Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 13:21

Nous avons déjà eu l’occasion de présenter les actions menées par les familles qui s’étaient lancé dans le Défi Énergie positive. Dimanche 21 mai, avait lieu l'évènement de clôture de ce défi au Clos Lucé à Amboise. De nombreuses équipes de la Région Centre-Val de Loire avaient fait le déplacement pour découvrir les résultats du podium régional et national. Quatre familles de l'équipe A LED ! étaient présentes au Clos Lucé pour prendre connaissance de ces résultats.
Sur l'édition 2016-2017, au niveau national, 617 équipes étaient engagées dans le défi. Au niveau de la Région Centre-Val de Loire, cela représentait : 58 équipes soit 350 familles !
À la fin du défi énergie, l'équipe A LED ! du territoire de la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles - Pays de Racan se classait à la 2ème place régionale pour la catégorie "électricité" avec 31% d'économies réalisées. Elle a même reçu une mention spéciale puisqu'elle est l'équipe qui a réalisé le plus d'économies de Kwh en Région Centre-Val de Loire ! Au niveau national, elle se situait à la 22ème place !
En ce qui concerne la catégorie "eau", l'équipe A LED ! remporta la 3ème place régionale avec 24% d'économies réalisées.
En Indre-et-Loire, le défi était animé par l'Agence Locale de l'Energie 37 et l'association Couleurs Sauvages. Dans l'équipe A LED ! 11 familles étaient engagées dont 8 familles du territoire de la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles-Pays de Racan, la Vice Présidente au Tourisme et Commerce, le Vice Président à l'Agenda 21 et l'Agent Agenda 21 et développement durable.

Un grand bravo à toutes ces personnes qui ont accepté de jouer le jeu et de prouver qu’il est possible de réaliser des économies d’énergie assez conséquentes quand on se plie à certaines règles et que ces règles deviennent des habitudes.

 

Les concurrents au Clos Lucé pour les résultats du Défi Énergie positive

Les concurrents au Clos Lucé pour les résultats du Défi Énergie positive

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 13:20

 

La Communauté de Communes Gâtine et Choisilles - Pays de Racan organise le samedi 03 juin de 14h à 18h, l'évènement "Autour du jardin" à St Christophe sur le Nais à l'EHPAD Croix Papillon.
Cet événement abordera les thématiques suivantes : jardiner au naturel, produits locaux et biodiversité.

L'événement est organisé par trois services de la Communauté de Communes : Agenda 21 et Développement durable, RAM Racan et Dispositif jeunesse.

L'événement est labellisé événement éco responsable par la Région Centre-Val de Loire et il figure dans le programme officiel de la Semaine Européenne du Développement durable gérée par le Ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer.

Baptiste présente l'affiche de cet événement

Contact :

Baptiste MENNESSON

Agenda 21 et Développement durable

06 47 29 84 49


Le programme de la journée

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 13:36
Les élus et porteurs du projet posent devant le bâtiment en restauration avec, en fond, la collégiale.

Les élus et porteurs du projet posent devant le bâtiment en restauration avec, en fond, la collégiale.

Le Pays Loire Nature a engagé sur le territoire une démarche dynamique pour l’utilisation de matériaux biosourcés dans la rénovation de bâtiments. Cette démarche vise à la création d’une filière locale de ce type de matériaux.

Plusieurs collectivités locales se sont lancées dans cette démarche et, la commune de Bueil-en-Touraine a donc fait le choix d’une rénovation respectueuse de l’environnement et aux performances éco-énergétiques pour sa maison du charron. Pour obtenir les subventions nécessaires à la mise en route des travaux, le projet de rénovation énergétique devait permettre d’atteindre la classe énergétique C ce qui, pour du bâti ancien s’avère assez ambitieux. De plus, si une certaine quantité de matériaux biosourcés est utilisée, le porteur de projet peut bénéficier d’une bonification de subventions.

La maison du charron apparaît à gauche sur ces deux cartes postales
La maison du charron apparaît à gauche sur ces deux cartes postales

La maison du charron apparaît à gauche sur ces deux cartes postales

Rémi Tondereau, le maire, a expliqué pourquoi un tel nom pour cette maison datant du XVe siècle et a donné quelques renseignements concernant le bâtiment : « Cet ancien manoir fut construit à la même époque que l‘église paroissiale. Au XIXe siècle, une partie fut enlevée pour pouvoir élargir la rue. Dernièrement, il est resté inoccupé pendant plus de 40 ans et s’est dégradé. Aussi, lors de l’aménagement de la carte communale, la mairie avait décidé de préempter le bâtiment en cas de vente. C’est ce qui a pu se faire il y a deux ans. Le dernier habitant était un charron qui avait son atelier en bas. De là vient le nom que l’on a donné à la maison. Notre but, c’est de conserver un atelier au rez-de-chaussée et un logement à l’étage. Les aides apportées par la Région incitent à utiliser des matériaux biosourcés tels que la chaux, le chanvre, le liège, la laine de bois,… C’est donc la raison pour laquelle nous avons fait ce choix qui rejoint la politique que nous menons sur notre lotissement du Cormier. »

Pour aider au financement des travaux, la commune s’est rapprochée de la Fondation de France et a lancé une souscription. Débutée en 2016, la rénovation est déjà bien avancée.

Cette maison se présente comme un logis rectangulaire avec une tour-escalier polygonale en demi-hors-œuvre constituant son entrée principale desservant les deux niveaux. Au cours des âges, ce bâtiment fut tronqué en hauteur, en largeur et par rapport au sous-sol et fut divisé en deux parcelles. Malgré un état de délabrement important tant extérieur qu’intérieur, la maison a conservé d’intéressants éléments de décoration : quelques restes de joints peints en blanc sur fond ocre, des meneaux aux fenêtres des façades, une belle cheminée,… et une très belle charpente qui vient d’être restaurée et réutilisée au mieux.

Un aperçu de la rénovation en cours
Un aperçu de la rénovation en cours
Un aperçu de la rénovation en cours

Un aperçu de la rénovation en cours

Dans la rénovation, il était convenu de conserver au rez-de-chaussée un espace libre en respectant les parois de l’ancien bâtiment du XVIe siècle alors qu’à l’étage, le plan restait libre pour une utilisation future. La question qui s’est posée était : « Faut-il isoler totalement ou trouver un compromis pour mettre en valeur le bâti ancien ? Pour l’étage, c’est le choix d’une isolation totale qui a été retenu. Au rez-de-chaussée, pour mettre en valeur les éléments patrimoniaux, un enduit chaux-paille qui permet une amélioration d’un point de vue thermique a été plébiscité mais, au départ, la Région n’en voulait pas ! Heureusement, ce choix a été validé par la suite. Une restauration complète des façades a permis de redonner à la maison l’aspect qu’elle avait en 1888, après l’élargissement de la route et de mettre en valeur le maximum d’éléments architecturaux anciens. À l’intérieur, un plancher mixte ossature bois et béton lié à l’ossature permet une bonne gestion de l’acoustique, de la résistance au feu et crée une ceinture qui maintient le bâtiment. Pour ce travail, il y a eu une bonne coordination entre les entreprises de charpente et de maçonnerie. Au niveau du plancher bas, il a fallu gérer le problème de l’hygrométrie ce qui a conduit à la mise en place d’un dallage sur terre-plein avec isolation liège expansé plus plancher chauffant électrique car il n’y a pas d’espace suffisant pour du stockage que ce soit une pompe à chaleur ou des granulés bois. Énergio a fait les études thermiques pour que l’on arrive au but recherché, être en classe énergie C, » expliqua le représentant d’Envirobat Centre.

Les visiteurs pendant les présentations dans la salle du café
Les visiteurs pendant les présentations dans la salle du café

Les visiteurs pendant les présentations dans la salle du café

Pour assister à cette intéressante présentation, une trentaine de personnes s’était rassemblée dans la salle du café-épicerie où un café et des petits gâteaux étaient offerts par la municipalité. Outre les élus des différentes collectivités intéressées par ce projet s’intégrant parfaitement à l’Agenda 21 et au développement durable, les artisans impliqués dans ce chantier, les architectes et les souscripteurs soucieux de la préservation de l’environnement dans la rénovation du patrimoine bâti, on trouvait des artisans ou anciens artisans s’intéressant à ces techniques mais aussi des particuliers assez sensibles à l’utilisation de ces nouveaux matériaux.

À l'intérieur de la maison du charron
À l'intérieur de la maison du charron

À l'intérieur de la maison du charron

Nicolas Thépaut de l'ALE37 donne quelques explications concernant le plafond

Nicolas Thépaut de l'ALE37 donne quelques explications concernant le plafond

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale environnement
commenter cet article
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 17:27

            Tiffany, Hugo, Loïc, Jimmy, Iris, Alexandre, Nino, Bradley, Saïlaince, Rodolphe, Matthieu et Dylan ont retroussé les manches pour nettoyer leur futur local.        

Suite à la réunion avec les élus de la semaine dernière, un groupe d'adolescents armés de pelle, balai, éponges, karcher, a, sous la conduite d'Emmanuelle Hocdé et de Thierry Hervet-Garcia, commencé le nettoyage du local de l'entrée.

Prochaine étape : la peinture !        

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 14:25
L'architecte à gauche explique la construction en ossature bois et isolation paille

L'architecte à gauche explique la construction en ossature bois et isolation paille

Il y a quelques temps, la municipalité de Bueil-en-Touraine avait pris la décision de lancer la construction d’un éco-quartier au lieu-dit « le Cormier ». Mais, comme le précise Rémi Tondereau, maire de la commune : « Nous avons perdu beaucoup de temps à cause d’un constructeur qui nous proposait des maisons en forme de cube, projet qui a été refusé par l’architecte des bâtiments de France à cause de la présence de notre collégiale. a fallu monter un nouveau projet avec des maisons classiques en utilisant la paille comme isolant. » Ce nouveau projet a reçu l’aval des ABF et, en attendant la vente de lots à des particuliers, la municipalité a décidé de construire 2 logements sociaux, un T3 de 66 m2 en rez-de-chaussée et un T4 de 80 m2 avec étage. Le maire explique : «Nous avons fait le choix d’une construction avec des matériaux bio-sourcés dans le cadre de l’aménagement de notre éco-quartier. Le but est de louer ces 2 maisons labellisées PMR (Personnes à mobilité réduite) ».

Il y a quelques jours, la construction a débuté avec l’entreprise Isopaille de Cherré (72). L’entrepreneur explique : « Nous sommes arrivés ce matin et cet après-midi les murs sont montés. Le travail a été préparé en amont par 3 ouvriers, demain nous terminons par le plancher de l’étage et la structure de la toiture. Pour une maison de plain-pied, on peut arriver à être hors d’eau et hors d’air en moins d’une semaine ».

Une construction écologique raisonnée

Dans ce type de construction, les réalisations techniques sont simples, « lo-tech » avec une VMC à simple flux. Des capteurs solaires placés sur le toit au sud et reliés à des ballons d’eau chaude qui alimentent environ la moitié de la production annuelle, assurent la production d’eau chaude, avec un apport électrique pour permettre le complément. Ces maisons bioclimatiques ont un maximum d’ouvertures au midi, ce qui fait que le budget chauffage assuré par un poêle à granulés ne dépasse pas 100 euros par an. Les murs ont 45 cm d’épaisseur avec 35 cm en isolation paille. Ces constructions bénéficient d’une haute résistance thermique. Comme pour les maisons anciennes, la paille fonctionne avec un déphasage de 8 h, ce qui permet de ne pas avoir trop chaud dans la journée l’été. Les murs, sols et plafonds sont isolés, ils absorbent la chaleur et la restituent, l’aération est possible. Yvana Rho, l’architecte mandatée par la municipalité pour ce chantier, est spécialisée en construction écologique raisonnée, elle précise : « Ce type de maison existe depuis longtemps, la plus vieille est centenaire. Le gros point positif, c’est que les frais de chauffage et d’eau chaude sont minimisés et c’est un vrai confort grâce à l’optimisation de l’orientation et des plaques solaires ».

« Je suis allée dans une maison isolée paille avec ossature bois en plein hiver alors que dehors il gelait, à l’intérieur, on était très bien, le poêle à granulés ne fonctionnait même pas » a fait remarquer une habitante du village lors de la visite du chantier.

Les prochains travaux, pose des huisseries, de la couverture et aménagements intérieurs se poursuivront avec des artisans locaux. Ces deux maisons seront disponibles à la location pour la rentrée scolaire prochaine.

Contact mairie au 02-47-24- 44-06 ou « bueil.mairie@wanadoo.fr » Site : www.bueilentouraine.com

Contact architecte : tel : 06-03-41-82-86 ou « ivana.rho@au-d.fr » Site : www.au-d.fr

 

Un aperçu des 2 logements terminés

Un aperçu des 2 logements terminés

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans Vie locale environnement
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 09:08

Dans le cadre de la convention « Energie collective 2017 », signée entre la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles-Pays de Racan et l’Agence Locale de l’Energie d’Indre et Loire (ALE37), un cycle d’animations sur les économies d’énergie est proposé aux habitants du territoire. Après la balade thermographique, début février 2017, sur la commune de Neuvy-le-Roi, l’animation portait cette fois sur la rénovation thermique d’une maison individuelle construite dans les années 1970-1980.

M. Le Bail Alexandre, conseiller info-énergie ALE 37, anima cette réunion à laquelle participaient MM. Michel Jolivet, maire de Neuillé-Pont-Pierre, Éric Lapleau, vice-président de la CCGCPR, chargé de l’Agenda 21, du développement durable et des rivières, Baptiste Mennesson, chargé de mission Agenda 21 et développement durable, ainsi que quelques particuliers intéressés par le sujet pour leur propre maison.

M. Le Bail précisa le rôle de l’ALE 37 auprès des particuliers qui peuvent consulter cet organisme sur la rénovation à apporter à leurs bâtiments. « La consultation est gratuite, neutre et indépendante sur la maîtrise de l’énergie. »

Concernant la rénovation d’une maison, il faut d’abord examiner plusieurs éléments de réflexion : connaître le coefficient de conductivité thermique, l’étanchéité à l’air et les ponts thermiques, les zones de faiblesse de l’isolation. La question de révision du chauffage ne peut intervenir qu’après avoir repris l’isolation.

Les études montrent les principales sources de déperdition d'énergie et la maquette propose diverses solutions pour y remédier.

Différents types d’isolation

Isolation thermique par l’extérieur en rehaussant la toiture, par application de panneaux de laine de bois sur les murs, en posant des volets roulants.

Isolation thermique par l’intérieur en isolant le plafond du sous-sol (si sous-sol existant), les murs si on ne peut pas isoler par l’extérieur.

Pour réduire les pertes par les parois, il existe un vaste choix d’isolants. La qualité du vitrage est importante, de même que celle du sol qui peuvent représenter des parois froides entraînant une sensation de froid.

Cette isolation réalisée, pour ceux qui ont une chaudière, prévoir de la renouveler pour l’adapter à ce nouvel habitat.

Un conseil donné par Alexandre Le Bail : « Pensez à nettoyer votre ventilation tous les 2 ou 3 ans pour éviter des pertes par infiltrations et renouvellement de l’air. »

Les travaux d’isolation peuvent être éligibles à un éco-prêt à taux zéro, un crédit d’impôt, des aides de l’Anah et des fournisseurs d’énergie.

Malgré une faible participation du public, cette réunion a apporté des éléments intéressants pour envisager une éventuelle rénovation thermique de leur maison.

Prochaines animations gratuites et ouvertes à tous

Soirée « Tu Perds Watts » : Jeudi 27 avril à 20h au Foyer Bois Soleil (EHPAD), à Chemillé-sur-Dême.

Soirée jeu « Qui veut gagner des watts ? » : Mercredi 17 mai à 20h à la Maison Familiale Rurale (MFR), Neuvy-le-Roi

Théâtre forum par le Barroco Théâtre sur les économies d’énergies : Samedi 8 juillet, après midi, à l’Espace Naturel Sensible des Rouchoux (entre la RD959 et la RD48, en face de la zone artisanale du Pilori) à Semblançay.

Contact :

Agence Locale de l’Énergie d’Indre-et-Loire (ALE 37)- Espace Info-Énergie

34 place de la préfecture 37 000 Tours

Tél : 02 47 60 90 70

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 12:43

Dans le cadre de la convention « Energie collective 2017 », signée entre la Communauté de Communes Gâtine et Choisilles-Pays de Racan et l’Agence Locale de l’Energie d’Indre et Loire (ALE37),un cycle d’animations sur les économies d’énergie est proposé aux habitants du territoire. Cinq animations, gratuites et ouvertes à tous, sont prévues. Début février 2017, une balade thermographique avait été organisée sur la commune de Neuvy-le-Roi. Quatre autres animations sont prévues d’avril à juillet 2017 :

Atelier « Ma maison a 30 ans » : Lundi 10 avril à 20h à l’Espace André Monberger (Centre culturel) 37360 NEUILLE PONT PIERRE. Gratuit et ouvert à tous.

« Votre maison a déjà 30 ans ? Elle a certainement besoin d’un petit coup de jeunesse ! Comment lui redonner de l’énergie ? L’Agence Locale de l’Energie d’Indre-et-Loire vous invite à participer à un atelier ludique animé par un conseiller spécialisé dans les techniques de rénovation énergétique. Cet atelier se déroulera autour d’une maquette pédagogique permettant de découvrir simplement les différentes techniques de rénovation énergétique. Ventilation, isolation des combles, isolation des murs extérieurs, choix des matériaux … Venez poser toutes vos questions ! »

Maquette pour animer l'atelier "Ma maison a 30 ans"

Maquette pour animer l'atelier "Ma maison a 30 ans"

Soirée « Tu Perds Watts » : Jeudi 27 avril à 20h au Foyer Bois Soleil (EHPAD), 2 allée du Bois Soleil 37370 CHEMILLE SUR DEME. Gratuit et ouvert à tous.

« Venez poser vos questions sur l'énergie dans l'habitat à un conseiller de l'espace info énergie qui vous renseignera. Humidité, ventilation, chauffage, veille, consommation électrique…. Votre facture d’énergie est trop salée, vous souhaitez l’alléger ? Comment faire pour économiser de l'énergie sans dépenser ? Comment réduire ma facture d'eau ? Le conseiller de l'espace info énergie répondra à toutes vos questions ! »

Soirée jeu « Qui veut gagner des watts ? » : Mercredi 17 mai à 20h à la Maison Familiale Rurale (MFR), 8 rue de Rome 37370 NEUVY LE ROI.Gratuit et ouvert à tous.

« Êtes-vous un incollable sur les éco-gestes ? Alors participez au jeu « Qui veut gagner des watts ?».Veilles, ventilation, humidité, chauffage ... tout y passe. Préparez-vous et tenez-vous prêt pour répondre plus vite que les autres participants ! »

Théâtre forum par le Barroco Théâtre sur les économies d’énergies : Samedi 8 juillet, après midi, durant la Fête de l’environnement, à l’Espace Naturel Sensible des Rouchoux (entre la RD959 et la RD48, en face de la zone artisanale du Pilori) 37360 SEMBLANCAY.Gratuit et ouvert à tous.

« Venez à la Fête de l’Environnement assister à de cocasses mises en situation de gestes éco...ou pas ! Une manière ludique pour faire comprendre aux petits comme aux grands quels réflexes nous pouvons adopter au quotidien pour des économies d'énergies...et d'argent ! Les comédiens du Barroco Théâtre utilisent l'humour pour vous parler des énergies dans l'habitat, des déchets, des transports .... Pour une fois qu'on peut rire sur des sujets sérieux, ce serait dommage de louper ça ! Surprise et humour garantis. »

Renseignements et réservations :

CC Gâtine et Choisilles - Pays de Racan

Service Agenda 21 et développement durable

Baptiste MENNESSON 06 47 29 84 49 ou agenda21-ccpr@orange.fr

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 18:39

 

Ce samedi 18 mars, c'est la Journée internationale des forêts, à laquelle la forêt domaniale de Bercé (ONF) s'associe pour une 1ère édition riche d'animations : randonnée, ateliers autour des travaux forestiers, des marques sur les arbres, des coupes, des empreintes d'animaux, visites de sites, d'une saboterie...

Saviez-vous aussi que dix maisons forestières ont été bâties au XIXe siècle en forêt de Bercé ? Elles sont discrètes et se ressemblent toutes un peu... Qui les a construites ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Pour qui ? Que sont-elles devenues ?

Le Pays Vallée du Loir/Pays d'art et d'histoire, en convention avec la Région Pays de la Loire et le Conseil départemental de la Sarthe, vous invite à découvrir les photos réalisées par l'Inventaire Général du patrimoine sur les maisons forestières de Bercé.

A 15h30 et à 16h30, Stéphanie Barioz, chargée de mission Inventaire du patrimoine, commentera l'exposition puis échangera avec vous. Venez nombreux !

Rendez-vous :

Ce samedi 18 mars à Marigné-Laillé, ancienne mairie (en face de l'église et de la mairie). Entrée libre de 10h à 18h. Présentations gratuites à 15h30 et à 16h30 (sans réservation).

Toutes les animations de la journée (ateliers autour de la forêt, dégustations...) en fichier joint et sur www.carnuta.fr

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 10:03

Samedi 11 février, le Syndicat intercommunal d'alimentation en eau potable (Siaep) de Marray - La Ferrière inaugurait une station de déferrisation au forage de « La Pénissière », préconisée par l'Agence de l'eau et recommandée par l'ARS (Agence régionale de santé).

Pendant son discours, Jean-Jacques Besnier, président du syndicat, expliqua pourquoi ce projet fut mis en route : « En 1961, le premier forage avait mis en communication deux nappes (le Turonien et le Cénomanien). Quinze ans après, le volume demandé et la ressource du puits étant devenus insuffisants, il est réalisé un forage direct dans le Cénomanien ». Il poursuivit : « L'eau présentait un taux de fer trop important. La solution était donc de diminuer l'arrivée d'eau du Cénomanien avec celle de l'autre forage. Elle redevenait ainsi conforme avec un taux de fer inférieur à 200ug/l ». Puis, il ajouta : « En 2013, un diagnostic sur l'état du premier forage faisait apparaître l'urgence de le réhabiliter. Il ne pouvait être interrompu pendant les travaux car il n'y aurait plus eu d'eau pour diluer celle du deuxième forage. La décision a donc été prise de réaliser une unité de déferrisation ».

À gauche, Jean-Jacques Besnier. Patrick Boivin, maire, coupe le ruban

À gauche, Jean-Jacques Besnier. Patrick Boivin, maire, coupe le ruban

Forcer et accélérer l'oxydation du fer

Une fois le ruban coupé, Jérémie Danton, d'Infrastructures Concept, qui était chargé de la maîtrise d'œuvre, a fait visiter la station aux personnes présentes.
Les équipements permettent de forcer et d'accélérer la réaction d'oxydation du fer en injectant de l'air. Ensuite, les oxydes de fer sont retenus grâce à une filtration par sable.
Puis, par un cycle de rétro-lavage avec un flux d'eau inversé, ils sont rejetés dans une lagune de décantation.
Suite au choix de ce principe et devant l'incertitude sur la résistance de l'ancien bâtiment à supporter les filtres, il a été décidé de construire un bâtiment neuf pour soutenir la tour d'oxydation et du filtre.

À l'intérieur de la station de déferrisation

À l'intérieur de la station de déferrisation

Peu de financements pour ce projet

Le montant des travaux pour cette réalisation s’élève à 328 123,33 € HT. Pour ce qui est du financement, le président du syndicat précisa : « Le Département étant dessaisi de l'aide qu'il devait apporter au domaine de l'eau potable, les deux communautés de communes Castelrenaudais et Pays de Racan estimèrent qu'elles ne pouvaient assurer cette opération. Les représentants de l'Assemblée nationale et du Sénat firent savoir qu'ils n'apporteraient pas d'aides aux syndicats et qu'il ne fallait pas compter sur le soutien européen. Heureusement pour nous, l'Agence de l'eau nous a apporté son concours à hauteur de 35 % de la dépense.»

Ce syndicat, le Siaep, fournit en eau potable les communes de Chemillé-sur- Dême, Louestault, Les Hermites, La Ferrière, Épeigné-sur-Dême et Marray.

 

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 15:46
Émilie Tregouet et Nicolas Garnier

Émilie Tregouet et Nicolas Garnier

Vendredi soir, dans le cadre de l’agenda 21 local, associé à la bibliothèque municipale de Neuvy-le-Roi et à l’Agence Locale de l’Energie d’Indre et Loire (ALE 37) une balade thermographique était organisée dans le bourg de Neuvy-le-Roi. Près de vingt personnes se sont regroupées à la bibliothèque où les attendaient Baptiste Mennesson, agent chargé de mission Agenda 21 pour la communauté de communes Gâtine et Choisilles – Pays de Racan, Émilie Tregouet et Nicolas Garnier, conseillers info-énergie de l’agence locale d’énergie (ALE 37).

Une convention de partenariat avait donc été signée en amont et, cette animation entre dans les projets 2017 axés sur la sensibilisation aux économies d’énergie destinée aux habitants. « C’est une animation grand public dont l’objectif est de communiquer sur ce qui concerne les travaux de rénovation énergétique que cela soit sur les questions techniques ou bien sur les aides financières auxquelles les propriétaires peuvent prétendre » expliqua Baptiste.

Ces animations sont soutenues par l’ADEME (Agence nationale de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), le département, la région, l’agglomération et le SIEIL (syndicat intercommunal d’électrification d’Indre-et-Loire) qui en assurent la plus grande partie du financement. Une partie plus infime est toutefois demandée au territoire sur lequel a lieu l’animation comme cela est stipulé dans le contrat de partenariat.

Les conseillers info-énergie avaient en amont effectué des pré-repérages sur les maisons des personnes qui s’étaient inscrites au préalable.

Lorsque chaque participant fut équipé d’un gilet jaune pour la sécurité, le petit groupe se mit en route pour un parcours dans les rues du village en direction de bâtiments municipaux ou d’habitations particulières. Le premier arrêt fut pour les bureaux de la communauté de communes Pays de Racan.

Prêts pour la balade

Prêts pour la balade

Équipés chacun d’une caméra thermique, Émilie et Nicolas expliquèrent aux personnes à quoi correspondaient les différentes couleurs qui apparaissaient sur les écrans. Plus un point est froid, plus la couleur associée va être choisie dans les tons de couleurs froides (noir, violet, bleu,..). Plus le point est chaud, plus la couleur associée sera dans les tons de couleurs chaudes (jaune, orange, rouge,…). Grâce à ces caméras et aux explications fournies, il était très facile de déceler les points importants de déperditions énergétiques.

Une fois la promenade terminée, les participants se sont retrouvés à la bibliothèque où des boissons chaudes les attendaient. Ce fut l’occasion de faire un point sur les observations relevées pendant la balade. Cette phase de restitution permit à chacun de poser des questions et d’obtenir des réponses par rapport à ses propres préoccupations : par exemple, les ponts thermiques : « Où sont-ils localisés ? Pour quelles raisons ? Comment les traiter ? »

Paule Hasley, adjointe à Neuvy-le-Roi et vice-présidente de la communauté de communes, profita de ce rassemblement pour annoncer : « Nous venons de recevoir un prix au nom de la Communauté de Communes Pays de Racan pour l’ensemble des actions qui ont été menées dans le cadre de l’Agenda 21 : tri des déchets, villages de la réparation, produits locaux dans les cantines, défis énergie. »

Tous les participants se sont montrés satisfaits de cette « balade thermique » et des divers renseignements obtenus au cours de la soirée.

 

Les participants sur le terrain, en nocturne
Les participants sur le terrain, en nocturne

Les participants sur le terrain, en nocturne

Repost 0
Published by ROYER Monique - dans environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ROYER Monique
  • Le blog de ROYER Monique
  • : L'actualité communale de St Christophe et des communes environnantes. La vie des associations par leurs manifestations. Et la description de mes coups de cœur.
  • Contact

Profil

  • ROYER Monique
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.
  • Retraitée de l'Éducation Nationale, restée très active, aime parler et faire parler de ma commune de résidence et faire partager mes diverses découvertes.

Présentation du village

Bienvenue à Saint-Christophe-sur-le-Nais

L'histoire de St Christophe commence aux environs de l'an mil. A cette époque, les seigneurs d'Alluye y établissent une forteresse (motte féodale) visible dans l'enceinte du cimetière. Au XIe ou XIIe siècle, un donjon en pierres est alors construit et ses ruines témoignent de l'histoire du village.

 

Ce dépliant, disponible en mairie, permet de visiter la cité et de découvrir le riche passé de notre commune.
Ci-dessous, le coeur du village, la place Jehan d'Alluye.
 


Si vous souhaitez me contacter, voir sur la colonne de droite, le point contact qui nous permettra de communiquer.

Recherche

Pages