Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 07:44
Saint-Paterne-Racan : Le multimédia vous informe : Exposition et concert

Biographie du peintre Alex Virassamy

 

Né à l'île de la Réunion le 25 octobre 1951, en France depuis 1972 et à Tours via Semblançay depuis 43 ans. Écoutons-le présenter ses œuvres :

"J'éprouve le besoin de traduire les émotions qui m'habitent en les habillant de beaucoup de couleurs vives sous des formes déconstruites. L'abstrait et le cubisme apportent une apparence trompeuse de la réalité, le cubisme modifie les formes réelles pour les réinventer. Pour moi les couleurs s'imposent plus ou moins fortes, comme  pour la construction d'une phrase on utilise plusieurs mots pour donner de la consistance à l'intensité de l'émotion ressentie.
C'est une façon de donner du plaisir dans l'instant, et de la couleur à notre vie."

 

Cette exposition sera visible dès le le dimanche 19 juillet, à 9 h, au multimédia.

N'oubliez pas le concert qui est prévu à 11 h ce même jour.

Saint-Paterne-Racan : Le multimédia vous informe : Exposition et concert

Partager cet article

Repost0
20 juin 2020 6 20 /06 /juin /2020 08:08

Pierrette DUPOYET

pdupoyet@wanadoo.fr

site : www.pierrette-dupoyet.com

 

 

SAND, prénommée George ou l’Aurore d’une liberté…

 

Spectacle de Pierrette Dupoyet

(création Festival d’Avignon)

 

George Sand, (l’une des figures les plus audacieuses de  l’époque romantique),  était émerveillée par

les leçons  de vie que la nature nous donne. Nous la retrouvons feuilletant son herbier et égrenant,

avec humour et tendresse, sa trajectoire de femme libre et de tendre rebelle.

George SAND a ouvert la porte de nombreuses cages !

Ecoutons-la s’enflammer encore et vouloir transmettre !

 

Presse: «La Dame de Nohant est évoquée avec justesse et humour…du grand art !

Texte dense. Invitation à la redécouverte d’une destinée exceptionnelle…

 Il y a du Sand dans les veines de cette comédienne-là !…Grand souffle de liberté

qui nous séduit et nous emporte… »

Spectacle ayant effectué des tournées au Liban, en Allemagne, en Hongrie, au Canada,

à Tahiti, aux Emirats Arabes Unis, à l’Ile Maurice, l’Ile de La Réunion,  etc…

 

Samedi 27 Juin 2020  à  17h30

(formule Théâtre de verdure)

(En cas de mauvais temps, le spectacle aura lieu au même endroit, dans un lieu couvert)

Entrée 15 €  - (port du masque souhaité)

Un verre de l’amitié  sera offert à l‘issue de la représentation

 

« Les Morganelles » - Hameau de Sérigné

NEUVY le ROI (37370)

 

Réservation indispensable 

T : 06.81.78.49.48  ou  06.89.33.23.59  ou  pdupoyet@wanadoo.fr

 

0

0  0

 

D’autre part, Pierrette DUPOYET animera un STAGE d’EXPRESSION

(Méthode Stanislavski) au même endroit, du Lundi 24 au Vendredi 28 Août Informations et Inscriptions : pdupoyet@wanadoo.fr

 

Ci-dessous, la programmation des spectacles de l'été avec Pierrette Dupoyet

Partager cet article

Repost0
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 14:18
La boîte à lire sur la place Jehan d'Alluye

La boîte à lire sur la place Jehan d'Alluye

Petit historique

Pendant le confinement, le samedi 21 mars, par le biais du contact de mon blog, j'ai reçu le courriel ci-dessous de M. Daniel Deslandes :

Sujet : Distribution de livres dans les Boîtes à Lire

Depuis plusieurs années, des Boîtes à Lire sont installées dans les rues et dans les squares.

Régulièrement, nos bénévoles déposent des livres pour la jeunesse dans ces Boîtes à Lire. En effet, il y a très peu d'ouvrages pour les enfants et les livres disponibles sont souvent de médiocre qualité.

Notre Association a décidé, dans le cadre d'un budget participatif du département de l'Indre-et-Loire, de  distribuer plusieurs milliers de livres dans les communes de Touraine.

pour faciliter l'organisation de ce projet, pouvez-vous nous indiquer le nombre de Boîtes à Lire de votre commune.

Cordialement

Daniel DESLANDES

Président de Agir pour l'Éducation et la Jeunesse - www.APLJ.fr

Intéressée par le sujet, j’ai donc répondu à M. Deslandes

Bonjour à vous,

 

En réponse à votre message, je vous signale qu’à Saint-Christophe-sur-le-Nais, il y a une seule boîte à lire, installée place Jehan d’Alluye, au centre du village.

Je peux vous signaler aussi la présence d’une boîte sur la place de la République dans la commune voisine de Saint-Paterne-Racan.

Merci pour votre initiative. Tenez-moi au courant lors de votre intervention pour que je puisse relayer l’information et inciter les habitants à utiliser les boîtes à lire pour occuper sainement leurs enfants !

Cordialement

Monique Royer

 

Le 25 mai, second courriel de M. Deslandes

Merci d’avoir répondu à notre enquête concernant la localisation des « Boîtes à Lire » sur le département.

Le projet que nous avons déposé dans le cadre du budget participatif de l’Indre & Loire a été retardé par le Covid-19. Les dates ont été modifiées par le conseil départemental. Cependant, nous nous préparons à distribuer plusieurs milliers de livres dans les communes de Touraine !

En parallèle, notre Association a créé des valisettes ludo-scolaires à destination des élèves des écoles élémentaires. Elles seront bien utiles, pendant les vacances, pour préparer la rentrée scolaire et ne pas ajouter aux élèves les plus fragiles deux mois sans activités apprenantes.

Vous connaissez surement quelques enfants qui pourraient en bénéficier. Nos valisettes ont été labellisées CORONAVIRUS SOLIDARITÉ. Elles peuvent être utilisées en autonomie ou avec un accompagnateur de proximité.

Et, hier, nouveau courriel de M. Deslandes avec ce beau titre :

4500 Livres de qualité pour les enfants, déposés dans les Boîtes A Lire de Touraine

 

Bonjour,

 

Nous avons prévu de déposer des livres dans les Boîtes à Lire de votre commune ou de votre Communauté de communes.

 En effet, comme nous l’évoquions dans notre précédent courriel, ces bibliothèques des rues et des squares manquent cruellement de livres de qualité pour les enfants.

 Si nos projets sont sélectionnés, nous commencerons dès cet été à distribuer des ouvrages. Pour cela, nous devons ensemble recueillir le maximum de suffrages.

 L’inscription est simple et rapide. Il suffit de donner son nom ou un pseudo. Il faut bien sûr une adresse électronique et créer un mot de passe, puis voter pour cinq projets au maximum.

 N’hésitez pas à partager cette information le plus largement possible en utilisant, par exemple, les deux affiches en pièces jointes.

 

Cordialement,

Daniel DESLANDES – Président de l’APLÉJ

  

LIEN DIRECT VERS NOS PROJETS SUR LE SITE « TOURAINE, le DÉPARTEMENT » :

https://participation.touraine.fr/processes/bpcitoyen/f/1/proposals?utf8=%E2%9C%93&filter%5Bsearch_text%5D=0+LIVRE&filter%5Borigin%5D=&filter%5Borigin%5D=all&filter%5Bstate%5D=&filter%5Bstate%5D=except_rejected&filter%5Brelated_to%5D=&filter%5Brelated_to%5D=&filter%5Bcategory_id%5D=&order=random

Saint-Christophe-sur-le-Nais : Projet culturel sur le territoire

Si vous souhaitez que ce projet soit retenu par le Conseil Départemental,  allez sur le lien ci-dessus et

 

VOTEZ POUR LUI.

Partager cet article

Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 09:47

Avec ce satané virus et les mesures assez strictes de confinement, la culture a été mise à l'écart. mais, un déconfinement progressif se met en place, la scène culturelle va pouvoir de nouveau s'ouvrir mais en respectant des consignes sanitaires précises.

C'est dans cet esprit que Pierrette Dupoyet, actrice bien connue sur notre territoire où nous avons pu l'applaudir lors des différentes éditions de 'Femmes en Campagne" propose alors que les théâtres sont encore fermés, "une formule de THEATRE à DOMICILE, c'est à dire un théâtre intimiste en appartement (ou jardin)".
Spectacles au choix sur RIMBAUD, BALZAC, George SAND, Marie CURIE...
Pour la contacter: 06.81.78.49.48 ou mail
: pdupoyet@wanadoo.fr

Pour celles et ceux qui ne la connaîtraient pas encore, voici un aperçu de sa plaquette.

Information culturelle de la part de Pierrette Dupoyet
Information culturelle de la part de Pierrette Dupoyet
Information culturelle de la part de Pierrette Dupoyet
Information culturelle de la part de Pierrette Dupoyet

Et, en cadeau, elle vous offre ce texte inspiré par le confinement ! À vous de le savourer et de méditer !

 

Corona….« Enfants gâtés »

Nous étions des enfants gâtés et nous le découvrons seulement aujourd’hui…Nous nous conduisions comme si tout nous était dû sans réfléchir au sens de ce qui nous était offert tous les jours.Nous trouvions normal de célébrer anniversaires et naissances avec de très nombreux amis, de feuilleter des livres en librairie sans obligation d’achat, de frissonner dans le noir d’une salle de spectacle avec  des  «inconnus» pourtant si «proches ». Tout nous semblait aller de soi et quand parfois on empiétait sur nos libertés, nous parlions de « scandale », mais dans quel monde vivions-nous ?..Nous étions d’une folle arrogance !

Le Corona vient de nous ébrouer dans nos certitudes. Certains, avant ce fléau se permettaient de dire que nous vivions sous une forme de dictature…ah bon ?... Les libertés étaient pourtant multiples, journalières, infinies…et quand parfois nous avions à exprimer nos idées, contraires au courant ambiant, rien ne  nous interdisait de le faire, librement, dans des poèmes, à des terrasses de café, lors de concerts, dans des livres, dans la rue...Notre liberté était immense et bien peu d’entre nous l’avait conquise.

En revenant de tournées au Bangladesh, en Haïti ou en Ethiopie, j’avais tenté  d’alerter ici et là sur cette formidable chance que nous avions, nous, ici, à parler librement dans la rue, à ouvrir un  robinet d’eau chaude, à nous rendre à nos lieux de culte sans risquer nos vies,  à tendre une petite carte verte et vitale pour être soignés gratuitement…mais les enfants gâtés écartent ce qui les dérange. Ils sont assourdis par le bruit de leurs jouets.  Ils n’ont jamais conscience que ce qu’ils ont est un  cadeau et non quelque chose qui leur était dû !

 Nous nous sentions les seigneurs d’un royaume que nous n’avions même pas construit…

Nous étions des enfants gâtés qui pensaient que le monde leur appartenait…

Apprenant que dans les  pays où le virus n’a pas installé sa tanière, les gens voyagent, se rencontrent et s’embrassent tranquillement, nous avons  un  sentiment  d’injustice …hé bien c’est le même sentiment que nourrissent, vis-à-vis de nous, les populations qui n’ont jamais  bénéficié de cette liberté en apprenant que nous n’avions, nous, jamais su la savourer…

Certains sont effarés de voir l’herbe pousser sur le macadam parisien et des animaux presque sauvages apparaître autour de nos cités.. Mais pourquoi cet étonnement ? la nature est chez elle, c’est nous qui sommes venus nous asseoir dessus et souvent même la piétiner. Nous étions de sales enfants gâtés qui se servaient, sans demander…Nous ne réfléchissions que rarement d’où venaient les choses et quelle main d’homme (d’enfant ?) avait fabriqué ce qui nous rendait service  chaque jour…Nous étions d’une indifférence maladive, aveugles au monde, sourds aux autres…

Et, regardez où nous en sommes aujourd’hui… nous voilà en train de mendier l’autorisation d’enterrer nos morts… !

Considérons ce « virus » comme un formidable « Cabinet de réflexion »

Désormais, il  va falloir  abandonner notre arrogance, cesser de nous comporter en enfants  «gâtés-pourris» . Il va falloir accueillir le retour à la «normale» comme une deuxième chance… il va falloir commencer enfin  à aimer la Vie, la respecter en la remerciant de nous avoir si généreusement  invités dans sa ronde. Il va falloir l’honorer, la danser, la chanter et offrir notre Nouveau Sourire…aux lendemains qui arrivent

Pierrette Dupoyet    toujours confinée… (non loin de chez George Sand  - 4 Mai 2020)

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2020 6 18 /01 /janvier /2020 14:08

Au début de l’assemblée générale, Didier Descloux informa l’assistance que Madeleine Fargues avait fait une découverte plutôt insolite et qu’elle en parlerait à la fin de l’assemblée générale.

Voyons donc qu’elle était cette découverte !

Madeleine rejoignit Didier avec ses documents et commença à relater cette fameuse découverte et précisa qu’elle avait tenu à en donner la primeur à l’association "Autour de la collégiale".

Madeleine rejoint Didier face aux adhérents de l'association "Autour de la collégiale de Bueil"

Madeleine rejoint Didier face aux adhérents de l'association "Autour de la collégiale de Bueil"

Au cours de l’été 2018, une famille du territoire lui parla d’un carton rempli de documents qu’elle a trouvé dans une maison de Bueil-en-Touraine qui fut, il y a longtemps, habitée par ses ancêtres et qu’elle souhaite lui remettre car elle pense que ces documents certainement historiques pourraient avoir de la valeur pour l’histoire locale.

Madeleine récupère le carton bien poussiéreux, l’ouvre et constate qu’effectivement, il est rempli de très nombreux documents bien pliés, bien poussiéreux mais, elle précise que celui qui était sur le dessus a rapidement éveillé sa curiosité. Ce document, écrit en vieux français, daté du 28 avril 1445, est un vidimus (copie authentifiée d’un acte de 1394) qui relate la fondation et la construction de la collégiale de Bueil au XIVème siècle.

Madeleine lors de son exposé avec le vidimus à la main.

Madeleine lors de son exposé avec le vidimus à la main.

Madeleine Fargues a présenté ce document aux Archives départementales 37 qui l’ont authentifié et lui ont précisé qu’Anne Debal-Morche, qui a beaucoup travaillé sur l’histoire du Pays de Racan, connaissait l’existence d’un tel document. Un tourangeau, l’abbé Jean-Jacques Bourassé, qui fut président de la Société archéologique de Touraine, avait également travaillé sur ce vidimus et en 1855, ce document avait été publié sur un des supports de la SAT. Madeleine, désireuse de connaître le contenu du document a fait traduire ce texte par un spécialiste du Moyen Âge.

Elle a réalisé une plaquette concernant l’histoire de ce vidimus et une question a été posée : « Faut-il donner ce document à l’association pour qu’il soit exposé dans la collégiale dans une vitrine sécurisée ou en faire une très bonne copie et remettre l’original aux archives départementales ? » C’est bien sûr la seconde proposition qui a été retenue.

Madeleine tient le vidimus dans ses mains

Madeleine tient le vidimus dans ses mains

Mais qu’y avait-il d’autres dans ce carton poussiéreux ? De très nombreux actes émanant de notaires royaux de Bueil-en-Touraine datant des XVIIème et début XVIIIème siècles.

Cette insolite découverte a fortement intéressé l’assistance qui a chaleureusement applaudi Madeleine pour tout le travail accompli autour de ce précieux vidimus !

Aperçu du vidimus reproduit dans le fascicule remis par Madeleine à l'association

Aperçu du vidimus reproduit dans le fascicule remis par Madeleine à l'association

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2020 3 15 /01 /janvier /2020 14:24

 

La municipalité de Neuvy le Roi vous invite pour une

 

SOIRÉE CABARET JAZZ- Concert Swing Society& Sean Gourley

Dans le cadre du festival Jazz so nord organisé en partenariat avec la CCGCPR

 

Charles Mingus a dit un jour que le jazz n’aurait jamais dû quitter les salles de danse.Duke Ellington trouvait sa musique plus excitante à jouer devant un public de danseurs.C’est dans l’héritage de ses illustres aînés que s’écrit l’histoire de« Le Swing Society& Sean Gourley ». 
Le Swing Society rappelle que le jazz, le swing et le blues sont musiques d’une même et grande famille.

 

Possibilité de restauration sur place.

 

Tarifs : 12€

Renseignement et réservation 06.30.42.72.07

 

SAMEDI 01 FEVRIER 2020, 19H30

Salle Armand Moisant, rue des prés- Neuvy le Roi

Sean Gourlet et Swing Society

Sean Gourlet et Swing Society

9ème édition du festival Femmes en campagne, organisé par la commune de Neuvy le Roi.

 

Du Vendredi 28 février au Samedi 14 Mars 2020

Festival Femmes en Campagne

 

Il met à l’honneur les femmes du territoire qui créent, entreprennent, innovent, etc.. Au programme : des spectacles des ateliers, les étals de ma campagne, des expositions, conférences, et pleins d’autres manifestations !

 

Inauguration le 29 février à 19h30 à la salle Armand Moisant et soirée de clôture le 14 mars à 20h.

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2020 7 12 /01 /janvier /2020 14:29

Le dimanche 26 janvier à 11h, à la salle du Conseil municipal de la mairie de Neuvy-le-Roi, un concert sera donné par l’ensemble de musiques contemporaines PTYX.

Celui-ci vous fera découvrir des œuvres pour saxophone et bande, voix et percussions ou encore quatuor de flûtes, toutes de la main de la grande compositrice Sophie LACAZE qui sera par ailleurs présente.

Ce concert s’inscrit dans le cadre bien connu à présent du Cercle des Musiques Disparues.

En effet, cela fait maintenant deux ans que cet événement mensuel soutenu par le Conseil départemental et la SACEM, permet à un public le plus souvent non-initié à ces musiques de découvrir des œuvres et leur compositeur, des interprètes et un lieu, l’événement mettant chaque fois en lumière un nouvel endroit - inhabituel ou insolite- de notre département.

 

Cependant ce premier concert de la nouvelle année a une résonance toute particulière car il sera le premier d’une série en Pays de Racan ayant pour but d’annoncer la tenue d’un  festival que crée PTYX à NEUVY-le-ROI : « les in:entendus »,  du 13 au 16 août 2020.

Ce festival - une première du genre sur ce territoire depuis « les Bucoliques »- atteste du rayonnement important que cet ensemble, composé de musicien(ne)s résidant en quasi totalité dans le département, a acquis en Région Centre et bien au-delà puisqu’il fait maintenant partie de « FUTURS COMPOSÉS », réseau national de la création musicale.

 

 

L'ensemble PTYX dans la "Tour de Babel" de Jean Vindras (lors d'un week-end performance dans l'atelier du sculpteur).  Photo de Sophie Mourrat

En 2019, PTYX s’est produit 59 fois, dont 18 en dehors de la Région Centre. Ses musiciens mettent un point d’honneur à poursuivre leur objectif de départ : servir au mieux les compositeurs d’aujourd’hui et faire découvrir leurs musiques au plus grand nombre, simplement, sans élitisme ni prosélytisme. C’est ainsi qu’il a été choisi de donner un grand nombre de concerts dans les communes essentiellement rurales du département et l’année 2020 promet sur ce point d’être plus riche encore, avec en prime un beau festival plein de promesses.

 

Du 6 au 10 juillet, l’Académie « les P’tis PTYX », destinée à de jeunes musicien(ne)s et encadrée par des musiciens de l’ensemble, fera office pour les stagiaires de préambule au festival -au cours duquel ils se produiront- car après Sylvain KASSAP l’année passée, c’est Sophie LACAZE qui sera la marraine pour cette édition.

 

Le festival accueillera des compositrices et compositeurs d’envergure internationale, à l’instar de Sophie LACAZE, Thierry MACHUEL, Charles UZOR (Suisse) ou encore Sylvain KASSAP. 

Deux ensembles seront également invités : « OFFRANDES » (le Mans) et OMEDOC (région de Caen), ainsi que des artistes locaux et internationaux.

Il sera également proposé deux temps forts ouverts aux musiciens amateurs des orchestres d’harmonie ou des élèves des écoles de musiques. Un appel à participation est d’ailleurs lancé :  les personnes intéressées peuvent prendre contact afin de se faire connaître ou de prendre des renseignements en écrivant à :

contact@lesinentendus.fr ou par téléphone au 06.63.01.47.56

 

Il est également lancé un appel à bénévoles pour celles et ceux qui souhaiteraient aider à mettre en œuvre ce projet : benevole@lesinentendus.fr

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2020 3 08 /01 /janvier /2020 12:47

Si vous aimez parcourir de nouveaux horizons et n'avez pas la possibilité de voyager, nous vous proposons de venir assister à la projection gratuite que nous organiserons à l'espace socioculturel "Le Foyer" à Saint-Christophe-sur-le-Nais, le vendredi 24 janvier, à 20 h 30.

Nous vous présenterons l'Albanie, un pays longtemps inaccessible aux touristes et qui s'ouvre progressivement. Ses paysages sont magnifiques et ses habitants très accueillants.

Durant les 15 jours que nous y avons passés, en parcourant avec notre guide et notre chauffeur, le pays du nord au sud, nous avons pu découvrir la vie des habitants tant dans les sites reculés que dans les villes.

C'est ce voyage qui nous a enthousiasmés que nous essaierons de faire revivre pour vous. Auparavant, à l'aide de quelques photos, je vais tenter de vous permettre d'avoir une première approche de ce pays attachant.

Monique et Lionel ROYER

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 16:32

 

Ce samedi après-midi festif, sur le thème de Noël, se présentait cette année à Saint-Christophe sous une toute nouvelle formule. Au lieu de décliner comme les années précédentes les festivités en deux épisodes l’un étant la partie préparée par les enseignantes et les parents d’élèves en soirée et l’autre le Noël de la municipalité, un autre jour, en matinée, cette année tout a été regroupé sur un même après-midi, formule qui apparemment faisait l’unanimité auprès du corps enseignant et des élus mais, comme le confia, Maeva Piermé, directrice de l’école, « Attendons de voir le retour des parents ! ».

Un public conquis par la prestation du lutin du Père Noël
Un public conquis par la prestation du lutin du Père Noël

Un public conquis par la prestation du lutin du Père Noël

Comment se déroula donc cette manifestation qui se passait dans la salle Beau-Soulage et qui avait attiré, outre les enfants, de très nombreux adultes ? Tout d’abord, à 15 heures, ce fut le spectacle offert par la mairie. Sur la scène, dans son atelier, le responsable en chef des lutins du père Noël, un peu perturbé par l’arrivée de tout ce monde invité par le Père Noël qui avait oublié de le prévenir, fit contre mauvaise fortune, bon cœur et l’accueillit à bras ouvert. 

L'atelier où travaille le lutin
L'atelier où travaille le lutin

L'atelier où travaille le lutin

Et, avec l’aide de tout ce petit monde, il va tenter de réaliser au mieux tout le travail de préparation qu’il doit accomplir avant l’arrivée du Père Noël. Il doit s’occuper de la décoration du sapin en tentant de rajouter des boules, pas forcément adaptées à l’arbre, vérifier les guirlandes électriques, achever la décoration de son atelier, tout cela dans des circonstances toujours assez burlesques qui déclenchèrent de grands rires chez les bambins de tous âges !

Des enfants attentifs et hilares face aux acrobaties du lutin
Des enfants attentifs et hilares face aux acrobaties du lutin

Des enfants attentifs et hilares face aux acrobaties du lutin

Après ce spectacle proposé par la compagnie Cirk’Onstance atténuante, intitulé « Les lumières de Noël », un goûter attendait les 150 enfants bénéficiaires de ce Noël offert par la municipalité. Puis, après une pause, vint la partie préparée par les enseignantes et leurs 103 élèves de la maternelle au CM2.

Cinq chants furent interprétés par les enfants, deux par les maternelles, deux par les plus grands et un, commun à toute l’école. 

C’est alors que se présenta un grand bonhomme, tout vêtu de rouge et avec une superbe barbe blanche, qui venait vérifier si son lutin en chef avait bien travaillé et, qui profita de son passage pour distribuer à chaque enfant un cadeau offert par la mairie.

Quelques-unes des péripéties du lutin du Père Noël
Quelques-unes des péripéties du lutin du Père Noël
Quelques-unes des péripéties du lutin du Père Noël

Quelques-unes des péripéties du lutin du Père Noël

Puis, la soirée se termina par un repas de fête proposé par l’APE, toujours dans l’optique de recueillir des fonds pour aider au financement des activités pédagogiques menées par les enseignantes dont la classe découverte de mars prochain.

Une très belle manifestation qui, c’est à souhaiter, pourra se renouveler sous cette formule.

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2019 1 09 /12 /décembre /2019 15:06

Commencées le week-end précédent, les quatre premières séances de la tournée 2019 de la troupe « Les Joyeux de l’Escotais » s’achevaient ce dimanche après-midi. Sur l’ensemble des quatre représentations, les organisateurs ont enregistré 750 spectateurs venus des communes environnantes mais aussi d’un peu plus loin.  C’est un public fidèle qui sait que venir assister au théâtre à Saint-Paterne c’est s’assurer de passer un bon moment de détente et de franc plaisir.

Un public fidèle et conquis d'avance
Un public fidèle et conquis d'avance
Un public fidèle et conquis d'avance

Un public fidèle et conquis d'avance

Avant le début de chaque séance, Cendrine Boigard, la présidente de l’association, actrice elle aussi (mais pas cette année), souhaita la bienvenue au public qui, à chaque séance, emplissait la salle Gabriel, et présenta les différents acteurs qui allaient occuper la scène au cours de la soirée.

 

Cendrine, la présidente, présente le programme de la séance

Tout d’abord, ce furent les quatre plus jeunes, Léo, Nathaël, Méline et Clémence, tous nouveaux cette année, qui interprétèrent une pièce de Johann Corbard, « Expressions libres », mise en scène par des acteurs un peu plus chevronnés, Séverine, Françoise, Virginie, Brigitte et Annette. En essayant d’imiter le parler des adultes avec des expressions toute faites, ils montrèrent qu’en fait, cela ne débouche sur rien de bien concret. Mais, quand ils commencèrent à s’exprimer dans leur langage, ce fut au tour des adultes d’être laissés sur la touche.

Un début prometteur pour ces jeunes pousses.

Les plus jeunes dans "Expressions libres"
Les plus jeunes dans "Expressions libres"
Les plus jeunes dans "Expressions libres"
Les plus jeunes dans "Expressions libres"
Les plus jeunes dans "Expressions libres"
Les plus jeunes dans "Expressions libres"

Les plus jeunes dans "Expressions libres"

En second lieu, ce furent 3 jeunes adultes, déjà bien habituées aux planches, Mati, Margot et Juliette, qui, en toute autonomie, ont monté le sketch d’Anny Lescalier, « Ah les hommes ». Des échanges entre trois jeunes femmes, installées à la terrasse d’un café, l’une mariée, les deux autres en recherche d’une belle histoire, qui philosophent sur les hommes et échangent leur point de vue.

"Ah les hommes", sketch présenté par les jeunes adultes
"Ah les hommes", sketch présenté par les jeunes adultes
"Ah les hommes", sketch présenté par les jeunes adultes
"Ah les hommes", sketch présenté par les jeunes adultes
"Ah les hommes", sketch présenté par les jeunes adultes

"Ah les hommes", sketch présenté par les jeunes adultes

Puis ce fut la dernière pièce avant l’entracte, celle des adolescents, Paul-Louis, Tom, Erwan et Jules, intitulée « Al Capone » et écrite par Corinne Reclus-Gresse. C’est sous la conduite de Nicolas, Cendrine, Marion et Christophe, qu’ils ont appris le dur métier de « braqueur de banque ». En fait, ils ne sont pas encore vraiment prêts pour devenir des pros. La banque locale n’a pas trop de soucis à se faire. D’ailleurs, Michel, en gendarme tout à fait authentique, les a reconduits illico en prison !

"Al Capone" avec les Ados, pas facile de braquer une banque !
"Al Capone" avec les Ados, pas facile de braquer une banque !
"Al Capone" avec les Ados, pas facile de braquer une banque !
"Al Capone" avec les Ados, pas facile de braquer une banque !
"Al Capone" avec les Ados, pas facile de braquer une banque !

"Al Capone" avec les Ados, pas facile de braquer une banque !

Après un quart d’heure d’entracte, pendant lequel les bénévoles s’activaient soit sur scène pour la mise en place du décor pour « Dépêche-toi Bibiche, on va rater l’avion » de Jérôme Dubois, soit dans la salle pour entre autre, la vente de crêpes et à la buvette pour rafraîchir les spectateurs, chacun reprit sa place pour le moment phare de la soirée, la pièce des adultes. Les acteurs confirmés, Nicolas, Marion, Didier, Annette, Florence, Jacky et Nathalie accueillaient parmi eux, Arnaud, un nouvel acteur qui a tout de suite trouvé sa place et s’est intégré à la bande de joyeux lurons sans fausse note. De quiproquos en quiproquos, les 3 actes étaient salués dans la public par de formidables éclats de rires, les situations invraisemblables s’enchaînant sans temps mort !

Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"
Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"

Un petit aperçu des adultes dans "Dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion"

Chacune des quatre séances s’acheva donc sous des tonnerres d’applaudissements amplement mérités.

Pour ceux et celles qui n’auraient pas eu la chance de bénéficier de cette merveilleuse thérapie qu’est le rire, deux autres séances sont encore au programme de la saison :

Le 11 janvier 2020, à Saint-Paterne-Racan, salle Gabriel, à 20 h 30, séance caritative au profit de l’association « La petite locomotive » de Luceau (72).

Le 25 janvier 2020, à Neuvy-le-Roi, salle Armand Moisant, à 20 h 30.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages