les cloches ? Connaissant la façon dont Christo met en avant certains monuments, une interrogation m'est venue : "La municipalité aurait-elle fait appel à cet artiste ?"

Voici le campanile bien emballé
Voici le campanile bien emballé

Voici le campanile bien emballé

Il fallait que je me renseigne auprès des secrétaires de mairie qui me donnèrent la clé de l'énigme. "Le campanile est en mauvais état et c'est pour des raisons de sécurité qu'il a été protégé par l'entreprise "Art de Toit"."

Madame le Maire est alors venue apporter de plus amples précisions : "Quand il pleut, l'eau ruisselle et l'autre jour, avec les fortes pluies, deux grandes poubelles ont été remplies. Il fallait donc intervenir en urgence. Le couvreur a constaté la fragilité du campanile dont les montants ne sont pas en chêne comme on aurait pu le penser, mais en pin. À force de mouiller, le bois est quasiment pourri. Nous avons arrêté les cloches pour éviter que les vibrations ne le déstabilise. Le problème, c'est qu'il va falloir le refaire. J'ai demandé des devis mais je ne sais pas si l'on pourra obtenir des subventions. Cette dépense n'était pas prévue dans notre budget."

La mairie avant 1903 et après 1903 (cartes postales de Lionel Royer)
La mairie avant 1903 et après 1903 (cartes postales de Lionel Royer)

La mairie avant 1903 et après 1903 (cartes postales de Lionel Royer)

Mais, de quand date cet élégant campanile ?

En se penchant sur les délibérations municipales du début du siècle dernier, à la date du 15 juin 1903, nous pouvons lire : "Le conseil municipal de St Christophe adresse un témoignage de reconnaissance et de profonde gratitude à Eugène Hilarion, enfant de St Christophe, qui a doté l’hôtel de ville d’une horloge monumentale perfectionnée, d’un gracieux campanile, d’un élégant escalier, d’une peinture dont il est l’auteur et représentant la vue du pays, enfin d’améliorations et embellissements qui en font un monument remarquable pour un petit pays, excitant l’admiration de tous les visiteurs." Il semble vraisemblable, que depuis son installation, il n'a pas dû faire l'objet d'un entretien régulier d'où, 112 ans après, l'explication de sa fragilité.

Ce gracieux campanile ne peut pas disparaître, des solutions devraient donc pouvoir être envisagées pour sa sauvegarde.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans patrimoine
commenter cet article
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 14:52

L'an dernier, la municipalité avait fait ravaler le monument aux morts en vue des célébrations commémoratives de la Grande guerre. Le monument ayant retrouvé un bel aspect, il restait un détail à régler : le bout du fusil et un doigt du soldat avaient été cassés.

Le monument lors de la commémoration du 11 novembre 2014

Le monument lors de la commémoration du 11 novembre 2014

Philippe Larus, président d'Histoire et Patrimoine, et les membres du conseil d'administration avaient, d'un commun accord, envisagé de faire restaurer le monument. Des contacts avaient donc été pris et la municipalité informée de l'intention de l'association.

Madame le Maire, en accord avec son conseil municipal, décida de prendre en charge ce travail. Le sculpteur, Ianek Kocher, avait promis que la restauration serait terminée avant la commémoration du 11 novembre 2015. Il a tenu sa parole et, mardi dernier, profitant d'une belle journée, il a passé la matinée, au niveau du bras du soldat, à ajuster la pièce qu'il avait préparée.

Le sculpteur amène la pièce préparée dans son atelier. Un gros travail d'ajustement sera alors nécessaire.
Le sculpteur amène la pièce préparée dans son atelier. Un gros travail d'ajustement sera alors nécessaire.

Le sculpteur amène la pièce préparée dans son atelier. Un gros travail d'ajustement sera alors nécessaire.

L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée
L'évolution du travail au cours de la matinée

L'évolution du travail au cours de la matinée

Effectivement, comme il l'avait annoncé en arrivant vers 9 h 15, "J'en ai au moins jusqu'à midi" son travail ne fut achevé, temps de séchage de la résine compris, qu'après que les cloches de l'église eurent égrené les douze coups de midi.

Regardez le travail sur les doigts !
Regardez le travail sur les doigts !

Regardez le travail sur les doigts !

Et voilà, notre soldat a maintenant fière allure. Bravo au sculpteur.
Et voilà, notre soldat a maintenant fière allure. Bravo au sculpteur.

Et voilà, notre soldat a maintenant fière allure. Bravo au sculpteur.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans patrimoine
commenter cet article
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 13:58

Vendredi soir, une grande animation régnait autour et à l'intérieur de la salle des fêtes de Saint-Auvin-le-Dépeint. Il faut dire que Benoît Durand, le maire de la commune, avait convié tous les Saint-Aubinois à venir partager le verre de l'amitié offert par la municipalité pour le départ en retraite d'Isabelle Chailleux, la secrétaire de mairie.

La secrétaire de mairie de Saint-Aubin part en retraite

Le maire invita tout le monde à pénétrer dans la salle afin de débuter la petite cérémonie. Isabelle Chailleux avait prévenu qu'elle ne voulait pas de discours mais comme le lui dit Benoît Durand : "Isabelle, viens à mes côtés, tu n'y échapperas pas. Mais, ce sera court."

Il rappela le parcours de Madame Chailleux. " Isabelle fut recrutée par Jean-Marie Cloarec et prit ses fonctions de secrétaire de mairie le 1er avril 2003. Elle fit son apprentissage sur le tas ce qui ne fut pas toujours très facile pour elle. Se voir du jour au lendemain propulsée dans les délibérations, les actes administratifs et les fonctions multiples auxquelles elle a été confrontée lui a demandé beaucoup de volonté et de persévérance. Car, il faut savoir que plus la ville est petite, plus les tâches à effectuer sont nombreuses. La secrétaire de mairie est un lien entre la commune et les administrés. C'est elle qui reçoit les gens pour des renseignements mais aussi pour des plaintes. Quand j'ai été élu maire, je me suis rendu compte qu'avant d'être à mon service, elle est au service de la population."

Puis, se tournant vers elle, avec un sourire, il ajouta : "Et, quand il a fallu se mettre aux nouvelles technologies, préparer les budgets, ce ne fut pas simple, n'est-ce pas ?" Un mouvement de tête significatif fut la seule réponse de Mme Chailleux. Et, il poursuivit : "Pour remplacer Isabelle, nous avons dû rechercher une nouvelle secrétaire. Le centre de gestion d'Indre-et-Loire nous a aidés dans le choix des différents postulants en suivant quelques critères dont notamment celui de la capacité à assumer cette fonction. C'est Madame Laure Dutertre, ici présente, qui a donc été retenue. Elle est secrétaire de mairie aux Essarts et, depuis le 7 octobre, elle est venue se familiariser au travail de la mairie avec Isabelle." Et, il termina son discours par ces mots : " Ma chère Isabelle, nous te souhaitons une bonne retraite. Nous te remercions de ta collaboration et maintenant profite à plein temps de ta liberté. Voyage, occupe-toi de ton jardin, mais aussi de ta petite fille, Ève." Sur ce, il lui remit une belle composition florale et sa remplaçante reçut aussi un beau bouquet. D'autres cadeaux lui étaient également destinés : une corbeille garnie de produits à déguster et autres objets.

La secrétaire de mairie de Saint-Aubin part en retraite
La secrétaire de mairie de Saint-Aubin part en retraite
La secrétaire de mairie de Saint-Aubin part en retraite

Henri Zamarlik, présent à la manifestation, remit à Mme Chailleux le livre sur le canton de Neuvy-le-Roi, édité par le Conseil Général il y a quelques années, en lui disant : "J'espère que vous aurez le temps de découvrir ou redécouvrir le patrimoine de Saint-Aubin, mais aussi celui de tout le canton de Neuvy-le-Roi."

La secrétaire de mairie de Saint-Aubin part en retraite

Pour remercier tout le monde, elle sortit un petit papier de sa poche en disant : "Finalement, moi aussi, j'ai préparé un petit discours. Je compte bien profiter de mon temps libre et le partager avec mes filles et surtout Ève, ma petite fille. Je vous remercie tous pour l'organisation de cette petite fête et je propose qu'on lève notre verre pour fêter ensemble ce moment important de ma vie."

Et, c'est autour du verre de l'amitié que se termina cette sympathique manifestation.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 09:15
L'automne en fête à Saint-Christophe-sur-le-Nais

Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire pour le repas du dimanche 8 novembre, à midi.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans manifestations
commenter cet article
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 16:08

Depuis quelques jours, une vitrine complètement transformée sur la place Jehan d'Alluye, au centre du village, attire l'attention. En s'approchant, on peut lire sur la devanture tout en haut : "Graine de rêve" puis, à gauche : Côté photos Mariages, Événements, Portraits, Reportages, et à droite : Côté déco Créations, Réalisations décors éphémères, Idées, Conseils

Vraiment de quoi éveiller la curiosité. Une seule chose à faire pour en savoir plus, pousser la porte.

Dès l'entrée, on est émerveillé. Ce local, qui pendant quelques années a abrité l'agence postale dans un décor triste et sans confort, est méconnaissable. Tout a été modifié : du sol au plafond, il ne reste aucune trace de l'intérieur précédent. On est presque dans la caverne d'Ali Baba, tellement le décor, les couleurs, les objets et photos exposés sont un plaisir pour les yeux.

Une jolie vitrine sur la place Jehan d'Alluye

Une jolie vitrine sur la place Jehan d'Alluye

Drine De C., la créatrice, se trouve à sa machine à coudre, en train de réaliser un grand jeu de l'oie, décoré des thèmes des contes de Ma mère l'oye, pour créer une animation lors d'un prochain mariage.

Ils sont deux associés dans un beau projet, "être créateurs de bonheur".

Lui, c'est Arnaud Deroubaix, le photographe. Après avoir travaillé un peu partout en Europe, il a réussi à trouver son style. C'est quelqu'un qui ne triche pas. Ses photos reflètent sa sensibilité. Il travaille aussi dans l'événementiel : concerts, réunions de famille...

Quand il doit assurer un reportage pour un mariage, il propose d'abord un repérage pour trouver des lieux propices aux photos avec en cas de pluie l'abri nécessaire. Il faut que le jour venu, tout soit au top, même l'éclairage pour une bonne mise en lumière. Rien ne doit être laissé au hasard.

Elle, c'est Drine De C. comme elle souhaite qu'on la nomme. Créatrice, décoratrice, elle fourmille d'idées originales.

Quand on lui demande si "cette passion lui vient de sa mère", elle paraît surprise et demande à son tour ? "Vous la connaissiez ?" "Bien sûr, votre maman participa à des expositions où elle présentait ses tissages. À une certaine époque, ses réalisations étaient visibles dans la vitrine de la boutique jouxtant votre atelier". Alors, là, l'artiste devient intarissable : son enfance au milieu des laines de toutes les couleurs que vendait sa mère, les tons changeants de l'océan lorsqu'elles étaient en Vendée l'ont effectivement profondément marquée. L'enfance est un de ses domaines préférés. Pour s'en persuader, il faut promener son regard dans l'atelier : des peluches de sa création sont installées un peu partout, au milieu des décors qu'elle crée pour les événements que son compagnon va immortaliser par ses photos. Elle crée aussi toutes sortes d'objets (lampes, mobiles) et meubles peints qui permettront la mise en scène de ses décors éphémères. Mais son art ne s'arrête pas à son atelier. Elle peut donner des idées pour décorer une pièce, une chambre d'enfant ou tout autre sujet.

Une belle photo qui met en évidence le travail conjoint des deux artistes (avec l'autorisation des mariés)

Une belle photo qui met en évidence le travail conjoint des deux artistes (avec l'autorisation des mariés)

Ils sont complémentaires et leurs créations originales sont le fruit d'un long travail en amont aussi bien pour lui que pour elle.

C'est sa troisième "Graine de rêve", la première ayant été ouverte à Nancy lorsqu'elle habitait dans l'est. Souhaitons que celle-ci sème beaucoup de bonheur et ainsi, leur projet sera alors totalement réussi.

Pratique :

L'atelier est situé place Jehan d'Alluye, à Saint-Christophe-sur-le-Nais. Il est ouvert du lundi au jeudi de 14 h à 19 h ou sur rendez-vous au 06 98 18 01 58.

Vous pouvez aller les voir sur leur page facebook : graine de rêve ou sur Awndiary.fr.

Ils seront présents les 7 et 8 novembre à l'espace Beau-Soulage lors de la manifestation organisée par le comité des fêtes "L'automne en fête".

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 09:01
Patrick Cintrat et Cécilia Belliard

Patrick Cintrat et Cécilia Belliard

Jeudi soir, la CCR tenait sa réunion mensuelle à Bueil-en-Touraine. Avant de passer à l'ordre du jour, Patrick Cintrat, président de la communauté de communes, tint à remettre le prix mis en jeu lors de la 8ème Journée bien vivre au Pays de Racan. Ce jour-là, au stand de la CCR, un jeu était proposé aux personnes visitant le stand : "Qui connaît quoi ?". Quelques questions sur le territoire de la CCR étaient posées, il fallait y répondre et le tirage au sort désignerait le ou la gagnant(e).

"Il y a eu beaucoup de bonnes réponses, précisa Patrick Cintrat, mais une seule gagnante : Cécilia Belliard, de Bueil-en-Touraine."

Présente dans la salle, elle fut conviée à venir récupérer son lot : un survol en hélicoptère du Pays de Racan pendant un quart d'heure. Ce coffret a été offert par "Air Touraine" de Neuvy-le-Roi.

Très heureuse de ce cadeau, elle remercia le président de la CCR et ajouta : "Voir le territoire d'en haut me permettra de prendre plein de belles photos. Je vous en donnerai quelques-unes. Pour moi qui travaille dans l'aéronautique, ce sera une autre expérience."

Après cet intermède, les élus se mirent au travail.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 10:23

Mercredi soir, à l'espace multimédia de Saint-Paterne-Racan, en présence du maire, Jean-Pierre Poupée, se tenait l'assemblée générale de l'association de GV de Saint-Christophe - Saint-Paterne.

Face à la vingtaine de licenciés présents dans la salle, le bureau presqu'au complet était prêt pour faire l'état des lieux de la saison écoulée.

Dominique Boudon, présidente de l'association, ouvrit la séance en souhaitant la bienvenue à tous les présents, apparemment plus nombreux que l'an passé. Elle mit au vote le procès verbal de l'AG 2014 qui fut adopté à l'unanimité.

Il y a encore deux places à prendre dans le bureau !
Il y a encore deux places à prendre dans le bureau !

Il y a encore deux places à prendre dans le bureau !

Ensuite, fut présenté le bilan moral de la saison 2014-2015.

Tout d'abord, elle remercia les deux municipalités pour le prêt des salles et l'intervention des employés communaux pour le chauffage mais également pour les subventions versées à l'occasion du trentenaire de l'association.

Ses remerciements allèrent aussi à tous ceux qui aident Barbara, animatrice des séances du mardi et du mercredi, à ranger le matériel et aussi, à Brigitte, la trésorière, et à Sonia, la secrétaire, pour leur travail.

Au cours de la saison 2014-2015, l'association comptait 138 licenciés dont 51 de Saint-Paterne et 33 de Saint-Christophe, tous les autres venant de différentes communes du voisinage (21% venant de la Sarthe et 79% d'Indre-et-Loire).

Tout au long de l'année, 4 cours par semaine ont été assurés par Barbara :

- le mardi soir, de 20 h 30 à 21 h 30, séance d'aérolatino à l'espace Beau-Soulage de Saint-Christophe

- le mercredi, de 18 h à 19 h et de 19 h à 20 h, renforcement musculaire et de 20 h à 21 h, step, salle Gabriel à Saint-Paterne, avec Barbara.

Ce fut le moment de rappeler que les certificats médicaux sont obligatoires mais aussi qu'il a fallu se mettre en quête d'un nouvel animateur pour remplacer Barbara sur les deux premières séances du mercredi, car avec son changement de travail, ses horaires n'étaient plus compatibles. Ce fut chose faite avant la fin de la saison.

Un public très attentif
Un public très attentif

Un public très attentif

Une petite innovation a été mise en place : la galette aussi bien à Saint-Christophe qu'à Saint-Paterne, pour que les participants puissent avoir un moment de convivialité et d'échanges après les cours.

La soirée organisée lors du trentenaire a réuni 47 personnes. Ce fut un moment très chaleureux entre petite marche et repas pris en commun.

Vint la lecture du rapport d'activités par Caroline, secrétaire adjointe.

Elle commença par le rappel des différents courriers adressés aux deux mairies au cours de la saison et au comité départemental de gymnastique volontaire (le CODEP).

Il fut rappelé aux licenciés de consulter régulièrement leur boîte mail pour connaître les informations diffusées par ce biais concernant les éventuelles annulations de cours.

Un compte-rendu des trois réunions de bureau organisées au cours de la saison fut relaté.

Vint le tour de Brigitte, la trésorière, qui présenta le bilan financier de la saison dernière. Un bon bilan qui dégage un exercice positif.

Les bilans moral et financier ainsi que le rapport d'activités furent adoptés à l'unanimité.

La présidente reprit la parole pour parler de la saison actuelle. Les cours ont repris le 15 septembre à Saint-Christophe et le 16 septembre à Saint-Paterne. Barbara assure le cours d'aérolatino et le cours de step. Les cours de renforcement musculaire sont assurés par Démian.

À ce jour, il y a 105 licenciés.

Dominique Boudon informe l'assemblée qu'une partie du matériel qui n'est plus utilisé a été donné à l'école de Saint-Christophe (cerceaux, matériel de motricité).

Les articles pour les bulletins municipaux sont en cours d'élaboration. Elle précise à l'assemblée que, vue leur trésorerie, il ne sera pas demandé de subventions aux communes cette année et qu'un courrier en donnera l'explication.

Barbara explique le nouveau déroulement des séances d'aérolatino

Barbara explique le nouveau déroulement des séances d'aérolatino

Elle donna ensuite la parole à Barbara pour qu'elle s'explique sur la manière dont elle organise ses cours d'aérolatino cette saison.

"J'aime bien que les choses changent, amener un peu de variété. Mes cours se décomposent en 3 parties. J'apporte des nouveautés pour que mes cours soient diversifiés. Mes chorégraphies s'apprennent sur deux semaines. C'est vrai que certaines personnes ont été surprises par ce changement lors des premiers cours mais maintenant, elles apprécient ce déroulement. Le but recherché en venant ici, c'est-à-dire, se dépenser, se changer les idées, transpirer et surtout s'amuser, est parfaitement atteint."

Sur ces bonnes paroles, la présidente leva la séance et chacun put déguster les différentes pâtisseries confectionnées par les membres du bureau.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie associative
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 08:17
Soirée moules-frites avec l'APE de Saint-Paterne
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans vie associative
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages