Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 11:01

Ce commerce de boucherie-charcuterie, situé en plein centre du bourg, propriété de la commune depuis 2006, a déjà vu passer trois bouchers et, malheureusement trois échecs : comme on dit : "Jamais 2 sans 3". Donc, normalement, côté malchance, c'est fini. Monsieur Franck Viley, 46 ans, Normand d'origine, déjà bien connu sur le territoire car il installe son camion sur de nombreux marchés du secteur : Château-du-Loir, Dissay-sous-Courcillon, Villebourg, Flée, Lavernat, Rouziers (le dimanche), Chahaignes, va donc prendre possession de ce magasin et compte bien le faire fonctionner de façon pérenne. Marié et père de trois enfants, il a emménagé dans le logement attenant au commerce et a déjà expérimenté le matériel du laboratoire avec succès. C'est quelqu'un de volontaire et qui a de nombreux projets. Il s'approvisionne auprès des producteurs locaux et recherche la qualité. Ses charcuteries sont faites maison. Sur commande, il pourra fournir des plats cuisinés chauds. 

Franck Viley pose à côté des élus

Franck Viley pose à côté des élus

Pour rassurer ses clients actuels, ses tournées ne vont pas cesser. D'ailleurs, sa venue à Saint-Christophe était à cette condition : "Je n'ai accepté de prendre la boucherie que si mes tournées pouvaient continuer. " Dans ce but, il a embauché un employé qui conduira le camion certains jours ou tiendra le magasin car, M. Viley, tient à être présent physiquement sur le marché de Château-du-Loir, le samedi et sur celui de Chahaignes. Ce village lui tient beaucoup à cœur car c'est là qu'il a fait son apprentissage et qu'il a pratiqué des activités sportives. De ce fait, l'employé sera présent en boutique le samedi et un dimanche sur deux.

L'employé vient de rentrer le camion bien connu sur les marchés

L'employé vient de rentrer le camion bien connu sur les marchés

Grâce à un de ses amis, Joël Cochonneau, voisin de Serge Borderon, Franck Viley va donc rencontrer M. Borderon, l'ancien boucher qui va se faire un plaisir de revenir à Saint-Christophe pour lui donner quelques conseils quant à l'utilisation de certains matériels dont le four.

"Tout sera fin prêt pour le 15 juin, jour de l'ouverture du magasin, afin d'accueillir au mieux la clientèle locale et des alentours, car certains clients m'ont assuré qu'ils viendront aussi au magasin" précise M. Viley.

Horaires du magasin :

Lundi, vendredi, dimanche : 8 h - 12 h 15

Mardi, jeudi, samedi : 8 h - 12 h 15 ; 16 h - 19 h 30

Fermeture le mercredi.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 09:11
Pique-nique musical à Saint-Christophe-sur-le-Nais

Le comité des fêtes renouvelle cette manifestation mise en place en juin 2014

Il est possible de réserver des repas auprès des membres du comité des fêtes.

Deux menus sont proposés : 

pour 7 € : kir/jus, saucisses ou merguez, frites, dessert

pour 8 € : kir/jus, andouillette, frites, dessert

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans musique
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 09:05
Les Baladingues de Loire font un large tour d'horizon sur la vie, les traditions et l'actualité des bateliers

Les Baladingues de Loire font un large tour d'horizon sur la vie, les traditions et l'actualité des bateliers

La chorale "Racan chante" avec leur cheffe de chœur Marie Jo Thibault vous feront visiter quelques provinces de France avec son nouveau répertoire composé de chansons traditionnelles et contemporaines recueillies dans le Poitou, la Bretagne, la Provence, le Nord et la Corse.
Après ce voyage en chansons aux "six coins" de l’hexagone!!!!! la compagnie "les Baladingues de Loire" domiciliée à La Chapelle aux Naux en Indre et Loire évoquera avec humour,
bonne humeur et gaité, , la vie des mariniers de la Loire , par du théâtre et des chants. Les Baladingues s'accompagnent à la guitare et à l'accordéon.

Prix d'entrée 8 euros à partir de 13 ans..

Réservation au 06 83 31 31 96 "
 

Repost 0
Published by ROYER Monique
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 13:14

Lors de notre escapade récente en Anjou avec au programme visites de châteaux, d'églises et de cavités souterraines, nous avons découvert, dans l'église de Brissac, une belle représentation de Saint Christophe.

Encore un saint Christophe

Si l'on en croit l'ex-voto situé au-dessous, il a dû être très efficace durant la Grande Guerre

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans les saints Christophe
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 10:13
Bientôt...le festival des Kampagn'Arts

Pour tout savoir sur cette nouvelle édition du festival, ouvrez le dossier ci-dessous.

Repost 0
Published by ROYER Monique
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 10:04
GRBueil randonne pour Malaury

Amateurs de randonnées, venez nombreux soutenir la recherche médicale en accompagnant Malaury et ses parents.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans solidarité
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 09:09
En attendant le départ
En attendant le départ
En attendant le départ

En attendant le départ

Chaque année, au printemps, l'association "Histoire et Patrimoine" de Saint-Christophe-sur-le-Nais organise une randonnée. Celle de 2015, s'est déroulée dans le cœur historique de Château-du-Loir, sous la conduite de Lionel Royer qui fit ses études au lycée de cette ville.

À 9 heures, 70 personnes étaient rassemblées sur la place de l'hôtel de ville pour participer à cette randonnée historique.

Souhaits de bienvenue au nombreuses personnes présentes
Souhaits de bienvenue au nombreuses personnes présentes
Souhaits de bienvenue au nombreuses personnes présentes

Souhaits de bienvenue au nombreuses personnes présentes

Après les souhaits de bienvenue, le meneur commença la visite en faisant remarquer qu'à Château-du-Loir, il n'y a ni château ni Loir. 

Histoire et Patrimoine chez ses voisins Castéloriens

À l'aide d'un plan établi avant le percement de la route Le Mans-Tours en 1777, il montra l'emplacement du château qui se trouvait sur cette grande place et qui était entouré par l'Ire et le ruisseau de St Jean. Il reste une partie du donjon qui date du 11ème siècle. Le château, en mauvais état déjà au milieu du 18ème siècle fut démoli pour laisser le passage à la route royale. De cette même place, les gens ont été invités à regarder les beaux monuments : l'hôtel de ville inauguré le 5 décembre 1852, du temps d'Esprit Gendron, maire et médecin, le Grand Hôtel datant de la fin du 19ème siècle, le Grand Bazar (BPO actuelle) construit en 1908, le kiosque datant de 1927. 

Face aux anciennes prisons à l'entrée du parc Henri Goude.
Face aux anciennes prisons à l'entrée du parc Henri Goude.
Face aux anciennes prisons à l'entrée du parc Henri Goude.

Face aux anciennes prisons à l'entrée du parc Henri Goude.

La seconde halte se fit face aux anciennes prisons, creusées dans les bases du donjon, à l'entrée du parc Henri Goude. Ce personnage dirigea un réseau de résistants de la région castélorienne. Il était médecin et fut élu conseiller général après la guerre, de 1945 à 1964 puis de 1970 à 1976.

De cet endroit, on pouvait voir le monument aux morts, inauguré en 1920, œuvre d'un sculpteur italien, Mario Vitti.

Le monument Le Monnier
Le monument Le Monnier

Le monument Le Monnier

Les participants furent invités à traverser rapidement le parc où régnait une certaine agitation avec les derniers préparatifs pour la grande fête prévue au cours de la journée. Avant de quitter le parc, une nouvelle halte eut lieu devant le monument Le Monnier, érigé en 1903. Avant d'être placé ici, il a changé plusieurs fois de place. Cet homme qui fut maire de la commune a fait énormément pour sa ville. Médecin, il fut surnommé le médecin des pauvres, son métier étant pour lui un sacerdoce. C'est à lui que Château-du-Loir doit la construction d'une école primaire élémentaire et supérieure de filles dès 1883 puis, une dizaine d'années plus tard, malgré une opposition farouche de certains conseillers municipaux, ce fut le tour d'un nouvel établissement pour les garçons. Ardent défenseur de l'école publique laïque, anticlérical reconnu, il créa en 1882, à Château-du-Loir la première société de Libre Pensée du département.

Place Clémenceau
Place Clémenceau
Place Clémenceau
Place Clémenceau

Place Clémenceau

Puis, ce fut la direction de la place Clémenceau où chacun put apprendre que le beau bassin avec ses jets d'eau n'était autre que le socle d'un gazomètre, vestige de l'usine à gaz qui occupait la place en remplacement du dépôt d'ordures de la ville.

Et, tout à côté, à l'emplacement du lotissement de la Bascule, il y avait une usine qui fabriquait des bateaux : l'ACNAM. Elle travaillait pour la marine nationale, les grandes compagnies de navigation,....et, c'est là que furent fabriquées les chaloupes qui devaient équiper le paquebot France. Elles étaient essayées sur le Loir, à Coëmont avec des volontaires en guise de passagers.

Puis le bâtiment des Récollets fut évoqué. Cet ancien couvent fut occupé en 1616, par des moines de l'ordre des Récollets qui s'installèrent dans l'église St Sauveur. En 1737, un incendie détruit le bâtiment qui est reconstruit en 1755. Occupé par les moines jusqu'à la Révolution, il est vendu en 1791 comme bien national et un an après il est revendu à la ville pour abriter une gendarmerie et le collège des garçons. C'est maintenant la salle de cinéma et les autres bâtiments abritent plusieurs lieux culturels et la communauté de communes.

La maison Maillard

La maison Maillard

Devant la maison Maillard
Devant la maison Maillard

Devant la maison Maillard

Après ce vaste espace, le groupe arrive dans la vallée de l'Ire dont les abords furent longtemps occupés par des tanneries. On peut voir les restes de la tannerie Maillard et surtout l'hôtel Maillard construit par le maître tanneur Émile Maillard.

Impasse de Jérusalem (dans une propriété privée)
Impasse de Jérusalem (dans une propriété privée)

Impasse de Jérusalem (dans une propriété privée)

En suivant l'ancienne route du Mans à Tours, le groupe a pu pénétrer dans l'impasse de Jérusalem où l'on peut voir les restes des remparts et une tour. Quelques maisons à pans de bois, le long de la route, rappellent que ce quartier est très ancien. En suivant l'ancienne route, les gens sont invités à regarder le logis Graslin, un beau et imposant bâtiment, datant du 17ème siècle.

La rue Marchande, aujourd'hui rue Léon Loiseau était une rue très commerçante.

La rue Marchande, aujourd'hui rue Léon Loiseau était une rue très commerçante.

En poursuivant la promenade, par l'ancienne rue  Marchande tout le monde arrive sur la place des Halles, où il n'y a plus de halles. 

Place des Halles
Place des Halles

Place des Halles

En 1288, il existait une halle en bois qui perdura jusqu'en 1849 malgré son état vétuste. Elle abritait à l'étage, la salle commune, la salle d'audience et la chambre du conseil. Une nouvelle halle, en pierre de taille va alors la remplacer (1854). Elle sera démolie en 1945 pour être remplacées par un champignon de béton qui disparaîtra en 1992 lors du réaménagement de la place.

En allant de la place des Halles vers la place Saint Martin
En allant de la place des Halles vers la place Saint Martin

En allant de la place des Halles vers la place Saint Martin

Place Sain Martin
Place Sain Martin

Place Sain Martin

L'arrêt suivant sera pour la place St Martin où, autrefois, se trouvait l'église St Martin qui fut fermée en 1793 et démolie par la suite car en mauvais état. Sa démolition permit l'amélioration de l'hospice dont elle cachait une partie de la façade.

Sûrement un nostalgique du bon sirop Manceau !

Sûrement un nostalgique du bon sirop Manceau !

Un peu plus loin, de grands bâtiments abandonnés abritaient jusqu'à la fin du 20ème siècle, un laboratoire pharmaceutique qui fabriquait le sirop de pommes de reinettes connu sous le nom de sirop Manceau pour soigner la coqueluche et la constipation chez les enfants.

Direction le Point du Jour

Direction le Point du Jour

Devant l'hôtel Guillot de la Poterie

Devant l'hôtel Guillot de la Poterie

De là, on arrive à l'ancienne école supérieure de jeunes filles, aujourd'hui école primaire du Point du Jour et, juste à côté, on peut admirer l'hôtel Guillot de la Poterie construit en 1732. Un peu plus loin, se trouve la maison où naquit le tristement célèbre "Pierrot le fou".

Une belle initiative de M. et Mme Quellier qui vont ouvrir prochainement un musée.

Une belle initiative de M. et Mme Quellier qui vont ouvrir prochainement un musée.

En passant devant l'hôpital, on aperçoit le reste de la cheminée du laboratoire et en descendant la rue de la salle d'Asile, on arrive à l'endroit où se situait une des tours de la porte de Saint-Aubin détruite il y a quelques années.

Place de la Liberté, la pluie a fait son apparition

Place de la Liberté, la pluie a fait son apparition

La place de la Liberté sera l'occasion d'évoquer le couvent des Bénédictines qui en occupait une partie mais dont il ne reste aucun vestige. 

Explications concernant l'église Saint Guingalois...

Explications concernant l'église Saint Guingalois...

...parmi les voitures et les parapluies.
...parmi les voitures et les parapluies.

...parmi les voitures et les parapluies.

En remontant la rue Audet, les marcheurs ont pu regagner la place des Halles pour arriver devant l'église Saint Guingalois pour un dernier commentaire. Sur ce site un prieuré fut ouvert en 1070. De cette époque, il ne reste que la crypte de l'église actuelle. À la fin du 18ème siècle, l'église est abandonnée pour en faire un temple de la raison. En 1806, des travaux sont effectués et elle retrouve sa fonction. Entre 1824 et 1826, on procède à la construction du clocher, quelques années plus tard nouveaux travaux et en 1865, 3 nouvelles cloches sont rachetées.

Abreuvoir à girafes ? ? ? Ce qui est sûr c'est que ce fut un abri très apprécié des randonneurs
Abreuvoir à girafes ? ? ? Ce qui est sûr c'est que ce fut un abri très apprécié des randonneurs
Abreuvoir à girafes ? ? ? Ce qui est sûr c'est que ce fut un abri très apprécié des randonneurs

Abreuvoir à girafes ? ? ? Ce qui est sûr c'est que ce fut un abri très apprécié des randonneurs

La pluie s'étant mise à tomber sur la fin du parcours, c'est avec plaisir que tout le monde fut convié à s'installer sur la place centrale sous le grand abri tant décrié pour partager le verre de l'amitié tout en grignotant.

Aux dires de tous les participants qui applaudirent chaleureusement le guide occasionnel : " C'était vraiment très bien. Maintenant, on regardera la ville autrement. On a découvert des endroits que l'on ne connaissait pas et les anecdotes qui ont émaillé la visite ont rendu cette promenade découverte accessible à tout le monde. Un grand merci au guide."

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans histoire
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 16:21
Les exposants ne vont pas tarder à ranger leur matériel
Les exposants ne vont pas tarder à ranger leur matériel

Les exposants ne vont pas tarder à ranger leur matériel

L'association de parents d'élèves de l'APE de Saint-Christophe-sur-le-Nais avait choisi le dernier dimanche de mai pour organiser son vide grenier.

Un beau cadre de verdure jouxtant la salle Beau-Soulage avait été investi pour accueillir les 26 exposants qui s'étalaient sur près de 200 m linéaires. Les barnums et la buvette de la communauté de communes de Racan étaient montés sur l'espace, des repas avaient été préparés par un cuisinier, membre de l'APE. Tout était donc prêt pour que la journée soit une réussite mais, c'était sans compter sur la météo qui, ce jour-là, faisait plutôt grise mine : averses et vent s'étaient associés pour gâcher la fête. Aussi, de peur de voir s'envoler les barnums, dès le milieu de l'après-midi, les organisateurs décidèrent de procéder au démontage et les quelques exposants encore sur les lieux rechargèrent leurs invendus dans les coffres de voiture ou les remorques avec l'espoir de les vendre lors d'un prochain vide grenier.  

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 09:43

Samedi 30 mai, c'était la journée mondiale du jeu et, Bueil-en-Touraine, grâce à l'association GRBueil et à ses animateurs, a tenu à y participer et surtout, à fédérer de nombreuses personnes pour que cet après-midi consacré aux jeux soit une réussite.

"Nous nous étions fixés l'objectif de 50 personnes. Eh bien, une heure et demie après le début de la manifestation, notre objectif était atteint" indique Quentin, un des organisateurs avec Damien.

Surpris par la quantité de jeux proposés, tant en jeux de société qu'en jeux d'extérieur, on ne pouvait que s'interroger sur leur provenance. "Les jeux appartiennent en partie aux GRBueil pour les camps, certains ont été amenés par les animateurs et il y a aussi des particuliers qui en ont prêtés."

Journée du jeu à Bueil-en-Touraine
Journée du jeu à Bueil-en-Touraine
Journée du jeu à Bueil-en-Touraine
Journée du jeu à Bueil-en-Touraine
Journée du jeu à Bueil-en-Touraine

Tout l'espace de la salle Piégu était donc occupé tant en intérieur pour les jeux calmes tels que Cappuccino, Quarto, Carcassonne..., les jeux de stratégie comme Petits meurtres, Skoll, Mille sabords,..., les jeux de rapidité Mito, Grazy kick qu'en extérieur avec des jeux d'adresse : palet, Kübb, Möllky ou de réflexion : échecs.

Journée du jeu à Bueil-en-Touraine
Journée du jeu à Bueil-en-Touraine
Journée du jeu à Bueil-en-Touraine

Tout au long de l'après-midi, les joueurs ont pu tester de nombreuses nouveautés, se mesurer à des partenaires ou à des adversaires. Certains sont restés longtemps d'autres allaient et venaient et de nouveaux joueurs faisaient leur entrée et remplaçaient ceux qui quittaient les lieux.

Un couple venu de Saint-Aubin-le-Dépeint déclara en partant : "C'est vraiment une très bonne initiative. Nous remercions les organisateurs et nous espérons qu'ils renouvelleront ce genre de manifestation."

Journée du jeu à Bueil-en-Touraine

Et, comme les organisateurs avaient pensé que de réfléchir à la meilleure stratégie pour prendre le dessus sur un adversaire, pouvait amener quelques petits creux au niveau de l'estomac, de jeunes hôtesses étaient préposées au stand ravitaillement où crêpes et jus de fruit étaient là pour éviter l'inanition des joueurs.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans détente
commenter cet article
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 15:54

En ce dernier samedi du mois de mai, il régnait une certaine effervescence au niveau du centre de secours de Saint-Paterne-Racan. En s'approchant, on notait la présence de plusieurs personnes parmi lesquelles le chef du centre, Francis Paulé, et le formateur des JSP, Jérôme Brunet.

 

Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan

Les jeunes sapeurs pompiers étaient à l'honneur en cette journée dite de détente.

C'était pour eux l'occasion de montrer leur capacité à intervenir pour circonscrire un incendie puis à porter secours.

Un premier groupe, bien rangé près de la borne à incendie, a fait une démonstration très efficace où chaque geste était bien mesuré et précis, pour étaler les tuyaux et diriger la lance sur le foyer. Puis, la manœuvre terminée, chacun a remis en place le matériel.

Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan
Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan
Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan
Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan
Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan
Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan
Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan
Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan

Cette prestation terminée, le deuxième groupe qui patientait sous le barnum de ravitaillement a mis en pratique ses connaissances pour porter secours  à autrui.

Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan

Ces exercices achevés, la détente pouvait commencer avec un pique-nique prévu avec les familles.

Pour montrer leur attachement à ces jeunes sapeurs pompiers, quelques élus étaient présents : Jean-Pierre Poupée, Jean-Paul Fontenay, Bruno Dupont pour Saint-Paterne et Catherine Côme pour Louestault. André Lascaud, médecin major du corps des sapeurs-pompiers, était également sur les lieux.

Journée de détente pour les JSP Racan à Saint-Paterne-Racan

"Actuellement, le groupe des JSP compte 20 jeunes (11 garçons et 9 filles) dont les âges s'étalent de 12 à 16 ans. Ils sont tous volontaires, courageux. Ils se donnent au maximum pour bien faire. Pris par leurs études au collège pour les plus jeunes et au lycée pour les autres, ils ne rechignent jamais à venir le samedi après-midi pour s'entraîner ou le dimanche matin pour faire du cross afin d'entretenir leur forme physique" fait remarquer leur responsable.

Catherine Côme, admirative, ajoute : "Je viens toujours pour suivre ces jeunes de nos communes. Ici, ils apprennent des valeurs qui ont tendance à se perdre. C'est une bonne école de courage, de respect, de dévouement. Ils peuvent être fiers de leur engagement."

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans sécurité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages