Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 18:39

 

Ce samedi 18 mars, c'est la Journée internationale des forêts, à laquelle la forêt domaniale de Bercé (ONF) s'associe pour une 1ère édition riche d'animations : randonnée, ateliers autour des travaux forestiers, des marques sur les arbres, des coupes, des empreintes d'animaux, visites de sites, d'une saboterie...

Saviez-vous aussi que dix maisons forestières ont été bâties au XIXe siècle en forêt de Bercé ? Elles sont discrètes et se ressemblent toutes un peu... Qui les a construites ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Pour qui ? Que sont-elles devenues ?

Le Pays Vallée du Loir/Pays d'art et d'histoire, en convention avec la Région Pays de la Loire et le Conseil départemental de la Sarthe, vous invite à découvrir les photos réalisées par l'Inventaire Général du patrimoine sur les maisons forestières de Bercé.

A 15h30 et à 16h30, Stéphanie Barioz, chargée de mission Inventaire du patrimoine, commentera l'exposition puis échangera avec vous. Venez nombreux !

Rendez-vous :

Ce samedi 18 mars à Marigné-Laillé, ancienne mairie (en face de l'église et de la mairie). Entrée libre de 10h à 18h. Présentations gratuites à 15h30 et à 16h30 (sans réservation).

Toutes les animations de la journée (ateliers autour de la forêt, dégustations...) en fichier joint et sur www.carnuta.fr

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 10:03

Samedi 11 février, le Syndicat intercommunal d'alimentation en eau potable (Siaep) de Marray - La Ferrière inaugurait une station de déferrisation au forage de « La Pénissière », préconisée par l'Agence de l'eau et recommandée par l'ARS (Agence régionale de santé).

Pendant son discours, Jean-Jacques Besnier, président du syndicat, expliqua pourquoi ce projet fut mis en route : « En 1961, le premier forage avait mis en communication deux nappes (le Turonien et le Cénomanien). Quinze ans après, le volume demandé et la ressource du puits étant devenus insuffisants, il est réalisé un forage direct dans le Cénomanien ». Il poursuivit : « L'eau présentait un taux de fer trop important. La solution était donc de diminuer l'arrivée d'eau du Cénomanien avec celle de l'autre forage. Elle redevenait ainsi conforme avec un taux de fer inférieur à 200ug/l ». Puis, il ajouta : « En 2013, un diagnostic sur l'état du premier forage faisait apparaître l'urgence de le réhabiliter. Il ne pouvait être interrompu pendant les travaux car il n'y aurait plus eu d'eau pour diluer celle du deuxième forage. La décision a donc été prise de réaliser une unité de déferrisation ».

À gauche, Jean-Jacques Besnier. Patrick Boivin, maire, coupe le ruban

À gauche, Jean-Jacques Besnier. Patrick Boivin, maire, coupe le ruban

Forcer et accélérer l'oxydation du fer

Une fois le ruban coupé, Jérémie Danton, d'Infrastructures Concept, qui était chargé de la maîtrise d'œuvre, a fait visiter la station aux personnes présentes.
Les équipements permettent de forcer et d'accélérer la réaction d'oxydation du fer en injectant de l'air. Ensuite, les oxydes de fer sont retenus grâce à une filtration par sable.
Puis, par un cycle de rétro-lavage avec un flux d'eau inversé, ils sont rejetés dans une lagune de décantation.
Suite au choix de ce principe et devant l'incertitude sur la résistance de l'ancien bâtiment à supporter les filtres, il a été décidé de construire un bâtiment neuf pour soutenir la tour d'oxydation et du filtre.

À l'intérieur de la station de déferrisation

À l'intérieur de la station de déferrisation

Peu de financements pour ce projet

Le montant des travaux pour cette réalisation s’élève à 328 123,33 € HT. Pour ce qui est du financement, le président du syndicat précisa : « Le Département étant dessaisi de l'aide qu'il devait apporter au domaine de l'eau potable, les deux communautés de communes Castelrenaudais et Pays de Racan estimèrent qu'elles ne pouvaient assurer cette opération. Les représentants de l'Assemblée nationale et du Sénat firent savoir qu'ils n'apporteraient pas d'aides aux syndicats et qu'il ne fallait pas compter sur le soutien européen. Heureusement pour nous, l'Agence de l'eau nous a apporté son concours à hauteur de 35 % de la dépense.»

Ce syndicat, le Siaep, fournit en eau potable les communes de Chemillé-sur- Dême, Louestault, Les Hermites, La Ferrière, Épeigné-sur-Dême et Marray.

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 15:46
Émilie Tregouet et Nicolas Garnier

Émilie Tregouet et Nicolas Garnier

Vendredi soir, dans le cadre de l’agenda 21 local, associé à la bibliothèque municipale de Neuvy-le-Roi et à l’Agence Locale de l’Energie d’Indre et Loire (ALE 37) une balade thermographique était organisée dans le bourg de Neuvy-le-Roi. Près de vingt personnes se sont regroupées à la bibliothèque où les attendaient Baptiste Mennesson, agent chargé de mission Agenda 21 pour la communauté de communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, Émilie Tregouet et Nicolas Garnier, conseillers info-énergie de l’agence locale d’énergie (ALE 37).

Une convention de partenariat avait donc été signée en amont et, cette animation entre dans les projets 2017 axés sur la sensibilisation aux économies d’énergie destinée aux habitants. « C’est une animation grand public dont l’objectif est de communiquer sur ce qui concerne les travaux de rénovation énergétique que cela soit sur les questions techniques ou bien sur les aides financières auxquelles les propriétaires peuvent prétendre » expliqua Baptiste.

Ces animations sont soutenues par l’ADEME (Agence nationale de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), le département, la région, l’agglomération et le SIEIL (syndicat intercommunal d’électrification d’Indre-et-Loire) qui en assurent la plus grande partie du financement. Une partie plus infime est toutefois demandée au territoire sur lequel a lieu l’animation comme cela est stipulé dans le contrat de partenariat.

Les conseillers info-énergie avaient en amont effectué des pré-repérages sur les maisons des personnes qui s’étaient inscrites au préalable.

Lorsque chaque participant fut équipé d’un gilet jaune pour la sécurité, le petit groupe se mit en route pour un parcours dans les rues du village en direction de bâtiments municipaux ou d’habitations particulières. Le premier arrêt fut pour les bureaux de la communauté de communes Pays de Racan.

Prêts pour la balade

Prêts pour la balade

Équipés chacun d’une caméra thermique, Émilie et Nicolas expliquèrent aux personnes à quoi correspondaient les différentes couleurs qui apparaissaient sur les écrans. Plus un point est froid, plus la couleur associée va être choisie dans les tons de couleurs froides (noir, violet, bleu,..). Plus le point est chaud, plus la couleur associée sera dans les tons de couleurs chaudes (jaune, orange, rouge,…). Grâce à ces caméras et aux explications fournies, il était très facile de déceler les points importants de déperditions énergétiques.

Une fois la promenade terminée, les participants se sont retrouvés à la bibliothèque où des boissons chaudes les attendaient. Ce fut l’occasion de faire un point sur les observations relevées pendant la balade. Cette phase de restitution permit à chacun de poser des questions et d’obtenir des réponses par rapport à ses propres préoccupations : par exemple, les ponts thermiques : « Où sont-ils localisés ? Pour quelles raisons ? Comment les traiter ? »

Paule Hasley, adjointe à Neuvy-le-Roi et vice-présidente de la communauté de communes, profita de ce rassemblement pour annoncer : « Nous venons de recevoir un prix au nom de la Communauté de Communes Pays de Racan pour l’ensemble des actions qui ont été menées dans le cadre de l’Agenda 21 : tri des déchets, villages de la réparation, produits locaux dans les cantines, défis énergie. »

Tous les participants se sont montrés satisfaits de cette « balade thermique » et des divers renseignements obtenus au cours de la soirée.

 

Les participants sur le terrain, en nocturne
Les participants sur le terrain, en nocturne

Les participants sur le terrain, en nocturne

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 10:25
Un grand moment pour la pêche

En ce mercredi 8 février, le président du GIH (Groupement d’Intérêt Halieutique) du pays de Racan (Pêcheurs de l'Escotais, du Long et de la Dême), Christian Madieu, et le maire de Saint-Paterne-Racan, Jean-Pierre Poupée, ont, en présence d’Alex Tabouriech, chargé de mission à la CCPays de Racan, pour les rivières Escotais, Dême, Long, concrétisé un vieux projet par la signature d’un bail de pêche liant les deux parties pour 3 ans avec tacite reconduction pour des périodes de 3 ans, sous l’œil bienveillant de Marianne et de Racan.

En quoi consiste ce bail ?

La commune de Saint-Paterne-Racan est propriétaire de plusieurs parcelles jouxtant l’Escotais et allant de l’ancien terrain de camping jusqu’à la limite avec la commune voisine de Saint-Christophe-sur-le-Nais, soit environ 1 km. Depuis longtemps, l’AAPPMA souhaitait ouvrir la pêche dans la rivière à partir du pont du parking des sports jusqu’aux limites avec Saint-Christophe. Aussi, par délibération municipale, en date du 19 janvier 2017, il a été décidé à l’unanimité de « signer un bail de pêche avec l’AAPPMA Les pêcheurs à la ligne de Saint-Christophe – Saint-Paterne pour un loyer annuel de 135 € aux conditions mentionnées dans le bail. »

Dès l’ouverture de la pêche, ce nouveau tronçon sera accessible aux pêcheurs. Christian Madieu a tenu à préciser que l’association de pêche a désormais 22 km de rivière à gérer (15 km sur l’Escotais, 6 km sur le Long et 1 km à Chemillé-sur-Dême).

Sur Saint-Paterne, une réflexion va être menée pour que ce nouveau tronçon puisse être utilisé par les enfants au cours d’activités encadrées.

Une signature qui, à n’en pas douter, réjouira plus d’un pêcheur du territoire !

Un grand moment pour la pêche
Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement loisirs
commenter cet article
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 15:29
Les lauréats du concours des maisons fleuries

Les lauréats du concours des maisons fleuries

Comme chaque année, la cérémonie des vœux est l’occasion de récompenser les personnes qui ont fait un effort pour fleurir leur maison ou leur jardin et embellir de ce fait leur village. Pour l’année 2016, ce sont 16 personnes qui ont vu leur travail apprécié par le jury et ont reçu une récompense sous forme de composition florale ou de bons d’achat.

Voici le palmarès :

1er prix : Philippe COUTON

2ème prix : Colette SAULAY

3ème prix : Jacqueline BODIER (pour son jardin Vallée de la Roche)

4ème prix : Janine COUSIN

5ème prix : Bernadette BOULESTEIX

6ème prix ex aequo : Suzanne LEMAIRE, Claudette FÉLICIER, Jacky ORGEUR, Lucienne ANQUETIL, Marcel BOURTAULT, Annick BODIER, Monique DAUPHIN, Madeleine TISSIER, Jacqueline FOURRIER, Nicole BROSSAY, Danielle Le GUILLOU,

Janine COUSIN et Bernadette BOULESTEIX ont été retenues pour participer également au concours départemental.

Un grand bravo et un grand merci à toutes ces personnes pour leur implication dans l’embellissement de leur commune.

 

 

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 18:50

 

Dans le cadre de l’agenda 21 local du Pays de Racan, l’Agence Locale de l’Energie d’Indre et Loire (ALE 37) organise une balade thermographique.

Les participants à la balade seront accompagnés d’un conseiller info énergie de l’ALE37. Il montrera à l’aide d’une caméra thermique, les zones de pertes de chaleur sur une habitation. Il répondra aux questions suivantes : Où sont généralement localisés les ponts thermiques ?, pour quelles raisons ?, comment les traiter ?

L’agent Agenda 21 et Développement durable recherche des logements témoins pour une prise d’images thermiques sur la Commune de Neuvy le Roi. Ces images seront prises uniquement de l’extérieur du logement. Les propriétaires pourront sur demande recevoir les clichés.

Animation gratuite et ouverte à tous.

Lieu de rendez-vous : Vendredi 10 février à 19h, Bibliothèque municipale associée, 15 rue Neuve, 37370 NEUVY LE ROI.

Pour réserver et pour tout renseignement :

Baptiste MENNESSON

Agent Agenda 21 et développement durable

06 47 29 84 49

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 09:16

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement Vie locale
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 09:34
Baptiste à l'entrée de son bureau

Baptiste à l'entrée de son bureau

Il y a maintenant six mois que Baptiste Mennesson a été engagé par la CCPR pour la mise en place de l’Agenda 21 et du Développement durable sur le territoire. Récemment, avec Paule Haslé, responsable de ce sujet au sein de la CCPR, ils ont fait le point de ce qui a été fait durant ce laps de temps.

Tout a commencé par une concertation citoyenne pendant l’été, concertation qui a débouché sur un diagnostic et la mise en place des différentes actions rappelées ci-dessous :

  • Le comité de pilotage des élus

  • Le comité de pilotage des citoyens

Au cours des trois réunions qui ont eu lieu, les organisateurs ont pu se rendre compte de l’intérêt pris par les participants, leur fidélité pour la plupart, sachant qu’elles ont réunis des représentants des 10 communes de la CCPR. « Ces concertations ont été un vrai laboratoire d’idées où nous pourrons piocher pour la suite de nos actions. Nous avons eu un échantillon de toute la population du Pays de Racan : des agriculteurs, des ouvriers, des responsables d’entreprise, des retraités,… En partenariat avec les TAP, nous avons recueilli les idées des enfants. En voici quelques-unes :

-Une journée sans voiture dans nos communes

-Faire un travail sur la mobilité douce : vélo, trottinette, skate board..

-Aider les pauvres

-Créer une association pour les enfants malades » commenta Baptiste.

Le plan d’actions réalisé a été validé par la CCPR. « Je suis en train de le taper sur l’ordinateur et j’ai déjà 14 pages de suggestions ! »

Même si les idées foisonnent, il y a quelques points où les participants en manquent.

Les actions ont porté essentiellement sur :

  • la mobilité et nous avons travaillé avec Nicolas Gonet du Pays Loire Nature (covoiturage avec une plateforme intercommunale, un service fil blanc à la demande

  • la citoyenneté : mener des actions inter-associatives

Il serait bon, pour la poursuite des actions, de travailler par thématique sur des sujets moins communs. Pour les 4 ans à venir, une charte de bonne conduite sera établie et présentée aux élus de la CCPR mais aussi des différentes communes. « Nous devons rester cohérents dans nos actions. »

Retour sur la semaine européenne de réduction des déchets

Sur le territoire de Racan, 11 animations ont été proposées. C’était le 2ème pôle du département par le nombre de ses animations. Il y a eu 250 personnes qui y ont participé et 4 répar’acteurs y étaient présents. Beaucoup de réparations ont pu être effectuées. Cet événement était labellisé ADEME.

Sur le marché de Neuvy-le-Roi, Baptiste Mennesson a rencontré un agent chargé de mission sur l’Agenda 21 venu de Saint-Martin-le-Beau, pour piocher des idées et se documenter.

Les actions menées sur notre territoire sont annoncées et relayées sur les réseaux sociaux facebook et twitter. Pendant la semaine SERD, 3000 vues ont été enregistrées émanat de particuliers mais aussi d’associations et de collectivités (Agenda 21 de Gironde).

Le défi familles énergie

Lors de la réunion Tupperwatt, le bilan des actions engagées sera réalisé. Pour ne pas que les participants faiblissent dans leur action, ils sont relancés par des newsletters.

Le Pays Loire Nature subventionne certaines actions à condition que ces actions soient engagées sur plusieurs mois.

Une sensibilisation sur le tri et le recyclage des déchets se poursuit dans les écoles, auprès des élèves.

Des achats de gobelets réutilisables fabriqués en France à partir de plastique recyclé et d’algues brunes pourront être prêtés aux associations.

Un projet intergénérationnel en 2017

Baptiste a rencontré M. Abdelkabire Essalhi, directeur intérimaire de l’EHPAD de Saint-Christophe-sur-le-Nais, pour lui faire part de la mise en place d’un projet autour du jardin, projet qui a été accueilli favorablement et qui pourrait se concrétiser fin mai-début juin en partenariat avec Sandrine Gay-Georget du RAM de Racan et Nathalie Le Tellier, animatrice coordinatrice du dispositif jeunesse de la CCPR.

De nombreuses animations sont prévues. M. Eggers, de retour à la tête de l’EHPAD La Croix Papillon, a approuvé le projet. Le dossier de demande de subventions est en cours.

Une manifestation de mobilisation pour l’écologie, événement éco-responsable, permettrait d’obtenir une aide.

Paule Haslé constate après ces six premiers mois qu’une prise de conscience des citoyens s’est mise en place, que du lien social s’est créé et qu’un investissement des personnes est palpable. Il faut proposer des points de rencontre sur des sujets qui parlent aux gens.

Un défi déchets avec Touraine Propre et Terre Prioritaire va être proposé aux familles participantes au défi énergie. Du matériel facilitant le tri et le recyclage est à l’étude. Il sera fourni à chaque foyer du territoire de Racan

Quel sera l’avenir de l’Agenda 21 ?

Baptiste est en poste jusqu’à la fin décembre 2017. Il a été nommé sur ce poste pour un an et demi. Paule a assuré qu’elle fera son possible pour le poursuivre et le développer sur Gâtine-Choisilles qui n’en a pas.

.

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 10:04

Afin de sensibiliser les gens sur le développement durable, Baptiste Mennesson, agent territorial chargé de l'Agenda 21 au niveau de la communauté de communes, avait sollicité les habitants du territoire lors de manifestations telles que la Journée bien vivre en Pays de Racan, par exemple, pour participer à la prochaine édition du « Défi énergie ».
Ce jeu, animé par l'Agence locale de l'énergie 37 et l'association Couleurs sauvages a pour objectif de réduire les consommations énergétiques des foyers participants en leur faisant changer leurs habitudes de vie.

Neuf familles du Pays de Racan sont engagées dans le défi (6 familles de Citoyens, 2 Conseillers Communautaires et l’Agent Agenda 21 et Développement durable de la CC Pays de Racan).

Le défi va durer du 1er décembre 2016 au 30 avril 2017. Il s’agit de la 6ème édition du Défi Energie en Indre-et-Loire. Chacun des 79 foyers inscrits en Indre-et-Loire était invité au petit déjeuner de lancement qui s'est tenu à Saint-Pierre-des-Corps le samedi 26 novembre. Sept familles du Pays de Racan étaient présentes.

 « C'est un challenge dont l'objectif est de mobiliser le grand public sur les économies d'énergies que l'on peut réaliser sans affecter le confort. Il se déroule pendant toute la durée de chauffage, du 1er décembre au 30 avril », indiqua Nathalie Blanc de Couleurs Sauvages.

L’objectif est de réaliser 8% d’économies d’énergie à la maison. Cela représente 130 € d’économies sur l’année.

Un kit énergie a été offert aux participants par l’ALE37 : multiprise avec coupeur de veille, écomousseur pour les robinets, sablier de douche, thermohygromètre, thermomètre de réfrigérateur et congélateur, un kit d’information pour réaliser des économies d’énergies…

Les participants doivent saisir leurs consommations d’énergies (eau, électricité, gaz, fioul, bois…) sur la plateforme internet du défi : http://www.familles-a-energie-positive.fr/ Elles sont comparées avec leurs consommations d’énergies sur la même période l’année dernière.

 « Une réunion tupperwatt entre les participants va être organisée chez un des habitants le mardi 24 janvier 2016. Nous allons faire le point des économies d’énergies réalisées et étudier les marges de progression possibles » précise Baptiste Mennesson.

Les animatrices du défi en Indre et Loire sont :

Émilie TREGOUET de l’Agence Locale de l’Energie 37 // 02 47 60 90 70 // contact@ale37.org

Nathalie BLANC de l’association Couleurs Sauvages // 09 81 33 98 17 // accueil@couleurs-sauvages.com

 

Contenu du kit énergie

Contenu du kit énergie

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 22:45
Le comité de pilotage des citoyens réunis à Chemillé-sur-Dême

Le comité de pilotage des citoyens réunis à Chemillé-sur-Dême

Lors de la 1ère réunion, un citoyen avait formulé la proposition de réfléchir à l’installation de structures hydrauliques sur les cours d’eau pour fournir de l’électricité. Baptiste Mennesson s’en est entretenu avec Alex Tabouriech, technicien rivières à la CCPR, et M. Guineberteau, animateur de réseau chez Énergie partagée qui lui ont expliqué que cette proposition était intéressante mais impossible à mettre en place car les trois rivières du territoire ont un débit insuffisant et qu’il faut un niveau d’eau  constant, ce qui n’est pas le cas.

Énergie partagée est une structure soutenue par la Région Centre-Val de Loire. Elle accompagne les citoyens sur le territoire régional en matière d’énergies renouvelables : panneaux photovoltaïques, éolien, méthanisation, hydroélectricité et bois-énergie. M. Guineberteau a présenté les projets de sa structure.

Ensuite, Paule Haslé a dévoilé un projet de plan pour l’Agenda 21 local. Il a été réalisé suite aux réunions de terrain de l’Agent Agenda 21 et Développement durable et aux différentes réunions des Comités de pilotage.

Trois axes stratégiques pour le Pays de Racan ont été mis en avant :

Axe 1 : Un territoire économique et durable

Axe 2 : Un territoire solidaire

Axe 3 : Des citoyens et des entreprises engagés pour un territoire exemplaire sur un plan environnemental

Pour enrichir le futur programme d’action d’Agenda 21 local, les participants se sont répartis en trois ateliers thématiques : économique, social, environnemental pour réfléchir à des propositions d’actions.

Comment entretenir le lien social sur le territoire ?

Comment cultiver l’art d’entreprendre…durable ?

Comment préserver l’environnement et la biodiversité ?

Remarques émises par des participants à la réunion

Pour le compostage : nécessité de mettre les acteurs en réseau (cantines scolaires, particuliers et site de biométhanisation de Saint-Paterne-Racan).

Associer tous les acteurs et toutes les tranches d’âges à la sensibilisation sur le tri et la valorisation des déchets. Bien expliquer les gestes du tri.

Organiser une concertation citoyenne des jeunes afin de recenser des idées d’actions pour le programme d’actions de l’Agenda 21 local.

Quelques actions de la CCPR en réponse

Participation à la semaine européenne de la réduction des déchets avec mise en place de Villages de la réparation

Participation au Défi familles à énergie positive en partenariat avec l’ALE7 et Couleurs sauvages de décembre 2016 à avril 2017

Baptiste Mennesson contacte actuellement des producteurs alimentaires du territoire afin de recenser des données pour réaliser un guide d’informations sur les produits du terroir.

Prochaine réunion du Comité de pilotage citoyen le mardi 6 décembre, à 20 h 30, salle d’accueil, rue Neuve, à Neuvy-le-Roi.

Pour en savoir plus, ouvrez le document ci-dessous

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages