Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2019 6 13 /04 /avril /2019 11:35

La CCGCPR acquiert quelques spectacles qui sont diffusés pour la plupart dans la salle des Quatre Vents, à Rouziers-de-Touraine. Madame le Maire de Saint-Christophe s’est un peu démenée pour obtenir que l’un des spectacles puisse être décentralisé sur sa commune et ce fut donc le cas, vendredi soir, avec un spectacle entre « théâtre et chansons » comme le définissent les deux acteurs, Pascal Marcault et Philippe Piau, avec une mise en scène de Pierre Sarzacq.

Au cours de la soirée, les comédiens ont amené les spectateurs, malheureusement pas très nombreux, dans l’univers drôle et touchant de Bourvil. Comme décor, un bistrot, le buffet de la gare. Le cafetier musicien est en pleine composition musicale lorsqu’arrive son client, Fredo, le porteur de la gare, un peu déprimé. Et c’est là que Bourvil intervient grâce aux nombreux textes qu’il a écrits et interprétés. Les acteurs, en utilisant ces textes, nous font vivre une histoire simple, pleine d’humanité, par leurs regards, leurs sourires et leurs émotions. La musique joue un rôle important dans le spectacle.

Ce spectacle se vit comme une soirée de retrouvailles entre deux copains, les « vieux frères » qui ont monté ce projet fruit d’une longue amitié et aussi d’une longue collaboration.

Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée
Quelques clichés pris au cours de la soirée

Quelques clichés pris au cours de la soirée

Pendant plus d’une heure, soit en paroles, soit en chansons, les spectateurs ont pu revivre quelques-unes des chansons écrites par André Bourvil, né André Robert Raimbourg, le 25 juillet 1917, et disparu le 23 septembre 1970 à 53 ans.

Voici un aperçu des chansons évoquées durant le spectacle :

La rumba du pinceau, la tendresse, ballade irlandaise, l’eau ferrugineuse, Vieux frères, le p’tit bal perdu, c’est le piston, salade de fruits, un clair de lune à Maubeuge, …

Et, pour terminer la soirée, certains spectateurs eurent droit à un petit verre de vin pour trinquer à l’Amitié, le nom donné au voilier des « Vieux frères ». Une salve d’applaudissements salua les deux artistes et un petit échange verbal eut lieu avec eux avant que chacun ne regagne ses pénates. Une belle initiative à renouveler !

Partager cet article
Repost0
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 16:49
Saint-Paterne-Racan : Atelier Facebook spécial associations

N'attendez pas pour vous inscrire !

Partager cet article
Repost0
31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 08:40

C’est l’histoire d’une rencontre, autour d’un bar-piano, à travers des chansons, connues ou inconnues, qu’interprétait Bourvil. Chaque représentation oscille entre théâtre et chanson, bien loin de l’imitation de Bourvil, mais tout contre son univers drôle et touchant. On se retrouve là, à suivre une histoire toute simple, une histoire d’humanité. Et qu’est-ce qu’on y apprend ? Qu’au coin du zinc, on peut aussi parler d’amitié, de tendresse… En toute simplicité, en toute chaleur, en toute fraternité. C’est tout ! Et c’est déjà beaucoup !

Théâtre-Musique / Tout public

Partager cet article
Repost0
26 mars 2019 2 26 /03 /mars /2019 17:29

L’association Cultur’O pré, en partenariat avec le Conseil Départemental d'Indre et Loire, la Région Centre, la communauté de Communes Gâtine Choisilles Pays de Racan et le théâtre Billenbois notamment proposent :

 

« Les madeleines de poulpe »

Compagnie Kadaresky

CIRQUE, ACROBATIES ET SKI

 

Forte de leur immense succès et de leurs tournées internationales, la compagnie circassienne des Kadavresky revient pour notre plus grand honneur !

photo crédit : A. Veldman

photo crédit : A. Veldman

Les Madeleine de Poulpe, projet "Oniricotechnicoacoustique" (Onirique, Technique et Acoustique) met en scène 5 artistes : 4 circassiens aux disciplines variées et un comédien musicien. Fidèle à la "KADA touch", le spectacle est un mélange d'absurde poétique, de burlesque, de surréalisme, et un parti pris de croisement des disciplines : Acrobaties, acrobaties à ski, mat chinois, sangles aériennes, équilibres... Le tout sur une musique jouée en live !

 

DIMANCHE 07 AVRIL 2019

Salle la Runcia- BEAUMONT LA RONCE (37360)

À 17H00

Spectacle TOUT PUBLIC, suivi d’un goûter !

 

Réservations conseillées à culturopre@gmail.com  ou 07.66.19.39.24

 

Le tarif est de 6€ par personne.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 11:12

Samedi matin se tenait le premier Job Dating en Gâtine-Racan à l’espace multimédia de Saint-Paterne-Racan. Ce grand rendez-vous avait été préparé en amont le mercredi 13 mars à Saint-Paterne et le mardi 19 mars à Semblançay avec l’organisation d’ateliers sur le thème : « Prépare ton entretien suivi de conseils en mobilité avec la participation de l’association Wimoov 37» au cours desquels les demandeurs d’emploi ont pu glaner diverses informations pour se préparer au mieux à rencontrer les employeurs qui proposent des offres d’emploi sur le territoire.

Comme le dit Jennifer Menzaghi, responsable du PIJ, et co-organisatice de cette matinée avec Stéphanie Bellanger, responsable développement économique et tourisme et Christelle Jacquin, chargée de développement économique, toutes trois travaillant à la CCGC-PR : « Nous sommes contentes de voir que 16 employeurs ont répondu à notre invitation en plus de l’association Wimoov, de la Mission locale, du Pôle emploi de Saint-Cyr-sur-Loire et de la Maison de l’Europe. Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup de monde et tout se passe bien. Les employeurs prennent le temps de recevoir les personnes intéressées par l’offre proposée et, malgré cette affluence, tout se passe dans le calme, il n’y a pas de longues files d’attente devant tel ou tel employeur. Il y a tout juste une heure et demie que nous avons commencé et j’ai déjà comptabilisé plus de 120 personnes. Il reste encore deux heures d’ouverture !»

La liste des employeurs présents ce jour-là

La liste des employeurs présents ce jour-là

C’est vrai qu’en se promenant parmi les différents stands, on pouvait noter la bonne ambiance qui régnait. Parmi les demandeurs d’emploi, il y avait beaucoup de jeunes, accompagnés pour la plupart par un parent, à la recherche d’un job d’été.

Déambulation pour observer dans un premier temps
Déambulation pour observer dans un premier temps
Déambulation pour observer dans un premier temps
Déambulation pour observer dans un premier temps

Déambulation pour observer dans un premier temps

Ainsi, au stand de la mairie de Saint-Paterne-Racan, l’adjointe Brigitte Lamandé, était occupée à discuter avec la jeune Marie-Amélie et sa maman, intéressée par un travail à la piscine en juillet-août. Un peu plus loin, au stand des GRBueil, la secrétaire de l’association, Lydie Descloux, se montrait très satisfaite des nombreux CV de jeunes intéressés par des encadrements et animations d’enfants durant l’été.

Marie-Amélie semble intéressée par un emploi à la piscine durant l'été

Marie-Amélie semble intéressée par un emploi à la piscine durant l'été

Au vu d’un tel engouement de la part des demandeurs d’emploi pour ce genre de manifestation et du nombre d’employeurs sur le site, Antoine Trystram, président de la CCGC-PR, présent en début de matinée, ainsi que Jean-Pierre Poupée, maire de la commune et vice-président de la CCGC-PR en charge de l’économie, assisté de Stéphanie Bellanger et de Christelle Jacquin, ne cachaient pas leur satisfaction bien justifiée.

Les organisateurs de cette manifestation : de g à d : Jennifer, Jean-Pierre Poupée, Stéphanie, Christelle et Brigitte Lamandé

Les organisateurs de cette manifestation : de g à d : Jennifer, Jean-Pierre Poupée, Stéphanie, Christelle et Brigitte Lamandé

Et, il en était de même pour la plupart des employeurs qui, dans l’ensemble, n’avaient pas hésité à s’inscrire pour cette manifestation orchestrée par la CCGC –PR. Vu l’immense succès rencontré, les organisateurs se posaient déjà la question de savoir où renouveler ce Job Dating, les locaux du multimédia s’avérant à peine assez vastes !

Peu de stands restaient inoccupés. De bons échanges de part et d'autre de la table !
Peu de stands restaient inoccupés. De bons échanges de part et d'autre de la table !
Peu de stands restaient inoccupés. De bons échanges de part et d'autre de la table !
Peu de stands restaient inoccupés. De bons échanges de part et d'autre de la table !
Peu de stands restaient inoccupés. De bons échanges de part et d'autre de la table !
Peu de stands restaient inoccupés. De bons échanges de part et d'autre de la table !
Peu de stands restaient inoccupés. De bons échanges de part et d'autre de la table !

Peu de stands restaient inoccupés. De bons échanges de part et d'autre de la table !

Espérons que les nombreux contacts qui ont été pris au cours de cette matinée trouveront une issue positive et auront fait découvrir des possibilités d’emploi insoupçonnés dans de nombreux domaines aux personnes jeunes et moins jeunes à la recherche d’un emploi soit pour l’été soit beaucoup plus pérenne. Un grand bravo aux organisateurs.

Partager cet article
Repost0
17 mars 2019 7 17 /03 /mars /2019 17:39
Un diaporama pour illustrer les propos des conférencières

Un diaporama pour illustrer les propos des conférencières

Vendredi soir, la salle socioculturelle « Le foyer » était bondée pour la première manifestation de l’association « Histoire et Patrimoine ». En effet, ce soir-là, Dominique Verrière et sa fille Chloé Larus, ont régalé le nombreux public par leurs propos sur leur voyage en Cornouailles, sur les pas de l’auteure Daphné du Maurier.

Une vue du très nombreux public
Une vue du très nombreux public
Une vue du très nombreux public

Une vue du très nombreux public

Tout d’abord, le président de l’association, Philippe Larus, souhaita la bienvenue aux nombreuses personnes présentes, remercia la municipalité de Saint-Christophe pour la mise à disposition de cette belle salle et du matériel audio et vidéo dont elle est équipée.

 

Le président ouvre la séance par quelques mots de bienvenue et des remerciements

Puis, cette conférence commença avec Chloé qui fit un rapide historique tout d’abord sur les liens qui unissent Daphné du Maurier à Saint-Christophe, brossa rapidement une petite généalogie de l’auteure avant de passer la parole à sa mère qui insista sur la rencontre avec Tatiana de Rosnay, écrivaine franco-anglaise très intéressée par l’œuvre et la vie de Daphné du Maurier. Tatiana était alors en train d’écrire une biographie en français de Daphné et souhaitait aller sur les lieux où vécurent ses ancêtres : Saint-Christophe et Chenu.

Sa biographie éditée, Tatiana de Rosnay en fit parvenir un exemplaire aux Christophoriens qui l’avaient reçue. Et, la lecture de Manderley for ever déclencha le souhait de la famille Larus de se rendre en Cornouailles pour y retrouver les lieux chers à Daphné, lieux émaillés aussi par la production de ses nombreuses œuvres littéraires. À tour de rôle, la mère et la fille, relatèrent leur voyage, décrivant les lieux de vie de Daphné dans cette Cornouailles qui lui était si chère. De temps en temps, à l’évocation de l’un de ses romans, Philippe intervenait en lisant un des passages du livre en harmonie avec le moment qu’ils étaient en train de vivre sur le lieu si bien décrit par l’auteure. L’auditoire a pu ainsi apprendre quelques facettes peu connues de cette auteure, se rendre compte que nombre de ses romans ont été tournés au cinéma et participèrent à la gloire d’Alfred Hitchkok qui s’est bien gardé de l’y associer.

Ces trois voix se relayaient et, comme on a pu l’entendre dans le public « c’était vivant, les conférenciers nous tenaient en haleine. »

Nos trois conférenciers au cours de la soirée
Nos trois conférenciers au cours de la soirée
Nos trois conférenciers au cours de la soirée
Nos trois conférenciers au cours de la soirée

Nos trois conférenciers au cours de la soirée

Pour terminer Philippe lista les différentes œuvres de daphné du Maurier, précisa que les personnes intéressées pouvaient se rendre vers les tables d’exposition et emprunter quelques ouvrages ou films. Il signala aussi que la bibliothèque municipale possédait de nombreux livres de Daphné du Maurier et qu’il y en avait d’exposer au fond de la salle.

Les personnes intéressées par l'exposition concernant Daphné du Maurier
Les personnes intéressées par l'exposition concernant Daphné du Maurier
Les personnes intéressées par l'exposition concernant Daphné du Maurier
Les personnes intéressées par l'exposition concernant Daphné du Maurier
Les personnes intéressées par l'exposition concernant Daphné du Maurier
Les personnes intéressées par l'exposition concernant Daphné du Maurier

Les personnes intéressées par l'exposition concernant Daphné du Maurier

La conférence achevée, les adhérents à jour de leur cotisation purent récupérer la plaquette reprenant l’exposé du jour. Ce fut aussi pour le trésorier, David, l’occasion d’encaisser les adhésions en retard ou même d’inscrire de nouveaux adhérents.

David gère la table de vente, les adhésions et les publications offertes
David gère la table de vente, les adhésions et les publications offertes
David gère la table de vente, les adhésions et les publications offertes

David gère la table de vente, les adhésions et les publications offertes

Ensuite, chacun se retrouva autour du verre de l’amitié pour terminer dans la convivialité cette magnifique soirée.

Moment convivial pour terminer la soirée
Moment convivial pour terminer la soirée
Moment convivial pour terminer la soirée
Moment convivial pour terminer la soirée

Moment convivial pour terminer la soirée

Pratique

Adhésions : personne seule : 8€ : couple : 12 €. L’adhésion donne droit à une plaquette gratuite.

Contact : Philippe Larus au 02 47 29 33 18 ou histoire.patrimoine37@laposte.net

Site : http://histoire-patrimoine.jimdo.com

Les trois conférenciers présentant un portrait de Daphné du Maurier peint par Benoît Déchelle, peintre de Neuvy-le-Roi

Les trois conférenciers présentant un portrait de Daphné du Maurier peint par Benoît Déchelle, peintre de Neuvy-le-Roi

Partager cet article
Repost0
16 mars 2019 6 16 /03 /mars /2019 13:49
Un auditoire qui a été conquis par l'oeuvre présentée
Un auditoire qui a été conquis par l'oeuvre présentée

Un auditoire qui a été conquis par l'oeuvre présentée

Vendredi, en fin d’après-midi, une douzaine de personnes était présente à la bibliothèque pour écouter Guy Frédéric Schwitthal, venu lire des extraits du livre « Voleur, espion et assassin » de l’auteur russe Iouri Bouïda, dans le cadre de l’animation « Mille lectures d’hiver ».

Tout d’abord en quoi consiste cette animation ?

L’animation « Mille lectures d’hiver » dont c’est la 13e édition est initiée par la Région Centre Val-de-Loire chaque hiver. À cette occasion, dans de nombreux sites tant privés que public, des comédiens professionnels proposent des extraits de livres provenant d’auteurs vivants français ou étrangers.

Cet événement artistique unique permet à tout habitant de la région qui le souhaite de venir participer à ce rendez-vous avec la littérature.

Chaque année, ce sont 45 comédiens qui interviennent et plus de 1000 personnes qui bénéficient de ces moments privilégiés.

Le lecteur Guy-Frédéric Schwitthal
Le lecteur Guy-Frédéric Schwitthal

Le lecteur Guy-Frédéric Schwitthal

À Saint-Christophe, c’est donc Guy-Frédéric Schwitthal, comédien metteur en scène de Tours, qui avait choisi de lire quelques extraits d’un livre un peu autobiographique de Iouri Bouïda, « Voleur, espion et assassin », livre qu’il avait chois et qui a donc été retenu par les organisateurs de la Région Centre Val de Loire.

Présentation de l’auteur

Iouri Bouïda est né le 29 août 1954 à Znamensk, village situé dans l’Oblat de Kaliningrad. Il est donc originaire de la Prusse orientale, enclave autrefois allemande entre la Pologne et la Lituanie, devenue soviétique à l‘issue de la seconde Guerre mondiale. C’est un auteur marquant de la littérature russe d’aujourd’hui.

 

Son livre « Voleur, espion et assassin »

Cette œuvre reflète les sentiments de l’auteur qui retranscrit au cours des pages tout ce qui est enfoui en lui depuis sa petite enfance. Du petit écolier à l’universitaire, puis du journaliste à l’écrivain, toute cette évolution en parallèle avec les évolutions de la politique depuis les années 1960, l’époque de Khrouchtchev, du communisme, beaucoup de ses souvenirs font revivre son passé avec beaucoup de détails, un peu d’humour. Marqué par les destructions massives de certains ouvrages à la décharge, il parle avec un certain bonheur des quelques livres que son père arrivait à sauver et qu’il rapportait à la maison. Lire était pour lui un moment privilégié. Sa grand-mère a joué un rôle important dans sa vie. En 1970, lors de la fête du souvenir de la victoire, elle lui a dit : « Le monde repose sur les justes, pas sur les héros. »  C’est sa grand-mère et tous les souvenirs qui lui sont liés qui sont au début de son récite et de son évolution de carrière. Quand est arrivée l’étape de l’écrivain, il a commencé par un roman sur l’histoire d’un village kholkhozien. Son manuscrit, accepté par un éditeur, devait malgré tout être remanié. Ce fut le déclic : sa voie n’était pas dans ce genre d’ouvrage, un grand feu fut salvateur. Dès le lendemain, il se lançait dans la rédaction de son premier ouvrage qui fut suivi de beaucoup d’autres qui lui valent d’être un auteur très apprécié.

C’est son métier d’écrivain qu’il considère comme un voleur, un espion et un assassin car selon lui : « L'écrivain espionne, il écoute les gens en douce, il vole les particularités et les paroles des autres, et puis il met tout ça sur le papier, il arrête l'instant, comme disait Goethe, autrement dit, il tue ce qui est vivant au nom de la beauté ».
Pour Iouri Bouïda l'écriture est forcément caractérisée par un rapport quelque peu violent avec la vie. Narrateur de la plus belle tradition russe, intellectuel averti et fin connaisseur des vicissitudes soviétiques, il nous livre l'autobiographie romancée d'un écrivain, qui est également le portrait de la génération poststalinienne.

La lecture terminée, quelques échanges entre le lecteur et l’auditoire prolongèrent un peu ce moment très fort puis, comme c’est d’usage lors des animations « Mille lectures d’hiver » chacun se retrouva autour d’une table pour continuer la conversation autour d’un verre et de quelques grignotages.

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2019 1 11 /03 /mars /2019 12:09

Le mois de mars sera marqué au Foyer Bois Soleil par un événement.
Le samedi 23 mars prochain, nous organisons un thé dansant à la salle des fêtes de Chemillé, route de La Chartre, de 14 à 18 heures, animé par Michel Bequin.
Entrée 7.50€ une pâtisserie offerte. Tombola avec de nombreux lots.

Tous les bénéfices de ce thé dansant serviront à financer des projets d’animation comme un voyage, des sorties diverses, l’achat de jeux etc….

 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2019 7 10 /03 /mars /2019 09:25

 

Grand Méchant Renard

L’association Cultur’O pré, en partenariat avec le Conseil Départemental d'Indre et Loire, la Région Centre, la Commune de Neuvy le Roi et le théâtre Billenbois notamment 

 

 

DIMANCHE 24 MARS 2019

Salle Armand Moisant- NEUVY LE ROI (37370)

À 17H00

 

L’association Cultur’O pré et toute l'équipe de « Public en Herbe » serait heureuse de vous recevoir lors de la représentation de:

 

 

« Le grand méchant renard »

Compagnie Jeux de vilains

 

Adaptation de la très populaire et hilarante BD de Benjamin Renner

 

C’est l’histoire d’un renard qui n’est ni grand ni méchant, mais qui voudrait pourtant l’être. Affamé, raillé par les poules et autres animaux de la ferme, le renard va développer, sur les conseils du loup, une nouvelle stratégie : voler des œufs, attendre leur éclosion, élever les poussins, les effrayer, et faire un vrai festin ! Un plan sans faille, ou presque… C’était sans compter sur la fâcheuse tendance des poussins à considérer ce chétif renard comme leur maman… Notre renard fera-t-il son festin tant attendu ? Arrivera -t -il à manger ses petits poussins ? Voici l’impossible quête d’un renard qui tente, malgré toute son innocence et sa bonté de cœur, d’être le méchant de l’histoire.

 

Atelier autour du spectacle, le samedi 23 mars à 10h, en partenariat avec la bibliothèque Municipale Associée de Neuvy le Roi.

 

 

Spectacle TOUT PUBLIC, suivi d’un goûter !

 

 

Merci de bien préciser que les réservations sont conseillées à culturopre@gmail.com-07.66.19.39.24

 

Le tarif est de 6€ par personne.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2019 5 08 /03 /mars /2019 09:29

Daphné du Maurier, son histoire, ses romans, sa Cornouailles.

Une romancière dont les racines passent par Saint-Christophe-sur-le-Nais.

C'est une autre approche de cette auteure qu'Histoire et Patrimoine vous propose pour cette première conférence de 2019. Et, comme toutes les manifestations de l'association, l'entrée est gratuite.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages