Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 10:49
Les commerces de bouche animent la place
Les commerces de bouche animent la place

Les commerces de bouche animent la place

Voilà maintenant une semaine que "La p'tite épicière" n'est plus seule sur la place du village le vendredi soir, entre 17 h et 19 h. Outre la boucherie-charcuterie de Franck Viley qui ouvre désormais en fin d'après-midi et le kiosque à pain qui attire de plus en plus de clients, Jean-Baptiste Couté, demeurant à Saint-Paterne-Racan et producteur de légumes ayant le label "agriculture biologique" vient installer son stand à côté du camion de Nadia Couratin.

Jean-Baptiste Couté installe son stand de produits bio

Jean-Baptiste Couté installe son stand de produits bio

Hier soir, le temps se montrant plus clément que la semaine précédente, les clients sont venus en nombre tout d'abord en curieux pour se rendre compte de ce que proposait Jean-Baptiste et finalement ont fait provision de légumes. Certains ont découvert que, tout près de chez eux, on cultivait des légumes bio. Gageons qu'après avoir goûté ces bons produits du terroir, ils deviendront de fidèles consommateurs.

Les premières clientes arrivent

Les premières clientes arrivent

Mais, comme le dit Jean-Baptiste : "C'est pas le meilleur moment pour montrer ce que nous produisons. Au niveau des légumes, nous avons beaucoup moins de variétés qu'en été. Il nous reste les légumes racines, des choux, poireaux, pommes de terre, potirons, bettes... J'ai été obligé d'acheter quelques fruits comme des clémentines et des bananes pour étoffer mon stand, mais en restant bien évidemment dans les filières bio."

On peut retrouver Jean-Baptiste et sa compagne Sandrine le jeudi matin sur le marché de Saint-Paterne et le samedi sur un marché de Tours.

Une de ses fidèles clientes venue de Saint-Paterne confiait : "Je n'étais pas là hier aussi je suis venue à Saint-Christophe pour faire mon marché."

Au premier abord, ce sont plutôt des avis favorables à l'implantation de ce marché qui, tous l'espèrent, grandira que l'on pouvait recueillir parmi les clients qui se pressaient autour des lieux de vente.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 17:21

Pour la seconde année consécutive, l'APE de Saint-Christophe avait organisé une bourse aux jouets et puériculture le dimanche 22 novembre, à l'espace Beau-Soulage.

Les 25 exposants ont pu s'installer dès 8 heures et les premiers chalands se pressaient dès l'ouverture au public, une demi-heure après. Ce sont près de 90 mètres linéaires de jouets variés, de livres, DVD et jeux de société sans oublier les objets de puériculture et vêtements pour jeunes enfants qui s'étalaient devant les yeux des visiteurs souhaitant, un mois avant l'arrivée du père Noël, réaliser une bonne affaire.

Bourse aux jouets et puériculture avec l'APE de Saint-Christophe
Bourse aux jouets et puériculture avec l'APE de Saint-Christophe
Bourse aux jouets et puériculture avec l'APE de Saint-Christophe
Bourse aux jouets et puériculture avec l'APE de Saint-Christophe
Bourse aux jouets et puériculture avec l'APE de Saint-Christophe
Bourse aux jouets et puériculture avec l'APE de Saint-Christophe

Il est vrai que les prix attractifs et le parfait état des objets proposés à la vente incitaient les curieux à ouvrir le porte-monnaie. Un couple de grands-parents rencontré sur le site fit remarquer : "On est venu pour trouver des jeux pour les petits-enfants. On n'est peut-être pas très raisonnables mais ça leur fera plaisir." C'est bien le but recherché par les organisateurs qui, à la buvette, servaient au petit matin essentiellement des cafés pour réchauffer exposants et acheteurs. Une restauration était prévue pour le midi, la manifestation se terminant à 15 heures.

Bourse aux jouets et puériculture avec l'APE de Saint-Christophe

Dans quelques semaines, l'APE proposera une nouvelle animation, toujours à Beau-Soulage, un marché de Noël.

L'argent ainsi récupéré aide à financer les sorties scolaires de fin d'année et divers projets mis en place par les enseignantes, toujours dans l'intérêt de l'école et des enfants. N'hésitez pas à soutenir par votre présence les activités de l'APE, ce sont les enfants qui en sont les bénéficiaires.

Contact : Audrey Renou tél : 06 14 58 18 85 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 12:57

Il y a maintenant plusieurs années que Saint-Christophe a vu disparaître son dernier boulanger. L'épicier avait bien essayé d'installer un terminal de cuisson pour proposer chaque jour, aux habitants, du pain frais. Mais, pour différentes raisons, ce service n'a pas pu perdurer et, c'est le boulanger de Saint-Paterne-Racan, Pascal Taillepied, qui assura un dépôt de pain à l'épicerie. Or, il se trouve que l'épicerie a fermé ce qui obligeait les Christophoriens à se rendre à Saint-Paterne pour acheter leur pain. L'ouverture en juin dernier de la boucherie permit d'avoir de nouveau un dépôt sur place. Mais, pour Pascal Taillepied, un dépôt pose des problèmes au niveau des invendus et occasionne de la perte. Depuis quelques années déjà, il pensait à l'installation d'un kiosque à pain. C'est désormais chose faite.

Le kiosque à pain

Le kiosque à pain

Rencontre avec le boulanger

"Je connaissais l'existence de ce mode de distribution. Je me suis renseigné auprès du fabricant en me disant que ce serait un bon dépannage pour les clients. J'ai un système de contact par alarme et interrogation à distance pour savoir quand le kiosque est vide. Je réapprovisionne deux à trois fois par jour. Ce matin, je suis venu mettre mes premières baguettes à 7 heures. Je vais revenir à midi et demi pour recharger avec la nouvelle fournée."

Êtes-vous propriétaire du kiosque ?

"J'ai pris ce kiosque en location pour 6 mois. Si au bout des 6 mois le bilan n'est pas positif, le projet sera abandonné. Le but recherché est bien sûr de satisfaire les clients mais aussi de rentabiliser l'appareil. Pour moi, c'est un complément du magasin."

Certaines personnes s'étonnent qu'il n'y ait pas le choix ?

"C'est vrai que l'on ne peut mettre qu'une seule catégorie de baguette. Mais, lorsque les clients ont besoin de pains spéciaux, ils peuvent passer commande chez Frank, le boucher, et leur commande sera livrée à la boucherie le lendemain."

Les baguettes sont fabriquées par la boulangerie Taillepied
Les baguettes sont fabriquées par la boulangerie Taillepied

Les baguettes sont fabriquées par la boulangerie Taillepied

Pour votre branchement électrique et votre installation, vous n'avez pas eu de problème ?

"J'ai obtenu facilement un accord de la mairie pour mon installation sur la voie publique et avec Frank Viley, le boucher, pour le branchement. Je suis persuadé que c'est un bon service offert à la population. Mon souhait, c'est que cela marche. J'en ai installé un aussi à Saint-Aubin avec l'appui de la mairie car ils n'ont plus aucun commerce."

Et celui de Marray ?

"Ce n'est mas moi. C'est effectivement le même. Il a été installé par le boulanger de Neuvy-le-Roi."

Lecture du mode d'emploi avant la première utilisation

Lecture du mode d'emploi avant la première utilisation

Ce que l'on peut constater sur Saint-Christophe, c'est que ce service semble être bien apprécié notamment en fin d'après-midi. Une bonne innovation qui complète les quelques services encore existants au cœur du village.

Après insertion des pièces, la baguette sort très rapidement. La cliente est ravie.

Après insertion des pièces, la baguette sort très rapidement. La cliente est ravie.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 19:49
Bourse aux jouets et puériculture par l'APE de Saint-Christophe
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 09:15
Bourse aux jouets avec l'APE de Saint-Paterne-Racan
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 14:01
Fêtons l'automne...c'est dans quelques jours à Saint-Christophe

Il est encore temps de réserver pour le repas du dimanche midi. Vous trouverez le menu en pièce jointe ainsi que la liste des exposants.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 16:08

Depuis quelques jours, une vitrine complètement transformée sur la place Jehan d'Alluye, au centre du village, attire l'attention. En s'approchant, on peut lire sur la devanture tout en haut : "Graine de rêve" puis, à gauche : Côté photos Mariages, Événements, Portraits, Reportages, et à droite : Côté déco Créations, Réalisations décors éphémères, Idées, Conseils

Vraiment de quoi éveiller la curiosité. Une seule chose à faire pour en savoir plus, pousser la porte.

Dès l'entrée, on est émerveillé. Ce local, qui pendant quelques années a abrité l'agence postale dans un décor triste et sans confort, est méconnaissable. Tout a été modifié : du sol au plafond, il ne reste aucune trace de l'intérieur précédent. On est presque dans la caverne d'Ali Baba, tellement le décor, les couleurs, les objets et photos exposés sont un plaisir pour les yeux.

Une jolie vitrine sur la place Jehan d'Alluye

Une jolie vitrine sur la place Jehan d'Alluye

Drine De C., la créatrice, se trouve à sa machine à coudre, en train de réaliser un grand jeu de l'oie, décoré des thèmes des contes de Ma mère l'oye, pour créer une animation lors d'un prochain mariage.

Ils sont deux associés dans un beau projet, "être créateurs de bonheur".

Lui, c'est Arnaud Deroubaix, le photographe. Après avoir travaillé un peu partout en Europe, il a réussi à trouver son style. C'est quelqu'un qui ne triche pas. Ses photos reflètent sa sensibilité. Il travaille aussi dans l'événementiel : concerts, réunions de famille...

Quand il doit assurer un reportage pour un mariage, il propose d'abord un repérage pour trouver des lieux propices aux photos avec en cas de pluie l'abri nécessaire. Il faut que le jour venu, tout soit au top, même l'éclairage pour une bonne mise en lumière. Rien ne doit être laissé au hasard.

Elle, c'est Drine De C. comme elle souhaite qu'on la nomme. Créatrice, décoratrice, elle fourmille d'idées originales.

Quand on lui demande si "cette passion lui vient de sa mère", elle paraît surprise et demande à son tour ? "Vous la connaissiez ?" "Bien sûr, votre maman participa à des expositions où elle présentait ses tissages. À une certaine époque, ses réalisations étaient visibles dans la vitrine de la boutique jouxtant votre atelier". Alors, là, l'artiste devient intarissable : son enfance au milieu des laines de toutes les couleurs que vendait sa mère, les tons changeants de l'océan lorsqu'elles étaient en Vendée l'ont effectivement profondément marquée. L'enfance est un de ses domaines préférés. Pour s'en persuader, il faut promener son regard dans l'atelier : des peluches de sa création sont installées un peu partout, au milieu des décors qu'elle crée pour les événements que son compagnon va immortaliser par ses photos. Elle crée aussi toutes sortes d'objets (lampes, mobiles) et meubles peints qui permettront la mise en scène de ses décors éphémères. Mais son art ne s'arrête pas à son atelier. Elle peut donner des idées pour décorer une pièce, une chambre d'enfant ou tout autre sujet.

Une belle photo qui met en évidence le travail conjoint des deux artistes (avec l'autorisation des mariés)

Une belle photo qui met en évidence le travail conjoint des deux artistes (avec l'autorisation des mariés)

Ils sont complémentaires et leurs créations originales sont le fruit d'un long travail en amont aussi bien pour lui que pour elle.

C'est sa troisième "Graine de rêve", la première ayant été ouverte à Nancy lorsqu'elle habitait dans l'est. Souhaitons que celle-ci sème beaucoup de bonheur et ainsi, leur projet sera alors totalement réussi.

Pratique :

L'atelier est situé place Jehan d'Alluye, à Saint-Christophe-sur-le-Nais. Il est ouvert du lundi au jeudi de 14 h à 19 h ou sur rendez-vous au 06 98 18 01 58.

Vous pouvez aller les voir sur leur page facebook : graine de rêve ou sur Awndiary.fr.

Ils seront présents les 7 et 8 novembre à l'espace Beau-Soulage lors de la manifestation organisée par le comité des fêtes "L'automne en fête".

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 12:51

Voilà maintenant trois semaines que la P'tite épicière sillonne les routes du territoire avec son beau camion, à la rencontre des chalands soit sur la place des villages, soit au plus près d'eux en faisant du porte à porte.

Le premier petit bilan que l'on peut faire est très positif et, c'est le sourire aux lèvres que Nadia Couratin nous dit : "Je suis vraiment contente. Ça marche très bien. Les gens sont très heureux et, dans certaines communes où peu de personnes viennent sur la place, j'ai beaucoup de demandes pour le porte à porte. Je vais être obligée d'allonger mes tournées car j'ai de nouvelles demandes. Le même jour que Saint-Aubin-le-Dépeint, j'irai au Gué-de-Mézière et j'ajouterai Souvigné à ma tournée sur Brèches. Je peux dire que mes journées sont bien chargées et il faut que je refasse souvent mes approvisionnements."

Le camion de la P'tite épicière, un lieu de rencontre qui anime le village.

Le camion de la P'tite épicière, un lieu de rencontre qui anime le village.

C'est vrai que le vendredi, sur la place de Saint-Christophe, les clients se succèdent durant toute la matinée. Les quelques clientes rencontrées ce matin-là, étaient très satisfaites de ce service de proximité qui permet de recréer un lien social. Auprès du camion, on prend le temps de se parler ce qui est essentiel dans la vie d'un village. Bravo à notre P'tite épicière qui redonne vie à nos petites communes et à ses habitants. 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 17:30
De nombreux chineurs sillonnent les allées
De nombreux chineurs sillonnent les allées

De nombreux chineurs sillonnent les allées

Le premier dimanche de septembre, il y a foule sur le terrain de l'Image, à Saint-Paterne-Racan. En effet pour la 23ème année consécutive, le comité des fêtes organise son traditionnel vide grenier dont la renommée n'est plus à faire.

Jean-Michel Malherbe, à droite, en compagnie d'Henri Zamarlik.

Jean-Michel Malherbe, à droite, en compagnie d'Henri Zamarlik.

Jean-Michel Malherbe, le président, est satisfait de l'ampleur que prend cette manifestation : "Cette année, nous avons 130 exposants. Depuis que nous avons décidé de la gratuité pour les emplacements, nous avons beaucoup de demandes d'exposants du secteur ou des environs."

Un exposant, content d'être à Saint-Paterne, nous confiait : "C'est bien que ce soit gratuit, c'est vrai. Mais, ce qui est intéressant ici, c'est que ça n'ouvre pas trop tôt aux acheteurs. On a le temps de s'installer tranquillement. En contrepartie de la gratuité, moi je n'hésite pas à acheter des tickets pour la tombola."

Un aperçu des stands
Un aperçu des stands
Un aperçu des stands

Un aperçu des stands

Parmi les nombreux exposants, on peut remarquer un stand réservé aux associations locales et quelques stands tenus par des associations caritatives du secteur.

Le stand des associations locales

Le stand des associations locales

Outre le fait de venir tenter de dénicher l'objet rare qui rejoindra les autres pièces d'une collection, de renouveler le vestiaire des petits et des grands, de faire provision de livres et de jeux pour les longues soirées qui s'annoncent, c'est aussi l'occasion de rencontrer des amis, des connaissances et d'entamer un brin de causette en toute convivialité.

Il faut dire que ce site est très agréable. En dehors de la circulation, il offre de beaux espaces dans un cadre verdoyant et, avec une météo clémente, c'est l'assurance de passer un bon moment.

Pour s'attarder sur place, un stand de restauration est prévu et, tout au long de la journée, une buvette propose boissons fraîches ou chaudes.

Félicitons les organisateurs qui donnent de leur temps pour que vivent les communes rurales.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 19:57

Depuis quelques temps, un bruit courait que, bientôt, un camion d'épicerie ambulant sillonnerait les routes de nos campagnes et s'installerait sur les places des villages. Il était donc normal d'aller vérifier si ces bruits étaient bien fondés. C'est donc la démarche qui a été engagée pour aller rencontrer la "P'tite épicière", Nadia Couratin, habitante de Saint-Christophe-sur-le-Nais et en savoir un peu plus.

Avant de vous lancer dans cette nouvelle activité, que faisiez-vous ?

Je travaillais dans l'industrie automobile sur Château-du-Loir. Après 20 ans passés dans l'entreprise, j'ai été victime d'un licenciement économique comme tous mes collègues. Je ne pouvais pas rester sans rien faire, il fallait que je me reconstruise rapidement.

Comment vous est venue l'idée de cette reconversion ?

C'est mon mari, Emmanuel, qui m'a soufflé l'idée. Comme on pouvait bénéficier d'une prime à la construction d'entreprise, j'ai décidé d'investir dans un petit camion.

Avez-vous suivi une formation ? Laquelle et où ?

Ma formation a duré 5 jours à la chambre de commerce de Tours. C'était une formation très complète où l'on nous a donné tous les éléments pour construire une entreprise (statuts, relations avec un avocat, démarches auprès des banques,...). Pour moi qui créais une micro entreprise, il y avait beaucoup d'éléments qui ne me concernaient pas.

Avez-vous trouvé facilement le véhicule qui répondait à vos besoins ?

Je m'étais fixé une somme à ne pas dépasser, le montant de la prime. Avec mon mari, nous regardions les propositions sur Internet et, deux camions qui auraient pu répondre à nos critères nous sont passés sous le nez. Aussi, quand on est tombé sur le 3ème véhicule, en plus tout équipé, nous n'avons pas hésité. Il nous restait même une somme d'argent pour la publicité, les premiers achats,...Ce camion appartenait à un boulanger qui faisait des tournées.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Qui a eu l'idée du nom "La P'tite Épicière" ?

C'est moi et c'est également moi qui ai choisi les couleurs, le texte et l'emplacement sur le camion. Il a été le fruit d'une longue réflexion. Mon choix a été validé à l'unanimité  par mon mari et mes enfants. L'impression publicitaire du camion a été réalisée par Tours Enseigne.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Votre distribution de flyers a commencé. À cette occasion, avez-vous rencontré des clients potentiels ?

Oh oui, beaucoup. Les gens avaient entendu parler de mon projet et ils ont hâte de me voir arriver avec la marchandise. Pour beaucoup, c'est un besoin car dans nombre de communes, malheureusement, il n'y a plus de commerce. D'ailleurs, j'ai fait le choix de ne pas aller dans les communes qui ont encore une épicerie, pour ne pas faire de concurrence. La plupart des personnes rencontrées sont très satisfaites et en attente.

Comment avez-vous déterminé les communes sur lesquelles vous alliez passer ?

C'est simple. J'ai pris un compas centré sur Saint-Christophe et regardé les villages situés dans un rayon d'environ 20 km dépourvus d'épicerie.

Sur vos flyers, vous mettez le nom du village suivi de "et sa campagne". Qu'est-ce que cela signifie ?

Normalement, je m'installerai sur la place du village pour une certaine durée. Mais ensuite, j'irai dans les écarts pour apporter au domicile des clients ce qu'ils auront commandé par téléphone. Je pourrai aussi, selon la demande, stationner dans les hameaux.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Pour vos approvisionnements, avez-vous pris des contacts avec des producteurs locaux ?

Bien sûr. Le fromage de chèvre viendra de Neuillé-Pont-Pierre, les pommes de terre garanties sans traitements, de Saint-Paterne-Racan, les pommes et jus de pomme de Saint-Christophe et j'espère pouvoir avoir aussi du miel de Saint-Christophe.

Et, pour l'épicerie de base ?

J'ai pris contact avec un fournisseur de vente en gros mais qui favorise les produits de qualité. Par exemple, pour les gâteaux secs, pour éviter toute perte pour les acheteurs, ils seront tous vendus en emballages individuels ce qui évitera qu'ils ramollissent une fois le paquet ouvert.

Les fruits et légumes vendus dans le camion seront récoltés en France et seront des produits de saison.

Pour tout ce qui touche à la droguerie, aux produits d'entretien, comme la plupart des commerçants, je me fournirai chez Métro.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Combien de temps vous donnez-vous pour dresser un premier bilan ?

Je verrai au bout de deux mois si l'euphorie de départ est toujours là. Je pourrai toujours affiner ma présence dans les communes en fonction des besoins véritables ressentis. Par contre, je me donne un an pour un vrai bilan.

Il faut que les gens sachent qu'en plus de ce que je leur propose au camion, ils pourront par téléphone, me passer des commandes de produits conditionnés en grosse quantité s'ils ont des repas de fête réunissant plusieurs convives.

Je pense que, sur commande, je pourrai aussi proposer du pain. Tout cela va se mettre en place en fonction des demandes.

Si j'ai bien compris la démarche de Nadia Couratin, son projet est aussi basé sur son désir d'aller vers les personnes isolées pour leur apporter, outre les marchandises commandées, une présence amicale au moins une fois par semaine. Laissons-la conclure cette rencontre : "Mon projet a pour objectif de combler au manque de commerce dans nos villages et de servir au plus près la population avec un service convivial et aussi sur commande 48 heures avant mon passage dans votre commune. Besoin de produits frais, de fruits et légumes, d’épicerie de première nécessité.

Besoin que je passe à votre domicile et pour toute commande.

Merci de me contacter au 06-76-13-94-43. "

Nous ne pouvons que souhaiter à cette P'tite épicière une belle réussite dans son entreprise qui a été soutenue par la communauté de communes de Racan.

Rencontre avec....La P'tite Épicière

Pratique : Lieux de passages et horaires

Lundi de 8 h 45 à 12 h 30 à Saint-Aubin-le-Dépeint, place de la mairie et à partir de 13 h, dans la campagne en porte à porte

Mardi de 8 h 45 à 10 h 45 à Villebourg, place Saint Martin et à partir de 11 h dans la campagne en porte à porte

Mardi de 14 h à 15 h à Louestault, place de la mairie

Mardi de 18 h à 19 h à Saint-Aubin-le-Dépeint, place de la mairie

Mercredi matin de 9 h à 10 h 15 dans la campagne à Sonzay et de 10 h 30 à 12 h 30, salle des associations

Jeudi de 8 h 45 à 12 h30 à Brèches, place Velpeau et à partir de 13 h dans la campagne en porte à porte

Jeudi de 16 h 30 à 19 h à Villebourg pendant le marché

Vendredi de 8 h 45 à 12 h 30 à Saint-Christophe-sur-le-Nais, place Jehan d'Alluye, à partir de 13 h dans la campagne en porte à porte

Samedi de 9 h à 12 h 30 à Marray, place de la mairie.

La P'tite Épicière commence ses tournées le lundi 7 septembre à Saint-Aubin-le-Dépeint.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans économie locale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages