Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 14:41

affiche-w

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 18:46

atelier-1 

Hier soir, Pascal Martineau et son fils Thomas accueillaient dans leur atelier de la Noiraie, à Saint-Paterne-Racan, Jacky Orgeur et Marc Michel, des « Amis de la Vallée de l’Escotais », ainsi que Claude Denis, président de l’ADVL (association de développement de la Vallée du Loir). Il y a quelque temps, Jacky Orgeur avait annoncé la construction d’un chalet au lieu-dit La Roche Racan, chalet qui servirait de relais pour informer les touristes des différentes manifestations proposées par les associations sur le Pays de Racan. Il serait également une vitrine des produits locaux. Après plusieurs modifications demandées par les ABF concernant le projet suite à l’implantation du chalet dans le périmètre du château de la Roche Racan, monument classé, l’entreprise Martineau s’est orientée vers une « maison de bois ».

atelier-2Le chalet, entièrement réalisé en pans de bois, pèsera une fois achevé, 4,5 tonnes et sera acheminé par la route sur son lieu d’implantation.fils-web Les différentes parties sont fixées entre elles par des tenons avec embrèvement. Le chalet, d’une superficie de 20 m² (4mX5m), tout en bois, répond aux normes exigées par les architectes et bâtiments de France.

Personnes-devant-maquette1En attendant la fin de sa construction et sa mise en place, chacun des invités a pu s’émerveiller devant la maquette .

Martineau-et-maquette3Ce « chef d’œuvre » offert par l’entreprise Martineau père et fils est une marque du savoir-faire des artisans du Pays de Racan

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 18:00

Comme chaque année à la même époque, une grande animation régnait en cette journée de dimanche aux abords de la salle Gabriel. En effet, 33 exposants avaient répondu à l’invitation conjointe du comité des fêtes avec son président, Jean-Michel Malherbe, et des producteurs de St Paterne,  pour participer au 17ème marché de Noël.

Panvert-DDès l’entrée, l’écrivain local, Dominique Panvert, accueillait le public avec ses différents livres fleurant bon le terroir dont son ultime roman : « Le petit Brouillard » qu’il se faisait un plaisir de dédicacer.

père-Noël

Dans le gymnase transformé pour la circonstance en immense halle, le père Noël distribuait des friandises aux enfants très heureux de pouvoir rencontrer le vrai bonhomme à Saint Paterne.

élus-stand-vinLes élus de différentes communes du canton entouraient Jean-Michel Malherbe et Henri Zamarlik pour faire le tour des stands qui proposaient des produits très variés, pouvant permettre de se sustenter (fruits, viandes, friandises, boissons, beurre et fromages de chèvre) ou de se faire plaisir (bijoux, sacs, produits de beauté, …)

pere-noel-école-1Les enfants de l’école Pierre Robert avec leurs institutrices, Annie et Angélique, proposaient aux visiteurs leurs travaux manuels sur le thème de Noël ou du jour de l’An pour alimenter la caisse de la coopérative en vue des sorties pédagogiques programmées dans l’année.

En conclusion, un beau marché de Noël fidèle à la tradition !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 15:14

panneau-cout.jpg

La station d’épuration construite dans les années 80, sur la commune de St Christophe,  avec une capacité de 1700 EH (équivalents habitants) étant devenue trop petite du fait de la démographie actuelle des communes de Saint-Christophe et de Saint-Paterne, gérées par le SIVM de l’Escotais, le syndicat a donc décidé de l’agrandir. La nouvelle capacité prévue est fixée à 3700 EH.

  travaux-2

L’extension utilisera le même principe que la partie ancienne c’est-à-dire le traitement des eaux usées par boues activées. Les travaux ont commencé début octobre pour une durée estimée à 10 mois. Une météo particulièrement clémente a permis un déroulement tout à fait normal du chantier. Le béton a pu être coulé fin novembre sans aucun problème.

  

  

 

 

 

 

 

 

  Cette extension se compose de trois nouveaux silos. Deux sont destinés au stockage des boues et le 3ème, le « silo digestion » fonctionne avec des bactéries aérobies dont le rôle est de purifier les eaux usées en absorbant les matières organiques contenues dans les effluents. Dans tous les cas, la séparation de l’eau traitée et de la masse des bactéries (que l’on appelle  «boues») se fait dans un ouvrage spécifique appelé "clarificateur".
Pour conserver un stock constant et suffisant de bactéries dans le bassin de boues activées, une grande partie des boues extraites du clarificateur est renvoyée dans le bassin.

Les boues sont utilisées comme amendement par deux cultivateurs.

 

Lorsque les effluents traités sortent dans le milieu naturel, l’eau est très claire et « propre à la consommation » a fait remarquer le président du SIVM.

travaux-1.jpgLexique :

Amendement : un amendement organique améliore l’aération et la cohésion du sol ainsi que sa capacité à retenir les éléments fertilisants.

Bactéries : micro-organismes constitués d’une seule cellule sans noyau individualisé (procaryotes), considérés comme appartenant à un règne autonome, ni animal, ni végétal.
Elles constituent la forme la plus ancienne de cellule vivante.

EH : unité de mesure représentant la quantité de pollution émise en un jour par une personne.
1 E.H. = 60 g de DBO5/jour ou 21,6 kg de DBO5/an. (DBO5 : Demande Biochimique en Oxygène en 5 jours).

Effluents : terme générique désignant une eau usée urbaine ou industrielle, et plus généralement tout rejet liquide véhiculant une certaine charge polluante (dissoute, colloïdale ou particulaire). Le terme désigne également les déjections animales (“effluents d’élevage”). On parle aussi d’effluents gazeux.

(source : www.ademe.fr)

 

travaux-3.jpg

Renseignements utiles :

Montant des travaux : 901 664,40 € TTC

Subventions sur les montants HT :

Participation de l’Agence de l’eau Loire Bretagne : 30%

Participation du Conseil Général 37 : 19%

En conclusion, la part restant au SIVM de l’Escotais s’élève à 51%.

travaux-4.jpg

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 15:10

Juste un petit mot pour vous mettre au courant de notre marché entre filles pour préparer Noël comme il se doit.
Celui-ci aura lieu à Neuvy le Roi "à la Basse Tivinière" le 17 décembre de 10h à 19h.
Seront présentes :
- Claire et ses créations textiles "chapeaux-sacs" et ses cours de broderies récréatives.
- Sophie et ses bijoux "boucles d'oreilles-bracelets-colliers".
- Sophie et ses confitures "pleins de parfums-chutney"
- Elise et son safran "sirop-confitures".
Espace salon de thé et gourmandises. Et peut-être d'autres invitées d'exceptions.

March-A4-copie.jpg


Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 14:15

tract vente

Bonjour à tous !

Voici une fiche de tous nos produits à ce jour.

Pour Noël nous pouvons faire des compositions dans différents supports.
Ceux qui sont intéressés pour passer commande, vous pouvez le faire par mail ou par téléphone.
Le retrait de ceux-ci sera à faire le samedi 17 décembre chez nous entre 10h00 et 19h00.

Il est également possible de venir le 17 pour faire vos achats sur place.
Il y aura également la présence de Sophie et de ses confitures et peut-être +.

A bientôt

Elise VIDIS
La basse Tivinière
37370 Neuvy le roi
Tél : 02 47 24 88 26 ou 06 86 17 28 05.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 14:29

belle-composition

En ce premier week end de novembre, l’animation régnait sur la petite route de la Vallée qui mène à la station fruitière de Patrice Cartreau. Il faut dire qu’à l’heure où l’on commence à se pencher sérieusement sur les circuits courts pour s’approvisionner, on avait là l’occasion de remplir son panier auprès de producteurs de la région.

pommes-Cartreau-Jean-Marie

Jean-Marie n'hésite pas à donner un coup de main

En effet, pour la 5ème année consécutive, Patrice Cartreau organisait chez lui une vente de produits régionaux. Ce genre de manifestation est assez plébiscitée par un public venu nombreux tant de la Sarthe que de l’Indre-et-Loire faire provision de pommes, de champignons (vendus au profit de l’association Malaury), de miel, de viande de porc, de volailles, de fromages de chèvre. Pour faire passer le tout, un petit St Nicolas de Bourgueil ne se refusait pas. On y trouvait aussi des produits de la mer (huîtres et moules) amenées directement par les producteurs.

jus-pomme-miel

Jus de pommes, confitures, noix, miel, que des produits de St Christophe !

Malaury-2

Jacky et Patricia proposent des champignons de Paris (caves de Carême Prenant) et des potirons au profit de l'association Malaury

fleurs-Idoux

La période des plantations arrivant également, un horticulteur offrait un étalage de plantes aux couleurs vives.

public-vin-Bourgueil

Un p'tit verre de St Nicolas de Bourgueil et tout va bien. Attention, à déguster avec modération !

On pouvait constater que les personnes qui avaient fait le déplacement n’étaient pas seulement venues en curieuses mais repartaient avec un panier bien garni. Donc, une belle manifestation dont la réussite n’est plus à prouver et qui se termine à 19 h ce soir !

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 09:52

Depuis janvier 2010, l’association RES, implantée depuis 1994 sur les cantons de Neuvy-le-Roi et Neuillé-Pont-Pierre, œuvre également sur celui de Château-la-Vallière et couvre désormais 35 communes. Aussi, pour son assemblée générale, c’est à Souvigné, dans une salle gracieusement mise à disposition par Martine Chaigneau, maire et conseiller général, que s’est tenue cette AG.

assistance

Michel Couderc, président de cette association d’insertion, a souhaité la bienvenue à la trentaine de personnes présentes, parmi lesquelles des élus du territoire, remercié les permanents pour le travail effectué, fait part du départ d’Alain Essam, le comptable, « pour raisons personnelles » et indiqué que «son remplacement est assuré par  Madame Coutance du cabinet comptable : SOREGOR ».

bureau 2

Membres du bureau et permanents

 But et objectifs de RES  (rappelés par Sylvie Houdayer, coordinatrice)

But de l’association : social

Objectifs : Insertion professionnelle par l’activité économique en :

-         accompagnant les demandeurs d’emploi dans la recherche d’une insertion sociale et professionnelle durable

-         leur proposant des mises à disposition temporaires chez les utilisateurs de l’association

-         tissant des liens de partenariat auprès des différents services concernés par l’aide aux chômeurs.

Les partenaires de RES (présentés par Josiane Volovitch, vice-présidente)

-         la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE)

-         le Pôle Emploi (18 agréments demandés et accordés en 2010)

-         le Conseil Général 37

-         la Mission Locale de Touraine

-         l’Entreprise de travail temporaire ISER 37 (Insertion sociale par l’économie rurale)

-         le CLAI 37 (Comité de liaison des associations intermédiaires d’Indre-et-Loire) qui pourrait devenir « l’Union départementale des AI » confie Josiane.

-         le Point Accueil de Château-la-Vallière

-         le Territoire de Vie sociale de Neuillé-Pont-Pierre

-         les travailleurs sociaux du secteur

Résultats de 2010

-         6 salariés permanents soient 3,66 équivalent temps plein

-         159 personnes reçues

-         101 personnes nouvellement inscrites (94 mises à disposition)

-         973 accompagnements dans l’année

-         172 personnes mises à disposition au cours de l’année (115 femmes et 57 hommes) soient 36 302 heures

-         25 CCD et 10 CDI ont été signés, 1 création d’entreprise et 4 entrées en formation sont à signaler

-         14 personnes orientées par RES ont travaillé sur ISER 37 (5 555 heures réalisées au total ). « Il y a eu une belle embellie sur 2010 » précise Josiane.

La Mission Locale de Touraine (présentée par David Fostier)

DavidDavid Fostier est employé à 80% par la Mission Locale et à 20% par RES.

« Il y a une convention signée entre la Mission Locale et RES. Je travaille à la Mission locale depuis 2002. Mon rôle est d’accueillir et d’accompagner les jeunes de 16 à 26 ans, sortis du secteur scolaire, avec ou sans diplômes. Pour beaucoup, le problème de la mobilité se pose, notamment pour les déplacements transversaux à l’intérieur de notre territoire.»

-         144 nouveaux accueils en 2010 (73 jeunes filles et 71 jeunes hommes)

-         244 jeunes reçus en 2010 (plus de 80% étaient diplômés)

-         Elle peut répondre à des demandes d’aides financières

-         Elle accompagne les CIVIS classiques et renforcés (Contrat d’Insertion Vie Sociale).

« Le travail de la Mission Locale est bien supérieur à l’aide au CV. Je suis chargé d’apporter aux jeunes les informations sur les politiques émanant de l’état et des diverses collectivités concernant le travail. On constate que la crise marque son passage par des missions plus courtes. On note aussi un renforcement de la précarité. Il faut souligner que la région centre achète des places dans les formations, en direction des jeunes.»

David Fostier est également le référent sur le territoire pour les bénéficiaires du RSA qu’il accueille soit à St Paterne, soit à Château-la-Vallière. Il est chargé de gérer leur contrat et de les accompagner vers un emploi durable. 23 personnes ont ainsi été accompagnées en 2010.

Mario

Le rapport financier a été présenté par Mario Ferreti, trésorier, et Mme Coutance, comptable, et, tout comme le rapport d’activités, ils ont été votés à l’unanimité et une animatrice de la Mission locale a précisé : « C’est un plaisir de travailler avec le RES et son équipe dynamique ! »

Pour conclure cette première partie, Michel Couderc a fait preuve d’optimisme : « Les résultats à mi-année sont moins mauvais que ce que les prévisions laissaient penser. »

Les perspectives pour 2011

-         mise en place de formation pour les femmes en ménage et repassage

-         à l’automne, formation en espaces verts et entretien du matériel

-         création d’un poste CIP à mi-temps en contrat aidé pour développer l’action de RES sur Château-la-Vallière

 « Des heures ont été réservées à l’insertion dans plusieurs chantiers en Indre-et-Loire : le tramway, la zone Polaxis à Neuillé, … ce qui va offrir des heures aux demandeurs d’emploi de RES » précise Josiane à l’assemblée.

 Marcel, un ancien président du CLAI 37 a tenu à clore la séance par ces propos : « C’est dans les milieux ruraux que l’on fait le meilleur travail en insertion. Chouchoutez les élus pour qu’ils continuent à fournir des heures à RES. Il faut solliciter le Conseil Général pour qu’il crée des emplois pérennes. »

Et, comme d’habitude, le verre de l’amitié a terminé la soirée.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 14:11

Après la visite de la chapellerie de Flée, c'est vers Thoiré-sur-Dinan que nous nous sommes dirigés. Nous étions attendus à l'entreprise TEROP (Technologie Étude Réalisation d'Outillage de Pliage) installée depuis bientôt un quart de siècle.

groupe Terop

Cette entreprise est spécialisée dans la réalisation d'outillages pour presses plieuses.

barres-acier

L'acier leur est livré en barre. Ces barres vont être creusées avec des meules spécialement rainurées pour donner à la barre d'acier la forme définitive qui permettra le pliage adéquat pour l'usage désiré.

meulage-évidage-2

Les rainures des meules quant à elles sont réalisées avec des diamants sertis dans des disques en cuivre.

meule-1

disque-diamant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout se fait automatiquement, les ouvriers programmant eux-mêmes leurs machines.

programmation-PC

Dans l'usine, sur une quinzaine d'employés, on compte 4 ouvriers polyvalents ce qui permet de ne pas être pris de court en cas d'absence de l'un d'eux.

pliage-3

Une fois la barre d'acier façonnée, elle est polie, ébarbée et trempée dans un bain qui va permettre au métal de durcir et d'être plus résistant.

explication-plieuse

Encore un bon exemple de la technologie française, les outils de pliage conçus à Thoiré sont réputés au-delà de notre pays.

Contact : ZI 4 rue de l'Hommeau 72500 Thoiré-sur-Dinan

tél : 02 43 79 85 31

mail : ols@terop.fr

 

Pas très loin, dans le bourg de Thoiré, nous avons pu admirer un moulin à huile qui se trouve à l'intérieur d'une maison individuelle.

moulin-a-huile-1.jpg

Cette meule était autrefois actionnée par un cheval et servait à écraser des pépins de citrouille (peut-être aussi des noix).

engrenages-1.jpg

Les engrenages en cormier sont remarquablement conservés.

La promenade se terminant, les organisateurs ayant bien fait les choses, comme on dit, gâteaux et rafraîchissements ont été offerts aux participants.

pot-final.jpg

Un après-midi très agréable qui permet de découvrir les richesses du patrimoine local.

La prochaine "Journée estivale" aura lieu le 23 juin et aura pour thème : "Circuit des manoirs et lavoirs"

Inscription à l'office de Tourisme Loir et Bercé : 02 43 44 56 68.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 11:55

Hier après-midi, l'office de tourisme Loir et Bercé proposait, dans le cadre des Journées estivales, une première sortie dans la vallée du Dinan, de Flée à Thoiré-sur-Dinan.

Soixante personnes étant inscrites, deux groupes ont été formés pour les visites prévues au programme : la chapellerie à Flée, l'entreprise Terop et le moulin à huile à Thoiré.

Commençons par la chapellerie "Kanopi-La Chapellerie du Loir" à Flée.

préparation-forme-1

L'étamine humide est posée sur une forme en fonte d'aluminium chauffée à 140°.

Bernard forme

 L'étamine est bien tendue et serrée sur la forme où, en séchant, elle va se solidifier et former la partie haute du chapeau.

Charles-décollage

Puis, le tissu est découpé autour et la calotte est enlevée de la forme et stockée sur des rayonnages.

Bernard et Charles 1

Là, nous voyons Bernard et Charles retirer ce qui formera le bord du chapeau.

assemblage-chapeau-noir-1

Nous voici maintenant dans l'atelier assemblage et création. À la partie calotte, il faut assembler le bord du chapeau. C'est avec une petite machine à coudre ancienne et très robuste que cela est réalisé. Nous allons assister à la création d'un chapeau.

travail-chapeau-noir-galon

Le chapeau ayant pris forme, c'est maintenant la partie décoration qui se déroule : pose d'un ruban masquant l'assemblage de la calotte et du bord.

creation-finie.jpg

Et voilà le chapeau terminé !

Cette entreprise qui compte 9 salariés est installée sur la commune depuis une vingtaine d'années, dans un local communal. Les ouvriers se forment sur le tas, les plus anciens faisant partager leurs connaissances aux nouveaux.

départ-feutre-1

Nous voici dans l'atelier où l'on travaille le feutre réalisé en laine de mouton mérinos et fabriqué en France. Dans cet atelier, les moules sont chauffés à 180°.

Le matériel utilisé date du début du XXe siècle et est entretenu par Bernard qui travaille là depuis 20 ans.

cuve-feutre-1

Avant d'être posé sur une forme, le feutre doit être humidifié dans la cuve en cuivre.

L'entreprise est spécialisée dans les chapeaux de mariage mais, ayant des contrats avec l'armée, elle fabrique aussi des couvre-chefs allant de la casquette au tricorne. Les couleurs varient selon les corps d'armée et les pays.

 forme tricorne

Voici la forme pour réaliser des tricornes.

tricornes-1.jpg

Et voici des tricornes terminés.

groupe-atelier-chapeaux

Une fois les chapeaux finis, ils sont stockés en l'air pour éviter qu'ils ne s'abîment.

modèle-turquoise

Chaque année, 200 nouveaux modèles sont créés et l'entreprise fournit 500 magasins en France. Le tissu utilisé est exclusivement français et, pour les modèles haut de gamme, les décors sont aussi 100% français.

 modèle-rouge

Une superbe création pour la collection 2011.

des chapeaux 2

Que vous soyez une femme ou un homme, n'hésitez pas à aller voir à Flée, le choix est immense et c'est un vrai régal pour les yeux.

contact : 6 rue du Luxembourg 72 500 Flée

tél : 02 43 44 37 37

mail : chapellerie@kanopi.fr

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages