Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2018 2 17 /07 /juillet /2018 08:07

Animation placée sous le signe du rêve et de l'évasion avec 2 balades sensorielles dans le monde imaginaire d'Alice au pays des merveilles. Départ : 15 h ou 17 h)

Le soir, repas champêtre payant sur réservation au 07 84 42 03 64 ou 02 47 29 83 87 suivi par un feu d'artifice

Samedi 21 juillet, Moulin du Buis

Pour en savoir plus sur l'animation "Alice au Pays des Merveilles", ouvrez le dossier de presse ci-dessous.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 19:17

Dimanche 15 juillet 2018, finale de la coupe du monde : face à face, la France et la Croatie. Pour vivre ce grand événement, le comité des fêtes de la commune, en accord avec la municipalité, avait profité des beaux équipements qu’offre actuellement le foyer socio-culturel, après sa rénovation, pour installer une fan zone permettant aux amoureux du football de suivre ensemble et sur grand écran cette finale.

Un public acquis aux Bleus

Un public acquis aux Bleus

Une petite centaine de personnes avait investi les lieux pour vibrer de concert au cours de la partie : grands moments de liesse partagée lors des buts des Bleus, moment d’inquiétude perceptible lors de la domination des Croates, applaudissements chaleureux sur les belles actions des Bleus, le départ de Giroud,… Respiration retenue pendant les 5 dernières minutes pour les arrêts de jeu et enfin, au coup de sifflet final, une explosion de joie des spectateurs enfin libérés de la petite crainte qui s’était nichée au creux de la poitrine : applaudissements à tout rompre, trompettes en action, drapeaux bleu blanc rouge agités en signe de reconnaissance pour cette équipe de France devenue, à cet instant, championne du monde 20 ans après la victoire de 1998.

Grande joie parmi les supporters de tous âges avec cette victoire !
Grande joie parmi les supporters de tous âges avec cette victoire !
Grande joie parmi les supporters de tous âges avec cette victoire !

Grande joie parmi les supporters de tous âges avec cette victoire !

France 4 - Croatie 2

 

Bravo les Bleus !

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 16:05

Comme tous les ans depuis 2002, les festivités liées à la célébration de la fête nationale se déroulent à Saint-Christophe-sur-le Nais, les années paires, et à Saint-Paterne-Racan les années impaires, en présence des maires des deux communes.

Pour commencer la soirée, le comité des fêtes de la commune organisatrice avait prévu un repas « moules-frites » pour les adultes et « rôti de porc froid et frites » pour les enfants, le tout suivi d’une tartelette aux fruits de l’été. Le repas, accompagné d’un fond musical, a réuni une centaine de convives.

Quelques convives pendant le repas
Quelques convives pendant le repas
Quelques convives pendant le repas

Quelques convives pendant le repas

Puis, Catherine Lemaire, premier magistrat de la commune, invita les enfants à aller retirer un bâton lumineux auprès d’Anna Courtois, pour le défilé.

Distribution des bâtons lumineux

Distribution des bâtons lumineux

Avant le début des animations, vers 21 h, les deux musiciens de Fath.fr, vinrent jouer quelques morceaux sous le regard attentif des enfants.

L'orchestre Fath.fr et les mélomanes en herbe
L'orchestre Fath.fr et les mélomanes en herbe

L'orchestre Fath.fr et les mélomanes en herbe

Avant que les nombreuses personnes présentes ne se mettent en route, les jeunes sapeurs pompiers firent quelques démonstrations : secours aux blessés, lutte contre l’incendie,… sous l’œil vigilant de leur formateur, le tout avec toute la rigueur nécessaire.

Manoeuvres des JSP
Manoeuvres des JSP
Manoeuvres des JSP

Manoeuvres des JSP

Puis, le défilé prit le chemin de la maison de retraite où les résidents purent, l’espace de quelques longues minutes, assister à la sérénade donnée par l’EMEDC, se rappeler leur jeunesse en regardant les Danseux du Nais présenter quelques danses de leur répertoire et apprécier la souplesse et les mouvements d’ensemble des membres de l’association intercommunale d’expression corporelle.

L'EMEDC offre une sérénade aux résidents

L'EMEDC offre une sérénade aux résidents

Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes
Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes
Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes
Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes
Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes

Les Danseux du Nais les font rêver avec les danses anciennes

L'expression corporelle offre toujours de beaux mouvements d'ensemble
L'expression corporelle offre toujours de beaux mouvements d'ensemble

L'expression corporelle offre toujours de beaux mouvements d'ensemble

La foule grossissant au fil de la soirée, le défilé marqua une pause au niveau du lotissement du Calvaire, puis sur la place Jehan d’Alluye, où les différents intervenants proposèrent de nouveau musique, danses et mouvements auxquels certains spectateurs n’hésitèrent pas à participer.

La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux
La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux
La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux
La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux
La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux

La foule devient de plus en plus dense au fil de la soirée et certains se prêtent volontiers à la danse du "tape-cul" avec les Danseux

Et enfin, la dernière montée par l’avenue Hilarion, ramena tout le monde vers l’espace Beau Soulage pour assister au superbe spectacle pyrotechnique offert par les deux communes et financé au prorata du nombre d’habitants de chacune.

Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice
Quelques photos du feu d'artifice

Quelques photos du feu d'artifice

Pour terminer la soirée, un bal gratuit, animé par l’orchestre Fath.fr, permit à tous les amateurs de danses d’achever dans la joie cette sympathique manifestation qui réunit chaque année Christophoriens et Saint-Paternois.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2018 2 10 /07 /juillet /2018 09:28

Pensez à réserver rapidement si vous souhaitez participer au repas !

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 07:35

L’association GSPC Basket qui regroupe les deux villages de Saint-Christophe-sur-le-Nais et Saint-Paterne-Racan organisait dimanche son vide –grenier. Les années se suivent mais ne se ressemblent pas toujours. Pour cette seconde édition, les organisateurs se montraient confiants. En réservation pour les exposants, une cinquantaine de mètres linéaires de plus et une météo au beau fixe laissaient présager un beau vide-grenier. Mais, la forte chaleur a un peu découragé les chineurs qui ne se sont pas déplacés en grand nombre pour venir découvrir, parmi les objets exposés, la trouvaille qui aurait pu faire leur bonheur. Il y avait pourtant un choix assez varié. Outre les vêtements et jouets pour enfants, livres et bibelots, objets hétéroclites, vieilles revues, auraient pu tenter certains chalands.

Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver
Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver
Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver
Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver
Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver

Un petit aperçu de ce que l'on pouvait trouver

Pour occuper les jeunes, les organisateurs avaient emprunté à la fédération départementale de basket une structure gonflable représentant un terrain de basket. Toute la matinée, des initiations étaient proposées dans le but de faire découvrir ce sport aux enfants et recruter de nouveaux joueurs.

Des enfants s'initiant au basket

Des enfants s'initiant au basket

Les repas de midi qui fleuraient bon les îles, ont rencontré un peu moins de succès que l’an passé. N’oublions pas que le club est jumelé avec un club martiniquais !

C’est donc sur un succès mitigé mais qui ne découragera pas les organisateurs que s’est terminé ce second vide-grenier.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 10:12

Pour cette 12e édition, les ingrédients étaient réunis pour que le cru 2018 soit une parfaite réussite. Tout d’abord, une météo au beau fixe avec juste ce qu’il fallait de brise en soirée pour rendre les températures supportables, une très belle affiche, de nombreux bénévoles et, comme toujours, rien n’était laissé au hasard. Après le bateau pirate de l’an dernier, c’est un superbe avion qui marquait l’entrée du festival.

Beau succès pour l’édition 2018 du festival des Kampagn’arts

Vendredi soir, dès l’ouverture, les festivaliers s’étaient donné rendez-vous en grand nombre et, plus la soirée avançait plus la foule s’intensifiait. Lors de la prestation de Fefe, la foule était déchaînée.

Vanupié a ouvert le festival
Vanupié a ouvert le festival
Vanupié a ouvert le festival

Vanupié a ouvert le festival

Fefe a fait vibrer le public
Fefe a fait vibrer le public
Fefe a fait vibrer le public
Fefe a fait vibrer le public
Fefe a fait vibrer le public

Fefe a fait vibrer le public

Le samedi, c’est un public encore plus nombreux qui est venu écouter, applaudir les groupes programmés et se trémousser sur leur musique.

Derrière leur hublot, les banquiers échangeaient les euros en paternes pour que les festivaliers aillent soit se restaurer avec les fameux « kampagn’arts », sandwiches crées pour le festival, à base de produits locaux, ou se désaltérer avec une bonne bière artisanale.

Après le passage à la banque, queue pour acheter un "Kampagn'art"
Après le passage à la banque, queue pour acheter un "Kampagn'art"
Après le passage à la banque, queue pour acheter un "Kampagn'art"

Après le passage à la banque, queue pour acheter un "Kampagn'art"

Et, durant le festival, les grapheurs renouvelèrent le décor de l’abri installé sur l’aire de loisirs.

Les grapheurs au travail
Les grapheurs au travail

Les grapheurs au travail

Rencontre sur le site avec un partenaire du festival, Éric Robert, de la société PMB

Monsieur Robert, pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous avez choisi d’aider ce festival ?

Alors que nous habitions à Bueil-en-Touraine, Florent et moi, je suis allé assister à une séance du Conseil municipal. Un point a attiré mon attention « l’association bouge ton bled demandait une subvention pour organiser un festival ». Rémi Tondereau, le maire, et Didier Descloux, l’adjoint, ont tout de suite adhéré au projet mais un élu a fait cette réflexion : « C’est quoi cette association avec un nom pareil, moi je ne suis pas d’accord. » Cette répartie m’a un peu interpellé. Quelques jours plus tard, un jeune, à la recherche de sponsors, est passé à mon bureau.  C’était Geoffrey Orgeur. Il m’a  présenté cette fameuse association et le grand projet qu’elle souhaitait voir aboutir. Je lui ai donc donné une petite somme et ça s’est renouvelé. Et puis, à cause de la météo, il y a eu une catastrophe : un gros trou à renflouer. On a donc augmenté la mise. Et, ce festival qui faisait peur à beaucoup de personnes sur le territoire s’est petit à petit imposé. Ce qui m’a plu dans cette organisation, c’est l’implication des parents. Tout le monde se responsabilise. La vocation culturelle de l’association est indéniable et le fait qu’elle fédère les différentes générations nous a séduits.

D’ailleurs, Florent a été élu au conseil d’administration et il participe activement aux animations de l’association. C’est ainsi que petit à petit, la somme que nous mettions dans le festival a nettement augmenté. C’est un choix que nous assumons. Nous avons privilégié ce festival et avons cessé d’aider d’autres associations. Voir la culture à la campagne est une grande joie. De plus, ce qui me plaît, c’est de voir les liens forts qui se sont créés entre jeunes de différentes associations poursuivant le même but. Il y a une entraide formidable entre eux. C’est merveilleux et c’est pour toutes ces raisons que PMB les soutient.

Un grand merci à Éric qui, ces appareils photos en main, est reparti à la pêche aux clichés originaux pour augmenter et agrémenter l’album des Kampagn’arts, festival dans lequel Il s’investit aussi personnellement.

Les années se suivent, des jeunes remplacent les anciens, mais c’est toujours le même esprit qui les anime : solidarité, respect de l’environnement, de la citoyenneté, sans oublier le sérieux dont ils font preuve dans leur préparation. Longue vie au festival des kampagn’arts, événement incontournable du nord Touraine et du sud Sarthe.

On aperçoit Éric Robert au pied du podium de Fefe avec son tee-shirt orange et ses appareils photos

On aperçoit Éric Robert au pied du podium de Fefe avec son tee-shirt orange et ses appareils photos

Un aperçu de l'ambiance bon enfant qui régnait sur le terrain
Un aperçu de l'ambiance bon enfant qui régnait sur le terrain
Un aperçu de l'ambiance bon enfant qui régnait sur le terrain
Un aperçu de l'ambiance bon enfant qui régnait sur le terrain
Un aperçu de l'ambiance bon enfant qui régnait sur le terrain
Un aperçu de l'ambiance bon enfant qui régnait sur le terrain

Un aperçu de l'ambiance bon enfant qui régnait sur le terrain

Bloco Rilletch se faufile discrètement vers un autre lieu de rassemblement avant de se produire.
Bloco Rilletch se faufile discrètement vers un autre lieu de rassemblement avant de se produire.
Bloco Rilletch se faufile discrètement vers un autre lieu de rassemblement avant de se produire.
Bloco Rilletch se faufile discrètement vers un autre lieu de rassemblement avant de se produire.
Bloco Rilletch se faufile discrètement vers un autre lieu de rassemblement avant de se produire.
Bloco Rilletch se faufile discrètement vers un autre lieu de rassemblement avant de se produire.
Bloco Rilletch se faufile discrètement vers un autre lieu de rassemblement avant de se produire.
Bloco Rilletch se faufile discrètement vers un autre lieu de rassemblement avant de se produire.

Bloco Rilletch se faufile discrètement vers un autre lieu de rassemblement avant de se produire.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2018 6 30 /06 /juin /2018 18:51

Samedi, de 10 h à 16 h 30, un petit marché  était installé près du terrain de sports jouxtant le site de l’Image où se déroule en soirée le festival.

Parmi les producteurs locaux, on trouvait la ferme de JJ et ses cochonnailles, Tomatopom et ses fruits et légumes bio, des jus de fruits pressés à la demande, des fromages de chèvres, un marchand de boissons fraîches et de glaces.

Quelques stands pour se ravitailler en nourriture ou boissons
Quelques stands pour se ravitailler en nourriture ou boissons
Quelques stands pour se ravitailler en nourriture ou boissons

Quelques stands pour se ravitailler en nourriture ou boissons

Côté artisanal, on pouvait admirer des sacs à main de différentes factures, des chapeaux, très utiles avec le soleil ardent, des jeux pour se distraire et les superbes créations de Graine de rêve.

Graine de rêve et ses créations

Graine de rêve et ses créations

Une association, venue du village voisin, Histoire et Patrimoine, proposait ses travaux concernant l’histoire de Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Le stand d'Histoire et Patrimoine

Le stand d'Histoire et Patrimoine

Et, s’activant dès l’ouverture, quelques stands de restauration  étaient aussi présents pour proposer des repas à midi.

Le couscous se prépare

Le couscous se prépare

Sur ce marché fréquenté par les autochtones, il n’était pas rare de croiser quelques festivaliers venus s’approvisionner après la courte nuit qu’ils avaient passée au camping installé sur place.

En fin de matinée, comme cela avait été prévu, les ados de l’association « Les Joyeux de l’Escotais » rejouèrent en plein air, sur le podium monté pour cette occasion, la pièce qu’ils avaient présentée l’hiver dernier.

Avec ces animations, les festivaliers qui avaient choisi de rester sur place entre les deux jours, purent ainsi s’occuper en découvrant le patrimoine local et, pourquoi pas, profiter d’un bon rafraîchissement avec la piscine toute proche.

Partager cet article
Repost0
23 juin 2018 6 23 /06 /juin /2018 15:52
En attendant le départ, sur le parking du foyer socio-éducatif
En attendant le départ, sur le parking du foyer socio-éducatif
En attendant le départ, sur le parking du foyer socio-éducatif

En attendant le départ, sur le parking du foyer socio-éducatif

Pour la quinzième année consécutive, l’association « Histoire et Patrimoine » organisait sa traditionnelle promenade crépusculaire avec l’arrivée de l’été. Philippe Larus, le président, remercia les personnes présentes, parmi lesquelles, André Lascaud, 1er adjoint, excusa quelques personnes dont l’adjointe en charge des associations, Emmanuelle Hocdé, souffrante, et fit un rapide résumé des thèmes des précédentes promenades. « L’an dernier, nous avons avec Lionel, randonné sur les lieux-dits de l’ouest de la commune. Je pensais que cela pourrait être le début d’une nouvelle série de promenades. Mais, Lionel avait envie que nous fassions quelque chose sur l’église. Or, il se trouve que Michel Bily, de Bueil-en-Touraine, rêvait de renouveler la mise en lumière de l’église de Saint-Christophe qu’il avait réalisée en 2012 pour la « Nuit des églises ». Les deux envies n’en ont fait plus qu’une et c’est ainsi que fut décidé par le conseil d’administration de s’intéresser au patrimoine religieux de la commune. »

Petite randonnée vers la chapelle
Petite randonnée vers la chapelle
Petite randonnée vers la chapelle
Petite randonnée vers la chapelle
Petite randonnée vers la chapelle
Petite randonnée vers la chapelle

Petite randonnée vers la chapelle

C’est donc avec 38 personnes que débuta la randonnée qui devait conduire les marcheurs à la chapelle Saint Gilles en traversant les prés communaux fauchés pour l’occasion.

Première visite, la chapelle Saint Gilles
Première visite, la chapelle Saint Gilles
Première visite, la chapelle Saint Gilles
Première visite, la chapelle Saint Gilles

Première visite, la chapelle Saint Gilles

Après l’ascension de la rue Saint Gilles, chacun put souffler un peu et écouter Philippe raconter l’historique de ce joli petit édifice dédié à saint Gilles datant du XVe siècle, restauré en 1979 grâce à une souscription auprès des habitants. De la première chapelle du XIIe siècle, il ne reste aucun vestige. La chapelle, ouverte pour l’occasion, accueillit les curieux et pour certains, ce fut une découverte.

Le jardin du Clos Saint Gilles

Le jardin du Clos Saint Gilles

En traversant les beaux jardins du Clos saint Gilles attenant, les marcheurs furent émerveillés par la mise en valeur de cette propriété que Jean et Thierry entretiennent avec goût et amour. De là, c’est par le chemin des Granges que la petite troupe regagna l’église en empruntant la rue des Pèlerins. Au terme des 4 km de cette randonnée, le groupe retrouva une douzaine de personnes parmi lesquelles M. Jean-Pierre Poupée, maire de Saint-Paterne-Racan, qui attendait devant l’église pour la seconde partie du programme.

Dans les jardins du presbytère avec M. et Mme Vignolles
Dans les jardins du presbytère avec M. et Mme Vignolles
Dans les jardins du presbytère avec M. et Mme Vignolles
Dans les jardins du presbytère avec M. et Mme Vignolles
Dans les jardins du presbytère avec M. et Mme Vignolles

Dans les jardins du presbytère avec M. et Mme Vignolles

Mais, avant de pénétrer dans l’église, une deuxième surprise attendait les visiteurs. Là, ce fut le jardin du presbytère qui fut ouvert par M. et Mme Vignolles et la majorité des personnes présentes découvrit la bâtisse et ses extérieurs. Mme Vignolles fit remarquer des détails particuliers de la façade côté cour qui tranche avec l’austérité de la façade côté rue. Elle insista sur la quiétude qui règne côté jardin et sur quelques éléments assez riches de l’intérieur de l’habitation comme l’escalier et deux cheminées élégantes.

Les visiteurs dans la rue des Pèlerins pour admirer de l'extérieur une partie ancienne de l'église
Les visiteurs dans la rue des Pèlerins pour admirer de l'extérieur une partie ancienne de l'église
Les visiteurs dans la rue des Pèlerins pour admirer de l'extérieur une partie ancienne de l'église

Les visiteurs dans la rue des Pèlerins pour admirer de l'extérieur une partie ancienne de l'église

Puis, tout le monde se retrouva dans la rue des Pèlerins où Lionel commença les explications relatives à l’extérieur de l’église avec les écailles de poisson visibles sur le mur de l’abside, partie la plus ancienne de l’édifice.

Les visiteurs face à l'entrée ancienne et à l'entrée actuelle de l'église
Les visiteurs face à l'entrée ancienne et à l'entrée actuelle de l'église
Les visiteurs face à l'entrée ancienne et à l'entrée actuelle de l'église
Les visiteurs face à l'entrée ancienne et à l'entrée actuelle de l'église

Les visiteurs face à l'entrée ancienne et à l'entrée actuelle de l'église

Il attira l’attention des visiteurs sur des ouvertures assez étranges visibles à l’extérieur mais inexistantes à l’intérieur. Ceux-ci furent frappés par l’entrée du XIIIe siècle murée de nos jours.

Tout le monde admira la statue gigantesque de Saint Christophe
Tout le monde admira la statue gigantesque de Saint Christophe
Tout le monde admira la statue gigantesque de Saint Christophe

Tout le monde admira la statue gigantesque de Saint Christophe

Une fois le tour extérieur terminé, chacun fut invité à découvrir l’intérieur mis en lumière pour la circonstance. Comme le précisa Philippe : « Quelques membres du CA étaient présents hier soir pour les essais. Nous avons cherché à faire quelque chose d’esthétique et d’harmonieux. Nous espérons que cela vous plaît. » Puis, Lionel Royer commença une visite commentée de l’église en insistant tout d’abord sur le grand saint Christophe avec la légende et les croyances qui l’entourent.

Les peintures murales, une richesse de l'église

Les peintures murales, une richesse de l'église

Puis, un décryptage des peintures murales permit aux visiteurs de mieux comprendre les différentes représentations datant pour la plupart du XIVe siècle qui ornent les murs de cette magnifique église. L’histoire de Saint Éloi arracha quelques petits rires, la crucifixion originale interpella les auditeurs et chacun s’accorda pour reconnaître que le calendrier est un véritable chef-d’œuvre. Quelques mots furent consacrés au bienfaiteur de la commune, Eugène Hilarion, dont un tableau, copie d’un Murillo, orne un des murs et dont des vitraux, offerts par lui, portent en médaillon son portrait et celui de son épouse.

Michel Bily sera récompensé

Michel Bily sera récompensé

Avant de quitter l’édifice, Philippe Larus remit en cadeau à Michel Bily le dernier livre publié par l’association, en remerciement du travail effectué.

Une note conviviale pour terminer la soirée

Une note conviviale pour terminer la soirée

Pour terminer la soirée déjà bien avancée, ce sont les jardins du presbytère qui servirent de décor au pot amical servi aux visiteurs qui souhaitèrent prolonger encore quelques instants ces moments partagés merveilleux au cours de cette sympathique et enrichissante soirée dédiée au patrimoine local.

Partager cet article
Repost0
8 juin 2018 5 08 /06 /juin /2018 14:16

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2018 4 07 /06 /juin /2018 13:09

 

L'association Histoire et Patrimoine organise sa traditionnelle promenade crépusculaire le vendredi 22 juin, de 20h à 23h. Le rendez-vous est fixé à 20h, au parking du Foyer Rural de Saint-Christophe, pour un départ effectif à 20h15.

 Une randonnée de 4 km conduira les marcheurs à la chapelle Saint Gilles (courte visite) avant de leur faire gagner l’église. Une mise en lumière exceptionnelle permettra de découvrir les peintures murales (XIIIe-XVIe) de l’édifice dans des conditions optimales. Visite extérieure et intérieure de l’église, présentation détaillée des fresques, évocation du culte à Saint-Christophe, anecdotes diverses se succèderont tout au long de la soirée.

 Animation gratuite et tout public.

Renseignements complémentaires au 02 47 29 33 18

https://histoire-patrimoine.jimdo.com/

Possibilité de suivre la visite de l’église, à partir de 21h30, sans participer à la randonnée.

Une occasion de redécouvrir la statue monumentale de Saint Christophe

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages