Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 14:08

Le 16 avril dernier, une convention de partenariat a été signée entre l’artothèque de Tours et la Communauté de communes Gâtine-Choisilles – Pays de Racan. Le but de cette convention était d’amener l’Art à la campagne.

Qui en a eu l’idée ?

Cette idée émane du Président de la Communauté de Communes, Antoine Trystram. Cette convention de partenariat est signée pour un an entre l’artothèque de Touraine et la communauté de Communes afin, en amenant l’art en milieu rural, de sensibiliser un large public à l’Art contemporain sous toutes ses formes.

Que trouve-t-on dans ce premier partenariat ?

Au total, ce sont 22 œuvres qui ont été empruntées afin d’être exposées dans les mairies des 19 communes et au siège de la CCGC-PR. Ces œuvres devront être accrochées dans les lieux d’accueil des mairies pour que les citoyens puissent les admirer. C’est en présence de Madame VAUTHIER-RIVIÉRE, présidente de l’artothèque de Tours et de certains artistes que les élus ont pu choisir les œuvres qu’ils souhaitaient exposer.

Le jour de l'inauguration (photo CCGC-PR)

Le jour de l'inauguration (photo CCGC-PR)

De retour de l’inauguration, Mme Catherine Lemaire, premier magistrat de la commune de Saint-Christophe-sur-le-Nais, a su profiter de cette occasion. La mairie venant d’être tout juste rénovée et tous les tableaux qui ornaient ses murs enlevés, elle a donc présenté dans la nouvelle salle du conseil et des mariages,  deux petits tableaux complémentaires représentant des labyrinthes.

Oeuvres de Claire Dumaille et Pierre Fuentes prêtées par l'artohèque (photos CCGC-PR)
Oeuvres de Claire Dumaille et Pierre Fuentes prêtées par l'artohèque (photos CCGC-PR)

Oeuvres de Claire Dumaille et Pierre Fuentes prêtées par l'artohèque (photos CCGC-PR)

Les trois mois écoulés, c’est une nouvelle œuvre en plus grand format, qui est maintenant accrochée dans le secrétariat de la mairie. M. André Lascaud, premier adjoint, précisa : « Ce sont les employés municipaux qui sont allés la chercher. Elle est arrivée roulée  sur les barres qui tiennent ses extrémités. » Et, en regardant le tableau il dit en souriant : « Ce serait amusant d’essayer de compter tous les yeux visibles sur cette toile ! »

Le tableau visible pendant 3 mois dans le secrétariat de la mairie. À droite, André Lascaud

Le tableau visible pendant 3 mois dans le secrétariat de la mairie. À droite, André Lascaud

Le musée de Saint-Christophe

Mais, que sont devenues les différentes œuvres qui couvraient les murs avant la rénovation ?

L’ancienne salle du conseil, située au premier étage, ainsi que la petite salle voisine et le palier, sont désormais les dépositaires de la collection de tableaux que renferme la mairie. La plupart de ces œuvres ont été réalisées par le bienfaiteur de la commune, Eugène Hilarion. Celui-ci, en plus de ses propres réalisations a fait don à la commune d’autres tableaux qui se trouvent tous à l’étage dans la partie qui devient désormais le musée de la commune.

"La paye des moissonneurs " de Léon Lhermitte, copie réalisée par Eugène Hilarion

"La paye des moissonneurs " de Léon Lhermitte, copie réalisée par Eugène Hilarion

Pour le très grand tableau, « La paye des moissonneurs » de Léon Lhermitte, copie réalisée par Eugène Hilarion, André Lascaud explique : « Pour pouvoir le monter, nous l’avons sorti de son cadre. L’ensemble était très lourd et, vu sa grande taille, avec les employés communaux, nous avons eu beaucoup de mal car nous n’avions guère plus de 5 cm de battement pour le monter dans l’escalier et le faire entrer dans la pièce. Maintenant qu’il est là, il n’en ressortira pas ! »

Tableaux dans l'ancienne salle du conseil
Tableaux dans l'ancienne salle du conseil

Tableaux dans l'ancienne salle du conseil

Tableau peint par Hilarion, "Saint-Christophe vu des Justices"

Tableau peint par Hilarion, "Saint-Christophe vu des Justices"

Quelques réaménagements ont été faits pour disposer au mieux les différentes œuvres. Il y en a encore deux ou trois en attente d’être posées, l’endroit adéquat n’ayant pas encore été trouvé.

Quelques petits travaux de réfection sont envisagés pour le mobilier de cette grande pièce mais le plus gros de l’aménagement est terminé.

Rénovation de la mairie de Saint-Christophe et convention de partenariat avec l’artothèque de Touraine, deux réalisations qui présentent une parfaite affinité. Quoi de mieux qu’un beau cadre pour mettre une œuvre en valeur !

 

Merci à la CCGC-PR pour les photos et les quelques renseignements fournis servant de base à cet article.

Partager cet article

Repost0
13 juillet 2019 6 13 /07 /juillet /2019 13:55

Après La Nouvelle République, l’épicerie christophorienne propose également depuis quelques semaines « Le Petit Courrier du Val de Loir ». Arnaud et Sandrine ont remarqué que cette semaine, une page entière était consacrée aux deux villages si proches que sont Saint-Christophe et Saint-Paterne. Il y a bien longtemps qu’un tel article de fond n’avait pas été publié ! Merci à Olivier Jaunay, le journaliste, pour son travail.

Cette petite boutique recèle quantités de trésors insoupçonnés, mieux que la caverne d’Ali Baba, on peut y dénicher des produits dignes d’une épicerie fine.

Du dépannage, avec le pain et la presse, au service plus complet, on n’a que l’embarras du choix : des produits de qualité à un prix raisonné jusqu’au cadeau fait maison, on y trouve quasiment de tout !

Notre épicerie va bientôt souffler sa première bougie. J’en profiterai pour vous présenter tous les changements intervenus au cours de cette année et vous verrez, ils sont nombreux.

N’hésitez pas à pousser la porte, souvent ouverte d’ailleurs en cette saison, pour que ce petit commerce de proximité continue sur sa lancée.

J’en profite aussi, en revenant au « Petit Courrier » pour rappeler que j’ai cessé d’en être la correspondante à la fin 2018. Il n’y a personne pour me remplacer. Aussi, si vous êtes intéressé (e) par ce petit job, contactez le journal. Vous y serez bien accueilli (e).

Arnaud a mis en évidence la page du "Pays de Racan" qui parle des 2 communes

Arnaud a mis en évidence la page du "Pays de Racan" qui parle des 2 communes

Partager cet article

Repost0
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 16:51
L'hommage à Élisabeth Le Port

L'hommage à Élisabeth Le Port

Comme chaque année, la municipalité invite la population et les enfants de l’école pour commémorer l’armistice du 8 mai 1945.

C’est, tout d’abord dans la nouvelle salle du conseil que chacun des participants s’est retrouvé pour honorer la mémoire de la jeune institutrice, Élisabeth Le Port, arrêtée par la gestapo puis déportée pour fait de résistance à Auschwitz où elle décédera à l’âge de 24 ans.

Les enfants lors de la lecture de textes écrits pendant la guerre de 39-45

Les enfants lors de la lecture de textes écrits pendant la guerre de 39-45

Après un défilé à travers le village jusqu’au monument aux morts où furent déposées les gerbes de la mairie et des Anciens Combattants et les bougies par les enfants de l’école, Mme le Maire donna lecture du discours fourni par la secrétaire d’état auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq. Puis, 3 fillettes lurent des extraits de textes en lien avec la seconde guerre mondiale avant que chaque participant respecte une minute de silence. Puis, la musique joua la sonnerie aux morts avant d’enchaîner avec une Marseillaise triomphale.

Le panneau commémoratif

Le panneau commémoratif

Ce fut ensuite le retour devant la mairie pour inaugurer un panneau récapitulatif des 45 poilus de Saint-Christophe, morts pour la France, au cours de la Grande Guerre.

L’historique de ce panneau

Certains membres du Conseil d’administration de l’association « Histoire et Patrimoine », Brigitte et David Bonnaud-Doyen et Claudie et Michel Mirault, ont fait un gros travail de recherche pour commémorer le centenaire de 1914-1918. Suite à ce travail, 18 noms de soldats de Saint-Christophe, morts pour la France, ont été rajoutés sur le monument aux morts de la commune et honorés ainsi lors de la commémoration du 11 novembre dernier.

Il faut savoir que, dans la commune, il existait 3 supports où l’on trouvait, avec des différences, les noms de soldats morts au cours de la guerre de 14-18 : le monument aux morts, une plaque dans la mairie et une dans l’église.

Lors d’un voyage en Bretagne, Lionel et Monique Royer avaient remarqué, dans un village, une plaque regroupant les noms des Poilus, accompagnés de quelques mots et de photos. Cela leur avait donné l’idée d’imaginer une semblable réalisation pour regrouper sur un même support, tous les soldats de Saint-Christophe, morts au cours de la Grande Guerre. Ce projet, validé par l’ensemble des membres du CA, fut présenté à la municipalité et à l’association des Anciens Combattants. Il fut approuvé et l’association se mit au travail pour sa réalisation et la recherche d’une entreprise pour la finalisation du projet.

Regroupement devant la mairie et discours du président, Philippe Larus
Regroupement devant la mairie et discours du président, Philippe Larus
Regroupement devant la mairie et discours du président, Philippe Larus

Regroupement devant la mairie et discours du président, Philippe Larus

Après le discours du président de l’association, le trésorier, David Bonnaud-Doyen, remit à Madame le Maire, à la directrice de l’école, aux Anciens Combattants et à la bibliothèque, une plaquette contenant les fiches détaillées des 45 soldats de la commune ayant perdu la vie suite aux combats lors de ce terrible conflit.

David tient les plaquettes qu'il remet ensuite à différentes personnes
David tient les plaquettes qu'il remet ensuite à différentes personnes

David tient les plaquettes qu'il remet ensuite à différentes personnes

L’originalité de ce panneau commémoratif, c’est qu’il est évolutif. En effet, comme le souligne Philippe Larus : « On peut, sur le site de l'association, actualiser la notice du soldat si une nouveauté se fait jour. Depuis le 11 novembre, où nous déclarions ne pas avoir trouvé en France de monument portant le nom de Raoul Grandenschwiller, nous avons par exemple appris que son nom figure sur le Monument aux Morts de la ville de Paris, apposé sur le mur d'enceinte du cimetière du Père Lachaise. »

Et, le président, après avoir remercié les membres du CA pour le travail accompli par chacun, conclut son discours en ces termes : « Je remercie chaleureusement Madame le Maire et son conseil de nous avoir proposé une place privilégiée pour l'implantation de ce panneau. À proximité immédiate de la mairie, de la bibliothèque et de l'école, il est vraiment au cœur du village…L'inauguration de ce panneau, entièrement financé par l’association (2016 €), la diffusion de notre ouvrage marquent cependant le terme des commémorations de la Première Guerre mondiale. Notre association pense que le parcours patrimonial mis en place en 2004 a grand besoin d’une remise à neuf ce qui pourrait être l’occasion d’y intégrer ce panneau, afin que ces soldats ne tombent pas dans l’oubli. »

Petit regroupement devant le panneau commémoratif

Petit regroupement devant le panneau commémoratif

Après quelques applaudissements, tous les participants se retrouvèrent dans la salle du foyer, pour écouter quelques morceaux de musique proposés par l’EMEDC, et partager le vin d’honneur agrémenté de quelques petits fours.

Partager cet article

Repost0
7 mai 2019 2 07 /05 /mai /2019 19:01

 

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2019 5 29 /03 /mars /2019 10:33

Au mois de mai prochain auront lieu les élections européennes.

Pour les retardataires, la mairie sera ouverte demain matin de 10 h à 12 h pour enregistrer les dernières inscriptions sur les listes électorales.

Partager cet article

Repost0
27 février 2019 3 27 /02 /février /2019 15:36

Commencés en octobre dernier, les travaux d’aménagement et de mise aux normes d’accessibilité de la mairie sont bien avancés.

Tout d’abord, la future salle du conseil et des mariages est terminée. Composée de la réunion des deux salles da classe situées dans la partie gauche du bâtiment, elle offre un bel espace bien éclairé avec un choix judicieux des couleurs tant sur les murs qu’au sol.

Les artisans étant actuellement du côté du secrétariat et du bureau du maire, tout le mobilier est regroupé dans cet espace où Catherine Lemaire et les secrétaires, Hélène et Nadège, partagent la salle en attendant que  les travaux soient achevés dans l’autre partie.

La future salle du conseil provisoirement espace de "coworking"!
La future salle du conseil provisoirement espace de "coworking"!
La future salle du conseil provisoirement espace de "coworking"!

La future salle du conseil provisoirement espace de "coworking"!

Aussi, dès à présent, c’est par la porte située à gauche de la porte d’entrée habituelle qu’il faut désormais pénétrer dans la mairie où un espace accueil est prévu afin de respecter la confidentialité au niveau du secrétariat.

L'espace qui servira d'accueil avant d'entrer dans le secrétariat

L'espace qui servira d'accueil avant d'entrer dans le secrétariat

À l’arrière, avec un accès depuis la salle du conseil, une kitchenette offre un petit espace convivial pour le personnel et les élus ainsi que des toilettes accessibles aux handicapés. Encore quelques petites finitions à faire au niveau des placards.

Kitchenette et espace WC handicapés
Kitchenette et espace WC handicapés

Kitchenette et espace WC handicapés

Passons maintenant dans l’espace secrétariat. Les travaux sont en cours mais il faut attendre encore « une quinzaine de jours » dit M. Gilard, maître d’œuvre, pour voir les transformations. Pour l’instant, l’entreprise Bouvet était occupée à des travaux de peinture et l’entreprise Boigard démontait les radiateurs sous l’œil attentif de l’adjoint, André Lascaud, chargé du suivi des travaux.

Le secrétariat en travaux avec à gauche André Lascaud, puis M. Gilard et Catherine Lemaire

Le secrétariat en travaux avec à gauche André Lascaud, puis M. Gilard et Catherine Lemaire

Dans le bureau du maire, l’entreprise Bouvet était à l’œuvre au niveau du revêtement de sol.

Réfection du sol dans le bureau du maire

Réfection du sol dans le bureau du maire

Nous sommes ensuite montés à l’étage où, actuellement, les deux grands tableaux d’Eugène Hilarion sont stockés en attendant la fin des travaux et le réaménagement du bas de la mairie. Cette pièce deviendra « le musée » de la commune !

André Lascaud expliqua que pour monter le grand tableau, il a fallu démonter le cadre car autrement, c’était impossible de l’amener à l’étage. Ce tableau pourrait rester dans cette pièce. Tout cela sera décidé lors de la fin des travaux et du réaménagement des différentes salles.

L'ancienne salle du conseil et futur musée avec les deux grands tableaux d'Hilarion
L'ancienne salle du conseil et futur musée avec les deux grands tableaux d'Hilarion

L'ancienne salle du conseil et futur musée avec les deux grands tableaux d'Hilarion

Pour l’instant, tout se passe bien et comme le dit Mme le Maire : « Nous avons un bon maître d’œuvre très dynamique qui suit bien le chantier et qui a de bonnes idées. » André Lascaud ajoute : « D’avoir des entreprises locales sur ce chantier est une très bonne chose. Les artisans sont consciencieux, ils travaillent bien et tout se passe dans de bonnes conditions. »

Chantier à suivre…

Partager cet article

Repost0
5 février 2019 2 05 /02 /février /2019 09:14

 

Entrée libre

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 15:49
De nombreuses personnes présentes pour cette cérémonie des vœux
De nombreuses personnes présentes pour cette cérémonie des vœux
De nombreuses personnes présentes pour cette cérémonie des vœux
De nombreuses personnes présentes pour cette cérémonie des vœux

De nombreuses personnes présentes pour cette cérémonie des vœux

Dimanche après-midi, à l’espace Beau-Soulage, environ 200 Christophoriennes et Christophoriens se sont  retrouvés pour assister à la traditionnelle cérémonie des vœux à laquelle étaient également conviés plusieurs élus du territoire ainsi que des représentants de la gendarmerie et des pompiers.

Catherine Lemaire, lors de son discours

Catherine Lemaire, lors de son discours

Après des souhaits de bienvenue et des remerciements adressés aux nombreuses personnes présentes, Catherine Lemaire prononça ces quelques phrases en prologue à la cérémonie : « En cette fin d’année 2018 et début 2019, le ras-le-bol s’est exprimé. En tant qu’élue d’une commune rurale, je me sens concernée. J’emprunte la citation de Grégoire Lacroix qui traduit l’actualité, la démocratie, c’est la liberté de dire qu’on en manque.

Puis, elle énuméra les maux qui touchent la ruralité : disparition des services publics, démarches à faire par Internet qui entraînent des difficultés d’archivage, des normes et des lois de plus en plus nombreuses et inadaptées au terrain, des représentants d’administration de plus en plus intransigeants,….

Aujourd’hui, il faut réagir mais pas dans la violence, nous ne pouvons pas accepter la casse ni le vandalisme. »

Et, à propos du grand débat, sujet abordé au dernier conseil municipal, elle ajouta : « Nous sommes prêts à faciliter les échanges, un cahier de doléances est à votre disposition à la mairie. Si certaines ou certains d’entre vous souhaitent organiser un débat, nous vous invitons à nous rencontrer pour vous aider et vous réserver une salle municipale. »

Ce préambule achevé, c’est avec l’appui d’un diaporama préparé par Luc Portenseigne, conseiller municipal, que Madame le Maire rappela les différentes réalisations de 2018 sur la commune avant de présenter les projets pour 2019.

-                     Poursuite du PLU (réunion publique le 28-02-2019, 19 h, au foyer)

-                     Mise en réseau de la bibliothèque au cours du 1er semestre

-                     Poursuite de l’aménagement PMR et relevage de tombes au cimetière

-                     Construction d’un cabinet médical et paramédical à côté de Beau-Soulage

-                     Isolation phonique et thermique de l’espace Beau-Soulage

-                     Installation d’un City-Stade (projet porté par la CCGC-PR)

-                     Sécurisation des rues de la Souricière, des Mirligrolles, du Val Joyeux

-                     Réfection des marches d’accès au Mail des Anciens Combattants

-                     Peinture des balustres du Mail des Anciens Combattants

-                     Réfections des garde-corps des ponts au Bas Sion et au Moulin Basset

-                     Pose de barrières (rue Val Joyeux- rue des Rabines)

-                     Sécurisation Carrefour de la Souricière (par le Département)

Un petit rappel fut ensuite fait concernant les incivilités : dépôts sauvages, poubelles laissées sur les trottoirs, stationnements intempestifs et quelques autres par rapport à la citoyenneté : entretien des trottoirs avec balayage, déneigement, désherbage ou trottoirs fleuris, interdiction des feux toute l’année (arrêté Préfectoral),  déjections canines, chiens errants,…..

Lors de la présentation de la programmation culturelle de la commune, les présidents des associations ont été invités à venir s’exprimer ainsi que la responsable de la bibliothèque municipale.

Les présidents d'association présentent leurs projets et Laëtitia la bibliothèque
Les présidents d'association présentent leurs projets et Laëtitia la bibliothèque
Les présidents d'association présentent leurs projets et Laëtitia la bibliothèque

Les présidents d'association présentent leurs projets et Laëtitia la bibliothèque

Tous ces projets présentés, Madame le Maire remercia toutes les forces vives de la commune (associations, commerçants, artisans, enseignantes, agriculteurs, arboriculteurs, entrepreneurs) qui font vivre Saint-Christophe.

Elle donna la parole aux quelques personnalités présentes : le président des maires ruraux d’Indre-et-Loire, le président de la CCGC-PR, la conseillère départementale, le sénateur, avant de conclure cette cérémonie par des remises de récompenses aux lauréats des maisons fleuries, aux bénévoles qui apportent une aide précieuse à la commune et aux deux jeunes filles Christophoriennes qui se sont distinguées au cours de l’année écoulée.

C’est sur cette citation de Jean-Marie Descarpentries que s’acheva le discours : « Au lieu de planifier l’imprévisible, rêvons ensemble du futur. » À méditer !

Lauréats des maisons fleuries et bénévoles réunis pour la remise des récompenses
Lauréats des maisons fleuries et bénévoles réunis pour la remise des récompenses

Lauréats des maisons fleuries et bénévoles réunis pour la remise des récompenses

Puis, pour terminer la soirée, un buffet fut apprêté où chacun put se servir à volonté avant la dégustation de la traditionnelle galette.

Palmarès des maisons fleuries

1-                M. et Mme Reffet

2-                M. et Mme Mauclair

3-                M. et Mme Allaire, Mme Ribouilleault, M. et Mme Tenaguilo, Mme Rimbault et Mme Lejarriel.

 

Un buffet très apprécié
Un buffet très apprécié
Un buffet très apprécié
Un buffet très apprécié

Un buffet très apprécié

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2019 2 01 /01 /janvier /2019 01:00

Aussi, je vous souhaite

 

 

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2018 7 23 /12 /décembre /2018 09:40

C’est entre 1880 et 1882 que fut érigé le superbe bâtiment qui abrite encore la mairie et qui était flanqué des classes et à l’étage, des logements des instituteurs. Depuis que les instituteurs sont devenus professeurs des écoles, ils ne sont plus logés par les communes et, la création d’un nouveau groupe scolaire de 4 classes, a donc libéré les locaux jouxtant la mairie.

Le bâtiment actuel, comprenant au rez-de-chaussée le secrétariat et le bureau du maire et à l’étage, la salle du conseil qui sert également de salle des mariages, n’étant plus aux normes d’accessibilité, les élus décidèrent donc d’engager des travaux afin de rendre l’accès possible aux personnes à mobilité réduite.

Un aperçu de la future salle du conseil- salle des mariages

Un aperçu de la future salle du conseil- salle des mariages

Quels travaux sont donc entrepris ?

Le souhait des élus était donc de pouvoir installer la salle du conseil – salle des mariages au niveau du secrétariat de la mairie. Pour cela, le mur mitoyen avec l’un des anciens logements a été percé et permettra ainsi une communication entre le secrétariat et la nouvelle salle du conseil. L’espace créé dans l’ancien vestibule sera désormais l’entrée du public et la salle d’attente, ce qui permettra une meilleure confidentialité pour les usagers. Les portes qui permettaient autrefois aux enseignants de passer de leur logement dans leur classe ont été élargies pour être aux normes actuelles. La cloison qui séparait les deux classes a été abattue et un bel espace de 80 m² abritera prochainement les réunions du conseil municipal.

Les plafonds ont été surbaissés et des éclairages led installés ce qui donne une belle clarté dans la salle. Toute l’électricité est remise à neuf.

Pratiquement toutes les menuiseries ont été changées. Pour le chauffage, les radiateurs seront réutilisés et M. Boigard revérifiera  le circuit.

Catherine Lemaire dans l'encadrement de la porte de la nouvelle salle du conseil avec en arrière plan, le hall d'accueil pour le public

Catherine Lemaire dans l'encadrement de la porte de la nouvelle salle du conseil avec en arrière plan, le hall d'accueil pour le public

La majorité des entreprises qui interviennent sur le chantier sont des entreprises locales. Comme le précise Catherine Lemaire : « Vu le montant des travaux, 88 000 €HT, les entreprises locales ont pu postuler et il faut reconnaître qu’elles étaient, pour ce chantier, à la fois les moins disantes et les mieux disantes. Le maître d’œuvre qui nous accompagne suit très bien les travaux. Il est présent tous les mercredis matins. Vous savez, nous avons calculé les prix au plus juste pour répondre aux normes sans engager des sommes trop importantes. Nous profitons aussi de ces travaux pour installer des toilettes accessibles aux PMR. À ce propos, la rampe d’accès est déjà réalisée côté cour de l’école. »

La durée des travaux

Ils ont débuté vers la mi-octobre et, si tout se passe bien, ils devraient être terminés au plus tard fin mars.

 

L'électricien au nouveau du nouveau tableau électrique

Petite interrogation à Madame le Maire

Qu’allez-vous faire du grand tableau peint par Eugène Hilarion qu’il y avait sur le mur où a été percée la porte du hall d’accès ?

« Rassurez-vous, pour l’instant nous l’avons monté à l’étage mais lorsque les travaux seront terminés il retrouvera une place dans la mairie. De même, le tableau et la plaque à la mémoire d’Élisabeth Le Port, seront remis à leur place dans ce qui sera désormais la salle du conseil. »

Ce qu’il faut retenir pour les usagers de la mairie, c’est que l’entrée du public ne se fera plus par la porte actuelle donnant directement sur le secrétariat mais sur celle située à gauche qui donnera dans le hall d’accueil.

L'ancienne cuisine du logement abritera les toilettes pour les PMR

L'ancienne cuisine du logement abritera les toilettes pour les PMR

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages