Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2019 7 11 /08 /août /2019 10:17

Durant l’été, et ce depuis de nombreuses années maintenant, des animations sont proposées par la communauté de communes, pour permettre aux habitants de son territoire de découvrir les villages qui la composent. Ces animations avaient commencé sur le territoire de Racan et s’étendent maintenant, avec la nouvelle configuration de la communauté de communes, sur les villages de Gâtine-Choisilles.

Outre les goûters de l’été qui se déroulent dans des sites privés remarquables du territoire ( jardins, manoirs châteaux,…), il y a quatre « Journée découverte en Gâtine et Pays de Racan ».

Samedi soir, c’était à Charentilly que se déroulait cette animation, en 3 temps : une randonnée nature, un pique-nique et un spectacle.

À 17 h, environ 40 randonneurs étaient au rendez-vous pour une randonnée de 8 km qui les a conduits sur un parcours balisé autour du village. Quelques belles propriétés, que nous n’avons malheureusement pas eu le loisir de contempler et d’en apprendre l’histoire comme le vaste domaine des Ligneries, jalonnaient la première partie du parcours. Puis, en abordant le retour, en longeant les Petites Choisilles, c’est un tout autre paysage qui s’offrit au regard des randonneurs : petites habitations troglodytiques percées dans la falaise, magnifiques jardins parfaitement entretenus. Des travaux étant en cours auprès de la rivière, Monsieur le Maire de Charentilly, présent aux côtés des randonneurs, expliqua qu’ils étaient en train de  créer un nouveau parcours qui permettra de voir les castors présents dans ce secteur.

Les randonneurs le long du parcours
Les randonneurs le long du parcours
Les randonneurs le long du parcours
Les randonneurs le long du parcours

Les randonneurs le long du parcours

Découverte d(un magnifique jardin
Découverte d(un magnifique jardin
Découverte d(un magnifique jardin
Découverte d(un magnifique jardin

Découverte d(un magnifique jardin

Après ces deux heures de randonnées, le pique-nique attendait les marcheurs. Des paniers repas qu’il fallait réserver à l’avance étaient distribués contre une participation de 7 € (la CCGC-PR prenant en charge 3 € sur chaque panier). 38 paniers ont été servis et le contenu était très satisfaisant et de bonne qualité.

Puis, il fallut attendre que l’obscurité commence à s’installer pour que le spectacle puisse commencer. Au programme de la soirée, le dernier spectacle du Théâtre de l’Ante, créé pour cette 25ème tournée d’été : « La Môme Chair de Poule ».

Le théâtre de l’Ante est soutenu par le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire, le Conseil Régional Centre-Val de Loire et la ville de Langeais. Chaque année, les comédiens préparent un nouveau spectacle pour les tournées d’été et, chaque soir, ils s’installent dans un nouveau village du département pour présenter leur création.

 À Charentilly, c’est devant une bonne centaine de spectateurs, que « La Môme Chair de Poule » fut jouée. Le décor était planté sur le parking de la salle des fêtes et les spectateurs installés tout autour de la scène. Les comédiens avaient endossé à la perfection le rôle de personnages du Paris de la Libération, qui chantent la joie de la liberté retrouvée, leur envie d’ailleurs et leur amitié sur des airs que chacun a pu reconnaître ou retrouver. Sur une petite place de Montmartre, les amis se soutiennent et font bloc. Il y a la boulangère et sa vendeuse, le cafetier, le clochard accordéoniste et le vieux monsieur, client habituel du café. Et, un nouvel habitant qui vient d’entrer dans la police et rêve d’un événement qui pourrait faire de lui un nouveau Maigret.

Et, dans cette nuit du 13 juillet 1945, alors que tous s’apprêtent à fêter à nouveau le 14 juillet, un crime de sang est commis dans le quartier...

Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux
Des comédiens merveilleux

Des comédiens merveilleux

Un spectacle de théâtre populaire, à la frontière de l’opérette, de la comédie musicale... et de la tragi-comédie policière. Une pure merveille écrite par Gilbert Gilet qui a régalé le public.

Chaque année, le Théâtre de l’Ante propose à son public des spectacles de grande qualité, celui-ci s’inscrit dans cette lignée.

Bravo aux comédiens et merci à la CCGC-PR pour cette magnifique offre culturelle ! La dernière « Journée découverte » de l’été aura lieu à Cérelles, le samedi 31 août à partir de 17 h.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2019 7 30 /06 /juin /2019 18:03

Depuis que la forêt de Bercé est classée « Forêt d’exception », des visites de ce lieu que chacun croyait bien connaître, permettent aux plus curieux d’en apprendre un peu plus sur son histoire et les secrets qui y sont cachés.

Après la visite que nous y avons faite, lors de la dernière manifestation organisée par l’ONF, Lionel a émis cette idée : « Pourquoi n’irions-nous pas avec le CA faire une sortie en forêt pour y découvrir toutes les beautés et tous les mystères inconnus du grand public ? » L’idée a séduit tous les membres et la date du 29 juin, lendemain de la promenade crépusculaire, retenue.

Samedi matin, le départ était fixé à 9 h sur la place Jehan d’Alluye pour organiser le covoiturage. Ce fut, tout d’abord, vers Pruillé-l’Éguillé, commune sarthoise en bordure de la forêt, que les Christophoriens se rendirent pour visiter l’église Saint Christophe, église ancienne qui renferme des représentations du saint, représentations qui intéressent « Histoire et Patrimoine » qui les recense à travers le monde, au gré des voyages de chacun de ses membres.

Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé
Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé

Visite de l'église saint Christophe de Pruillé-l'Éguillé

Puis, direction la forêt avec un premier arrêt au rond du chêne Désiré. Profitant de la table située à l’intérieur de la cabane, Lionel déplia sa carte IGN et montra aux participants tout d’abord la forme de croissant qu’occupe la forêt et l’emplacement des différents sites qui seront visités au cours de la journée.

Présentation de la forêt par Lionel

Présentation de la forêt par Lionel

Une fois, cette présentation générale terminée, en route pour le chêne Sermaize. Nous garons les voitures à l’entrée d’un chemin forestier et allons à pied admirer ce chêne haut de 34 m et d’une circonférence de 308 cm à 1,30m du sol ce qui permet de dire qu’il a environ plus ou moins 300 ans.

Mesure de la circonférence à 1,30 m du sol et tête levée pour voir la cime du chêne Sermaize
Mesure de la circonférence à 1,30 m du sol et tête levée pour voir la cime du chêne Sermaize

Mesure de la circonférence à 1,30 m du sol et tête levée pour voir la cime du chêne Sermaize

Puis, un peu plus loin, nous prenons un chemin sur notre gauche et marchons un peu pour atteindre un ancien camp gaulois puis romain, le camp des Sarmates entouré de fossés et de talus qui forment un grand rectangle de 120 m de long.

Le camp des Sarmates entouré par un fossé et un talus
Le camp des Sarmates entouré par un fossé et un talus
Le camp des Sarmates entouré par un fossé et un talus

Le camp des Sarmates entouré par un fossé et un talus

Retour à la voiture et direction de « La Gaie Mariée », endroit où, autrefois, lors d’un mariage, la jeune épouse devait sauter par-dessus le ruisseau avec l’aide du seigneur habitant le château proche. C’est aussi dans ce secteur qu’il y avait des carrières de pierres qui permettaient d’entretenir les routes et chemins forestiers.

Les pierres extraites des carrières étaient entreposées sur des gares à pierres en bordure de route

Les pierres extraites des carrières étaient entreposées sur des gares à pierres en bordure de route

Nous regagnons la route départementale pour rejoindre « La croix Marconnay » où nous attendent Philippe et Fabrice, respectivement président et vice-président de l’association, pour la poursuite de la visite.

C’est un nouveau chêne remarquable, le chêne Lorne, 44 m de haut et 330 cm de circonférence qui est répertorié sur ce site. Puis, en explorant les alentours, ce sont des ferriers qui attirèrent l’attention des visiteurs. Autrefois, du minerai de fer était extrait dans plusieurs endroits de la forêt. Quelques noms toponymiques rappellent cette exploitation : Les Forges, La Ferrière… De grandes cavités, plus ou moins larges et profondes, marquent les lieux d’extraction et, tout autour, sur les parties surélevées, il reste de nombreux résidus de ces minerais. Et, des mares naturelles ou artificielles, présentent également dans le secteur,  servaient au refroidissement du métal.

Les ferriers et une mare près du chêne Lorne
Les ferriers et une mare près du chêne Lorne
Les ferriers et une mare près du chêne Lorne
Les ferriers et une mare près du chêne Lorne

Les ferriers et une mare près du chêne Lorne

 

Le chêne Lorne au début du printemps

Midi approchant, nous nous dirigeons vers la « Fontaine de la Coudre » pour pique-niquer et, nous avons la chance de ne pas avoir été devancés par d’autres pique-niqueurs en recherche de fraîcheur !

Une belle installation pour pique-niquer au-dessus de la fontaine de la Coudre
Une belle installation pour pique-niquer au-dessus de la fontaine de la Coudre

Une belle installation pour pique-niquer au-dessus de la fontaine de la Coudre

Après cette pause revigorante, petite balade à pied, pour explorer ce site très bouleversé par les nombreuses traces laissées par l’exploitation du minerai de fer. Il reste de véritables puits de mines assez étroits et profonds. En redescendant, nous avons marqué un arrêt à côté du chêne Émery, 47 m de haut et 335 cm de circonférence.

La souche du chêne Boppe

La souche du chêne Boppe

Un puits protégé par un grillage par mesure de sécurité pour les promeneurs.
Un puits protégé par un grillage par mesure de sécurité pour les promeneurs.

Un puits protégé par un grillage par mesure de sécurité pour les promeneurs.

La journée se poursuit avec une halte à « L’Hermitière », un endroit bien frais, peuplé de beaux chênes et où coule un petit ruisseau né des sources de ce lieu-dit, avant de finir par « La futaie des Clos » qui date de 1 647, site protégé, où les chênes ne seront pas coupés et mourront de leur belle mort. C’est sur ce site que se trouvait le premier chêne Boppe, foudroyé puis abattu en 1 934 et dont la souche est toujours présente et protégée par un toit. On y trouve son successeur, le chêne Boppe 2 et une grande quantité d’autres chênes remarquables. Un sentier bien délimité permet d’admirer cette végétation extraordinaire tout en profitant de sièges ingénieux, tout en bois naturellement !

Les sources de l'Hermitière
Les sources de l'Hermitière

Les sources de l'Hermitière

La futaie des Clos et ses beaux chênes
La futaie des Clos et ses beaux chênes

La futaie des Clos et ses beaux chênes

Une journée bien agréable dans un lieu magnifique où nous n’avons pas souffert de la très forte chaleur mais avons appris à mieux connaître cet environnement surprenant tout près de Saint-Christophe !

Les participants à la sortie en train de discuter devant le panneau du chêne Lorne

Les participants à la sortie en train de discuter devant le panneau du chêne Lorne

Partager cet article
Repost0
13 juin 2019 4 13 /06 /juin /2019 12:56

 

Randonnée crépusculaire « A la découverte des lieux-dits du village »

 

Connaissez-vous l'histoire des lieux-dits l'Antinière, Aubry, la Goupillère ?

Pour la 16ème édition de sa randonnée crépusculaire, l'association Histoire et Patrimoine vous donne rendez-vous le vendredi 28 juin à 18 heures au parking de la salle Beau Soulage. La soirée commencera par une petite randonnée vers le nord de la commune (4 à 5 km), suivie d’une projection en salle qui permettra de mieux connaître l’histoire des lieux-dits visités et d’autres plus éloignés.

Possibilité d'assister à la projection seulement : salle socio-culturelle du Foyer, 20 h 30.

Animation gratuite ouverte à tous.

Renseignements complémentaires au 02 47 29 31 26

 

Les randonneurs lors d'une précédente édition

Les randonneurs lors d'une précédente édition

Partager cet article
Repost0
31 mai 2019 5 31 /05 /mai /2019 08:18

Cette année encore Le Clos Saint-Gilles ouvre son jardin au public à l'occasion des rendez-vous au jardin organisés par la DRAC les 7, 8 et 9 juin. Juin c'est la période idéale pour y admirer la floraison de ses quelques 380 rosiers aux multiples variétés. Elles sont distribuées dans un parc arboré de plus de 8000 m2 remarquable par ses deux longs cordons centraux de pommiers et poiriers, son jardin d'eau dans les restes de la douve médiévale, et la grande richesse de ses associations végétales. Au détour des allées on pourra découvrir cette année les sculptures métalliques de Thierry Hervet-Garcia, qui réinterprète avec fantaisie certains thèmes mythologiques. 

Les animaux au jardin, c'est le thème assigné cette année par la DRAC aux « rendez-vous au jardin ». Le Clos Saint-Gilles relève le défi en organisant à partir de 18h chaque jour, sous les tilleuls centenaires du Clos, une lecture en musique des Bestiaires de Maurice Genevoix. L'écrivain ligérien, dans un style naturaliste teinté d'émotion, y raconte son expérience personnelle avec une centaine d'animaux familiers ou sauvages. Tiphaine Guitton, créatrice de La PeTiTe CompAgnie, lira quelques portraits d'animaux familiers, quelquefois oubliés, de nos jardins de campagne : insectes, mollusques, reptiles, oiseaux ou mammifères. Elle dira ces textes en toute complicité musicale avec Antoine Moulin clarinettiste de l'ensemble PTYX, autour des variations animalières du compositeur contemporain Guillaume Druel. Trois artistes de la Région Centre Val-de-Loire, comme tiennent à le souligner vos hôtes du Clos. La lecture sera suivie du verre de l'amitié où les participants pourront partager souvenirs et anecdotes personnelles sur les animaux de leur jardin. En cas de pluie, repli dans la grange au pressoir du Clos. 

 Ouverture du jardin au public les 7, 8 et 9 juin de 14 à 18h (entrée libre). 

Lecture en musique les 7, 8 et 9 juin à partir de 18h (entrée 8 euros).

Partager cet article
Repost0
22 mai 2019 3 22 /05 /mai /2019 09:43

Entrepris en octobre dernier, les travaux de rénovation et de mise aux normes accessibilité de la mairie sont totalement achevés et chacun a pu reprendre sa place.

Quelles sont donc les nouveautés à signaler ?

Tout d’abord, la présence d’un sas de confidentialité, créé dans l’entrée d’un ancien logement attenant à la mairie, pour permettre aux personnes d’attendre que le secrétariat soit accessible. Pour patienter, sièges et documentation sont disponibles.

Le sas avant d'entrer dans le secrétariat

Le sas avant d'entrer dans le secrétariat

Le secrétariat est maintenant compartimenté. Le sas permet d’y accéder et de rencontrer Nadège Gaillardot, l’une des  secrétaires, dont le rôle est de recevoir les personnes pour les affaires courantes et les renseignements.

La partie du secrétariat accessible au public

La partie du secrétariat accessible au public

La seconde partie est réservée à la seconde secrétaire, Hélène Tondereau, et cela lui permet de pouvoir travailler tranquillement sur certains dossiers.

Hélène peut désormais s'isoler pour travailler

Hélène peut désormais s'isoler pour travailler

La nouvelle salle du conseil municipal qui servira également de salle des mariages (le prochain aura lieu le 1er juin) est désormais accessible par l’extérieur avec une rampe pour PMR. Cette salle spacieuse et lumineuse occupe la surface des deux anciennes salles de classe situées sur la droite du bâtiment.

La rampe d'accès pour PMR

La rampe d'accès pour PMR

Dans la partie cuisine du logement, une tisanerie et un local sanitaire PMR ont été aménagés.

La tisanerie, coin convivial pour les employés

La tisanerie, coin convivial pour les employés

Pour rendre tous ces locaux agréables à vivre, les revêtements de sol, les peintures, le mobilier et certaines menuiseries ont été renouvelés « en restant dans l’enveloppe prévue au départ » précise Catherine Lemaire, maire de la commune.

Mme Le Maire dans son bureau rénové

Mme Le Maire dans son bureau rénové

 Que pensent les deux principales utilisatrices quotidiennes de ces aménagements ?

Nadège : « Pour moi, je trouve que l’accueil est très convivial et j’apprécie beaucoup la luminosité. »

Hélène : « J’apprécie la possibilité qui m’est donnée de pouvoir m’isoler ce qui n’était pas possible auparavant. Mon cadre de travail est très lumineux et, le fait de pouvoir m’isoler n’empêche pas la communication avec la partie secrétariat. »

Vous qui êtes en contact avec la population, pouvez-vous donner son ressenti sur ces changements ?

C’est Nadège qui répond : « Les personnes sont enchantées de ce nouveau cadre. Le sas est très apprécié pour la confidentialité qui en découle. »

Pour ce qui est de la salle du conseil, Catherine Lemaire signale que : « Lors de la première réunion du conseil municipal dans ce lieu, en avril, les élus ont tous apprécié le changement. Avec le mobilier modulable, cela crée une ambiance plus conviviale, plus chaleureuse. La fragmentation qui a été faite permet ainsi une meilleure utilisation des locaux. »

Mme le Maire présente la plaque qui figurera dans la salle du conseil

Mme le Maire présente la plaque qui figurera dans la salle du conseil

Puis, Catherine Lemaire sort d’un paquet une plaque qu’elle me montre en disant : « C’est la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Je tenais absolument à ce qu’elle figure dans la mairie. Nous l’installerons près de la Marianne et des drapeaux. »

Excellente initiative que je ne pouvais qu’approuver !

Pour finir, un petit clin d’œil à la partie du logement qui n'a pas été touchée par la rénovation : la montée d'escalier vers l'un des logements de l'école ! 

La rénovation en quelques chiffres

Des subventions d’un montant de 49 115 € venant d’une dotation de l’état (DETR) et de fonds de concours du conseil départemental et de la communauté de communes ont couvert un peu plus de 50% du montant HT des travaux s’élevant à 89 329,90 €.

 
Partager cet article
Repost0
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 08:20

 

Petite information historique concernant le Duché-pairie de la Vallière dont le siège se situait à Châteaux (Château-la-Vallière) de 1534 à 1791 :

Vers le milieu du XIIIe siècle, le châtellenie de Châteaux prend le titre de baronnie. Elle appartient à la famille de Bueil de 1398 à 1667, date à laquelle Louise-Françoise de La Baume Le Blanc, favorite de Louis XIV, devient propriétaire des terres de Châteaux-Vaujours (Anjou) et de Saint-Christophe (Touraine). Ces deux baronnies, avec les hautes justices de la Sargeray et de Marçon (Maine), composent le duché-pairie de la Vallière, créé par lettres patentes de mai 1667 et constitué de trois sièges de justice distincts : Châteaux, Saint-Christophe et Marçon. Des lettres patentes érigent à nouveau les terres de Châteaux et de Saint-Christophe en duché-pairie en 1723. (extrait de la thèse de Isabelle Girard)

Ce petit extrait montre les liens qui existèrent à cette époque entre Saint-Christophe et Marçon.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 08:10
Un aperçu de la rotonde en 2010
Un aperçu de la rotonde en 2010

Un aperçu de la rotonde en 2010

Depuis que Stéphane Bern a mis en lumière ce monument assez exceptionnel qu'est la Rotonde de Montabon, celle-ci commence à recevoir de nombreux visiteurs. Pour mieux la faire vivre, des animations y sont proposées. Ce sera le cas, le weekend prochain dans le cadre des activités offertes par la radio locale Contact FM, l'Association Rotonde Ferroviaire Vallée du Loir, et de nombreuses autres associations de la vallée du Loir un peu élargie.

L'association christophorienne "Histoire et Patrimoine" présentera, par la voix d'un de ses membres, Lionel Royer, un des médecins célèbres de Saint-Christophe-sur-le-Nais, Raphaël Blanchard (1857-1919), médecin qui s'est illustré par ses nombreuses recherches concernant la physiologie, l'anatomie pathologique et la tératologie, science des anomalies de l'organisation anatomique, congénitale et héréditaire des êtres vivants.

De l'école primaire de Saint-Christophe à l'Académie de médecine, un parcours exemplaire pour cet homme, parcours jonché de distinctions et de très nombreuses récompenses honorifiques, parmi lesquelles la Légion d'honneur en 1912.

Une exposition concernant ce personnage mais aussi un autre médecin célèbre de la commune, le docteur Fulgence Raymond, également membre de l'Académie de médecine, sera visible au stand tenu par l'association lors de cette manifestation des 10 et 11 mai prochain.

Ci-dessous, le programme des manifestations :

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 12:54

L’association Histoire et Patrimoine de Saint-Christophe-sur-le-Nais a le plaisir de vous convier à sa traditionnelle randonnée de printemps qui aura lieu cette année le dimanche 26 mai.

Poursuivant nos visites des villages et petites villes se trouvant à la périphérie du Pays de Racan, nous découvrirons cette année le bourg de Marçon.

Le rendez-vous est fixé à 9 heures, à Marçon, au petit parking de l'Aumônerie situé derrière l'église. Covoiturage possible au départ de Saint-Christophe, place d'Alluye à 8h30, en appelant le 02 47 29 33 18.

 

La cantine Le Corbusier, l'église et le lac des Varennes sont au programme de la matinée
La cantine Le Corbusier, l'église et le lac des Varennes sont au programme de la matinée
La cantine Le Corbusier, l'église et le lac des Varennes sont au programme de la matinée

La cantine Le Corbusier, l'église et le lac des Varennes sont au programme de la matinée

Au programme de la matinée :

Visites de la cantine Le Corbusier-Wogensky et de l'église Notre Dame.

Circuit pédestre dans le bourg de Marçon, en empruntant « les Rottes ».

Tour extérieur du parc du château et visite-dégustation à la cave de la Roche bleue (Coteaux du Loir et Jasnières).

Ces visites, gratuites, ouvertes à tous, sont organisées en partenariat avec l’association Marçon Hier et Aujourd'hui. Une participation de trois euros par personne sera demandée pour la visite-dégustation de la cave. Si la météo est favorable, la matinée s'achèvera par un pique-nique tiré du sac à l'aire de loisirs du lac des Varennes.

Pour tout renseignement : 02 47 29 33 18

Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 08:51

Profitant de ces journées, nous avons décidé, samedi après-midi, d’aller voir l’atelier de Ianek Kocher, sculpteur sur pierre, à Chemillé-sur-Dême, atelier ouvert exceptionnellement dans le cadre des Journées européennes des métiers d’art. Le thème retenu cette année est « Signatures de territoires». Il faut reconnaître que côté patrimoine, notre région est bien pourvue. Aussi, notre sculpteur local, reconnu comme véritable artiste au vu de ses nombreuses récompenses, ne manque pas de travail.

Il est installé sur le territoire du Pays de Racan depuis 2011, date à laquelle il a repris l’atelier de Gabriel Réau, à Biéné, sur la zone du Vigneau. Dans la continuité de son prédécesseur, il est animé de la même volonté, celle de « produire un travail de qualité dans le respect du style et des aspirations des commanditaires » comme il le dit lui-même.

La maquette et le 3ème fronton du château de Rigny-Ussé
La maquette et le 3ème fronton du château de Rigny-Ussé
La maquette et le 3ème fronton du château de Rigny-Ussé

La maquette et le 3ème fronton du château de Rigny-Ussé

En ce moment, il est en train de réaliser après les deux premiers, le 3ème fronton des lucarnes du château de Rigny-Ussé. Cet ensemble monumental, en pierre calcaire semi-dure venant de Charente, pèse environ 3 tonnes.  Avant de se lancer dans la construction, il réalise toujours une maquette en plâtre qu’il présente à ses commanditaires et aux architectes. Et, l’avantage, nous dit-il, « c’est que lorsque nous travaillons à plusieurs sur le chantier, cela permet à chacun de bien appréhender l’ensemble de l’œuvre. »

Comme on peut le constater en comparant la maquette et le fronton monté contre un des murs de l’atelier, il reste encore quelques sculptures à faire. Cela fait déjà 3 mois que le travail est commencé. Il est prévu que ce fronton soit installé à sa place définitive sur le château de Rigny-Ussé fin mai.

Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme
Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme
Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme
Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme
Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme

Le buste de Léonard de Vinci en plâtre avec le copieur et le buste en marbre qui prend forme

En parallèle, une autre œuvre est en cours de création : une statue de Léonard de Vinci, en marbre de Carrare, marbre qu’il est allé chercher lui-même en Italie. Pour cette statue, il a d’abord fait une ébauche dans un bloc de marbre et, avec un copieur à 3 points, il reporte point par point, le modèle en plâtre qui lui a été fourni.

Ianek Kocher explique l'utilisation et le rôle des différents outils qu'il utilise
Ianek Kocher explique l'utilisation et le rôle des différents outils qu'il utilise

Ianek Kocher explique l'utilisation et le rôle des différents outils qu'il utilise

Cette visite a été très intéressante grâce aux explications et commentaires fournis par le sculpteur qui prenait le temps de répondre aux questions de ses nombreux visiteurs.

À l’extérieur, on a pu remarquer quelques commandes en attente : des chimères à reproduire, un petit fronton à restaurer ou à refaire,…

Des travaux en attente...
Des travaux en attente...

Des travaux en attente...

Il aime bien travailler la pierre de tuffeau qui est assez facile à sculpter. Il a déjà de très nombreuses œuvres à son actif et le livre photo de ses réalisations, livre que nous avons pu feuilleter librement, laisse voir l’immense talent de ce jeune sculpteur qui est très apprécié et demandé.

N’oublions pas que c’est lui qui a réparé le fusil et le doigt de notre soldat sur le monument aux morts de Saint-Christophe-sur-le-Nais.

Un extrait du blog de Ianek Kocher

Fort de son expérience sur des monuments prestigieux, l'atelier est reconnu pour ses travaux auprès des architectes et des professionnels avec qui il collabore tant au niveau de la qualité des ouvrages exécutés que pour le respect des délais imposés.

Par ailleurs, il propose pour les particuliers des prestations en décoration d’intérieur et d’extérieur : cheminées de style, fontaines, statues, tables ouvragées, ornementations, gravures.

La maquette qui lui a permis d'obtenir le trophée de Saint-Malo

La maquette qui lui a permis d'obtenir le trophée de Saint-Malo

L'atelier a obtenu en février 2018, le prix départemental et régional des métiers d'art 2017 pour la réalisation du trophée du fort de la Conchée en baie de Saint-Malo.

Il s'agit d'un fort construit par Vauban au large de Saint-Malo pour défendre la cité des Anglais ou des Hollandais. Il a été ravagé par les intempéries et les bombardements de la 2nde guerre mondiale. Une association s'est créée pour le reconstruire.

Les récompenses obtenues par Ianek Kocher

Prix Touraine Métiers d’art 2013, 2017

Prix régional des Métiers d’art 2013, 2017

 

Pour contacter l’atelier

Tél : 06 24 21 86 90 ; mail : ianek_kocher@yahoo.fr

Les horaires d'atelier :

7h30 à 17h00 du lundi au jeudi

7h30 à 16h00 le vendredi

Il est préférable de prendre rendez-vous.

Partager cet article
Repost0
17 février 2019 7 17 /02 /février /2019 10:26
Photos insolites prises samedi après-midi dans le cœur du village
Photos insolites prises samedi après-midi dans le cœur du village

Photos insolites prises samedi après-midi dans le cœur du village

Non, non, vous ne rêvez pas. Nous ne sommes pas au Far West mais bien à Saint-Christophe !

Chez Graine de Rêve (tout est dans le nom), on y vient à pied, à vélo, en voiture, mais aussi, à cheval !!!

N'est-ce pas merveilleux par ces belles journées quasi printanières ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages