Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2022 5 02 /12 /décembre /2022 19:59

En ce premier vendredi de décembre, malgré une météo plutôt froide, de nombreuses personnes étaient réunies à l’école Pierre Robert de Saint-Paterne-Racan à l’invitation de la municipalité et des DDEN d’Indre-et-Loire, pour planter un « Arbre de la Laïcité » en présence des enfants et de leurs enseignantes.

Certains peuvent se demander : « un Arbre de la Laïcité, qu’est-ce que cela représente ? »

Voici un petit historique pour répondre à certaines interrogations.

L'Arbre de la Laïcité est un arbre planté en France pour célébrer l'anniversaire de la Loi de séparation des Églises et de l'État

Le premier Arbre de la Laïcité a été planté le  à Créon(33) d'après une idée et sur l'initiative de Guy George,  instituteur syndicaliste. Depuis cette date, un tel arbre est planté à l'initiative de maires mais aussi d'organisations laïques avec le soutien des responsables locaux, au cours d'une cérémonie officielle comme c’est le cas aujourd’hui.

Les Arbres de la Laïcité s’inspirent des Arbres de la Liberté, plantés en grand nombre lors de la Révolution Française puis de la Révolution de 1848.

© wikipedia Guy George
© wikipedia Guy George

© wikipedia Guy George

La cérémonie saint-paternoise

L’arbre choisi, un beau chêne vert de 3 m de haut, trône au centre de la cour pour que chaque participant puisse sans être gêné prendre place tout autour. Les enfants des quatre classes se positionnent puis les adultes les rejoignent.

Les enfants bien disciplinés
Les enfants bien disciplinés
Les enfants bien disciplinés

Les enfants bien disciplinés

Éric Lapleau, maire de la commune, s’adresse tout d’abord aux enfants en leur rappelant le rôle important que jouent les arbres au niveau de notre planète. Il leur signale que cet Arbre de la Laïcité trouvera sa place définitive avec eux lors de l’aménagement de la cour de l’école qui sera revue et végétalisée à l’issue des discussions en cours auxquelles ils sont associés.

Très simplement, il leur explique le sens du mot « Laïcité » en évoquant les différentes religions et édifices qui leur sont associés en précisant que chacun est libre de pratiquer ou non une religion, que cela reste du domaine privé et que l’on doit respecter le choix des personnes et leur indépendance. L’école de la République apprend aux enfants ce respect des autres en restant neutre et discret sur sa vie privée.

Ce fut ensuite la directrice de l’école, Mme Alice Pétron qui prononça quelques mots en lien avec la laïcité, thème abordé en classe, qui prône la tolérance, l’acceptation de tout le monde,  le bannissement des insultes et le respect de tous. La laïcité est vécue tous les jours dans l’école avec le respect des règles établies.

Puis, André Sehmer, président de l’Union Départementale des Délégués de l’Éducation Nationale d’Indre-et-Loire, prit la parole en insistant sur la raison de cette cérémonie. « Nous sommes réunis pour planter un Arbre de la Laïcité. Je me réjouis d’être présent ici en tant que représentant des DDEN. Ce sont eux qui ont eu l’idée de renouveler ces cérémonies. Vous avez choisi de planter un chêne vert, c’est un arbre résistant tant au froid qu’à la sécheresse. Il a une durée de vie assez longue donc on peut espérer qu’il sera là pour de longues années. »

Il mentionna la loi de 1905 qui instaura la séparation des églises et de l’état et rappela qu’il faut rester très vigilants et prendre garde à ceux qui veulent « nettoyer » cette loi. Comme l’a dit si justement Berthold Brecht : "Celui qui se bat peut perdre mais celui qui ne se bat pas a déjà perdu !" À méditer…

Moment des discours
Moment des discours
Moment des discours

Moment des discours

Les discours achevés, des enfants de chacune des quatre classes munis de leur arrosoir allèrent verser le contenu au pied du chêne. C’est sûr qu’il sera très choyé en attendant sa place définitive dans une cour d’école entièrement repensée.

 

L'arrosage !
L'arrosage !

L'arrosage !

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2022 1 28 /11 /novembre /2022 08:59
N'hésitez pas à venir participer à cet événement initié par la municipalité de Saint-Paterne-Racan et les DDEN (Délégués Départementaux De l'Éducation Nationale" d'Indre-et-Loire

N'hésitez pas à venir participer à cet événement initié par la municipalité de Saint-Paterne-Racan et les DDEN (Délégués Départementaux De l'Éducation Nationale" d'Indre-et-Loire

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2022 3 12 /10 /octobre /2022 16:44
Une salle bien remplie
Une salle bien remplie

Une salle bien remplie

Un an déjà qu’une poignée d’usagers du territoire Gâtine-Racan avait réagi au changement de facturation des ordures ménagères et à la forte augmentation qui en a découlé.

Rapidement, de nombreux usagers mécontents se sont fait connaître et un collectif citoyen a vu le jour. Puis, pour pouvoir agir, ce collectif s’est transformé en une association qui comptait, à l’ouverture de l’assemblée générale 172 adhérents et plusieurs sympathisants.

C’est dans la salle Madeleine Guillemot, à Charentilly, qu’adhérents, sympathisants, élus et membres du conseil d’administration se sont retrouvés mardi soir pour établir un bilan de cette première année.

Philippe Gautier

Philippe Gautier

Devant un parterre bien garni, Philippe Gautier , président de l’ACGR, ouvrit la séance en adressant ses remerciements à Madame le Maire de la commune, pour la mise à disposition gratuite de la salle, ainsi qu’à toutes les personnes qui soutiennent l’association. Ses remerciements allèrent aussi à Dominique Boutin, vice-président de la SEPANT, association à laquelle l’ACGR est affiliée.

« Un grand merci à tous nos adhérents. Une association ne vit que grâce à vous et c’est par la publicité que vous en faites que d’autres personnes viennent nous rejoindre. Nous avons atteint un nombre relativement important qui nous a permis d’avoir une certaine crédibilité vis-à-vis d’autres associations avec lesquelles nous avons tissé des liens au cours de l’année écoulée. Donc, merci à vous ! »

Ses préliminaires achevés, Philippe Gautier passa à l’ordre du jour de cette assemblée générale.

Bilan moral et activités pour 2021-2022

-Établissement de différents contacts au cours de l’année.

-Rencontre avec Mme la Sénatrice et Mme la Députée suite aux rencontres avec la communauté de communes qui se sont soldées par un « mur » !

-Axes de travail avec des associations du territoire dont la SEPANT (Association d'Etudes, de Protection et d'Aménagement de la Nature en Touraine) et des associations en lien avec Touraine Propre en charge des dossiers épineux sur les ordures ménagères. De gros problèmes vont se poser au niveau des enfouissements et de l’augmentation de la taxe qui en découle (TGAP).

-Rencontre avec  « Que choisir » qui mène et remporte des batailles contre des communes. Auparavant, travail sur les budgets des ordures ménagères afin de trouver les failles qui rendent cette taxe inopportune.

-Rappel des premières actions menées : concert de poubelles sur le site de la Communauté de Communes, communiqués de presse, rencontre avec tous les élus du territoire pour discuter de ce problème.

Jean-Marc Chahinian

Jean-Marc Chahinian

Puis, Jean-Marc Chahinian, présenta le bilan financier de l’année écoulée

Les recettes proviennent des adhésions de 172 personnes à 5 € et d’un don de la banque à l’ouverture du compte. Nous constatons qu’il y a 3 communes du territoire qui ne possèdent aucun adhérent à notre association : Saint-Aubin-le-Dépeint, Pernay et Villebourg ! Il ne faut pas oublier que pour peser sur les décisions de la Communauté de Communes le nombre d’adhérents est très important !

Côté dépenses, elles se limitent à quelques fournitures de bureau. Remerciements aux maires qui prêtent leurs salles gratuitement et limitent ainsi les dépenses de l’association.

Jean-Marc propose de maintenir le montant de l’adhésion à 5 € par personne. Les différents votes ont été adoptés à l’unanimité.

Des membres du CA : Jean-Luc, Jean-Marc, Nathalie et Gérald

Des membres du CA : Jean-Luc, Jean-Marc, Nathalie et Gérald

Les projets pour 2022-2023

-Poursuivre les actions en cours avec Touraine Propre (gérer la continuité ou non des enfouissements sur le département). La présence des associations comme la SEPANT est un appui pour intégrer la prévention. Touraine Propre continue son combat mais trop peu d’EPCI (Etablissement Public de Coopération intercommunale) sont présents.

-Rejoindre la commission déchets de Gâtine-Racan pour participer en tant que membre du Conseil d’Administration de l’association citoyenne Gâtine-Racan. Sur ce point une petite discussion a eu lieu avec l’assemblée pour prendre position sur « Faut-il être élu pour participer à cette commission ou simplement membre du CA ? » L’assemblée s’est prononcée pour l’appartenance au CA. Il est judicieux de pouvoir y participer car autrement nous risquons de passer à côté de décisions importantes.

-Rencontre avec CITEO, (entreprise à mission créée par les entreprises du secteur de la grande consommation et de la distribution pour réduire l’impact environnemental de leurs emballages et papiers, en leur proposant des solutions de réduction, de réemploi, de tri et de recyclage) prévue le 20 octobre prochain. Essai de contacter le maximum de personnes engagées dans le problème des déchets. Sur le territoire, CITEO est opposé à tout ce qui est « incitatif » d’où la volonté de les rencontrer pour leur en faire comprendre les bienfaits.

Réaction de la salle : Il est prouvé que dans les départements où l’incitatif est appliqué, cela marche très bien d’où, cette conclusion : « Continuons à peser sur les élus pour que l’on y arrive ! »

-Poursuite de notre action avec « Que choisir ». Cette association intervient sur certains conflits entre particuliers et des sociétés, administrations,… Actuellement, nous cherchons la faille et restons persuadés que nous devrons passer à une taxe ou redevance incitative. À ce jour, nous sommes la seule association à s’être constituée pour ce problème. Si notre dossier est recevable, on peut mener des actions au tribunal administratif.

-Il est toujours possible de mener des actions de terrain, au coup par coup, à l’initiative des adhérents.

Avant de passer la parole à l’assemblée, Gérald Rampant, alerta  l’assistance sur l’augmentation de 7% prévue en 2023 sur les taxes foncières avec le réajustement des valeurs locatives.

Les différents points épuisés, la parole fut donnée à Dominique Boutin, vice-président de la SEPANT et, comme il l’a annoncé 173e adhérent de l’association citoyenne Gâtine-Racan. Il présenta son association créée en 1 966 qui est en fait une fédération de nombreuses associations. Il la définit ainsi : « C’est un laboratoire écologique expérimental qui regroupe des gens de tous bords réunis autour de la protection de l’environnement. » Il rappela différentes actions menées à terme et l’aide qui peut être apportée dans certains combats : actions sur l’eau, les incinérateurs, l’implantation d’usines SEVESO, CALCIA,… »

Dominique Boutin

Dominique Boutin

Comment des combats menés séparément se rejoignent.

Dominique Boutin poursuit sa présentation : « La SEPANT rassemble des gens ayant des problèmes identiques. En ce moment, sur le nord Touraine, des comités se forment pour demander plus d’arrêts de train dans les gares. Sachez que dans le programme Leader + sont inscrites des actions pour faire aboutir ces demandes. Nos actions principales s’inscrivent dans la biodiversité au sens large. Nous avons des salariés et pouvons vous apporter notre aide.»

Il faut savoir que vendredi dernier une réunion publique était organisée à Saint-Paterne-Racan pour demander plus d’arrêts de train !

Après l’intervention de Dominique Boutin, la parole fut donnée à la salle.

Parole à la salle

Parole à la salle

Les souhaits formulés :

-impliquer les industriels pour qu’ils réduisent les emballages.

-que chacun de nous choisisse ses achats avec un minimum d’emballage

-la SEPANT est associée à France Nature Environnement et peut agir sur la réduction des emballages. Des actions sont en cours avec un regroupement de 3500 associations.

Pour terminer la parole fut donnée à Mme le Maire, Valérie Bouin, qui rappela que les élus de sa commune avaient été les seuls à voter contre la mise en place de la TEOM.

Philippe Gautier fit ensuite appel aux candidats susceptibles de venir étoffer le conseil d’administration. Quatre personnes se sont proposées et ont été élues à l’unanimité :

Françoise Joubert, de Charentilly

Éric Liberpré de Rouziers-de-Touraine

Didier Plat de Rouziers-de-Touraine

Patrick Plaudin de Semblançay.

Pour terminer cette réunion, le verre de l’amitié a été offert par l’association.

Si vous trouvez que la TEOM est injuste, rejoignez l'ACGR

Contacts :

Philippe Gautier : 06 27 11 38 67

Jean-Marc Chahinian : 06 11 29 94 22

Site : https://collectifgatineracan.org/

 

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2022 2 11 /10 /octobre /2022 08:32
Saint-Paterne-Racan : Fête de la science
Saint-Paterne-Racan : Fête de la science
Saint-Paterne-Racan : Fête de la science
Saint-Paterne-Racan : Fête de la science
Saint-Paterne-Racan : Fête de la science
Saint-Paterne-Racan : Fête de la science
Saint-Paterne-Racan : Fête de la science
Saint-Paterne-Racan : Fête de la science
Saint-Paterne-Racan : Fête de la science

Profitez de ces installations mises gratuitement à votre disposition pour vous initier à la science.

Dans la salle Gabriel, c'est le thème de l'eau qui y est abordé.

C'est ouvert au public :

mercredi après-midi de 14 h à 18 h avec accès au cosmorium à 14 h 30, 15 h 30, et 16 h 30.

samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h avec accès au cosmorium à 14h 45 et 15 h 45.

De plus, samedi après-midi, beaucoup d'activités autour de la science vous attendent dans le gymnase

 

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2022 6 08 /10 /octobre /2022 15:56

Vendredi soir, la réunion publique, initiée par la municipalité en réponse aux attentes de ses administrés, a déplacé de nombreuses personnes du territoire et, c’est devant une salle quasiment comble, que M. Éric Lapleau, maire de la commune, a pris la parole en ces termes : « J’adresse mes remerciements à toutes les personnes présentes, Députée, Conseillère Régionale, Maires, Maires-Adjoints, élus et toutes les personnes qui ont répondu à cette invitation. La municipalité de Saint-Paterne-Racan s’est engagée à faire plusieurs réunions publiques sur des thèmes très divers. Ce soir, c’est pour une préoccupation majeure des habitants du nord d’Indre-et-Loire que nous sommes réunis : la mobilité. C’est un point très sensible sur notre territoire. Cette réunion est un préalable à la mobilisation puis à la visualisation d’objectifs atteignables et justifiés.  Nous avons à nos côtés M. Georges, président de l’ADTT (association pour le développement des transports collectifs en Touraine) qui nous présentera les actions menées par l’association et Mme Karine Soulier, 1ère adjointe, qui mènera le débat. »

De g à D : Laurent Beaufrère, Karine Soulier (élus de Saint-Paterne) et les représentants de l'ADTT

De g à D : Laurent Beaufrère, Karine Soulier (élus de Saint-Paterne) et les représentants de l'ADTT

Les organisateurs de la soirée rappelèrent l’accent mis sur la communication pour que cette soirée soit une réussite.

Actuellement, avec les contraintes, les coûts énergétiques, la pollution, beaucoup de personnes redécouvrent le train. L’étoile ferroviaire du territoire peut être un atout pour redorer le blason du transport ferroviaire. Sur notre secteur, ce service peut et doit être mieux exploité. C’est donc l’enjeu de la réunion.

Après une rapide présentation du déroulé de la soirée par les organisateurs, Lionel Royer, membre de l’association christophorienne « Histoire et Patrimoine » relata l’historique de cette ligne de chemin de fer qui fut mise en service le 19 juillet 1858.     

 

Monsieur Georges présenta son association et fit état de ses objectifs et projets dont notamment :

-Se faire l’écho du besoin des usagers

-Contribuer au développement des transports collectifs

-Développer l’inter mobilité entre trains, bus, trams, piétons, cyclistes et parkings

-Améliorer la qualité de vie en ville face aux nuisances issues des déplacements

-Préserver au global notre environnement.

Il mit l’accent sur l’aboutissement de certaines actions dont le rétablissement de la ligne Tours-Loches, les lignes de tramways sur la Métropole…

Saint-Paterne-Racan : Une réunion publique qui a fait le plein

Pendant toutes ces explications, on sentait la salle en effervescence. « Tous ces beaux discours, c’est bien. Mais nous sommes là pour du concret sur le problème qui nous concerne ! » Une élue de la commune, Claudine Villiers, se dirigea vers les orateurs et fit comprendre que la salle souhaitait prendre la parole.

Les usagers de la ligne Tours-Le Mans via Saint-Paterne-Racan exprimèrent leurs souhaits en faisant valoir qu’ils n’induisaient aucun coût financier supplémentaire !

La Conseillère Régionale se lança dans une plaidoirie totalement en dehors du sujet traité, ramenant le débat sur l’économique au lieu du pratique, de l’écologique et de l’humain. Un spécialiste précisa qu’un arrêt de train se compte en minutes (4 mn) et non en euros.

Saint-Paterne-Racan : Une réunion publique qui a fait le plein

Que veulent donc ces usagers ?

Rien de bien compliqué ! Seulement que les trains qui passent devant la gare de Saint-Paterne-Racan s’y arrêtent un peu plus souvent pour que les personnes qui ont besoin de se déplacer soit vers Tours, soit vers Château-du-Loir, puissent bénéficier d’horaires corrects et éviter des pertes de temps (lycéens, étudiants et toutes personnes tributaires de ce moyen de locomotion).

De ces débats, il est ressorti très nettement que cette situation est le résultat d’un choix politique. Il faut de nouveau obliger l’état à s’occuper de ses territoires et faire valoir ses besoins. Pour cela, tous les élus du territoire ont un rôle à jouer !

 

Que va-t-il se passer à l’issue de cette réunion ?

-Créer un comité de ligne.

-Demander un tarif unique train/bus. Actuellement un trajet en train coûte 9 € et en bus 3 €.

-Matérialiser la demande en faisant valoir que plus d’arrêts seraient une incitation pour que plus d’usagers prennent le train.

-Une fois le comité de ligne créé, il faut convaincre la Région de revoir la mobilité sur notre territoire. Sur ce point, Mme la Conseillère Régionale a précisé qu’elle a bien entendu les demandes !

En conclusion, il ressort que pour obtenir une avancée sur ce dossier, il faut que la population, les élus et les associations s’unissent et restent mobilisés jusqu’à l’obtention d’une réponse positive aux demandes.

Après ces nombreux échanges, c’est devant le verre de l’amitié que les discussions se sont poursuivies dans le calme.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 08:05
Assemblée générale du Collectif Gâtine-Racan

Venez nombreux pour soutenir l'association, continuer à mener des actions contre le système actuel de financement des ordures ménagères et connaître les projets en cours et/ou à venir du collectif.

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2022 5 02 /09 /septembre /2022 08:13
Neuvy-le-Roi : Week-end détente
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 18:01

Quel plaisir pour l’association christophorienne de pouvoir enfin renouer avec ses activités habituelles. Samedi soir, c’est donc une soixantaine de personnes qui s’est retrouvée sur le parking de la salle socioculturelle « Le Foyer » pour découvrir ou redécouvrir quelques trésors cachés de la commune.

Avant le départ
Avant le départ
Avant le départ
Avant le départ
Avant le départ

Avant le départ

Avant le départ, Philippe Larus, le président, rappela en quelques mots les différents thèmes retenus lors des 16 précédentes promenades crépusculaires et mentionna que les éditions « Sur les lieux du crime » débouchèrent sur la réalisation du second livre d’Histoire et Patrimoine, livre qui reçut en 2017, le premier prix de la catégorie culture, remis par le Crédit Agricole Touraine Poitou.

La montée des Ruettes
La montée des Ruettes
La montée des Ruettes

La montée des Ruettes

Après les quelques recommandations d’usage question sécurité lors des déplacements dans le bourg, la petite troupe se mit en route. Pour éviter les axes à circulation plus importante, c’est par les Ruettes, ancien chemin de ronde, que les participants regagnèrent la première halte prévue, bien ombragée, ce qui était très agréable par cette chaleur encore assez forte, en bordure d’un verger, face au cimetière et à sa motte féodale.

Première halte à l'ombre
Première halte à l'ombre
Première halte à l'ombre
Première halte à l'ombre
Première halte à l'ombre
Première halte à l'ombre

Première halte à l'ombre

C’est là que Fabrice donna lecture d’un texte écrit en 1891 par le curé Minguet, texte qui décrit le village de Saint-Christophe sous des aspects très élogieux quant à ses nombreux châteaux, sa vallée verdoyante, ses coteaux couverts de vigne, ses maisons en pierres calcaires et ses nombreuses cavités qui lui donnent tant de charme.

Dans la cave communale
Dans la cave communale

Dans la cave communale

Ensuite, direction la rue du Vieux Château, qui ne fut tracée qu’en 1860, où se situent des caves communales servant actuellement à entreposer du matériel pour les agents techniques. Là, ce fut au tour de Lionel de fournir quelques explications sur ce site mais aussi un peu de géologie.

« Le village de Saint-Christophe, comme vous pouvez le constater, est construit sur du calcaire turonien, assez facile à creuser. Sur la commune, il y a de très nombreuses cavités, anciennes habitations troglodytiques ou simples caves ayant servi au temps où les coteaux étaient couverts de vignes. Sur le territoire communal, on compte près de 1000 cavités, quasiment autant que d’habitants ! Et, c’est ce matériau qui fait que nous sommes ici pour vous dévoiler une curiosité : l’existence d’une ponne ! Nous nous trouvons à proximité du donjon féodal. Dans le secteur, il reste 2 autres ponnes. Ce sont des silos, comme des grandes jarres creusées dans la pierre,  où l’on engrangeait les céréales en les versant à l’intérieur par une ouverture située sur le dessus et que l’on refermait avec un couvercle. Elles étaient très utilisées au Moyen Âge. Il faut savoir que Saint-Christophe avait combattu contre les Anglais ! Lors de travaux, celle d’ici a été coupée dans sa longueur mais son orifice est encore bien visible. Pour rappeler la vocation viticole de ces caves relativement récentes, un pressoir se trouve dans l’une des cavités. »

L'orifice de la ponne

L'orifice de la ponne

Après que l’ensemble des visiteurs eut pu découvrir les curiosités présentes sur ce site, le groupe fut partagé en deux pour aller découvrir des jardins particuliers, invisibles de la rue.

Le jardin «Le soin fertile » de Matthias Mégret.

Matthias explique sa conception du jardin

Matthias explique sa conception du jardin

Matthias est concepteur de jardins thérapeutiques. Son jardin est composé de plusieurs modules ayant chacun des végétations différentes  mais aussi des aires de repos et des passages faisant dresser l’oreille. En déambulant parmi ces modules, les différents sens que sont le toucher, la vue, l’odorat, l’ouïe et le goût sont en éveil. Il y règne une atmosphère reposante ! Son jardin sert à la formation de personnes travaillant avec des enfants ou des adultes handicapés qui ont besoin de ce contact quasi permanent avec la nature pour se sentir bien. Il a déjà installé plusieurs jardins de ce type à proximité d’IME ou d’EHPAD. Un projet serait en cours sur la commune…

Le jardin de Matthias
Le jardin de Matthias
Le jardin de Matthias
Le jardin de Matthias

Le jardin de Matthias

Après le jardin de Matthias, c’est celui de Philippe et Dominique qui nous accueille.

Dans le jardin de Philippe
Dans le jardin de Philippe

Dans le jardin de Philippe

Autre jardin, autre style avec une longue histoire liée à la maison et aux abords du site. Tout d’abord, le nom de la rue « Chaude » appelée autrefois « rue de la place à l’église » ! L’appellation « Rue Chaude » a donné lieu à diverses suppositions : cabarets, maisons closes, … Mais , d’après Gendron, spécialiste des noms de lieux-dits, ce pourrait être lié à la situation géographique : "Une rue bien exposée, protégée du froid par des murs…" Ce qui est assez intéressant sur ce site, ce sont les différents propriétaires qui y ont vécu.

La fratrie Cuvier de g à d : Philippe, Françoise, Anne-Marie

La fratrie Cuvier de g à d : Philippe, Françoise, Anne-Marie

Elle a abrité plusieurs maires dont Léon Brossard, souvent mis en scènes dans des saynètes interprétées lors de précédentes promenades crépusculaires et plusieurs médecins dont le docteur Cuvier. Et, dans le jardin, parmi les visiteurs, se trouvaient 3 enfants du docteur Cuvier, dont 2 étaient nés dans cette maison : Philippe en 1932, Françoise en 1933. Leur sœur, Anne-Marie, est née dans la maison des médecins sur la place où leur père s’est installé par la suite. Ils n’étaient jamais revenus dans ce lieu depuis leur enfance ! La maison et le jardin sont entourés par les murs des ateliers de l’entreprise « Extase » qui confectionnait des sous-vêtements féminins. Après une délocalisation à Saint-Paterne, elle a cessé son activité.

À l'Auberdière
À l'Auberdière
À l'Auberdière

À l'Auberdière

Pour terminer la soirée, c’est à l’Auberdière que tout le monde s’est retrouvé.

Claudie, propriétaire des lieux donna de nombreux renseignements sur la maison dont les parties les plus anciennes remonteraient au XIVe siècle. Elle emmena les curieux à l’intérieur des nombreuses cavités dont certaines avaient servi de carrières de pierre et plus récemment pour abriter des tonneaux où vieillissait le vin venant des vignes situées sur le coteau au-dessus.

Claudie donne des explications sur sa propriété
Claudie donne des explications sur sa propriété
Claudie donne des explications sur sa propriété

Claudie donne des explications sur sa propriété

Ce que l’on voit de l’Auberdière faisait partie d’un fief très important comprenant plusieurs hectares de terre comme en témoigne l’original pigeonnier visible dans la falaise au-dessus de cavités habitées autrefois. L’une d’entre elle a abrité un moine !

David annonce le spectacle !

David annonce le spectacle !

Et, dans ce cadre très agréable, pour terminer l’animation, quatre membres du CA de l’association avaient préparé une saynète à partir d’un texte écrit par Raphaël Blanchard, éminent médecin natif de la commune à la fin du XIXe siècle et très attaché aux traditions ancestrales et populaires. Ce texte raconte comment autrefois, dans les villages, les personnes par des prières et autres simagrées, soignaient même par procuration, certains maux en utilisant les pouvoirs que l’on attribuait à certains saints …

Les acteurs pendant leur prestation
Les acteurs pendant leur prestation
Les acteurs pendant leur prestation
Les acteurs pendant leur prestation
Les acteurs pendant leur prestation

Les acteurs pendant leur prestation

La recette utilisée dans cette affaire « La bougie de la mère Bignon » ne s’est pas avérée très efficace !

Le verre de l'amitié
Le verre de l'amitié

Le verre de l'amitié

Pour clore cette très sympathique soirée, chacun fut invité à partager le verre de l’amitié et pour une vingtaine d’entre eux c’est un pique-nique tiré du sac qui acheva ce moment de retrouvailles !

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 15:22
La Chariotte
La Chariotte

La Chariotte

 

L’épicerie de La Chariotte est fière de fêter son 2ème anniversaire avec sa pergola récemment aménagée sur sa terrasse. Rendez-vous le 23 juillet à partir de 18 h,

 au 5 rue André Piégu.

Au programme, de nombreuses animations dont 3 concerts gratuits:

- Les Pirates, groupe dont le chanteur est  Guillaume l'épicier. Reprises personnalisées de chansons françaises

- La fanfare de Montoire-sur –le- Loir en déambulation

- Patrick Chamblas, artiste Tourangeau, guitariste et chanteur.

- DJ set, un DJ très local qui fera danser tous les amateurs le reste de la soirée.

Pour bien profiter de ce temps convivial, il sera possible de se restaurer sur place. Le bar de l’épicerie sera ouvert avec des boissons locales et des bières artisanales. 

Cette fête est ouverte à tous et son entrée est libre.

 

Bueil-en-Touraine : L’épicerie de La Chariotte fête ses 2 ans

Contact : 02-47-52-06-90 « vivemonepicerie@gmail.com »

Partager cet article
Repost0
24 juin 2022 5 24 /06 /juin /2022 10:38

L’association castélorienne de randonnée pédestre, Pédibus, avait convié ses adhérents à une randonnée en dehors des chemins habituels pour marquer la clôture de cette saison redevenue enfin normale après les deux années de pandémie.

C’est donc à Couture-sur-Loir, aujourd’hui Vallée de Ronsard, devant le manoir de la Possonnière, qu’une quinzaine de marcheurs s’est retrouvée pour une randonnée de 7,500 km, sans difficulté particulière, choisie par la présidente, Michelle Cerneau, pour que tous puissent y participer.

Prêts pour le départ !

Prêts pour le départ !

Après une montée pour atteindre le haut du coteau, de belles vues s’offrirent aux regards : le château de La Flotte, un paysage verdoyant, des vergers aux arbres fruitiers déjà chargés de fruits magnifiques (pêches, pommes, noix), mais aussi au feuillage curieux. Renseignement pris auprès du propriétaire des lieux, c’étaient des plaqueminiers, arbres à kakis, peu courants dans nos régions !

Lors de la randonnée
Lors de la randonnée
Lors de la randonnée
Lors de la randonnée
Lors de la randonnée
Lors de la randonnée

Lors de la randonnée

Sur le chemin du retour, devant une propriété assez importante, La Denisière, un panonceau attira l’attention des marcheurs, toujours prêts à s’instruire, même en randonnée. Ce manoir datant de la fin du Moyen Âge fut lié à la famille de Ronsard. Et, au XVème siècle, un assassinat y fut perpétré !

Le manoir de  La Denisière

Le manoir de La Denisière

La matinée s’achevant, les participants reprirent leurs véhicules en direction de l’Île verte, sise au bord du Loir, pour un très sympathique pique-nique dans un magnifique cadre de verdure. L’apéritif, un petit vin local, fut offert par l’association, avant que chacun ne sorte ses victuailles pour se sustenter. Puis, une ronde des desserts succéda aux préparations culinaires, et chacun put apprécier les talents de certains marcheurs : tarte aux abricots, meringues, cake tout chocolat, cannelés, …

Sur l'Île verte
Sur l'Île verte
Sur l'Île verte
Sur l'Île verte

Sur l'Île verte

Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...
Début des agapes : l'apéro...

Début des agapes : l'apéro...

Le pique-nique...
Le pique-nique...
Le pique-nique...
Le pique-nique...
Le pique-nique...
Le pique-nique...

Le pique-nique...

... et, la tarte de Georges !
... et, la tarte de Georges !
... et, la tarte de Georges !

... et, la tarte de Georges !

 Heureusement, il n’y avait pas de marche au programme de l’après-midi mais une visite guidée du manoir de la Possonnière, demeure du poète Pierre de Ronsard, où il naquit en 1524, propriété de la communauté d’agglomération du Vendômois.

Le manoir de La Possonnière
Le manoir de La Possonnière
Le manoir de La Possonnière

Le manoir de La Possonnière

C’est une charmante demeure du XVe siècle construite en pierre de tuffeau typique de la région du val de Loire. Les marcheurs, sous la conduite d’une guide remarquable, furent séduits par l’élégance de l’architecture et le calme des jardins. Quelques frais ombrages et les parties troglodyiques permirent de mieux supporter la chaleur de nouveau présente en ce début d’après-midi. Restauré et remanié au XIXe siècle, le manoir de la Possonnière a tout de même conservé tout le charme de la Renaissance.

Visite guidée
Visite guidée
Visite guidée
Visite guidée

Visite guidée

En 2020, les jardins furent réaménagés. Ils sont librement inspirés du style et du vocabulaire de la Renaissance. On y retrouve une roseraie, un labyrinthe, un bosco, une chambre de verdure, une pergola, un potager…

Les jardins...
Les jardins...
Les jardins...
Les jardins...
Les jardins...

Les jardins...

Et, bien évidemment, sur l’un des murs, un rosier « Ronsard » étalait ses tiges et ses roses y mettaient quelques touches discrètes de couleur !

Le rosier "Ronsard"

Le rosier "Ronsard"

Après cette journée à la fois "sportive" et culturelle, dans la tradition des activités de Pédibus, chacun des participants reprit le chemin du retour en se donnant rendez-vous pour le dernier jeudi du mois qui clôturera réellement la saison 2021-2022 !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages