Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 17:45

 

Connaissez-vous les lieux-dits de Saint-Christophe ? Beaujeu, La Beauce, La Massicaudière… et tant d’autres ! L’association Histoire et Patrimoine se propose de vous les faire découvrir à l’occasion de la prochaine édition de sa promenade crépusculaire, le samedi 1er juillet.

Le rendez-vous est donné au parking du Foyer rural à 18 heures. Une petite randonnée d’environ 4 km conduira tout d’abord les marcheurs vers une douzaine de lieux-dits de l’ouest de la commune. À chaque arrêt, Lionel Royer, ancien président de l’association, présentera l’histoire de ce lieu-dit et quelques anecdotes s’y rapportant. Le guide-conférencier indiquera également l’emplacement d’une douzaine de lieux-dits plus lointains qui seront étudiés plus profondément lors de la deuxième partie. Celle-ci se déroulera dans la salle de l'ancienne cantine, attenante au foyer rural, à partir de 20h30. Des projections de reproductions de l’ancien cadastre de 1834 et du cadastre actuel permettront de comparer le bâti aux deux époques et de visualiser les emplacements des lieux-dits ayant disparu.

Les personnes intéressées par le sujet, mais ne souhaitant pas participer à la marche, se présenteront au Foyer à 20h30. La soirée se poursuivra autour d’un verre de l’amitié et d’un pique-nique tiré du sac. Animation gratuite et tout public. Renseignements au 02 47 29 33 18.

Lionel Royer prépare la future promenade crépusculaire

Lionel Royer prépare la future promenade crépusculaire

Repost 0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 15:49

Tout a commencé samedi en fin de matinée devant de nombreux élus, la population, les maîtres d’œuvre, les entrepreneurs et les artisans, avec plusieurs inaugurations au programme même si, comme le dit Éloi Canon, maire de la commune : « Chemillé n’a pas l’habitude d’inaugurer aussi, pour remercier les artisans locaux pour leur travail, on s’est dit, au sein du conseil municipal, pourquoi ne ferions-nous pas une inauguration ? Et c’est la raison pour laquelle vous êtes ici aujourd’hui ! »

Éloi Canon proposa à tout le monde de le suivre dans une visite guidée des réalisations communales. Tout d’abord, le cœur de village, qui redonne un bel aspect au centre du bourg, avec ses pavés en calcaire et le béton désactivé qui tranchent avec le noir de l’enrobé, la végétation en pied de mur et des trottoirs rendus accessibles aux handicapés, une place de l’église redessinée avec un revêtement en sable extrait de carrières près de Blois, et une plantation de nouveaux tilleuls, variété cordata rancho, qui ont la particularité d’être plus petits (10 m de haut maxi), de ne pas avoir besoin d’être taillés et d’avoir un système racinaire adapté.

Explications données par le maire sur les travaux
Explications données par le maire sur les travaux

Explications données par le maire sur les travaux

Au niveau de la rue Bournigault, le maire fit remarquer le nouvel enrobé et il expliqua : « Le revêtement de cette rue devait faire partie de la seconde tranche de travaux mais, nous avons trouvé judicieux de le réaliser en même temps, malgré le coût de 15 000 €, car cette petite rue est bien fleurie et cela fait une continuité avec la place. » En passant devant Le Camilius, le maire souligna : « Notre but, c’était de mettre en avant notre commerce local en le rendant accessible à tous. »

Le nouvel aspect du coeur de village
Le nouvel aspect du coeur de village
Le nouvel aspect du coeur de village

Le nouvel aspect du coeur de village

Un peu plus loin, devant la façade principale de l’église, on pouvait remarquer plusieurs rangées de pavés. Éloi Canon expliqua : « Ces pavés représentent le seuil qui marque l’entrée dans le bourg historique de Chemillé. »

L'entrée du bourg historique

L'entrée du bourg historique

Un peu plus loin, à l’angle de la RD 72 et de la RD 29, une vieille grange, en ruines il y a peu de temps, est en train d’être rénovée. « L’idée est de rendre le village attractif, agréable à vivre. Cette grange pourra servir d’abri pour les touristes, de halte pour les randonneurs des boucles à vélo ou les randonnées équestres. Le mobilier va bientôt arriver» confia le maire lors du coupage du ruban en présence de Brigitte Dupuis, conseillère départementale et des maires présents. Beaucoup de végétaux seront plantés dans le petit square attenant pour, au final, réduire l’entretien.

Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange
Rénovation de la grange

Rénovation de la grange

Ensuite, tout le monde se retrouva derrière la mairie pour la dernière inauguration, la nouvelle salle des associations située dans l’ancienne salle de musique. Tous les travaux ont été réalisés par des artisans locaux que le maire remercia vivement. Cette salle pourra accueillir jusqu’à 60 personnes.

Inauguration de la salle des associations
Inauguration de la salle des associations
Inauguration de la salle des associations

Inauguration de la salle des associations

Vint alors le moment des discours, Éloi Canon étant le premier à intervenir : « Pour revenir sur l’aménagement de la place de l’église et des entrées de bourg, je vous rappelle que ces travaux répondent à un des projets de notre mandat qui consistait à embellir et à sécuriser le bourg. Pour ce qui est de la salle des associations, nous souhaitions refaire ce bâtiment qui ne servait plus et qui finalisait ainsi notre programme d’isolation des bâtiments communaux. Parlons aussi de la grange qui était en très mauvais état et qui, avec son appentis, gênait la circulation. La partie principale a été conservée et nous avons assuré nous-mêmes la main d’œuvre. Nous avons pris des entreprises locales pour la maçonnerie et la charpente puis pour l’électricité. Les enduits seront faits l’an prochain car il faut attendre le séchage du bois de chêne. Nous l’appelons }La grange Hector~ du nom de l’architecte des ABF avec lequel nous avons noué de bonnes relations. Après un entretien avec lui, nous avons pu utiliser un enrobé normal et non grenaillé comme il le préconise habituellement à proximité de sites classés. Et, pour finir, parlons de cette salle des associations. Nous avons souhaité avoir une salle plus petite que la salle des fêtes pour différentes réunions notamment celles des anciens. Pour la rénovation de cette salle, nous avons été accompagnés par Solhia (PACT 37), l’ADAC, le Pays Loire Nature et agence locale d’énergie. L’isolation a été réalisée avec des matériaux bio-sourcés : liège pour le sol et laine de bois pour les murs. Toutes les menuiseries sont en bois. Tous ces travaux avaient le même but : améliorer l’attractivité de Chemillé pour que l’on puisse bien vivre au Pays de Racan. Nous avons ce qu’il faut pour bien accueillir les nouveaux habitants au point de vue école, bibliothèque, station d’épuration. Nous avons de jeunes agriculteurs, des artisans qui viennent de réinvestir récemment, tout ce qui fait un village dynamique sur le plan économique. Mais, il reste un gros point noir, le manque de réseaux téléphoniques et numériques qui nous pénalise. C’est devenu une priorité pour le conseil municipal. Nous avons répondu à un appel à projet qui a été retenu avec l’agence nationale. L’opérateur retenu est Bouygues. D’ici la fin de l’année, nous devrions avoir une antenne sur la commune. Les autres opérateurs arriveront aussi. Nous sommes à mi-mandat, les gros projets sont terminés mais il reste toujours du travail à faire notamment avec les autres communes pour mettre réellement en commun des moyens. »

Il passa ensuite le micro à Brigitte Dupuis : « Le conseil départemental soutient les investissements des communes et des communautés de communes. 4 millions par an seront réservés pour les communes de moins de 2000 habitants et 7 millions pour les communautés de communes. Le conseil départemental tient à accompagner les communes rurales. Sur le fonds départemental, en 2017, 300 000 € seront distribués aux petites associations et en 2018, 100 000 €. »

Patrick Cintrat, conseiller régional, dit « sa joie de voir cette belle réalisation Il faut le faire savoir d’où la nécessité des inaugurations. Le village et sont centre sont accueillants. Je salue le travail réalisé sur Chemillé-sur-Dême. »

Les discours avant le vin d'honneur
Les discours avant le vin d'honneur

Les discours avant le vin d'honneur

Le maire invita alors l’assistance à partager le verre de l’amitié et à participer aux diverses manifestations prévues tout au long du week-end.

Dans l’après-midi, malgré une météo capricieuse, certains n’hésitèrent pas à se lancer dans la randonnée cyclotouriste. Les moins sportifs purent assister à du théâtre proposé par « Chemillé en scène » et la plupart se retrouvèrent en soirée pour un repas en commun.

Le lendemain, les gens n’avaient que l’embarras du choix pour se distraire : randonnées pédestres, fête foraine, jeux de paille, marché gourmand et artisanal, exposition de vieux tracteurs, projection de vidéo d’antan, sans oublier buvette et restauration. Une belle vitrine de ce que peuvent réaliser les associations réunies. Le but fixé par Éloi Canon « avoir un village dynamique, attractif, où il fait bon vivre » semblait bien atteint en ce week-end plutôt chargé.

Quelques chiffres :

Aménagement du centre bourg : Maître d’œuvre Feuille à feuille, architectes-paysagistes et Cahier de route BET VRI ; réseaux et chaussée : Colas. Montant du coût : 300 000 € HT. Subvention : 35% soit environ 110 000 € (région : 33 000 €, député : 7 000 €, département : 69 733 €)

Entrées de bourg, TERCA : trottoirs, ralentisseurs, radars pédagogiques. Montant : 40 000 €. Subventions : 3 000 € dans le cadre des amendes de police

Fleurissement et plantations, Girault : 16 000 €

Salle des associations : coût 100 000 €. Subventions : DETR : 30 000 € ; Département : 7 000 € ; Région : 23 000 € ; CCPR : 10 000 €.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale animation
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 13:50

 

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans animation économie locale
commenter cet article
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 10:25
Des stagiaires très attentionnés
Des stagiaires très attentionnés

Des stagiaires très attentionnés

À l’espace multimédia de Saint-Paterne-Racan, les animations se succèdent et l’on peut constater que les participants ne les boudent pas ! En ce moment, c’est Maria qui anime un atelier photos pour débutants le jeudi matin de 10 h à 12 h.

Jeudi dernier, lors de la seconde séance, le stage en compte quatre, toutes les places disponibles étaient occupées et les stagiaires apprenaient en temps réel les différentes manipulations à effectuer pour transférer les photos de leur support originel (appareil photo, tablette, smartphone…) vers un ordinateur et les y enregistrer.

Cette première phase bien acquise, Maria leur expliqua que, tant que les photos ne sont pas effacées de leur support, elles ne disparaissent pas de la carte mémoire mais qu’il est conseillé de sauvegarder leur fichier photos sur d’autres supports (disque dur externe, clé USB, CD ou DVD) et cela, dans le but de pouvoir de temps en temps vider la carte mémoire. Une des participantes a eu cette remarque : « Moi, quand ma carte est pleine, j’en achète une autre ! »

Pour la troisième séance, chacun est invité à amener son ordinateur portable afin de manipuler sur son matériel propre et de pouvoir ainsi plus facilement reprendre à la maison les actions acquises lors de la séance.

« Le but de ces ateliers est qu’au terme de la quatrième et dernière séance, tous les stagiaires soient suffisamment à l’aise chez eux pour pouvoir lire, trier, ranger leurs photos sans craindre de les perdre ou de les endommager » précisa Maria.

Information

Un nouvel atelier se déroulera les jeudis 6, 13 et 20 avril de 10 h à 12 h au multimédia.

Thème : « Connaître et maîtriser son appareil photo» avec Jean-Gérard Potier, ancien photographe.

 

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans animation stage
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 13:58

Lors de chaque période de vacances scolaires, le dispositif jeunesse de Racan prévoit différentes activités pour les jeunes du territoire. Pour ces congés de février, Quentin, un des animateurs, avait proposé une initiation à la programmation. Le nombre de places étant limité, les adolescents devaient donc s’inscrire au préalable.

Sur deux jours, mardi et mercredi, ils étaient une douzaine âgés de 11 à 14 ans présents au multimédia où, avec Ludovic Gaignard et Quentin, ils ont participé à la création d’un jeu vidéo avec le logiciel Scratch.

Le but de ces deux séances de 3 heures chacune était de montrer aux jeunes qu’à partir d’une structure très basique, il est possible de la modifier, de l’améliorer, de la personnaliser, et donc de leur faire prendre conscience qu’elle n’est pas forcément figée.

Qu’est-ce que le logiciel Scratch ?

Scratch est un logiciel libre conçu pour initier les élèves dès l’âge de 8 ans à des concepts fondamentaux en mathématiques et en informatique. Il repose sur une approche ludique de l’algorithmique, pour les aider à créer, à raisonner et à coopérer. Développé par le groupe de recherche Lifelong Kindergarten auprès du laboratoire Média du MIT, Scratch est un nouveau langage de programmation qui facilite la création d’histoires interactives, de dessins animés, de jeux, de compositions musicales, de simulations numériques et leurs partage sur le Web. Scratch est un logiciel de programmation visuelle.

Dans le cadre de la réforme du collège et des nouveaux programmes de Mathématiques et de Technologie, Scratch est le logiciel qui est préconisé par l’Éducation Nationale et qui servira de support très certainement à l'un des exercices du brevet 2017. Il est utilisé au collège de Neuvy-le-Roi.

 

Chacun à son rythme, les stagaires personnalisent leur création
Chacun à son rythme, les stagaires personnalisent leur création
Chacun à son rythme, les stagaires personnalisent leur création

Chacun à son rythme, les stagaires personnalisent leur création

La création d'un jeu vidéo

Scratch permet de manipuler des éléments graphiques simples et colorés, pour les imbriquer les uns aux autres de la même façon que pour construire un puzzle. Finalement, on obtient une série de fonctions, et à partir de là, il est alors possible de voir le résultat sur les objets qui ont été insérés. Il ne nécessite aucune connaissance dans un langage de programmation juste « un peu d'imagination ». Ce que certains des collégiens présents au stage ont très vite compris.

Au cours de la première séance, le décor a été créé ainsi que quelques éléments mobiles. La deuxième séance devait permettre d’améliorer le graphisme de l’arrière plan, insérer de nouveaux éléments, mettre de la musique.

Tous les collégiens présents à ce stage semblaient vraiment enchantés de pouvoir créer leur propre jeu vidéo et de savoir que chez eux, ils pourront le modifier et l’améliorer à leur guise, enfin lui donner leur touche personnelle. Une vraie fierté !

 

 

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans animation
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 17:14
Adresse et réflexion au programme de la journée "jeux"
Adresse et réflexion au programme de la journée "jeux"

Adresse et réflexion au programme de la journée "jeux"

~ Pour la seconde année, les GRBueil avaient décidé d’organiser une nouvelle édition de la fête du jeu mais, cette fois, ils l’ont fait en partenariat avec l’association « Bric-à-Notes ». Pour cette manifestation, ils avaient investi l’espace de la salle Piégu tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les visiteurs ont pu essayer et découvrir de nombreux jeux, libres d’accès, et profiter des conseils avisés des organisateurs.

Au programme, on trouvait des jeux de société, d’adresse, de réflexion, de stratégie pour faire travailler les méninges mais le physique n’était pas oublié avec le trollball qui demandait une certaine résistance sportive. Le choix était varié, il y en avait vraiment pour tous les goûts.

À côté des jeux classiques, on pouvait remarquer quelques nouveautés comme le stand création de jeux qui permit à certains adeptes de laisser libre cours à leur créativité artistique et surtout de repartir avec leur réalisation.

En deuxième partie d’après-midi, vers 17 h, Robert Nana présenta un spectacle musical et original, offert par la Communauté de Communes qui ravit enfants et parents. Un samedi de convivialité partagée grâce à cet évènement autour d’activités ludiques et qui, comme le soulignent les deux jeunes organisatrices, Marie De Charrette et Vanille Bouchaud : « Notre but c’est aussi de pouvoir récolter des fonds grâce à la vente de gâteaux et de boissons pour soutenir le financement de la prochaine sortie des GRBueil et de l'édition 2017 du festival Bric à Notes. »

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans animation
commenter cet article
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 16:13

Le mardi après-midi, de 14 h 30 à 16 h, un groupe de 8 enfants du CE2 se retrouve au bord de la rivière, l’Escotais, pour s’initier à la pêche, sous la conduite d’Élodie Deforges ou de Stéphane Pays, animateurs à la fédération de pêche 37, diplômés pour s’occuper de groupes d’enfants allant de 8 à 12 individus.

Par groupe de 2, les enfants s'initient à la pêche avec Élodie
Par groupe de 2, les enfants s'initient à la pêche avec Élodie

Par groupe de 2, les enfants s'initient à la pêche avec Élodie

En quoi consiste la découverte proposée ?

« Nos interventions peuvent avoir lieu en classe ou au bord de la rivière, en fonction de la météo. Notre travail consiste avec les enfants à leur faire découvrir le milieu aquatique et tout ce qui a un rapport avec les poissons. Nous leur apprenons grâce à une meilleure connaissance à respecter ce milieu » précise Élodie

Si, les enfants attrapent une truite que faites-vous ?

« Nous la remettons à l’eau. Quand ils pêcheront avec leurs parents, ils choisiront de garder leur prise ou de la relâcher, mais là, elle est systématiquement relâchée. Il faut leur apprendre à respecter la nature. »

Combien animez-vous de séances ?

« Il y a 12 séances de prévues soient 2 modules de 6 séances. Nous irons jusqu’à la fin juin. »

Comment sont financées ces activités ?

« C’est la commune de Saint-Christophe qui prend en charge le financement de l’activité. La fédération met à disposition les animateurs et le matériel adapté aux enfants. Il y a une canne pour deux enfants ce qui leur permet de se relayer.»

Christian Madieu n'hésite pas à donner un coup de main

Christian Madieu n'hésite pas à donner un coup de main

Ce jour-là, auprès d’Élodie et des enfants, il y avait un autre adulte : Christian Madieu, le président de l’association des pêcheurs de l’Escotais, du Long et de la Dême, venu donner un coup de main à Élodie Deforges tout en aidant et conseillant les enfants.

Mais, même en changeant de site, rien à faire : aucun poisson n’a daigné mordre à l’hameçon.

À l’issue de la séance, des cartes de pêche valables jusqu’à la fin de l’année ont été remises à chaque apprenti pêcheur. « Ces cartes sont financées à 50% par la fédération et 50% par l’association » tint à préciser Christian Madieu.

Carte de pêche dans la poche, ils posent très fiers, devant le panneau mentionnant le parcours enfant

Carte de pêche dans la poche, ils posent très fiers, devant le panneau mentionnant le parcours enfant

Et les enfants, qu’est-ce qu’ils en pensent ? Voici les réflexions d’Enzo, Matthias, Lucas, Dylan, Maïlys, Clara…

« Moi, j’aime beaucoup la pêche… Je suis déjà allé à la pêche avec mon papa… Moi, c’est mon papi qui m’emmène à la pêche… Moi, j’aime bien mais je déteste toucher les vers de terre. »

Et, après la remise des cartes de pêche : « Ça, c’est une belle surprise. Je ne m’y attendais pas. Mon grand-père devait m’en payer une. Il va être content. »

Une activité de pleine nature qui, apparemment, satisfait ces pêcheurs en devenir. Ils pourront venir en famille se promener le long de la rivière sur le parcours aménagé qui leur est dédié.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans animation
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 15:46

L'association Wheeldo et IdeOkub de la Flèche seront présents pour vous faire découvrir le monde de la 3D Atelier 3D ouvert à Tous de 10h à 17h !

IdeOkub de la Flèche impression 3D

Désignée comme la révolution technologique du siècle l’impression 3D vient à chacun de nous. Jusqu’à maintenant il était difficile d’appréhender, de voir, de toucher, de tester et de comprendre pourquoi l’impression 3D. Cette technologie dite de “rupture” comme l’ont été le chemin de fer, le téléphone ou la radio, va repenser notre industrie, notre manière de consommer et de produire. L’association Wheeldo a créé une micro-usine mobile qui se déplace partout en France afin de permettre à tout un chacun de s’approprier les techniques de l’impression 3D. Cette technologie révolutionne nos façons de produire et de consommer en vous permettant de créer des objets tout droit sortis de votre imagination ou encore de remplacer les pièces de vos appareils défectueux. A l’occasion de nos ateliers, nous vous accompagnerons dans votre première impression 3D d’un petit objet ! C’est notre atelier star ! Il vise à offrir aux participants une première expérience complète de l’impression 3D, de l’idée à la fabrication en passant par la modélisation. À cette occasion, la micro-usine mobile se déplace et met à votre disposition 2 intervenants, 2 imprimantes 3D et également des stylos 3D.

Pensez et réalisez votre prochain salon de jardin !

Pensez et réalisez votre prochain salon de jardin !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans animation
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 14:41

Chaque année, « Francis Gourreau organisation » choisit une région différente pour son rallye des hiboux. Cette année, c’est le Pays de Racan qui a été retenu par cette association qui gère l’événement. L’organisateur était très heureux de présenter 25 équipages conduisant des voitures des années 60 à 80, toutes plus belles les unes que les autres.

Une Morris Cooper arrive au point info tourisme

Une Morris Cooper arrive au point info tourisme

La particularité de cette manifestation, c’est qu’elle se déroule la nuit, d’où son nom. Dimanche dernier, les participants quittèrent Luynes vers 18 heures et les premiers arrivèrent au point info tourisme du Pays de Racan, situé à La Roche Racan, sur la commune de Saint-Paterne, vers 21 h 30. Un petit buffet leur fut servi à l’auberge de l’Escotais.

Une coccinelle devant l'auberge de l'Escotais

Une coccinelle devant l'auberge de l'Escotais

Après ce ravitaillement, ils reprirent leurs véhicules en direction de Bueil-en-Touraine où Philippe Larus, membre de l’association       « Autour de la collégiale », les attendait pour répondre à plusieurs énigmes que les concurrents devaient résoudre avant de reprendre la route pour effectuer de nuit les 180 kilomètres qu’il leur restait à parcourir avant de regagner Luynes.

À l'abri sous la halle de Bueil, Philippe aide les concurrents à répondre à leurs questions

À l'abri sous la halle de Bueil, Philippe aide les concurrents à répondre à leurs questions

Jacky Orgeur, président de l’AVE (Amis de la Vallée de l’Escotais), qui avait réussi à négocier le passage de ce rallye de nuit pour la première fois, était très heureux en constatant toute cette effervescence durant la soirée. Il tient à remercier Rémi Tondereau, maire de Bueil-en-Touraine, qui a accepté d’éclairer la magnifique et imposante collégiale lors du passage des équipages et Philippe Larus pour l’aide qu’il a apportée aux concurrents de ce rallye.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans animation
commenter cet article
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 16:43
Chasse aux oeufs avec l'APE de Saint-Paterne-Racan
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans animation
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages